Sigma 24-70mm f/2.8 DG OS HSM, le zoom de reportage stabilisé

Sigma met à jour son zoom 24-70 et annonce le nouveau Sigma 24-70mm f/2.8 DG OS HSM, un objectif dédié au reportage, stabilisé et doté des meilleurs composants de la série Art.

Sigma 24-70mm f/2.8 DG OS HSM

Sigma 24-70mm f/2.8 DG OS HSM : caractéristiques techniques

Il était attendu ce nouveau Sigma 24-70mm f/2.8 DG OS HSM ! Les amateurs de zooms de reportage à grande ouverture f/2.8 pouvaient certes se contenter de l’excellent Tamron 24-70mm f/2.8 et du superlatif Nikon AF-S 24-70mm f/2.8 tous deux stabilisés. Mais les fans de Sigma restaient un peu sur leur faim en attendant une mise à niveau du précédent modèle.

Le tout premier zoom Sigma 24-70mm f/2.8 est apparu en 2001, il s’agissait du 24-70mm f/2.8 EX DG Aspherical DF. Ce nouveau venu n’est rien moins que la quatrième génération de zooms 24-70mm f/2.8 Sigma.

Ce zoom Sigma est annoncé à l’occasion du CP+, le salon japonais qui voit également arriver les Sigma 135mm f/1.8 DG HSMSigma 14mm f/1.8 DG HSM et Sigma 100-400mm f/5.6-6.3 DG OS HSM.

Ce Sigma 24-70mm f/2.8 DG OS HSM a la lourde tache de répondre aux exigences que nous attendons d’un tel zoom polyvalent :

  • une grande ouverture f/2.8
  • une qualité d’image excellente dès l’ouverture maximale
  • un autofocus rapide et précis
  • une stabilisation efficace
  • une construction à l’épreuve des intempéries et des chocs

Le Sigma 24-70mm f/2.8 DG OS HSM dispose d’une formule optique en phase avec le standard de la série Art :

  • trois lentilles en verre SLD
  • quatre lentilles asphériques

Ces lentilles ont pour rôle de réduire la coma, une aberration qui déforme les points lumineux sur les images. Elles doivent aussi réduire l’aberration chromatique transversale et la distorsion, en grand-angle particulièrement. C’est le défaut des zooms 24-xx souvent (comme le Nikon AF-S 24-120mm à 24mm).

Sigma revendique l’utilisation d’une lentille asphérique, une conception inaugurée sur le Sigma 12-24mm et que l’on peut retrouver également dans les 135 et 14mm annoncés en même temps que ce zoom.

Cette lentille a comme particularité d’être plus épaisse au centre que sur les bords, elle est soumise à un traitement de surface très précis qui permet à Sigma de revendiquer un bokeh très doux et une absence de cercles concentriques pouvant affecter les éléments asphériques traditionnels.

La précision de cette fabrication, au centième de micron, équivaut toutefois aux standards du moment chez les différents constructeurs. Ce Sigma 24-70mm f/2.8 devrait donc pouvoir faire jeu égal avec ses concurrents sur ce plan.

Le Sigma 24-70mm f/2.8 est stabilisé : doté du système Sigma OS, stabilisation optique, ce zoom rejoint là-aussi ses concurrents. La stabilisation est un système réclamé par de nombreux utilisateurs et Sigma ne pouvait pas passer à côté avec cette génération 4.

L’autofocus HSM équipant ce Sigma 24-70mm f/2.8 s’avère plus puissant que celui du précédent modèle (1,3x plus de couple).

Sigma annonce une qualité de construction en hausse pour son nouveau zoom, avec un fût en métal plus rigide et l’utilisation de pièces en matériau composite TSC (Thermally Stable Composite). Ce matériau est censé résister aux effets de déformation et de dilatation.

La protection tous temps est assurée par la baïonnette en laiton chromé, équipée d’un joint d’étanchéité, et par la lentille frontale, traitée avec un revêtement déperlant.

Dans sa déclinaison Nikon, ce zoom 24-70mm f/2.8 Sigma dispose d’une commande de diaphragme électromagnétique (comme les objectifs Nikon E). Rappelons que ce principe de commande permet une plus grande précision du contrôle de l’ouverture et une répétabilité plus grande lors du fonctionnement en mode rafale.

Sigma 24-70mm f/2.8 DG OS HSM

Sigma 24-70mm f/2.8 DG OS HSM : fiche technique

La fiche technique du Sigma 24-70mm f/2.8 DG OS HSM comporte :

  • une formule optique à 19 éléments en 14 groupes
  • une ouverture minimale de f/22
  • un angle de champ en 24×36 compris entre 84,1 et 34,3°
  • une distance minimale de mise au point de 37cm
  • un diamètre de 88mm pour une longueur de 107,6mm
  • un diaphragme circulaire à 9 lames
  • un rapport d’agrandissement maximum de 1:4,8

Le poids de l’optique n’est pas communiqué.

Sigma annonce un tarif public de 1449 euros et une disponibilité début Juillet 2017 pour ce zoom qui aura fort à faire face à une concurrence bien armée :

La guerre des zooms 24-70mm f/2.8 ne fait que (re)commencer puisque nous attendons la mise à jour en version G2 du Tamron et un tarif un peu plus démocratique pour le zoom Nikon. Reste à savoir à quel tarif Sigma va positionner son nouveau modèle …

Source : Sigma

Partager cet article sur les réseaux sociaux

SHARE TWEET SHARE PIN
comment utiliser le catalogue Lightroom - tutoriels vidéos

About the Author

Jean-Christophe Dichant
J'ai créé Nikon Passion en 2004 pour vous aider à faire les bons choix, bien utiliser votre appareil photo et apprendre la photo.

Merci de remplir les champs ci-dessous pour laisser un commentaire.

Votre commentaire

Votre adresse email ne sera pas publique.


*


16 Commentaires sur "Sigma 24-70mm f/2.8 DG OS HSM, le zoom de reportage stabilisé"

  1. Le défaut de mise au point avec des optiques Sigma ne vient pas de optiques, mais des boitiers Nikon.
    Étant réparateur de matériels photos pro, il suffit d’un calage du capteur dans le boitier et plus de photos flou avec les Sigma !!!
    Je vous passe l’explication complète de ce phénomène (problème).
    Je précise pour autant que je suis équipé en Nikon (D500 et D750).

    • Et qu’en est-il des optiques d’autres marques ensuite ? Le principe de caler un capteur parce que l’optique n’est pas totalement compatible ne me paraît pas le plus judicieux, d’autant plus que cela fait sauter la garantie du boîtier.

      • En fait le « calage » du capteur est très fin (quelques microns).
        Seul les optiques Sigma ont cette précision d’autofocus pour la série Art, d’ou le soucis de MAP aux plus grandes ouvertures.
        La garantie ne saute pas car vous avez déjà vu des scellés sur les boîtiers ?

  2. Ha les objectifs Sigma ART… c’est merveilleux… quand cela fait la mise au point….
    beaucoup de déchets en général, alors je fais un peu plus de clichés pour obtenir ce qu’il faut… et puis le collimateur au centre bien sûr…. parce que sinon c’est le flou pas très artistique…

  3. Vous vous « acharnez » à promouvoir Sigma et Tamron au détriment des objectifs Nikon que vous négligez bien souvent, adoptez-vous la politique de Chasseur d’images qui n’arrête pas à longueur de revue de « dézinguer » Nikon.
    Pour le cas du 24-70 je ne comprend pas que vous négligiez de parler du 16-80 de Nikon qui est un excellent objectif de repartageet dont le range est préférable au 24-70.De plus en choisissant Nikon vous augmentez vos chances d’obtenir une Carte NIkon Pro qui apporte de sérieux avantages comme le prêt de matériel en cas de nécessité. Pour un pro qui signe des contrats c’est un vrai plus au niveau sécurité!

  4. 1020g pour le poids.

  5. J’ai un Nikon 5200 et j’ai acheté un Sigma 18×300, qu’en pensez -vous ?
    On a pas besoin d’avoir deux objectifs ?

  6. Le superlatif Nikon AF-S 24-70mm f/2.8 ????
    Tous les tests disent au contraire qu’il est lourd, cher, et que la qualité n’est pas au top loin de la.
    BL