Un viseur hybride pour les futurs reflex numériques Nikon ?

Si l’on en croit les récents dépôts de brevets faits par Nikon, le constructeur japonais serait en train de développer un viseur hybride pour ses prochains reflex numériques. Tout comme celui du Fuji X100, fort apprécié par ailleurs, ce viseur proposerait une visée optique complétée d’une visée électronique dès lors que les conditions de visée ne sont plus confortables pour l’utilisateur.

Un viseur hybride pour les futurs reflex numériques Nikon ?

L’avantage d’un viseur hybride est de pouvoir proposer à la fois une visée optique classique, comme on la connait depuis les débuts de la photographie, et une visée électronique, comme celle des modèles bridges par exemple. Cette visée électronique, dans le viseur et non sur l’écran arrière, utilise un écran LCD qui projette l’image vue par l’objectif dans le viseur. Ce type de visée peut ainsi, parce qu’il s’agit d’une image électronique et non optique, se voir compléter d’informations de prise de vue – exposition, limites de cadrage, etc.

viseur hybride du Fuji X100

exemple d’affichages dans le viseur hybride du Fuji X100 – source Fuji

Les deux autres avantages de ce type de visée sont la possibilité d’avoir un cadre 100% très simplement, ce que ne permettent pas tous les viseurs, et surtout une image lumineuse lorsque les conditions de prise de vue sont difficiles : basses lumières, nuit, forts contrastes, contre-jour.

Si ce type de viseur arrive sur les prochains reflex numériques Nikon comme le probable Nikon D800 ou Nikon D4, il y a fort à parier qu’il fera réagir le petit monde des nikonistes, créant un nouveau bouleversement dans les habitudes. Mais c’est aussi ça l’intérêt de l’innovation que de faciliter la vie de l’utilisateur. A condition que le système soit débrayable, que l’utilisateur ait la main sur son fonctionnement et que la visée optique ne soit pas négligée pour autant. On tient à nos viseurs optiques plein format plein champ Monsieur Nikon !

Source : Petapixel

Télécharger cet article en PDF

Télécharger l'article en PDF

Vous recevrez par mail des conseils photo, des sujets inédits, des offres réservées aux abonnés et des réductions sur mes formations. Vous pourrez aussi échanger avec moi directement.

Partager cet article sur les réseaux sociaux

SHARE TWEET PIN
comment utiliser le catalogue Lightroom - tutoriels vidéos

About the Author

Jean-Christophe Dichant
J'ai créé Nikon Passion en 2004 pour partager ma passion. REJOIGNEZ MA LISTE DE CONTACTS PERSOS et recevez des conseils pratiques et motivants.

Merci de remplir les champs ci-dessous pour laisser un commentaire.

Votre commentaire

Votre adresse email ne sera pas publique.


*


3 Commentaires sur "Un viseur hybride pour les futurs reflex numériques Nikon ?"

  1. L’idée n’est pas inintéressante, mais je ne vois pas l’intérêt de remplacer purement la visée directe par une visée électronique tout simplement parce que le module de mise au point (22) est actif uniquement quand le miroir (21a) est en place : étant donné que le miroir doit être relevé pour que le LCD de la visée électronique (32) se soit pas brouillée par la lumière circulant dans le pentaprisme (03), pouvant provoquer des images fantômes, la mise au point sera faite par détection de contraste sur le capteur (26), et on connait les lacunes de ce système, notamment en faible lumière.

    Quand aux informations dans le viseur, les données affichés en surbrillance sont, pour ma part, largement suffisantes, le reste des infos étant déjà affichés sur l’écran d’épaule (et je change rarement la BdB ou la Qualité à la volée, et quand tu connais tes objectifs tu n’as pas besoin de savoir à quelle longueur focale tu es en temps réel).

    Par contre, pouvoir continuer à avoir un image au moment où le miroir se lève peux être appréciable pour continuer à suivre un sujet en mouvement pendant un shoot en rafale (je pense aux photos de sport essentiellement) ou une pause longue. Malheureusement, ça risque d’être difficilement applicable (ou provoquer des scintillements) du au fait que le shutter (25) est lui aussi actif dans la procédure d’obstrue (et c’est essentiellement lui qui permet d’atteindre des vitesses de l’ordre du 1/8000s, pas le miroir)…

    En conclusion, je penche plus vers un nouveau gadget qu’on pourra éventuellement retrouver sur des modèles tout public ou plus orientés vidéo (garder le côté relativement compact du reflex, sans être obligé de coller un viseur souvent plus long que le boîtier est épais sur l’écran LCD arrière(26)). Sur des boîtiers pro tel que le D800 ou le D4, je pense que ce serait superflu (sinon j’espère aussi qu’il soit possible de complètement le désactiver).
    Sur le D800 j’attends plus le mode Quiet (dont je regrette l’absence sur le D700) qu’une visée électronique…

  2. c’est pas comme s’il y avait déjà le liveview sur les reflex actuels …