La macrophotographie, guide pratique – le rapport de grandissement

tutoriel photo macro rapport de grandissement

Suite de notre série sur la macro-photographie avec ce deuxième article de Jean-Pascal Bailliot consacré cette fois au rapport de grandissement. Si vous avez raté le premier sur le matériel destiné à la macro, c’est par ici. Attention, ça sent les maths tout au long de l’article, mal de crâne possible !!

Calcul de grandissement

Avec objectif « non macro »

Dans un premier temps, nous allons voir la possibilité de faire de la macro avec un objectif « non macro » associé à une ou plusieurs bagues allonges. A l’heure actuelle, avec l’arrivée massive de l’électronique dans nos boîtiers, il est préférable de se munir de bagues allonges compatibles avec ces systèmes. La marque Kenko (made in Japan) a résolu le problème en intégrant les contacts nécessaires à ces bagues. Le jeu de tubes allonges automatiques (12, 20 et 36 mm), qui s’intercale entre le boîtier et l’objectif, va augmenter le tirage de celui-ci.

bagues macro kenko

Pour calculer le grandissement G d’un objectif associé à une bague allonge avec la MAP réglée sur l’infini, sachant que :

  • F = Focale de l’objectif
  • T = Tirage (épaisseur de la bague allonge)
  • D = Distance de mise au point

Nous utilisons les formules suivantes :


formule macro photo

Il est également possible de calculer G, quand on fait varier la bague de la distance de MAP = DB. Il faut donc calculer le tirage total de l’objectif = TT, à partir du tirage de l’objectif = TO.

formule macro photo

Et comme TT = TO + T, vous n’avez plus qu’à tout calculer !

formule macro

formule macro photo

Si vous êtes arrivé jusqu’ici c’est que vous vous accrochez, c’est bien ! Pour vous aider un peu dans la compréhension de tout ça, voici deux exemples plus concrets.

Exemple 1

  • MAP sur infini
  • Objectif de 50 mm, F = 50 mm
  • Bague allonge de T = 62 mm

Les formules précédentes nous donnent donc :

formule macro photo

formule macro photo

Exemple 2

  • MAP sur 30 cm = 300 mm = DB
  • F = 50 mm
  • T = 62 mm

On met tout ça à la bonne place dans les mêmes formules pour obtenir :

formule photo macro

Vous aurez déjà compris que TT = 60 + 62 soit 122 mm.

Et que donc la suite donne :

formule photo macro

formule photo macro

Vous suivez toujours ?? Oui ? Alors on passe au calcul avec le soufflet macro.

Le calcul est similaire pour le soufflet. Pour les bagues et le soufflet, ne pas oublier de prendre en compte la distance de mise au point qui ne se trouve pas toujours devant l’objectif, mais à l’intérieur de celui-ci.

Pour connaître le tirage à ajouter à un objectif de 50 mm, pour obtenir par exemple un grandissement G = 1, c’est le calcul inverse de celui que nous venons de réaliser :

Calcul de G pour l’objectif inversé

Il faut bien sûr la focale (F) et, plus difficile à mesurer, DI = la distance objectif / support. Pour calculer la distance lentille sujet D :

formule macro photo

formule macro photo

Avec objectif macro

Le plus difficile est passé, détendez vous …

Dans un deuxième temps, nous allons utiliser des objectifs macro. Ils sont dotés d’une bague avec les rapports marqués de 1/4 à 1/1.

On peut également intercaler des bagues allonges entre l’objectif et le boîtier. Pour le calcul du grandissement, on ajoute au grandissement marqué le grandissement obtenu par le nouveau grandissement du tirage supplémentaire.

Exemple

Un 105 mm micro en rapport 1/1 a une focale réelle de 74 mm, donc avec une bague de 62 mm on obtient : GT = G + 1/1 de l’existant :

GT = 68/74+1/1 = 0,92 +1/1 = 1,92 / 1

Simple non ? Vous voyez, vous êtes arrivé au bout, félicitations.

En attendant de lire la suite de cette série consacrée à la macro, nous vous invitons à poser vos questions à l’auteur en laissant un commentaire, et dans un prochain article nous verrons quels autres accessoires peuvent vous rendre des services en prise de vue macro.

A suivre …

Partager cet article sur les réseaux sociaux

SHARE TWEET PIN
comment utiliser le catalogue Lightroom - tutoriels vidéos

About the Author

Jean-Christophe Dichant
J'ai créé Nikon Passion en 2004 pour partager ma passion. REJOIGNEZ MA LISTE DE CONTACTS PERSOS et recevez des conseils pratiques et motivants.

Merci de remplir les champs ci-dessous pour laisser un commentaire.

Votre commentaire

Votre adresse email ne sera pas publique.


*


7 Commentaires sur "La macrophotographie, guide pratique – le rapport de grandissement"

  1. Bonjour et merci pour ces notions utile. Les maths ne me rebutent pas ! En revanche, ce qui précède manque d’images pour définir tout ce qui s’exprime en mm dans ces formules. En général, je ne sais pas situer le plan de la lentille équivalente à l’objectif. En revanche, grâce à la connaissance du tirage optique (distance entre la bague de fixation et le plan du capteur = 46,5 mm pour Nikon), je sais où est le capteur. Du coup, je préfère mettre en œuvre la distance sujet capteur. Pour finir, une autre distance est importante celle qui sépare l’avant de l’objectif du sujet. En connaissant l’encombrement de l’objectif, le tirage optique et la distance sujet capteur, j’ai une bonne idée de la réponse.
    Question pratique pour photographier une diapo avec un D7100. Si la diapo est dans son projecteur Prestinox (sans objectif) il faut qu’il me reste 105 mm entre la lentille frontale de l’objectif macro et la diapo. Le macro 60 mm suffit-il ou dois-je passer au 85 mm ? Merci de votre aide.

  2. Bonjour,
    Comment réaliser la mesure de la distance objectif / support ?

  3. Je ne comprends pas d’ou vient la valeur de focale réele pour le 105mm, y ‘a t il un moyen de le calculer (pour moi un 85 mm macro)?

  4. Bonjour,
    Pouvez-vous me confirmer que, dans les formules du calcul du grandissement, la distance de mise au point D est celle entre le centre optique et le plan du capteur? Auquel cas, il est impossible d’obtenir de forts grandissements avec par exemple un 35mm et des bagues allonges car il n’y a pas la place de « glisser » l’objectif entre l’appareil et le sujet…! exemple avec les formules on a un rapport de 1,03 pour un 35mm et 36mm de bagues allonges mais D=7cm… Avec un boitier Canon 550 le distance entre plan du capteur et « face avant » de la bague de 36mm est déjà de 8cm.
    Peut-on réellement obtenir de grands rapports avec un objectif non macro? Merci.

    • « la distance de mise au point D est celle entre le centre optique et le plan du capteur? »
      Rien à voir. Sur un reflex, réglez celle-ci en sélectionnant la MAP mini.