Photos ratées ? Réglages trop compliqués ? Déception et frustration ?

Utilisez ma boîte à outils photo pour en finir avec vos problèmes et progresser chaque jour :

Test Tamron 70-300 mm f/4.5-6.3 Di III RXD pour Nikon Z hybride : faut-il craquer pour Tamron ?

A peine annoncé quelques jours auparavant, le tout premier objectif Tamron pour Nikon hybride me faisait de l’oeil. Un zoom Tamron en monture Z native, avec une plage focale 70-300 mm inexistante dans la gamme NIKKOR Z ? A un tarif abordable ? Attirant, d’où mon envie de réaliser ce test Tamron 70-300 mm f/4.5-6.3 Di III RXD pour Nikon Z dans les meilleurs délais.

Tamron France a été très réactif et m’a procuré un des premiers modèles sorti d’usine, j’ai pu le garder deux semaines pour vous dire ce que j’en pense. Voici mes conclusions et des photos.

Test Tamron 70-300 mm f/4.5-6.3 Di III RXD pour Nikon Z hybride : faut-il craquer pour Tamron ?

Cet objectif au meilleur prix chez Miss Numerique

Test Tamron 70-300 mm f/4.5-6.3 Di III RXD pour Nikon Z : contexte

Depuis des décennies, Tamron produit des optiques pour les plus grandes marques d’appareils photo. En gamme reflex l’offre était pléthorique pour les montures Nikon et Canon en particulier. Cette offre a été recentrée depuis quelques années sur les boîtiers hybrides Sony, la marque ayant été la première à proposer une offre hybride crédible.

Depuis, Tamron a complété sa gamme d’optiques pour les hybrides Fujifilm, et vient donc de le faire pour les hybrides Nikon Z. Tamron devient ainsi le premier des deux opticiens indépendants majeurs (avec Sigma) à arriver chez Nikon avec la monture Z. C’est d’autant plus intéressant que Tamron dispose de la licence de développement pour la monture Z, ce qui lui permet de garantir l’évolutivité de ses objectifs, un critère essentiel avec les hybrides dont les mises à jour firmware sont fréquentes.

Test Tamron 70-300 mm f/4.5-6.3 Di III RXD pour Nikon Z

Test Tamron 70-300 mm f/4.5-6.3 Di III RXD pour Nikon Z

Pour en revenir à ce 70-300 mm, la plage focale bien connue chez Tamron, le Tamron SP AF 70-300 mm f/4-5.6 Di VC USD pour reflex Nikon a déjà fait les beaux jours des photographes animaliers, de nature et de sport. Cette même plage focale est disponible pour les hybrides Sony en monture E.

Ce Tamron pour Nikon Z est donc la première optique Tamron en monture Z native, ne nécessitant pas le recours à la bague FTZ. Ce zoom est aussi conçu pour cette grande monture, et a le mérite de combler un trou dans la gamme NIKKOR Z. Celle-ci propose plusieurs zooms téléobjectifs, mais entre le superlatif NIKKOR Z 70-200 mm f/2.8, le NIKKOR Z 100-400 mm f/4.5-5.6 VR S et le NIKKOR Z 24-200 mm, difficile de faire un choix lorsqu’on est amateur avec un budget restreint.

Jusqu’ici, pour limiter les coûts, il vous fallait donc vous rabattre sur l’AF-S NIKKOR 70-300 mm pour reflex et lui greffer la bague FTZ. Une solution satisfaisante si vous possédiez déjà cette optique, bien moins intéressante si vous ne l’aviez pas encore. Quant aux 200 mm, l’AF-S NIKKOR 70-200 mm f/4 pour reflex n’a pas marqué l’histoire, le NIKKOR Z 24-200 f/4-6.3 s’avère un choix plus judicieux (sans bague lui-aussi).

Maintenant que le contexte est précisé, qu’en est-il de ce Tamron 70-300 mm f/4.5-6.3 Di III RXD pour Nikon Z ?

Tamron 70-300 mm f/4.5-6.3 Di III RXD pour Nikon Z

Le Tamron 70-300 mm f/4.5-6.3 Di III RXD pour Nikon Z

Présentation

Le Tamron 70-300 mm reprend les codes communs à la gamme Tamron et à la gamme NIKKOR Z. Belle sobriété dans la présentation, deux bagues agréables à utiliser, dont une très large bague de zoom.

La monture métallique dispose de l’ensemble des contacts nécessaires au bon fonctionnement sur un Nikon hybride, ainsi qu’aux évolutions futures puisque tous les contacts ne sont pas encore exploités par Nikon.

L’optique dispose d’un connecteur USB-C (étanche, précision donnée par la marque) lui permettant d’être relié à l’application Tamron pour smartphone et ordinateur. Vous pourrez ainsi mettre à jour le firmware de l’objectif (et personnaliser le fonctionnement de l’autofocus prochainement).

Tamron 70-300 mm f/4.5-6.3 Di III RXD pour Nikon Z

Test Tamron 70-300 mm f/4.5-6.3 Di III RXD pour Nikon Z
le connecteur USB-C pour personnalisation et mise à jour

Notez que l’objectif ne dispose pas de commutateur AF/M sur le fût, ni d’une troisième bague à la façon des NIKKOR Z séries S. Ceci ne vous prive toutefois pas de la mise au point manuelle,
il suffit de paramétrer la bague personnalisable sur « mise au point manuelle ». Vous perdrez alors la possibilité de lui attribuer tout autre réglage. Rien de catastrophique toutefois tant les possibilités de personnalisation des touches FN et autres contrôles sont nombreuses sur les hybrides Nikon.

Tamron 70-300 mm f/4.5-6.3 Di III RXD pour Nikon Z

Tamron 70-300 mm f/4.5-6.3 Di III RXD pour Nikon Z
la large bague de zoom et la bague personnalisable côté boîtier

Comme la plupart des zooms actuels (hors gammes pros), ce Tamron 70-300 mm f/4.5-6.3 Di III RXD pour Nikon Z s’allonge pour passer de la focale 70 mm à la focale maximale de 300 mm. J’ai apprécié l’absence de position de repos qui impose de tourner la bague de zoom lors de l’allumage du boîtier.

Tamron 70-300 mm f/4.5-6.3 Di III RXD pour Nikon Z

le Tamron 70-300 mm f/4.5-6.3 Di III RXD pour Nikon Z en position 70 mm

Tamron 70-300 mm f/4.5-6.3 Di III RXD pour Nikon Z

le Tamron 70-300 mm f/4.5-6.3 Di III RXD pour Nikon Z en position 300 mm

À qui se destine ce zoom Tamron 70-300 mm f/4.5-6.3 Di III RXD pour Nikon Z ?

Un téléobjectif 70-300 mm intéresse en premier lieu les photographes animaliers qui l’utilisent pour la photo d’animaux et d’oiseaux ni trop gros ni trop distants. Au-delà, les focales de 400 à 800 mm sont plus adaptées mais ne jouent pas dans la même cour.

Le 70-300 mm est aussi intéressant pour la photo de paysage, le portrait, et la photo de sport et d’action. Vous remarquerez que je l’ai toutefois utilisé en photo urbaine contre toute attente en obtenant des résultats très satisfaisants.

Test Tamron 70-300 mm f/4.5-6.3 Di III RXD pour Nikon Z

Focale 70 mm

Test Tamron 70-300 mm f/4.5-6.3 Di III RXD pour Nikon Z

Focale 300 mm

Reste la question de l’ouverture maximale du Tamron 70-300 mm f/4.5-6.3 Di III RXD pour Nikon Z, qui interroge si j’en crois les retours lors de ma conférence au salon de la Photo pour la présentation de ce zoom.

La question est pertinente puisque cette ouverture maximale est de f/4.5 à 70 mm et de f/6.3 à 300 mm. Par rapport à un zoom ouvrant à f/4 constant, la différence se fera sentir à partir de 150 mm environ. Ces deux ouvertures maximales ne vous privent toutefois pas de réaliser de jolis flous d’arrière-plan, n’oubliez pas que ceux-ci sont aussi fonction de la focale et de la distance au sujet.

Et la contrainte sur la montée en sensibilité ? Elle existe en effet si l’ouverture maximale ne permet pas de conserver un temps de pose assez court pour éviter le flou de bouger. Il vous faut alors monter en ISO (le fameux triangle d’exposition).

Avec les capteurs des Nikon hybrides, la montée en ISO ne sera pas un point bloquant avec ce zoom. Il vous faudra monter d’un cran ou deux pour compenser l’ouverture maximale limitée, ce qui ne pose de problème ni sur les plein format 24 et 45 Mp, ni sur les capteur APS-C des Nikon DX.

Si vous vous contentiez d’un 70-300 mm pour votre reflex, vous ne pourrez qu’avoir mieux avec celui-ci sur un Nikon Z dont le capteur est plus performant quel que soit le modèle.

Quant à l’absence de stabilisation sur ce zoom, c’est un autre sujet, je vous en parle plus bas.

Test Tamron 70-300 mm f/4.5-6.3 Di III RXD pour Nikon Z

Tamron 70-300 mm f/4.5-6.3 Di III RXD pour Nikon Z
notez le joli flou plus prononcé à pleine ouverture que sur la photo ci-dessus

Test Tamron 70-300 mm f/4.5-6.3 Di III RXD pour Nikon Z

Tamron 70-300 mm f/4.5-6.3 Di III RXD pour Nikon Z

Qualité de construction

L’époque des objectifs Tamron moins bien construits que les objectifs de marques est révolue depuis le siècle dernier. Ce Tamron 70-300 mm f/4.5-6.3 Di III RXD pour Nikon Z sent le souhait de bien faire chez Tamron. Les bagues sont ajustées avec précision, elles se manœuvrent aisément, la monture ne présente aucun jeu, la sérigraphie est précise. « Du bon matériel » diraient certains.

Test Tamron 70-300 mm f/4.5-6.3 Di III RXD pour Nikon Z

Test Tamron 70-300 mm f/4.5-6.3 Di III RXD pour Nikon Z

Seulement la qualité de construction ne suffit pas à faire d’un objectif un outil que vous utiliserez dans toutes les situations. Il lui faut aussi s’avérer étanche aux intempéries, tout en restant assez léger pour ne pas vous démonter les cervicales. Il doit enfin savoir rester compact pour faciliter le transport.

C’est le cas de ce Tamron 70-300 mm f/4.5-6.3 Di III RXD pour Nikon Z que je n’ai pas hésité à soumettre à la pluie lors d’une séance nocturne. RAS après une bonne heure, j’ai abandonné avant lui.

La lentille frontale laisse glisser les gouttes d’eau, cette construction fait de lui l’équivalent des NIKKOR Z « non S », ces derniers bénéficiant, mais à quel prix, d’un degré de finition encore supérieur. Poids et compacité je vous en parle plus bas, deux autres avantages de ce zoom.

Le pare-soleil livré avec l’objectif se fixe aisément, pensez à l’utiliser aussi pour protéger la lentille frontale.

Enfin notez que le Tamron 70-300 mm f/4.5-6.3 Di III RXD pour Nikon Z utilise des filtres de 67 mm de diamètre.

Tamron 70-300 mm f/4.5-6.3 Di III RXD pour Nikon Z

Test Tamron 70-300 mm f/4.5-6.3 Di III RXD pour Nikon Z

Prise en main

Poids et compacité, deux critères de choix lorsqu’on choisit un téléobjectif. Voici à titre de comparaison les poids des optiques les plus proches en terme de plage focale :

  • 580 gr pour le Tamron 70-300 mm f/4.5-6.3 Di III RXD pour Nikon Z
  • 570 gr pour le NIKKOR Z 24-200 mm f/4-6.3 VR
  • 1355 gr pour le NIKKOR Z 100-400 mm f/4.5-5.6 VR S

A l’usage, ce TAMRON 70-300 est agréable à tenir en main, il ne vous casse pas le poignet au bout de quelques heures. Sa large bague de zoom que vous manœuvrerez du bout de vos index et pouce facilite l’ajustement du cadre. La bague personnalisable est proche de la monture comme sur les objectifs NIKKOR Z, rien à signaler la concernant.

Je dois admettre qu’après ce temps passé avec ce téléobjectif, moi qui rechigne toujours à les utiliser, j’ai redécouvert le plaisir de cadrer avec des focales longues (70 à 300 mm, en urbain, c’est très long) et les résultats étant à la hauteur de mes attentes, c’est une très bonne nouvelle. Je me verrais bien utiliser un tel objectif compact et léger plus souvent pour les plans serrés et le portrait de rue.

Test Tamron 70-300 mm f/4.5-6.3 Di III RXD pour Nikon Z

Test Tamron 70-300 mm f/4.5-6.3 Di III RXD pour Nikon Z

Autofocus et distance de mise au point

 La distance minimale de mise au point du Tamron 70-300 mm f/4.5-6.3 Di III RXD Nikon Z est de :

  • 80 cm à 70 mm
  • 150 cm à 300 mm

L’autofocus parlons-en car sur un téléobjectif il doit être à la fois précis, réactif, stable et capable de suivre les consignes du boîtier. Les optiques NIKKOR Z sont conçues pour ça par Nikon. S’agissant ici d’un objectif conçu par un opticien indépendant, vous êtes en droit de vous demander ce qu’il en est. Ma réponse est simple : l’autofocus Tamron est largement au niveau, faisant mouche à chaque fois aussi bien qu’un NIKKOR Z.

Cet autofocus Tamron a le bon goût de suivre le sujet sans aucune latence ni hésitation. J’ai pu le vérifier à plusieurs reprises, comme avec ces deux cyclistes passant près de moi à bonne allure. L’AF les a accrochés au passage et suivis jusqu’au fond du cadre. C’est très agréable, d’autant plus que je vous rappelle que l’autofocus des hybrides agit sur la plus grande partie du champ cadré, à la différence de celui des reflex limité au centre de l’image.

Test Tamron 70-300 mm f/4.5-6.3 Di III RXD pour Nikon Z

Test Tamron 70-300 mm f/4.5-6.3 Di III RXD pour Nikon Z

Test Tamron 70-300 mm f/4.5-6.3 Di III RXD pour Nikon Z

Test Tamron 70-300 mm f/4.5-6.3 Di III RXD pour Nikon Z

Stabilisation

Le sujet qui fâche certains. Pourquoi diable Tamron propose-t-il un téléobjectif non stabilisé en 2022 ? Quelles conséquences à l’usage ?

A la première question, je n’ai d’autre réponse (qui n’engage que moi) que la nécessité pour la marque de proposer un objectif au tarif maîtrisé. Ce qu’elle peut faire en s’appuyant sur le développement de ses objectifs pour d’autres marques. Cette réutilisation et adaptation à chaque marque permet de limiter les propositions techniques plus coûteuses à produire. La version Sony n’est pas stabilisée, la version Nikon non plus, une question de logique industrielle.

A la seconde question, les conséquences sur l’utilisation, elles dépendent du boîtier. Les Nikon Z plein format disposent d’un capteur stabilisé 5 axes (IBIS), qui compense l’absence de stabilisation de l’objectif. Les Nikon hybrides APS-C n’en disposent pas, ils sont donc moins aptes à donner la meilleure image possible alors que l’objectif n’est pas stabilisé. Si la stabilisation vous importe sur APS-C, orientez-vous plutôt vers le NIKKOR Z DX 50-250 mm f/4.5-6.3 VR.

De là à dire que ce Tamron 70-300 mm f/4.5-6.3 Di III RXD n’est pas utilisable sur un Nikon Z 50, 30 ou Z fc, il y a un pas que je ne franchirai pas.

Il reste parfaitement utilisable en raison d‘une très bonne montée en ISO du capteur (pour raccourcir le temps de pose) et de la possibilité de tenir fermement en main l’ensemble boitier+objectif, léger et compact. Cependant, une version stabilisée serait un plus qui permettrait au Tamron de concurrencer le 50-250 NIKKOR Z sur APS-C. Une stabilisation qui servirait aussi les hybrides plein format car intégrée à l’optique elle est toujours plus efficace avec les longues focales que l’IBIS seul. Ceci explique d’ailleurs la présence du VR sur les téléobjectifs Nikon (mais le tarif n’est pas le même, je me répète).

Test Tamron 70-300 mm f/4.5-6.3 Di III RXD pour Nikon Z

Test Tamron 70-300 mm f/4.5-6.3 Di III RXD pour Nikon Z

Performances optiques : piqué, homogénéité, vignettage, distorsion

Comme pour chacun de mes tests sur le terrain, j’ai utilisé ce zoom pour mes prises de vue habituelles. En soirée j’ai privilégié l’ouverture maximale à toutes les focales sur le Nikon Z 6II.

Les objectifs NIKKOR Z font appel à l’électronique pour appliquer les corrections d’image adéquates (en savoir plus sur la photographie computationnelle).

Le principe est simple : le boîtier corrige les défauts de l’objectif (ils en ont tous), dont l’homogénéité et le vignettage. Il tient compte pour cela de la focale, de l’ouverture et de la distance de mise au point. Les images JPG intègrent cette correction, les fichiers RAW incorporent un profil de correction que les logiciels capables de lire ces données utilisent.

Ce mode de fonctionnement est rendu possible par la communication électronique entre le boîtier et l’objectif, communication que Tamron gère puisque la marque dispose des informations nécessaires grâce à la licence Nikon. Le retro-engineering que pratiquent d’autres marques n’ayant pas accès aux informations techniques s’avère en effet bien plus délicat pour optimiser les résultats.

Impossible d’avoir l’information précise de la part des deux marques, secret industriel oblige, mais ce Tamron pourrait bien fonctionner comme les NIKKOR Z si j’en juge les résultats obtenus. Un bon point à Tamron pour avoir fait le choix de cette licence.

Test Tamron 70-300 mm f/4.5-6.3 Di III RXD pour Nikon Z

Test Tamron 70-300 mm f/4.5-6.3 Di III RXD pour Nikon Z

Mes images test montrent une excellente netteté au centre à toutes les focales, ce zoom fait aussi bien ici que les zooms NIKKOR Z de plage focale proche.

Sur les bords, la qualité de l’image se dégrade, une distorsion apparaissant sur les images observées à 200 %. C’est assez courant sur la plupart des zooms téléobjectifs, et en rien pénalisant tant que vous observez vos images sur écran au grandissement normal ou que vous faites des tirages de taille moyenne (90 x 60 par exemple)..

En fermant l’ouverture de deux crans environ, vous réduirez les quelques faiblesses du Tamron 70-300 mm f/4.5-6.3 Di III RXD pour Nikon Z sur les bords. Je n’ai pas noté de distorsion flagrante sur toute la plage focale.

Cette analyse sur écran mériterait toutefois d’être complétée d’un passage au banc optique si vous êtes adepte des tests optiques et des bancs et courbes de transfert, ce que n’est pas un test terrain.

Test Tamron 70-300 mm f/4.5-6.3 Di III RXD pour Nikon Z

Test Tamron 70-300 mm f/4.5-6.3 Di III RXD pour Nikon Z
le vignettage reste modéré dans les quatre angles

En matière de vignettage, la correction appliquée par le boîtier est très efficace. Le RAW est corrigé à l’ouverture. Sur les JPG, j’évalue ce vignettage entre 0,5 et 0,7 Ev à pleine ouverture, une valeur courante sur un tel zoom, le vignettage disparaissant en fermant de deux stops.

Au final, ce 70-300 mm Tamron pour Nikon Z est une très bonne nouvelle pour quiconque veut disposer d’une focale maximale de 300 mm Nikon Z native sans négliger la qualité d’image et sans devoir dépenser bien plus pour un 100-400 mm NIKKOR Z.

Test Tamron 70-300 mm f/4.5-6.3 Di III RXD pour Nikon Z

Test Tamron 70-300 mm f/4.5-6.3 Di III RXD pour Nikon Z

Rendu optique : profondeur de champ

Ce n’est pas parce que l’ouverture est limitée que vous ne pouvez pas créer un joli flou d’arrière-plan. L’exemple ci-dessous vous montre ce qu’il vous est possible d’obtenir à main levée, à faible ouverture, en jouant avec les lames du diaphragme. De quoi vous amuser si vous appréciez ce type d’effet.

Test Tamron 70-300 mm f/4.5-6.3 Di III RXD pour Nikon Z

Test Tamron 70-300 mm f/4.5-6.3 Di III RXD pour Nikon Z

Les photos de ce test en pleine définition sur Flickr

Cliquez sur la photo pour ouvrir l’album.

Test Tamron 70-300 mm f/4.5-6.3 Di III RXD pour Nikon Z hybride

Le Tamron 70-300 mm f/4.5-6.3 Di III RXD pour Nikon Z peut vous intéresser si …

  • vous cherchez un téléobjectif léger et compact pour la photo animalière, le sport, le portrait,
  • les téléobjectifs à ouverture constante f/2.8 vous sont inaccessibles (taille, poids, tarif),
  • vous n’avez pas besoin d’une focale aussi longue que le 500 ou 600 mm,
  • vous souhaitez remplacer le couple bague FTZ + AF-S NIKKOR 70-300 mm reflex pour gagner en encombrement et facilité d’usage,
  • vous n’avez pas déjà un 70-300 mm pour reflex ou un téléobjectif équivalent.

Le Tamron 70-300 mm f/4.5-6.3 Di III RXD pour Nikon Z va moins vous intéresser si …

  • vous voulez le meilleur zoom téléobjectif pour Nikon Z du moment quel qu’en soit le tarif,
  • vous ne jurez que par les objectifs très ergonomiques et construits pour résister à tout,
  • vous êtes fan de la focale 400 mm,
  • vous avez besoin d’une bague de mise au point manuelle en plus de la bague personnalisable, en vidéo par exemple,
  • vous avez déjà un 70-300 mm pour reflex et une bague FTZ,
  • vous avez un budget serré et préférez vous passer de la focale 300 mm en utilisant votre zoom NIKKOR Z 24-200 très polyvalent.

Test Tamron 70-300 mm f/4.5-6.3 Di III RXD pour Nikon Z

Test Tamron 70-300 mm f/4.5-6.3 Di III RXD pour Nikon Z

Test Tamron 70-300 mm f/4.5-6.3 Di III RXD pour Nikon Z : ma conclusion

Ce Tamron 70-300 mm f/4.5-6.3 Di III RXD pour Nikon Z est une bonne nouvelle pour plusieurs raisons.

Il annonce l’arrivée du premier opticien japonais indépendant dans l’univers Nikon Z, avec une licence Nikon faisant la différence. Dans ce monde là, le premier arrivé est souvent le mieux armé pour la suite.

Ce zoom préfigure l’arrivée prochaine (je n’ai pas l’info mais c’est crédible) d’autres optiques Tamron pour Nikon Z dont les plages focales sont attirantes et inexistantes dans la gamme NIKKOR Z existante ou à venir (comme les 35-150 mm ou 150-500 mm).

Ce zoom propose une fiche technique pertinente, des choix confirmés par les résultats obtenus sur le terrain. Il est bien construit, léger, compact et compatible plein format et APS-C (à la stabilisation près sur l’APS-C). Ces critères en font une alternative crédible et séduisante pour un Nikon Z plein format Z 5 ou Z 6 série 1 et 2. Les Z 7 et Z 9, plus exigeants, pourront cependant mettre en avant quelques faiblesses liées à la très grande densité de pixels sur le capteur 45 Mp.

Au final, que reprocher à ce Tamron 70-300 mm f/4.5-6.3 Di III RXD pour Nikon Z ? Une ergonomie simplifiée, une formule optique moins ambitieuse que celle du NIKKOR Z 100-400 mm, et un tarif que l’on aimerait voir serré encore pour approcher celui du même objectif en monture Sony.

Test Tamron 70-300 mm f/4.5-6.3 Di III RXD pour Nikon Z

Test Tamron 70-300 mm f/4.5-6.3 Di III RXD pour Nikon Z

Mais attention, ce test Tamron 70-300 mm f/4.5-6.3 Di III RXD pour Nikon Z m’a permis de réaliser combien cette formule est attirante, vous offrant la possibilité de disposer d’un 70-300 mm de qualité et parfaitement compatible avec les Nikon Z. Une proposition qui a de quoi séduire !

En savoir plus sur le site de Tamron

Cet objectif au meilleur prix chez Miss Numerique

Télécharger cet article en PDF

Télécharger l'article en PDF

Vous recevrez par mail des conseils photo, des sujets inédits, des offres réservées aux abonnés et des réductions sur mes formations. Vous pourrez aussi échanger avec moi directement.

Partager cet article sur les réseaux sociaux

SHARE TWEET PIN

About the Author

Merci de remplir les champs ci-dessous pour laisser un commentaire.

Votre commentaire

Votre adresse email ne sera pas publique.


*


4 Commentaires sur "Test Tamron 70-300 mm f/4.5-6.3 Di III RXD pour Nikon Z hybride : faut-il craquer pour Tamron ?"

  1. Bonjour,
    je viens de craquer pout ce zoom en profitant du black friday. Premier test aujourd’hui et grande satisfaction sur le résultat. Quelque soit la lumière et même avec le soleil de face, il s’en sort très bien. J’ai même poussé les tests jusqu’à des photos en réglant mon Z6 en mode APSC et même dans ces conditions, le zoom s’en sort très bien.
    A tous ceux qui veulent s’équiper d’un zoom sans pour autant se fâcher avec leur banquier, je ne peux que recommander ce zoom.

  2. Bonjour,
    Je possède déjà un zoom AF-S Nikkor 70-300mm 1:4.5-5.6 G (acheté en juin 2011) avec une bague FTZ ; je trouve les résultats assez moyens et j’utilise parfois DxO Pure Raw pour nettoyer le fichier raw.
    Ce nouvel objectif Tamron offre offre t’il une qualité optique supérieure à mon objectif Nikkor ?
    Merci
    Didier L

[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]