Nouveaux objectifs Nikon Z 24-70mm f/4 S, Nikon Z 50mm f/1.8 S, Nikon Z 35mm f/1.8 S, Nikon Noct 58mm f/0.95 pour Nikon Z 6 et Z 7

Nikon annonce trois nouveaux objectifs Nikon Z pour la nouvelle gamme Nikon Z hybride. Ils seront disponibles dès la commercialisation des boîtiers Nikon Z 6 et Z 7 annoncés simultanément tandis qu’un quatrième objectif, de type Noct à très grande ouverture f/0.95, sera disponible en 2019 (voir le planning de sortie des objectifs Nikon Z plus bas).

Objectifs Nikon S pour hybrides Nikon Z

les objectifs Nikon Z pour les boîtiers Nikon Z hybrides

A nouvelle monture Nikon Z hybride, nouveaux objectifs Nikon Z

L’annonce d’une nouvelle monture sur les Nikon hybrides laissait penser à une nouvelle gamme d’objectifs. C’est bien le cas et Nikon a annoncé en même temps que ses deux premiers hybrides douze nouvelles optiques de la nouvelle gamme Z dont trois sont disponibles avec les boîtiers (voir le planning plus bas pour les suivants).

Les objectifs pour reflex à monture F restent compatibles avec les Nikon Z hybrides via l’utilisation d’une bague d’adaptation.

Les nouveaux objectifs Nikon Z sont eux conçus tout spécialement pour tirer profit des caractéristiques de la monture Z et du capteur des hybrides Nikon Z 6 et Z 7.

Le tirage mécanique réduit de 16mm et le grand diamètre de 55mm de la monture Z permettent à Nikon de proposer des objectifs compacts dont les performances devraient s’avérer au moins égales à celles des optiques F, voire supérieures pour certains objectifs.

Zoom Nikon Z 24-70mm f/4 S pour Nikon hybride

Zoom Nikon Z 24-70mm f/4 S pour Nikon hybride

Zoom Nikon Z 24-70mm f/4 S pour Nikon hybride

Le premier zoom disponible pour les Nikon Z hybrides est un zoom de reportage dont la plage focale de 24 à 70mm correspond à celle des Nikon 24-70mm pour reflex. Le capteur des Nikon Z hybrides est un modèle plein format, la focale indiquée sur l’objectif est bien celle qu’il faut prendre en compte en terme d’angle de champ.

Ce zoom polyvalent présente une ouverture constante de f/4, une valeur qui peut paraître modeste pour équiper un hybride expert-pro mais qui a un double avantage :

  • le Nikon Z 24-70mm f/4 S reste compact et léger et correspond à l’esprit « hybride » qui veut que le poids de l’ensemble boîtier+objectif soit réduit vs. les reflex,
  • ce zoom Nikon Z 24-70mm f/4 S laisse de la place pour un futur Nikon Z 24-70mm f/2.8 qui arrivera en 2019 si l’on en croit le planning annoncé (voir plus bas).

Ce zoom Nikon Z 24-70mm f/4 S est donc un objectif léger et compact dont les performances devraient satisfaire les photographes cherchant un ensemble hybride plein format léger. L’ouverture f/4 ne devrait pas être handicapante en matière de luminosité puisque la configuration optique particulière des boîtiers Nikon Z permet une captation la plus homogène possible des rayons lumineux, à l’inverse de la formule utilisée sur les reflex.

Comparaison des cônes utiles émergents des Nikon reflex à monture F à gauche et des Nikon Z6 et Z7 à monture Z à droite

cônes utiles émergents des optiques Nikon F à gauche vs. les optiques Nikon Z à droite

Quatorze éléments en onze groupes dont trois lentilles asphériques, une en verre ED et le traitement nano cristal sont au programme, dans la lignée des optiques F bien connues. Nikon annonce des performances très homogènes sur tout le champ couvert et une très grande qualité d’image.

La construction tous temps permet à ce zoom d’être le compagnon de toutes les situations, il devrait représenter une des meilleures ventes lors du lancement puisqu’il est proposé en kit avec le boîtier à un tarif très compétitif de 600 euros au lieu de 1099 euros s’il est vendu seul.

La mise au point minimale est de 30cm sur toute la plage focale, la formule optique autorise un zoom rétractable tandis que la bague de mise au point est paramétrable pour autoriser la prise en compte de la correction d’exposition ou de l’ouverture.

Le diaphragme compte 7 lames, avec une ouverture minimale de f/22. L’optique pèse 500gr. Sa longueur totale est de 88,5mm en position rétractée, le diamètre du filtre est de 72mm.

Les vidéastes pourront profiter de la correction en temps réel de la variation de mise au point induite par l’effet de zoom, de même que de la variation de focale liée à la variation de mise au point. Le système de changement de focale comme l’autofocus sont conçus pour être très discrets en mode vidéo.

Fiche technique du Nikon Z 24-70mm f/4 S

  • Plage focale : 24-70 mm
  • Ouverture maximale : f/4 constante
  • Ouverture minimale : f/22
  • Diamètre maximum : 77.5 mm
  • Longueur : 88.5 mm (rétracté)
  • Diamètre du filtre : 72 mm
  • Distance minimale de mise au point : 0.3 m (sur toute la plage focale)
  • Rapport maximum de reproduction : 0.30x
  • Diaphragme : 7 lames
  • Commutateurs autofocus : A/M, Modes AF
  • Poids : 500 g
  • Formule optique : 14 éléments en 11 groupes (dont 1 verre ED, 1 verre ED asphérique, 3 verres asphériques)
  • Traitement : anti reflet Nano Crystal avec fluorine
  • Construction : tous temps avec protection anti-poussière et ruissellement
  • Pare-soleil : en corolle
  • Tarif : 600 euros TTC France en kit, 1099 euros TTC France vendu seul

Nikon Z 50mm f/1.8 S pour Nikon hybride

Nikon Z 50mm f/1.8 S

Nikon Z 50mm f/1.8 S pour Nikon hybride

La focale 50mm est la focale historique des boîtiers plein format et Nikon ne pouvait passer à côté lors du lancement de sa nouvelle gamme hybride Z.

Le nouveau Nikon Z 50mm f/1.8 S est conçu pour répondre aux attentes des photographes les plus exigeants, et cet objectif à focale fixe devrait offrir des résultats supérieurs à ceux des modèles à ouverture f/1.8 de la gamme reflex.

Selon Nikon ce 50mm f/1.8, de par les caractéristiques optiques et mécaniques liées à la monture Z, surpasse tous les modèles équivalents actuels, y compris le Zeiss Otus 55mm f/1.4 pourtant considéré comme la référence. C’est une caractéristique que les premiers tests permettront de vérifier. Si c’est bien le cas alors le tarif public de 679 euros pour ce 50mm Z pourraient s’avérer un bon investissement (le Zeiss vaut environ 3500 euros).

La formule optique comprend douze éléments en neuf groupes dont deux lentilles en verre ED et deux lentilles asphériques qui permettent de compenser les aberrations chromatiques et de minimiser l’effet de flare. La lentille frontale bénéficie du traitement nano cristal.

Le diaphragme est un modèle à 9 lames pour un effet Bokeh le plus harmonieux possible. La construction est tous temps. La motorisation AF est annoncée comme rapide et silencieuse.

Fiche technique du Nikon Z 50mm f/1.8 S

  • Focale : 50 mm
  • Ouverture maximale : f/1.8
  • Ouverture minimale : f/16
  • Diamètre maximum : 76 mm
  • Longueur : 86.5 mm
  • Diamètre du filtre : 62 mm
  • Distance minimale de mise au point : 0.4 m
  • Rapport maximum de reproduction : 0.15x
  • Diaphragme : 9 lames
  • Poids : 415 g
  • Formule optique : 12 éléments en 9 groupes (dont 2 verres ED, 2 verres asphériques)
  • Traitement : anti reflet Nano Crystal avec fluorine
  • Construction : tous temps avec protection anti-poussière et ruissellement
  • Tarif public : 679 euros TTC France

Nikon Z 35mm f/1.8 S pour Nikon hybride

Nikon Z 35mm f/1.8 S pour Nikon hybride

Nikon Z 35mm f/1.8 S pour Nikon hybride

Autre focale mythique pour les adeptes du plein format, le 35mm fixe. Nikon propose un nouveau Nikon Z 35mm à ouverture f/1.8 pour ses hybrides. Conçu avec les mêmes spécifications que le 50mm, ce 35mm sera un complément idéal, lui-aussi, au zoom 24-70mm. Les adeptes du reportage et de la photographie de rue apprécieront.

La formule optique comprend deux lentilles en verre ED et trois lentilles asphériques qui permettent de compenser les aberrations chromatiques et de minimiser l’effet de flare. La lentille frontale bénéficie du traitement nano cristal.

Ce 35mm Nikon Z devrait lui aussi proposer des performances supérieures à celles des modèles f/1.8 de la gamme reflex, à rapprocher de celles des modèles f/1.4. Le Nikon S 35mm f/1.8 est proposé au tarif public de 949 euros, un tarif à comparer à celui du 35mm f/1.4 pour reflex vendu lui environ 1900 euros.

Fiche technique du Nikon Z 35mm f/1.8 S

  • Focale : 35 mm
  • Ouverture maximale : f/1.8
  • Ouverture minimale : f/16
  • Diamètre maximum : 72 mm
  • Longueur : 86 mm
  • Diamètre du filtre : 62 mm
  • Distance minimale de mise au point : 0.25 m
  • Rapport maximum de reproduction : 0.19x
  • Diaphragme : 9 lames
  • Poids : 370 g
  • Formule optique : 11 éléments en 9 groupes (dont 2 verres ED, 3 verres asphériques)
  • Traitement : anti reflet Nano Crystal avec fluorine
  • Construction : tous temps avec protection anti-poussière et ruissellement
  • Pare-soleil : en corolle
  • Tarif public : 949 euros TTC France

Nikon Noct 58mm f/0.95 : superlatif !

La nouvelle gamme optique Z pour les Nikon Z hybrides sera complétée courant 2019 de plusieurs autres optiques dont un inédit Nikon Noct 58mm dont l’ouverture maximale est de f/0.95.

Permise grâce à la nouvelle monture et à son grand diamètre, cette optique devrait s’avérer superlative à tous points de vue. Nikon a souhaité proposer le meilleur objectif qu’il est possible de concevoir pour ces nouveaux hybrides, avec des performances qui devraient dépasser tout ce que l’on connaît dans la gamme F actuelle, y compris celles du Nikon AF-S 105mm f/1.4.

Bague d’adaptation Nikon FTZ pour montage des objectifs F sur les hybrides Nikon Z

La nouvelle gamme d’objectifs Nikon Z pour les Nikon hybrides sera complétée dans les deux prochaines années de nouveaux modèles (6 en 2019, 3 déjà listés en 2020). En attendant, et pour permettre aux nikonistes de rentabiliser leur investissement dans la gamme d’optiques F, Nikon propose une bague d’adaptation Nikon FTZ.

Cette bague Nikon FTZ permet de monter un objectif pour reflex Nikon F (de marque Nikon ou compatible) sur un boîtier Nikon Z hybride.

Le couplage mécanique est doublé d’un couplage électronique afin d’assurer la transmission des informations entre l’objectif et le boîtier.

Cette bague est proposée à un tarif public intéressant en version kit, 150 euros TTC, ce qui devrait en faire l’accessoire le plus commun de la nouvelle gamme Nikon Z.

Fiche technique de la bague Nikon FTZ

  • Objectifs Nikon F compatibles : AF-P, AF-S, AF-I, AI
  • Compatibilité autofocus : AF-P, AF-S, AF-I (93 objectifs concernés dans la gamme Nikon F)
  • Diamètre : 70mm
  • Poids : 135 gr.
  • Tarif : 150 euros TTC France en kit, 299 euros TTC France vendue seule

Planning prévisionnel de sortie des nouveaux objectifs Nikon Z pour les hybrides Nikon

C’est une première chez Nikon, mais nous disposons du planning prévisionnel de sortie des prochains objectifs Nikon Z pour les hybrides Z6, Z7 et modèles à venir.

Nikon annoncera neuf objectifs Nikon Z d’ici à 2020.

en 2019

  • Nikon Z 58mm f/0.95  S Noct
  • Nikon Z 20mm f/1.8 S
  • Nikon Z 85mm f/1.8 S
  • Nikon Z 24-70mm f/2.8 S
  • Nikon Z 70-200mm f/2.8 S
  • Nikon Z 14-30mm f/4 S

en 2020

  • Nikon Z 50mm f/1.2 S
  • Nikon Z 24mm f/1.8 S
  • Nikon Z 14-24mm f/2.8 S

Cette liste n’est pas limitative pour 2020, d’autres modèles sont en projets mais non listés encore.

Mon avis sur ces objectifs Nikon Z pour Nikon hybrides

Les premiers tests permettront d’en savoir plus sur les performances respectives de ces différentes optiques. Par ailleurs, le plan de développement de cette nouvelle gamme prévoit le lancement de plus de neuf nouveaux objectifs pour hybrides dans les 24 mois à venir.

Cette gamme qui peut sembler bien limitée encore sera complétée dès le lancement des boîtiers par la quasi totalité de la gamme Nikon F actuelle grâce à la bague d’adaptation Nikon FTZ.

Face à une concurrence qui dispose déjà de gammes d’objectifs bien pourvues pour certains, Nikon propose une alternative plus que crédible avec trois premiers modèles spécifiques suivis de neuf autres dans un délai de 24 mois, et de la possibilité d’utiliser plusieurs centaines d’objectifs Nikon F. Un choix qui peut intéresser les nikonistes de longue date, de même que les nouveaux arrivants qui pourront se procurer des optiques F d’occasion pour équiper leur boîtier hybride.

Source : Nikon

Partager cet article sur les réseaux sociaux

SHARE TWEET SHARE PIN
comment utiliser le catalogue Lightroom - tutoriels vidéos

About the Author

Jean-Christophe Dichant
J'ai créé Nikon Passion en 2004 pour vous aider à faire les bons choix, bien utiliser votre appareil photo et apprendre la photo.

Merci de remplir les champs ci-dessous pour laisser un commentaire.

Votre commentaire

Votre adresse email ne sera pas publique.


*


53 Commentaires sur "Nouveaux objectifs Nikon Z 24-70mm f/4 S, Nikon Z 50mm f/1.8 S, Nikon Z 35mm f/1.8 S, Nikon Noct 58mm f/0.95 pour Nikon Z 6 et Z 7"

  1. J’ai un parc d’objectifs Nikon, constitué progressivement depuis 30 ans et je m’interroge sur leur compatibilité avec le Nikon Z6 que je voudrais acquérir au niveau AF, exposition…

  2. Zeiss à t il conçu des objectifs pour nikon z sans adaptateur ?

  3. Tout d’abord, j’ai tout revendu mon matériel photo, je dois de nouveau m’équiper entièrement… (Je n’ai pas d’obligations de marques, n’ayant plus d’objectifs). Je trouve ces nouveaux Nikon pas mal du tout, même face aux Sony et au nouveau Canon Eos R… (chaque constructeur a de toute façons des avantages et inconvénients mais il faut bien choisir…)

    Il y a assez peu de différences à part le poids des photos entre le Z6 et le Z7… (24 et 45 Mp)
    Pour celui qui n’imprime pas des 4×3 m, le Z6 me parait suffisant…

    J’ai regardé les exemples sur Dpreview, j’ai trouvé le 35 mm F1.8 vraiment pas mal, un très beau bokeh, je n’ai pas encore vu d’exemple sur le 50 mm mais il devrait être pas mal aussi il a l’air d’être construit de la même façon… Pour le 24-70 mm F4, je suis un peu plus mitigé, déjà en construction, il me parait être un peu moins bien fini, et les photos un peu moins croustillantes que le 35 mm…

    Petite question, le Z7 n’a pas de filtre passe bas, le Z6 va l’avoir, étant donné que ces sont de nouvelles générations de capteur BSI, ça ne devrait pas trop empiéter sur la précision des détails ?

    En tout cas, moi je suis convaincu que l’avenir passe par les mirrorless, ce Nikon sera sans doute mon prochain achat (à moins que d’ici là, il y ait encore des nouveautés intéressantes à comparer chez Sony ou Canon…)

  4. En fin d’article, vous dites, à propos du caractère adaptable des optiques à monture F sur les nouveaux boîtiers hybrides à monture Z :
    « Un choix qui peut intéresser les nikonistes de longue date, de même que les nouveaux arrivants qui pourront se procurer des optiques F d’occasion pour équiper leur boîtier hybride. »
    Vous avez raison, mais uniquement en ce qui concerne le Z6. Car, en ce qui concerne le Z7, je crains que les 45 millions de pixels ne soient trop nombreux pour la résolution des anciennes optiques argentiques.
    Par exemple, prenons le 2,8/180 ED (autofocus). Objectif de légende de l’ère argentique, que je possède encore d’ailleurs. A mon avis (mais je me trompe peut-être), la résolution optique de cet objectif est insuffisante sur des boîtiers aussi définis que le Z7 ou le D 850. Cela ne doit pas être ignoré des Nikonistes au moment du choix de leur appareil hybride. C’est pourquoi d’ailleurs, si je devais franchir un jour le pas, je prendrais le Z6 plutôt que le Z7. Pourquoi, en effet, acheter plus cher un boîtier plus bruité et moins rapide sur lequel, de surcroît, je ne pourrais pas monter avec des résultats satisfaisants mes objectifs de l’ère argentique ? Vous devriez évoquer cette question à l’avenir dans vos futurs articles sur les boîtiers à monture Z, car elle me paraît primordiale.
    Bien cordialement.

    • C’est déjà le cas depuis l’arrivée du D800 et du D850. Les anciennes optiques argentiques ne sont pas toutes intéressantes. Mais certaines le sont et il ne faut pas les éliminer sans savoir pourquoi. Le marché de l’occasion en monture F reste donc une bonne idée, je confirme ce que j’ai écrit.

    • Bonjour,
      c’est surtout un phénomène lié à la tendance crop 100%, à tirage équivalent les différences seront soit imperceptibles soit à l’avantage du Z7 (quand le support de visualisation nécessitera plus de 24MP pour obtenir de bons résultats à vos yeux). La notion de tirage équivalent est importante car il n’y a pas de raison que vous vous mettiez soudain à faire de plus grands tirages parce que vous achetez un Z7. Pour celui qui n’imprime pas du 4×3 le Z7 est aussi suffisant (ou encore plus suffisant si vous préférez) que le Z6, c’est sur les autres caractéristiques que le définition et la qualité d’image qu’il faudra choisir par exemple le poids des photos donc les temps de transfert et traitement comme dit Stephen ci-dessus.
      Même pour le bruit, fait sur DxO mark un comparatif entre D850/810/750 en « screen », donc sur écran à 100% c’est-à-dire à des tailles de visualisation différentes, le moins pixelisé est meilleur mais en « print », donc sur des tirages de taille identique, il n’y a aucune différence entre les 3.

      • Le poids des photos est effectivement un critère important, mais je pensais surtout – en faveur du Z6 – au flou de bougé au-dessous du 1/250ème, même dans une zone d’ISOS élevés.
        Joint au souhait d’utiliser d’anciennes optiques (et de ne pas en acheter de nouvelles, pourtant plus performantes du point de vue de leur résolution) et à mon besoin de photographier le soir ou la nuit, le choix en faveur du Z6 s’impose pour ma part.
        Bien sûr, chacun aura ses propres critères et ses priorités. Je ne parle que pour moi.

        • Pourquoi au-dessous du 1/250ème? A ce temps de pose, même avec un Z7 et un 600mm le flou de bougé ne sera pas un problème, vous semblez oublier que même avec un vieil objectif non stabilisé, le capteur l’est, donc si flou de bougé il y a ce ne sera sans doute pas au 1/250ème. C’est d’ailleurs toujours le même phénomène que pour la résolution ou le bruit, à tirage équivalent avec le même temps de pose on ne verra pas plus de flou de bougé avec Z6 que Z7.

  5. Bonsoir,
    Pouvez-vous me confirmer que le tirage optique de cette nouvelle monture Z sera bien de 16 mm ?
    Merci par avance de votre réponse.
    Cordialement.

  6. Bonjour JC,
    Quelle est la politique de mise à jour prévue pour ces boîtiers Z? Poursuivre dans la démarche actuelle de Nikon à savoir des mises à jour très très rares et qui n’améliorent pas les caractéristiques et n’ajoutent pas de nouvelles fonctionnalités ? Adopter la démarche Sony, sortir un boîtier tous les 6-8 mois pour incorporer de nouvelles fonctionnalités? Adopter la démarche Fuji qui offrent de nouvelles fonctionnalités régulièrement grâce aux mises à jour (2-3 par an) ? (exemple de ce qui se fait avec le XT2)
    Merci.

  7. Bonsoir, pourquoi une nouvelle appellation « Z » ? Ces nouveaux boitiers sont des boitiers numériques comme la série « D », alors y a t il une explication pour avoir choisi la lettre « Z » et puis les séries pros tant argentiques que numériques commençaient par le chiffre « 1 » puis « 2 » etc, mais là cela commence par le « 6 » et le « 7 » il y aura donc des boitiers « 5 » ou « 4 » ou autre ? C’est bizarre cette numérotation ! Au cas où vous auriez les réponses mais ce ne sera pas grave du tout si vous ne s’avez pas ! Mais cela voudrait-il dire aussi que ce nouveau standard des boitiers « Z » fera que le successeur du boitier pro « D5 » ne verra pas le jour ? Photographiquement votre …

  8. Salut JC,

    petite question : où as-tu trouver le rapport de reproduction des différents objectifs ? Parce qu’en utilisant ce calculateur (https://www.kielia.de/photography/calculator/) j’obtient 0.60x pour le 24-70 à 70mm et 0.3m de MFD et quasiment les même pour le 35 et le 50mm (respectivement 0.20x et 0.17x)

    En attendant super travail ! Hâte de voir les tests poussés 😀

  9. Une ouverture de /0,95 pour une focale de 58, je me demande quels seront les usages d’une profondeur de champ aussi réduite. Pour une distance de mise au point de 2 m, cela donnerait une profondeur de champ allant de 1,97 m à 2,03 m.
    Par ailleurs, il semble qu’il n’y aura pas d’autofocus sur cet appareil. Sans aide optique à la mise au point, je ne vois pas qui pourrait fixer avec une telle précision la distance de mise au point.
    Je veux bien que l’on pourra réaliser des effets de portraits inédits avec un seul oeil net au milieu de ‘un visage flou, mais est-ce que l’on peut réduire la qualité d’un objectif à ce seul cas?
    En général, le piqué d’un objectif est le plus élevé à des ouvertures plus étroites. Je ne comprends pas la fixation de certains au seul paramètre de l’ouverture.

    • C’est un objectif pour monture Z, les nouveaux hybrides qui ont la loupe et le focus peaking donc il y a des aides pour la MAP. Le piqué est aussi une fixation pour beaucoup, or ce n’est pas non plus le seul paramètre (en visualisation classique la différence de PDC et de flou entre un f/0.95 et un f/1.8 à PO se verra même plus qu’un manque de piqué sur les bords (surtout s’ils sont dans le flou)). Et de toute façon, au tarif auquel il va sortir faut pas rêver on ne sera pas nombreux à en avoir un comme le f/0.95 50mm Leica Noctilux.

    • L’autofocus est guère envisageable sur une telle optique sans la rendre encore plus imposante. De plus le poids des lentilles impose un énorme système de mise au point.
      Quant aux assistances de mise au point, elles ne manquent pas sur les hybrides.

  10. Bonjour à tous….
    Merci Jean-Christophe pour cet article.
    Cependant, nous avons tous hâte de voir les tests…..
    Voici un petit lien de nos amis canadiens….
    A bientôt.
    https://www.youtube.com/watch?v=KvvnGUZ_9gc

  11. Bonjour Jean-Christophe,
    Merci pour toutes ces informations détaillées sur les nouveaux boîtiers Z6 et Z7 ainsi que sur les optiques en monture Z qui remettent Nikon au centre du jeu.
    J’attends de lire vos test complets!!! 😊
    Concernant la focale fixe 500mm f/5.6 PF annoncée le même jour et passée inaperçue l’avez vous prise en mains ou avez-vous des informations à son sujet ?
    Cordialement,

  12. Merci Jean-Christophe pour toutes ces informations!
    Il reste à savoir ce que l’on entend par « performances » en matière d’objectifs. Il y a naturellement le piqué, mais aussi la distorsion la plus faible possible, la capacité à donner la même qualité sur l’ensemble de la surface, le moins de reflets possible (mais là, tout le monde n’est pas d’accord), le moins de perte de lumière à travers les lentilles, etc.
    La formes des lames du diaphragme joue aussi pour le Bokeh, quelle est celle des objectifs Z?
    Voilà beaucoup de questions, dont les réponses (et d’autres) fourniront sans doute la matière d’un prochain article.
    Au plaisir de lire la suite.

  13. Vous comparez le prix du nouveau 35 mm f1,8 avec le prix du 35 mm 1,4 pour réflex, ce qui n’est pas honnête intellectuellement puisque la qualité technique n’est pas encore testée.
    C’est sur les seules spécifications qu’il faut donc comparer et c »est donc avec le 35 mm qui ouvre à 1,8.
    Celui ci coute 500 € soit 400 € de moins que le nouveau !

  14. Quid des objectifs AF et AFD ?

  15. Bonjour Jean-Christophe.
    Tres interessant ce Z7 !
    Par contre est-ce que la bague
    D’adaptation pourra permettre
    Elle aussi des montages d’optiques
    Sigma, Tamro….?!
    Merci pour vos articles et reportages.
    Portez-vous bien.
    Cordialement.6

    • Bonjour. Je pense que oui forcément Sigma ou Tamron monteront dessus puisque mécaniquement et électriquement parlant c’est pareil.
      Mais peut-être faudra passer en SAV de ces marques tierces car on a déjà constaté des incompatibilités lors de MAJ de firmware.
      Je pense que c’est un peu le même contexte.

    • Si les optiques sont compatibles Nikon F oui, pour le détail de chaque optique il faudra vérifier quand tout ça sera dispo.

  16. Maintenant je me pose la question si nikon continuera à faire évoluer ses reflex.A savoir un successeur au nikon d750 avec des caractéristiques du Z6.

  17. Dommage qu il y ai pas d objectif type pancakes pour le Z6 genre 28 2,8.Après tout c est la compacité qu on recherche sur un hybride.

  18. J’ai l’impression de m’être fait voler quand je constate la différence de tarif entre le Z7. 24-70 et le D850 24-70 acheté il y a quelques mois.

  19. je ne comprend pas, je suis désolé !! quand on explique qu’on change la monture pour avoir plus de lumière ,il n y a même pas un objectif F1,4 dans le trio de départ cela reste regretable ce qui va me faire prendre la bague pour utiliser mes F1,4 en monture F
    la seule chose c’est que je récupère la stabilisation donc aucun intérêt d’acheter les futurs objectifs même en F1,2 je ne comprend pas vraiment il y a un truc qui m’échappe dans leur politique commerciale à force de ménager le choux…..

    • Il faut comprendre que les Z f/1.8 donnent de meilleurs résultats que les F à f/1.4, en sachant que la différence de PDC entre f/1.8 et f/1.4 est quasi nulle, les Z sont donc globalement plus intéressants. Et il n’y a pas que l’ouverture, les autres caractéristiques jouent aussi en leur faveur.

      • Merci Jean Christophe
        Je vais attendre les retours des different essais

        • Comme d’habitude on sort un nouveau truc tout le reste est à jeter à la poubelle. « C’est plus blanc que blanc », ben oui toutes ces années à nous dire que les f/1.4G étaient top qualité, maintenant il semble qu’on se soit foutu de nous et qu’ils soient tous pourris…j’attends avec impatience le 70-200 f/2.8 Z et les joyeux « testeurs » pour nous dire que le f/2.8E présenté comme une bombe à 3200€ il y a à peine 2 ans est déjà moisi.

          • D’ailleurs les Z f/1.8 à f/1.8 font gagner autant de lumière qu’un f/1.4 à f/1.4? Parce que la différence entre f/1.4 et f/1.8 n’est pas que dans la PDC…

          • Tout ce qui sort aujourd’hui sera moins bon le jour où la génération suivante arrivera, ne pas comprendre cela c’est ne pas comprendre le monde technologique dans lequel nous vivons (ou ne pas vouloir l’accepter mais c’est un autre débat).

    • Suis d’accord, vu ce que l’on disait je m’attendais carrément à du 1,2 qualitatif en fixes.
      J’ai l’impression ( Ce n’est que mon opinion ) que Nikon a pondu ces 3 optiques dans l’urgence, histoire de dire voilà de l’optique pour l’instant, dans 2 ans on fera mieux mais là faut qu’on sorte un hybride histoire de rester dans la course.
      Un 24/-70 f/4, suis désolé, mais pour moi il aurait dû ouvrir à 2,8.
      Si on commence à se dire 1,4 c’est pas si loin de 1,8, par itération on pourra dire aussi que 1,8 c’est pas si loin de 2 qui lui même sera pas si loin de 2,8 et on arrive vraiment à 4 au bout du compte.
      Mais bon, ce n’est que mon avis.

      • Il faut comprendre qu’il y a un changement de conception optique du à la nouvelle monture Z. Les résultats donnés par les optiques Z grâce à cette nouvelle monture permettent de faire aussi bien à f/1.8 que les optiques F à f/1.4, si ce n’est mieux pour certaines (par exemple le 50mm).
        On ne peux plus simplement comparer un système avec un autre, cela ne peut se faire ainsi, et donc comparer f/1.8 et f/1.4 ou autres f/1.2.

        • Sauf que Nikon a clairement teasé cette monture comme étant capable de faire des optiques plus lumineuses, f/1.8 que ce soit sur F ou sur Z c’est f/1.8 donc pas plus lumineux. Ce qui est dommage car sortir rapidement des 35/50/85 f/1.2 avec AF, ce que ne permettait pas la monture F, aurait été un bon argument dès la sortie de ces hybrides parce qu’éventuellement tu pourrais dire « les f/1.4 on peut reprendre les F avec la bague » mais c’est le cas aussi des f/1.8 alors qu’avec des f/1.2 ce serait inédit chez Nikon (du moins avec AF). La conception de ces f/1.8 Z donnent de meilleurs résultats aussi parce qu’ils reprennent le principe des Sigma Art, une conception optique plus complexe et un champ couvert plus large que nécessaire pour réduire les baisses sur les bords, sauf que Sigma n’a pas attendu pour le faire et ce qui donne des f/1.8 Z plus lourds et encombrants que leurs équivalents F, à constructions optiques beaucoup plus simples, en particulier le 50mm d’ailleurs.

  20. Bravo à Nikon. Je me félicite d’être revenu avec le D500, après un intermède chez Olympus. Je prendrai sans aucun doute le Z6 avec la bague et le 24-70 et je rajouterai des fixes à fur et à mesure de leur apparition. Je ne changerai pas mon 70-200 f2.8 et d’autres focales fixes déjà dans mon sac, pour autant que la bague permet de les utiliser avec des bons résultats. Mon macro Tamron 90mm non VR va être parfait avec les nouveaux boîtiers. Seul bémol, la carte unique!!! Je ne le comprend pas, même si je n’ai jamais eu une carte défaillante. Il faudra vivre avec et les cartes XQD sont fabuleux et je vais devoir investir qq cartes de plus. Si le Z6 à un AF qui permet de l’utiliser pour de l’animalier , je vendrai mon D500 et je prendrai un Z7 pour compléter. C’est l avenir. Jy crois. Bravo Nikon.