Nikon Coolpix P7800 : 12MP CMOS et un viseur électronique – 499 euros

Nikon annonce le nouveau Nikon Coolpix P7800, le modèle expert d’une gamme Coolpix qui domine le marché si l’on en croît les chiffres du constructeur. Un an à peine après l’annonce du P7700 c’est une version actualisée du compact expert qui nous arrive avec un viseur électronique mais toujours pas de modules Wi-Fi et GPS intégrés.

Nikon Coolpix P7800 : 12MP CMOS et un viseur électronique - 499 euros

 

On prend les mêmes et on recommence

Chez Nikon, les compacts experts se suivent et se ressemblent. Le P7700 annoncé l’été dernier, malgré un capteur plus généreux que celui du P7100, a  eu du mal à convaincre les photographes à la recherche d’un boîtier performant se rapprochant de leur reflex habituel. Pas de viseur, capteur modeste, pas de module Wi-Fi ni GPS, ce P7700 nous a un peu laissés sur notre faim.

Il faut dire que Nikon n’a pas facilité le choix en proposant en parallèle un Nikon Coolpix A avec son capteur APS en début d’année (mais à focale fixe) et une gamme Nikon One à viseur (Nikon V2) , objectifs interchangeables mais … à tout petit capteur (vous suivez ?).

Ce nouveau Coolpix P7800 n’est ni plus ni moins qu’un P7700 avec un viseur électronique. Le reste de la fiche technique ne varie guère. On retrouve le capteur CMOS 12Mp de taille 1/1.7 de pouces. La sensibilité varie de 80 à 3200 ISO, extensible à 6400. L’optique reste le zoom Nikkor équivalent 28-200mm f/2.0-4.0.

Le diaphragme à 7 lamelles vous permettra de jouer du bokeh tandis que les verres ED protégeront vos images des effets indésirables. Le processeur d’images est le Nikon Expeed C2, l’ensemble permet au P7800 de déclencher en mode rafale à 10 vps. Le mode vidéo propose Full HD 1080p à 50p.

Le P7800 reprend le principe des deux molettes de commande avant et arrière et dispose d’une couronne supérieure permettant de basculer d’un mode de prise de vue à l’autre (P, S, A, M et modes scènes). La seule nouveauté en matière de commande réside en la présence d’une nouvelle touche Qmenu qui donne accès aux principaux réglages (ISO, balance des blancs) sans avoir à passer par le menu.

Nikon Coolpix P7800 : 12MP CMOS et un viseur électronique - 499 euros

Un viseur électronique

Nikon vous a entendu réclamer des viseurs sur vos boîtiers. En lieu et place des trous de serrures (optiques néanmoins) qui équipaient les précédents modèles P7000 et P7100, voici donc un nouveau viseur électronique sur le P7800. Ce viseur intégré au format VGA dispose de 921.000 points, d’un réglage de luminosité et d’un réglage de dioptrie externe.

Le fonctionnement de ce viseur est couplé à celui de l’écran arrière, ce qui permet de basculer l’affichage entre les deux écrans selon la position de votre oeil.

L’écran arrière dispose d’une dalle RGBW de 3 pouces dont la définition est annoncée par Nikon à 921.000 points (à vérifier car il semble y avoir une incohérence à ce sujet dans les informations nous étant parvenues).

Cet écran est dit vari-angle, il peut basculer selon deux angles pour s’adapter aux contraintes de prises de vues. Il se retourne complètement pour venir protéger la dalle lors du transport dans un sac.

Nikon Coolpix P7800 : 12MP CMOS et un viseur électronique - 499 euros

Wi-Fi et GPS en option

C’est une habitude chez Nikon que de ne pas doter ses boîtiers experts des fonctions que l’on retrouve pourtant sur la série S Coolpix. Le module Wi-Fi n’est pas intégré au P7800, il vous faudra faire l’acquisition du transmetteur sans fil WU-1a (tarif non officiel encore).

Le module GPS intégré pointe également aux abonnés absents, le module optionnel est donc la seule solution disponible.

Dimensions réduites et tarif contenu

Le P7800 reste un boîtier compact et bien construit, le corps est réalisé en alliage de magnésium. Ses dimensions modérées font de lui un boîtier facile à loger dans un sac en complément (ou à la place de) votre reflex favori. Son tarif de 499 euros (le même que celui du P7700 à sa sortie) est contenu malgré l’apparition du viseur dont son prédécesseur ne disposait pas.

Premier avis sur le Nikon Coolpix P7800

Avec ce modèle destiné aux photographes experts, Nikon renforce le sentiment de confusion qui règne chez les photographes en quête d’un boîtier léger et performant. Ce ne sont en effet pas moins de 3 modèles qui sont affichés au catalogue si l’on prend en compte ce P7800, le Coolpix A et le Nikon One V2.

Il est bien difficile de faire un choix quand aucun des 3 modèles ne dispose du minimum requis pour satisfaire la plupart des attentes. Nous aurions apprécié un seul véritable modèle expert doté d’un capteur APS (de Coolpix A), d’objectifs interchangeables (de Nikon V2) au tarif proche d’un P7800 (ce que d’autres constructeurs comme Fujifilm avec le Fuji X-M1 s’efforcent de faire).

Ce Coolpix P7800 n’en reste pas moins un boîtier qui devrait s’avérer aussi performant que son prédécesseur, qui supporte les conditions difficiles (ce n’est pas vrai pour la plupart des autres Coolpix d’entrée de gamme) et dont le tarif reste encore abordable. La présence du viseur électronique est un plus indéniable qui ne peut que nous faire oublier les viseurs optiques ridiculement petits des modèles P7000 et P7100.

Le Nikon Coolpix P7800 sera disponible dès le 26 septembre 2013 au tarif public de 499 euros.

Source : Nikon

Partager cet article sur les réseaux sociaux

SHARE TWEET PIN
comment utiliser le catalogue Lightroom - tutoriels vidéos

About the Author

Jean-Christophe Dichant
J'ai créé Nikon Passion en 2004 pour partager ma passion. REJOIGNEZ MA LISTE DE CONTACTS PERSOS et recevez des conseils pratiques et motivants.

Merci de remplir les champs ci-dessous pour laisser un commentaire.

Votre commentaire

Votre adresse email ne sera pas publique.


*


5 Commentaires sur "Nikon Coolpix P7800 : 12MP CMOS et un viseur électronique – 499 euros"

  1. Ce boitier se rapproche de ce que j’attends personnellement. Il ne lui manque plus que deux choses : un verrouillage de la molette de correction d’expo. et le wifi intégré. À moins de 500 je prends.

    L’idée du Nikon A avec un 35mm ou un zoom par 2 et le wifi à moins de 900, je prends aussi.

  2. Vive le coolpix A avec un petit zoom (x2) et la wifi… Alors là je prend !

  3. « Nous aurions apprécié un seul véritable modèle expert doté d’un capteur APS (de Coolpix A), d’objectifs interchangeables »

    Bien d’accord! on dirait que Nikon est en panne d’imagination et multiplie les modèles sans originalité.
    J’ajouterai au désir ci-dessus exprimé:
    Munir cet appareil de la baïonnette standard F mais avec un plus court tirage et fournir de série la bague de rattrapage de tirage pour les objectif normaux DX ou FX: cela permettrait de réutiliser tous les objectifs DX Nikon (et même FX avec crop factor); par ailleurs des objectifs spécifiques, plus compacts, surtout pour les grand-angles, seraient fournis pour le nouveaux tirage. Ils toucheraient ainsi à la fois les possesseurs de Reflex DX et ceux qui cherchent un compact de qualité (il y a certainement d’ailleurs pas mal de gens qui appartiennent aux deux catégories).