Nikon AF-S Nikkor 85mm f/1.4G, SWM et nanocristal au format FX

AF-S NIKKOR 85mm f/1.4G

Le Nikon AF-S Nikkor 85mm f/1.4G annoncé récemment vient donc remplacer le précédent 85mm f/1.4 de la gamme en offrant le meilleur de la technologie actuelle en matière d’optiques pour reflex numériques : une motorisation ultrasonique (les lettres SWM) qui en fait un Nikkor AF-S et un traitement nanocristal pour limiter les effets du flare et les reflets divers.

Ce 85mm f/1.4 qui fera le bonheur des photographes portraitistes avec son ouverture de … f/1.4 vient ainsi relancer la course en matière de petit téléobjectif ouvrant à f/1.4 et repositionner la marque face à la concurrence qui se faisait pressante. Le tarif annoncé fera lui un peu moins le bonheur des mêmes photographes qui devront trouver un certain nombre de portraits à réaliser (lire « vendre ») pour financer ce 85mm proposé au tarif public de 1849 euros TTC (pour ceux que le tarif a déjà fait fuir, jetez un œil sur le Samyang 85mm f/1.4 pour Nikon qui est un concurrent sérieux et surtout bien moins onéreux).

Pour ceux qui se poseraient encore la question, ce Nikon AF-S Nikkor 85mm f/1.4G est conçu pour le format FX mais reste compatible avec les capteurs au format APS-C (il correspond alors à un 127mm f/1.4).

Fiche technique

Focale85 mm
Ouverture maximalef/1.4
Ouverture minimalef/16
Construction10 lentilles en 9 groupes (avec traitement nanocristal)
Angle de champ28?30’ (18?50’ au format DX Nikon)
Distance minimale de mise au point0,85 m
Rapport de reproduction maximal0,12 x
Lamelles du diaphragme9 (circulaire)
Mise au pointAF avec moteur SWM intégré et mise au point manuelle
Modes de mise au pointM/A et M
Diamètre de fixation pour filtre77 mm
Diamètre x longueurEnviron 86,5 x 84 mm
PoidsEnviron 595 g

Disponible fin septembre chez tous les revendeurs de la marque.

Partager cet article sur les réseaux sociaux

SHARE TWEET SHARE PIN
comment utiliser le catalogue Lightroom - tutoriels vidéos

About the Author

Jean-Christophe Dichant
J'ai créé Nikon Passion en 2004 pour vous aider à faire les bons choix, bien utiliser votre appareil photo et apprendre la photo.

Merci de remplir les champs ci-dessous pour laisser un commentaire.

Votre commentaire

Votre adresse email ne sera pas publique.


*


14 Commentaires sur "Nikon AF-S Nikkor 85mm f/1.4G, SWM et nanocristal au format FX"

  1. et 4 ans plus tard , à 1300 € sur les nouveaux reflex d610 d810 d750, ça serait pas un bon investissement ?

  2. Quand je parlais d’élite, effectivement malheureusement c’est surtout une question d’argent, mais pas seulement. Que des kékés qui ont de l’argent puisse se l’achetés c’est bien malheureux, mais il y a surtout des passionnés qui vont se saigner pour pouvoir le faire, et être heureux d’avoir LE cailloux tant attendu.
    Ceci dit, je trouve une petite contradiction… si tu n’as pas les moyens, pourquoi te permet tu le snobisme de ne pas acheté d’occasion ? Quand on est passionné de beau cailloux, on se contre-fou d’acheté des joujoux qui viennent de sortir, ce qu’on veut, c’est un outil qui marche et qui nous permettent de faire des belles photos. Personnellement je préfère toujours acheté d’occasion quand c’est piétinant, tout simplement parce que ça me permet d’acheté plus de matériel pour le même prix.
    Entre un D700 + 50mm f1.4 + 85mm f1.8 + 24-70 sigma d’occasion, et un D300 + la même chose en neuf et en DX, mon choix est vite fait !
    Je travail essentiellement en Nikkor, sauf pour le 50mm f1.4 qui avait un focus trop lent chez Nikon, et le 24-70 plus compacte et beaucoup moins cher chez Sigma. C’est aussi deux des meilleurs optiques de sigma, qui n’ont pas à rougir au niveau optique ni au niveau du focus aux optiques Nikon. J’ai eu le 28-70 et testé le 24-70 de Nikon, je trouve les nikkor plus agréables à utilisé, mais au final ils sont surtout beaucoup plus lourds et optiquement, le sigma met une raclée au 28-70, le 24-70 Nikkor… est différent. Ceci dit, je sais que je passerais un jour au Nikkor pour le 24-70. Pour le 50mm, il faudrait que Nikkor nous remplace la version AF-S car le focus est vraiment trop lent, plus lent qu’avec mon AF-D…

    Acheté d’occasion ça permet de ne pas dépensé son argent dans produits qui vont baissés de prix drastiquement, c’est souvent payé la juste valeur d’un objectif ou d’un appareil (c’est surtout vrai avec les objectifs). Il y a des exceptions, quand les objectifs se font rares, mais la plus part du temps, tu es sur d’en avoir pour ton argent, et si tu change d’avis, tu peux le revendre sans perdre d’argent. Moi ça m’a permis de testé un paquet d’objectifs, de savoir ce qui me convenait, ou pas, non pas en regardant des tests sur internet, mais en essayant les objectifs pour mon usage personnel.

    Mon 14-24, je l’ai troqué contre un 17-35 + 600€, le 17-35 je l’avais payé 500€ (superbe affaire)… ce qui m’a fait le 14-24 à 1100€. Neuf, je n’aurais jamais pu l’acheté, mais là… je ne pouvais pas passé à coté de ça… je me disais qu’au pire je le revendrais… mais impossible de faire un truc pareil ! L’occasion c’est ça aussi… des fois ca te permet d’acheté ce qui d’habitude est réservé a une élite 🙂
    Et papi machin qui fait le kéké avec son D3S et ses optiques pour prendre des photos de son chien, quand le D3S est remplacé, il le revends directe, et il s’en fou de le vendre cher, il veut le vendre vite, donc c’est toujours intéressant de lui racheté, d’autant qu’il l’utilise 5 fois par an ^_^ Moi j’ai acheté mon D700 à 1300€ comme ça… le mec changeait pour le D3s et voulait vendre son D700 vite fait, et l’argent n’était pas son plus gros souci.

    Sinon pour en revenir au sujet même, Nikon fait aussi des optiques abordables pour les créateurs d’image non-fortunés. Le 85mm f1.8 est merveilleux ! Mais le 1.4, non seulement a necessité beaucoup de recherche, mais SURTOUT, il coute cher à PRODUIRE. Les lentilles sont énormes, nombreuses, les mouvements complèxe, sont traitées avec un coating spécial… ça coute horriblement cher à produire ces optiques d’exception. C’est sûr que Nikon se fait une bonne marge par ailleurs, mais crois-mois, ils s’en font bien plus dans les optiques en plastique de kit (10€ a produire à tout cassé :P), qu’avec ces optiques là, qui sont plutôt des vitrines d’excellence… si nikon faisait des grosses marges dessus, ça serait carrément in-achetable. Je ne vois pas trop le prix baissé en dessous de 1500€ pour ce genre d’optique. Ca coutera toujours aussi cher à produire… sans parlé qu’a ce genre de prix, les optiques sont toutes testées…

  3. Réponse à thirrouard :
    Tu sais, je ne vais jamais crier au scandale, ce n’était pas mon but, mais simplement regretter qu’une telle optique ne puisse être plus démocratique.
    Je retiens ta phrase : « mais certains produits sont réservé à une certaine élite, car se sont des produits exceptionnels et cher à produire »
    Je conviens qu’un tel niveau de qualité ne peut provenir que de recherches et d’études qui engendrent des coûts que l’on peut qualifier de conséquents !
    Mais de quelle élite parle t-on ?
    Fatalement, il ne peut s’agir que de gens qui ont les moyens, tu évoques donc une élite qui a nécessairement les moyens.
    Le prix de +- 1.800 euros représente, pour beaucoup, plus d’un mois de salaire !
    Qui va, décemment, oser dépenser plus d’un mois ou un mois de salaire s’il est passionné par cette optique de très haut de gamme ??? QUI ?
    Je t’avoue que je connais des gens qui peuvent se payer chaque mois 4 fois voire 6 fois cette optique ! Ils possèdent un D3X, un D3S, un D700, un 14-24 mm F/2,8, un 24-70 F/2,8 le reste à l’avanant …. uniquement pour photographier le chien dans le jardin ou la voisine en maillot de bains.
    Ces propriétaires de Nikon haut de gamme – et ils sont nombreux – sont les touristes de la photographie, ils achètent le meilleur parce qu’ils ont le pognon, mais ne sont même pas fichus de savoir ce que signifie ISO, JPEG, ignorent ce qu’est une profondeur de champ et pensent que la colorimétrie est une maladie congénitale !
    Cette élite-là ne mérite certainement pas l’optique dont nous parlons.
    A côté de cela, des amateurs qui travaillent comme des professionnels, qui composent des perspectives, qui créent des images géniales, maîtrisent la lumière … et qui ne peuvent que regarder la vitrine … :-(((
    Voilà bien l’élite qui nous concerne, et dans notre forum, nous sommes nombreux à atteindre ce niveau de qualité !
    Tu le sais aussi bien que moi.
    Certains d’entre nous gagnent peut-être 2.000 euros/mois, ce n ‘est pas mon cas ! La majorité des passionnés Nikon reste limitée par ses moyens financiers, et tous n’ont pas envie d’acheter de l’occasion si bonne soit-elle !
    En d’autres termes, une politique de prix plus « populaire » permettrait en vendant plus d’optiques et en permettant de la rendre accessible aux vrais créateurs d’image qui n’ont pas forcément pignon sur rue, de rentabiliser les coûts que tu évoques avec pertinence !
    Pour le reste, j’ai pris connaissance de ton post avec beaucoup d’intérêt !
    J’ajoute que je suis Nikoniste par passion, que je ne travaille qu’avec du matériel NIKON/NIKKOR, n’oubliant pas que la qualité finale est toujours liée à l’élément le plus faible d’une chaîne.
    Je ne prends pas ce type risque je suppose que toi non plus !
    Espérons que nous gagnerons un jour au lotto ! 🙂
    Amitiés,
    PHILIPPE.

  4. Le prix n’a rien d’étonnant. L’ancien 85mm 1.4 AF-D était vendu presque autant, alors qu’il avait un focus complètement désuet, et une optique plus au gout du jour. Je ne dis pas que c’est donné, mais c’est une optique exceptionnelle, le prix l’est tout autant. Et alors ? Le Canon 85mm f1.2 qui n’est pas tout récent coute encore dans les 2000€, et c’est normal. Dans quelques mois, le Nikkor 85mm 1.4G sera au prix de l’ancien 85mm, 1500€, ce qui fera quand même pas mal moins que son cousin Canon qui ouvre plus.
    Nikkon n’a pas une politique tarifaire élitiste, mais certains produits sont réservé à une certaine élite, car se sont des produits exceptionnels et cher à produire ! Si vous n’avez pas les moyens de les achetés, regarder du coté des anciens produits, d’occasion… ou des produits plus modestes… moi j’ai le 85mm 1.8, il est très bien ! pour les portraits en FX c’est parfait. Le 1.4 a un bokeh légendaire, et si un jour j’ai les moyens, je le prendrais, ça sera pas de l’argent balancer par les fenetres ! Même pour quelqu’un qui ne gagne pas sa vie avec, la comparaison n’est juste pas faisable, le 85mm 1.4 est une optique de légende (même l’ancienne, c’est juste le focus qui fait vieillot, d’ailleurs sur mon 1.8 aussi !).

    Tu peux aussi crier au scendale parce que Nikon fait payé 2000€ pour un boitier FX, sauf qu’en occasion moi j’en ai trouvé un à 1300€, et chez Canon c’est même pire, alors que le 5D II fait Playschool comparé au D700 ! J’avais le 5D mk I et je peux te dire que j’ai sentir la différence ! Niveau optique c’est kif-kif, sauf que Canon n’a pas de 14-24, nikon n’as pas de 70-200 F4… perso, j’ai gouté aux optiques à F2.8, difficil de revenir en arrière ! (enfin, j’ai un vieux Nikkor 70-210 f4, pour les photos en extérieur quand j’ai pas envie de prendre le 80-200 F2.8).

  5. une petite image dans le forum serait la bienvenue 🙂

  6. Bonjour à Tous,
    Il y a du vrai dans chacune de vos réponses, et sans vouloir polémiquer outre mesure, même si le potentiel commercial existe pour écouler suffisamment à ce prix-là, ce potentiel commercial serait encore plus élevé si le prix était plus compétitif.
    Il est notoire, et je le regrette, que Nikon pratique une politique de prix élitiste, qui m ‘oblige honnêtement à admettre, dans le même temps, que les optiques Nikkor anciennes et de la toute nouvelle génération, sont parfaites !
    J’ajoute, qu’en Hollande ou au Luxembourg, voire parfois en Allemagne, les prix sont nettement plus abordables.
    Le problème de la Belgique, ce sont les taxes imposées à l’importation qui font exploser les prix de ces produits considérés fiscalement comme luxueux !
    Et c’est vrai aussi qu’un bon établissement dealer Nikon devra, s’il veut vendre l’optique, faire une remise substantielle sur le prix catalogue lors d’une demande de remise de prix clientèle.
    Amitiés,

    • et compte tenu du prix de l’EURO, la Suisse peut être intéressante considérant, en plus, que les prix de l’occasion sont plus favorables en Suisse qu’en France par exemple.

  7. Il ne faut pas oublier une chose, même si les tarifs sont élevés et que cette optique restera, pour beaucoup, un rêve, il y a dans tous les cas le potentiel commercial pour en écouler suffisament à ce prix là à mon avis.

    A quoi bon construire une optique pour ne pas la vendre. Et puis c’est aussi la chance de voir l’ancien F1.4 baissé de prix et donc saisir de bonnes opportunités. Au pire il y a tjr le F1.8 qui reste du même accabit que le F1.4 en terme de qualité optique.

    Le 85mm F1.2 ou F1.4 à EUR 900 n’est pas encore arrivé malheureusement.

  8. CCanon peut vendre son 85/1,2 pour moins de 1900 euro ! Cet objectif est une merveilles.

  9. 24/8
    Bonjour,
    Je souhaite réagir à la sortie du Nikon AF-S Nikkor 85mm f/1.4G, SWM et nanocristal au format FX.
    Cette optique était attendue dans sa nouvelle version, bravo, c’est une petite merveille.
    Un court télé pour le portrait (notamment), belle ouverture, construction optique soignée, format FX, parfait !
    Mais !
    Cette optique est tout simplement INABORDABLE !
    Ce n’est pas une critique, c’est un constat.
    Je ne comprends pas la politique tarifaire de Nikon.
    Le prix proposé est DISSUASIF !
    Je suis Nikoniste jusqu’au bout des doigts, mais là, je recule d’effroi !
    Avec l’assurance de ma considération distinguée.
    PH. DEPRYCK – NAMUR

    • le sigma 85mm 1.4 HSM doit certainement etre de taille, a moitie prix ! Nikon abuse vraiment sur ses prix en Full Frame et focales fixes depuis le passage au numerique. un 24mm 1.4 a et 85mm 1.4 a 2000 euros, autant passer chez Hasselblad ou Leica a ce prix !!!

      • Regardez le prix de sortie du 85 AFD à sa sortie, vous verrez qu’il n’est pas loin de celui-ci… Donc il suffit d’attendre que les magasins baissent le prix, on sait tous qu’aucune boutique ne vend au prix catalogue

      • Je dirais que limiter d’emblée la diffusion de cette optique d’exception est une stratégie commerciale.
        Cela réduit le champs de production des images particulières qu’il est possible de réaliser avec une ouverture 1.4 d’une telle qualité. Je l’ai constaté avec le 24 f1.4 : le piqué au centre est bluffant à pleine ouverture.

        Les clients professionnels de Nikon ont plutôt intérêt à limiter la concurrence…