Comparaison Nikon Df – Nikon D4 – Nikon D800 – Canon 5D Mark III : le test capteurs DxO

Le Nikon Df est à peine arrivé chez les revendeurs que les premiers tests et comparatifs sont rendus publics. Ces derniers jours c’est DxO qui s’y est collé en passant le capteur du Nikon Df à la moulinette habituelle. Résultat : le capteur du Nikon Df prend une longueur d’avance en basse lumière sur les Nikon D4 et Nikon D3s. Pour le reste, lisez la suite !

Face avant avec objectif AI non Ai AIS - Des photos du Nikon Df

Si vous n’avez pas suivi le lancement du Nikon Df, sachez que ce dernier propose un look Vintage bien dans l’esprit des boîtiers Nikon des années argentiques ainsi qu’un capteur 16Mp de Nikon D4. Le boîtier reprend par ailleurs les éléments principaux du Nikon D610 dont le module AF à 39 points.

A la vue de cette fiche technique, nous n’étions pas inquiet sur les performances du Nikon Df en matière de qualité d’image. Le Nikon D4 a fait ses preuves, le Nikon D3s avant lui même si ce dernier utilise le capteur 12Mp issu des séries D3/D700.

C’est ce que confirment les tests DxO qui viennent de paraître. Ces tests concernent le capteur du Nikon Df et portent sur trois points :

  • profondeur de couleur (portrait)
  • dynamique des images (paysage)
  • sensibilité en basse lumière (sport)

Ces 3 critères sont ceux qui sont mesurés par DxO pour caractériser tous les couples capteurs/boîtiers. Ce sont donc des éléments de comparaison pertinents de l’un à l’autre des modèles.

La mesure ‘portrait’ permet d’évaluer la profondeur de couleur mesurée en nombre de bits. Une profondeur de 22 bits est une excellente valeur, un écart de 1 bit s’avère insignifiant à l’œil. C’est une caractéristique qui intéresse énormément les portraitistes, d’où son nom.

La mesure ‘paysage’ correspond à la plage dynamique maximale du capteur, elle est mesurée en Ev. Une valeur de 12 Ev est considérée comme excellente, un écart de 0.5 Ev n’est pas significatif. Cette caractéristique permet de rendre compte de la capacité du capteur à gérer des écarts de contraste importants, un critère majeur pour les photographes de paysages d’où le nom de la mesure.

Les photographes de sport ou animaliers s’intéressent énormément à la sensibilité du capteur, celle-ci leur permet d’utiliser des longues focales sans être forcés de descendre trop bas en vitesse d’obturation. La mesure ‘sport’ permet donc de connaître la sensibilité maximale utilisable du capteur sans dégradation notable des performances.

Comparaison Nikon Df – Nikon D4

Comparaison Nikon Df - Nikon D4

Le Nikon DF atteint le score global de 89 comme le Nikon D4, ce qui les placent en 11ème position tous modèles confondus (le premier reste le Nikon D800E). Le Nikon Df remporte par contre la première place pour la gestion des basses lumières avec une valeur de 3279 ISO, à quelques encablures du Nikon D4 (2965 ISO). La différence est minime mais le D4 est derrière. Le Nikon D3s est très légèrement distancé également.

Le choix sera bien difficile si vous vous contentez de regarder les performances des deux boîtiers. Dans la mesure où ils possèdent le même capteur, c’est assez logique. Si vous cherchez une excellente gestion des basses lumières, c’est du côté du Df qu’il faut regarder. Si vous ne supportez pas le look Vintage ou avez besoin d’un boîtier capable de résister à tout, alors c’est le D4 qui aura vos faveurs (avec un tarif bien supérieur par contre).

Comparaison Nikon Df – Nikon D800

Comparaison Nikon Df - Nikon D800

Les deux modèles de la gamme Nikon sont positionnés sur deux créneaux bien différents mais au moment du choix, vous êtes nombreux à vous poser la question. Un Df, un D800 ? Qu’est-ce que je fais si je ne veux pas aller vers le D4 ?

Le Nikon D800 atteint le score record de 95 pour 89 au Df. Cette différence est particulièrement sensible en mesure Paysage, le D800 possédant 1,3 Ev d’avance sur le Df.

En mesure Portrait, le D800 est devant avec 0,7eV d’écart. Les 36Mp du D800 font la différence. Pas de quoi fouetter un chat diront certains, mais les plus exigeants de nos lecteurs apprécieront. En basse lumière les plus gros du pixels du Df creusent l’écart face aux 36Mp.

Si vous pratiquez le studio et le paysage, alors le D800 est le meilleur choix. Réalisez toutefois que la différence n’est pas si importante au final, surtout si vous tirez vos images sur des petits formats. Les tarifs étant proches et en passe de se resserrer avec le temps, à vous de voir si vous préférez le look Vintage et la sobriété ou les muscles et la force !

Comparaison Nikon Df – Canon 5D Mark III

Comparaison Nikon Df- Canon 5D Mark III

Rien de tel que de jeter un œil dans la boutique d’à côté pour voir comment se comporte le nouveau Nikon Df face à la concurrence du Canon 5D Mark III.

Le bilan est assez vite fait : le 5D Mark III ne démérite pas mais il est en retrait sur tous les points. Avec 1,4 Ev d’écart de gamme dynamique il n’y a pas mort d’homme. La différence est bien plus critique par contre en basse lumière où le Nikon Df l’emporte de près de 1000 ISO.

Prenez toutefois ces résultats avec la précaution qui s’impose, 1000 ISO d’écart ce n’est jamais qu’un stop (ou presque) de différence dans les hautes sensibilités (voir les courbes détaillées DxO). Cela peut être critique ou pas selon vos besoins.

Source : DxO Labs

QUESTION : les résultats de tests comme ceux-ci sont-ils des éléments importants pour vous au moment du choix ?

Partager cet article sur les réseaux sociaux

SHARE TWEET SHARE PIN
comment utiliser le catalogue Lightroom - tutoriels vidéos

About the Author

Jean-Christophe Dichant
J'ai créé Nikon Passion en 2004 pour vous aider à faire les bons choix, bien utiliser votre appareil photo et apprendre la photo.

Merci de remplir les champs ci-dessous pour laisser un commentaire.

Les commentaires sur Nikon Passion

Chaque article du site www.nikonpassion.com vous propose une zone de commentaires pour poser vos questions ou réagir.
Voici comment procéder si vous ne disposez pas de comptes réseaux sociaux et si vous ne souhaitez pas créer un nouveau compte Disqus. Disqus est le système qui gère les commentaires et l'antispam.

Votre commentaire

Votre adresse email ne sera pas publique.


*


15 Commentaires sur "Comparaison Nikon Df – Nikon D4 – Nikon D800 – Canon 5D Mark III : le test capteurs DxO"

  1. Numeraction Photos Toulouse | 13 février 2014 à 12 h 53 min | Répondre

    Ha on va mourir avec ces questions fondamentales de puristes ! Je suis Nikon est je le reste mais j’ai connu canon aussi. La grosse différence à l’époque c’était la mesure flash ambiance jour mieux maitrisé sur Nikon l’écart aujourd’hui est ridicule les 2 marque se valent. Ma préférence reste Nikon car on a fait ce choix et que l’on reste équipé, pour le mac sincèrement j’ai les 2 et incontestablement mac et (en 27″) le meilleur écran calibré photo faut voir la dynamique et 2500 environ plus fort que les 1920*1080 et non retina après je trouve les prix de mac énorme réservé à une Elite mais je n’aime pas le concept mac pour avoir connu que Windows très jeune, tout est inversé j’ai installé un Windows 7 sur ce mac et c’est le pied ! mac est plus simple sur ces configurations wifi drivers mais mets à dispos ce qu’il faut pour installer Windows après c’est vraiment une question de budget mais je reconnais cette supériorité que non pas les écran du commerce.

  2. Bonjour,

    J’ai fait le choix de Nikon pour mon premier appareil numérique en regardant les tests de DxO et j’en suis pleinement heureux, donc ce type de tests est pour moi important car il casse les rumeurs et les faux semblants.
    Par exemple il court le bruit que Canon est meilleur et surtout en sensibilité. Tout çà parce qu’il y a un bouton qui va plus loin, mais dans les tests c’est Nikon qui est meilleur…
    Mon but est de devenir professionnel et quand je dis que mon choix de matériel pour ce projet est Nikon on me ressort le sempiternel adage suivant lequel un pro ne serait équipé que de Canon et de Mac… Je fais ici référence à un grand magasin où « On ne peut qu’adhérer »… Que çà traîne dans le grand public, encore… Mais dans un magasin spécialisé !…

    • Quand on voit en plus que la « Pomme » ne possèdent AUCUN écran adapté à la photographie, on ne peut que se dire qu’ils vendent encore aux photographes via l’effet « mouton »!
      Je suis Nikoniste aussi, et ne regrette pas mon choix.
      Pour autant je peux comprendre que l’on choisisse Canon… mais Apple!?!?
      Le soi disant pro qui ne travaille qu’exclusivement sur écran Apple car « c’est le matériel qu’un pro doit avoir » devrait sérieusement se remettre en question.
      Sinon j’aime regarder les tests DxO, mais je préfère un essai pour choisir. Car les performances d’un capteur ne font pas tout. Le module de mise au point, de gestion des lumières, la prise en main, l’ergonomie et l’emplacement des touches, l’écran arrière, etc… sont au final tout aussi importants et ne peuvent être comparé qu’avec le boitier en main.

      • Cet effet que tu appelles « Mouton » fonctionne si bien, même chez les professionnels équipementiers, que beaucoup d’accessoires ou d’applications ne sortent hélas que pour Canon…
        Pour Mac, il m’avait semblé que les écrans retina offraient une définition plus que satisfaisante et que la gestion des couleurs Mac était aujourd’hui encore sans équivalence. Mais je suis d’accord avec toi qu’il n’y a pas que sur Mac que l’on puisse faire du graphisme et en particulier de la photo, pour moins cher qui plus est… C’est plutôt la politique commerciale qui me gêne, c’est un peu comme entrer dans une secte, il faut croire et ne pas chercher à comprendre… (je parle ici de la vente des produits à la pomme croquée…)
        Je cherchais surtout là à comprendre comment Nikon s’y prend pour contrer cet effet « Mouton ». J’ai vu à multiple reprises des marques avec des produits de bien meilleure facture se faire laminer par ce type de politique commerciale. Premier exemple qui me vient en tête est l’implantation de Mac et Adobe en imprimerie. Il existait meilleur et moins cher et pourtant ce sont eux qui ont pris le marché en implantant ce type de communication « Mouton »…
        Pour ce qui est du design et de l’ergonomie, si c’est important lors de son premier achat, çà devient ensuite une histoire d’habitude. Le changement, même pour mieux ergonomiquement parlant, devient très dur, une habitude, même mauvaise, devient un frein sérieux à tout changement… Quand en plus les accessoires sont incompatibles d’une marque à l’autre, le frein financier prend rapidement le dessus…

        • les moutons ne vous obligent pas non plus a acheté du mac de plus moi meme mouton a mes heures j’ai du Mac mais un écran Mac 😉 allez donc vomir votre commentaire sur un site windows comme les propriétaire de Canon qui râles sans cesse ici des rubrique !! après tout vous etes sur un site NIKON ce n’est pas de notre faute si vous vous embêtez sur les forum Canon .

          • pas un écran Mac !! pardon (oubli )

          • Là vu le manque de sang-froid et l’apparition d’un fort sectarisme, je tiens à signaler que je suis équipé de Nikon et que j’en suis énormément content. Je suis également équipé d’un PC sous Windows. Je faisais état de réflexions du public sur des « On dit ». Ces réflexions étant nombreuses je tenais à en faire part et pouvoir en discuter, pas me colleter verbalement…

            Je ne vois aucun problème à s’équiper de la manière que l’on souhaite, par contre je suis contre l’effet « Mouton » ou « sectaire » dont justement tu as l’air de souscrire…

            Je ne suis pas contre telle ou telle marque, je suis contre certaines méthodes de vente. Je suis même capable, si le matériel est bon et qu’il me convienne acheter la marque dont je déplore la méthode de vente et de continuer à la déplorer…

            En fait, pour ce qui est de Mac, je cherche à passer au-dessus de cet effet « Mouton » et de savoir si le ramage vaut le plumage. Donc si je dois mettre de côté mon avis sur la méthode de vente et m’équiper en Mac. Comme tu vois tu as tout faux…

            Sur ce je te souhaite une bonne soirée…

          • Pour l’effet des mac « mouton » … Si tu penses qu’un macbook unibody qui baroude partout, plein de traces, de pets, au bout de 5 ans d’usage … qui fait encore tourner lightroom de maniere convenable pour traiter des raw de 30 Mo en deplacement de maniere fluide, est juste dans sa coloimétrie, n’a presenté en 5 ans aucune panne, aucun plantage, aucun reboot, aucune reinstallation du systeme, aucune perte de données et fontionne comme au premier jour malgré ces cicatrices, que la batterie tient encore … Que neuve sans web elle assurait plus de 6 heures de travail … je ne decris pas comment il est baloté dans le sac à dos … il vient de prendre une seconde jeunesse avec un HD d’1 To secondé par un SSD qui le rendent encore plus reactif … c’est l’effet mouton … en effet reste sur pc … 😉

          • J’ai plusieurs plusieurs PC dont celui sur lequel je tape ce message qui me rendent le même service et pourtant je conçois qu’une marque puisse apporter un plus que je n’ai pas, en l’occurrence la gestion de la couleur. Je peux également concevoir qu’une marque ait une action psychologique sur le regard qu’elle projette vers les autres par le biais du prestige qu’elle véhicule, par contre je peux ne pas aimer la manière dont cette marque communique avec la clientèle et c’est le cas pour la pomme…

            Donc je désire avoir des renseignements techniques quand je les demande à un vendeur et pas qu’il essaie de me vendre du rêve… Dans ce cas je considère qu’il me prend pour une cloche et je vais voir ailleurs… Je ne suis pas un mouton qui a besoin de rêve, mais un technicien qui a besoin de données techniques réelles et tangibles.

            Je pense avoir suffisamment répondu sur ce point et je pense avoir été clair. Vendre du rêve est une tendance actuelle où le rêve devrait être plus important que le produit lui-même. Je n’aime pas çà et pourtant dès que j’ai les réponses techniques que je souhaite et que je les trouve satisfaisantes je suis capable d’acheter cette marque. En un mot je n’ai pas besoin de rentrer en religion, j’ai besoin d’un service et je cherche à savoir si tel ou tel appareil répondra le mieux pour ce service.

            J’oubliais de dire que j’ai été vendeur, responsable des ventes et responsable de magasin en électroménager blanc, brun et gris (gris c’est l’informatique…). Qu’avant j’ai été informaticien technique (montage et réparation) mais aussi graphiste 2D et 3D (print, web et animation) et que dans ces deux domaines cumulés je dépasse les 30 ans d’expérience. Je peux donc parler du commercial autant que du technique ou de l’usage en toute quiétude intellectuelle. Le marketing ne parle pas « d’effet mouton » (j’ai repris l’expression d’un message plus haut) mais l’esprit est là : Faire aimer un concept plutôt que le produit lui-même. On vous demande, tout comme en religion, de croire et de ne pas chercher à comprendre. L’idéalisme engendre l’apophatisme (la théologie négative) chez ceux qui ne veulent pas croire mais comprendre et là débute le sectarisme des deux côtés. Il suffit d’oser dire que « le dieu marque » possède un défaut pour que le « croyant » rue des quatre fers…

            J’ai posé une question à Nikon comment elle concevait de répondre à un tel marketing de certains de ses concurrents et pourquoi. Je le répète je n’ai rien contre ces marques sinon leur marketing.

  3. Pouquoi comparer le Df avec un D800 et un 5D M III et pas un 1Dx…… vous le comparez bien avec un D4