Modes d’exposition et modes autofocus, la différence

Savoir faire la différence entre modes d’exposition et modes autofocus est un prérequis si vous débutez en photographie. Voici l’essentiel de ce qu’il faut retenir et pourquoi c’est important.

Modes d'exposition et modes autofocus

La question peut paraître ridicule si vous maîtrisez parfaitement la photographie et votre appareil photo. Mais je constate que bon nombre de photographes débutants confondent les différents modes disponibles sur leur reflex. Et comme il n’y a pas de questions stupides, voici des éléments de compréhension.

Modes d’exposition et modes autofocus, pourquoi ?

Les appareils photo numériques proposent de nombreux modes de fonctionnement, du plus automatique au plus manuel. Un mode définit le comportement du boîtier dans une situation bien particulière pour vous aider à réussir vos photos.

Les modes les plus courants sur les reflex sont :

  • les modes d’exposition,
  • les modes autofocus,
  • les modes scènes ou résultats.

Laissons de côté les modes scènes ou résultats : ils configurent le boîtier en fonction du résultat souhaité (par exemple portrait, macro ou paysage), de façon totalement automatique. Si le principe semble intéressant pour les plus débutants, mieux vaut chercher à comprendre comment fonctionne votre appareil photo car vous pourrez alors prendre le contrôle en toutes circonstances. Et vous arriverez très vite à faire mieux qu’avec ces modes automatiques.

Je ne cite pas ici les réglages type Picture Control chez Nikon car ce ne sont pas des modes mais une façon de traiter les images que le boîtier applique selon le choix que vous avez fait. Appliquer un Picture Control particulier c’est – un peu comme – faire du post-traitement à la prise de vue.

Les modes d’exposition

Les modes d’exposition définissent comment le système de mesure de lumière du boîtier prend en compte les réglages d’ouverture et de temps de pose que vous appliquez pour déterminer la bonne exposition à sensibilité ISO donnée.

Rappelons que c’est le trio ouverture (du diaphragme), temps de pose et sensibilité ISO qui détermine la quantité de lumière à laisser entrer dans l’appareil photo pour que la photo soit correctement exposée (ni trop claire ni trop sombre).

Les modes d’exposition vous permettent de fixer une priorité :

  • figer un mouvement avec une priorité vitesse,
  • gérer le flou d’arrière-plan et la profondeur de champ avec une priorité ouverture.

Pour en savoir plus sur les modes d’exposition, consultez le dossier P,S,A,M : quel mode d’exposition choisir.

Les modes autofocus

Les modes autofocus déterminent comment le module autofocus – qui assure la mise au point et donc la netteté sur le sujet – va prendre en compte les informations de distance par rapport au sujet qui lui arrivent des collimateurs AF. Ces collimateurs sont les ‘points’ que vous pouvez voir dans le viseur et dont le nombre varie en fonction du boîtier.

Selon que vous voulez photographier un sujet statique ou en mouvement, se déplaçant de façon prévisible ou imprévisible, et selon la taille du sujet dans le viseur, vous devez choisir un mode autofocus ou un autre.

Pour en savoir plus sur les modes autofocus, consultez le dossier AF-S, AF-C, AF-A, quel mode AF choisir et pourquoi.

Pour aller plus loin …

Maintenant que vous savez faire la différence entre modes d’exposition et modes autofocus, je vous invite à aller plus loin en effectuant une série de photos test afin de bien comprendre comment ces modes fonctionnent. Aidez-vous pour cela des informations citées dans les deux dossiers concernés.

Vous rencontrez encore des difficultés pour bien comprendre quelle est la différence entre ces modes et à quoi ils servent vraiment ? Posez-moi vos questions via les commentaires ci-dessous.

Partager cet article sur les réseaux sociaux

SHARE TWEET SHARE PIN
comment utiliser le catalogue Lightroom - tutoriels vidéos

About the Author

Jean-Christophe Dichant
J'ai créé Nikon Passion en 2004 pour vous aider à faire les bons choix, bien utiliser votre appareil photo et apprendre la photo.

Merci de remplir les champs ci-dessous pour laisser un commentaire.

Votre commentaire

Votre adresse email ne sera pas publique.


*


6 Commentaires sur "Modes d’exposition et modes autofocus, la différence"

  1. bonjoue et mersi pour vos précieux conseils…

    sur mon viseur du d700 je retrouve pas les colimateurs pour viser.
    il apparait seulement lorsque je fais la mise au point et cette variante m’indispose, au cantraire du d200 ou j’avais les colimateurs en visu…

    bien cordialement

  2. Mr Jean Christophe,
    Je me permets de partager vos articles sur mon site web car je les trouve complets et instructifs et je vous prie de m’autoriser à les diffuser. Je n’apporte aucune modification et cite votre nom comme auteur.
    Respectueusement.

  3. Bonjour Jean Christophe,
    Egalement une question annexe 😉
    J’ai un tout nouveau compagnon de route, le D810 très heureuse et je me familiarise rapidement avec la marque NIKON 😉
    Mon style photographique contemporain pose lente et très lente m’amène à utiliser très régulièrement et majoritairement le mode MANUEL et le mode AFS en priorité ouverture.
    En revanche, je vais avoir besoin de couvrir, prochainement, un mariage pour des amis. Le mode AFC et la priorité vitesse seront mon ami cette journée là.
    Quels choix de collimateurs me conseillez-vous 51 points, le suivi 3D, le groupé… ?
    Les scènes seront basiques comme les préparatifs, la marie, les portraits groupes et mariés en folie sur la plage et suivi du cocktail plus en douceur.
    Merciiii pour vos différents conseils pour des scènes inhabituelles pour moi 😉
    Béa

  4. Bonjour,
    Petite question annexe…
    Quand la « reconnaissance visage » est activée l’autofocus sauf erreur de ma part fait la mise au point sur le visage. En cas de mesure pondérée centrale ou spot, est ce que la mesure de l’exposition se fait elle aussi au niveau du visage détecté ou, bêtement, au centre de l’écran?

    • La mesure de lumière se fait sur la zone choisie, donc centrale ou spot. Mais l’automatisme du boîtier tient compte du fait qu’il y a un visage pour corriger. Quant à expliquer en détail comment, je laisse les ingénieurs qui ont conçu le système nous le dire 🙂