Nikon 1 V2 : l’hybride devient expert et change de look

Nikon annonce le Nikon 1 V2, une évolution en profondeur du précédent modèle V1. L’hybride Nikon embarque un capteur CMOS au format CX de 14,2 Mp, un processeur EXPEED 3a, un viseur électronique de 1,4 Mp, la connectivité Wi-Fi et GPS et la vidéo Full HD 60i et 60p.

Nikon 1 V2

Nikon réagit donc aux nombreux retours des photographes qui attendaient un modèle expert dans la gamme Nikon One et avaient été plus que déçus par le modèle précédent Nikon V1. Avec un positionnement pour le moins ambigu, une ergonomie peu engageante, un tarif haut de gamme et surtout un capteur de petite taille bien peu défini (10Mp), le moins que l’on puisse dire est que le Nikon One V1 n’a pas convaincu. Son petit frère de gamme, le J1 actualisé cet été en Nikon 1 J2 a rencontré lui un joli succès auprès d’un public plus familial et il était logique que la marque propose une version revue et corrigée du modèle expert.

Ergonomie

Nikon 1 V2 blanc vu de dessus

Le Nikon 1 V2 apporte son lot de différences notables avec le V1. Le boîtier évolue, avec une forme plus proche de celle d’un petit bridge que d’un gros compact. La prise en main devrait s’avérer bien meilleure avec une poignée droite reprenant le concept de celles des reflex. La molette de commande principale, tant décriée sur le V1, comble surtout un manque évident pour l’expert, l’accès direct aux modes P,S,A et M qu’il fallait aller chercher dans le menu sur le V1. Cette molette est complétée d’une molette secondaire, à sa droite, pour contrôler les paramètres de prise de vue.

Les touches de contrôle positionnées autour de la molette du V1 sont désormais positionnées à gauche de l’écran arrière sur le V2, une disposition somme toute plus logique qui permet d’épurer le capot supérieur. Toujours au rayon ergonomie, on note le viseur intégré, électronique, dont la protubérance particulièrement importante pour un hybride cache le flash intégré, un autre manque évident du Nikon V1. Et un bon point pour le V2 donc.

Nikon 1 V2 blanc vu de face

Le boîtier comporte des renforts en alliage de magnésium et un déclencheur à la durée de vie testée sur 100 000 cycles. Le déclencheur dispose d’un commutateur marche-arrêt intégré censé accélérer la mise en route du boîtier et la première prise de vue.

Capteur et électronique

Le Nikon 1 V2 délaisse le modeste capteur 10Mp du V1 pour embarquer un nouveau capteur CMOS riche de 14,2Mp. Selon Nikon, la plage de sensibilité de ce capteur va de 160 à 6400 ISO, et devrait proposer des images exemptes de bruit y compris aux valeurs les plus élevées. La taille de ce capteur au format CX reste la même que sur le Nikon V1, ce qui ne va toujours pas satisfaire ceux qui recherchent un modèle à capteur APS-C ou Micro 4/3 mais le fait est que les tests DxO montrent des résultats plus qu’honorables avec le capteur 10Mp. Gageons donc que ce nouveau 14,2Mp devrait tirer lui-aussi son épingle du jeu.

Le Nikon V2 est équipé d’un tout nouveau processeur Expeed 3a dont les performances sont en progrès par rapport au modèle précédent déjà rapide. Ce processeur peut traiter 850 millions de pixels par seconde, autorisant ainsi des cadences de prise de vue grimpant à 15 vps avec l’autofocus continu et 60 vps en mode AF fixe.

Le module Autofocus du Nikon V2 est un système hybride combinant détection de phase et détection de contraste. Le capteur bascule instantanément entre les 73 zones de mise au point à détection de phase et les 135 zones de mise au point par détection de contraste selon la scène, de quoi garantir selon Nikon des images nettes dans la plupart des situations.

Viseur électronique et flash intégré

Le Nikon 1 V2, à la différence du Nikon 1 J2, dispose d’un viseur électronique intégré repris du précédent modèle. Avec 1.44Mp la définition est suffisante et nous avions apprécié le confort d’utilisation sur le Nikon V1 même si ce type de viseur ne remplace pas un bon viseur optique dans l’esprit du photographe expert. Ce viseur est particulièrement proéminent sur le Nikon V2, il est en effet surmonté d’un flash intégré. Nikon a entendu les critiques sur ce point, le V1 ne disposant pas du flash et nécessitant le recours à un flash externe spécifique puisque la marque a eu la bonne idée d’équiper son hybride d’une griffe porte-accessoire spécifique (!)

Nikon 1 V2 noir vu de dos

Modes photo intelligents

Le Nikon 1 V2 reprend le principe apparu sur la série Nikon One de modes photos censés être plus intelligents que l’utilisateur. Ce principe de modes avancés garantissant des images nettes dans la plupart des situations peut satisfaire le photographe débutant, il est moins apprécié des photographes experts qui n’ont que faire – et on les comprend – d’un automatisme leur promettant monts et merveilles.

Le Nikon V2 propose néanmoins un nouvel automatisme, le mode « Meilleur Moment » qui combine Sélecteur de Photo Optimisé et nouvel affichage au ralenti pour obtenir sans coup férir l’image de vos rêves ! Techniquement parlant, dans ce mode, la scène capturée est ralentie jusqu’à 40 images par seconde et affichée au ralenti sur l’écran LCD. Le photographe peut ensuite sélectionner le moment exact qu’il souhaite conserver. C’est un progrès par rapport au mode intelligent du précédent modèle qui avait la prétention de choisir lui-même la meilleure image, nous doutons cependant que ce mode ravisse les experts. Ceci dit, il suffit de ne pas l’utiliser pour ne pas être soumis.

Le Sélecteur de Photo Optimisé du Nikon 1 V1 est toujours présent sur le V2, il capture rapidement jusqu’à 20 images avant et après avoir appuyé complètement sur le déclencheur et propose son choix des 5 meilleures (!).

La fonction « instants animés » qui ne nous avait pas convaincu avec les J1 et V1 est reprise sur le V2 mais améliorée. Dans le principe, elle permet de coupler quelques secondes de vidéo avec une image finale, ce qui n’a jamais franchement ravi les foules. La durée de cette séquence était bien trop courte sur les J1 et V1 pour présenter un quelconque intérêt. Sur le V2, la fonction est améliorée au sens où l’enregistrement se fait sous la forme de 3 fichiers séparés : une image haute définition, une vidéo au ralenti et un fichier sonore. A voir à l’usage mais devoir manipuler 3 fichiers au lieu d’un ne nous paraît pas être un progrès manifeste, alors qu’il aurait été bien plus simple de savoir générer une vidéo de quelques dizaines de secondes partageable en quelques clics via le module Wi-Fi sur les réseaux sociaux. A venir sur le Nikon 1 V3 ?

Mode vidéo avancé

Nikon 1 V2 noir avec micro

Le Nikon 1 V2 dispose d’un mode « Vidéo Avancée » qui permet d’enregistrer des vidéos en Full HD 60i, 60p et 30p. Le boîtier permet de contrôler vitesse d’obturation et ouverture. Il est possible de filmer jusqu’à 400 vps à une résolution de 640×240 ou 1200 vps à une résolution de 320×120 pixels.

Le Nikon V2 permet également de capturer une photo en pleine définition lors d’un enregistrement vidéo (au format 3:2).

Nouveau flash Nikon SB-N7

Nikon 1 V2 avec flash

Le lancement du Nikon V2 est accompagné de celui d’un nouveau flash externe Nikon SB-N7. Ce flash est compatible i-TTL et doté d’un nombre guide de 18/59 (à 100 ISO, m). Sa tête peut pivoter à 120°. Il est particulièrement dédié au Nikon 1 V2, proposant une éclairage plus puissant que celui offert par le petit flash intégré. Nous regrettons toutefois que Nikon n’ait pas choisi d’utiliser sur ses hybrides la griffe standard permettant l’emploi des flash SB dédiés aux reflex. Le photographe qui souhaite compléter un équipement reflex avec le V2 doit donc passer par la case nouvel achat pour devoir utiliser un flash externe.

trois nouveaux objectifs CX prévus en 2013

La gamme d’objectifs 1 Nikkor CX s’étendra en 2013 avec le lancement de trois nouveaux objectifs. Actuellement en développement, ces objectifs comprennent un zoom ultra grand-angle, un zoom compact 10x et un objectif rapide idéal pour le portrait. Ces nouveaux objectifs rejoindront l’objectif 1 NIKKOR 18.5mm f/1.8 récemment annoncé.

Des accessoires dédiés

Le Nikon 1 V2 peut se voir équipé d’un transmetteur sans fil WU-1b : ce petit transmetteur wifi accélère et facilite le partage d’images depuis le boîtier directement sur un smartphone ou une tablette. Nikon propose la mise à disposition d’une application gratuite Wireless Mobile Adapter Utility pour Android et iOS. Dommage toutefois que la fonction Wi-Fi ne soit pas intégrée directement dans le boîtier comme le proposent certains modèles concurrents, c’est un accessoire supplémentaire à acquérir et à transporter (et à perdre …).

Nikon 1 V2 avec module Wi-Fi WU-1b

Le Nikon 1 V2 sait utiliser les objectifs reflex Nikon à monture F grâce à l’adaptateur Nikon FT1. Le facteur de recadrage de la focale de 2,7x signifie que le champ angulaire de l’objectif devient presque trois fois plus long. Le V2 perd ainsi en compacité, son principal atout, ce qu’il gagne en polyvalence.

Nikon 1 V2 avec adaptateur FT1

Enfin le module GPS GP-N100 permet de marquer les images grâce aux informations GPS recueillies, là-aussi il est dommage que ce module ne soit pas intégré au boîtier pour les mêmes raisons que le transmetteur Wi-Fi. Le photographe qui souhaite pouvoir utiliser WI-FI et GPS devra donc s’équiper de deux modules optionnels et les fixer sur le boîtier, ce n’est pas la meilleure ergonomie que l’on puisse trouver actuellement dans le monde des hybrides.

Le Nikon 1 V2 sera disponible à partir dès novembre 2012 au prix public recommandé de 829 euros en kit avec le 1 NIKKOR 10-30mm et 1039 euros en double kit 1 NIKKOR 10-30mm + 1 NIKKOR 30-110mm.

Source : Nikon

Partager cet article sur les réseaux sociaux

SHARE TWEET SHARE PIN
comment utiliser le catalogue Lightroom - tutoriels vidéos

About the Author

Jean-Christophe Dichant
J'ai créé Nikon Passion en 2004 pour vous aider à faire les bons choix, bien utiliser votre appareil photo et apprendre la photo.

Merci de remplir les champs ci-dessous pour laisser un commentaire.

Votre commentaire

Votre adresse email ne sera pas publique.


*


7 Commentaires sur "Nikon 1 V2 : l’hybride devient expert et change de look"

  1. Dans ma mallette alu, j’ai 6 boîtiers Nikon 1 (J1+J2+V1) j’ai l’adaptateur FT1 pour certaines optiques compatibles avec MAP auto, et une autre bague sans liaison automatique pour mes objectifs Nikkor anciens… Chacun de mes Nikon 1 est déjà pré-réglé avec différentes focales (du fish-eye au télé de 300 ).. Des bagues macro auto renforcent mes possibilités, et j’ai un jeu de filtres à effets spéciaux… Et le tout se trouve dans une mallette unique grâce aux petites tailles des boîtiers… Pourquoi avoir choisis le système Nikon 1 ? Tout simplement c’est que les reflex numériques ne me conviennent pas , et il me faudrait 3 mallettes pour avoir les mêmes options car je n’utilise que des focales fixes et chaque boîtier est dédié avec son objectif (je n’utilise les zooms que rarement) je privilégie les grandes ouvertures (1,2 où 1,4 focale de 35 à 85 mm) et 2,8 à 4,5 pour les télés… Je regrette l’absence d’un doubleur (x1,4 à x2) dédié Nikon 1 pour les objectifs de la série 1… J’utilise aussi les objectifs de mes Leica M sur les boîtiers Nikon 1… Note : Tous mes boîtiers Nikon 1 ont tous été achetés d’occasion (mais état MINT ).. Les prix payés ont été entre 50 à 100 euros par boîtiers, comme les objectifs qui vont avec (40 euros le zoom 10-30, 68 euros le zoom 30-110, 130 euros le FT1, 78 euros le 10mm, ect, ect… Ah, j’ai oublier de dire que j’ai aussi un Nikon 1 AW1.. ! (rire)… En plus pour les photographies de rues, où d’endroits publics, je n’effraie pas les gens avec ces mini-boîtiers , j’en tire des clichés sympa en passant pour un petit amateur (rire)… Et si je veux l’extase, je rétrograde volontiers vers mes Nikon argentiques F, F2, F3, F4, bien que je possède aussi le Nikon F5 numérique DCS 620… Pourquoi ces boitiers anciens ? Tout simplement à cause du verre de visée stigmométrique, ce qui n’existe pas dans la gamme numérique ! Si seulement on pouvait adapter un dos numérique sur ces vieux boitiers, cela serait le rêve !… Voila pourquoi je n’achète pas de D800 où autre (Nikon Df) ! C’est a cause des viseurs numériques qui sont fixes, idem des verres de visées non interchangeables.. Alors j’utilise à défaut mes petits Nikons 1 et çà me va, en attendant d’avoir le boitier pro idéal… Alors Bienvenu au Nikon V2 !… J’ai encore un peu de place dans ma malette (rire)…

  2. j’ai acquis il y a 1 mois le V1,j’etais déçue au début,par le fait de devoir passer par le menu pour aller en mode priorité ouverture ou autre mode,et quelques détails,du genre passer encore par le menu pour les isos ou la balance des blancs,et bien aprés un trés bref temps d’adaptation,je l’aime beaucoup,les photos sont magnifiques,trés ,trés nettes,rien à dire sur la rapidité,il est petit et va dans mon sac à main dans une petite sacoche,trés léger,je j’ai toujours avec moi,de plus je ne l’ai pas payé trop cher,il faut chercher sur differents sites et ne pas acheter sur les plus connus:680 euros avec 2 obj zooms,le 10 30 et le 30 110 tt compris,sur qu’il y a tj mieux,toujours à critiquer,mais pour moi il correspond à ce que je voulais,en 2nd boitier,en plus avec une bague d’adaptation,je peux utiliser tous mes objectifs nikon,c’est bcp mieux qu’un compact

  3. Je suis Nikoniste depuis mon nikon F. La je vois quelque chose qui ressemble a un ersatz d’appareil photo meme si les donnees sont correctes. Le design est etrange : un boitier avec des verrues rajoutees. Honnetement sans etre chipoteur le v2 attire le regard et on se demande : c quoi ce truc? Je prefere rester au reflex plutot que de sombrer dans un design trop futuriste. Et puis ce v2 il est quand meme pas vraiment discret.

  4. De plus en plus bâtards ces Nikon 1! Plus du tout compacts, alors autant prendre un vrai reflex, surtout si l’on doit charrier  un fourre-tout pour objectifs et accessoires. Et puis qu’il est laid! Au moins ce sera une première place: l’appareil le plus laid du marché.

      • Le 1 V2 est peut-être moche au goût de certains, mais un appareil bien pratique et sympa pour le voyage. Limité dans les Ô zizos à 800 exploitables sans correction et dans la profondeur de champ (petit capteur), il offre une bonne prise en mains. Un achat (en promo en Avril sur la F..C) que je ne regrette pas. Le petit 6.7-13,5 est un vrai bonheur (belle construction, distortion peu gênante et correction possible).