Comparatif 50 mm pour Nikon : Nikon, Sigma, Zeiss, Samyang

Quel objectif à focale fixe de 50 mm pour Nikon choisir parmi les différents modèles Nikon et ceux de la concurrence ? Comment faire la différence entre les ouvertures f/1.8, f/1.4 et f/1.2 ? Faut-il encore acheter un modèle à mise au point manuelle ?

Voici les principaux 50 mm pour Nikon et des critères de choix en fonction de vos usages et de votre budget.

Quel 50mm pour Nikon choisir : Nikon, Sigma, zeiss, Samyang ?

Pourquoi choisir un 50 mm pour Nikon ?

Si le 35 mm est le favori des reporters et photographes de rue, le 50 mm vous permet des cadrages  plus serrés, il s’approche au mieux de ce que vous voyez avec vos yeux et les premier modèles sont tout à fait accessibles (voir Pourquoi utiliser un 50 mm …).

Ces différents critères font de l’objectif 50 mm un modèle polyvalent que tout photographe amateur comme expert devrait avoir dans son sac photo.

Voici les principaux objectifs 50 mm disponibles sur le marché pour les boîtiers Nikon. Sont volontairement exclus de cette liste le Nikon AFS f/1.4 58 mm dédié à la photo de nuit et au portrait et dont le tarif reste stratosphérique de même que les focales proches de 50 mm, comme le Tamron 45 mm,le 40 mm Voigtlander ou le 60 mm Micro-Nikkor Nikon (il faut bien faire des choix !).

Attention : la liste ci-dessous adresse les boîtiers Plein Format de la gamme Nikon (voir le comparatif Nikon D610-D50-D810). Si vous utilisez un boîtier APS-C – DX, retenez que le ratio x 1.5 lié au capteur DX fait du 50 mm un équivalent 75 mm et qu’il vous vaut mieux opter pour un 35 mm (voir Pourquoi utiliser un 35mm …).

Modes d’évaluation et mesures

Les informations présentées ci-dessous sont basées sur les tests de référence DxO Mark pour les boîtiers plein format Nikon ainsi que sur les tests d’objectifs publiés par JMS et que vous pouvez retrouver dans ses ouvrages de référence (voir par exemple les tests d’objectifs pour le Nikon D810).

Les tarifs mentionnés sont indicatifs et relevés au moment de la mise à jour de cet article (juin 2020). Ils peuvent subir des variations au fil du temps.

Objectifs 50 mm autofocus pour Nikon

Nikon 50 mm f/1,8 AF-S G

Nikon 50mm f/1,8 AF-S G

Ce modèle est sorti en 2011 avec une motorisation ultrasonique, le S de son appellation, en remplacement du précédent f/1.8 AF-D.

Son seul défaut est d’être un peu imposant face au précédent modèle, mais sa fabrication, son tarif et ses performances en font le meilleur choix actuel.

La réactivité de l’autofocus est supérieure à celle du modèle f/1.4 AF-S. Le vignettage visible à f/1.8 disparaît dès f/2.8 tout comme l’aberration chromatique. La distorsion est très limitée et fait de ce modèle un choix idéal pour le photographe amateur comme expert.

Ce modèle existe dans une déclinaison Vintage, livrée en kit avec le Nikon Df, la formule optique étant strictement la même.

Tarif courant : 210 euros

Nikon 50 mm f/1,4 AF-S G

Nikon 50mm f/1,4 AF-S G

Le f/1.4 AF-S dispose d’une motorisation ultrasonique un peu lente par rapport aux modèles qui lui ont succédé bien qu’elle soit très précise.

Le vignettage important à f/1.4 ne disparaît qu’à f/5.6 tandis que l’aberration chromatique est très discrète. La distorsion un peu plus élevée que celle du f/1.8 se corrige aisément en post-traitement.

Proposé à un tarif deux fois supérieur au modèle f/1.8, l’écart de prix n’est pas justifié pour la plupart des usages courants, seuls les photographes en quête d’un piqué extrême et qui savent l’exploiter choisiront ce modèle face au f/1.8.

Tarif courant : 440 euros

Nikon 50 mm f/1,8 AF-D

Nikon 50mm f/1,8 AF-D

Ce modèle est encore disponible chez les revendeurs bien qu’il marque le pas sur le 50 mm f/1.8 AF-S plus récent. Le vignettage très visible à f/1.8 impose de l’utiliser vers f/4 ou f/5.6 pour obtenir les meilleurs résultats.

Le piqué est mauvais à f/1.8, il faut atteindre f/2.8 pour retrouver des valeurs satisfaisantes. L’aberration chromatique et le vignettage sont par contre très limités, ce qui fait de ce modèle un choix satisfaisant si vous le possédez déjà. Dans le cas contraire et pour une différence de prix minime, optez plutôt pour le modèle AF-S.

Tarif courant : 150 euros

NIKKOR Z 50 mm f/1.8 S

Nikon Z 50mm f/1.8 S

Le NIKKOR Z 50 mm f/1.8 S est une optique conçu pour la monture Nikon Z des hybrides Nikon.

Comme tous les modèles de cette série NIKKOR Z, les performances sont excellentes, la qualité d’image quasi parfaite sur tout le champ (voir le test). Seul son rendu peut faire la différence, il est assez neutre comme le sont la plupart des objectifs japonais récents, à l’inverses des productions allemandes.

Tarif courant : 700 euros

Sigma 50 mm f/1,4 DG HSM Art

Sigma 50 mm f/1,4 DG HSM Art

Le Sigma Art propose une fort belle construction propre à cette série Art, ses performances sont excellentes avec un vignettage très réduit, une aberration chromatique très limitée aux grandes ouvertures et nulle ensuite, et une distorsion quasi nulle.

Ce Sigma Art concurrence directement le f/1.4 Nikon AF-S. Son encombrement le défavorise par contre nettement et son tarif bien supérieur à celui du Nikon est à prendre en considération. Il est toutefois le meilleur 50 mm f/1.4 actuel pour les reflex Nikon.

Tarif courant : 720 euros

Objectifs 50 mm manuels pour Nikon

Nikon 50 mm f/1,8 AI-S

Nikon 50 mm f/1,8 AI-S

On ne compte plus les différentes versions du 50 mm f/1.8 manuel Nikon. La déclinaison AI-S présente un vignettage visible à f/1.8 tandis qu’il disparaît vers f/5.6. L’aberration chromatique est très faible et la distorsion moyenne se corrige aisément en post-traitement. Le piqué est excellent dès f/2.8 et exceptionnel entre f/4 et f/11.

Ce modèle AI-S se trouve facilement en occasion, c’est un choix intéressant si l’absence de mise au point autofocus ne vous gène pas dans votre pratique. Dans les autres cas choisissez plutôt le modèle f/1.8 AF-S très accessible et bien plus performant.

Nikon 50 mm f/1,4 AI-S

Nikon 50 mm f/1,4 AI-S

Ce 50 mm f/1.4 manuel toujours au catalogue présente un vignettage très important aux grandes ouvertures, qui ne diminue que passé f/4. L’aberration chromatique est très réduite et la distorsion moyenne se corrige facilement en post-traitement.

Le piqué faible à pleine ouverture ne devient réellement bon qu’à f/4. Ce modèle présente peu d’intérêt désormais eu égard à l’absence d’autofocus et à ses performances très moyennes.

Tarif courant : 640 euros

Nikon 50 mm f/1,2 AI-S

Nikon 50 mm f/1,2 AI-S

Un objectif qui ouvre à f/1.2 et qui est toujours disponible en neuf ne peut que mériter qu’on s’intéresse à lui. Si le vignettage très élevé à pleine ouverture disparaît totalement dès f/4, l’aberration chromatique est elle excessivement faible. La distorsion est par contre un peu élevée mais se corrige en post-traitement facilement.

Le piqué est supérieur à celui du modèle f/1.8 dès f/2 puis excellent pour les autres ouvertures tandis qu’à pleine ouverture f/1.2 l’effet de flou est très prononcé. Une optique à réserver aux sujets qui demandent un joli flou d’arrière plan.

Ce Nikon AIS 50 mm f/1.2 se trouve difficilement en Europe, il est disponible à la vente sur les sites américains et asiatiques plus facilement. Proposé à un tarif équivalent à celui du Sigma Art, avec pour seul avantage une plus grande ouverture peu utilisable, ce 50 mm f/1.2 ne présente plus guère d’intérêt sauf si posséder un objectif qui ouvre à f/1.2 vous séduit !

Tarif courant : 700 euros

Zeiss Makro Planar T* 50 mm f/2

Zeiss Makro Planar T* 50 mm f/2

Ce Zeiss Macro à l’excellente construction est le seul modèle à proposer une ouverture f/2 quand les autres sont à f/1.8. Le vignettage présent à pleine ouverture n’existe plus dès f/4 tandis que l’aberration chromatique reste excellente voire très faible aux faibles ouvertures. La distorsion faible nécessite toutefois une correction si le sujet photographié demande une grande précision comme c’est souvent le cas avec une optique macro.

Le piqué de cette optique manuelle est excellent dès f/2 et exceptionnel ensuite, un avantage pour la macro qui nécessite souvent l’utilisation de faibles ouvertures pour optimiser la profondeur de champ. Cette optique peut également servir de 50 mm polyvalent, seul son tarif est dissuasif particulièrement pour une optique manuelle. C’est le prix à payer pour utiliser un produit Zeiss dont le niveau de qualité reste exceptionnel.

Tarif courant : 1050 euros

Samyang 50 mm f/1,4 AS UMC

Samyang 50 mm f/1,4 AS UMC

Samyang propose des optiques manuelles très abordables, et ce 50 mm f/1.4 ne déroge pas à la règle en venant concurrencer le modèle f/1.4 AF-S Nikon. Ses performances restent toutefois en retrait par rapport au Nikon avec un vignettage important à f/1.4 mais très faible ensuite et une aberration chromatique qui impose de passer f/5.6 pour devenir correcte. La distorsion est bien visible mais se corrige aisément en post-traitement. Le piqué est lui faible avant f/4 et ne devient très bon qu’à partir de f/5.6.

L’absence d’autofocus et des performances moyennes font de ce Samyang 50 mm un outsider face à un modèle Nikon à mise au point autofocus et au tarif très proche désormais. Le Samyang reste toutefois un très bon choix pour les vidéastes qui apprécieront sa bague de mise au point et l’absence d’AF.

Tarif courant : 399 euros

Au final …

Trouver le bon 50 mm pour un reflex ou hybride Nikon consiste avant tout à bien identifier vos besoins. Selon que vous cherchez un modèle polyvalent ou une optique d’exception, un outil de reportage ou de studio, vous ne ferez pas le même choix.

Le Nikon AFS 50 mm f/1.8 G est la meilleure alternative actuelle en version autofocus pour reflex, le NIKKOR Z 50 mm f/1.8 S est le meilleur choix pour l’hybride, tandis que le Sigma Art brille par sa qualité de construction et ses performances. Le budget nécessaire sera le critère décisif !

Télécharger cet article en PDF

Télécharger l'article en PDF

Vous recevrez par mail des conseils photo, des sujets inédits, des offres réservées aux abonnés et des réductions sur mes formations. Vous pourrez aussi échanger avec moi directement.

Partager cet article sur les réseaux sociaux

SHARE TWEET PIN
comment faire de bonnes photos quel que soit votre niveau

About the Author

Jean-Christophe Dichant
J'ai créé Nikon Passion en 2004 pour partager ma passion. REJOIGNEZ MA LISTE DE CONTACTS PERSOS et recevez des conseils pratiques et motivants.

Merci de remplir les champs ci-dessous pour laisser un commentaire.

Votre commentaire

Votre adresse email ne sera pas publique.


*


17 Commentaires sur "Comparatif 50 mm pour Nikon : Nikon, Sigma, Zeiss, Samyang"

  1. Salut, pourquoi n’évoques tu pas le 50 1,4 D ? Que j’utilise très régulièrement avec mon D600 et aussi mes F90 et F3…

  2. bonjour
    si je peux me permettre, il manquerais dans la liste le Nikon 50 mm f/1,4 AF-D

  3. Merci pour cette analyse comparative très intéressante et très utile.
    A propos du Nikkor f/1.8 AF-D, je lis deux phrases qui me semblent contactoires « Le vignettage très visible à f/1.8  » et plus loin »..le vignettage sont par contre très limités ».
    D’autre part le vignettage est-il un problème dans la mesure où il peut aisément être réduit voire supprimé en postproduction.

  4. Vos études comparatives et vos conseils de choix sur les objectifs pour Nikon sont précieux. Et méritent nos félicitations.
    Puis je vous suggérer un article du même type sur les 35mm . Merci. Cordialement

  5. Merci pour ce comparatif très intéressant !
    J’aurais toutefois souhaité aussi une appréciation quant à la  »résistance  » au Flare (particulièrement importante pour la photo de nuit face à des sources lumineuses fortes). Sauf erreur de ma part le 50mm est la seule focale de Nikon qui ne bénéficie pas des meilleurs traitements de surface du reste de la gamme (et malheureusement ça se voit!).

  6. bonjour

    pour ma part, j’attends de pied ferme la version 1.2 au format S

  7. Bonjour
    Merci pour cet inventaire mais je regrette l’absence de présentation de celui pour lequel j’ai opté à savoir : le 55 mm f2,8 AI-s macro, un des objectifs mythiques de Nikon avec un piqué à toute épreuve et il est dommage que DXO n’ait pas comparé cet objectif au meilleur de cette gamme de 50 mm (je pense au Sigma) et que vous ne l’ayez pas inclus, car 55 mm n’est pas éloigné de 50 mm. Monté sur mon D750, puis D800e et enfin sur le D850, il donne sa pleine mesure pour un prix d’occasion imbattable. Le seul souci, c’est de trouver la série qui ne suppose pas l’envoi pour « dégraissage » de l’obturateur – un défaut qui n’existe pas sur le mien – et je l’utilise depuis quelques années avec un grand bonheur (j’ai aussi acheté le 200 mm f4,5 AI-s avec la fenêtre arrière rectangulaire qui est aussi un objectif mythique à ne pas confondre avec le même en f/4).
    Ce sont des objectifs totalement délaissés, car il faut faire la mise au point manuel (à se demander comment les photographes d’autrefois faisaient pour faire leur mise au point en pleine action). Certes, je le limite à certains sujets (paysage, portrait, objet ou personnage relativement statique), mais je suis loin du poids et des 700 euros du Sigma que j’aurais choisi sinon.

  8. Propriétaire depuis quelques années d’un 50 f1.4 Nikon, je n’ai pas hésité, après lecture de nombreux articles et tests, à le remplacer par un Sigma Art. Je ne le regrette pas !
    Les seuls vrais inconvénients du Sigma 50 f1.4 Art sont son encombrement et son prix, comme dit dans l’article.

  9. Bonjour,
    Concernant le Nikon 50mm 1.2 AI-S.
    Je tiens a signaler que neuf, on peut le trouver chez Rakuten à 427€.
    Autour de 300€ d’occasion sur eBay
    Ce qui finalment en fait une alternative a envisager.
    Un piqué de cette qualité necessite au moins un Sigma 1.4 ART à 700€ pour etre comparé.

  10. Je ne partage pas l’avis sur le 50/1.2 Ais. Certes la pleine ouverture est difficile à exploiter et nécessite un bon viseur (FX) et un peu de pratique. Mais on ne peut limiter ce très bon 50 mm à cette seule caractéristique : il aussi meilleur que les autres 50 mm Nikon dès f2.
    Après il n’est pas AF, tout comme le Zeiss 50/2, dont il est très proche en termes de performances. Donc objectif de niche, sans aucun doute, mais objectif has been, certainement pas.
    Nikon a fait mieux du côté du rendu à pleine ouverture (58/1.4 AFS), mais c’est beaucoup plus cher. A noter que le 50/1.2 Ai/Ais se trouve très facilement en occasion.

    Buzzz

  11. Le Sigma 50 1.4 ART n’est absolument pas en
    concurrence avec le Nikon 1.4, mais avec le ZEISS Otus 55mm 1.4! Le
    rapport prix encombrement est donc en faveur de Sigma. J’ai en Sima ART 50, et
    c’est une optique incroyable. Il ne joue pas du tout dans la même cours que les
    2 Nikon!