Nikon PC-E NIKKOR 24mm f/3.5D ED

 Nikon PC-E NIKKOR 24mm f/3.5D ED

Encore une très belle optique fixe annoncée cette semaine, le Nikon PC-E NIKKOR 24mm f/3.5D ED.
Objectif NIKKOR grand-angle permettant le contrôle des perspectives (PC-E) pour les photos d’architecture et de paysage et offrant des possibilités de bascule et de décentrement. Lentilles en verre à dispersion ultra-faible et à traitement nanocristal pour des performances optiques maximales avec les reflex numériques Nikon haute définition actuels. Contrôle électronique de l’ouverture et mise au point manuelle pour une utilisation sur des appareils photo dotés de télémètres électroniques.

Nikon France – PC-E NIKKOR 24mm f/3.5D ED
PC-E NIKKOR 24mm f/3.5D ED

Partager cet article sur les réseaux sociaux

SHARE TWEET PIN
comment utiliser le catalogue Lightroom - tutoriels vidéos

About the Author

Jean-Christophe Dichant
J'ai créé Nikon Passion en 2004 pour partager ma passion. REJOIGNEZ MA LISTE DE CONTACTS PERSOS et recevez des conseils pratiques et motivants.

Merci de remplir les champs ci-dessous pour laisser un commentaire.

Votre commentaire

Votre adresse email ne sera pas publique.


*


10 Commentaires sur "Nikon PC-E NIKKOR 24mm f/3.5D ED"

  1. changez de fournisseur !

  2. Mon marchand habituel me dit que DXO fait aussi bien avec le 24 mm normal
    je ne sais pas quoi penser.

  3. Avec un D3 cet objectif doit être formidable pour les photographies d’architecture. J’ai un D2X je passe au 35 mm c’est trop juste pour beaucoup de cas. L’achat d’un D3 et d’un PC 24mm est un bon achat pour un photographe d’architecture sinon l’investissement est un peu cher.

    Jacques Hampé photographe

  4. Ce superbe objectif sera aussi très utile pour avoir des profondeurs de champ énormes.
    La bascule permet d’être net de près à l’infini.
    On pourrait parler du fameux « Rollei SL66 » qu’on mettait au point avec le tirage de la platine avant, et qui basculait de façon importante.
    Je me sers souvent de Photoshop et je peux assurer que le logiciel ne peut remplacer une optique à décentrement.
    Le seul souci va être le tarif!

  5. J’ai l’ancien PC 28 qui est une optique extraordinaire, très piquée, trop peut-être, ce nouveau 24, optimisé pour les capteurs numériques doit être aussi parfait optiquement, et avec commande du diaphragme ce sera bien pratique !
    Décentrer sera très utile pour être au pied des monuments, pas de perte des précieux pixels en retraitement PS ou DXo ! Cet argument est vraiment important.

    En DX il décentre beaucoup (11,5 mm) et devient comme un 35 mm, c’est un peu plus juste mais encore un grand angle à décentrement, et en plus à bascule ! C’est très utile pour certains, on bascule le plan de traitement, en paysage ce peut être très utile. BRAVO Nikon pour cet objectif spécialisé parfois très utile.

  6. PS :
    Le decentrement ne concerne pas que les fuyantes, il permet aussi à la prise de vue de décaler les plans, remonter des arrières plans, etc.
    Toutes choses que ne pourront pas faire des logiciels….

  7. Je pense être l’auteur de ce « petit » test publié sur le forum, avec un 24 TS-E, puisque je suis actuellement « en » Canon.
    J’ajouterais que le décentrement permet aussi d’effectuer des « petits » panoramiques par assemblage de 3 vues sans effet de rotation.
    Certes, l’utilisation sur un capteur APS-réduit l’amplitude du décentrement, mais on n’entre jamais dans la zone de vignetage toujours un peu présente si on « pousse les robinets ».
    Concernant le rattrapage des fuyantes au logiciel : Cela induit une destruction de pixels dans un sens, et une création dans l’autre.
    De plus, après le recadrage il y a une assez forte anamorphose qu’il va falloir elle aussi traiter. C’est pour moi une solution de secours pour les petites reprises.
    Le mieux est de faire le maximun dès la prise de vue, et si necessaire de reprendre ensuite un peu plus au logiciel, cela limite un peu les dégats.
    mais même un capteur FF a ses limites, ce n’est pas une chambre technique.
    Je suis heureux que Nikon sorte enfin ce cailloux.
    Amitiés à tous. Guy/Viktor.

  8. Les perspectives redressées avec un logiciel et lors de la prise de vue ont fait l’objet d’un fil musclé sur Nikon Passion… il y a quelques mois (avec photos à l’appui)
    Le résultat du test était visible et subitement l’égalité prétendue en matière de résultat s’est effondrée. Mais les fausses bonnes idées ont la vie dure.
    Ceux qui prétendent obtenir les même résultat avec un logiciel en bidouillant en post traitement ont ils expérimenté la prise de vue avec objectif spécial ?
    Non mais on a des avis…
    Il est vrai qu’il est plus économique de travailler avec une version piratée de PS que d’acheter un décentrement… tout s’explique.

  9. Il vaut mieux tard que jamais mais c’était un des points faibles de Nikon vis à vis de Canon,de ne pas proposer un grand angle avec décentrement,mais cela ne pourra être intéressant qu’avec le D3 (full frame) ou avec les argentiques,plus encore,car avec PS il est devenu aisé de redresser des perspectives…donc pour ne faire que quelques photos dans l’année pour un investissement qui ne sera certainement pas négligeable,est une fausse bonne idée?