Pourquoi les ciels couverts sont les amis des photographes, et pourquoi le titre de ce livre est trompeur

Les ciels couverts donnent des lumières intéressantes pour le portrait photo. Vous en saurez plus dans la fiche 26 page 64 de ce livre. Mais si vous pensez, comme moi avant de le consulter, que ce livre traite uniquement de ciels couverts, détrompez-vous. Il s’agit d’un recueil de pistes créatives qui aborde de nombreux autres thèmes.

Pourquoi les ciels couverts sont les amis des photographes

Ce livre chez vous via Amazon

Ce livre chez vous via la FNAC

Les ciels couverts sont les amis des photographes, présentation

Quand je reçois un nouveau livre, je m’intéresse d’abord à son apparence, son titre, sa tenue en main et je note mon ressenti. Puis à son contenu. Ceci me permet de vous proposer ces chroniques pour vous aider à identifier des livres qui peuvent vous intéresser.

Quand j’ai reçu celui-ci, j’ai noté une présentation agréable, une bonne prise en main, mais surtout un titre accrocheur : les ciels couverts sont toujours une difficulté pour le photographe, un ouvrage traitant du sujet avait donc de quoi vous intéresser tout particulièrement. Nous sommes à ce moment là en hiver et les ciels couverts ne manquent pas. Autant dire que le titre tombe à point.

J’ai pris le temps de parcourir le livre depuis, et de réaliser, très vite, que ce titre attirant était trompeur. Certes, il est question de ciels couverts, page 64, mais ce n’est pas le sujet du livre.

Quel est-il alors ?

La créativité en photographie.

Pourquoi les ciels couverts sont les amis des photographes

Cet ouvrage est un recueil de 62 fiches de conseils, de « pistes créatives » pour reprendre les mots de l’auteur. A la manière de « Tu n’utiliseras point le flash automatique » dont la première édition portait elle-aussi un titre trompeur, l’auteur, le hollandais Haje Jan Kamps, a fait une compilation de sujets qui peuvent vous aider à construire votre démarche créative.

Ces 62 fiches sont classées par chapitres, chacun d’entre eux adressant une thématique particulière :

  • des conseils malins pour faire des clichés classiques,
  • comment raconter une histoire avec vos photos,
  • comment maîtriser les fondamentaux,
  • comment maîtriser votre équipement,
  • comment trouver des sujets pour vos photos.

Chaque fiche vous propose un court texte explicatif qui vous donne le contexte ainsi qu’une piste à suivre. Elle contient deux ou trois photos faites dans l’esprit de la fiche et un ou deux encarts détaillant les photos.

Pourquoi les ciels couverts sont les amis des photographes

C’est concis et illustré. Un peu trop bref à mon goût : pour en savoir plus que l’idée à suivre vous devrez chercher ailleurs, les 50 pistes créatives de Michael Freeman sont bien plus détaillées par exemple.

Il ne s’agit pas ici du même type d’ouvrage, celui-ci est plus proche du petit guide pratique que du livre de photographie inspirant, toutefois j’aurais apprécié plus de contenu quitte à traiter moins de sujets. Je ne pense pas, par exemple, que la fiche 49 page 112 qui traite de la sauvegarde de vos photos vous aide à devenir plus créatif.

Pourquoi les ciels couverts sont les amis des photographes

Mon avis sur ce livre

Haje Jan Kamps vous propose un guide dont le format, à peine plus grand qu’un livre de poche, permet de le glisser dans votre sac photo pour avoir toujours avec vous une source d’idées. C’est une bonne chose.

Le contenu est attractif, vous allez découvrir plusieurs dizaines d’idées pour faire évoluer votre pratique photographique. Je reste toutefois sur ma faim quant au niveau de détail donné, c’est souvent un peu court.

Bien que l’ouvrage soit vendu au tarif très accessible de 14,95 euros, sachez qu’il vous faudra le compléter par d’autres ressources comme « L’âme d’une image » ou « L’art du photographe » pour ne citer que ces deux-là.

Ce livre chez vous via Amazon

Ce livre chez vous via la FNAC

Télécharger cet article en PDF

Télécharger l'article en PDF

Vous recevrez par mail des conseils photo, des sujets inédits, des offres réservées aux abonnés et des réductions sur mes formations. Vous pourrez aussi échanger avec moi directement.

Partager cet article sur les réseaux sociaux

SHARE TWEET PIN
comment faire de bonnes photos quel que soit votre niveau

About the Author

Jean-Christophe Dichant
J'ai créé Nikon Passion en 2004 pour partager ma passion. REJOIGNEZ MA LISTE DE CONTACTS PERSOS et recevez des conseils pratiques et motivants.

Merci de remplir les champs ci-dessous pour laisser un commentaire.

Votre commentaire

Votre adresse email ne sera pas publique.


*


1 Commentaire sur "Pourquoi les ciels couverts sont les amis des photographes, et pourquoi le titre de ce livre est trompeur"

  1. Vos articles son toujours très intéressants, merci. Concernant le Nikon 24-70 F:2,8 j’ai les deux installés sur 2 appareils différents, un sur le Nikon D700 ( l’ancien ) le nouveau sur le Nikon D850.
    Il est évident que le Nikon D700 est un très bon appareil qui n’a rien à envier aux nouveaux, Il fonctionne encore très bien en ayant dépasse 120 000 clichés .
    Je travaille avec le D700 sur chantiers, boue, projection, etc.
    J’ai également de Nikon D810 qui en tombant de 30 cm avec l’optique 24-70 f:2,8 s’est cassé, le support d’optique s’est arraché, j’ai collé la partie arrachée, fonctionne encore mais je ne sais plus enlever l’optique 28-300 f: 3:5-5:6 —
    Il faut savoir que je suis une personne assez âgée ( 8,5/10è de siècle ) et de plus amateur, photographiant pour le plaisir surtout les chantiers, photos que j’offre au Service Archives de ma ville.
    Vous remarquerez que j’ai pas mal de matériel photographique ( je n’ai pas tout écrit car il faudrait 2 pages A4 ou plus) mais si je ne la fais pas maintenant pour me faire plaisir, dans quelques années ( le plus tard possible ) il sera trop tard.
    Belle journée. Bruno