Test Samyang 85 mm f/1.4 F pour reflex Nikon : la nouvelle coqueluche des portraitistes ?

La focale 85 mm est plébiscitée par les amateurs de portrait. Alors, quand celle-ci est associée à une grande ouverture f/1,4 afin de créer de subtils flous d’arrière plan, le Graal semble à portée de déclencheur. Bienvenue au Samyang 85 mm f/1.4 F autofocus.

Test Samyang 85 mm f/1.4 F pour reflex Nikon

Cet objectif au meilleur prix chez Miss Numerique …

Pour les nikonistes utilisateurs de reflex, le choix est assez restreint : d’un côté, Nikon propose son AF-S Nikkor 85 mm f/1,4 G aux environs de 1600 euros. De l’autre, Sigma positionne son 85 mm f/1,4 DG HSM | Art à 1099 euros. Pour les photographes au budget plus étroit, point de salut hors l’AF-S Nikkor 85 mm f/1,8 G, certes vendu aux environs de 400 euros mais vous privant de la mythique ouverture f/1,4.

C’est dans cet interstice que Samyang compte se faire une place. Le Samyang AF 85 mm f/1,4 F, positionné à 699 euros, prétend rendre accessibles les vertus de l’ouverture f/1,4 à celles et ceux qui n’avaient alors que le budget d’un f/1,8, conformément à la politique agressive du constructeur, sans toutefois sacrifier quoi que ce soit du côté de la qualité d’image. Un nouveau best seller en puissance ?

Samyang AF 85 mm f/1.4 F : présentation et contexte

Le constructeur coréen Samyang s’est, à ses débuts, surtout fait connaître par ses focales fixes manuelles et grand angle, aux tarifs très agressifs qui n’ont pas laissés indifférents les paysagistes et amateurs de photographie de rue.

Comme ses compères Sigma et Tamron, Samyang opère depuis quelques années une montée en gamme progressive, ce qui se traduit par des focales plus traditionnelles, plus lumineuses et, très récemment, l’arrivée d’objectifs autofocus. Si pour cette dernière catégorie le constructeur concentre surtout ses efforts sur les modèles destinés aux hybrides Sony en monture FE, il n’en oublie pas pour autant les reflex.

La gamme actuelle demeure néanmoins très restreinte, en ne comportant que deux références,  mais positionnées avec intelligence : le Samyang AF 14 mm f/2,8 F, que nous avons déjà testé, et le Samyang AF 85 mm f/1,4 F, à la fois radicalement différent et pourtant philosophiquement si proche.

Test Samyang 85 mm f/1.4 F

Cet objectif est vendu 699 euros par Samyang, disponible à la fois pour les reflex Canon et Nikon pourvus d’un capteur 24 x 36 mm (FX, dans la nomenclature nikoniste). Sa formule optique compte 9 lentilles, dont une asphérique, réparties en 7 groupes. La mise au point minimale est de 90 cm et le diaphragme circulaire comporte 9 lamelles. Il faudra utiliser des filtres de 77 mm de diamètre.

Avec 7,45 cm de long et 480 grammes sur la balance, il se révèle le plus léger et le plus compact des 85 mm f/1,4 en monture Nikon F, puisque l’homologue chez Nikon pointe à 8,4 cm pour 595 grammes quand le Sigma explose tous les scores avec ses 12,6 cm de long et 1130 grammes. Notez cependant que ces concurrents ont recours à des formules bien plus complexes (jusqu’à 14 lentilles chez Sigma !) et autorisent une mise au point à 85 cm.

Test Samyang 85 mm f/1.4 F

À qui se destine ce Samyang 85 mm f/1,4 F ?

La focale 85 mm est traditionnellement associée aux portraits mais peut tout à fait être utilisée pour du reportage et de la photographie de rue. Si vous êtes adepte de ces deux pratiques, le Samyang AF 85 mm f/1,4 F semble donc, sur le papier au moins, tout particulièrement recommandé, surtout si en plus du facteur prix vient s’ajouter l’exigence de compacité et de légèreté. Dans votre besace, il s’accordera à merveille avec un 35 mm lumineux et/ou un 24-70 mm f/2,8.

Test Samyang 85 mm f/1.4 F

Test Samyang 85 mm f/1.4 F – Nikon D 850
1/250 ème de sec. – f/8 – ISO 100

Notez que, comme tous les objectifs en monture F, le Samyang AF 85 mm f/1,4 F pourra bien sûr être utilisé via la bague FTZ sur un hybride Nikon Z 6/Z 7 voire un Nikon Z 50, sur lequel il formera un 127,5 mm (ce qui reste utilisable pour du portrait et, virtuellement, de la photographie sportive). N’ayant pas eu de boîtier Z sous la main lors du test de l’objectif nous ne pouvons pas nous prononcer quant aux performances autofocus d’un tel ensemble.

Qualité de construction

Si pendant des années Samyang n’a pas fait d’effort particulier sur le design de ses focales fixes manuelles, au look très… brut de décoffrage, voire austère, l’arrivée des premiers modèles Premium et autofocus a été l’occasion de faire peau neuve.

Conformément à la « nouvelle » charte esthétique du constructeur, le Samyang AF 85 mm f/1,4 F se pare d’une robe noire légèrement satinée, d’une large bague de mise au point striée en métal (et non en caoutchouc) à la manipulation fluide mais sans butée, la lentille frontale étant bordée d’un liseré rouge orangé brillant. Simple, efficace, élégant, même si une bague de diaphragme dédiée n’aurait pas été de trop, bien que cela aurait probablement nuit à la compacité.

Test Samyang 85 mm f/1.4 F

Petits luxes bienvenus : une lèvre caoutchouc vient protéger la monture des infiltrations d’eau et de poussière et l’objectif est accompagné d’une housse textile de protection. À ce niveau là, c’est presque du détail, mais un pare soleil verrouillable et doublé de velours, comme celui du Tamron SP 35 mm f/1,4 Di USD, aurait parfait le portrait.

Avec ses 480 grammes, l’objectif offre une jolie densité en main et l’ajustement irréprochable rassure. Monté sur un Nikon D850, l’ensemble est très équilibré et se manipule aisément d’une seule main.

Test Samyang 85 mm f/1.4 F

Prise en main, stabilisation  et autofocus

La manipulation de l’objectif est on ne peut plus simple : sur la gauche du fût, le classique commutateur AF/MF permet de choisir entre la mise au point manuelle et l’autofocus. La mise au point manuelle est facilitée par la très faible profondeur de champ que confèrent la focale 85 mm et l’ouverture f/1,4 mais n’est pour autant pas exempte de reproche.

La bague de mise au point « par fil » manque de mordant et n’apprécie pas d’être brusquée. Si vous la tournez de manière violente, il arrivera régulièrement que la mise au point perde le fil (sans jeu de mot) et refuse de bouger quoi que ce soit. Un doigté et une délicatesse certaine s’imposeront. À cela s’ajoute une course assez longue afin d’aller à l’infini depuis la distance minimale de 90 cm (et vice versa).

Test Samyang 85 mm f/1.4 F

Test Samyang 85 mm f/1.4 F – Nikon D 850
1/200 ème de sec. – f/1.4 – ISO 100

L’autofocus, de son côté, ne brille pas non plus par sa vivacité. Même en plein jour, sur un sujet parfaitement éclairé et contrasté, quelle que soit sa distance, l’objectif tend à se montrer hésitant. Pour du portrait posé, cela ne pose pas de problème mais pour des portraits sur le vif et en reportage, ce manque de réactivité vous fera manquer ces micro-expressions évanescentes qui font tout le sel de l’exercice. Il faudra alors disposer d’un bon sens de l’anticipation, avoir un peu de chance et un bon karma.

Cette latence prononcée lui ferme les portes de la photographie sportive. Pour ne rien arranger, l’autofocus manque également de précision. Il faudra alors, dans votre boîtier, régler votre autofocus de sorte à donner la priorité à la mise au point plutôt qu’au déclenchement : Menu > Menu Réglages Perso. > Autofocus (a) > Priorité mode AF-C/AF-S > Mise au point (ou « Mise au point + déclenchement » en AF-C).

Test Samyang 85 mm f/1.4 F

Test Samyang 85 mm f/1.4 F – Nikon D 850
1/1.000 ème de sec. – f/1.4 – ISO 100

Enfin, le Samyang AF 85 mm f/1,4 F ne dispose pas de stabilisation. Et c’est dommage, puisque les reflex Nikon non plus. Remarquez toutefois que les concurrents Nikon et Sigma non plus ne sont pas stabilisés. Malgré tout, grâce au poids du boîtier (c’est l’un des avantages des reflex en général, Nikon FX en particulier), il sera plus facile de « stabiliser » à main levée l’ensemble qu’avec un hybride plus léger et, si les étoiles s’alignent correctement, que la Force est avec vous et que vous ne rechignez pas à monter en sensibilité, il vous sera possible d’obtenir des images nettes à 1/30 s. Mais les temps de pose longs ne sont clairement pas son domaine de prédilection.

Test Samyang 85 mm f/1.4 F

Test Samyang 85 mm f/1.4 F – Nikon D 850
1/2.000 ème de sec. – f/1.4 – ISO 100

Performances optiques : piqué, homogénéité et flare

Si Samyang consent à quelques sacrifices du côté de l’autofocus et des fonctionnalités, il est un domaine où il s’interdit les compromis : la qualité d’image. Les objectifs du coréen ont la réputation de fournir un niveau de piqué au niveau des meilleurs, avec un rendu esthétique très particulier et cohérent d’une référence à l’autre, qui se démarque du rendu chirurgical japonais moderne. Pour du portrait, cet exotisme peut faire la différence et ajouter le soupçon d’âme, ce « je ne sais quoi », qui peut vous démarquer.

Test Samyang 85 mm f/1.4 F

Test Samyang 85 mm f/1.4 F – Nikon D 850
1/400 ème de sec. – f/1.4 – ISO 2.000

À f/1,4, l’objectif est doux au centre puis se dégrade progressivement jusqu’aux bords extrêmes. C’est que le capteur du D850 est exigeant. Cependant, il ne faut pas oublier que l’objectif se destine avant tout à du portrait et que, pour cet usage donné, un peu de douceur permettant de gommer les imperfections de la peau se révèle plus un avantage qu’un inconvénient. Quant au manque d’homogénéité, il s’agit bien d’une pure considération de geek puisque la périphérie sera, de toute manière, noyée dans le flou d’arrière plan.

Test Samyang 85 mm f/1.4 F

Test Samyang 85 mm f/1.4 F – Nikon D 850
1/125 ème de sec. – f/4 – ISO 100

Il faut fermer à f/5,6-8 pour que l’image devienne homogène d’un bout à l’autre du champ. Pour autant, le rendu demeure doux, peu contrasté, tout en subtilité, loin du micro-contraste forcené pourtant à la mode. Un bon point supplémentaire dans le cadre d’une utilisation en portrait, mais aussi pour celles et ceux qui aiment à passer du temps à retoucher leurs images en post-traitement, puisque cette douceur, néanmoins riche en informations, leur procure une latitude de manœuvre supplémentaire.

Test Samyang 85 mm f/1.4 F

Test Samyang 85 mm f/1.4 F – Nikon D 850
1/1.600 ème de sec. – f/1.4 – ISO 100

Du côté du flare, le Samyang AF 85 mm f/1,4 F poursuit sa belle prestation puisqu’il faut vraiment faire exprès de photographier avec une source lumineuse de face, dans un coin, pour en voir apparaître. Et encore, il s’agit d’un flare très doux, qui se traduit par une baisse graduelle du contraste, et non pas d’un flare agressif avec de fortes franges colorées façon J.J.Abrams.

Performances optiques : rendu des couleurs, aberrations chromatiques et vignettage

Le Samyang AF 85 mm f/1,4 F produit des couleurs très légèrement chaudes, ce qui, une fois de plus, est bénéfique dans le cadre du portrait. Des aberrations chromatiques sont perceptibles entre f/1,4 et f/2,8 puis disparaissent à partir de f/4.

Test Samyang 85 mm f/1.4 F

Test Samyang 85 mm f/1.4 F – Nikon D 850
1/640 ème de sec. – f/1.4 – ISO 100

Sans surprise, le vignettage est très prononcé à la pleine ouverture mais s’estompe dès f/2. D’ailleurs, pour preuve que l’objectif est bien né, il n’y a quasiment pas de différence de vignettage entre le fichier JPEG (corrigé par le boîtier) et le fichier NEF (brut et non corrigé), ce qui témoigne du bon travail des ingénieurs opticiens coréens.

Performances optiques : déformation et distorsion

La bonne nouvelle avec un 85 mm est que les probabilités qu’il déforme sont assez faibles, voire nulles. À moins que ce ne soit un très mauvais objectif, ce qui n’est pas du tout le cas du Samyang qui sait rester droit dans ses bottes et dans ses lignes.

Test Samyang 85 mm f/1.4 F

Test Samyang 85 mm f/1.4 F – Nikon D 850
1/1.600 ème de sec. – f/4 – ISO 100

Test Samyang 85 mm f/1.4 F

Test Samyang 85 mm f/1.4 F – Nikon D 850
1/100 ème de sec. – f/5.6 – ISO 100

Rendu optique : profondeur de champ

Focale longue, ouverture généreuse, diaphragme à 9 lamelles, adapté aux capteurs 24 x 36 mm : le Samyang AF 85 mm f/1,4 F a tout ce qu’il faut pour satisfaire les amateurs de courtes profondeurs de champ et de bokeh généreux.

Test Samyang 85 mm f/1.4 F

Test Samyang 85 mm f/1.4 F – Nikon D 850
1/1.000 ème de sec. – f/1.4 – ISO 100

Il faut, à ce dernier sujet, le féliciter d’avoir un comportement plus allemand que japonais, comprendre par là que les transitions du net vers le flou se montrent très progressives, ce qui confère une certaine rondeur et du naturel à l’image. Le flou d’arrière plan en lui-même se montre très fondu, sans agressivité ni contraste exagéré, ce qui renforce le statut de portraitiste de l’objectif.

Le Samyang AF 85 mm f/1,4 F peut vous intéresser si :

  • vous souhaitez un 85 mm f/1,4 à moins de 1000 euros pour votre reflex Nikon FX,
  • vous souhaitez un 85 mm f/1,4 léger et compact,
  • vous souhaitez gagner légèrement en luminosité par rapport à un 85 mm f/1,8 (ou f/2),
  • vous êtes adepte des portraits à la fois pleins de caractère et de douceur,
  • vous souhaitez compléter un 35 ou un 50 mm f/1,4 (voire f/1,8).

Test Samyang 85 mm f/1.4 F

Test Samyang 85 mm f/1.4 F – Nikon D 850
1/640 ème de sec. – f/1.4 – ISO 2.500

Le Samyang AF 85 mm f/1,4 F va moins vous intéresser si :

  • vous exigez un autofocus vif et précis,
  • vous exigez une bague de mise au point manuelle précise,
  • vous possédez déjà un 85 mm f/1,8 autofocus.

Toutes les photos de ce test sont disponibles en pleine définition sur le Flickr Nikon Passion :

Test Samyang 85 mm f/1.4 F

Test Samyang AF 85 mm f/1,4 F : ma conclusion

Deuxième objectif autofocus de Samyang à destination des reflex 24 x 36 mm, cet AF 85 mm f/1,4 F confirme dès les premières images qu’il a été conçu pour un exercice particulier : le portrait. À emmener partout grâce à sa légèreté et sa compacité, proposant une très bonne qualité d’image tout en offrant un rendu doux et personnel, il a tout pour devenir la nouvelle coqueluche des nikonistes portraitistes et saura également se prêter au jeu de la photographie de rue.

Test Samyang 85 mm f/1.4 F

Test Samyang 85 mm f/1.4 F – Nikon D 850
1/1.000 ème de sec. – f/1.4 – ISO 100

Seule ombre au tableau, sa mise au point, que ce soit en mode manuel ou en mode automatique, dont le manque de précision et de vivacité pourra vous faire échapper quelques instants décisifs et fuyants. Mais cela provient moins d’un défaut propre que d’un contexte technologique dans lequel de nombreux concurrents excellent dans l’exercice.

Au demeurant, Samyang confirme son statut d’opticien tiers qu’il ne faut pas négliger car tout à fait capable de faire jeu égal avec Sigma et Tamron. Et cela en conservant la philosophie de la marque et un charme qui lui est propre, là où les concurrents ont tendance à sacrifier leur singularité sur l’autel de l’efficacité.

Test Samyang 85 mm f/1.4 F

Test Samyang 85 mm f/1.4 F – Nikon D 850
1/1.600 ème de sec. – f/1.8 – ISO 100

Pour les photographes plus sensibles à un regard qu’aux performances techniques tonitruantes, la proposition coréenne doit être très sérieusement considérée lorsqu’il faudra s’équiper d’un 85 mm lumineux. Et en plus, il est quasiment deux fois moins chers que la concurrence, histoire de bien enfoncer le clou.

Cet objectif au meilleur prix chez Miss Numerique …

Partager cet article sur les réseaux sociaux

SHARE TWEET SHARE PIN
comment utiliser le catalogue Lightroom - tutoriels vidéos

About the Author

Bruno Labarbère
Tombé dans la photographie un peu par hasard en 2008, j'ai fait mes classes chez Leica puis chez Les Numériques. Désormais indépendant, je sème mes élucubrations sur Mizuwari.fr avec un seul mantra : "La photographie c'est bon. Mangez-en."

Merci de remplir les champs ci-dessous pour laisser un commentaire.

Votre commentaire

Votre adresse email ne sera pas publique.


*


9 Commentaires sur "Test Samyang 85 mm f/1.4 F pour reflex Nikon : la nouvelle coqueluche des portraitistes ?"

  1. DavideoPhotographie | 3 novembre 2019 à 18 h 43 min | Répondre

    Il me tente bien sur le papier mais étant sur nikon Z7 je ne vois pas l’utilité du F1,4 avec autofocus lent…
    De plus le 85mm F1,8 S semble être un foudre de guerre avec les avantages que l’ont connaît (pas de bague FTZ, piqué et qualité de dingue) pour à peine plus cher …
    du coup je passe mon tour sur ce samyang et attend de pouvoir prendre le 85 S.

    • Le 85 Z est en effet excellent (le test arrive), et n’impose pas la bague. L’autofocus n’est pas un vrai problème en portrait toutefois, et ce 85 Samyang a une patte particulière comme dit dans le test. Le Nikkor Z est plus chirurgical dans son rendu. Mais à choisir, il est vrai que je prendrais le Z …

  2. Jean-Pierre CHARBONNOT | 3 novembre 2019 à 17 h 11 min | Répondre

    Et avec un D500, qu’en penses-tu Jean-Christophe, en complément d’un nikkor 24/70 2.8 ?

  3. bonjour serait il adaptable sur mon nikon d7500 dx