Test Nikon AF-S 105mm f/1.4 E ED, un objectif à portrait qui sait être polyvalent

Voici le test Nikon AF-S 105mm f/1.4 E ED, un objectif dont la vocation première est d’être un objectif à portrait mais qui a d’autres capacités intéressantes.

Test Nikon AF-S 105mm f/1.4 E ED

Meilleur prix chez Miss Numerique

Meilleur prix sur le Nikon Store

Certains objectifs sont plus adaptés que d’autres à la photographie de portraits. Leur formule optique, leur précision et leur définition font d’eux des experts de ce type de photographie. Voici ce qu’il en est du Nikon AF-S 105mm f/1.4 E ED.

Test Nikon AF-S 105mm f/1.4 E ED, présentation

Un peu d’histoire

La focale 105mm est prisée des photographes désireux de disposer d’un téléobjectif qui leur permet de jouer avec le flou d’arrière-plan sans être pour autant une (très) longue focale.

La gamme Nikon comportait déjà un 105mm f/2.8 Macro avant que Nikon ne propose ce nouveau 105mm f/1.4 à l’été 2016. C’est un modèle inédit dans la gamme, la seule optique de même focale ouvrant « en grand » étant le Nikkor 105mm f/1.8 datant de … 1981.

Depuis nous avions vu arriver le 105mm f/2 DC (Defocus Control, 1983 et toujours au catalogue), le Micro Nikkor 105mm f/2.8 (macro, 1984) sans compter les 105mm f/4 de différentes générations depuis les années 60 (!).

Ce Nikon 105mm f/1.4 est conçu pour le format Nikon FX. Toutefois il reste intéressant sur un boîtier au format DX puisqu’il permet de cadrer comme un 150mm, le portrait n’est pas (trop) loin.

Contexte du test Nikon AF-S 105mm f/1.4 E ED

Test Nikon AF-S 105mm f/1.4 E ED

Nikon AF-S 105mm f/1.4 E ED

En préambule à ce test Nikon AF-S 105mm f/1.4 E ED, il faut préciser que cette optique atteint de tels sommets en matière de piqué et de définition d’image qu’il est pratiquement impossible de retranscrire cela au travers de quelques illustrations web.

Seul un banc de test optique et un protocole adapté permettent d’obtenir des mesures précises. C’est pourquoi j’ai fait le choix d’utiliser cette optique pendant plusieurs jours et de vous dire ce que j’en pense après utilisation. Je vous renvoie vers les sites spécialisés pour consulter les résultats des tests techniques (voir le test chez DxO).

Test Nikon AF-S 105mm

Autofocus

Ce Nikon 105mm f/1.4 étant une focale fixe, la motorisation AF-S intégrée à l’optique est moins sollicitée que sur un zoom téléobjectif (comme le Nikon Af-S 70-200mm f/2.8 E FL ED).

Le résultat est un ensemble très réactif, silencieux et précis.

Diaphragme à commande électromagnétique

Le Nikon 105mm f/1.4 dispose d’une commande de diaphragme électromagnétique comme plusieurs objectifs Nikon récents. Cette commande permet une plus grande précision de l’ouverture et une plus grande répétabilité lors de la prise de vue en mode rafale.

Elle impose par contre d’utiliser un boîtier compatible. Les boîtiers D1, D2, D40, D70, D50, D60, D80, D90, D100, D200 et D3000 ne sont pas compatibles. Les autres reflex numériques sont compatibles avec la commande électromagnétique E (plus de précisions sur le site du support Nikon).

Bague de mise au point

Large et crénelée la bague de mise au point ne souffre d’aucune critique. C’est un atout important car vous serez amené à utiliser cette bague pour faire la mise au point en manuel si vous faites du studio et que vous souhaitez régler avec précision la netteté (voir remarque sur la profondeur de champ plus bas).

Comme c’est le cas avec tous les objectifs Nikon récents, cette bague ne présente aucun jeu ni point dur à la rotation, la tourner du bout du doigt en pleine action si vous faites du reportage est tout à fait envisageable.

Test Nikon AF-S 105mm f/1.4 E ED

La grande ouverture f/1.4 autorise des flous d’arrière-plan très prononcés

Distance minimale de mise au point

La distance minimale de mise au point de 1m permet de s’approcher du sujet pour réaliser, par exemple, des portraits plein cadre. C’est un atout également si vous utilisez cette optique dans d’autres situations, comme la photographie d’animaux.

Test Nikon AF-S 105mm f/1.4 E ED

Nikon AF-S 105mm f/1.4 E ED à f/1.4 – mise au point sur l’œil

Test Nikon AF-S 105mm f/1.4 E ED

Nikon AF-S 105mm f/1.4 E ED à f/1.4 – détail de l’œil

Notez toutefois qu’à cette distance l’ouverture maximale de f/1.4 vous impose une très grande rigueur de mise au point. La profondeur de champ est réduite et un léger décalage de la tête de votre sujet provoquera déjà un flou sensible sur l’œil le plus éloigné de l’objectif. Pensez à diriger votre sujet avec soin pour avoir un visage parfaitement net et à fermer un peu au besoin.

Test Nikon AF-S 105mm f/1.4 E ED

Nikon AF-S 105mm f/1.4 E ED à f/1.4
mise au point sur l’œil gauche (à droite de la photo)

Test Nikon AF-S 105mm f/1.4 E ED

Détail montrant la faible profondeur de champ à f/1.4
l’œil droit (à gauche) est en partie flou

Test Nikon AF-S 105mm f/1.4 E ED

Observez le détail de l’immeuble et du paysage urbain derrière dans l’œil …

Poids et encombrement

Test Nikon AF-S 105mm f/1.4 E ED

Le Nikon AF-S 105mm f/1.4 E ED sur boîtier Nikon D750

Avec une ouverture de f/1.4 ne vous attendez pas à investir dans une petite optique discrète pour sortir dans la rue. Ce 105mm pèse 985gr, il se fait remarquer sur un reflex plein format.

Le gabarit de l’optique reste toutefois compact et une fois monté sur le boîtier l’ensemble est homogène. A l’usage je n’ai jamais ressenti de déséquilibre vers l’avant. La prise en main est très bonne, une main tenant le boîtier et l’autre l’objectif pour stabiliser l’ensemble.

Absence de stabilisation : que penser ?

Test Nikon AF-S 105mm f/1.4 E ED

Nikon D750 + AF-S 105mm f/1.4 E ED – 1/250 s – f/1.4

Ce Nikon 105mm f/1.4 ne dispose pas du système de stabilisation Nikon VR. Oubli regrettable ou critère de moindre importance sur un objectif à portrait ?

J’ai tendance à penser que la stabilisation n’est pas indispensable sur une optique de ce type. Si vous travaillez en studio avec un trépied vous allez la désactiver. Si vous travaillez à main levée et grande ouverture elle risque de dégrader la qualité d’image, ce qui n’aurait guère d’intérêt sur une telle optique.

Seuls les photographes désireux d’utiliser ce 105mm f/1/4 en reportage pourront trouver à redire.

Est-ce toutefois un bon choix ou ne vaut-il pas mieux opter pour le Nikon 105mm f/2.8 VR dans ce cas ?

Piqué et Qualité d’image

Ce test Nikon AF-S 105mm f/1.4 ne laisse aucune place au doute : ce 105 est superlatif !

J’ai déjà eu l’occasion de tester de nombreux objectifs avec un piqué de très bon niveau. Le 105mm f/1.4 est encore meilleur. Avec un D750 de seulement (!) 24Mp, le niveau de détail sur l’image est étonnant. Vous aimez toucher du doigt le grain de peau, compter les cheveux de votre modèle préféré ou les pores de sa peau ? Ne cherchez plus, voici l’optique qu’il vous faut.

Test Nikon AF-S 105mm f/1.4 E ED

Scène cible – mur en galets
les photos ci-dessous sont faites à main levée

Test Nikon AF-S 105mm f/1.4 E ED

Détail du coin inférieur gauche de la scène ci-dessus – ouverture f/2.2
l’extrême coin en bas à gauche est légèrement distordu
Il s’agit de 4 galets par rapport à l’ensemble du mur ci-dessus (!)

Test Nikon AF-S 105mm f/1.4 E ED

Détail du coin inférieur gauche de la scène ci-dessus – ouverture f/7.1
à f/7.1 la distorsion a totalement disparu

Test Nikon AF-S 105mm f/1.4 E ED

Détail du coin inférieur gauche de la scène ci-dessus – ouverture f/16
à f/16 le piqué reste remarquable

Vignettage

DxO le met en avant dans son test, ce Nikon 105mm vignette à f/1.4. Pour avoir testé sur plusieurs images, le vignettage à rattraper à f/1.4 est de l’ordre d’1Ev (je ne mesure pas 2Ev comme Dxo). Dès f/2 le vignettage est fortement atténué et disparaît à f/4 totalement.

Pour une optique à portrait faut-il se plaindre d’un tel vignettage à pleine ouverture quand on sait que de nombreux photographes ajoutent du vignettage sur leurs portraits en post-traitement ? Je vous laisse juge en fonction de vos besoins.

Test Nikon AF-S 105mm f/1.4 E ED

Nikon AF-S 105mm f/1.4 E ED à f/1.4 – vignettage environ 1Ev

Test Nikon AF-S 105mm f/1.4 E ED

Nikon AF-S 105mm f/1.4 E ED à f/5.6 – pas de vignettage visible

Test Nikon AF-S 105mm f/1.4 E ED : verdict

Voici un objectif qui va marquer son époque puisqu’il apporte un niveau de performance (ouverture, piqué) rarement atteint encore par d’autres modèles de la gamme ou des gammes concurrentes et qu’il reste à ce jour unique en son genre.

Les 105mm existants sont des f/2.8 Macro. Les objectifs à portrait et grande ouverture sont des 85 f/1.8 ou f/1.4, voire des 135mm.

Le revers de la médaille est un tarif fonction des performances puisqu’il faut débourser près de 2200 euros pour vous procurer ce Nikon 105mm f/1.4. Moyennant quoi vous aurez en votre possession le meilleur de ce que Nikon sait proposer aujourd’hui dans cette gamme d’optiques pros.

Voici quelques  critères de choix si vous hésitez à franchir le pas. Ce sont des arguments personnels que je vous invite à compléter en laissant un commentaire.

Vous avez déjà le Nikon AF-S VR 105 mm f/2.8

Bien que les usages diffèrent entre un 105mm f/1.4 et un 105mm f/2.8 Macro, certains photographes se posent la question de savoir s’ils ont intérêt à changer de modèle.

Les adeptes de macro, de reportage, de vitesse lente peuvent conserver le f/2.8 qui bénéficie du système VR et permet la photo rapprochée.

Les portraitistes, amateurs de studio et de la focale 105mm ont tout intérêt à passer au 105mm f/1.4, les résultats sont plus que convaincants.

Vous avez un zoom f/2.8 offrant la focale 105mm

Vous avez probablement fait ce choix pour avoir un objectif polyvalent, comme le 70-200mm f/2.8, et vous l’utilisez à différentes focales dont la focale 105mm. Ces zooms offrent de très bonnes performances mais ne savent concurrencer un objectif à focale fixe comme ce 105mm f/1.4.

Si vous faites souvent du portrait avec votre zoom, testez le 105, vous pourriez avoir très vite envie de compléter votre équipement.

Meilleur prix chez Miss Numerique

Meilleur prix sur le Nikon Store

Partager cet article sur les réseaux sociaux

SHARE TWEET SHARE PIN
comment utiliser le catalogue Lightroom - tutoriels vidéos

About the Author

Jean-Christophe Dichant
J'ai créé Nikon Passion en 2004 pour vous aider à faire les bons choix, bien utiliser votre appareil photo et apprendre la photo.

Merci de remplir les champs ci-dessous pour laisser un commentaire.

Votre commentaire

Votre adresse email ne sera pas publique.


*


46 Commentaires sur "Test Nikon AF-S 105mm f/1.4 E ED, un objectif à portrait qui sait être polyvalent"

  1. Parev, après un séjour photographies a Yerevan, je n’est pas embêter une seule Seconde le service-client,(…) mérite une récompense -450 euros de remise pour une fidélité de plus de trente années: merci de votre réponse

    un nikonmaniaque

  2. Je me suis offert le 85 f1.4 Nikon et les résultats sont superlatifs.
    Maintenant, je rêve du 105 f1.4 Nikon ou Sigma. Le Sigma est moins cher mais énorrrrme ! (à cause de la stabilisation je suppose). Je l’ai testé au salon de la photo, quel piqué !
    Quelqu’un a-t-il un retour d’expérience sur la comparaison Nikon/Sigma 105 f1.4 ?
    Merci.

    • Bonjour.
      Je ne suis pas sûr que le Sigma soit stabilisé.
      Ses fixes ne le sont pas contrairement à ses zooms.

      • En effet, vous avez raison : ni le 85 ni le 105 Sigma ne sont stabilisés.
        Dans ce cas, comment expliquer les mensurations de ces bêtes, par rapport aux produits identiques Nikon ?

        • Aucune idée, sauf que c’est sûrement une question de conception ( Utilisation de tel ou tel verre, nombre de lentilles à l’intérieur, des plans d’ingénieurs que eux seuls savent )….

  3. Jean-François Bernard | 16 décembre 2018 à 12 h 48 min | Répondre

    Étant moi-même l’heureux possesseur de ce fabuleux caillou, j’ai apprécié ton test qui totalement objectif.
    Merci Jean-Cristophe

  4. Klein Didier (F6F3F2) | 16 décembre 2018 à 10 h 55 min | Répondre

    Petite erreur à te signaler, Jean Christophe : la date de sortie du AF-D 2/105 DC, c’est 1993 pas 1983 (faute de frappe ?).
    Quant au 4/105 sorti en 69 en monture courte (pour soufflets) il est arrivé en 74 en version Micro-Nikkor.

    Merci pour tes articles et vive Nikon et Nikon Passion !

  5. Vous avez oublié de mentionner le mythique 2,5 de 105 qui est toujours au top, même avec les boitiers d’aujourd’hui. C’est une des rares optiques à traverser les âges sans rides. Piqué et douceur avec un velouté super.

  6. Bonjour,
    Comme ce fil est toujours actif, j’en rajoute une petite couche : cet objectif est également exceptionnel pour sa colorimétrie et sa capacité extraordinaire à exploiter les pires lumières pour en tirer des contrastes largement à la manière de Leica (le f:1,4 en plus et le prix bien inférieur). J’étais en Louisiane en décembre dernier, et le ciel gris des bayous a été transfiguré. Une très légère sous-exposition, aucune correction des raws et on obtient une ambiance unique, pleine de mystère alors qu’à l’œil c’était bouché. Ce sont sûrement les micro-contrastes et le nanocrystal optimisé (?).
    Bref, avec son flou divin, c’est un must absolu, hélas pas donné c’est vrai. Mais dans dix ou quinze ans, il sera toujours dans la course quand nous aurons changé combien de fois de boitiers ?

  7. mon Nikon est un F6
    est-ce que cette optique est compatible avec ce Boitier ?

  8. Je ne doute pas de la très bonne qualité de cette optique mais j’ai trop l’habitude de travailler abec mon 70/200 Nikon, même en studio, que je préfère continuer comme ça. Dernièrement j’ai investi dans un D5 (sur ma fin de carrière photographique amateur à 68 ans) et je ne le regrette pas, pour moi c’est LE boitier. J’ai commencé avec un FT3 et la vie a fait le reste…12 boitiers…Bref je n’ai jamais été déçu par la marque que j’ai connu par l’importateur qui était Brandt Frères il y a bien longtemps. Longue vie à Nikon et merci pour ce test. A bientôtt

  9. Pierre Audureau (écrivain) | 9 avril 2017 à 11 h 29 min | Répondre

    Merci encore de ton travail, cher Jean-Christophe. C’est remarquable et toujours très pédagogique. Je ne suis pas compétent en photographie, j’ai un D90 que je n’ai jamais su dompter, mais peu importe. Je déguste tes articles en me disant que je suis une chenille admirative d’une étoile ! (mais attention pas une chenille amoureuse !). Un grand sourire à pleine ouverture….

  10. Bonjour Jean-Christophe,
    Vous parlez de toute une flopée de 105 mm mais pas du fameux (en son temps) 105/2.5
    Est ce un oubli ?

  11. Je possède depuis début janvier cet objectif. Un régale. Super piqué. J’ai même essayé de faire de la macro associé à 3 bagues allonges. Ces super net. Vraiment un objectif que je vais avoir du mal à ne pas travailler avec autant que possible. Il est cher, mais je trouve que la qualité a un prix.

  12. Bonjour Jean-Christophe et merci pour ce test.
    J’ai depuis longtemps le Micro Nikkor f:2,8/105 mm et le seul reproche que je lui faisais était de ne pas faire assez de flou…
    Nikon a entendu 🙂 et a sorti cette merveille que j’ai eu la chance d’acquérir en janvier dernier. Je m’en sers sur un D3S et un D700.
    Tout à fait OK avec tes impressions : exceptionnel sur tous les plans. A 1,4 ou 1,8 il produit un bokeh merveilleux mais attention au point qui doit être ultra précis. C’est le moment de réviser ses tables de profondeur de champ (je me sers de l’appli Simple DOF). A f:1,4, à 1,5 m on a 16 mm de profondeur de champ…
    Il est lourd mais pas trop. Pare-soleil indispensable pour protéger sa lentille très affleurante des chocs.
    La focale est idéale, différente du 85 mm qui oblige à être un peu plus près du sujet. Comme on est plus loin, on a encore un peu plus de flou.
    Pour la photo de nuit, c’est un régal, surtout en sous exposant d’un ou deux diaphs (qu’on peut compenser facilement avec Capture One).
    Pour Teddy : J’ai aussi le 180 mm f:2,8 qui est merveilleux et très léger mais en dessous sur les critères de résolution et de flou. S’il fallait choisir pour des raisons de budget, je prendrais évidemment le 180.
    Seul défaut de ce 105 : son prix. Nikon veut-il se rapprocher de Leitz ??

    • Bonjour Michel,

      On a surtout tendance à oublier que c’était le prix de lancement des 24 et 85 f/1.4G… Le prix du 105 n’est finalement pas plus scandaleux que la majorité des optiques f/1.4G de Nikon, d’autant plus qu’il n’a pas de concurrence ayant les mêmes caractéristiques.

      • Bonjour Alex,

        C’est vrai que c’est le prix à payer pour une optique vraiment exceptionnelle, mais je comprends que ça fasse lourd pour beaucoup de passionnés ou de pros. Ceci dit, la décote est lente, mon 14/24 acheté à sa sortie en 2008 conserve une cote élevée.
        Et, de toutes façons, c’est un meilleur « placement » que dans un boitier qui lui décote à toute vitesse.
        J’ajoute une autre caractéristique de ce 105 : l’efficacité du nanocrystal en plein contre jour.

        • Bonjour Michel,

          Oui, j’ai même remarqué que mon 14-24 me rapporterait plus à la revente aujourd’hui que ce qu’il m’a couté il y a 5 ans lol. Pourtant, il a une plus forte concurrence qu’à l’époque.

    • Bonjour Michel.
      Une petite précision optique.
       » Comme on est plus loin qu’avec un 85 mm il y a donc plus de flou « . Cette phrase est erronée. Si on est plus loin la PDC augmente justement.
      Mais comme on passe d’un 85 mm à un 105 mm cette histoire de distance influant sur la quantité de flou ne peut plus alors être utilisée comme ça.
      C’est plus compliqué.
      Mais d’accord avec toi pour la focale que je trouve plus adaptée au portrait de près.
      Je regrette de pas avoir pris un 105 mm, j’ai acheté un 85 1,4 et je trouve qu’un 105 aurait été plus adapté à mes goûts créatifs ( Si on peut dire ça comme ça ).

  13. Pour disposer des 3 objectifs cités par Teddy, le 180mm, n’est pas un 105, c’est facile à dire mais ceux qui ont ces deux focales comprennent ce que je veux dire; quand à la différence entre le 1,4 et le 2, je ne suis que photographe, et pas spécialiste des analyses, et autres mires à photographier dont je me sers toutefois pour essayer de « comprendre » un objectif qui sort sur le marché. J’ai acheté le 1,4 pour aller vers plus de performances dans le flou d’arrière plan pour mettre en valeur et isoler le sujet.
    C’est un luxe car avec le f2 DC on fait de très belles choses, notamment lorsque les conditions de lumière sont un peu difficiles.
    Le f1,4, c’est l’inaccessible devenant réalité.

  14. Ce nouvel objectif est surement fantastique, pour ma part j ai le 105 – 2.8 VR micro avec lequel je reussi a obtenir de belles photos nettes aussi bien en macro qu en portrait. Le pique de ces objectifs est absolument remarquable et je le conseil a ceux qui ne l ont pas encore. Merci

  15. Bel article, Jean-Christophe, dommage que tu aies oublié dans l’énumération des 105 Nikon, le plus célèbre, le légendaire 2,5/105 apparu avec les télémétriques dans les années 50 et au catalogue jusque dans les années 90…Il est toujours réputé pour sa qualité, son bokeh, sa maniabilité…et encore utilisé par de nombreux fanas de portrait !

  16. Bonjour, et d’ abord merci pour vos tests; quelle est la mise au point minimum , peut on oser de la proxiphoto avec ( pas à 1,4; quoi que….) ?

  17. Bonjour Jean-Christophe. Merci pour tout. Je n’ai pas de commentaire à faire, mais une question à te poser. J’aimerai connaitre le choix que tu ferais entre un D500 et un D750. J’ai actuellement un D3100 et un D7000. Je voudrai passé au plein format sachant qu’il ma faudra changer les objectifs en même temps.
    Avec mes remerciements et en te souhaitant une bonne journée. Michel

  18. Bien que cet objectif soit intéressant, je pense que le prix est un frein pour un amateur. Il fera donc le bonheur des pros et des experts spécialisés dans le portrait.

    • Bonjour Eric,

      Comme quasiment tous les f/1.4 pour plein format, même les Sigma A pourtant bien moins chers (800€ un objectif même pour un amateur reste un gros budget).

  19. Salut Jean-Christophe. Merci d’enrichir mes/nos connaissances optiques via tes tests…
    As-tu essayé le 105 DC f2. Qu’à t’il de différent avec ce f1,4 ( piqué, flous d’arrière plan etc…). Il bat des records d’après ton test mais pourtant le Nikkor 180 mm f2,8 a un piqué chirurgical pour un rendu très doux dans le bokeh. Je sais que ce sont 2 focales différentes car entre un 105 et un 180 le flou d’arrière plan ne sera pas le même. Alors optiquement? Ce 105 fait mieux que le 180 et le 105 DC ?? Merci pour tes réponses détaillés
    Teddy

  20. emmanuel leplanois | 31 mars 2017 à 10 h 49 min | Répondre

    que penser de l’objectif par rapport au sigma 85mm art qui vient de battre les records dxo ?