Rencontre avec Philippe Marchand, lauréat du Prix APPPF

Philippe Marchand est le troisième photographe lauréat du Prix Les Photographies de l’Année (APPPF) à bien vouloir se prêter au jeu de l’interview Rencontre avec … pour Nikon Passion. Il prend donc la suite de Frédéric Sautereau et Baptiste Giroudon pour nous parler de son parcours.

Lorsque Philippe Marchand nous parle de photo, il nous emmène chez lui, à Nantes. Il partage avec nous 25 ans de photographie et un amour inconditionnel de la mer. Photographe publicitaire, il travaille également pour Getty Images et expose régulièrement son travail noir et blanc. Il a gagné en 2008 le prix de l’APPPF pour un travail personnel autour du thème de l’homme et la mer.

Philippe Marchand Photographe lauréat du Prix APPPF - la cargo Artemis échoué sur la plage des Sables d'Olonne

Photo (C) Philippe Marchand

Rencontre avec Philippe Marchand / APPPF – par Isabelle Schmidt pour Nikon Passion

Philippe, pouvez-nous nous raconter l’histoire de cette fameuse photo qui vous a permis de remporter le prix de l’APPPF ?

On y observe le cargo Artemis, échoué sur la plage des Sables d’Olonne.J’ai rapidement repéré un homme assis face au cargo, la confrontation paraissait intéressante, carapace de cuir contre coque de métal. En fait, il mangeait un sandwich et le lieu était bondé de monde. J’ai simplement pris le bon angle et attendu le bon moment, une éclaircie, pour faire la photo que j’avais en tête.

Je travaille depuis 10 ans sur une série traitant de la relation de l’homme à la mer. Cette série compte aujourd’hui une quarantaine d’images essentiellement panoramiques. J’essaie d’y ajouter 3 ou 4 photos par an.

Philippe Marchand Photographe lauréat du Prix APPPF

Photo (C) Philippe Marchand

La mer et le noir et blanc sont-ils vos domaines de prédilection ?

A la mer et au noir et blanc, j’ajouterais les individus liés à la mer. J’aime rencontrer des « gueules », pouvoir lire sur les visages, la dureté de la mer et la rudesse du métier de marin ou de pêcheur. J’aime photographier les atmosphères chargées et contrastées, les ciels plombés. Pour capturer les éléments, il faut savoir s’armer de patience.

Etes-vous influencé par le travail d’autres photographes ?

A mes débuts, c’est le travail de Jean-Loup Sieff qui m’a poussé vers le noir et blanc. Il ne se contentait pas de réaliser un beau tirage, mais il l’interprétait, créait une atmosphère, un style unique. Son travail de révélation va bien au delà de la simple restitution.

Philippe Marchand Photographe lauréat du Prix APPPF

Photo (C) Philippe Marchand

Quel est le parcours qui vous a mené au métier de photographe ?

Passionné depuis l’adolescence, j’ai décidé d’étudier dans une école de photo parisienne… que j’ai quitté au bout de 3 mois. Pas convaincu par la qualité de l’enseignement et outré par les tarifs prohibitifs, j’en suis néanmoins parti avec quelques contacts. De petits boulots en petits boulots en studio, j’ai gagné mon premier client au fil des rencontres. C’était une agence de publicité qui travaillait pour la grande distribution. Mon avenir de photographe publicitaire était lancé.

Comment avez-vous vu évoluer le métier de photographe ?

Je suis d’abord passé de l’argentique au numérique. Avec mes petites recettes et essais, j’ai retrouvé avec le numérique le même grain qu’avec l’argentique. Adepte de Nikon, je travaille aujourd’hui avec un D3X. Et la dotation du concours de l’APPPF m’a permis de compléter mon équipement Nikon.

Depuis 2 ans, je m’intéresse à la 3D. A l’aide de tutoriels et d’échanges avec d’autres photographes, je suis parvenu à obtenir des images avec un rendu photoréaliste. Les logiciels sont assez lourds mais le résultat est surprenant. Le plus d’un photographe sur la réalisation d’images 3D ? Une bonne maîtrise de la lumière.

La technologie progresse et ne pardonne pas de retard. La 3D augure le futur de la photo. Il faut proposer des mix 3D et photo, de nouvelles solutions, ne plus forcément se cantonner 100% photo. La valeur est là, même si l’œil est un acquis unique.

Enfin, pour l’évolution du métier en général, je ne peux que déplorer l’apparition des photos gratuites qui appauvrissent la création. De fait, il est de plus en plus difficile de vendre des droits d’auteur.

Avec 25 ans de métier, Philippe Marchand allie avec le bon dosage des travaux publicitaires à des travaux personnels. De même, il est attaché au noir et blanc comme au développement de nouvelles techniques, telle la 3D. Un bel exemple à suivre.

Retrouvez Philippe Marchand sur le site www.philippe-marchand.fr ainsi que sur le site www.philmarch-images.fr

Partager cet article sur les réseaux sociaux

SHARE TWEET SHARE PIN
comment utiliser le catalogue Lightroom - tutoriels vidéos

About the Author

Jean-Christophe Dichant
J'ai créé Nikon Passion en 2004 pour vous aider à faire les bons choix, bien utiliser votre appareil photo et apprendre la photo.

Merci de remplir les champs ci-dessous pour laisser un commentaire.

Votre commentaire

Votre adresse email ne sera pas publique.


*


Lancez la discussion sur "Rencontre avec Philippe Marchand, lauréat du Prix APPPF"