Prise en main Nikon D5 : 20Mp, 102400 ISO, 153 collimateurs AF, vidéo 4K et Expeed 5 !

Nikon frappe fort en ce début d’année avec la présentation du nouveau Nikon D5 annoncée en fin d’année dernière. Ne vous fiez pas aux apparences, elles sont trompeuses : le Nikon D5 semble proche du D4s mais en y regardant bien à deux fois, il s’agit d’un tout nouveau boîtier qui vient de franchir certaines limites et place la barre très haut face à la concurrence.

J’ai eu l’occasion de prendre en main le Nikon D5, voici la revue de détail.

Test Présentation Prise en main Nikon D5

Nikon D5 : Je ne suis pas un D4s rhabillé !

Un peu moins de deux ans après l’annonce du Nikon D4s, c’est donc son successeur Nikon D5 qui fait la Une de l’actualité photo de début d’année. Rappelez-vous l’année 2007 : Nikon annonçait un couple mythique, les D3 et D300 … En 2016 c’est d’un nouveau couple dont il s’agit avec les D5 et D500 (voir la présentation détaillée du Nikon D500). Autant dire que la marque a mis les bouchées doubles avec deux boîtiers qui vont marquer les esprits comme l’ont fait leurs prédécesseurs de l’époque.

Nikon D5 : Autofocus 153 collimateurs

Le Nikon D5 dispose du tout nouveau module AF Nikon MultiCam 20k, un module qui propose :

  • 153 collimateurs AF dont 55 sélectionnables
  • 99 collimateurs en croix dont 35 sélectionnables
  • 15 collimateurs compatibles f/8 dont 9 sélectionnables
  • une surface couverte supérieure à celle du format DX et supérieure à celle du module AF du D4s
  • une détection possible jusqu’à -4Il

Ce module AF atteint un tel niveau de performance que les ingénieurs Nikon ont du le doter d’un nouveau processeur dédié afin que l’ensemble suive la cadence imposée. L’autofocus du D5 n’est donc plus piloté par le module Expeed mais bien par un processeur spécifique, une première chez Nikon.

Test Présentation Prise en main Nikon D5

Nikon D5 : Capteur CMOS 20.8 Mp

Le Nikon D5 dispose d’un nouveau capteur CMOS de 20.8Mp, une définition qui répond bien aux attentes des photographes pros en matière de photo d’action, de sport, animalière et sociale.

Ce capteur propose une plage de sensibilité de 100 à 102.400 ISO, produit des fichiers RAW/NEF pleine définition ou de taille réduite au format M/S RAW (S-RAW uniquement sur le D4s).

La valeur ISO étendue maximale (Hi5) atteint 3.280.000 ISO, oui 3.28M d’ISOs !

Pourquoi une telle valeur d’ISO ?

Il est loin le temps où un boîtier pro ne servait qu’à faire des photos. Les usages d’un boîtier tel que le D5 sont nombreux mais peuvent se répartir entre deux domaines majeurs : la photographie traditionnelle et la reconnaissance de scènes (je laisse volontairement de côté la vidéo, voir plus bas).

En photographie, la valeur limite de 102.400 ISO est déjà une très belle valeur. Les premières images tests montrées par Nikon et réalisées à 51.200 ISO (les autres arrivent ..) sont bluffantes. La qualité d’image est celle du D4 à 6400 ISO ou presque …

Les valeurs de sensibilité extrêmes sont elles attendues par tous ceux qui utilisent ce type de boîtier pour la reconnaissance : les forces armées, les services de Police, les renseignements et quelques autres acteurs qui ne le disent pas toujours. Leurs usages ne sont pas photographiques du tout mais il peut être crucial de savoir détecter en pleine nuit si une porte s’ouvre vers l’intérieur ou l’extérieur, s’il y a une ou deux serrures et de quel modèle, etc. Le Nikon D5 et ses millions d’ISO devient alors une machine indispensable pour obtenir des informations de ce type. Il n’est bien évidemment pas question de photographie à ce niveau là.

Nikon D5 : Expeed 5

Pour permettre un tel niveau de performances, le Nikon D5 est équipé du nouveau module Expeed 5 qui regroupe un processeur, un système d’exploitation embarqué et un système de traitement d’images. Cet ensemble permet également au D5 de proposer la vidéo 4K à 30p à 3840×2160 pixels avec un débit de 144Mbps en Full ISO. Time Lapse en 4K et photo en 8Mp sont de la partie en tournage vidéo, l’enregistrement des séquences d’une durée maximale de 6mn étant assuré sur les cartes XQD. La sortie est comaptible HDMI 4.2.2.

Nikon D5 : capteur de lumière 180.000 pixels

Le Nikon D5 embarque un nouveau capteur de mesure de lumière RGB d’une définition de 180.000 pixels. Ce capteur est couplé au tout nouveau mécanisme de miroir dont le fonctionnement inédit permet des mouvements plus rapides que sur le D4s, une meilleure reconnaissance de scène en mode rafale et des cadences plus élevées.

Miroir et sous-miroir : une histoire de désynchronisation

Sur un reflex traditionnel, le mouvement du miroir est synchronisé à celui de l’obturateur de façon à ce que chacun fasse ce qu’il a à faire à tour de rôle. Cette architecture a largement fait ses preuves mais limite la cadence maximale puisque le miroir doit attendre l’obturateur et inversement.

Sur le Nikon D5 (et le Nikon D500) les deux mouvements sont désynchronisés. Le mouvement du sous-miroir ne suit plus celui du miroir, il reste plus longtemps en place pour permettre une meilleure mesure de lumière et une cadence extrême. Le Nikon D5 est capable de shooter à 12 im/Sec avec AF continu et 14 im/sec. avec miroir relevé.

Pour suivre cette cadence infernale le D5 est équipé d’un buffer qui avale sans sourciller 200 RAW au format 14bit sur cartes QXD.

Pourquoi deux cartes XQD ?

Le D5 dispose de deux slots XQD et délaisse donc les cartes CF. Nikon prévoit toutefois de proposer la modification du boîtier (via retour SAV) pour remplacer les emplacements XQD par deux emplacements CF si vous êtes (vraiment) nostalgiques de ce format.

L’intérêt des cartes XQD est de satisfaire les besoins du D5 en matière de cadence. Les cartes XQD permettent de stocker 200 RAW 14 bits en rafale quand les cartes CF limitent la cadence à 82 RAW. De même le temps de téléchargement des images via l’interface USB 3 est de 35 secondes seulement pour 1000 RAW contre 2mn avec les cartes CF.

Test Présentation Prise en main Nikon D5

Nikon D5 : connectivité étendue

Nikon répond aux besoins des photographes professionnels qui doivent transmettre leurs images le plus vite possible lors des grands événements qu’ils couvrent. Pour cela le D5 propose plusieurs modes de transfert.

Le nouveau transmetteur WiFi Nikon WT-6 autorise un débit de 130Mbps (30Mbps sur le précédent WT-5) avec une portée de 200m (180 avec le WT-5). Ce débit Wifi est supérieur à celui de la connexion LAN des précédentes générations.

Le transfert via l’interface Ethernet LAN atteint 400Mbps (175Mbps précédemment).

Notons également que le D5 est accessible à distance via un navigateur internet (en mode Access Point) pour que le photographe puisse récupérer ses images. La gestion des données IPTC avant le transfert est également rendue possible via ce même mode d’accès (donc au travers du WT-6) pour que le photographe puisse légender et copyrighter ses photos avant de les transmettre.

Test Présentation Prise en main Nikon D5

Nikon D5 : ergonomie revue et construction tous temps

Le Nikon D5 reprend l’architecture générale du Nikon D4s tout en apportant les quelques améliorations ergonomiques demandées par les photographes pros.

La face avant dispose de 3 boutons au lieu de 2, le prisme est légèrement différent. La face arrière fait toujours la part belle aux commandes et boutons à usage unique. Le réglage de la sensibilité ISO est déplacé sur le capot supérieur à proximité du déclencheur, une position utile pour profiter de la plage ISO de ce D5.

L’écran arrière mesure 3,2 pouces, il dispose de 2.360k pixels au standard XGA 400 dpi et a la particularité d’petre tactile.

Pourquoi un écran tactile sur un reflex pro ?

Hérésie ? Que nenni ! L’écran tactile du Nikon D5 est loin d’être un gadget puisqu’il autorise le contrôle de la mise au point en mode Live View. Cette fonction permet de pointer du doigt le sujet et de faire la mise au point sans avoir à déplacer le carré bien connu avec le pad arrière. Gain de temps appréciable.

Cet écran tactile permet également la saisie d’informations textuelles : légendes, copyright, données IPTC sont alors gérables du bout du doigt très rapidement. Et aller vite est un des critères qui compte pour les photographes pros.

Le Nikon D5 dispose d’un châssis en alliage de magnésium intégral, la construction fait appel à bon nombre de joints d’étanchéité qui font de ce boîtier un baroudeur tous temps.

L’autre bonne nouvelle concerne l’alimentation puisque le D5 conserve la batterie Nikon EN-EL18a du D4s mais consomme près de 50% de moins ! L’autonomie est donc largement accrue, elle passe de 2500 photos environ sur le D4S à près de 3780 sur le D5 !

Nikon D5 : Tarif et disponibilité

Le Nikon D5 est disponible dès le mois de Mars 2016 au tarif public de 6999 euros TTC. C’est le prix à payer pour un tel ensemble qui dépasse de loin ce que Nikon a pu proposer à ce jour en matière de boîtier pro. Gageons toutefois que ce tarif baissera dans les mois qui viennent, comme pour tout reflex, pour atteindre un probable 6500 euros TTC et être ainsi aligné avec les tarifs des modèles précédents à leur sortie.

Nikon D5 : premières impressions

Bien loin d’une simple mise à jour cosmétique du D4s, le D5 innove sur tous les fronts : capteur, AF, traitement d’image, vidéo, cadence, connectivité, écran, ergonomie. Nikon frappe un grand coup et rassure ainsi tous ceux qui pensaient que la marque avait perdu toute capacité d’innovation.

La sortie simultanée d’un couple D5/D500 aux caractéristiques proches va permettre aux photographes pros de disposer de deux boîtiers complémentaires, un au format FX et l’autre au format DX. La gamme retrouve ainsi toute sa consistance.

Ce Nikon D5 devrait occuper les premières places sur un marché pro qui ne compte que peu d’acteurs majeurs, c’est en tout cas une très belle proposition qui reste à confirmer après les premiers tests qui s’annoncent déjà passionnants !

Source : Nikon

Vos remarques et commentaires sont les bienvenus ci-dessous …

Partager cet article sur les réseaux sociaux

SHARE TWEET SHARE PIN
comment utiliser le catalogue Lightroom - tutoriels vidéos

About the Author

Jean-Christophe Dichant
J'ai créé Nikon Passion en 2004 pour vous aider à faire les bons choix, bien utiliser votre reflex et apprendre la photo.

Merci de remplir le champ ci-dessous pour laisser un commentaire. Vous n’êtes pas obligé de vous inscrire pour laisser un commentaire sur ce site. En savoir plus.

Les commentaires sur Nikon Passion

Chaque article du site www.nikonpassion.com vous propose une zone de commentaires pour poser vos questions ou réagir.
Voici comment procéder si vous ne disposez pas de comptes réseaux sociaux et si vous ne souhaitez pas créer un nouveau compte Disqus. Disqus est le système qui gère les commentaires et l'antispam.

  • didiercocco

    Un miroir semi transparent, un viseur oled, 1 million d’iso, entre autres…

  • J’attends du D5 … un petit frère ! Ce que le D700 était au D3. Donc un D500 ?
    Une sorte de D810 mais avec moins de pixels.

    • Autant dire que l’attente risque d’être vaine … 😉

      • On a eu le D750 qui est sympa pour la vie professionnelle, j’attends un boitier orienté  » reportage « . Le D810 me tente grandement mais qui dit reportage dit voyage, donc bagages légers. Pas trop envie d’avoir le sac à dos rempli de disques durs.

    • moi aussi pareil 🙂

    • Alexandre Verbeke

      Le D700 était à ce moment-là la seule alternative au D3 en plein format. Aujourd’hui c’est loin d’être le cas avec les D6xx/750/8xx/f.

  • Lecomte Philippe

    Des clients!!!

  • Louis Wauters

    A ce stade, pas de quoi penser à la revente de mon D4s…
    Attendons les caractéristiques précises, les premiers essais, les… premières maladies de jeunesse et puis nous verrons.
    En ce qui me concerne, j’ai toujours bien aimé les versions « s » chez Nikon! Chez Apple aussi d’ailleurs!

    • Derek Hughes

      Ni à celle de mon D3s… 🙂

      • Louis Wauters

        Absolument. Je suis passé au D4s pour, si je puis dire, « compléter » mon D800 que je continue à préférer pour le studio ou la macro, notamment.

  • brunoavignon

    J’attends essentiellement de Nikon qu’ils modernisent leur gamme avec des capteurs BSI (ou rétroéclairés) pour shooter sans bruit à 6400iso, un D900 avec le 42Mp de SONY serait une bonne idée mais si la coopération faiblit entre les deux compagnies il est urgent de trouver une autre source de capteurs…

    j’attends aussi un boitier APS-C pro avec un déclencheur silencieux pour aller avec les nouveaux télés légers….
    bon, Noel est proche…;-)

  • Jacques Girardier

    J’attends surtout qu’ils ne me fassent pas passer pour un néenderthalien avec mon D90 de 5 ans !!!
    Qu’ils provisionnent mon compte en banque…
    Sérieusement, qu’ils continuent à me faire rêver !

  • Delhière Jacques

    Bonjour,
    A quand un capteur aussi performant que le Canon EOS 5DS ou EOS 5DSR à 50Mp et à seulement €3599 et €3799 TTC?(chez DigitPhoto le meilleur site en ligne qui existe à ma connaissance!!!!)Si Nikon veut garder le top,il faut que leurs ingénieurs réagissent.Si Canon le fait,Nikon doit aussi être capable de le faire et à un prix au moins aussi compétitif que Canon.Pourquoi une telle différence?J’attends les commentaires.Bonne journée à tous.J.D.

    Ps:1/Mes appareils sont un D40X et deux D7000 avec différents objectifs(105mm,18/300mm Nikon etc…)dont je suis entièrement satisfait à tous les points de vue.
    2/Les commentaires de Monsieur Louis Wauters me paraîssent très judicieux…

    • Il faut comparer ce qui est comparable. Le concurrent Canon du D4s/D5 est au moins aussi cher. Le 50Mp n’a pas de rapport, c’est un autre usage. Et il saut savoir que ces boîtiers sont achetés à 50% par des amateurs, ce qui prouve que le prix n’est pas le problème. Le Canon 5Ds est le concurrent du Nikon D810 qui est vendu moins nos cher que le Canon …

    • Thierry

      La course aux pixels n’est qu’un argument marketing, auquel souscrivent beaucoup trop d’amateurs naïfs, et qui d’ailleurs sont infoutus de faire la moindre différence, ne serait-ce que sur un À3 ou un À2…….

      • dsc

        alors oui et non. j’ai était le 1er a demandé a Canon pourquoi ?
        et voici la réponse. Cette jusqu’as present c’était pour l’impression et studio mais maintenant il prepare un ….250Milions de pixels !!!! OUI vous avez bien lu 🙂 Pourquoi tous simplement pour du CROP et oui cela permettra au professionnel de travailler avec un simple 70-200 et evité le transport de très grosse optique, il leurs suffira de simplement recadré leurs images en post production et de ne plus ce casser le dos en transportant ce lourd matos. 😉

        • Luc Viatour

          sauf que la résolution d’une optique aussi bonne quelle soit sera atteinte aux environs de 50MP et encore certainement pas à pleine ouverture ou sur les bords. De plus la diffraction lumineuse ne permet pas d’avoir du détail au dessus de telles résolution sur du 24×36, pour aller plus haut il faut aller vers le moyen format. Alors croper une image de 250MP c’est juste voir un énorme flou.

    • Louis Wauters

      Merci!
      Ceci étant, comme écrit par Nikon Passion, on ne peut absolument pas comparer l’EOS 5DS ou 5DSR avec un boîtier D4/D5 que ce soit en termes de prix, de pixels, de qualité de construction et, surtout, d’usage.
      Chez Canon, le boîtier comparable au D4s est l’EOS 1DX qui vaut aussi un bon 5500€!
      Clair que c’est très très très cher… Mais ces boîtiers sont fabuleux quand on doit travailler, par exemple, à très basse lumière ou quand on doit saisir un bref instant (rafales) ou encore quand les conditions météo sont terribles, …
      PS : la performance du capteur ne se mesure pas qu’au nombre de pixels ?

    • Louis Dubé

      un 5ds qui vaux pas un clou c’est un des pire boitier chez canon

    • Aurélien Pierre

      Il faut savoir si vous voulez une photo 50 MPx qui pèse 80 Mo ou si vous voulez une rafale continue de 16 FPS. Les deux ne sont pas compatibles.

      De ce que je comprends en regardant les fiches techniques, EOS 5DSR et D810 sont dédiés aux gens qui font de la photo d’art, c’est à dire calmement et sans compromis sur la qualité d’image. Dans ce contexte, le mode rafale est quasi inutile. Ces appareils mettent alors à leur portée des performances proches du moyen format pour un prix 3 à 7 fois inférieur.

      Les 1D, D4, D5 sont eux dédiés aux gens qui font du reportage dans toutes les conditions, c’est à dire qui doivent être réactifs et adaptables. Dans ce contexte, des fichiers de plus de 20 Mo vont juste ralentir l’appareil (saturer le buffer et monopoliser le processeur) et en pratique, leurs clients leur demanderont rarement des fichiers plus gros que 4 Mpx pour le web (2048×2048 px) et 9 Mpx pour le papier (3300×3000 px soit une pleine page magazine à 300 dpi). Sans compter que c’est la résolution inférieure qui permet des photosites plus gros et donc ces performances incroyables en basse lumière.

      Il ne s’agit pas de booster aveuglément les spéc pour se comparer la b***, ça n’a pas de sens. Ici ce sont deux gammes de produits différentes pour deux publics différents, proposant des réponses différentes à des besoins différents. Et c’est ça de la belle ingénierie : des compromis.

    • Alexandre Verbeke

      Le 5Ds est sorti l’an dernier, le D800 est sorti en 2012, avez-vous intimer l’ordre à Canon de faire un capteur aussi performant à 36MP en 2012? Et surtout pourquoi demander un capteur plein format à 50MP si vous êtes entièrement satisfaits de vos 2 D7000 à 16MP…? Enfin ce n’est pas parce que le 5Ds est le dernier né de Canon que Nikon a sorti un D5 pour le concurrence, le D5 n’est pas dans la même gamme. Quand Nikon décidera de répondre au 5Ds (qui lui est en revanche la réponse de Canon aux D8xx) ce sera avec un D820 ou D900.

    • Fox

      Le genre de post énervant de mecs qui ont rien compris à la photographie…
      Le nombre de Pixel, c’est un argument marketing dans les spots publicitaire. Mais c’est en rien un argument pour un photographe Professionnel (ici on parle de boitier pro à 7000€, donc pour professionnels).

      Toutes les personnes qui achèterons ce type de boitier, rechercherons une haute capacité de prise de vue, ainsi que des possibilités juste fantastique à basse lumière…
      Celui qui achètera un appareil à 50Mp Canon, c’est quelqu’un qui aura pas les sous pour investir dans une grande marque que je citerai pas, à plus de 15 000€ le boitier, et qui propose des fichiers de 50mp…qui réalisera l’éssentiel de ces prises de vue en studio pour chercher du très grand tirage (A1-A0 par exemple).
      Mais ce n’est pas celui qui fera du reportage, même du mariage, car dès qu’il sera en condition de lumière un peu compliqué…il sera à la rue. Idem pour une action vive comme un lancé de bouquet…

      Enfin bon, ya les boitiers pour le studio, l’impression dans de très grand format. Et puis il y a la photo de reportage… 🙂

  • Delhière

    Bonjour,
    Merci à tous pour vos réponses.C’est vrai que je ne suis qu’un infoutu amateur et naÏf,comme dit Monsieur Thierry,mais la passion est là malgré tout….Vu votre grande compétence,Monsieur Thierry,pourriez-vous m’expliquer ce qu’est un A2 ou un A3.Serait-ce des formats de papiers photo ou autre? Comme son message précédent,la réponse de Monsieur Wauters est claire,précise et amicale.Merci aussi à Nikon Passion pour les explications.Que votre week-end soit,pour vous tous,comme vous le souhaitez.Cordialement.J.D.

    • Aurélien Pierre

      A3 : format 29,7×42 cm.

      À une distance de 25 cm (puctum proximum – minimum d’accomodation), l’oeil humain a un cercle de confusion d’environ 0,075 mm (soit 340 points par pouce) dans des conditions optimales (contraste maximal noir- blanc), ce qui veut dire qu’il voit flous tous les détails plus petits que 75 µm (environ le diamètre d’un cheveu).

      Si vous imprimez au format A3 à 300 px par pouce (imprimante personnelle), vous avez besoin d’un fichier de 16 Mpx environ (soit 5000 px sur le plus grand côté, divisé par 42 cm = 11 pixels par mm => 1 px mesure 0.090 mm => vous n’êtes pas capable de discerner les pixels à une distance de 25 cm).

      Mais voilà, vous ne regardez pas un tirage de 42 cm de long à une distance de 25 cm. Pour l’apprécier, il faut reculer. Le champ de vision efficace de l’homme est de 60° max (reconnaissance des couleurs) et plus raisonnablement de 40° (reconnaissance des caractères), donc pour voir le tirage A3 en entier, vous devez être entre 45 cm et 62 cm de distance. Disons 52 cm, qui est la diagonale de l’image.

      À 52 cm, le cercle de confusion de l’oeil humain dans des conditions optimales est de 0,150 mm, soit 7px par mm ou encore 170 pixels par pouce ! Donc en réalité, la résolution d’image suffisante pour que l’oeil n’y voit que du feu est 2800 * 1866 px, soit 5,2 Mpx.

      Voici pourquoi le problème de la résolution est un faux problème, sauf à vouloir faire des recadrages violents et à vouloir les agrandir par la suite.

  • Marc ROBITAILLE

    Au delà des performances, pour courir après ou devancer les concurrents, il est urgent de fiabiliser les matériels de ce type. Possesseur déçu d’u D4 ( 5 retours en SAV) et maintenant d’un D4s qui est parti en SAV au bout de 6 mois, c’est pour moi (et je pense pour tous les NIKONISTES) le point le plus important.

  • AGENT 007

    Heureux possesseur d’un D3S j’ai remigré vers les rouges depuis 3 jours …. Le D3S fut est et restera une véritable machine de guerre hors du commun ! Le D4 fut une catastrophe, le D4S quant à lui relèvera le niveau ….. La nouvelle d’un D5 ne me surprend guère … En y mettant la 4K, plus de collimateurs, une rafale hors normes il est clair que tout ceci est pour concurrencer non pas les Rouges, qui n’ont rien à craindre je pense au vu des quelques boitiers qu’ils proposent et qui tiennent la route comme le 1DX, le 5D mark III et le 6D, mais pour concurrencer Sony ! Au vu de leur dernier fer de lance doté d’un boitier en 4K, d’une qualité d’image jamais vue, d’une gamme optique qui commence sérieusement à faire mal à tous les autres, Nikon se devait de réagir et laisser de coté Canon pour s’attaquer à Sony il me semble ! Pour ma part j’ai opté le retour chez les rouges pour un 6D (le velouté Canon me manquait terriblement) au vu de mes nouvelles envies et de mes choix, et franchement je reste quand même très amoureux (car j’étais Rouge avant) de Nikon …. Comment ne pas apprécier les Rouges, les Jaunes et Sony !! de vrais bêtes de courses …..

  • Fox

    20M Pixel cela me parait judicieux, mais pas au delà…
    La monté en ISO c’est le top, car les possibilités en reportage sont énorme.
    Le nombre d’image seconde à 15, je pense pas que cela soit utile (et pourtant je fais pas mal de sport).
    Les 100 Collimateurs c’est bien si ils sont pas tous sur 75% de l’image mais sur 100% de celle-ci.
    Ce qui lui manque ? Un Wifi intégré simple et pratique.
    Le RJ45 c’est super sur un D4S… il manque juste la possibilité de pouvoir utilisé la sélection des images + le réseau Wifi en même temps.
    PS: Possesseur de 2 D4S – 2 D800 – Usage Pro.

  • Leodium
  • Pingback: Nikon D500 : le DX Pro est de retour avec 20Mp, 153 points AF, la vidéo 4K et un écran tactile | Nikon Passion()

  • Pingback: Nikon SB-5000, flash radiocommandé à refroidissement embarqué | Nikon Passion()

  • Pingback: Nikon KeyMission 360 : les caméras d'action Nikon avec vidéo 4K | Nikon Passion()

  • Pingback: Comparaison Nikon D610 - D750 - D810 : lequel choisir ? | Nikon Passion()

  • TomIkebukuro

    Ce D5 est une merveille… Il va y avoir des D4s à très bon prix d’occasion au Japon. Vivement le descendant de mon D800 avec toutes ces nouveautés dedans…

    • jppericaud

      Certainement, mais des rafales aussi rapides avec des capteurs hyper chargés en pixel ne doit pas être évident !

  • Mario Boily

    Je n’arrive pas à comprendre le bien fondé de NIKON d’offrir une version «Compact Flash » de leur nouveau fleuron, une mémoire désuète et beaucoup trop lente pour le débit du D5. C’est comme s’acheter une Ferrari et lui poser des pneus bon marché. Quand on a les moyens de s’acheter cet appareil (presque hors prix)… on lésine sur la carte mémoire…. J’attends une explication! Merci.

    • Il n’y a pas de version CF mais une possible adaptation en atelier de ce format pour les photographes qui tiennent à l’utiliser vraiment.

  • Pingback: Lightroom 6.4 / CC 2015.4 : ajout de boîtiers, support Nikon en mode connecté et déformation de contours | Nikon Passion()

  • François

    Bonjour N P,
    je lis le test du D5 pour la première prise en main ! mais, que vaut il comparé à un D3 ? qui ne m’a jamais (mais alors jamais !) convaincu, en effet le D3 que j’ai acheter en 2008 et utiliser avec des cailloux AI/AIS puis AF (voir plus loin) ne fournit pas d’images fracassantes, les objectifs :
    NIKKOR AI 50mm 1,8 bonnes images ce n’est pas super piquée mais au moins c’est net !
    NIKKOR AIS 55mm 2,8 micro que se soit à main levée ou sur trep. les photos sont plates (voire floues) avec flash idem, paradoxalement on obtient un peu mieux avec un convertisseur (???)
    NIKKOR AIS 400mm 5,6 images très plates, souvent floues (MaP manuelle donc directement tributaire de la vision humaine !)
    NIKKOR 28mm 3,5 PC bonnes images mais très sujet au flare, le vignetage est à surveiller
    Au début j’accusais les objectifs (AI ou AIS) donc… changement de matos pour l’AF qui de plus offre la MaP auto. en effet dans le même temps j’ai rencontré de graves problèmes de vue ! (6 opérations aux yeux en 5 ans !!!) bref l’autofocus m’apporte, théoriquement, la vitesse, la sécurité, la précision, malheureusement il n’en est rien !
    NIKKOR AF 24-85mm 2,8-4 images un peu plates parfois quelques floues mais reste un de mes cailloux préférés et donc… le plus utilisé en reportage !
    NIKKOR AF 85mm 1,8 G très décevant ! images plates, dérive chromatique (dominante magenta marquée !) quasi inutilisable (vente photos) sauf à un énorme travail en post-prod. aller présenter des photos de mariage faite avec ça… robe de la mariée d’un rose-violacé ! il m’a été volé ! (avec d’autres donc.. affaire classée !)
    NIKKOR AF 300mm 4 AF-S images assez plates, netteté à peine plus marquée que les autres cailloux
    NIKKOR AF-G 105mm 2,8 micro images plates dans le meilleurs des cas (sur trep.) à main levée ? c’est flou ! stabilisation ou pas c’est pareil flash pas flash pareil (???) vidéo (D3200) superbe, netteté, couleurs…
    NIKKOR AF-S 4002,8 images plates sur trépied GITZO (G1504 le plus gros le plus lourd donc… le plus stable !) avec rotule WIMBERLEY II WH 200 cher mais top et là si je déclenche en rafale les images sont non seulement floues (très floues !) mais en plus largement surex. (1IL) les seules images viables sont faites à courte distance (5 à 20m !) ou… en vidéo (?) avec le D3200
    Mon D3 étant toujours réglé entre – 0.3 et – 1IL quitte à « déboucher » en post-prod.
    alors D3 contre D5 ? le D5 au flash ? le D5 avec les meilleurs NIKKOR (micro 105mm; 24-70 2,8; etc.
    salutations, François – fbcp1504@gmail.com

  • François Peintre (Reportages e

    Suite à mon intervention précédente (voir ci-après)
    J’ai cherché dans les archives où d’où j’ai extrait ces quelques clichés où l’on remarque que : outre une nette surexposition (particulièrement sur le sujet clair et pire s’il est sur fond sombre !) on peut voir une diffusion des tons clairs (le blanc des aigrettes et du morillon sont diffus tandis que les tons plus sombres sont eux à peu près corrects.
    ci-dessous le morillon au 400mm 2.8 G-VR et TC17EII la première aigrette idem la deuxième aigrette le 400 G-VR seul
    le tout sur NIKON D3
    avez vous une explication au phénomène de diffusion visible ?
    françois

  • François Peintre (Reportages e

    les photos ayant disparues
    je les envois à nouveau…
    dans l’ordre de gauche à droite le morillon 400mm 2.8 et TC17 EII
    l’aigrette 400mm 2.8 et TC17 EII et enfin l’aigrette 400mm 2.8 seul
    tous les clichés sont recadrés
    F

  • jppericaud

    Je ne parviens pas très bien à comprendre l’intérêt du D5…
    Avec le D 810, et le D 500, le D5 apparait comme un compromis des deux, mais à quel prix !!!

  • Patrick Renard

    bonjour ,j’ai lu sur un « réponses photo  » sur les points forts ,points faibles que l’oculaire était un peu étroit ce qui gêne la lecture des bords du cadre ,lunettes a proscrire , moi qui en porte ,qu’en est il si des utilisateurs utlisent ce boitier qu’en pensent ils ?