Test du Nikon Coolpix AW100: étanche, résistant et performant ?

Le Nikon Coolpix AW100 est un appareil numérique étanche et résistant aux chocs conçu pour répondre aux besoins de tous ceux qui souhaitent s’aventurer hors des sentiers battus sans nécessairement mettre en péril leur matériel photo ou leur reflex numérique onéreux. Nous avons testé le Coolpix AW100 sur le terrain pendant plusieurs jours afin de vérifier si les promesses annoncées par Nikon sont tenues en matière de résistance et de performances.

Test du Nikon Coolpix AW100

Test du Nikon Coolpix AW100 dans sa livrée rouge orangée

Le concept AW (pour All Weather – tous temps) n’est pas nouveau chez Nikon. Au siècle dernier, le Nikon L AW35 AF est le petit compact argentique qui résiste aux intempéries. Ce boîtier a connu ses heures de gloire mais Nikon a laissé de côté pendant pas mal d’années le concept AW, concentrant ses efforts sur une gamme Coolpix plus traditionnelle. Le Coolpix AW100 nous est arrivé en 2011 et reprend donc le concept AW, une très bonne nouvelle sur le papier pour les amateurs de ce genre de matériel. La fiche technique du Coolpix AW100 est de plus assez intéressante : capteur 16Mp, écran LCD généreux, module GPS intégré, résistance aux chûtes (1,5m), étanchéité jusqu’à 10m, de quoi s’amuser sur le terrain. Nous avons néanmoins relevé quelques défauts cruciaux, quand bien même ce AW100 dispose de vrais atouts.

Test du Nikon Coolpix AW100

Focale équivalent 33mm ouverture – f/7.8 – 1/1250ème – ISO 125 – clic droit pour télécharger le fichier d’origine (8Mo)

Ergonomie du Nikon Coolpix AW100

Lorsqu’on découvre le Coolpix AW100, on est immédiatement séduit par la compacité du boîtier. Le zoom 5x équivalent 28-140mm se fait discret puisqu’il ne sort pas du boîtier comme sur un compact classique. la raison en est simple : l’optique est protégée par un bloc étanche et le changement de focale se fait donc sans déploiement externe. A l’utilisation c’est assez pratique puisque le AW100 passe de la focale la plus réduite à la plus élevée sans changer d’allure, un gage de discrétion en public.

Test du Nikon Coolpix AW100

Le Nikon Coolpix AW100 vu de face avec son optique latérale

Le boîtier présente une qualité de finition dans la moyenne de ce que propose Nikon en matière de Coolpix. La qualité du plastique employé est correcte, l’ensemble fait sérieux mais on est loin d’un compact expert à la finition bien mieux léchée. La capacité de l’AW100 à résister aux chûtes a probablement imposé l’emploi de matériaux absorbant bien les chocs, et l’alliage de magnésium que l’on connaît sur certains boîtiers ne devait pas répondre à ces critères. Oublions donc cet aspect grand public pour nous intéresser aux commandes.

Le dos du boîtier est principalement occupé par l’écran LCD, de bonne taille avec ses 3 pouces et à la résolution correcte avec ses 461.000 points. C’est loin du standard des écrans de reflex numériques mais ce n’est pas la même gamme de prix non plus. Nous sommes plus réservés sur le rendu colorimétrique de cet écran qui a une fâcheuse tendance à tirer sur le jaune. Les images affichées présentent une dominante colorée qui n’est pas des plus agréables. L’écran est assez lisible en extérieur, et même si la visée sur écran n’est en rien comparable à la visée reflex, l’ensemble est utilisable sans problème.

Test du Nikon Coolpix AW100

Le Nikon Coolpix AW100 vu de dos – on aperçoit le récepteur GPS sur le dessus du boîtier au centre

La partie droite du panneau arrière est réservée aux touches de commande. Le levier supérieur permet de faire varier la focale (le zoom) tandis que l’écran affiche une petite réglette qui vous donne une indication du choix de focale : du grand-angle au télé. Cette réglette présente également un repère « zoom optique/zoom numérique », on oubliera bien vite le zoom numérique comme sur tout autre appareil numérique. Ce mode de zoom est en effet trop peu qualitatif pour satisfaire nos besoins.

Le pad central est le centre névralgique qui permet de commander la plupart des fonctions du boîtier : flash, mode macro, correction d’exposition, retardateur. Si l’idée de disposer en croix ces commandes est plutôt bonne, la taille des touches est trop réduite pour une utilisation aisée si vous portez des gants. Sachant que ce boîtier s’adresse aussi aux randonneurs, aux plongeurs et autres aventuriers, il est assez dommage de savoir qu’il faudra retirer un gant pour changer un réglage.

Bon point par contre pour la touche d’enregistrement vidéo qui permet de passer très facilement du mode photo au mode vidéo. Il est ainsi très simple de choisir entre faire une photo et tourner une vidéo, aucune molette à manœuvrer, aucune fonction à enclencher, vous appuyez sur le déclencheur supérieur pour la photo ou le bouton rouge vidéo pour une … vidéo.

La touche à bascule qui permet de choisir entre les nombreux modes scène et l’affichage des photos et vidéos prises est également pratique, même si elle est elle-aussi de taille bien réduite pour les porteurs de gants. Sachant que l’on ne change pas de mode en permanence, l’impact est moindre à l’utilisation que pour le pad central.

Sur le côté droit du boîtier, la trappe donnant accès à la batterie et à la carte mémoire est verrouillée par une grosse molette qui permet d’éviter l’ouverture inopinée. Une bonne idée pour éviter les ennuis potentiels sous l’eau. On prendra soin de bien nettoyer le joint en périphérie de cette trappe lors de la fermeture pour assurer l’étanchéité. C’est très simple à l’usage et manifestement efficace.

Test du Nikon Coolpix AW100

Vue de dessus avec le récepteur GPS, le commutateur ON/OF et le déclencheur à droite

Le dessus du boîtier comporte deux touches de bon diamètre : le déclencheur et le bouton marche-arrêt. Ce dernier aurait mérité une meilleure sensibilité à la pression, il faut parfois appuyer plusieurs fois dans l’action pour allumer l’appareil. Rien de bien grave cependant. Le déclencheur remplit son rôle sans difficulté particulière, rien à signaler de ce côté là.

Quelques mots sur le flash intégré en face avant. Le changement de mode flash par l’intermédiaire du pad arrière n’est pas des plus convivial, il faut plusieurs appuis sur la touche pour passer du mode « flash ON » à « flash OFF ». De même il nous ait arrivé de masquer involontairement le flash en tenant le boîtier avec la main droite, avec le bout d’un gant par exemple. Il faudra donc bien penser à laisser les doigts à l’écart de la petite fenêtre !

Test du Nikon Coolpix AW100

Focale équivalent 22mm – f/2.4 – vitesse 1/1500ème – ISO 125 – clic droit pour télécharger le fichier d’origine (8.5Mo)

A l’usage

Le Coolpix AW100 tient dans (presque) toutes les poches aussi nous ne nous sommes pas privés de l’emporter partout avec nous. C’est d’autant plus facile que le boîtier résiste à tout (ou presque aussi !), on ne craint donc pas l’humidité, la pluie, le froid, le gel, les chocs. Si le fait de plonger à 10m avec son Coolpix AW100 n’est pas nécessairement chose courante, il n’en reste pas moins que savoir que son APN résiste à bien des choses est un bon point. Plonger dans un ruisseau pour un cadrage inédit, s’enterrer sous la neige, dévaler une pente gelée pour rejoindre un autre membre de la famille, nous ne lui avons rien épargné et il a résisté. Epreuve ultime, la chute d’1.5m de haut sur un parquet en bois, là-aussi : RAS. Nous avons donc particulièrement apprécié ce côté baroudeur au quotidien.

Test du Nikon Coolpix AW100

Le Coolpix AW100 ne craint rien, ni la neige …

Test du Nikon Coolpix AW100

… ni l’eau !

Le module GPS intégré présente lui-aussi un intérêt certain. Le principe de fonctionnement est simple : à l’allumage de l’appareil, le GPS repère les satellites disponibles et affiche la localisation en bas de l’écran. S’il faut quelques dizaines de secondes en extérieur dans une zone bien couverte, ne comptez pas localiser vos photos en intérieur, c’est la plupart du temps peine perdue. Le bouton qui occupe la majeure partie du flanc gauche du boîtier permet d’afficher la carte et la localisation du boîtier. De même, il est possible de laisser le AW100 enregistrer votre parcours pendant plusieurs heures. Même éteint, l’enregistrement se fait en arrière plan et vous pouvez récupérer un fichier journal compatible avec les logiciels de localisation comme Google Earth.

Test du Nikon Coolpix AW100

L’écran arrière du Coolpix AW100 avec la vue carte du mode GPS

Si nous n’avons pas de gros reproche à faire à ce Coolpix AW100 en matière de prise de vue, il faut quand même noter une certaine lenteur du boîtier entre deux déclenchements à la meilleure des définitions. Les quelques secondes de temps nécessaire à l’enregistrement de la photo ne permettent pas de déclencher très vite pour la suivante. Il est possible d’utiliser le mode rafale, ce dernier enregistre plusieurs photos en mémoire tandis que vous appuyez sur le déclencheur et affiche ensuite une vue composite de ces images. Perturbant au début mais on s’y fait.

Test du Nikon Coolpix AW100

L’écran arrière du Coolpix AW100 avec le logo GPS actif et indication de la localisation en bas de l’écran

Performances et qualité d’images du Coolpix AW100

Autant le dire tout de suite, nous sommes déçus par les prestations photo de ce compact numérique. Le mode vidéo Full HD 1080p tient assez bien ses promesses et le AW100 remplacera avantageusement le caméscope familial. Il n’en est pas de même du mode photo qui n’est pas du tout à la hauteur de nos attentes.

La qualité d’image obtenue avec ce Coolpix nous a déçu : malgré un capteur généreux en pixels qui permet un recadrage sans trop de perte, l’optique s’avère trop en retrait. Les résultats diffèrent selon la focale et l’ouverture mais d’une façon générale les images présentent des bords bien trop distordus et le manque de piqué général est flagrant. Passons sur le format 4/3 des photos (les reflex produisent des images 2/3), la plupart des images obtenues pendant ces quelques jours sont suffisamment bonnes pour faire des tirages de petite taille (équivalent 10×15 au rapport de format près) mais ne sauraient en aucun cas être tirées au-delà du 13×19, les défauts sont alors trop visibles.

Test du Nikon Coolpix AW100

Focale équivalent 33mm – f/7.8 – vitesse 1/1250ème – ISO 125 – clic droit pour télécharger le fichier d’origine (7.5Mo)

Le flash intégré, s’il offre une couverture suffisante en extérieur pour déboucher les ombres, s’avère trop puissant en intérieur et à courte distance. Les sujets sont brûlés et le recours à la correction d’exposition est impératif. Ce n’est pas ce que nous attendons d’un compact dont l’usage doit être impulsif et immédiat. D’autant plus qu’il faut appuyer sur plusieurs touches pour modifier le comportement du flash, pas évident du tout à l’usage.

Test du Nikon Coolpix AW100

Le Coolpix AW100 sous l’eau, attention aux cadrages qui demandent de bien voir l’écran.

Le capteur CMOS 1/2.3 de pouces 16Mp produit des images dont le niveau de bruit grimpe assez rapidement dans les hautes sensibilités. Inutile de penser utiliser ce Coolpix à 3200 ISO, le bruit devient visible dès 800 ISO et gênant à partir de 1600 ISO, ce qui limitera les usages en ambiances sombres (forêts, sous-bois par exemple) comme en plongée. Dommage pour un appareil étanche. C’est d’autant plus dommage que le Coolpix AW100 n’offre pas de mode d’enregistrement en RAW et que vous ne pourrez donc pas reprendre vos images dans un logiciel de traitement qui aurait offert la possibilité de minimiser le bruit dans les images.

Test du Nikon Coolpix AW100

Boîtier sous l’eau avec objectif à la limite de la surface
Focale équivalent 28mm – f/3.9 – vitesse 1/1500ème – ISO 125 – clic droit pour télécharger le fichier d’origine (8.5Mo)

En conclusion

Après une bonne dizaine de jours passés en compagnie du Coolpix AW100, le bilan est mitigé. Si le boîtier possède des atouts indéniables – résistance aux intempéries, étanchéité, mode vidéo Full HD, GPS – les performance en mode photo sont trop en retrait. Passons sur les quelques défauts ergonomiques dont on se satisfera avec le temps, mais la qualité d’image très moyenne n’est pas à la hauteur. C’est d’autant plus dommage que le terrain de jeu de ce Coolpix AW100 – l’aventure, les loisirs, le sport – laisse augurer des prises de vues inédites, des images fortes, inhabituelles. Le résultat sera souvent inutilisable au delà du cadre familial. Nous ne saurions donc conseiller ce boîtier à ceux qui pensent l’utiliser pour produire des images grand format, pour accompagner une exposition, un reportage.

Test du Nikon Coolpix AW100

Focale équivalent 28mm – f/3.9 – vitesse 1/1000ème – ISO 125 – clic droit pour télécharger le fichier d’origine (8.5Mo)

Test du Nikon Coolpix AW100

Focale équivalent 140mm – f/4.8 – vitesse 1/400ème – ISO 125 – clic droit pour télécharger le fichier d’origine (11.5Mo)

Test du Nikon Coolpix AW100

Focale équivalent 28mm – f/3.9 – vitesse 1/800ème – ISO 125 – clic droit pour télécharger le fichier d’origine (7.1Mo)

Test du Nikon Coolpix AW100

Focale équivalent 140mm – f/4.8 – vitesse 1/100ème – ISO 125 – clic droit pour télécharger le fichier d’origine (8.6Mo)

Malgré un tarif public intéressant – compter environ 329 euros – pour une fiche technique bien remplie, le Nikon Coolpix AW100 peine à satisfaire nos besoins. C’est un boîtier qui devra impérativement être accompagné d’un autre APN si vous envisagez des voyages et avez envie de rapporter des images de qualité, dans ce cas vous le réserverez aux prises de vue dangereuses pour votre matériel. Il saura répondre à ce besoin, aller partout, ne pas craindre les conditions difficiles, tomber à l’eau ou fonctionner sous l’orage. Un bon complément donc mais pas un appareil photo à tout faire dans toutes les conditions.

Nikon Coolpix AW100 chez Miss Numerique et Nikon Coolpix AW100 orange chez Amazon.

Partager cet article sur les réseaux sociaux

SHARE TWEET SHARE PIN
comment utiliser le catalogue Lightroom - tutoriels vidéos

About the Author

Jean-Christophe Dichant
J'ai créé Nikon Passion en 2004 pour vous aider à faire les bons choix, bien utiliser votre appareil photo et apprendre la photo.

Merci de remplir les champs ci-dessous pour laisser un commentaire.

Votre commentaire

Votre adresse email ne sera pas publique.


*


18 Commentaires sur "Test du Nikon Coolpix AW100: étanche, résistant et performant ?"

  1. Bonjour Jean-Christophe,

    Ce Coolpix AW100 remplace t-il le Coolpix AW130 qui, sauf erreur, produit de bien meilleures images?
    Bon week-end à toi et cordiales salutations.

  2. Bonjour j’aimerais savoir quelle matériaux permet à l’appareil photo de résister à l’eau?

  3. ai investi dans cet appareil début juillet 2013, ai pris des video et photos sous l’eau cet été, nickel, suis parti aux caraîbes début novembre et là….en panne grave, plus possibilité de le mettre en mode photo ou video sous l’eau au beau milieu d’i aquarium naturel!!! les souvenirs de vacances en palme et tube foutues!!! très très déçu!! suis rentré il y a 1 semaine, pas encore eu la possibilité de l’emmener en SAV, mais ça risque de winner dans le bureau, à 200€ l’appareil, acheté spécialement pour que je puisse fimé et photographié dans la mer des caraîbes et faire chou blanc!!!!….a déconseiller, pas fiable du tout…..

  4. Bonjour, avez-vous si il est possible de supprimer ce qui fait défiler les photos à chaque fois que l’on incline l’appareil photo, ? Merci beaucoup d’a
    vance !!!

  5. J’ai cette APN depuis 1ans et demi et rien à signaler. je vis en Guadeloupe, et entre la rivière (eau douce, et shock avec les rochers), la plage (le sable), en bateau et en pêche sous marine, je n’ai rencontré aucun soucis.
    Il est nettoyé, rincé après chaque utilisation et fonctionne nikel.

    Aurel

  6. Milli Jean Claude | 29 mars 2013 à 21 h 20 min | Répondre

    Ayant cet appareil depuis peu, je cherche encore la fonction d’orientation automatique des photos, de façon qu’elle soit automatiquement orientée à la visualisation, sans rien faire et de même sur mes logiciels de retouche, cela doit normalement être inscrit dans l’exif de la photo ! Si quelqu’un sait comment faire, merci de me le dire !

  7. Bonjour

    retour de guadeloupe …A chaque plongée obligé d’ attendre ,au bout de 5mn , que la buée
    sur le viseur (à l’ intérieur) ou /et sur l’ écran s’ évacue . retour
    au SAV appareil échangé et idem avec le nouveau , Il parait que c’ est
    normal ,il faut ouvrir la trappe pour accélérer la disparition de la
    buée dixit le SAV ! c ‘est sa conception ; PERSONNE n’ en parle dans
    tous les tests , à la Fnac etc!!!bizarre non ? les testeurs l’ ont ils
    vraiment tester dans l’ eau ou dans leur bureau dans un verre d’ eau
    ???? A EVITER

  8. Acheté il y a 1 semaine
    Premier contact dans l’eau de mer lors d’un voyage au mexique …. Condensation sur l’optique et l’écran IMPOSSIBLE DE PRENDRE PHOTO NET = vac gaché

    retour en france SAV :  » pas de problémes la condensation est normal  »

    a déconseiller !!

    • Bonjour

      idem ,en guadeloupe obligé d’ attendre ,au bout de 5mn , que la buée sur le viseur (à l’ intérieur) ou /et sur l’ écran s’ évacue . retour au SAV appareil échangé et idem avec le nouveau , Il parait que c’ est normal ,il faut ouvrir la trappe pour accélérer la disparition de la buée dixit le SAV ! c ‘est sa conception ; PERSONNE n’ en parle dans tous les tests , à la Fnac etc!!!bizarre non ? les testeurs l’ ont ils vraiment tester dans l’ eau ou dans leur bureau dans un verre d’ eau ???? A EVITER

      • Bonjour, moi aussi j’ai connu des problèmes de buées sur le viseur, rendant impossible toute photo et le lendemain: fini ! Plus moyen de prendre de photo, l’appareil ne répond plus, en plein voyage en Indonésie…pour faire du snorkeling. 329 euros, c’est quand même cher pour un appareil qui rend l’âme après 2 ans et demi en ayant été très peu utilisé. A FUIR ABSOLUMENT.

  9. Un appareil tout terrain, qui, lorsqu’on ne peut pas emporter un reflex avec soi, rendra de nombreux services

  10. jai achete recement pour pas de choses comme montgolfiere, quad, vtt, mais aussi pour partir en vacance sur un voilier. mais surprise dans la piscine du club, je voulais tester car mefiant du le comportement dans leau. elle sest noye a 1,45 deja.
    leau est entre quand meme, elle nest etanche. dommage car ils nous restent qqs jours de vacances encore
    carlo arendt des maldives

    • je viens d’acheter le nikon coolpix aw100, dans le but de prendre des photos dans l’eau douce et l’eau de mer… votre commentaire de fuite dans l’eau m’inquiète… comment ce sont terminée les vacances aux Maldives? Avez-vous pu sauvé votre appareil? Avez-vous essayé à nouveau de faire des photos sous l’eau? Les photos prise sous l’eau, étaient-elles réussies?
      à+ merci

  11. Merci pour ce test.
    Toujours à la recherche d’un apn étanche pas cher, compatible vidéo iPad en format mov , ce nikon est quand même un bon appareil, en tout cas je n’en vos pas d’autres.
    Et vous ?

    Merci