Test capteur du Nikon One V1 : DxO Labs a rendu son verdict

Les Nikon One J1 et V1 ont fait leur apparition tout récemment et DxO Labs en a profité pour passer leur capteur au banc d’essai. DxO utilise une méthode de test des capteurs qui a l’avantage de mettre tout le monde à égalité, et le service en ligne permet très facilement de comparer la performance de plusieurs modèles dans la mesure où ils ont été préalablement testés. Voici quelques comparatifs entre le Nikon One V1, le Fuji X100, l’Olympus Pen EP3, le Panasonic Lumix G3 ou encore les reflex Nikon D5100, Sony Alpha 35 et 850.
Présentation du Nikon 1 J1 et V1 par Nikon France

Comparatif Nikon One V1 – Fuji X100 – Nikon P7000 – Sony Alpha 77 – Olympus Pen EP3 – Panasonic Lumix DMC G3

Il est intéressant de voir comment se comporte le nouveau Nikon One face à celui qui fait l’actualité ces derniers mois, le Fuji X100 et son grand capteur APS-C. Nous avons également ajouté au comparatif le compact expert Nikon P7000, les résultats du P7100 tout récent n’étant pas encore connus. Le Sony Alpha 77 n’a rien à voir avec un compact hybride mais son capteur étant le même que celui du récent Sony NEX7 non encore testé, il était intéressant de voir comment il se comportait (sous réserve que le NEX7 donne les mêmes résultats). Enfin nous ne pouvions pas ne pas comparer le Nikon One avec deux modèles récents au capteur Micro 4/3, les Olympus Pen EP3 et Panasonic Lumix G3.

comparaison Nikon One V1 - Fuji X100 - Nikon P7000 - Sony Alpha 77

cliquez sur l’image pour la voir en plus grand

Score global

La grille d’évaluation de DxO présente les résultats des 3 tests techniques et la moyenne globale obtenue. Le « overall score » est le score global du capteur sur une échelle de 0 à 100. Le Nikon One atteint la valeur 54, en retrait par rapport au Fuji X100 qui atteint 73 mais largement mieux que le P7000 qui plafonne à 39. Les modèles Micro 4/3 sont un cran en-dessous, l’Olympus Pen EP3 atteint 51, ou au-dessus, le Lumix G3 atteint le score de 56.

Le Sony Alpha 77 atteint un score très honorable de 78, nous le classons à part puisqu’il s’agit d’un reflex expert APS-C de 24Mp même si cette valeur laisse augurer de bons résultats pour le Sony NEX7.

Profondeur de couleur

La deuxième indication donnée est celle de « Color Depth » : ce critère désigne l’étendue du spectre de couleurs que le capteur peut voir ainsi que sa capacité à séparer ces couleurs sur les images. Autrement formulé, comment le capteur et le boîtier savent rendre les couleurs d’une scène et quelle différenciation entre deux couleurs sont-ils capables de percevoir. Bien évidemment plus ces valeurs sont élevées, meilleur est le rendu colorimétrique, plus grande est la richesse en couleurs des images, ce qu’apprécient particulièrement les portraitistes et les photographes de studio.

Avec 21,3 bits, le Nikon One est à 1,6 bit du X100 qui est à 22,9, le P7000 reste en retrait à 19,1 bits. Il ne devrait donc pas y avoir de différences majeures sur ce point avec les boîtiers à plus grand capteur, même si nous attendrons les premiers tirages issus du Nikon One pour comparer sur des images réelles.

Les modèles Micro 4/3 sont en retrait face au Nikon One. Le Pen EP3 donne 20,8 bits et le Lumix G3 donne 21 bits. Rien de fondamental mais un peu moins bon. Manifestement les ingénieurs Nikon ont bien travaillé sur la conception de leur petit capteur pour ce qui est de la gestion des couleurs.

Le Sony atteint 24 bits, au niveau des reflex expert, prometteur pour le NEX7.

comparatif Nikon One - Olympus EP3 - Panasonic G3

Dynamique

Le troisième critère mesuré est le « Dynamic range » ou dynamique du capteur. La dynamique désigne la capacité du capteur à gérer les écarts de contraste entre hautes et basses lumières, ce qui va intéresser particulièrement les photographes de paysage ou de rue. Il n’est pas rare en effet de photographier une scène dont le premier plan est dans l’ombre alors que l’arrière-plan est un ciel très lumineux. Le boîtier doit alors être capable de rendre des détails dans ces deux zones sans qu’elles ne soient ni bouchées, ni brûlées. Les grands capteurs FX nous ont habitué à de très bons rendus en dynamique, les capteurs APS-C récents également comme celui du D7000 par exemple.

Le Nikon One atteint la valeur de 11EV, à comparer aux 12,4 du X100 et aux 10,8 du P7000. Le capteur APS-C du X100 l’emporte sans surprise, l’écart entre les deux n’étant toutefois que d’1,4 Ev. On aurait pu s’attendre à pire de la part du Nikon One. Les deux modèles Micro 4/3 mesurés sont battus de peu, l’Olympus donne 10,1 et le Lumix G3 10,6. Un très bon résultat là-aussi pour le Nikon One alors que son capteur est plus petit que le format Micro 4/3.

Le Sony Alpha 77 dépasse ces valeurs pour atteindre 13,2 Ev, la taille du capteur joue en sa faveur comme pour le X100.

A titre de comparaison, le Nikon D7000 atteint le score de 13,9 Ev, l’écart entre le tout petit capteur du One et le capteur APS-C du D7000 est donc de 2,9 Ev. Si vous cherchez la plus grande dynamique possible, n’hésitez pas et choisissez un reflex au capteur APS-C, tout en sachant que l’écart ne sera pas si conséquent au final, une dynamique de 11 Ev étant déjà une très bonne caractéristique.

comparatif Nikon One V1 - Fuji X100 - Nikon P7000 - Sony Alpha 77 - Sony NEX7

Gestion du bruit

Le troisième facteur donné par DxO est probablement celui qui intéressera la plupart des utilisateurs potentiels du Nikon One. Il s’agit de la capacité du capteur à gérer le bruit numérique. Le terme « Low-light ISO » désigne la valeur théorique ISO pour laquelle le capteur atteint un rapport signal/bruit de 30dB tout en gardant une dynamique de 9Ev et une profondeur de couleurs de 18bits. Le rapport signal/bruit de 30dB a été choisi car c’est la limite idéale pour conserver un niveau de bruit suffisamment faible dans l’image sans dégrader les autres caractéristiques (dynamique, couleurs). Cette valeur est fortement liée à la taille du capteur, bien évidemment.

Sur ce plan, le Nikon One atteint la valeur de 346 ISO, quand le Fuji X100 atteint 1001 ISO et le P7000 147 ISO. On remarquera l’excellent résultat du Nikon One face au P7000, ce dernier est en net retrait. Le capteur APS-C du X100 fait la différence sans grande surprise.

Les Micro 4/3 l’emportent sur le Nikon One, avec respectivement 536 ISO pour l’Olympus Pen EP3 et 667 ISO pour le Lumix G3. Le niveau de bruit étant très lié à la taille du capteur, il semble que les quelques écarts entre la taille du capteur Nikon et celle des micro 4/3 suffise à pénaliser le Nikon One.

Le Sony Alpha 77 déçoit avec une valeur de 801 ISO, si le NEX7 en reste là il faudra s’attendre à un niveau de bruit plus élevé sur ce dernier qu’avec le X100 par exemple, 800 ISO étant donc la valeur à ne pas dépasser.

comparatif Nikon One V1 - Fuji X100 - Nikon P7000 - Sony Alpha 77 - Sony NEX7

Comparatif Nikon One V1 – Nikon D90 – Nikon D200

Nous nous sommes amusés à comparer le Nikon One à deux anciennes stars de la gamme reflex Nikon que beaucoup de nos lecteurs utilisent encore, les Nikon D90 et Nikon D200. S’il n’y a bien évidemment aucune comparaison possible entre ces deux reflex experts et un hybride comme le Nikon One, il est intéressant de noter les performances relatives des 3 capteurs.

comparatif Nikon One V1 J1 Nikon D90 Nikon D200

Le petit hybride, avec ses 21,3 bits de profondeur de couleurs, ne laisse qu’1,4 point au D90 et 1 point tout rond au D200. Une très belle performance face aux APS-C. La dynamique du petit capteur est en retrait face au D90 mais presque au niveau du D200. La sensibilité idéale pour avoir un niveau de bruit contenu n’égale pas non plus celle du D90 mais reste proche de ce que sait faire un D200. Quand on connait les excellents résultats de ces deux boîtiers reflex, force est de constater que, toutes proportions gardées, le Nikon One ne démérite pas.

Et donc ?

Toutes ces mesures scientifiques ne font que confirmer ce que l’on sait déjà, à savoir que la taille du capteur est un facteur clé de performance en photo numérique. Rien de bien nouveau sur ce plan. On notera toutefois que le Nikon One, avec une taille de capteur très petite, n’est pas au niveau des ténors de la catégorie mais ne se ridiculise pas pour autant. Il dépasse même les compacts Micro 4/3 récents sur deux des trois critères mesurés. Si 1,5 Ev d’écart sur le papier, par exemple, peut paraître beaucoup en matière de dynamique, il faut considérer que cela concerne un écart de contraste déjà assez important. C’est largement mieux que ce que faisaient les reflex numériques stars de leur époque comme le D70 (10,3 Ev), toutes proportions gardées.

Si vous cherchez le meilleur niveau de performance pour un hybride (on dit désormais COI pour Compact à Objectif Interchangeable), préférez les modèles à grand capteur APS-C. Ils l’emportent face au Nikon One et face aux Micro 4/3. Le Fuji X100 est très bien positionné, il ne dispose par contre que d’une focale fixe étudiée pour tirer le meilleur de son capteur. Les nouveaux Sony NEX7 devraient également faire bonne figure, au détriment d’une moins bonne compacité et d’optiques plus volumineuses.

Si c’est la compacité qui vous intéresse, le Nikon One V1 sera un cran en retrait face aux APS-C en matière de performances mais sa compacité l’emportera. Il s’avère déjà supérieure à un compact expert comme le Nikon P7000 dont pourtant aucun test sérieux ces derniers mois ne remettait vraiment en cause la qualité d’image globale. Le Nikon One étant un peu plus compact que la plupart des Micro 4/3, libre à vous de choisir l’un ou l’autre, les performances restent proches.

Vous souhaitez en savoir plus et faire vos propres comparaisons ? rendez-vous sur le site de DxO et choisissez vos modèles préférés.

Télécharger cet article en PDF

Télécharger l'article en PDF

Vous recevrez par mail des conseils photo, des sujets inédits, des offres réservées aux abonnés et des réductions sur mes formations. Vous pourrez aussi échanger avec moi directement.

Partager cet article sur les réseaux sociaux

SHARE TWEET PIN
comment faire de bonnes photos quel que soit votre niveau

Merci de remplir les champs ci-dessous pour laisser un commentaire.

Votre commentaire

Votre adresse email ne sera pas publique.


*



3 Commentaires sur "Test capteur du Nikon One V1 : DxO Labs a rendu son verdict"

  1. Ce n’est pas la taille du capteur qui compte, mais la taille de ses photosites.
    À taille égale, le capteur qui aura le moins de photosites sera plus performant sur bien des points.

  2. Il est donc meilleur qu’un compact, je suis soulagé.

  3. et oui a tout c’est (pro) Millions de Pixel, c’est taille du capteur qui compte pas le nombre de pixels
    On ne remplace pas un reflex comme ça