Nikon D500 vs D750, comparaison et lequel choisir

Nikon D500 vs D750, quel reflex Nikon choisir ? Le Nikon D750, plein format expert, ou le Nikon D500, un reflex APS-C doté de performances de très haut niveau ?

Voici des éléments de comparaison entre le FX le plus polyvalent de la gamme Nikon et le DX Pro.

Lien direct vers la vidéo : Nikon D500 ou Nikon D750, lequel choisir …

Nikon D500 vs D750 : comparaison

Pour vous faire une idée plus précise des performances de ces deux boîtiers, je vous propose de découvrir les tests complets réalisés pendant plusieurs jours sur le terrain. Ces deux tests sont réalisés dans des conditions similaires, vous pouvez donc en tirer des éléments de comparaison :

Ces deux reflex diffèrent totalement bien que leurs tarifs respectifs les placent dans une même gamme de prix. Il est donc important de bien faire le point sur vos besoins avant de vous décider, voici quelques éléments différenciateurs.

Ergonomie

Le Nikon D500 a l’ergonomie des boîtiers pros de la marque, D300, D700, D810. Les touches d’accès direct sont plus nombreuses, la couronne de contrôle supérieure gauche facilite l’accès aux réglages de balance des blancs, de mode de prise de vue, etc.

Le Nikon D750 reprend l’ergonomie des modèles experts D7200, D610. Il ne dispose pas de la couronne supérieure (« trèfle ») et nécessite le recours au menu plus souvent que le D500.

Coefficient multiplicateur pour la focale

Le Nikon D500 nécessite d’appliquer un coefficient multiplicateur de x 1.5 pour avoir la « focale équivalente » pour une focale donnée (en savoir plus sur la notion de focale entre DX et FX).

Le capteur APS-C du D500 favorise les longues focales en permettant d’utiliser des téléobjectifs courants et de leur appliquer le coefficient x1.5. Ainsi un simple 300 mm devient un équivalent 450 mm alors qu’il reste un équivalent 300 mm sur FX.

Les photographes animaliers et de sport apprécient de pouvoir disposer ainsi de longues focales sans devoir investir dans des téléobjectifs très coûteux.

Notez également qu’il n’existe pas de téléobjectif DX longue focale, le ratio x 1.5 est donc un atout en faveur du D500.

A l’inverse le D750 est plus à l’aise en grand-angle car le D500 impose là-aussi le coefficient x1.5 faisant d’un 24 mm un équivalent 35 mm. Il n’existe que très peu d’ultra grand-angles, même le Nikon AFS 20 mm reste un équivalent 30 mm sur D500.

Les photographes paysagistes préfèrent le D750 qui permet l’utilisation de courtes focales.

Tarif des objectifs Nikon D500 vs D750

Les objectifs pour le D750 plein format sont généralement plus chers que les objectifs pour le D500 APS-C. De plus, si vous avez déjà un DX, vous avez probablement des optiques à réutiliser alors qu’il faudra les remplacer si vous passez en FX.

Profondeur de champ

Le plein format Nikon D750 permet d’avoir une profondeur de champ plus courte à focale égale. Si vous aimez les jolis flous d’arrière-plan c’est le meilleur choix. Si par contre vous aimez les images bien nettes du premier au dernier plan, l’APS-C est à considérer (par exemple en paysage ou photos de rue).

Autofocus

Le module AF du D500 dispose de 153 collimateurs qui sont répartis sur la presque totalité du viseur. La couverture quasi bord à bord est plus grande que celle du module à 51 collimateurs du D750.

Montée en ISO et sensibilité

Bien que le Nikon D500 soit donné pour 51.200 ISO, le D750 a pour lui un capteur plus grand avec des photosites plus généreux. Les tests de sensibilité sur le D500 prouvent que ce capteur est performant face au plus grand modèle de la gamme FX. D’une manière générale, les capteurs plein format sont plus à-mêmes de monter en sensibilité tout en minimisant le niveau de bruit dans l’image. Le D500 ne démérite pas sur ce point, l’avantage va quand même au D750.

Mode rafale

Le Nikon D500 déclenche à 10 images/sec. contre 6.5 sur le D750. Si la rapidité de déclenchement en rafale est votre préoccupation première alors le D500 est le meilleur choix.

En conclusion: Nikon D500 vs D750

Le Nikon D500 adresse particulièrement bien les besoins des photographes animaliers avec la possibilité de disposer de longues focales à moindre frais. Les spécialistes de la photo d’action et de sport apprécieront également le mode rafale élevé et la couverture de l’autofocus. L’extrême sensibilité (1M d’ISO) est un plus si vous avez des besoins en matière de reconnaissance de scènes, nocturnes en particulier.

Le prix du boîtier nu reste supérieur mais la réutilisation possible des objectifs DX que vous avez peut-être déjà diminue le budget global.

Le Nikon D750 est le plus polyvalent des deux avec de belles performances globales. Il sera à l’aise dans la plupart des situations sans être aussi exclusif dans son usage que le D500.

Le D750 est le reflex plein format le plus intéressant de la gamme actuelle avec un tarif boîtier nu très attractif. Le besoin d’utiliser des objectifs FX peut par contre venir gréver le budget global si vous n’en disposez pas encore.

Partager cet article sur les réseaux sociaux

SHARE TWEET SHARE PIN
comment utiliser le catalogue Lightroom - tutoriels vidéos

About the Author

Jean-Christophe Dichant
J'ai créé Nikon Passion en 2004 pour vous aider à faire les bons choix, bien utiliser votre appareil photo et apprendre la photo.

Merci de remplir les champs ci-dessous pour laisser un commentaire.

Votre commentaire

Votre adresse email ne sera pas publique.


*


23 Commentaires sur "Nikon D500 vs D750, comparaison et lequel choisir"

  1. Un aspect qui est très (trop) souvent oublié dans cet interminable débat DX/FX, c’est la diffraction. A résolution équivalente, ce phénomène apparaît beaucoup plus tôt sur un DX, avec une perte de définition et de piqué bien visible.
    C’est pas trop grave pour la photo d’action ou animalière, car on travaille souvent très ouvert. Par contre pour la photo de nature ou de paysage, le FX permet de fermer davantage.
    A mes yeux les deux formats sont parfaitement complémentaires.

  2. Moi, je n’ai jamais eu de FX , j’ai commencé avec un D70, puis
    lorsqu’il est sorti le D7100 et depuis peu le D7200. Dix jours après son achat, j’apprenais la sortie du D500 que j’ai depuis une dizaine de jours. Il est fantastique et je ne l’ai pas encore complètement découvert, déjà que je ne suis qu’un amateur ! Il est vrai que je fais beaucoup d’animalier mais aussi tout le reste. Tous mes objectifs sont FX car j’espère bien passer un jour aussi au FX et sans doute peut être au remplaçant du D810. et après j’arrêterai les frais. Le D500 est au dessus de mes deux autres appareils et de loin. Les rafales avec les cartes XQD 440MB/sec et SD UHS II 300 MB/sec sont parfaites …..

  3. Les critères énoncés restent valables. Il s’agit de points techniques qui ne changeront pas lors d’un test. Les usages à attendre des deux boîtiers reste très différents.

  4. Le D500 semble être bien né, un peu tardif. Dans ce sens le management de Nikon a vraiment un problème d’écoute de sa clientèle!

    Il peut convenir à tous ceux qui ne possèdent avant tout un équipement DX et ou comme deuxième boitier plus consacré à la photo d’action et ou animalier.

  5. Cela change-til le fait que le flou d’arrière-plan est plus prononcé avec un plein format ? non 🙂

  6. Bonjour, je possède le D750 et l’argument du coefficient x 1.5 me semble erroné puisque on peut utiliser les objectifs DX, le D750 les reconnaît automatiquement. Je me trompe peut être. Cordialement. Robert Tomeo

    • Bien sûr que tu peux les utiliser, mais seulement ton D750 va les recadrer, il va en fait utiliser une partie de son capteur de 24 Mpix, donc aux alentours de 16Mpix, tu perdras donc 30% en définition, peut être un peu juste si tu tires en grands formats . Mais je te rassure, j’ai déjà tiré sur 60 x 90 avec un D3s de 12Mpix ca passe sans problème , alors 16 Mpix 😊

    • On peut effectivement cadrer en DX sur un FX. Mais autant acheter un DX alors non ? Dommage d’utiliser un tel boîtier en le bridant autant.

  7. Bonjour Jean Christophe.
    Je possède un D 750 j’ai des optiques 24×70 et 70×200 par contre j’ai gardé on objectif 18×200 DX et je pensais que le D 750 faisait la conversion de 1.5 pour le 18×200 DX ce qui me donnerait un 300mm.
    Suite à ta vidéo je n’en suis pas sur si tu pouvais m’en dire plus.
    Merci.
    Patrick.

  8. bonjour Jean Christophe,

    pour ce qui est de l’avantage pour la profondeur de champs (photos ville et paysage), j’ai un petit doute sur l’intérêt duD500 par rapport au D750.
    j’ai effectué le comparatif suivant (posté sur le fil du D500 d’ailleurs…) :

    en tenant compte que la focale 18mm pour dx est équivallente à la focale 24mm pour fx, et dans un cas typique de photo paysage avec un premier plan assez proche (genre fleur, rocher, …)

    D7000 / D800
    18mm / 24mm
    F11 / F11
    sujet à 2m / sujet à 2m
    PDC +0.84m à +inf. / PDC +0.92m à +inf.

    on voit que la zone de netteté est similaire. Je ne pense pas que le DX ait un véritable avantage sur ce point, ais-je loupé quelque chose ? 🙂

    denis

    • Salut Denis,
      à lire ton post je crois que tu as fait une confusion entre l’équivalent des deux focales en FX et DX.
      Concernant le test que tu as fait je ne peux que te croire.
      Cordialement,
      Christian.

      • Salut, Aboubaker,
        pour le dx (d7000), j’ai appliqué la règle du facteur 1.5, donc si je suis en 18mm avec un D700, ça devrait correspondre grosso modo à du 24mm en FX, tout comme un 35mm sur mon D300 (dx) correspond au fameux 50mm de base des argentique (et donc du FX).
        bon, on s’y perd perd vite ! juste pour dire que la profondeur de champs est tout aussi bonne en plein format. Mais il doit bien y avoir une raison …
        @+