Photos ratées ? Réglages trop compliqués ? Déception et frustration ?

Utilisez ma boîte à outils photo pour en finir avec vos problèmes et progresser chaque jour :

Nikon Coolpix A : capteur APS-C 16Mp, pas de filtre passe-bas, 25.600 ISO, 28mm, 999 euros

Nikon crée la surprise dans le monde des compacts experts avec le nouveau Nikon Coolpix A, un compact expert équipé du capteur APS-C du Nikon D7000. Focale fixe équivalent 28mm f/2.8, capteur DX, pas de filtre passe-bas, processeur Expeed 2, la fiche technique de ce Coolpix A a tout pour plaire ou presque aux photographes à la recherche d’un compact performant pour la photo de rue, pour voyager léger ou pour se faire plaisir tout simplement.

Nikon Coolpix A : compact expert, capteur APS 16Mp, 25.600 ISO, 28mm f/2.8, 999 euros

Avec ce Coolpix A, Nikon a voulu proposer un boîtier qui n’est pas sans rappeler le Nikon 28Ti de la grande époque argentique qui embarquait la technologie du Nikon F90x dans une carrosserie bien plus légère et agréable à l’oeil ainsi qu’une focale fixe spécialement étudiée pour ce boîtier. Le Nikon Coolpix A vient occuper un nouveau segment de gamme chez Nikon, celui du compact très expert  à objectif fixe et grand capteur. Signalons au passage que la lettre A utilisée pour nommer ce boîtier n’a aucune signification particulière, elle a juste le mérite d’être la première de l’alphabet, laissant présager pourquoi pas un Coolpix B à capteur Full Frame dans l’avenir !

Le Coolpix A complète une gamme expert qui comprend déjà le Nikon P7700, le tout nouveau Nikon P330 et la série Nikon 1 avec les modèles J3 et V2. Ces deux derniers boîtiers sont à classer dans la catégorie des hybrides puisque leurs objectifs sont interchangeables.

Avec le Coolpix A, Nikon propose une alternative plus que crédible au Fuji X100s et au Canon G1 X. Côté fiche technique, c’est du tout bon avec le capteur DX 16Mp qui équipe le reflex Nikon D7000. Ce modèle a plus que fait ses preuves même s’il a été récemment remplacé par le D7100 et ses 24Mp. Nikon a fait le choix de la focale fixe pour proposer une optique conçue pour son boîtier, avec une belle ouverture f/2.8 et une bague de mise au point manuelle. L’autofocus est de la partie, il s’agit d’un AF par détection de contraste qui s’est avéré plutôt satisfaisant lors de notre prise en main d’un modèle avec firmware non définitif.

Capteur CMOS 16Mp APS-C DX

La taille du capteur influence fortement les résultats en matière de qualité d’image et de gestion du bruit dans les hautes sensibilités. Avec son capteur APS-C, le Coolpix A devrait donner des résultats à la hauteur des attentes des photographes experts. La plage de sensibilité s’étend de 100 à 6400 ISO avec possibilité d’atteindre 25.600 ISO. Les premiers tests livreront leur verdict mais nous ne sommes guère inquiets sur la capacité de Nikon à proposer une qualité d’image satisfaisante. Le capteur est plus qu’éprouvé, le traitement d’image aussi puisque ce Coolpix A dispose du processeur Expeed 2 déjà présent dans les reflex de la gamme. La possibilité d’enregistrer ses images au format NEF (RAW Nikon) 14 bits est un passage obligé pour les amateurs de post-traitement, Nikon ne l’a pas oublié.

nikon_coolpix_A-1

Pas de filtre passe-bas

Si l’on en croit les dernières annonces Nikon, D7100 et D800E, le filtre passe-bas a vécu. Le risque de moiré plutôt faible sur un capteur APS est largement compensé par le gain en qualité d’image, et d’autres marques ne s’y sont pas trompé non plus. Le Coolpix A est donc dépourvu de ce filtre.

Focale fixe équivalent 28mm f/2.8

Le Coolpix A dispose d’une optique taillée sur mesure : le Nikkor 18.5mm équivalent 28mm ouvre à f/2.8 et dispose d’un traitement de surface AE qui doit diminuer le flare et les images parasites. Tout comme sur son concurrent Fuji, cette optique est donc spécialement pensée pour le Coolpix A et devrait donner de très bons résultats, le constructeur a plus que fait ses preuves avec sa gamme d’optiques Nikkor. La formule optique comprend 7 éléments en 5 groupes dont une lentille asphérique.

Le diaphragme est un modèle en iris à 7 lamelles, les amateurs de bokeh harmonieux devraient être servis d’autant plus que le capteur APS permet une profondeur de champ à grande ouverture plus réduite que celle des plus petits capteurs.

nikon_coolpix_A-3

Un boîtier robuste « Made in Japan »

Le Coolpix A dispose d’un boîtier en alliage de magnésium et aluminium. C’est le matériau utilisé par plusieurs des reflex de la marque, et d’ailleurs le Coolpix A est fabriqué au Japon dans la même usine que les Nikon D600, D800 et D4, un gage de sérieux selon la marque qui met en avant cette spécificité. Nous avons toutefois noté quelques détails à suivre, comme le commutateur de mise au point situé sur le flanc gauche du boitier qui paraît un peu fragile par rapport à l’ensemble.

Autofocus à détection de contraste et bague manuelle

nikon_coolpix_A-4

la bague de mise au point manuelle du Nikon Coolpix A en périphérie de l’optique

Pour satisfaire le plus grand nombre et proposer différents modes possibles d’utilisation, Nikon a doté son Coolpix A d’un autofocus à détection de contraste et d’une bague de mise au point manuelle située en périphérie de l’optique. Une fois le commutateur latéral basculé sur MF, vous pouvez donc faire la mise au point à l’aide de la bague. Celle-ci s’avère plutôt agréable à tourner, la course nous a semblé correctement calculée, ne nous obligeant pas à faire plusieurs tours pour assurer la mise au point.

L’AF paraît assez réactif, d’autant plus que nous l’avons évalué en conditions de faible lumière. Des tests plus complets nous permettront de livrer un verdict définitif mais ce module est bien plus réactif à priori que celui du Fuji X-E1 testé récemment par exemple.

Ergonomie et contrôles

nikon_coolpix_A-5

Avec le Coolpix A, Nikon propose un boîtier simple à utiliser et des accès directs. Le A dispose de deux molettes sur le dessus du boîtier qui permettent de commander ouverture et mode de prise de vue. Deux touches Fn personnalisables permettent de mémoriser les fonctions que vous utilisez le plus souvent et deux modes personnalisés permettent de configurer l’appareil comme vous en avez envie. Le menu reprend la présentation de celui des reflex Nikon, avec une classique barre latérale gauche qui se ‘déroule’ vers la droite pour donner accès aux différentes fonctions.

L’écran arrière est un écran de 3 pouces de diagonale et 921.000 points. Il reste parfaitement lisible sous tous les angles, on regrette néanmoins que cet écran ne soit ni tactile ni orientable, une probable concession à la robustesse et à l’étanchéité du boîtier.

nikon_coolpix_A-6

un menu et des touches hérités des grands frères reflex

Le Coolpix A est compatible avec le dongle Wi-Fi WU-1a, la batterie est celle du Nikon 1 annoncée  pour permettre 230 clichés, une autonomie un peu limitée qu’il convient de vérifier sur le terrain. L’enregistrement des coordonnées de prise de vue est possible via le module lui-aussi optionnel GPS GP-1 Nikon.

nikon_coolpix_A-2

Le mode rafale permet d’enregistrer 4vps. Si cette caractéristique est assez modeste, elle devrait néanmoins suffire à satisfaire les photographes de rue. Nous avons par contre noté un comportement assez curieux lors de la  prise en main puisqu’une fois le déclenchement en mode rafale lancé, l’image n’apparaît plus sur l’écran arrière tant que la rafale n’est pas terminée.

La mesure de lumière propose les trois modes classiques matriciel, pondérée centrale et spot. L’obturateur est capable de 1/2000ème de sec., le Coolpix A dispose d’un flash intégré de nombre guide 6 (100 ISO) et il est compatible avec les flashs Cobra Nikon grâce à la présence d’une griffe porte-flash au format standard.

Un viseur optique … optionnel

Nikon Coolpix A : compact expert, capteur APS 16Mp, 25.600 ISO, 28mm f/2.8, 999 euros

Un compact expert APS doit-il être pourvu d’un viseur intégré ? Il semble que Nikon pense le contraire puisque le Coolpix A ne dispose pas de système de visée intégré autre que l’écran LCD arrière.

Nikon a néanmoins pensé aux adeptes de la visée optique et aux nostalgiques des viseurs de qualité puisque la marque propose un viseur optique optionnel que nous n’avons pu tester encore mais qui semble de fort belle facture.

C’est probablement le sujet qui fera débat avec ce Coolpix A tant le viseur est un élément différenciateur sur les boitiers experts. Lors de notre prise en main, il y avait déjà les pour et les contres : la visée sur l’écran LCD séduit les photographes habitués aux compacts plus modestes, aux smartphones et autres hybrides. Les photographes de la vieille école privilégient le viseur pour la possibilité qu’il offre de précadrer l’image et d’être bien plus réactif au déclenchement.

viseur optique Nikon CP1 pour Coolpix A

Avec le complément optique, Nikon satisfait les deux besoins, reste un coût additionnel à prévoir pour ce viseur dont le tarif officiel ne nous a pas encore été communiqué mais qui pourrait s’avérer bien couteux au final alors que Nikon sait parfaitement intégrer des viseurs à ses petits boîtiers, preuve en est faite avec le Nikon 1 V1. Détail additionnel, le viseur optique se fixe sur la griffe porte-flash et interdit alors l’utilisation d’un flash externe Cobra. Comptons sur la performance du capteur en basses lumières pour ne pas avoir recours à cette lumière additionnelle.

Mode vidéo Full HD

Le Coolpix A propose un classique mode vidéo Full HD 1080p en 30, 25 ou 24 vps et en stéréo, via le microphone stéréo intégré.

Premier avis sur le Nikon Coolpix A

Avec le Coolpix A, Nikon propose une alternative crédible aux modèles concurrents Fuji X100S et Canon G1 X. Le capteur APS de 16Mp a fait ses preuves, il est connu pour sa bonne gestion des basses lumières et son niveau de bruit modéré. La présentation du Coolpix A est sérieuse, Nikon a fait le choix de ne pas adopter le look Vintage pour proposer un boîtier sobre et très compact. L’esprit des Nikon 28TI et 35TI n’y est plus mais la fiche technique est à la hauteur.

L’optique à focale fixe de 28mm est un choix pertinent pour le photographe amateur de reportages, il rend le boîtier un peu moins universel qu’un modèle équivalent à objectifs interchangeables comme le Fuji X-E1. Il faudra prendre ce critère en compte au moment du choix. L’absence de viseur intégré est un choix qui satisfait ou pas. C’est le tarif de ce viseur optique optionnel qui fera la différence. Proposé à 999 euros prix public, le Coolpix A devrait franchir allègrement la barre des 1200 euros avec le viseur, un tarif qui le place au même niveau que son concurrent direct Fuji X100S dont le viseur est intégré et hybride.

A 999 euros prix public, ce Coolpix mérite l’attention des photographes experts qui le choisiront pour son capteur en priorité et son niveau de performance global. Si Nikon a la bonne idée de proposer un kit Coolpix A + viseur optique à un tarif intéressant, ce modèle pourrait venir occuper une place de choix dans les sacs des photographes experts.

Le Coolpix A sera disponible dès le 21 mars.

Source : Nikon

Télécharger cet article en PDF

Télécharger l'article en PDF

Vous recevrez par mail des conseils photo, des sujets inédits, des offres réservées aux abonnés et des réductions sur mes formations. Vous pourrez aussi échanger avec moi directement.

Partager cet article sur les réseaux sociaux

SHARE TWEET PIN

About the Author

Merci de remplir les champs ci-dessous pour laisser un commentaire.

Votre commentaire

Votre adresse email ne sera pas publique.


*


3 Commentaires sur "Nikon Coolpix A : capteur APS-C 16Mp, pas de filtre passe-bas, 25.600 ISO, 28mm, 999 euros"

  1. Très bel appareil, mais trop chèr!! Le Fuji EX-1 donne un viseur et des optiques interchangeables pour le meme prix. Avec un viseur, je l’acheterais quand meme, car je peux utiliser CNX2 et le fait de pas devoir changer de logiciel est important pour un Nikoniste.

  2. A ce prix, on aurait espéré un objectif interchangeable et même, incluse, la bague permettant l’utilisation des DX de la marque!

  3. 28 mm, je ne voyais pas ça comme très polyvalent, j’aurais opté pour un équivalent 50 mm plutôt