Focale équivalente plein format, facteur de conversion DX/FX : comment ne pas se tromper

Vous vous intéressez à la photographie et vous entendez parler de facteur de conversion ou d’équivalent 24×36 / plein format. Vous ne comprenez pas pourquoi un objectif de 50mm n’est pas nécessairement utilisable comme un 50mm sur un boîtier APS-C ?

Voici les réponses aux questions les plus courantes et comment ne plus jamais faire d’erreurs au moment du choix et sur le terrain.

Focale équivalente plein format, facteur de conversion : comment ne pas se tromper

De l’argentique au numérique

Avant que la photographie numérique ne prenne l’essor qu’on lui connaît, les choses étaient simples. La grande majorité des reflex utilisaient le film argentique 24×36 et personne ne se posait la question du facteur de conversion – ou crop factor ou ratio de conversion.

L’arrivée des premiers reflex numériques au format APS-C a changé la donne. Chez Nikon le capteur APS-C des Nikon D1, D2, D100 et modèles DX suivants a une taille inférieure à celle du film 24×36 (ou film 35mm). Le facteur est 1.5, ce qui signifie que la taille de chaque côté (longueur, largeur) du capteur APS-C est 1.5 fois plus faible que celle d’une vue d’un film 24×36.

capteur Nikon DX

capteur Nikon DX – APS-C

capteur Nikon FX

capteur Nikon FX – 24×36

Parce qu’il fallait bien prendre un repère, le monde de la photographie numérique a choisi de dire que la taille d’une vue d’un film 35mm définirait le « plein format ». En d’autres termes, un capteur plein format est un capteur dont la taille utile est équivalente à celle d’une vue sur un film argentique 24×36.

Depuis, plusieurs types de capteurs sont apparus avec des tailles inférieures de x1 à x3 par rapport au plein format. C’est le cas des capteurs Nikon CX pour hybrides Nikon 1 (x2.7), des capteurs Micro 4/3 (x2) ou des capteurs APS-C Canon (x1.6) par exemple.

Comprendre le facteur de conversion

Vous pourriez penser que la taille du capteur n’a que peu d’importance puisqu’au final une photo faite avec un reflex APS-C (ou tout autre modèle) garde la proportion 2/3 propre au film argentique (ce n’est pas le cas sur les compacts par contre, dont le ratio est 4/3). Mais ce n’est pas aussi simple que cela.

La taille du capteur influe sur l’angle de champ et donc ce que vous allez voir dans le viseur et sur la photo. La distance focale d’un objectif (exprimée en mm) est par contre indépendante de la taille du capteur. En référence à l’argentique 24×36 on parle de ‘focale équivalente’  d’un capteur à l’autre (les puristes hurleront en lisant ‘focale équivalente’ au lieu d’angle de champ mais je n’ai pas trouvé de formulation plus claire pour vulgariser la chose).

Ainsi un objectif de focale 50mm, qu’il soit conçu pour un boîtier APS-C (Nikon DX) ou un boîtier plein format (Nikon FX) reste toujours un 50mm. La focale est une constante propre à l’objectif et non au capteur.

Le champ cadré est par contre fonction de la focale et de la taille du capteur (de sa diagonale précisément). Il est donc évident que si la diagonale du capteur change, à focale égale, le champ cadré sera différent. Il faut alors appliquer un facteur de conversion de focale pour connaître la « focale équivalente » quand vous utilisez un objectif donné sur un boîtier équipé d’un capteur qui n’est pas plein format.

Exemple de comparaison objectif 50mm sur boîtieir FX plein format Nikon

Champ cadré avec un 50mm sur boîtier plein format
46,4° d’angle de vue

Exemple de comparaison objectif 50mm sur boîtieir DX APS-C Nikon

Champ cadré avec un 50mm sur boîtier APS-C, même position du photographe
31,3° d’angle de vue

La « focale équivalente » est la focale qui donnerait le même angle de vue sur un boîtier plein format que l’angle de vue que vous observez sur un boîtier qui n’est pas plein format. Par exemple, avec un objectif de focale 50mm, sur un boîtier DX la focale équivalente est 75mm.

On parle bien de « focale équivalente » et non pas de modification de focale. La focale est une donnée propre à l’objectif, c’est une constante par définition invariable d’un boîtier à l’autre. Contrairement à ce que vous pourriez penser, un objectif 50mm DX a la même focale 50mm qu’un objectif 50mm FX (voir la liste de tous les 50mm).

Pourquoi un recadrage ?

Lorsque vous utilisez un capteur dont la taille est inférieure à celle du capteur plein format, l’image cadrée par un même objectif est plus petite que celle qui serait cadrée sur un boîtier plein format. On parle donc de réduction du champ, en anglais ‘crop factor’. Ce facteur de recadrage – ou réduction – est une valeur propre à chaque capteur et directement fonction de sa taille.

Quel est l’impact du facteur de conversion ?

Quand vous utilisez un boîtier équipé d’un capteur qui n’est pas plein format il faut appliquer un facteur de conversion pour connaître la focale équivalente.

Sur un boîtier Nikon DX par exemple, la taille du capteur APS-C est 1.5x plus faible que sur un Nikon FX. Si vous utilisez un objectif de 50mm, la focale réelle est bien 50mm mais ce que vous observez sur la photo correspond à une focale équivalente de 50mm x 1.5 = 75mm.

Si vous utilisez un boîtier dont le capteur a une taille différente, par exemple un reflex Canon dont le ratio est x1.6, la focale réelle sera toujours 50mm (pour reprendre cet exemple) mais la focale équivalente sera 50mm x 1.6 soit 80mm.

Avec un hybride Nikon 1 comme le Nikon 1 J5, le ratio est x2.7 et la focale équivalente – toujours avec un 50mm – est 50mm x 2.7 soit 135mm. Une vraie différence !

Les effets secondaires du facteur de conversion

La modification de focale équivalente n’est pas le seul effet lié à la taille du capteur. La différence de taille du capteur induit également une différence de profondeur de champ dans l’image. Si vous prenez deux photos dans des conditions identiques (même position, même focale réelle, même ouverture) avec un boîtier plein format et un boîtier APS-C, vous observerez une profondeur de champ plus grande avec le boîtier APS-C.

De même, si vous cadrez de façon à avoir le même angle de vue avec les deux boîtiers, donc en utilisant des objectifs différents (par ex. 35mm sur le DX et 50mm sur le FX), pour la même ouverture la profondeur de champ sera plus grande avec le boîtier DX.

Exemple de comparaison objectif 50mm sur boîtieir DX APS-C Nikon

Focale 35mm – Focale équivalente plein format  50mm

Exemple de comparaison objectif 50mm sur boîtieir FX plein format Nikon

Focale 50mm – Focale équivalente plein format 50mm (aussi)

Enfin, si vous utilisez une focale bien précise sur un boîtier plein format et la même focale sur un boîtier DX, pour cadrer le même sujet vous allez devoir reculer avec le DX puisque la focale équivalente est supérieure. Ce recul a comme conséquence de changer la perspective de votre image. La perspective est en effet fonction uniquement de votre position par rapport au sujet.

Plus d’infos avec le simulateur d’objectifs Nikon …

Autres conséquences du facteur de conversion

Le facteur de conversion a comme autre conséquence une possible augmentation du flou de bougé à focale équivalente. En effet, si vous utilisez un 50mm sur un boîtier DX vous disposerez d’une focale équivalente de 75mm qui suppose de prendre plus de précautions pour réduire le flou de bougé qu’à 50mm.

La règle bien connue consistant à choisir une vitesse d’obturation supérieure ou égale à 1/focale (par ex. 1/200ème pour un 200mm) s’applique toujours mais il faut l’appliquer sur la base de la focale équivalente et non sur la focale réelle de l’objectif.

En conclusion …

Mémoriser ces quelques principes vous permet de choisir sans ambiguïté l’objectif à utiliser en fonction de votre boîtier. Retenez que la focale indiquée sur le corps de l’objectif ne tient pas compte du boîtier sur lequel vous allez le monter. Et qu’il faut donc en avoir conscience au moment de l’achat et quand vous l’utilisez.

Certains points ne vous semblent pas encore clairs ? Laissez un commentaire et parlons-en !

Partager cet article sur les réseaux sociaux

SHARE TWEET SHARE PIN
comment utiliser le catalogue Lightroom - tutoriels vidéos

About the Author

Jean-Christophe Dichant
J'ai créé Nikon Passion en 2004 pour vous aider à faire les bons choix, bien utiliser votre appareil photo et apprendre la photo.

Merci de remplir les champs ci-dessous pour laisser un commentaire.

Votre commentaire

Votre adresse email ne sera pas publique.


*


89 Commentaires sur "Focale équivalente plein format, facteur de conversion DX/FX : comment ne pas se tromper"

  1. Bonjour Jean-Christophe,

    Je me pose la question, je ne sais pas si c’est le bon endroit mais je me lance quand même. Est-ce que la correction de l’objectif est correcte dans lightroom si justement on utilise un objectif FX sur un boitier DX. Je me pose la question pour un futur achat d’objectif.

    Merci pour votre retour.

  2. Merci pour votre article. Ma question est la suivante: quelle focale faut-il appliquer pour le calcul de la PDC quand vous utilisez un logiciel de calcul de la profondeur de champ. Par exemple, j’utilise un 50mm monté sur un APN avec un capteur APS-C, dois-je faire la conversion ou pas? Autrement dois-je retenir pour mes calculs le chiffre de 50mm, ou bien celui de 50mm*x ? Pour mes calculs, j’utilise le logiciel Hyperfocal Pro. Merci.

  3. Bonsoir,
    Très intéressant votre tuto et bien fait.
    Maintenant si j’achète un Fuji XT2, si je veux avoir une focale correspondant à un 50mm, je dois acheter un Fujinon 35mm ou un Fujinon 50mm ?
    Bonnes salutations.
    L. Parel

  4. Bonjour,
    J’ai un DX3200 ainsi que deux optiques 18/55mm et 16/85mm.
    Il me reste du temps de l’argentique du 24, 35, 85 et 200 mm.
    Y a t-il encore moyen de les utiliser ?
    Devrais je changer mes deux optique DX lors de l’achat d’un boitier normal Nikon ? Merci d’avance

    • Le D3200 nécessite des optiques AFS à motorisation interne, les optiques argentiques anciennes ne sont donc pas compatibles. Et c’est quoi un boîtier « normal » ??

      • Un « pas DX »
        Merci pour la rapidité de la réponse. Je suis sur différents sites sur Facebook Nikon qui ont la gentillesse de commenter mes photos, les seules critiques concernent mon appareil : ah oui si vous travaillez avec un DX..Normal ….augmentation du bruit, difficultés de réglages etc..
        Mais bon ayant un budget limité, moi je suis contente de mes deux petits zoom. Une très bonne année 2017.

        • Il ne faut pas écouter tout ce qui se dit sur les réseaux et forums. Un DX bien réglé donne de très bons résultats, et « vous travaillez avec un DX..Normal ….augmentation du bruit, difficultés de réglages etc..  » non, ce n’est pas vrai.

  5. Les exposés concernant cette question, trouveraient une expression normale, simple et logique et expliquant qu’il s’agit d’une notion élémentaire de géométrie … Et la compréhension coulerait de source.

  6. Bonjour et merci Jean-Paul pour vos tutos très instructifs. Une question : j’ai un D750 et je voudrais savoir si utiliser, dans le menu, le « choix de la zone d’image » en choisissant DX au lieu de FX pour de la photo animalière avait une incidence sur la qualité de la photo

  7. Bonjour,
    Concernant un aps-c, donc un appareil reflex DX, si l’on a un kit avec vendu un 50 mm et l’appareil, peut-on dire que ce 50mm est bien un 50, et non un 75 mm ?
    Bref un 50 mm DX est-il bien un 50 mm ? Ou au contraire monté (en supposant qu’il le peuve) deviendrait-il un 25 mm environ ?

  8. l’ouverture ça se calcul comment par exemple une ouverture 2.8 apsc fait dans les 4.5 pour un format 24 * 36 je dit cette valeur car c’est la seul que je connaisse

    • Bonjour, l’ouverture ne change pas entre un APS-C et un plein format. Un 2.8 reste un 2.8 quelque soit le boitier, si l’objectif et la focale sont identiques. Seul la dimension du capteur change entre APS-C et plein format.

      • pour meiux comprendre ma question extrait d’une discussion sur le rx 10 qui est en 2.8
        source http://news.pixelistes.com/test-sony-rx10-le-parfait-compromis/
        Ce sony semble super sur le papier ! Mais ne pas oublier que c’est un
        capteur d’1 pouce = 116 mm2 comparé à un plein format 864 mm2, cad sauf
        erreur HUIT FOIS MOINS de lumière reçu par le capteur.

        Pour le Bokeh, on n’en parle même pas, le F/2,8 devient F/8 ! Alors oui,
        c’est plus léger 865 g au lieu de 2 KG pour un D800 avec un 24-70 F/2,8
        qui est un objectif à tout faire compte tenu du croping hallucinant
        qu’il autorise: tranquillement jusqu’à un équivalent zoom numérique (à
        l’écran) de 200 mm sans mouffeter.

        • Il est difficile de comparer le bridge RX 10 avec un reflex, ce sont deux appareils destinés à des usages différents. Je ne comprend pas « le F/2.8 devient F/8 ». Le nombre d’ouverture dépend uniquement de l’objectif = longueur de focale / diametre d’ouverture. Il ne dépend pas du format du capteur. Entre un capteur 1 pouce, APS-C ou plein format, à ouverture identique, il rentre exactement la même quantité de lumière au mm2. Les bridges sont conçus autour du zoom pour lequel il est construit. Le RX 10 a une particularité rare : il a une ouverture F/2.8 constante quelque soit la longueur de focale, qui varie réellement de 8,8 à 73,3 mm !

  9. l’ouverture ça se calcul comment par exemple une ouverture 2.8 apsc fait dans les 4.5 pour un format 24 * 36 je dit cette valeur car c’est la seul que je connaisse

    • Bonjour, l’ouverture ne change pas entre un APS-C et un plein format. Un 2.8 reste un 2.8 quelque soit le boitier, si l’objectif et la focale sont identiques. Seul la dimension du capteur change entre APS-C et plein format.

      • pour meiux comprendre ma question extrait d’une discussion sur le rx 10 qui est en 2.8
        Ce sony semble super sur le papier ! Mais ne pas oublier que c’est un
        capteur d’1 pouce = 116 mm2 comparé à un plein format 864 mm2, cad sauf
        erreur HUIT FOIS MOINS de lumière reçu par le capteur.

        Pour le Bokeh, on n’en parle même pas, le F/2,8 devient F/8 ! Alors oui,
        c’est plus léger 865 g au lieu de 2 KG pour un D800 avec un 24-70 F/2,8
        qui est un objectif à tout faire compte tenu du croping hallucinant
        qu’il autorise: tranquillement jusqu’à un équivalent zoom numérique (à
        l’écran) de 200 mm sans mouffeter.

        • Il est difficile de comparer le bridge RX 10 avec un reflex, ce sont deux appareils destinés à des usages différents. Je ne comprend pas « le F/2.8 devient F/8 ». Le nombre d’ouverture dépend uniquement de l’objectif = longueur de focale / diametre d’ouverture. Il ne dépend pas du format du capteur. Entre un capteur 1 pouce, APS-C ou plein format, à ouverture identique, il rentre exactement la même quantité de lumière au mm2. Les bridges sont conçus autour du zoom pour lequel il est construit. Le RX 10 a une particularité rare : il a une ouverture F/2.8 constante quelque soit la longueur de focale, qui varie réellement de 8,8 à 73,3 mm !

          • je comprend mieux merci

          • merci pour ta/votre réponse jean paul avec un peu de retard je pensais surtout au « bruit » surtout en basse lumière et de la sensibilité et donc pour avoir une qualité plus ou équivalent étant donner que les phosphorites, sont pas de la mème taille ,mème si sony aurait pu réduire la taille de la résolution et mettre des gros phosphosites de chez grand mère c’est ça pour améliorer le résultat de l’image prise

          • Bonjour Fleury JP, oui, nous ne sommes pas sur le même sujet, je vais juste donner mon avis à propos du « bruit ». Plus le capteur est dense au mm2, donc plus le photosite du capteur est petit, plus il sera sensible au bruit. J’essai d’expliquer, le photosite est le point du capteur ou la lumière va être transformer en énergie électrique. Ce point du capteur deviendra un pixel de l’image, après traitement numérique. La quantité de lumière qui arrive sur le photosite dépend de la « grosseur » du photosite. C’est pourquoi un capteur plein format, qui a une plus faible concentration de photosite au mm2, donc plus gros, sera davantage sensible à la lumière, avec une meilleure qualité, et moins de bruit.

            Pour l’exemple : Si tu met plein de verres d’eau sous une pluie fine, tu auras des verres plus ou moins remplie d’eau, c’est ca le « bruit », quand tu amplifie le signal d’un photosite (montée en ISO), alors que si tu met des seaux à la place des verres, les seaux auront capté la même quantité d’eau (donc, moins de différence de capture de lumière les uns par rapport aux autres, moins de bruit sur l’image).

          • merci pour ces précisions

  10. Bonjour,

    Je suis d’accord avec tout ce qui a été dit. Mais pouvez-vous m’aider à défendre mon argumentation sur le point suivant:

    Il est d’usage de considérer que pour faire de la photo animalière il est préférable d’utiliser un APSC plutôt qu’un full frame, puisqu’un 400mm par exemple devient un équivalent 600mm. Cette position est défendue par moulte revues, vendeurs ou spécialistes.

    Pour ma part, je considère qu’un objectif donné sur un full frame donnera le même résultat que ce même objectif sur un apsc si l’on ne s’en tient qu’à une image occupant un espace équivalent apsc sur le capteur full frame. Donc l’image du full frame une fois cropée d’un facteur 1,5 sera identique à l’image de l’apsc. Sinon qu’en plus le full frame donnera plus de souplesse pour le recadrage.

    J’ai beaucoup de mal à faire comprendre ça. Et je continue de trouver beaucoup de littérature qui défend l’idée que pour faire de l’animalier, il vaut mieux être en apsc.

    Bien évidemment il y a le côté économique de la chose, un objectif full frame est plus onéreux qu’un objectif dx. Et comme en animalier on est régulièrement trop loin de l’animal, autant s’en rapprocher par le facteur de grossissement. Mais c’est une autre affaire.

    JP

    • Je pense que le problème est le même que celui critiqué (à tort) sur les boitiers permettant de cadrer avec un facteur de 1.3 (Nikon) directement à la prise de vue, l’espace utilisé sur le capteur sera réduit dès la prise de vue, ce n’est pas la même démarche que de recadrer l’image sur son pc, recadrer une image après la prise de vue ne devrait pas être une solution retenue par le photographe, c’est une solution de dépannage permettant d’ajuster des petites erreurs mais en aucun cas une solution recommandée, car on doit avoir à l’esprit que c’est bien pour corriger les erreurs du photographe, c’est un artifice pratique, nul n’est parfait en toute circonstance mais cette action ne doit pas dépasser ce stade.
      Pour en être convaincu et sans partir dans « un roman technique » prenez un sujet avec un 600mm en définissant le cadre visuel à l’identique que ce même sujet pris avec un objectif macro de 90mm, (au 600 vous serez à x mètres et au macro à x centimètres) puis sur l’écran de votre pc agrandissez l’image à 100, 200,300 …% le constat est sans appel, au 600 l’agrandissement de l’image provoquera un flou bien avant l’agrandissement de l’image prise au macro, sinon ce serait simple, plus besoin de téléobjectif, vous prenez une image avec un seul objectif puis recadrage de (par exemple) l’oiseau qui est posé sur une branche à 100 mètres de la prise de vue et hop une superbe image d’un oiseau en gros plan, un rêve pour les photographes !

      • On n’est pas en ligne du tout …
        Pourquoi se frustrer sur le recadrage? Bien évidemment il faut cadrer au mieux dès la prise de vue. Mais si à l’arrivée seule une partie de l’image nous intéresse, pourquoi se limiter? La seule vraie question est qu’en recadrant, on perd des pixels. Mais si on en garde suffisamment par rapport à ce qu’on veut faire (dimension d’affichage ou d’impression notamment) il n’y a aucun mal ni aucun problème.
        Quant à la définition du cliché sur le plan de netteté, elle a à voir avec la qualité de l’optique. Aucune rapport avec la distance focale.

    • Le problème n’est pas plein format ou DX pour l’animalier, c’est la focale qui compte et les angles de champ réduits des téléobjectifs.

      Il n’y pas ou peu de très longues focales en DX, il y en a en FX. Si vous avez le budget pour investir dans un 600mm et un boîtier plein format tout ira bien. Inutile de passer au DX. Si vous n’avez pas le budget, vous vous rabattez vers un objectif DX de 400mm de focale qui fera pareil mais moins cher.

      La focale reste la focale, elle est invariable entre DX et FX. Par contre le tarif des longues focales est élevé. Donc plus on monte en focale, plus on paye cher. Le DX permet de limiter la montée en focale du fait du ratio x1.5 sur l’angle de champ.

      • Le débat est donc bien financier. J’ai un 400mm à couverture FX. Je prends des photos avec mon D800 et je crope au développement dans le facteur 1,5. J’aurais bien le même résultat que si j’avais monté cet objectif sur un boitier DX et que je m’étais abstenu de tout recadrage ultérieur.
        J’ai du mal à faire admettre ça à toutes les personnes qui lisent dans les magazines et sans autre explication que pour faire de l’animalier il vaut mieux utliser un DX car un 400 devient un 600. Ce qui est faux.

        • En effet, dès qu’on s’intéresse à la photo numérique, on casse la tirelire. Et les grandes marques ont bien compris qu’il y avait des tirelires plus grosses que d’autres. D’où la création de gammes, et surtout de limitations fonctionnelles des boitiers! Je pense que les magazines sont essentiellement dirigé vers les petites tirelires.

    • Bonjour, en APS-C, le matériel est plus compact et plus léger qu’en plein format. C’est une caractéristique importante pour certains photographes.

  11. Bonjour,

    Je suis d’accord avec tout ce qui a été dit. Mais pouvez-vous m’aider à défendre mon argumentation sur le point suivant:

    Il est d’usage de considérer que pour faire de la photo animalière il est préférable d’utiliser un APSC plutôt qu’un full frame, puisqu’un 400mm par exemple devient un équivalent 600mm. Cette position est défendue par moulte revues, vendeurs ou spécialistes.

    Pour ma part, je considère qu’un objectif donné sur un full frame donnera le même résultat que ce même objectif sur un apsc si l’on ne s’en tient qu’à une image occupant un espace équivalent apsc sur le capteur full frame. Donc l’image du full frame une fois cropée d’un facteur 1,5 sera identique à l’image de l’apsc. Sinon qu’en plus le full frame donnera plus de souplesse pour le recadrage.

    J’ai beaucoup de mal à faire comprendre ça. Et je continue de trouver beaucoup de littérature qui défend l’idée que pour faire de l’animalier, il vaut mieux être en apsc.

    Bien évidemment il y a le côté économique de la chose, un objectif full frame est plus onéreux qu’un objectif dx. Et comme en animalier on est régulièrement trop loin de l’animal, autant s’en rapprocher par le facteur de grossissement. Mais c’est une autre affaire.

    JP

    • Je pense que le problème est le même que celui critiqué (à tort) sur les boitiers permettant de cadrer avec un facteur de 1.3 (Nikon) directement à la prise de vue, l’espace utilisé sur le capteur sera réduit dès la prise de vue, ce n’est pas la même démarche que de recadrer l’image sur son pc, recadrer une image après la prise de vue ne devrait pas être une solution retenue par le photographe, c’est une solution de dépannage permettant d’ajuster des petites erreurs mais en aucun cas une solution recommandée, car on doit avoir à l’esprit que c’est bien pour corriger les erreurs du photographe, c’est un artifice pratique, nul n’est parfait en toute circonstance mais cette action ne doit pas dépasser ce stade.
      Pour en être convaincu et sans partir dans « un roman technique » prenez un sujet avec un 600mm en définissant le cadre visuel à l’identique que ce même sujet pris avec un objectif macro de 90mm, (au 600 vous serez à x mètres et au macro à x centimètres) puis sur l’écran de votre pc agrandissez l’image à 100, 200,300 …% le constat est sans appel, au 600 l’agrandissement de l’image provoquera un flou bien avant l’agrandissement de l’image prise au macro, sinon ce serait simple, plus besoin de téléobjectif, vous prenez une image avec un seul objectif puis recadrage de (par exemple) l’oiseau qui est posé sur une branche à 100 mètres de la prise de vue et hop une superbe image d’un oiseau en gros plan, un rêve pour les photographes !

      • On n’est pas en ligne du tout …
        Pourquoi se frustrer sur le recadrage? Bien évidemment il faut cadrer au mieux dès la prise de vue. Mais si à l’arrivée seule une partie de l’image nous intéresse, pourquoi se limiter? La seule vraie question est qu’en recadrant, on perd des pixels. Mais si on en garde suffisamment par rapport à ce qu’on veut faire (dimension d’affichage ou d’impression notamment) il n’y a aucun mal ni aucun problème.
        Quant à la définition du cliché sur le plan de netteté, elle a à voir avec la qualité de l’optique. Aucune rapport avec la distance focale.

    • Le problème n’est pas plein format ou DX pour l’animalier, c’est la focale qui compte et les angles de champ réduits des téléobjectifs.

      Il n’y pas ou peu de très longues focales en DX, il y en a en FX. Si vous avez le budget pour investir dans un 600mm et un boîtier plein format tout ira bien. Inutile de passer au DX. Si vous n’avez pas le budget, vous vous rabattez vers un objectif DX de 400mm de focale qui fera pareil mais moins cher.

      La focale reste la focale, elle est invariable entre DX et FX. Par contre le tarif des longues focales est élevé. Donc plus on monte en focale, plus on paye cher. Le DX permet de limiter la montée en focale du fait du ratio x1.5 sur l’angle de champ.

      • Le débat est donc bien financier. J’ai un 400mm à couverture FX. Je prends des photos avec mon D800 et je crope au développement dans le facteur 1,5. J’aurais bien le même résultat que si j’avais monté cet objectif sur un boitier DX et que je m’étais abstenu de tout recadrage ultérieur.
        J’ai du mal à faire admettre ça à toutes les personnes qui lisent dans les magazines et sans autre explication que pour faire de l’animalier il vaut mieux utliser un DX car un 400 devient un 600. Ce qui est faux.

        • En effet, dès qu’on s’intéresse à la photo numérique, on casse la tirelire. Et les grandes marques ont bien compris qu’il y avait des tirelires plus grosses que d’autres. D’où la création de gammes, et surtout de limitations fonctionnelles des boitiers! Je pense que les magazines sont essentiellement dirigé vers les petites tirelires.

    • Bonjour, en APS-C, le matériel est plus compact et plus léger qu’en plein format. C’est une caractéristique importante pour certains photographes.

  12. Bonjour Je comprends mieux maintenant, j’ai beaucoup lu sur Internet. Le vendeur de mon magasin m’avait vraiment mal informé il y a quelques mois suite à la question que je lui avait demandé à propos de l’objectif argentique 80-200mm que mon frère avait comparé à un 18-200mm DX et qui donnait un effet grossissant (mais la cause était tout autre). Le vendeur m’avait affirmé qu’un objectif DX était conçu pour un appareil DX et que la focale était donc adapté (corrigée) à un DX, mais il avait tort, et je le croyais à cause de l’objectif de mon frère. Il m’avait même dit que d’acheter un objectif FX pour un boitier DX avait l’avantage de donner un grossissement de 1.5x, il a tort là aussi. Maintenant je comprend mieux, et j’ai même un bon exemple pour que tout le monde comprenne bien. Si on regarde dehors par une fenêtre on va voir un paysage délimité par la grandeur de la fenêtre. Si la fenêtre est plus petite, on va voir moins de paysage, mais les objets du paysage ne seront pas plus gros, on en verra juste moins. Si on imagine que ce qui est vu dans les fenêtres, ce sont des photos, le paysage de la 2e fenêtre semblera plus gros, car il est cadré différemment. C’est pourquoi une focale de 50mm sur un DX ou un FX donne la même impression de « grandeur nature » (comme voit l’œil) dans le viseur mais la photo finale est cadrée différemment et donne l’impression d’être agrandie sur un petit capteur.

  13. Bonjour Je comprends mieux maintenant, j’ai beaucoup lu sur Internet. Le vendeur de mon magasin m’avait vraiment mal informé il y a quelques mois suite à la question que je lui avait demandé à propos de l’objectif argentique 80-200mm que mon frère avait comparé à un 18-200mm DX et qui donnait un effet grossissant (mais la cause était tout autre). Le vendeur m’avait affirmé qu’un objectif DX était conçu pour un appareil DX et que la focale était donc adapté (corrigée) à un DX, mais il avait tort, et je le croyais à cause de l’objectif de mon frère. Il m’avait même dit que d’acheter un objectif FX pour un boitier DX avait l’avantage de donner un grossissement de 1.5x, il a tort là aussi. Maintenant je comprend mieux, et j’ai même un bon exemple pour que tout le monde comprenne bien. Si on regarde dehors par une fenêtre on va voir un paysage délimité par la grandeur de la fenêtre. Si la fenêtre est plus petite, on va voir moins de paysage, mais les objets du paysage ne seront pas plus gros, on en verra juste moins. Si on imagine que ce qui est vu dans les fenêtres, ce sont des photos, le paysage de la 2e fenêtre semblera plus gros, car il est cadré différemment. C’est pourquoi une focale de 50mm sur un DX ou un FX donne la même impression de « grandeur nature » (comme voit l’œil) dans le viseur mais la photo finale est cadrée différemment et donne l’impression d’être agrandie sur un petit capteur.

  14. Difficle d’être d’accord avec vous, ce n’est pas exact du tout 🙂

    • Je ne l’ai bien évidemment jamais fait 🙂

      • J’aurais bien aimé que quelqu’un le fasse, car moi je n’ai que 2 objectifs DX, je ne peux pas faire ces tests. C’est mon frère qui a un D40x et qui s’est acheté un objectif 18-200 DX pour bénéficier de l’autofocus, car il utilisait un 80-200 argentique qu’il avait d’un ancien appareil argentique Nikon. C’est là qu’il a remarqué une différence de grosseur dans ses photos, surtout évident à 200mm. Le vendeur de mon magasin de ma région à qui j’avais demandé une explication m’avait affirmé ce que je vous ai dit au début de mon intervention, et étant donné que mon frère obtenait des photos différentes, j’étais certain que mon vendeur avait la bonne explication. Mon vendeur est donc dans l’erreur, mais comment alors expliquer la différence sur les photos de mon frère ? Je vous envoie 2 photos en exemple, la première prise avec le 18-200 DX et la deuxième avec le 80-200 argentique, tous les deux réglés à 200mm.

        P.S. J’avais conclu que l’objectif argentique équivalait aux objectifs FX modernes, je me trompe peut-être là dessus… peut-être que ces anciens objectifs étaient conçus d’une manière très différente…

        • Bonjour, en effet, pour un 200 mm, l’angle de vue est de 8 degrés pour le format DX, et l’exemple montre bien que ce n’est pas le cas. Pour certain objectif, la mise au point fait varier la focale. C’est peut-être le cas pour le 80-200 argentique, qui peut aller plus « loin » que 200 mm, de façon à assurer la mise au point (La lentille frontale bouge de quelques mm lorsqu’on fait la mise au point) ! C’est pourquoi je vous invite à faire le test en hyperfocale, avec une vue de paysage, et des repères pour constater l’angle de vue, réglage de mise au point à l’infini pour les 2 objectifs.

          • Merci beaucoup pour votre réponse, ça explique bien des choses. Effectivement, de loin la différence est moins perceptible.

  15. Bonjour. J’aimerais apporter une petite correction à vos explications. Un objectif DX sur un appareil APS-C, par exemple à 50mm de focale va donner une image qui correspond vraiment à 50mm, qu’on appelle la focale « normale » (l’image dans le viseur est la même grandeur que dans la réalité). C’est la même chose avec un objectif FX sur un appareil Full-frame. L’objetif DX est adapté au capteur APS-C et on n’a pas à considérer de facteur de conversion. Par contre, si on place un objectif FX sur un boitier APS-C, on va avoir le fameux facteur de 1,5, et le 50mm va devenir un 75mm. À l’inverse, un objectif DX sur un appareil full frame va donner la même chose qu’un appareil APS-C car l’appareil va recadrer la photo au format APS-C car sinon le tour de la photo ne serait pas bien défini, l’objectif n’étant pas conçu pour le full frame. Faites les tests et vous verrez !

    • Difficle d’être d’accord avec vous, ce n’est pas exact du tout 🙂

      • Faites le test avec de vrai objectifs et de vrais appareils, et non pas avec le simulateur sur Internet et vous verrez ! Un objectif DX sur un appareil DX, un objedtif FX sur un appareil DX, et un objectif FX sur un appareil FX, toujours à 50mm de focale, et comparez les photos obtenues.

        • Je ne l’ai bien évidemment jamais fait 🙂

          • J’aurais bien aimé que quelqu’un le fasse, car moi je n’ai que 2 objectifs DX, je ne peux pas faire ces tests. C’est mon frère qui a un D40x et qui s’est acheté un objectif 18-200 DX pour bénéficier de l’autofocus, car il utilisait un 80-200 argentique qu’il avait d’un ancien appareil argentique Nikon. C’est là qu’il a remarqué une différence de grosseur dans ses photos, surtout évident à 200mm. Le vendeur de mon magasin de ma région à qui j’avais demandé une explication m’avait affirmé ce que je vous ai dit au début de mon intervention. Mon vendeur est donc dans l’erreur, mais comment alors expliquer la différence sur les photos de mon frère ? Je vous envoie 2 photos en exemple, la première prise avec le 18-200 DX et la deuxième avec le 80-200 argentique, tous les deux réglés à 200mm.

          • Bonjour, en effet, pour un 200 mm, l’angle de vue est de 8 degrés pour le format DX, et l’exemple montre bien que ce n’est pas le cas. Pour certain objectif, la mise au point fait varié la focale. C’est peut-être le cas pour le 80-200 argentique, qui peut aller plus « loin » que 200 mm, de façon à assurer la mise au point (La lentille frontale bouge de quelques mm lorsqu’on fait la mise au point) ! C’est pourquoi je vous invite à faire le test en hyperfocale, avec une vue de paysage, et des repères pour constater l’angle de vue, réglage de mise au point à l’infini pour les 2 objectifs.

          • Merci beaucoup pour votre réponse, ça explique bien des choses. Effectivement, de loin la différence est moins perceptible.

          • Bonjour Je comprends mieux maintenant, j’ai beaucoup lu sur Internet. Le vendeur de mon magasin m’avait vraiment mal informé il y a quelques mois suite à la question que je lui avait demandé à propos de l’objectif argentique 80-200mm que mon frère avait comparé à un 18-200mm DX et qui donnait un effet grossissant (mais la cause était tout autre). Le vendeur m’avait affirmé qu’un objectif DX était conçu pour un appareil DX et que la focale était donc adapté (corrigée) à un DX, mais il avait tort, et je le croyais à cause de l’objectif de mon frère. Il m’avait même dit que d’acheter un objectif FX pour un boitier DX avait l’avantage de donner un grossissement de 1.5x, il a tort là aussi. Maintenant je comprend mieux, et j’ai même un bon exemple pour que tout le monde comprenne bien. Si on regarde dehors par une fenêtre on va voir un paysage délimité par la grandeur de la fenêtre. Si la fenêtre est plus petite, on va voir moins de paysage, mais les objets du paysage ne seront pas plus gros, on en verra juste moins. Si on imagine que ce qui est vu dans les fenêtres, ce sont des photos, le paysage de la 2e fenêtre semblera plus gros, car il est cadré différemment. C’est pourquoi une focale de 50mm sur un DX ou un FX donne la même impression de « grandeur nature » (comme voit l’œil) dans le viseur mais la photo finale est cadrée différemment et donne l’impression d’être agrandie sur un petit capteur.

  16. Excellent tutoriel avec des explications très claires et surtout un gros travail de pédagogie derrière. En effet, il est loin d’être facile, pour quelqu’un qui ne s’est pas sérieusement penché sur la question, d’avoir les idées claires sans quelques bons points repère comme ceux que je viens de lire. Alors bravo pour le fond (le contenu) et la forme (la pédagogie).

    Souvent les vendeurs vous disent que votre bon vieux 400mm argentique va vous faire un super 600mm sur votre tout nouveau boîtier DX, en oubliant (quand ils le savent) de faire la différence entre couverture et cadrage, ce qui peut fausser les esprits parfois définitivement.

  17. Excellent tutoriel avec des explications très claires et surtout un gros travail de pédagogie derrière. En effet, il est loin d’être facile, pour quelqu’un qui ne s’est pas sérieusement penché sur la question, d’avoir les idées claires sans quelques bons points repère comme ceux que je viens de lire. Alors bravo pour le fond (le contenu) et la forme (la pédagogie).

    Souvent les vendeurs vous disent que votre bon vieux 400mm argentique va vous faire un super 600mm sur votre tout nouveau boîtier DX, en oubliant (quand ils le savent) de faire la différence entre couverture et cadrage, ce qui peut fausser les esprits parfois définitivement.

  18. Bonjour et merci une fois de plus pour ce tuto !
    Je reste cependant dans le flou (!) pour ce cas de figure : un AFD 10.5 Dx (dit fish-eye) monté sur un boitier au capteur plein format FX, reste-t-il un fish-eye ? Le recadrage automatique de mon D750 me semble donner un champ bien plus serré que sur mon ancien D2X…
    Au plaisir d’échanger et amitiés à tous
    Thierry

    • et en forçant le boîtier en Fx et en faisant le ré cadrage en post traitement en divisant par 2 le nombre de pixel en hauteur et en largeur ça donne quoi?
      Pour moi ca devrait revenir au même, si ce n’est pas le cas, peut être que le ré cadrage auto applique d’autres corrections?

      • Merci à Franck de ses lignes
        J’oublie a priori le recadrage en post traitement.
        Le fait est qu’il existe deux fisheye chez Nikon : le 10,5 DX et le 16 FX, plus ancien, et que le 10.5 multiplié par 1,5 donne un cadrage proche du 16 FX. Je me permets d’en déduire qu’il s’agit de 2 formules optiques très semblables, le 10,5 n’étant qu’une adaptation pour les capteurs APSC, de l’ancien 16 mm.

    • La formule fish-eye est propre à l’objectif, quel que soit le capteur ça ne change pas. Par contre on peut réduire l’effet en passant en mode DX sur le FX et en ne gardant que le centre de l’image, un peu comme ici : http://www.nikonpassion.com/samyang-8mm-f3-5-le-fisheye-pour-tous/

  19. Bonjour et merci une fois de plus pour ce tuto !
    Je reste cependant dans le flou (!) pour ce cas de figure : un AFD 10.5 Dx (dit fish-eye) monté sur un boitier au capteur plein format FX, reste-t-il un fish-eye ? Le recadrage automatique de mon D750 me semble donner un champ bien plus serré que sur mon ancien D2X…
    Au plaisir d’échanger et amitiés à tous
    Thierry

    • et en forçant le boîtier en Fx et en faisant le ré cadrage en post traitement en divisant par 2 le nombre de pixel en hauteur et en largeur ça donne quoi?
      Pour moi ca devrait revenir au même, si ce n’est pas le cas, peut être que le ré cadrage auto applique d’autres corrections?

      • Merci à Franck de ses lignes
        J’oublie a priori le recadrage en post traitement.
        Le fait est qu’il existe deux fisheye chez Nikon : le 10,5 DX et le 16 FX, plus ancien, et que le 10.5 multiplié par 1,5 donne un cadrage proche du 16 FX. Je me permets d’en déduire qu’il s’agit de 2 formules optiques très semblables, le 10,5 n’étant qu’une adaptation pour les capteurs APSC, de l’ancien 16 mm.

    • La formule fish-eye est propre à l’objectif, quel que soit le capteur ça ne change pas. Par contre on peut réduire l’effet en passant en mode DX sur le FX et en ne gardant que le centre de l’image, un peu comme ici : http://www.nikonpassion.com/samyang-8mm-f3-5-le-fisheye-pour-tous/

  20. Il serait bon je crois de préciser pour les « débutants » Qu’un objectif FX est utilisable avec les deux formats de capteur, FX et DX mais qu’un objectif DX ne couvrira pas tout le champ du capteur FX…

  21. Il serait bon je crois de préciser pour les « débutants » Qu’un objectif FX est utilisable avec les deux formats de capteur, FX et DX mais qu’un objectif DX ne couvrira pas tout le champ du capteur FX…

  22. Bonjour,

    Je suis débutante en photo. Merci pour cet article, j’ai tout compris !
    Il y a une dernière petite chose pas claire pour moi : si j’ai bien suivi, il existe chez Nikon deux gammes d’objectifs :
    La gamme DX pour les APS-C et la gamme FX pour les full frame.

    Je comprend bien qu’un 50 mm FX équivaut à un 75mm sur un APS-C. Mais un objectif 50 mm DX (adapté aux capteurs APS-C du coup) équivaut aussi à 75mm ?

    C’est un coup à se faire des nœuds au cerveau tout ça !

    Merci d’avance pour vos lumières

    • Relisez bien 🙂 un 50 est toujours un 50, la focale ne varie pas avec la taille du capteur.
      Les objectifs DX ne sont pas directement compatibles avec les boîtiers FX car leur formule optique ne permet pas de couvrir tout le champ du capteur, mais cela est un autre sujet que la focale.

    • Bonjour Ma Sp,
      oui, même si c’est un objectif exprès pour DX, il donnera tout de même une focale équivalente de 75mm.

  23. Le cadrage des deux photos en exemple: « Focale 35mm sur un boitier APS-C » et « Focale 50mm sur un boitier plein format » n’est visiblement pas identique.
    L’approximation 35/1,5 = 35 égale en fait 33,333 mais une différence de 1,666 mm sur la focale est bien faible pour expliquer la différence de cadrage.

    Une erreur dans le choix des photos semble plus probable.
    Qu’en est il?

    • Bonjour, je ne comprend pas « l’approximation 35/1.5 = 35 en fait 33.333 … ». Un 35 mm monté sur APS-C, donc DX est équivalent à un 35×1.5 = 52.5 mm à plein format (FX). Alors en effet, il y a un angle de vue légèrement différent entre un 50 mm monté sur boitier FX et son équivalent 35 mm sur boitier DX :
      – 50 mm / boitier FX plein format : 46°40 d’angle de vue.
      – 35 mm / boitier DX – APS-C : 43°50 d’angle.
      Ceci explique la différence de cadrage, et 3° d’angle est beaucoup plus visible sur un paysage que sur une scène à 5 mètres de distance.

      • Bonjour, Je comprends que vous ne compreniez pas le début de ma question! J’ai écrit une énorme c…..e (coquille).

        J’ai écrit 35/1.5 alors que je voulais dire 50/1.5 = exactement 33,333 mm et non pas 35 mm
        Désolé pour cette bourde.
        Il y a néanmoins toujours un problème avec le cadrage des deux photos.

        Les 3° ne suffisent pas pour expliquer la différence de cadrage, et je ne crois pas que la distance fasse quoique ce soit à l’affaire.
        Je prépare un mail de justification hors discussion.

        En dehors de ce point je souscris totalement au reste du tutoriel qui est très didactique;

  24. Bonjour,

    Je suis débutante en photo. Merci pour cet article, j’ai tout compris !
    Il y a une dernière petite chose pas claire pour moi : si j’ai bien suivi, il existe chez Nikon deux gammes d’objectifs :
    La gamme DX pour les APS-C et la gamme FX pour les full frame.

    Je comprend bien qu’un 50 mm FX équivaut à un 75mm sur un APS-C. Mais un objectif 50 mm DX (adapté aux capteurs APS-C du coup) équivaut aussi à 75mm ?

    C’est un coup à se faire des nœuds au cerveau tout ça !

    Merci d’avance pour vos lumières

    • Relisez bien 🙂 un 50 est toujours un 50, la focale ne varie pas avec la taille du capteur.
      Les objectifs DX ne sont pas directement compatibles avec les boîtiers FX car leur formule optique ne permet pas de couvrir tout le champ du capteur, mais cela est un autre sujet que la focale.

    • Bonjour Ma Sp,
      oui, même si c’est un objectif exprès pour DX, il donnera tout de même une focale équivalente de 75mm.

  25. Le cadrage des deux photos en exemple: « Focale 35mm sur un boitier APS-C » et « Focale 50mm sur un boitier plein format » n’est visiblement pas identique.
    L’approximation 35/1,5 = 35 égale en fait 33,333 mais une différence de 1,666 mm sur la focale est bien faible pour expliquer la différence de cadrage.

    Une erreur dans le choix des photos semble plus probable.
    Qu’en est il?

    • Bonjour, je ne comprend pas « l’approximation 35/1.5 = 35 en fait 33.333 … ». Un 35 mm monté sur APS-C, donc DX est équivalent à un 35×1.5 = 52.5 mm à plein format (FX). Alors en effet, il y a un angle de vue légèrement différent entre un 50 mm monté sur boitier FX et son équivalent 35 mm sur boitier DX :
      – 50 mm / boitier FX plein format : 46°40 d’angle de vue.
      – 35 mm / boitier DX – APS-C : 43°50 d’angle.
      Ceci explique la différence de cadrage, et 3° d’angle est beaucoup plus visible sur un paysage que sur une scène à 5 mètres de distance.

      • Bonjour, Je comprends que vous ne compreniez pas le début de ma question! J’ai écrit une énorme c…..e (coquille).

        J’ai écrit 35/1.5 alors que je voulais dire 50/1.5 = exactement 33,333 mm et non pas 35 mm
        Désolé pour cette bourde.
        Il y a néanmoins toujours un problème avec le cadrage des deux photos.

        Les 3° ne suffisent pas pour expliquer la différence de cadrage, et je ne crois pas que la distance fasse quoique ce soit à l’affaire.
        Je prépare un mail de justification hors discussion.

        En dehors de ce point je souscris totalement au reste du tutoriel qui est très didactique;

  26. Non la focale indiqué sur un objectif n’est pas calculée et indiquée pour une taille de capteur plein format. c’est une donné physique qui n’as aucun rapport avec la taille de l’écran sur lequel est projeté l’image. c’est halucinant de trouver une telle bêtise sur un site aussi sérieux d’habitude. Vouloir simplifier les choses pour les débutants part d’un bon sentiment mais on peut le faire sans raconter des énormités

    • Je retiens surtout que ce site est sérieux, il m’apporte beaucoup.
      Si une erreur se glisse parfois, ou si l’on a un doute, à tort ou à raison, autant le souligner, sans être dans le jugement … je préfère être constructif. L’erreur est permise à tout le monde, surtout à ceux ou celles qui font des choses, et ce n’est jamais une fatalité quand elle peut être corrigée.

    • Il est bien indiqué que « La focale est une constante propre à l’objectif et non au capteur. » Quel est le paragraphe qui provoque ta remarque ?

  27. Bonjour,
    Je souhaterais des précisions à propos des deux dernières illustrations, chapitre sur les effets secondaires :
    – focale 35 mm sur boitier APS-C.
    – focale 50 mm sur boitier plein format.
    L’angle de vue ne devrait-il pas être identique, à 3 degrés près ?
    Il est cité : « Si vous ne changez pas de position la perspective change du DX au FX à focale équivalente identique » et il est cité plus loin : « La perspective est en effet fonction uniquement de votre position par rapport au sujet. » je pense qu’à focale équivalente (35 mm DX, équivalent 50 mm, et 50 mm FX) seul la profondeur de champ est différente, pour une même ouverture.
    Merci à vous

  28. Bonjour,
    Je souhaterais des précisions à propos des deux dernières illustrations, chapitre sur les effets secondaires :
    – focale 35 mm sur boitier APS-C.
    – focale 50 mm sur boitier plein format.
    L’angle de vue ne devrait-il pas être identique, à 3 degrés près ?
    Il est cité : « Si vous ne changez pas de position la perspective change du DX au FX à focale équivalente identique » et il est cité plus loin : « La perspective est en effet fonction uniquement de votre position par rapport au sujet. » je pense qu’à focale équivalente (35 mm DX, équivalent 50 mm, et 50 mm FX) seul la profondeur de champ est différente, pour une même ouverture.
    Merci à vous