Test Tamron 70-200 f/2.8 G2 : 2 semaines sur le terrain avec le télézoom pro Tamron

J’ai passé 2 semaines sur le terrain pour réaliser ce test Tamron 70-200 f/2.8 G2. Découvrez la présentation détaillée de cette optique expert-pro, le test complet, des photos et éléments de comparaison avec le Nikon AF-S 70-200mm f/2.8 E FL ED pour vous aider à faire votre choix si vous cherchez un 70-200mm f/2.8 !

Test Tamron SP 70-200 f/2.8 G2

Meilleur prix chez Miss Numerique

Les zooms téléobjectifs 70-200mm ouvrant à f/2.8  constant font partie des objectifs appréciés des photographes amateurs comme plus experts.

Ils offrent une plage focale suffisante pour couvrir une majorité de besoins, la grande ouverture permet un joli flou d’arrière-plan, la stabilisation d’image autorise des temps de pose de plus en plus longs et la qualité de construction en fait des compagnons de route quelles que soient les conditions.

Le seul point faible des zooms 70-200mm f/2.8 est leur tarif : s’agissant d’objectifs pros, il faut tabler sur un prix d’achat élevé, l’inflation en matière de prix des objectifs toutes marques confondues n’ayant pas arrangé les choses.

Test Tamron 70-200 f/2.8 G2, présentation

Afin de vous aider à faire votre choix, voici le test du Tamron 70-200 f/2.8 G2. Cet objectif concurrence les Nikon 70-200E FL ED VR et Sigma 70-200 mm f/2.8 DG APO OS EX HSM avec une formule entièrement revue et un tarif très agressif.

Le point fort du Tamron 70-200mm f/2.8 G2 est son tarif face à une concurrence Nikon très performante mais beaucoup plus onéreuse. Proposé à 1600 euros prix public, c’est près de 800 euros d’écart avec le Nikon VR2 et … 1600 euros d’écart avec le Nikon FL ED VR (le plus récent). Autant dire qu’une comparaison s’impose.

Tamron 70-200mm f/2.8 G2, présentation vidéo

Je vous propose de découvrir le Tamron 70-200 f/2.8 G2 avant d’aller plus loin :

Contexte

Un test sur la base de quelques photos ne saurait s’avérer suffisant pour juger des performances extrêmes de ce type de zoom. Il est nécessaire de disposer d’un banc optique pour évaluer les performances aux limites d’un tel objectif, avec un protocole de test clairement défini.

Je vous renvoie vers les sites spécialisés pour disposer de ces mesures, pour ma part j’ai fait le choix de faire ce test Tamron 70-200 f/2.8 G2 d’une façon différente. Je l’ai utilisé sur le terrain, dans différentes situations, comme vous pourriez le faire aussi.

Utilisateur régulier du Nikon 70-200mm f/2.8 VR2, j’étais curieux de voir quelles pouvaient être les différences avec cette nouvelle version du modèle Tamron.

Test Tamron 70-200 f/2.8 G2

Test Tamron 70-200 f/2.8 G2 : l’optique montée sur reflex Nikon D750

Pourquoi une ouverture f/2.8 ?

L’ouverture f/2.8 justifie le tarif des 70-200mm. Les contraintes sur la formule optique, la conception et la fabrication des lentilles, les nécessaires précisions mécaniques et électroniques justifient des coûts de production (et donc des tarifs de vente) plus élevés.

Pour autant utiliser un 70-200mm f/2.8 c’est découvrir la photo au téléobjectif sous un autre angle. Certes il faut composer avec une optique plus lourde et plus volumineuse que les modèles f/4 ou f/5.6. Mais pouvoir ainsi jouer avec le flou d’arrière-plan et la profondeur de champ, disposer d’un système VR très performant, d’une construction à toutes épreuves n’a pas d’équivalent.

Test Tamron 70-200 f/2.8 G2

Test Tamron 70-200 f/2.8 G2 – Nikon D750
75mm – ISO 100 – 1/600ème – f/2.8

Test Tamron SP 70-200 f/2.8 G2

Esthétique

Les objectifs SP Tamron (Super Performance) adoptent un design épuré. La disparition de la bague dorée, le crénelage plus discret des bagues de mise au point et de zoom, le revêtement eBAND donnent un aspect plus moderne à cette optique.

Le fût est plus homogène et l’ensemble a belle allure. C’est très subjectif mais vous êtes nombreux à accorder une certaine importance à l’aspect général d’une optique, je vous rejoins sur ce point.

Comparaison Tamron 70-200 G1 vs. G2 Test Tamron SP 70-200mm f/2.8 G2

 

Différences Tamron 70-200 G1 (en haut) vs. Tamron 70-200 G2 (en bas)

Optique

La formule optique du G2 reprend les 23 éléments en 17 groupes du G1 et utilise également des lentilles en verre XLD (Extra Low Dispersion) et ED (Low Dispersion).

L’optimisation de cette formule optique a permis la réduction de la distance minimale de 1,3m à 0,95m. Le rapport de grossissement maximum en profite pour passer de 1:8 sur le G1 à 1:6,1 sur le G2 (1:4,8 pour le Nikon FL ED).

Construction

Le Tamron 70-200mm G2 est bien construit. Je n’ai pas eu l’occasion de le soumettre à des conditions extrêmes durant le test (il a fait beau …) , mais utilisez-le sous la pluie et dans la poussière sans aucun état d’âme, je n’hésiterais pas à le faire, tout comme je le fais avec le Nikon VR2.

Aucun jeu particulier ne se fait sentir lors de la rotation des bagues de mise au point et de zoom, le pare-soleil tient bien en place, les commutateurs du système de réduction des vibrations présentent un crantage bien marqué.

Prise en main – Ergonomie

A l’image du précédent modèle, la bague de mise au point est proche de la bague de zoom. Les deux sont plus étroites, très fermes à l’usage sur l’exemplaire de test (neuf). La course de la bague de zoom, de 70 à 200mm est limitée, ce qui facilite le passage d’une butée à l’autre.

Malgré un crénelage plus discret que sur le G1, la tenue en main est au moins équivalente, la forme du crénelage en caoutchouc y est pour quelque chose et le ressenti très bon à l’usage.

Bague de mise au point

C’est la plus fine des deux, elle mesure 2 cm de large. Cette faible largeur ne pénalise en rien l’utilisation puisque le recours à cette bague est assez rare, l’autofocus fait son travail. Elle peut vous paraître fine, surtout comparé à l’autre bague, mais à l’usage, c’est suffisant.

Comptez environ 1/2 tour pour aller d’une butée à l’autre si vous voulez faire la mise au point en manuel. Le manque de butée déroute mais on finit par s’y faire.

Test Tamron 70-200 f/2.8 G2

Test Tamron 70-200 f/2.8 G2 : la bague de mise au point manuelle

Bague de zoom

La bague de zoom fait 3 cm de large, elle se manipule aisément avec ou sans gants même si j’aurais préféré une fermeté dans la rotation un peu moins affirmée. En pleine action un peu plus de souplesse facilite la variation de focale.

Le passage de 70 à 200mm se fait en tournant la bague vers la droite, un peu moins d’1/4 de tour vous permet de passer d’une limite à l’autre.

La position de cette bague en bout d’objectif vous permet de l’avoir entre les doigts lorsque vous êtes en situation de prise de vue. C’est à la fois confortable et pratique puisqu’il suffit de bouger pouce et index pour changer la focale sans remettre en question la tenue de l’ensemble boîtier-objectif.

Test Tamron 70-200 f/2.8 G2

Test Tamron 70-200 f/2.8 G2 : la bague de zoom

Les boutons

4 boutons vous donnent accès aux réglages du système de réduction des vibrations et à la gestion de l’autofocus.

Positionnés sur le côté gauche de l’optique ils sont donc manipulables avec la même main que celle qui tient l’objectif. Si vous êtes gaucher faites comme moi, changez vos habitudes !

Test Tamron 70-200 f/2.8 G2

Test Tamron 70-200 f/2.8 G2 : les boutons Autofocus et Stabilisation

Le système de réduction des vibrations est semblable à celui des Tamron récents comme le Tamron 150-600mm G2. Il propose 3 modes :

  • mode 1 : c’est celui du G1 avec une stabilisation sur deux axes. C’est le mode standard à choisir dans la plupart des cas.
  • mode 2 : ce mode est destiné aux prises de vue en filé et vous permet de suivre le sujet en mouvement. La stabilisation se fait sur un seul axe.
  • mode 3 : c’est le mode à utiliser pour les situations les plus exigeantes, le gain est maximum à près de 5 stops.

Le pare-soleil

Il est en plastique et se clipse en bout d’objectif. Sa taille s’impose en raison de la plage focale, j’aurais toutefois apprécié une finition un peu plus robuste, le « tout plastique »  inquiète un peu car les corolles restent souples, à voir sur la durée.

Test Tamron 70-200 f/2.8 G2

Test Tamron 70-200 f/2.8 G2 : le pare-soleil

Collier de pied

Le collier de pied livré avec l’objectif vous permet de fixer l’ensemble boîtier-objectif sur le trépied et d’éviter de forcer sur la semelle du boîtier.

C’est un bon point, même si l’absence de crantage entre les deux positions « portrait » et « paysage » se fait sentir. Difficile de trouver la bonne position quand on a l’œil collé au viseur. Il faut quitter celui-ci des yeux, ajuster la position du collier et reprendre la prise de vue. Pas très pratique.

Test Tamron 70-200 f/2.8 G2

Test Tamron 70-200 f/2.8 G2 : le collier de pied

Téléconvertisseurs Tamron

Test Tamron SP 70-200mm f/2.8 G2

les téléconvertisseurs Tamron x1.4 et x2

Le Tamron G2 est compatible avec les deux téléconvertisseurs Tamron x1.4 et x2 qui vous permettent d’atteindre une focale de 400mm (plein format) ou de cadrer comme avec un 600mm (APS-C). De quoi satisfaire les besoins des photographes animaliers.

L’autofocus

Tamron annonce un « autofocus plus réactif et plus précis » : c’est un paramètre très complexe à mesurer car il faudrait disposer d’un système de comparaison. Mais en pratique ce Tamron G2 fait jeu égal avec le Nikon FL ED et ce n’est pas rien.

Si différence il y a, elle se situe dans les derniers retranchements et des situations extrêmes comme une prise de vue en rafale 10im/sec. d’une voiture de course arrivant vers vous. Autant dire que pour toutes les photos de sport et de sujets en mouvement « classique », vous ne souffrirez jamais d’un AF lent.

Ce qui m’importe plus que la vitesse de mise au point c’est la précision et l’absence d’hésitations de l’AF. Rien de plus désagréable en effet que de voir l’objectif hésiter au moment crucial. Avec le Tamron G2, aucune hésitation, le point est fait et ne varie plus tant que vous ne bougez pas le doigt du déclencheur.

Le Tamron G2 ne dispose pas des 4 boutons AF répartis en bout d’objectif du Nikon FL ED, c’est une évolution qui aurait été bienvenue car cela apporte un confort supplémentaire dans l’action. Pouvoir libérer le déclencheur pour confier la mise au point au bouton AF est une pratique courante, et quand le bouton AF est au bout du doigt sur l’objectif c’est encore mieux. Léger désavantage au Tamron sur ce plan.

Autre besoin dans mon usage c’est un autofocus efficace quand la lumière manque. Les reflex récents sont capables de descendre à -4Il en détection AF si l’objectif suit. Avec le Tamron soyez rassuré, c’est le cas. Vous pouvez faire la mise au point dans l’obscurité, la détection est pratiquement aussi rapide et précise qu’en pleine journée.

Même constat lorsque j’ai utilisé les collimateurs les plus excentrés du Nikon D750. L’autofocus réagit aussi bien, un autre bon point.

Le Tamron 70-200mm f/2.8 G2 possède un bouton permettant de choisir la plage de mise au point :

  • choix 1 : sur toute la plage disponible de 0,95 m à l’infini,
  • choix 2 : de 3m à l’infini.

Cette fonctionnalité permet d’augmenter la réactivité de l’autofocus lorsque vous visez « loin ». A courte distance la nécessaire précision impose un calcul plus fin mais en pratique je n’ai constaté aucune différence à l’usage. J’avoue avoir laissé le réglage « toute la plage » la plupart du temps sans ressentir d’effets négatifs.

Console Tap-In

La console Tap-In est un accessoire optionnel que vous pouvez connecter à votre ordinateur (via prise USB) pour mettre à jour le firmware de l’objectif, procéder aux micros-ajustements de l’autofocus (pour éviter le back et front focus) et personnaliser le comportement de l’optique.

Console Tamron Tap-In Test Tamron SP 70-200mm f/2.8 G2

la console Tamron Tap-In sur le 70-200mm f/2.8 G2

Sur le 70-200mm G2 la console Tap-In Tamron permet :

  • le réglage de la mise au point,
  • la personnalisation du limiteur de distance de mise au point,
  • la personnalisation de la mise au point manuelle continue,
  • le réglage du système de stabilisation,
  • l’enregistrement des fichiers de paramètres personnalisés.

L’utilisation d’une console (dock) de mise à jour et personnalisation est une pratique qui se développe chez les opticiens indépendants. Elle a l’inconvénient d’impliquer un coût supplémentaire (environ 90 euros), tenez-en compte lors de l’achat.

La stabilisation

S’il y a un terrain sur lequel j’attendais le Tamron 70-200mm f/2.8 G2 c’est bien celui de la stabilisation et de la réduction des vibrations. Utiliser une longue focale implique en effet de réduire le flou de bougé du photographe et les risques de flou avec les temps de pose longs.

Le rendu dans le viseur est le même avec ce Tamron que ce que vous pouvez constater avec les Nikon. Dès que la stabilisation est active, l’image se fige dans le viseur et vous savez que vous pouvez déclencher. En pratique le délai pour arriver à ce résultat est très réduit, quelques dixièmes de secondes environ.

Le Nikon 70-200mm f/2.8FL ED s’est avéré très convainquant sur ce plan puisqu’il permet de gagner 4 stops effectifs. Tamron revendique 5 stops pour son G2, serait-il donc encore meilleur ? J’ai réalisé les tests ci-dessous dans des conditions difficiles : faible lumière, courte distance de mise au point, sans trépied bien évidemment.

Test Tamron 70-200mm f/2.8 G2

Test Tamron 70-200 f/2.8 G2 : la scène test et le collimateur actif en rouge

Test Tamron 70-200mm f/2.8 G2

70mm – f/2.8 – 1/40ème – VR Off : ce n’est déjà pas si mal …

Test Tamron 70-200mm f/2.8 G2

70mm – f/2.8 – 1/40ème – VR On mode 1 : c’est très bien !

Test Tamron SP 70-200mm f/2.8 G2

200mm – f/2.8 – 1/60ème
sans VR (en haut) et avec VR mode 1 (en bas)

La comparaison ci-dessus est particulièrement démonstrative.

Premier constat:  l’objectif est bien équilibré car il autorise des vitesses plutôt lentes sans « trop » de flou de bougé, les images faites à 70mm sont correctes sans stabilisation et excellentes avec.

Second constat : le stabilisateur est redoutable d’efficacité aux plus longues focales. A 200mm et au 1/60ème la netteté ne souffre d’aucun défaut. C’est une très belle performance qui place le Tamron G2 au niveau du Nikon FL ED.

Pour affirmer que ce système permet de gagner 5 stops il faudrait pouvoir le tester avec un protocole précis dans différentes situations de prise de vue. Mais qu’il s’agisse de 4 ou 5 stops, le résultat est plus que satisfaisant et à la hauteur du Nikon 70-200.

La qualité d’image

Comme pour tous les tests d’objectifs que je réalise, je ne vous propose pas de courbes techniques. Je laisse les sites spécialisés dans les passages au banc optique présenter leurs résultats scientifiques. Je préfère m’intéresser à ce que chaque objectif m’apporte – ou pas – dans ma pratique.

Utiliser un 70-200mm f/2.8 c’est voir la photo autrement. Vous n’achetez pas un tel objectif pour l’utiliser uniquement à f/2.8 mais quand c’est le cas il se doit d’être bon sans quoi mieux vaut envisager un f/4 moins onéreux (par exemple le Nikon 70-200mm f/4).

Je suis particulièrement attentif au vignettage qui impose un post-traitement s’il est trop visible à pleine ouverture et limite les usages en JPG natif.

Les photos ci-dessous montrent un vignettage très présent à f/2.8, les coins sont particulièrement assombris. Le défaut s’estompe à f/4 pour disparaître à partir de f/5.6. C’est proche de ce que j’ai obtenu avec le Nikon FL ED, avec un léger avantage pour le Nikon FL ED.

Test Tamron 70-200mm f/2.8 G2

Test Tamron SP 70-200 f/2.8 G2 : vignettage f/2.8

Test Tamron 70-200mm f/2.8 G2

Test Tamron SP 70-200 f/2.8 G2 : vignettage f/4

Test Tamron 70-200 f/2.8 G2

Test Tamron SP 70-200 f/2.8 G2 : vignettage f/5.6

Voici quelques images qui vous donneront un aperçu des possibilités offertes par ce Tamron G2. Pour faire simple, c’est très bon et équivalent aux images faites avec le Nikon FL ED.

Test Tamron 70-200 f/2.8 G2

Test Tamron 70-200 f/2.8 G2 : 200mm – 1/640ème – f/2.8

Test Tamron 70-200mm f/2.8 G2

Test Tamron 70-200 f/2.8 G2 : 100mm – 1/2500ème – f/2.8

Test Tamron 70-200mm f/2.8 G2

Test Tamron SP 70-200 f/2.8 G2 : 200mm – 1/640ème – f/2.8

Test Tamron 70-200mm f/2.8 G2

Test Tamron 70-200 f/2.8 G2 : 200mm – 1/640ème – f/2.8 (crop image précédente)

Le flou d’arrière plan

A 200mm et pleine ouverture f/2.8 à vous les flous d’arrière-plan très marqués ! Le diaphragme à 9 lames (électromagnétique en monture Nikon mais pas avec toutes les montures) offre un rendu très agréable, le premier plan est mis en valeur et vous pouvez même jouer avec cet effet pour inverser les rôles.

Test Tamron 70-200mm f/2.8 G2

Test Tamron 70-200mm f/2.8 G2
185mm – ISO 100 – 1/1600ème – f/2.8

Test Tamron 70-200mm f/2.8 G2 : verdict

Tamron propose un 70-200mm f/2.8 G2 aux prestations très convaincantes. Qu’il s’agisse de la construction, de la présentation ou des performances globales le G2 est au niveau des meilleurs dans sa catégorie. S’il manque des quelques apports du Nikon E FL ED (respect de la focale 200mm, boutons AF, souplesse des bagues), il l’emporte largement en matière de rapport performances/prix.

Vous avez la version G1 du 70-200 mm f/2.8 Tamron

La stabilisation 3 modes, la réactivité de l’autofocus, la présentation et la construction du G2 peuvent vous inciter à changer. La différence sur la qualité d’image ne vous sautera pas aux yeux, mais la qualité tant perçue que réelle du G2 est supérieure.

Vous n’avez pas encore de zoom 70-200mm f/2.8 mais vous ça vous tente

Photographier à 200mm et à grande ouverture vous tente ? Vous n’avez pas le budget pour vous offrir le Nikon 70-200mm f/2.8 E FL ED ni le précédent modèle VR2 ? N’hésitez pas, le Tamron G2 est au niveau du FL ED pour moitié moins cher.

Meilleur prix chez Miss Numerique

Vous avez des questions ? Des remarques sur ce test ? Laissez un commentaire et parlons-en !

Partager cet article sur les réseaux sociaux

SHARE TWEET SHARE PIN
comment utiliser le catalogue Lightroom - tutoriels vidéos

About the Author

Jean-Christophe Dichant
J'ai créé Nikon Passion en 2004 pour vous aider à faire les bons choix, bien utiliser votre appareil photo et apprendre la photo.

Merci de remplir les champs ci-dessous pour laisser un commentaire.

Votre commentaire

Votre adresse email ne sera pas publique.


*


34 Commentaires sur "Test Tamron 70-200 f/2.8 G2 : 2 semaines sur le terrain avec le télézoom pro Tamron"

  1. Battaglini Jean-françois | 5 août 2018 à 13 h 32 min | Répondre

    J’ai acheté le 70/200 G2 le 24/02 en remplacement du 70/200 G1 que je possédais depuis le 15/02/2014 en profitant de la prime à la reprise de 100€ offerte par Tamron à ce moment là. Le nouveau est mieux fini la qualité d’image est plus homogène sur l’ensemble du champ . Sur l’ancienne version j’avais testé un tc 1.4 sigma qui ne fonctionnait pas, autofocus erratique. J’utilise un TC 14 EII dont j’ai limé l’ergot métallique (le tuto se trouve sur le net) cela fonctionne bien sur les deux modèles. Je me sert de cet objectif pour du sport en salle (hockey sur glace) et pour du paysage. Seul défaut il arrive qu’en sortant l’objectif du sac les boutons de l’AF et du VR qui sont proéminents se dérèglent.

  2. Bonjour.
    Merci pour tous vos tests en général.
    Je relance la question d’un membre ici : qu’en est-il de la focale à 200 mm à courte distance par rapport au Nikon VR II ( Je possède ce dernier et c’est agaçant le cadrage non respecté à 200 mm ) ?
    Et la qualité d’image par rapport au VR II ? Qui est déjà très bonne je reconnais.
    Sigma doit sortir un nouveau 70-200 ?
    Merci.

  3. bonjour
    que pensez vous de cet objectif avec un D500 ?

    • J’ai un D500 et je viens de me payer la G2 suite à la lecture de l’article (pas envie de casser la tirelire pour la Nikon…)

      C’est juste époustouflant! L’appareil est débridé côté AF; c’est plus rapide et précis que tout ce que j’ai eu jusqu’à présent et ça pique à toutes les ouvertures. Belles couleurs, beaux contrastes, vignettage inexistant (APS-C); c’est pas compliqué, je ne corrige presque rien dans LR. En plus, avec les montées en ISO permises du boîtier et une ouverture f2.8, ça devient un redoutable duo pour le sport (ce que je fais). Probablement que la toute nouvelle Nikon est encore meilleure, mais 2000$ meilleure? Certainement pas!
      J’ai hésité entre la Tamron G2 neuve et ses 5 ans de garanti et une Nikon VR2 d’occasion, mais pas très longtemps puisque justement, j’ai une garantie.

      Oh oui, c’est lourd… le prix à payer pour une 2.8 de 70-200… ce qui n’empe Pas que j’ai tout le temps cet objectif sur le boîtier!

    • Que du bien au ratio de focale près qui en fait un pseudo 105-300

  4. Thierry Lallement | 20 juin 2018 à 11 h 39 min | Répondre

    Merci Jean-Christophe,

    En fait, non! Je suis encore plus hésitant après avoir lu cette excellente critique. La question qui tue: une G2 toute neuve ou une VR2 d’occasion sur mon D500 qui souffre de ne pas avoir un objecteur télé à la hauteur de ses performances en AF?

    Merci de tout cœur; on vous suit de l’autre côté de l’Atlantique,

  5. bonjour Jean-Christophe, une question se pose : Les corrections des défauts d’objectifs integrées aux appareils nikon ( distorsion, vignetage…) pour les jpg sont-elles appliquées avec le tamron ?
    cordialement

  6. un GRAND merci c’est positif et très intéressant.
    Sigma n’a t-il précisé la date de sortie de son modèle concurrent ?
    La comparaison sera très instructive y compris au niveau… tarif.

    • Le modèle Sigma devrait être annoncé bientôt. Niveau tarif, l’actuel est en-dessous de 1000€ mais ne rêvons pas, le prochain sera sans doute au moins au même prix que le Tamron G2 donc la comparaison sera plus instructive sur tout le reste 😉 .

  7. Jean-Pierre CHARBONNOT | 1 septembre 2017 à 16 h 29 min | Répondre

    Bonjour Jean-Christophe et merci pour tout ce que tu fais pour nous !
    J’ai acquis un (très convaincant) zoom Tamron 70-200 f/2.8 G2 et je voudrais savoir si on peut l’utiliser avec un téléconvertisseur Nikon, par ex. le TC-20EIII ?
    J’ai un boîtier Nikon D500.
    Merci pour ta réponse.

  8. QUEUGNIET THIERRY | 26 mai 2017 à 17 h 46 min | Répondre

    pourquoi il n’y a pas de 70/200 G2 pour les boitiers PENTAX c’est du racisme envers cette marque d’appareil numérique , c’est comme pour le 150/600 toujours pour NIKON et CANON et pour les gens qui ont des boitiers PENTAX on se gratte c’est pas normal je le repète c’est du racisme

    • J’ignorais que Pentax était une race, mais à votre place je poserais cette question…A PENTAX! Ils vous expliqueront peut-être aussi pourquoi Tamron n’a pas fait sa version G1 et leurs 15-30 et 24-70 en Pentax également, mais je parie qu’il y a un lien avec le fait que Pentax les a reprises et mis leur nom dessus, comme le fait que Sigma et Tamron ont sans doute pensé que fabriquer des objectifs plein format pour une marque qui ne fabriquait pas de boitier pour les coller dessus ne serait pas bénéfique pour eux (et ce n’est pas un boitier sorti 10 ans trop tard qui va changer ça dans l’immédiat).

  9. Bonjour Jean-Christophe
    Merci pour ce test alléchant rapport qualité/prix.
    Je possède un D750
    le Tamron SP 70-200mm f/2.8 Di VC USD G2 est il compatible avec les TC autres que Tamron (tc 20E par exemple) et combien de diaf sont perdus si on l’utilise?

  10. Merci pour vos avis technique.
    Quand pourrez vous nous donner un avis sur le dernier TAMRON 10 -24 stabilisé, et un petit comparatif avec le NIKON?
    Cordialement

  11. bonjour Jean-Christophe
    Merci pour ce test, c’est toujours intéressant de voir les progrès des constructeurs concurrent.
    j’ai pour ma part un Sigma 70-200 f/2.8 HSM OS et un Nikon AF-S 70-200 f/2.8 FL ED VR2 et un Sigma 120-300 f/2.8 HSM OS pour mon D7100 et D4

  12. Bonjour J-C. Merci pour ce test, j’ai acheté le G1 il y a 3 mois que je monte sur mon D7000 et D610, et pour le moment je me régale bien, le piqué est vraiment bon. Le Vr et certainement plus performant ainsi que la vitesse de MAP sur le petit dernier. Je pense que les futurs acquéreurs de ce zoom seront satisfait, le rapport qualité prix est imbattable.
    Gérald

  13. Bonjour Jean -Christophe.

    Merci pour cet article intéressant. Par rapport à la VRII Nikon, qui a un problème de longueur focale à courte distance de MAP, qu’en-est-il pour ce tamron? Je suis utilisateur de la VRII.

    Merci

  14. Bonjour Jean -Christophe.
    J’apprécie beaucoup votre travail. Continuez.
    A 1600 e l’objectif, je resterai encore longtemps avec mon Nikon Nikkor AF 70/300 4./5.6 !!!!! qui me rend bien service.

  15. MONTAGNE Dominique | 14 mai 2017 à 18 h 28 min | Répondre

    Merci pour ce test très éclairant. On en demande toujours plus… que donnerait la comparaison avec le Sigma 70-200 f 2.8 ? Son prix est plus proche de celui du Tamron !

    Merci pour ces informations passionnantes pour moi.

    • Le Sigma est d’ancienne génération, le Tamron G2 est bien devant. Ce sera plutôt face au prochain 70-200 f/2.8 Sport de Sigma, fin d’année selon les rumeurs, qu’il faudra le comparer.

  16. bonjour Jean-Christophe. Je n’ai pas encore d’objectif zoom et je t’entends parler de « 5 Stop Stabilisation ». Je suis familier avec les stops pour les ISO et l’ouverture mais là je ne vois pas le rapport avec le zoom ? Comment appliquer des stops à la stabilisation ?
    Merci

  17. Bjr Jean Christophe
    Tu parles d’un prix public à 1600€ mais j’ai eu le miens ( eglobale) a 1150€.
    La différence est telle que j’en vientca me demander si c’est le meme.

  18. Je possède un Nikon D300 + un 10-24mm f/3.5-5.6 Nikkor, un Nikon D750 + un 24-120 f/4 Nikkor + un 300mm f/4, un convertisseur 1.convertisseur Nikon TC 14EIII ainsi qu’un 50mm f/1.8 D. Toujours satisfait du matériel Nikon je me demande quelle peut être la différence entre le Tamron et le Nikon dans le temps. Avez-vous eu des retours pour d’autres objectifs Tamron celui testé étant trop récent pour juger.
    Merci pour vos vidéos et pour vos bons conseils.

  19. Une belle réussite, ce Tamron G2. Il pallie tous les « manques » du G1 (limiteur de distance et stabilisation verticale, présents sur les versions Nikon et même la vieille version Sigma) et l’améliore sur tous les autres points (AF un peu plus rapide, construction encore plus sérieuse, qualité optique en hausse notamment aux extrémités, stabilisation améliorée avec un mode priorité image au détriment de la visée, la distance de MAP minimale plus courte).
    L’avantage du limiteur de distance peut être, je pense, plus évident utiliser avec la console tap-in qui permet de modifier les distances.

  20. Merci de me dire si je peux utiliser cet objectif sur un 5300…même si je n’ai pas tout compris, je suis toujours très tentée par ces plages de télé. Cordialement

  21. Bonjour,
    Merci pour ce test, très complet.
    Est-ce que l’autofocus fonctionne bien lorsque l’on positionne un téléconvertisseur 2x avec un D800e (ou modèle équivalent) ? Je sais que selon le boîtier, il ne marche pas tout le temps.