Comparaison Nikon D5500 – D7200 – D500 : lequel choisir

La gamme Nikon APS-C (DX) propose 3 boîtiers pour les amateurs de photographie et les experts avec des nivaux de performances différents et des usages bien spécifiques. Cette comparaison Nikon D5500 – D7200 – D500 vous permet de voir les différences entre les capteurs, les boîtiers et de savoir lequel choisir selon vos besoins.

Le Nikon D500 est le modèle exclusif pro qui vient concurrencer le Nikon D7200 tandis que le Nikon D5600 est le boîtier pour les amateurs de photographie par excellence.

Comparaison Nikon D5500 - D7200 - D500

 

 

La gamme Nikon DX est pratiquement aussi consistante que la gamme FX (voir le comparatif Nikon FX) avec pas moins de 4 modèles au catalogue (décembre 2016). Ces reflex dont la caractéristique principale est de disposer d’un capteur APS-C répondent tous à des besoins différents et assez clairement identifiables.

Toutefois vous êtes encore nombreux à hésiter entre l’un et l’autre des modèles, particulièrement lorsque vous cherchez un reflex pour d’autres usages que la simple photo de famille.

Avant de continuer, précisions que le terme amateur n’est en aucun cas péjoratif ici mais qu’il désigne toute personne qui aime la photo (le sens premier du terme) et a envie de se faire plaisir avec un boîtier plus performant que les entrées de gamme hybrides et reflex.

Un amateur qui en sait un peu plus que la moyenne est un expert (cela n’engage que moi) et l’expert qui vend des photos est un Pro (ou assimilé).

Le Nikon D3400 n’apparaît pas dans ce comparatif car il répond aux usages familiaux et très grands publics. Ce n’est pas le cas des trois autres modèles qui vous permettent de vous mettre bien plus sérieusement à la photo. Le Nikon D3400 a par contre pour lui un tarif très abordable.

Comparaison Nikon D5500 – D7200 – D500 : les capteurs

Mise à jour Juin 2016 :le test du Nikon D500 est disponible

Mise à jour décembre 2016 : le Nikon D5600 remplace le D5500 mais les performances restent identiques, en l’absence de test actualisé, les chiffres du D5500 restent d’actualité.

Les Nikon D5500 et Nikon D7200 disposent tous deux de capteurs de 24Mp tandis que le D500 embarque un capteur de 20Mp. Ce dernier modèle fait l’économie de 4Mp pour pouvoir disposer de photosites un peu plus gros et il y a fort à parier que les tests de sensibilité ISO vont pencher en sa faveur.

Comparaison Nikon D5500 - D7200 - D500

Entre le D5500 et le D7200, la différence se joue déjà au niveau de la profondeur de couleur (qui traduit la richesse de rendu des couleurs). Le D5500 plafonne à 24,1 bits pour 24,5 au D7200. L’écart est certes faible mais à ce niveau de détail, les plus pointilleux préféreront utiliser le D7200 qui donnera de meilleurs résultats. Le D500 est lui au niveau du D5500, les portraitistes favoriseront le D7200.

Le D7200 l’emporte encore sur le plan de la dynamique. Son capteur encaisse un écart de contraste plus important (entre zones sombres et zones très lumineuses) de 0,6Ev (14 Ev pour le D5500 et le D500 contre 14,6 Ev pour le D7200).

Comparaison Nikon D5500 - D7200 - D500

Sur le plan de la sensibilité, c’est le D5500 qui l’emporte. Il gagne 105 ISO face à son frère de gamme, ce qui fait de lui un boîtier un peu plus performant en basse lumière (toutes données DxO Mark).

Test DxO du Nikon D500 Comparaison Nikon D5500 - D7200 - D500

Le Nikon D500 fait jeu égal avec le D7200 en sensibilité puisque l’écart est de 9 ISO en plus pour le D7200, autant dire rien. Sur le terrain toutefois j’ai pu constater une image de meilleure qualité et un gain de l’ordre d’1IL face au D7200, attention aux tests théoriques.

Et donc : bilan de la comparaison Nikon D5500 – D7200 – D500

Si vous cherchez un boîtier capable de rendre au mieux les forts écarts de contraste, de même que si vous privilégiez un rendu des couleurs optimum, vous opterez plutôt pour le D7200.

Si vous faites souvent des photos en basse lumière, alors le D5500 sera un peu plus à l’aise que le D7200. Mais tout dépend aussi de l’optique que vous mettrez devant le capteur (privilégiez les optiques fixes à grande ouverture).

Si vous cherchez un boitier pour la photo animalière, le sport, l’action alors le D500 est le meilleur choix. Son capteur donne des résultats proches de celui du D7200 mais l’ergonomie et la performance de l’autofocus sont toutes autres.

Comparaison Nikon D5500 – D7200 – D500 : l’ergonomie

L’ergonomie est le critère de choix principal pour de nombreux photographes. Il est en effet important de pouvoir tenir son reflex de façon approprié, de trouver rapidement les commandes, de ne pas avoir à recourir au menu trop souvent.

En matière d’ergonomie, le D500 est imbattable. Reprenant la présentation qui fait le succès de la gamme pro, ce boîtier propose tout ce que vous êtes en droit d’attendre d’un modèle expert – pro. Du viseur rond au trèfle supérieur gauche en passant par un nombre conséquent de commandes à accès direct, le D500 laisse les autres boîtiers Nikon DX loin derrière.

Nikon D500

Nikon D500 et son écran inclinable et tactile

Le D7200 est le plus proche du D500 avec une ergonomie bien connue, celle des D610 et D750 ou des D7000 et D7100 précédents. Loin d’être ridicule, le D7200 permet d’accéder aux principaux réglages sans devoir recourir au menu. Et avec un peu d’habitude, vous pourrez changer les principaux paramètres de prise de vue sans même lever le nez du viseur. Son écran supérieur vous rappelle les réglages en cours et la double molette avant-arrière est un vrai plus.

Test terrain Nikon D7200

Nikon D7200 vue de dessus

Le D5500 reprend lui une ergonomie moins favorable, plus proche du D3400. L’absence de double molette se fait sentir de même que le recours systématique à l’écran arrière pour vérifier les réglages de prise de vue en l’absence d’écran de rappel supérieur.

Le D5500 a par contre pour lui un bel écran arrière inclinable et tactile. Cet écran est très appréciable si vous faites de la macro, des photos au ras du sol ou de la vidéo, il vous évite de vous allonger par terre. Idem si vous photographiez souvent des groupes les bras levés, vous pourrez continuer à cadrer en regardant l’écran, ce que ne permet pas le D7200 (mais le D500 si).

Nikon D5500

Nikon D5500 avec l’écran orientable et tactile

Choisir un boîtier en fonction de son ergonomie reste quelque chose de très personnel, seule une prise en main peut vous aider à vous décider. L’écran inclinable des D5500 et D500 fait la différence si vous êtes souvent en situation de lever les bras pour photographier au-dessus d’une foule ou au ras du sol pour la macro ou des angles plus créatifs.

L’écran du D7200 n’est ni inclinable ni tactile, il n’offre pas autant de liberté pour cadrer comme vous le souhaitez.

L’accès aux différentes commandes est bien plus rapide sur le D500, guère moins sur le D7200 mais impose un recours quasi-permanent à l’écran arrière sur le D5500.

Test terrain Nikon D5500

Les commandes du Nikon D5500

Le D5500 dispose d’un châssis comportant des éléments en fibre de carbone quand le D7200 fait appel à l’alliage de magnésium. Le D500 est lui entièrement en alliage de magnésium, c’est un modèle pro !

L’étanchéité va avec la construction, elle est forcément en faveur du D500 et de ses nombreux joints tandis que le D7200 ne s’en sort pas si mal (je l’ai déjà maltraité sous la pluie sans problème). Il faudra être un peu plus prudent avec le D5500 dont la construction plus légère nécessite plus de soin.

Nikon D7200 dos écran

Les commandes du Nikon D7200

Comparaison Nikon D5500 – D7200 – D500 : les performances

Comme tous les reflex Nikon actuels, ces trois modèles sont tout à fait capables de délivrer des images à la hauteur de vos attentes. La différence majeure entre les trois est la facilité à atteindre les meilleurs résultats ou pas. Le D5500 est plus facilement domptable quand le D500 fait appel à une pratique experte pour être bien maîtrisé. Le D7200 s’intercale entre les deux et constitue une belle alternative si vous cherchez un modèle performant qui ne vous impose pas un apprentissage trop fastidieux.

Autofocus : le D5500 propose 39 points AF quand le D7200 en propose 51 et le D500 … 153. Le D500 joue dans une autre cour en matière d’autofocus, et le D5500 marque le pas face au D7200 dont le module AF est plus complet et performant. Avec 12 collimateurs supplémentaires, la couverture AF dans le viseur est bien meilleure.

Obturateur : le D5500 s’arrête au 1/4000° quand le D7200 et le D500 atteignent le 1/8000°.

Notons également une vitesse de synchro flash au 1/200° pour le D5500 contre 1/250° pour les deux autres. Si vous faites beaucoup de photos d’action au flash, prenez ce paramètre en compte pour faire votre choix.

En mode rafale, le D5500 déclenche à 5vps contre 6 pour le D7200. Pas de quoi fouetter un chat, et si toutefois ce critère vous préoccupe le D500 shoote lui à 10vps, il écrase les deux autres !

Mesure de lumière et Expeed : le D5500 et le D7200 disposent tous les deux du même module Expeed 4 (en charge de la mesure de lumière, de l’autofocus et autres fonctions dont la vidéo). Ce module est le même que celui qui équipe les modèles pros actuels de la gamme. Le D500 prend une (sacrée) longueur d’avance avec l’Expeed 5 de nouvelle génération.

Comparaison Nikon D5500 – D7200 – D500 : le flou de bougé

Le problème du flou de bougé est apparu avec les capteurs très riches en pixels. En effet, pour une même taille de capteur plus il y a de pixels plus leur taille est réduite et plus le flou de bougé est probable à une même vitesse d’obturation. Il faut donc utiliser une vitesse minimale supérieure avec les capteurs 24MP que celle que vous pourriez utiliser avec un capteur 12Mp ou moins (comme ceux des Nikon D90 ou D200/300).

Si vous venez d’un capteur 12Mp la différence reste sensible. Les D5500 et D7200 demandent un peu plus de précaution et une marge supérieure au moment de choisir la vitesse d’obturation, particulièrement avec les longues focales.

Le D500 et ses 20Mp devrait être un peu moins exigeant, d’autant plus qu’il dispose d’un nouvel ensemble d’obturation entièrement revu et optimisé pour tenir la cadence et réduire les vibrations.

Comparaison Nikon D5500 – D7200 – D500 : les objectifs

En matière d’optiques, le D5500 appelle un premier commentaire: dépourvu de motorisation interne, il nécessite l’utilisation d’objectifs Nikon AFS ou compatibles à motorisation embarquée. Ce n’est pas le cas du D7200 qui accepte toutes les optiques pour Nikon, de même que le D500.

Tenez compte de la définition de ces capteurs qui s’avèrent plus exigeants avec les objectifs que ne l’étaient les modèles précédents à 12Mp. Il vous faut vérifier si l’objectif que vous choisissez est capable de suivre les performances du boîtier et cela pour le D5500 comme pour les deux autres.

Les objectifs Nikon AFS actuels sont tous parfaitement compatibles. Les optiques polyvalentes comme les Nikon 18-105 ou 18-140 accompagnent très bien le D5500, le D7200 procure de meilleurs résultats avec les optiques expertes et le D500 ne devrait pas déroger à la règle.

Comparaison Nikon D5500 – D7200 – D500 : lequel choisir ?

Il y a bien d’autres critères qui entrent en jeu au moment du choix et tous ne sont pas cités ici tant les fiches techniques des trois modèles sont riches en fonctionnalités.

Il y a de plus autant de réponses que de profils de photographes. Le budget de l’ensemble boîtier + optiques est un facteur non négligeable (l’écart est important entre D5500 et D500 !). Voici néanmoins quelques profils types et les choix recommandés :

  • photographie de sujets plutôt statiques, paysages, portraits posés, photo de rue, intérieur, famille pour un photographe possédant les bases de la photo et désireux de se faire plaisir : Nikon D5500
  • photographie de sujets statiques comme dynamiques, sport, action, reportages, sujets lointains, voyages, créativité, enfants pour un photographe capable de maîtriser les techniques de prise de vue avancées : Nikon D7200
  • photographie animalière, reportage, action,  sujets lointains, vidéastes, pros désireux d’avoir un boîtier plus léger et le plus performant possible : Nikon D500

Cette catégorisation n’est absolument pas stricte car D5500 et D7200 sont tous les deux capables de répondre à l’ensemble des besoins. Mais chacun a ses spécificités et sera plus à l’aise dans un périmètre bien précis.

Le Nikon D500 se classe un peu à part avec des performances exceptionnelles pour un modèle DX, un mode vidéo 4k inédit et une construction très pro.

Le consensus ? Il ne peut y en avoir dans cette gamme DX mais le Nikon D7200 est le modèle qui propose les meilleures performances globales sans nécessiter une approche aussi experte que le D500 et sans avoir les quelques faiblesses du D5500 (AF, ergonomie, obturateur).

Son tarif plus accessible joue en sa faveur à la différence de celui du D500 nettement plus élevé et qui adresse des besoins bien spécifiques. L’exigence sur les objectifs et le niveau de maîtrise en photo requis sont également moindres face au D500 qui joue dans la cour des pros.

Mais …

Il y a autant d’avis que de photographes aussi je vous laisse intervenir via les commentaires. Vous utilisez un de ces boîtiers ? Participez au débat en apportant des arguments les plus constructifs possibles pour aider ceux qui se posent la question du choix !

Partager cet article sur les réseaux sociaux

SHARE TWEET SHARE PIN
comment utiliser le catalogue Lightroom - tutoriels vidéos

About the Author

Jean-Christophe Dichant
J'ai créé Nikon Passion en 2004 pour vous aider à faire les bons choix, bien utiliser votre appareil photo et apprendre la photo.

Merci de remplir les champs ci-dessous pour laisser un commentaire.

Votre commentaire

Votre adresse email ne sera pas publique.


*


43 Commentaires sur "Comparaison Nikon D5500 – D7200 – D500 : lequel choisir"

  1. les reflex d 5500 / 5600 une véritable réussite pour nikon et une satisfaction pour les utilisateurs …Un très bon produit frôlant l’expert …..

  2. Bonjour,
    Merci pour le comparatif très instructif qui semble me confirmer dans mes idées sur le D 7200. Actuellement sur D40x, depuis sa sortie, je voudrais pouvoir passer à autre chose et c’est cet appareil qui m’attire plus de par son ergonomie et ses capacités, mais comme j’aimerais pouvoir faire également un peu de vidéo, je me dis que l’écran tactile et orientable du D 5600 pourrait être un vrai plus (Sans parler de sa fonction Timelapse)… Pensez vous que la balance penche toujours en faveur du D 7200 si on cherche un appareil qui permette de faire également de la vidéo en HD ? Quelqu’un a t il eu l’occasion de tester ces deux appareils pour la vidéo ? Merci d’avance pour ceux qui voudront bien m’éclairer…

  3. Bouille Angélique | 27 juin 2017 à 14 h 30 min | Répondre

    Bonjour,

    Moi j’ai un D3200 je fais des photos de motocross donc toujours en extérieur, avec parfois nuage, pluie ou soleil. Je pense changer d’appareil car il commence à ramer j’hésite entre d5600 ou d7200. Je sais vraiment pas lequel choisir je suis une débutante j’apprend seule mais j’aime faire de belles photos de mes amis avec leur moto. Pouvez vous m’aider dans mon choix

    • Bonjour Angélique,
      Ma compagne utilise un D5500 depuis 2 ans (quasi identique au D5600), l’écran tactile et orientable est un vrai plus.
      Si vous souhaitez conserver la compacité et le poids plume du D3200, c’est a mon avis le meilleur choix.
      Bonnes photos !

  4. Bonjour à tous,

    Heureux possesseur d’un D300 depuis 8 ans en remplacement d’un D70 (çà fait un bail !) j’ai comme beaucoup d’entre vous attendu longtemps un hypothétique D400 qui n’a jamais vu le jour.

    A la sortie du D500, j’ai hésité. Pas de flash, toutes mes cartes CF à renouveller (contrairement au Canon eos 7D mk2), et des commentaires pas toujours très élogieux.

    J’ai préféré attendre, d’autant plus que certains Nikon ont connu des déboires à leur sortie (D600, les premiers D810…), attendons de voir si le produit est mature.

    Maintenant, entre D7200/D7500/D500, mon coeur balance. Et je finis par me demander si mon fidèle et loyal D300 qui n’a pas à rougir des NEF qu’il délivre ne vas pas rester encore dans mon sac à dos…

  5. Bonjour,

    Mon boîtier actuel est un D70 et je pense à acheter D7200 prochainement (séparés par un gouffre je le sais..)

    En revanche je ne pense pas pouvoir m’offrir de nouveaux objectifs AF-S. L’utilisation d’un Nikkor AF 70-300mm ED par exemple est elle un problème avec ce genre de boîtiers ? Merci pour vos réponse

  6. Bonjour,j’ai un D 7200 et un zoom sigma 18-35 f 1.8,moi qui ne suis plus tout jeune,
    je n’avais plus vu ça depuis mon époque 24×36 avec des gros objectifs lourds et chers.
    Si vous le pouvez je vous conseille vivement ce tandem,vous ne le regretterez vraiment pas(Les deux pour à peine plus cher que le D 7500).

  7. Bonjour, pour moi le 5500 suffit largement pour faire de la photo en général. Il est pratiquement égal au 7200. On peut tout photographier et il est dans une fourchette de prix tout a fait honorable pour ce boitier pratiquement expert. Je le recommande.
    En plus, son écran orientable et tactile est un grand plus.

  8. Avez-vous comparé le D7500 et le D7200 ? J’aimerais avoir votre avis. Merci

  9. Quand je pense à l’accueil mitigé qu’avait reçu le D 7200 et que l’on constate des années plus tard, dans ce comparatif qu’il n’a pas à rougir face au D500 on se pose des questions sur l’évolution des nouveaux produits, ça stagne. Quand au D7500 pas trop, pour ne pas dire aucun d’intérêt par rapport au D7200, quand on voit les lacunes de conception: ancien objectifs, pas de poignée, incompréhensible. Ca fait un peu peur pour le future remplaçant du D810.

  10. J’ai oublié, vidéo 4K avec le D500 oui, mais utilisation des plus rudimentaire avec un AF inutilisable, rien à voir avec les Canon.

  11. Bonjour,
    Pour moi le D7200 a le meilleur rapport qualité prix. Le D500 est pour moi décevant au niveau capteur par rapport aux deux autres compte tenu de son prix excessif. Encore une preuve que Nikon présente des matériels pas complétement aboutis. Il y a toujours un « hic ». Dommage le D500 m’intéressait mais au vu du comparatif je passe mont tour.

    • Décevant ? C’est bien la première fois que je lis ça à propos du D500 🙂

      • Bien lire ce que j’ai écrit: décevant au niveau du capteur. En effet il est en retrait par rapport au D7200 avec pourtant moins de pixels. Je ne pense pas que la différence de prix par rapport au D7200, justifie les gains photographiquement parlant.

        • Il se trouvera toujours certains (beaucoup ?) pour critiquer le matériel..ce n’est jamais assez ceci ou c’est trop cela ! et comme toujours,par des personnes n’ayant même jamais eu en main ce matériel…c’est un peu affligeant ces genres de commentaires …(ici,critique du capteur du D500! sans argumenter bien sûr ..mais je me doute que c’est le moins de pixels qui coince..comme si cela faisait la qualité d’un matériel) …j’ai ce fameux D500 depuis juin 2016 et je vous rassure ..ce boitier est une bête à photographier…

          https://www.flickr.com/photos/patrice_hick/

  12. Merci pour vos article sur le d7200 , moi qui cherche des avis un peut partout car étant débutant j étais vraiment perdu dans la gamme des boîtiers DX j ai vite fait d éliminé la série D3xxx qui finalement est très proche de mon hybride actuelle d une autre marque coréenne qui font également des portables explosifs.

    Je me suis rendu dans pas mal de magasin type supermarché de l électronique ou j ai tout entendu, finalement après m être rapproché du spécialiste enfin photographe tout simplement qui me rend un peut le meme avis que vous .

    J étais incapable de savoir entre le 5600 et le 7200 finalement le problème a été vite résolu par ce gentil Monsieur passionné qui m à simplement demander de sortir une série de photo que je fais avec mon appareil sur la dernière année .

    Il l est à toute regarder et ça réponse à relativement été simple en me répondant que mon spectre de photo etait vraiment très large que je fais du paysage à la photo de voyage en passant par du portrait et de la photo animalière ainsi que sportif finalement je photographie des que l occasion ce présente .

    Ensuite il a rendu un deuxième avis face à la technique et m’a répondu que le 5600 pour me satisfaire mais que le7200 serai réellement plus polyvalent et que pour la différence de prix d un 7200 avec le kit 18-105 à 1150 euro

    Et le 5600 toujours kit 18-105 à 980 euro

    Le d7200 me procurait plus de plaisir , voir le compléter avec un Nikkor af-s 35 1.8 ce qui constitueras une excellente base pour continué à évoluer et de ne plus que me concentrer sur ma technique et me former .

  13. Bonjour merci pour cet article interressant. Je suis sur un nikon D90 (je ne joues pas dans la même court que ces boitiers). Cependant si des photographes débutants lisent mon commentaire, je vous conseil SANS AUCUNES HÉSITATIONS le nikon D90, on ne peut plus satisfesant pour débuter !!!

  14. Bonjour et merci pour cet article très intéressant.
    Parmi les points de différence à souligner, il y a aussi le fait que le D5500 est dépourvu, contrairement aux D7200 et D500, de motorisation autofocus. Ceci empêche d’utiliser l’AF des objectifs de type « D », comme par exemple le Nikkor AF 50 mm f/1.8D ou d’autres optiques un peu anciennes. Pour moi, venant du D90, c’est un critère de choix 🙂

  15. Jean-Marie Bertolotti | 6 décembre 2016 à 17 h 34 min | Répondre

    Je fais beaucoup de portrait et de reportages sportifs en salle (volley ball) où je suis confronté à un manque de lumière. Je travaille depuis plusieurs années avec un D90 et un D300S. Pour le sport, c’est le D300S. Son ergonomie est superbe: une touche une fonction. Je suis un inconditionnel du trèfle. Cependant, son capteur et son logiciel embarqués commencent à dater, et me limitent à 1600 iso tout en repassant mes photos sous DXO pour traiter le bruit. Même si son autofocus est très réactif, je dirais que le D300S est aujourd’hui dépassé en qualité d’image. J’ai eu récemment l’occasion de faire des photos de volley avec un modeste d3100 et j’ai été bluffé. Oui, son autofocus rame par rapport au D300S, mais les images sont incontestablement meilleures et la sensibilité de 3200 iso exploitable me permet de gagner une vitesse. Pas négligeable!!! Comme j’envisage de remplacer mes appareils bientôt (ils sont tous les deux à 150 000 déclenchements et commencent à tirer la langue), j’hésite entre le D7200 et le D500. La qualité d’image semble très proche mais l’autofocus pour le sport et le trèfle du D500 m’attirent. Le budget décidera.

  16. Bonjour,
    Merci de cet article et il est vrai que le D500 a de très bon atouts… Mais le prix est plus élevé qu’un D750 (en FX), et en DX (dont on parle ici) on a 2 D7200 (plus encore de la monnaie, LOL) pour le même prix … Voir aussi le D5600…
    Il faut donc réfléchir si un D7200 plus un bon objectif n’est pas aussi un choix judicieux… (tout en gardant en tête que le D500 est très performant bien entendu)…

  17. Bonjour…
    étant passé par les 3 gammes de boitier, je ne pense pas me tromper en affirmant que plus on monte en gamme, plus l’usage est aisé !
    j’ai déjà remarqué cette différence en passant du D5200 au D7100 …l’ergonomie d’un boitier expert facilite grandement la pratique photo… et que dire quand,ce mois de juin,je suis passé au D500…là ,on entre dans un autre monde !
    je vous dirais donc ceci : ne croyez pas qu’un boitier pro est à réserver aux photographes pros ! si vous en avez les moyens,lancez vous,vous ne le regretterez pas ! bonne fin de weekend à tous…

    https://www.flickr.com/photos/patrice_hick/29886299171/in/dateposted-public/

  18. Merci JC. Possesseur d’un D90 depuis 2009, et très content de lui pour ce que je fais en photo, je pense que s’il le fallait, à la lecture de l’article, je le changerais pour un 7200. Celui-ci accepte-t-il les poignées permettant de mettre 2 batteries que j’utilise systématiquement depuis presque le début ?… je sais, loured, mais utile tant que l’arthrose ne guette pas trop !
    Mais je pense quand même que je vais plutôt faire l’effort financier sur les objectifs.
    Bis gleich, comme on dit en Germanie.

  19. Merci pour cet article.
    Pour remplacer mon D5100, je trouverai bien mon ideal dans un D7300 en 2017 avec écran orientable. Monsieur Nikon si vous m’entendez 🙂

  20. Merci Jean-Christophe pour ces explications pertinentes

  21. Bonjour,
    Merci pour toutes ces explications et commentaires. Très instructif.
    Mon D5100 vient de me lacher après 4 ans de bons et loyaux services en portraits, paysages et photos de sports activités extérieures. Heureusement il était encore sous garantie et je peux donc repartir sur du neuf en conservant mon objectif 55 – 300. J’hésite évidemment. D 7200, D5500 … et veut en profiter pour acheter un objectif fixe grand angle

    Merci par avance de vos conseil
    Arnaud

  22. Bonsoir, actuellement j’ai un D40 que j’aimerai beaucoup remplacé ..
    Le 7200 serait – il un bon remplacent ?
    En vous remerciant 🙂

  23. Bonsoir,
    J’aimerai remplacer mon D70, j’hésite entre un D300 (voir D300s) et un D7000.
    Auriez-vous des avis sur ces modèles ?
    Merci pour vos éclaircissements.

    • Le D300 est plus robuste et l’ergonomie est plus proche des boîtiers pros.
      Le D7000 est plus compact et léger.
      A choisir je prendrais un D7100 qui est plus récent et performant.

    • Strictement d’un point de vue qualité d’image, je pense que la famille D7X00 est devant le D300. J’ai déjà vu un ami avec un D300 baver devant les images de mon D7000 (à l’époque où il était encore récent).

      En fonction de l’utilisation le D300 garde peut-être quelques avantages (vitesse de la rafale, capacité du buffer) mais ça reste marginale.
      Enfin le D300s utilise 2 formats de carte différents (CF + SD) quand le D7000 a 2 solts SD, et la sensibilité ISO native commence à 200 pour le D300s contre 100 pour le D7000.

      A partir du D7100 on a une résolution double 24 mpix Vs 12 mpix.
      Ce n’est pas négligeable si on veut faire quelques tirages grands format et ça laisse un peu de place pour « croper » si besoin (oui c’est mal).

  24. Bonjour et merci pour ce début d’étude. Je dis début, car ce n’est vraisemblablement terminé, puisqu’avec sa mise en vente viendrons d’autres questions. Mais celà permet de commencer ses propres questions, que ce soit pour un achat ou pour un changement. La relève étant assurée, j’aurais aimé que ce comparatif intègre justement le doyen, à savoir le D300 (S), ne serait-ce que pour évaluer le fossé qui s’est creusé. Car je suis sur qu’il reste encore beaucoup de photographes qui le possède, s’en serve tous les jours, ont attendu et attendu et attendu et se retrouvent aujourd’hui au moment du choix, de celui de passer à la caisse. Et ce genre de comparatif aurait pu être un moyen marquant de quantifier les repères, de bien marquer le terrain. Merci quand même. Cordialement, Dan.

  25. Juste un petit commentaire pour souligner le poid « plume » du D5500… Quel plaisir/soulagement lorsqu’on le promène toute la journée!

  26. Merci pour ce comparatif qui permet d’ouvrir la réflexion. De mon côté je viens d’acquérir le 5500 avec un objectif 18-140 DX, un fixe 35mm DX et un SB-700.

    Le choix a été un consensus pour une utilisation partagée entre Mme et M.

    Mon épouse voulait un appareil de taille raisonnable, léger, avec une bonne prise en main (pour elle) mais efficace! L’idée de mettre dans son sac à main lui a même effleuré l’esprit.
    De mon côté, je souhaitait un appareil performant capable de faire de belles photos en toutes circonstances, paysages, portraits posés, photo de rue, intérieur, famille et action.

    Mon épouse est ravie, le 5500 est très léger et il offre peu de possibilité de rater ses prises de vue.
    De mon côté, je suis très agréablement surpris de sa prise en main compte tenu de sa petite taille. Il est aussi très réactif et l’utilisation du live-view sur l’écran tactile est un véritable avantage.

    De mon point de vus, les points faibles du 5500 sont:
    –>le manque de raccourcis sur le boitier qui oblige à utiliser le menu en mode M –>l’absence de pilote CLS des flashs déportés qui oblige à porter un Cobra en mode maître
    –> mais pourquoi ont-ils retirés le GPS?

    En terme de qualité photo, je n’ai pas grand chose à redire le résultat me semble très bon et même surprenant, comme en obscurité sans flash avec le 35mm f1.8. Ensuite je n’ai pas de comparaison directe avec un modèle expert.

    En clair, l’objectif de garde partagée est parfaitement atteint et le 5500 rempli parfaitement sa tache, et ça c’est bon pour le couple 😉 ce qui me fait oublier ses points faibles (du D5500)!

    Fabrice

    • Bonjour Fabrice,
      J’ai longuement hésité entre le D7200 et le D5500, pour choisir in fine le D5500 et j’en suis très heureux. A propos du manque de raccourcis, le D5500 possède un touche de fonction paramétrable, et l’écran tactile apporte une fonction paramétrable lors de la visée. Peux tu préciser ce qu’il te manque en touche en mode M, pendant une prise de vue ?
      Belle journée.

      • Bonsoir Jean Paul,
        En fat les raccourcis de certains boîtiers pro ou non, la balance des blancs, le mode le mode d’auto focus par exemple, comme je les avais déjà sur mon old D50.
        D’ailleurs, un autre point que j’ai oublié de mentonnier, sauf erreur de ma part, il manque la synchronisation ultra-rapide auto pour utilisation du flash en pleine lumière à haute vitesse (+ que 1/200).
        Bon dans le même temps, il s’agit d’un achat récent et je dois me familiariser avec l’objet.
        A bientôt.
        Fabrice

        • Bonjour Fabrice, pour moi aussi, c’est un achat récent, j’ai encore beaucoup de chose à apprendre. Pour changer la balance des blancs ou gérer les modes AF, j’utilise la fonction ‘i’ au lieu du mode « menu ». Oui, il manque des boutons de fonction rapide, mais avec un peu d’habitude avec le tactile, je trouve cela plaisant.

          Je n’en suis pas encore à la gestion du flash, mais je pense que le D5500 est limité en vitesse de synchro.

          Mais le D500 arrive … avec tout ce qu’il faut pour s’épanouir. ^^ A bientôt.

  27. Concernant le flou de bougé je ne suis pas vraiment d’accord:
    Avec plus de pixel, on va pouvoir zoomer plus (numériquement), donc mieux voir les défauts, dont le flou de bougé SI on zoom au max. Cependant il n’y a aucune raison qu’un flou de bougé se voit plus lorsqu’on regarde les deux images avec la même dimension affichée à l’écran. (sinon ça voudrait aussi dire que pour supprimer un flou de bougé il suffit de compresser une image dans une définition plus faible…)