Nikon Z 50 : à l’assaut du marché APS-C avec une nouvelle gamme d’objectifs Z DX

Nikon annonce le Nikon Z 50, un hybride APS-C DX de 20,9 Mp dont la monture Z autorise l’utilisation des nouvelles optiques Nikon Z DX annoncées simultanément, comme des Nikkor Z existants ou des objectifs pour reflex DX et FX.

Très proche du Nikon Z 6 au capteur près, le Nikon Z 50 est toutefois plus petit, plus compact, plus léger et … plus accessible. J’ai pu le prendre en main lors de sa toute première apparition, voici la revue de détail et mes premières impressions.

Nikon Z 50

Nikon Z 50 : le goût d’un Z 6, le coût d’un APS-C expert

Nikon semble avoir entendu les remarques du marché au sujet de ses hybrides plein format. Bien que ces derniers occupent une place de choix dans l’univers hybride actuel, le Nikon Z 6 est le second hybride le plus vendu derrière l’Alpha 7, il manquait encore dans cette gamme Z un boîtier hybride plus compact et accessible. Il manquait aussi des optiques … plus compactes et accessibles.

C’est donc au Nikon Z 50 d’assurer l’arrivée sur le marché d’une gamme Nikon hybride APS-C. Nikon l’avoue sans grande difficulté, le nouveau Nikon Z 50 vient occuper, dans la gamme hybride Nikon, la place du Nikon D7500 dans la gamme reflex amateur (amateur au sens « qui aime« ).

Le Z 50 se veut un hybride accessible, performant, compatible avec la plupart des optiques pour Nikon, et très proche dans l’esprit de ses grands frères de gamme les Nikon Z 6 et Nikon Z 7. Le Nikon Z 50 ne devrait donc pas avoir à rougir face au Nikon Z 6, la taille de son capteur mise à part.

Nikon Z 50 + Nikkor Z DX 16-50 mm VR

le Nikon Z 50 avec le Nikkor Z DX 16-50 mm f/3.5-6.3 VR

Avec 20,9 Mp au format APS-C contre 24 Mp en plein format, ce Nikon Z 50 a tout d’un grand, et même parfois un peu plus :

  • un AF plein champ (couverture exacte 90%) à 209 points doté de la fonction Eye-AF, à corrélation de phase et détection de contraste, détection AF à -4 IL en basse lumière,
  • un viseur électronique de 2,36 Mp,
  • une plage de sensibilité variant de 100 à 51.200 ISO,
  • un processeur Expeed 6,
  • un obturateur mécanique offrant déclencheur mécanique et électronique silencieux, 1/4000 ème sec.,
  • une ergonomie que les nikonistes connaissent bien,
  • un emplacement pour carte mémoire SD UHS-I,
  • un écran inclinable à 180° de 1.040 Mp (les vidéastes apprécieront),
  • un flash intégré,
  • un mode rafale à 11 vps avec suivi AF et exposition continue,
  • un mode vidéo 4K à 30 vps, ralenti 120 vps sans recadrage et time-lapse (mais pas de sortie 10 bits et N-Log),
  • une poignée profonde facilitant la tenue en main,
  • 20 Picture Control déclinables en plus de 180 réglages différents (JPG),
  • un partage aisé des photos via Wifi et Bluetooth et l’application mobile Snapbridge,
  • une nouvelle batterie EN-EL25 autorisant la recharge via le port USB en complément du chargeur Nikon MH-32.

Autant dire qu’il faut avoir besoin (ou envie !) d’un capteur plein format pour accepter de dépenser près de deux fois plus pour le Nikon Z 6. Car c’est l’autre bonne nouvelle, le Nikon Z 50 est bien plus accessible que le Z 6. Proposé à 1149 euros en kit avec le nouveau Nikkor Z DX 16-50 mm f/3.5-6.3 VR, l’ensemble est très compétitif (le reflex Nikon D7500 vaut 1000 euros boîtier nu, octobre 2019).

Nikon Z 50 + Nikkor Z DX 16-50 mm VR

le Nikon Z 50 de dos, les commandes sont simplifiées, la touche I prend toute son importance

Nikon Z 50 + Nikkor Z DX 16-50 mm VR

le Nikon Z 50 vu de dessus, notez le regroupement des commandes supérieures à droite

Pour finir cette revue de détails, notez que le Nikon Z 50 a une face avant en magnésium, une construction qui a fait ses preuves sur les gammes reflex équivalentes. Son poids hors objectif est de 395 grammes (450 avec batterie et carte mémoire) tandis que ses dimensions sont de 126,5 x 93,5 x 60 mm (L × H × P).

Nikon Z 50 + Nikkor Z DX 16-50 mm VR

l’écran tactile orientable du Nikon Z 50

Nikon Z 50 + Nikkor Z DX 16-50 mm VR

le même écran dans une configuration selfie face au photographe (vidéaste ?)

Nikon Z 50 : le lancement d’une nouvelle gamme Nikkor Z DX

Vous l’avez compris, le Nikon Z 50 étant un hybride DX, il est de bon ton de lui greffer des optiques … DX.

Les optiques Nikkor Z actuelles, série S, excellent avec les Z 6 et Z 7. Elles sont toutefois plus imposantes (et onéreuses) que ce à quoi s’attendent les photographes désireux de passer à l’hybride pour sa compacité.

comparaison Nikon Z 50 vs Nikon Z 6

comparaison Nikon Z 50 vs. Nikon Z 6 : les deux objectifs sont en position rétractée

Les optiques AF-S Nikkor  DX supposent l’utilisation de la bague FTZ, elle a une certaine taille et fait perdre en compacité avec les courtes focales.

Nikon a donc profité de l’arrivée d’une gamme hybride APS-C pour annoncer conjointement une nouvelle gamme Nikkor Z DX, des optiques dédiées aux hybrides APS-C, plus compactes, moins chères, et dotées de quelques spécificités inédites à ce jour chez Nikon.

Pourquoi des objectifs Z DX VR ? Parce qu’il faut bien que le Z 6 garde quelques avantages, le Nikon Z 50 ne dispose pas d’un capteur IBIS stabilisé et fait appel aux objectifs VR comme le font les reflex.

comparaison Nikon Z 50 vs Nikon Z 6

comparaison Nikon Z 50 vs. Nikon Z 6 : vus ainsi, le Z 50 est bien plus compact que le Z 6

Nikon Z 50

vue de face avec les deux touches Fn et la molette avantNikon Z 50

vue de dessus avec a couronne supérieure à droite et la molette arrière

Nikon Z 50

vue de dessous avec la trappe batterie et carte mémoire SD

Nikon Z 50

vue de dos avec les commandes regroupées à droite et l’écran inclinable

Nikon Z 50

vue de face avec le Nikkor Z DX 16-50 mm, le flash intégré, le correcteur dioptrique

Nikkor Z DX 16-50 mm f/3.5-6.3 VR

Ce zoom équivalent 24-75 mm est le pendant de l’AF-S Nikkor 18-55 mm bien connu dans la gamme reflex.

Sa plage focale démarre à 16 mm, ce qui en fait un véritable objectif grand-angle (le 18 mm l’est un peu moins), et la perte de 5 mm de focale en position maximale ne change guère ses capacités. Un équivalent 75 mm reste idéal pour le portrait, le reportage, le spectacle, le portrait de rue. La distance minimale de mise au point est de 0,2 m.

Nikon Z 50 + Nikkor Z DX 16-50 mm VR

le Nikkor Z DX 16-50 mm f/3.5-6.3 en position rétractée

Cette plage focale particulière a permis aux opticiens Nikon de concevoir une optique qui ne se contente pas d’être compacte et légère. Elle utilise les capacités de la monture Nikon Z qui autorise des degrés de liberté que n’a pas la monture Nikon F.

Ce zoom 16-50 mm embarque un groupe optique rétractable (9 lentilles en 7 groupes) qui se fait très discret, les amateurs d’objectifs pancake apprécieront. C’est le premier zoom Nikon de ce type à être aussi peu volumineux.

Nikon Z 50 + Nikkor Z DX 16-50 mm VR

le Nikkor Z DX 16-50 mm f/3.5-6.3 en position 16 mm

Le diaphragme comporte 7 lames, le diamètre du filtre est de 46 mm. Ce zoom Nikkor 16-50 mm est stabilisé, Nikon annonce un gain de 4,5 stops sur le Z 50, ce qui compense l’absence de stabilisation du capteur.

La bague de réglage est silencieuse, un atout pour permettre la mise au point manuelle en vidéo par exemple.

Nikon Z 50 + Nikkor Z DX 16-50 mm VR

le Nikkor Z DX 16-50 mm f/3.5-6.3 en position 50 mm

Le Nikkor Z DX 16-50 mm f/3.5-6.3 VR ne pèse que 135 grammes et ne dépasse que très peu du boîtier une fois replié. Il mesure 70 mm de long pour 32 mm de diamètre dans cette position.

Nikkor Z DX 50-250 mm f/4.5-6.3 VR

Pendant du 55-200 mm pour les reflex, le nouveau Nikkor Z DX 50-250 mm f/4.5-6.3 VR est une autre bonne surprise.

Sa plage focale équivalente à 75-375 mm en fait un vrai téléobjectif capable de séduire les amateurs de gros plans, de photo animalière, de photo de sport, qui n’ont pas envie d’investir dans un téléobjectif plus imposant. C’est un choix idéal entre le 55-200 mm DX bien connu et le plus intéressant 70-300 mm DX.

Nikkor Z DX 50-250 mm f/4.5-6.3 VR

le Nikkor Z DX 50-250 mm f/4.5-6.3 en position rétractée

La formule optique fait appel à 16 lentilles en 12 groupes, autorisant une distance de mise au point minimale de 0,5 m. Le diaphragme compte 7 lames, le diamètre du filtre est de 62 mm.

Nikkor Z DX 50-250 mm f/4.5-6.3 VR

le Nikkor Z DX 50-250 mm f/4.5-6.3 en position 50 mm

Ce zoom téléobjectif propose lui aussi un mécanisme rétractable qui le rend très compact (pour un 50-250 mm) une fois replié. Le système VR fait gagner 5 stops (1/2 de plus que sur le 16-50 mm), la bague de réglage est également silencieuse.

Nikkor Z DX 50-250 mm f/4.5-6.3 VR

le Nikkor Z DX 50-250 mm f/4.5-6.3 en position 250 mm

Le Nikkor Z DX 50-250 mm f/4.5-6.3 VR pèse 405 grammes. La longueur en position rétractée est de 110 mm pour un diamètre de 74 mm. La construction est la même que celle du 16-50 mm, baïonnette en polycarbonate et absence de commandes sur le fût.

Bague Nikon FTZ

Le Nikon Z 50 ne serait pas un hybride Nikon s’il ne savait pas utiliser la bague FTZ. Cette bague va vous éviter de mettre au placard vos optiques DX pour reflex, je pense en particulier aux téléobjectifs et ultra grand-angles. Elle vous permettra aussi de réutiliser toutes les optiques à mise au point manuelle en monture F, leur usage étant facilité par le viseur électronique et le mode Focus Peaking.

Si vous envisagez de passer du reflex DX à l’hybride DX, les 18-55 mm, 55-200 mm et 70-300 mm DX gagneront à être remplacés par le nouveau couple 16-50 et 50-250 mm Z DX, d’autant plus que leur tarif en double kit est très intéressant.

Les plus longs téléobjectifs, peu handicapés par la taille de la bague FTZ, pourront eux être réutilisés sans nécessiter un nouvel investissement.

La roadmap Nikkor Z  mise à jour pour l’occasion fait état d’un prochain Nikkor Z DX 18-140 mm qui viendra compléter cette gamme si vous êtes fan des objectifs à tout faire.

Nikon Z 50 + Nikkor Z DX 16-50 mm VR

connectique du Nikon Z 50, WiFi et Bluetooth sont au programme

Premier avis sur le Nikon Z 50

Je n’ai bien évidemment pas pu faire le test complet de cet hybride DX encore, d’autant plus que les exemplaires à disposition étaient des modèles de présérie. J’ai toutefois trouvé mes marques très vite, c’est un Nikon avec l’ergonomie et les menus chers à la marque.

Le viseur électronique m’a semblé très à l’aise face aux situations en intérieur, sombre avec quelques éclairages vifs. Très agréable à l’usage, proche de ce que je connais avec le viseur des Z 6 et Z 7, c’est la bonne surprise dans cette gamme de prix. Je n’ai pas pu comparer les deux modèles directement mais c’est prometteur.

L’écran orientable, tactile, a le bon gout de basculer vers l’avant pour faciliter le tournage vidéo face caméra (et les inévitables selfies …), c’est un avantage et je regrette d’ailleurs que celui des Z 6 et Z 7 ne sache pas en faire autant.

L’autofocus s’est avéré très réactif, identique à celui du Z 6, la bascule entre le mode classique et le mode Eye-AF se faisant tout aussi naturellement et vite que sur les plein format. Cela semble logique puisque le Nikon Z 50 utilise le même processeur Expeed 6 et le même double principe de corrélation de phase et de détection de contraste.

La couverture de 90% du champ est un vrai point fort face à celle des reflex DX, seul le D500 s’en approche avec son AF à 193 collimateurs sans offrir les facilités de l’AF hybride (Eye-AF par exemple).

Je n’ai pas eu l’occasion de vérifier la précision du mode rafale, il n’a toutefois pas de raison de se comporter moins bien que celui du Z 6, notez que les 11 vues par secondes s’entendent avec suivi AF et mesure continue de l’exposition.

Nikon Z 50 + Nikkor Z DX 16-50 mm VR

le Nikon Z 50, un petit boîtier hybride APS-C avec son zoom Nikkor Z 16-50 mm f/4.5-6.3 VR

Positionnement, tarif et disponibilité

Le Nikon Z 50 est bien né : il est performant, compact, accessible et ne présente que peu d’écarts de performances avec le Nikon Z 6.

Capable d’utiliser des optiques Z DX bien plus compactes que celles des Z 6 et Z 7 série S, bien moins chères aussi, il sera un compagnon idéal au quotidien comme en voyage.

Le photographe urbain que je suis se réjouit déjà de pouvoir l’utiliser dans la rue, en reportage, où il se fera encore plus discret que mon Nikon Z 6 et son 24-70 mm f/4 sans perdre en sensibilité ni en réactivité AF.

Si vous êtes déjà équipé avec des optiques AF-S reflex, vous pourrez les réutiliser en bénéficiant du ratio x 1.5 habituel. C’est un argument de plus en faveur de ce Nikon Z 50.

Notez que si vous possédez déjà la bague FTZ avec un Z plein format, vous n’avez pas besoin de la racheter, c’est bien la même pour le Z 50 qui pourra devenir votre second boîtier.

Utilisant des cartes mémoires SD, le Z 50 vous évite l’achat de cartes XQD plus coûteuses, son flash intégré pourra dépanner et vous éviter l’achat d’un flash cobra additionnel.

Nikon a, enfin, le bon goût de proposer le Nikon Z 50 à un tarif attractif pour une telle fiche technique:

  • Nikon Z 50 + Nikkor Z DX 16-50 mm f/3.5-6.3 VR : 1149 euros
  • Nikon Z 50 + Nikkor Z DX 16-50 mm f/3.5-6.3 VR + Nikkor Z DX 50-250 mm f/4.5-6.3 VR : 1349 euros
  • Nikon Z 50 + bague FTZ : 1149 euros
  • Nikon Z 50 + Nikkor Z DX 16-50 mm f/3.5-6.3 VR + bague FTZ : 1299 euros

Le boîtier seul ne sera pas disponible dans un premier temps.

Nikon Z 50 + Nikkor Z DX 16-50 mm VR

le Nikon Z 50 a tout d’un Nikon !

Face au Fujifilm XT-30 + XF 18-55 mm f/2.8-4 proposé à un tarif équivalent, le Z 50 marque des points grâce à sa compatibilité avec les optiques pour reflex, ses zooms DX plus compacts, sa meilleure montée en ISO (51.200 ISO pour 12.800 sur le XT-3/30). Les quelques manques en vidéo (profil N-Log et 10 bits) attireront l’attention des vidéastes mais beaucoup moins celle des photographes qui pourraient toutefois juger l’ouverture maximale du zoom Nikkor un peu limitée.

Le Fujifilm XT-3 proposé à près de 1800 euros avec le zoom XF 18-55 mm garde pour lui une définition de 26 Mp, un mode vidéo plus expert mais ne se démarque pas spécialement en usage photo.

Chez Canon, l’EOS M6 Mark II et son zoom 15-45 mm est proposé à 1200 euros environ. S’il est capable de 14 vps et dispose d’un capteur de 32,5 Mp, il utilise un viseur externe très imposant favorisant plutôt la visée sur l’écran arrière.

Seul l’EOS M50 et son zoom 15-45 mm représente une alternative crédible pour quitter le monde Nikon. Proposé à un tarif inférieur (environ 700 euros) avec une sensibilité limitée à 25.600 ISO, un AF à 143 collimateurs (99 selon l’optique), il suppose par contre le renouvellement de votre gamme d’objectifs tandis que le Nikon Z 50 sait tous les réutiliser.

En attendant de pouvoir vous proposer un test complet de ce Z 50, sachez qu’il sera disponible dès novembre 2019 chez votre revendeur.

Nikon Z 50 : des exemples de photos

Note : les photos ci-dessous ont été faites avec un Nikon Z 50 de présérie aussi je ne peux pas mettre à disposition les fichiers natifs. La colorimétrie est fidèle à l’éclairage particulier du lieu, aucun post-traitement n’a été appliqué sur ces fichiers JPG.

exemple de photos avec le Nikon Z 50

Nikon Z 50 + Nikkor Z DX 16-50 mm f/3.5-6.3 VR – 38 mm – ISO 8.000 – f/8 – 1/60 sec.

exemple de photos avec le Nikon Z 50

Nikon Z 50 + Nikkor Z DX 16-50 mm f/3.5-6.3 VR – 50 mm – ISO 12.800 – f/8 – 1/80 sec.

exemple de photos avec le Nikon Z 50

Nikon Z 50 + Nikkor Z DX 16-50 mm f/3.5-6.3 VR – 27,5 mm – ISO 4.500 – f/8 – 1/40 sec.

exemple de photos avec le Nikon Z 50

Nikon Z 50 + Nikkor Z DX 16-50 mm f/3.5-6.3 VR – 50 mm – ISO 18.000 – f/8 – 1/80 sec.

exemple de photos avec le Nikon Z 50

Nikon Z 50 + Nikkor Z DX 16-50 mm f/3.5-6.3 VR – 50 mm – ISO 18.000 – f/8 – 1/80 sec.

exemple de photos avec le Nikon Z 50

Nikon Z 50 + Nikkor Z DX 16-50 mm f/3.5-6.3 VR – 50 mm – ISO 20.000 – f/8 – 1/80 sec.

exemple de photos avec le Nikon Z 50

Nikon Z 50 + Nikkor Z DX 16-50 mm f/3.5-6.3 VR – 16 mm – ISO 1.800 – f/4.5 – 1/25 sec.

exemple de photos avec le Nikon Z 50

Nikon Z 50 + Nikkor Z DX 16-50 mm f/3.5-6.3 VR – 34 mm – ISO 5.000 – f/5 – 1/50 sec.

Source : Nikon France

Partager cet article sur les réseaux sociaux

SHARE TWEET SHARE PIN
comment utiliser le catalogue Lightroom - tutoriels vidéos

About the Author

Jean-Christophe Dichant
J'ai créé Nikon Passion en 2004 pour vous aider à faire les bons choix, bien utiliser votre appareil photo et apprendre la photo.

Merci de remplir les champs ci-dessous pour laisser un commentaire.

Votre commentaire

Votre adresse email ne sera pas publique.


*


41 Commentaires sur "Nikon Z 50 : à l’assaut du marché APS-C avec une nouvelle gamme d’objectifs Z DX"

  1. Bonsoir Jean Christophe, me voilà perplexe avec l’arrivée du Z50 ! J’ai actuellement un D7200, que j’utilise essentiellement avec un Sigma 24-70 F/2.8 , ce qui me fait un poids d’environ 1785gr ! bien trop lourd et encombrant pour la (faible) femme (67 ans) que je suis … j’ai donc investi dans un Panasonic Lumix G80 + 14-140mm F/3,5 – 6,3 , et un lumix 35-100mm F/2.8 pour des photos de concert/spectacle essentiellement . Habituée à Nikon j’ai un peu de mal à m’y retrouver avec le Lumix, et les résultats me déçoivent un peu . Dans mon cas le Z50 remplacerait il seulement le Lumix ou également le D7200 ? Mes objectifs actuels (j’ai aussi un Nikon 70-200mm F/4 , un Nikon 50mm F/1.8 et un Tamron 16-300mm F/3.5-6.3) seront ils utilisables , avec la bague FTZ sur le Z50 ? Qu’en est il dans ce cas de l’équivalence des focales ? Merci si je peux avoir quelques réponses, pour ne pas me risquer à changer sans être sûre que cela conviendra pour mon usage , et surtout merci pour ce que vous partagez avec nous 🙂

  2. Merci pour cet article, la question que je te pose: Z50 avec un télé 200/500, que penses-tu de cette association que j’envisage; peux-tu faire des essais.
    Merci et à bientôt

    • Je ne vais pas tester tous les objectifs sur tous les Z récents à la demande, ce n’est pas possible. Je ne pense pas que le Z 50 soit le plus adapté à ce montage, c’est un plus petit boîtier que le Z 6 et il est fait pour voyager léger, ce qui est tout le contraire du 200-500.

  3. Bonjour,
    j’ai un D3400 depuis maintenant 2 ans et je souhaite monter en gamme. Je fais des photos de paysage, un peu de portrait, photo de nuit, photo de surf (où la mise au point est compliquée avec le d3400, la zone de netteté n’est pas toujours là ou il faut).
    Ma question est la suivante, dois-je préféré un Z50 ou un D7200 ou D7500 ?
    Merci d’avance pour vos réponses
    Fabien

    • Tout dépend de vos objectifs actuels, du budget et de votre envie d’utiliser un hybride ou non.
      Il est un peu tôt pour le prononcer sur le Z 50, n’ayant pu le tester encore.
      Dans le doute le D7500 fera très bien le travail sans nécessiter le remplacement des objectifs.

      • Merci pour votre réponse. Mes objectifs actuels sont: 17/50 sigma, 10/20 Nikon, 35 mm Nikon, 70/300 nikon. Mon budget est de 1000euros environ. Et je ne connais pas du tout les hybrides.

  4. Bonjour Jean-Christophe,
    Dans la comparaison Z6-Z50 qu’on trouve sur le site Nikon, les informations sur la gestion du format RAW sont détaillées pour le Z6 pas pour le Z50. Le Z 50 a t’il des limitations sur ce point par au Z6?
    Merci
    MP

  5. Après mon d 3300, probablement mon prochain achat.

  6. Toujours intéressant les tests, essais avant mise à la vente et pré-salon de novembre, c’est un peu comme une série TV, on ouvre le document Nikon passion pour 2 minutes et finalement on boucle sur la vitrine et les conseils de Jean-Christophe. La preuve, j’arrête je n’ai plus de batterie…

  7. J’ai déjà un Z6 mais voudrais remplacer mon D7200, je pensais à un D500 mais l’arrivée du Z50 fait me poser des questions. Sachant que ce serait plutôt pour faire des photos animalières et de sport, qu’en pensez-vous ? Merci pour votre réponse.

  8. Bonsoir
    J’utilise un D7200 pour l’animalier et un D610 pour la macro.
    Que choisir pout les remplacer le Z6 ou le Z50 ?
    Merci d’avance pour votre réponse.

  9. On voit fleurir divers systèmes dans différentes marques….ce qui me laisse perplexe sur leur pérennité. On a vu disparaître certains de ces systèmes éphémères chez Nikon (système 1), Pentax…ce n’est pas rassurant.

  10. bonjour, possesseur d’un boitier NIKON D500, pensez vous que ce boitier Z50 serait l’équivalence en hybride?

  11. Un boitier qui semble coller à l’air du temps et répondre à la concurrence qui avait déjà pris les devant.
    Mais l’affubler d’un objectif ouvrant à 6.3… Gag ou Nikon prend les amateurs soit-disant avertis (cible de ce nouvel objet), pour des gogos….

    • Bonjour,
      J’ai lu chez DP Review que Nikon l’avait conçu pour les non-photographes mais que du coup, il était trop bien conçu pour cette cible.
      Avec un viseur électronique, il n’est pas très grave d’avoir un objectif pas trop lumineux surtout que le Z50 a réussi l’exploit pour un APS-C d’avoir une sensibilité (non étendue) montant à 51200 ISO. Cet objectif permet de répondre à beaucoup d’amateurs qui demandent à avoir un matériel plus petit et plus léger. Revers de la médaille, il ne faudra pas espérer avoir un fond flou pour les portraits ou autres.

    • Le 18-55 DX pour reflex ouvre à combien ? Les reflex DX sont-ils pour autant dédiés aux gogos ?

      • Il m’a bien semblé lire dans vos lignes que le Z50 allait se placer au rang du 7500, et je ne crois pas avoir vu de kit 7500 + 18/55 f3.5/5.6 et même si entre 6.3 et 5.6 on doit être de l’ordre du 1/3 de dia, le choix me parait tout de même mesquin. Et a faire dans l’économique, un petit 35 f1.8 simple à développer avec des performances dignes de NIKON aurait pu paraître plus attrayant

  12. Bonjour
    Il me semble que ce qui me fera pencher vers le DZ 50 sera la visée electronique propre aux hybrides car je suis de plus en plus persuadé que celle-ci permet dès la prise de vue une meilleure exposition en utilisant la correction d’exposition même si le post traitement peut rattraper beaucoup d’erreurs y compris de la part du capteur !
    Utilisant un D7200 et un fuji XT je m’aperçois que ce mode de visée est primordial lors de prises de vue un peu particulieres ou si l’ on veut privilégier la créativité…

  13. Il est très décevant de ne pas pouvoir acheter le boitier nu pour ceux qui ont toute une gamme d’objectif DX à monture S. Il me semble que la combinaison boitier + bague FTZ aurait été une marque de respect minimum envers ceux qui attendaient la chance de passe au format hybride sans avoir à investir dans des objectifs Z.

  14. Bonjour
    Petite correction à faire sur l’article. Les Fuji X-T3 et X-T30 montent à 51200 ISO et non 12800 comme indiqué. Leur résolution est de 26 M pixels et leur capacité vidéo est également bien supérieure à celle du Z5. La comparaison entre le Nikkor Z DX 16-50 mm f/3.5-6.3 VR et le réputé Fujinon XF 18-55 mm f/2.8 – 4 OIS me fait également sourire. Le Fujinon est beaucoup plus lumineux. Il vaudrait mieux comparer le Nikkor avec l’excellent FUJINON XC 16-50mm f3.5-5.6 OIS II ou le nouveau 15-45mm PZ a zoom motorisé qui ferait avec le X-T30 un kit à moins de 900 €. Enfin je ne suis pas sûr que l’ergonomie et l’AF du Nikon soit aussi bon que celui du Fuji. Je suis un nikoniste convaincu mais je dois avoué que Nikon et Canon ont clairement un métro de retard sur Fuji et Sony dans la gamme hybride.

    • La sensibilité des Fuji est bien de 12.800 ISO, à comparer à celle du Z 50. Vous parlez du mode étendu qui n’est pas comparable.
      L’optique Nikkor est comparée à la même plage focale, ce qui reste logique. La différence d’ouverture entre f/3.5 et f/2.8 ne rend pas l’objectif Fuji « beaucoup plus lumineux ».

      • Et quel est la sensibilité étendue du Z5 ?

        • 200 000 ISO, mais qui utilise cette sensibilité (déjà 12800 sur un APS-C…)?
          Et entre f/2.8 et f/3.5 ce n’est pas beaucoup plus lumineux, mais entre f/4 et f/6.3 l’écart est déjà plus important, je suis d’accord avec Bruno que le 16-50 Nikon est plus comparable au 16-50 Fuji. En revanche 26MP du X-T30 face au 20MP du Z50 c’est pas bien supérieur non plus et en pratique ça n’aura pas beaucoup d’influence.

        • Z 50, pas Z5.
          204.800 ISO en mode étendu.

  15. Pourquoi un changement de monture qui ne justifie pas dans la mesure ou l’on peut toujour utilise les monture F grace à une bague adaptatrice, sans perte de qualite, j’espere que le departement recherche et développement ne va pas abandonne la monture F sinon Nikon va se tirer une balle dans le pied et surtout faire des millions de déçus

  16. Bonjour Jean Christophe, sur le site Nikon France en précommande le boitier nu est vendu 999€ juste pour info.
    bonne semaine a toutes et tous
    fred

  17. Bonjour
    De plus en plus dur le choix .
    J envisager de changer mon D7100 pour de la photo animalière le choix était difficile entre le Z6 ou le D750 je pensait aussi au D500 et voilà en plus le Z50.
    Le Z6 a l air super et c est l avenir
    Mais j’ai pas les moyen et l envie de changer mes objectifs 2.8 Tamron et sigma incompatible et qui ne vaudront plus rien exemple le 70-200 G1
    Heureusement 150-600 G2 et compatible avec la bague mais on doit perdre de la lumiere
    je sais plus que faire si je dois tout changer pourquoi pas changer aussi de marque .

  18. Vendre mon D750 cote en deca du Z50 et me retrouver soit avec un quit a 1200 euros pour avoir des objectifs fonctionnels
    Ou 1200 pour avoir un GA et une bague qui reduit l’usage denmes objectif au simple rang de vieux AF non motorise non stabilisé je ne vois pas l’interet
    Mais bon mon ZENITH 12 lui fait la meme chose et ils a 33 ans

  19. Bonjour,
    Je suis en pleine réflexion pour changer mon vieux D3200 et « grandir » un peu… … Le Z6 restant du domaine du rêve inaccessible, j’étais presque décidé pour le D7500, après avoir hésité pour leD 750. Et voila le Z50 qui se pointe… Du coup, je suis un peu perdu 😉
    D7500 ou Z50??

    • Tout dépend de tes besoins, de tes objectifs actuels et du budget …
      Pense à inclure la bague FTZ dans l’équation si tu as déjà des objectifs DX pour reflex.

      • C’est vrai, j’aurais du préciser 😉
        J’ai le 18-105 du kit initial et un Nikkor 55-300, mais qui a mal vieilli ;-(
        Et je fais (entre autre) pas mal de photos en festivals de musique..Et je suis vite frustré quand le soir tombe…