Test Nikon D7500 : 8 jours sur le terrain avec le reflex expert Nikon

A peine arrivé et déjà testé ! Je viens de passer plus d’une semaine avec le nouveau reflex expert de la gamme Nikon DX pour ce test Nikon D7500.

Plus de 2000 photos plus tard, voici de quoi savoir si ce reflex qui s’intercale entre le D5600 et le D500 est fait pour vous !

Test Nikon D7500 : 8 jours sur le terrain avec le reflex expert Nikon

Nikon D7500 sur le Nikon Store

Nikon D7500 chez Miss Numerique

Test Nikon D7500 : présentation

Le Nikon D7500 est un reflex APS-C qui complète la gamme Nikon DX avec une fiche technique de bon niveau :

  • capteur 20Mp du Nikon D500 sans filtre passe-bas,
  • processeur Expeed 5,
  • rafale 8im/sec,
  • flash intégré,
  • vidéo 4K et format mp4.

Vous pouvez consulter la liste des différences entre le D500 et le D7500 ici.

Le Nikon D7500 vient donc répondre aux besoins des photographes qui veulent un boîtier DX à l’ergonomie experte, avec le meilleur capteur Nikon DX du moment, tout en étant compact et léger. Autrement formulé, des performances proches du D500 si vous savez faire l’impasse sur quelques points techniques et ergonomiques, le tout pour un tarif inférieur de près de 700 euros (comparaison des prix publics respectifs neufs).

Test Nikon D7500

Test Nikon D7500 : le boîtier équipé du zoom Nikon AF-S 16-80 f/2.8-4.0E ED VR

Comme pour chaque boîtier, j’ai réalisé ce test Nikon D7500 dans différentes situations de prise de vue afin d’évaluer les performances générales. Je vous donne ici mon avis après utilisation et comparaison avec les autres modèles testés précédemment, et le D500 en particulier (voir le test Nikon D500).

Présentation en vidéo

Je vous propose un tour d’horizon visuel du Nikon D7500, voici la vidéo de présentation dans laquelle je vous montre les différents aspects du reflex, ses commandes et le fonctionnement de l’écran tactile.

Test Nikon D7500 : positionnement

L’arrivée du Nikon D7500 a permis à Nikon de réorganiser sa gamme experte DX. Au lieu de ne proposer qu’un seul modèle expert, comme c’était le cas avec les D7000, D7100 et D7200 précédents, vous pouvez désormais choisir entre deux modèles :

  • le Nikon D500,
  • le Nikon D7500.

Nikon D7500 vs Nikon D500

Ces deux modèles disposent du même capteur, la qualité d’image est donc la même. C’est sur le plan des prestations et de l’ergonomie que va se faire le choix :

Le Nikon D500 est taillé pour l’action, le sport, l’animalier, tous les domaines nécessitant une mise au point précise, sensible et rapide. Il dispose de l’ergonomie des boîtiers pros de la marque, est le plus polyvalent avec la possibilité d’utiliser un grip, deux cartes mémoires (dont une XQD), mais ne dispose pas d’un flash intégré, est plus limité en vidéo, plus lourd (châssis en magnésium), plus encombrant et plus cher.

Le Nikon D7500 est conçu pour la photographie de paysage, pour le portrait, la photo de rue, sans avoir à rougir quand une scène d’action se présente (voir photos ci-dessous). Compacité et gain de poids ont imposé des restrictions (une seule carte, châssis en fibre de carbone), mais il dispose d’un flash intégré, de la vidéo 4k mp4 et coûte moins cher.

Il n’est donc pas question ici de vous dire lequel est le meilleur des deux puisqu’ils adressent des usages différents.

Dans l’absolu le D500 est le mieux loti, sachez quand même que le slot carte XQD vous oblige à investir dans de nouvelles cartes et un lecteur spécifique. Le D7500 s’avère plus pertinent dans certaines situations.

Nikon D7500 vs Nikon D5600

Le D7500 est une alternative intéressante au D5600 : il offre des performances générales supérieures et une ergonomie experte sans imposer le budget d’un D500. C’est un choix à considérer si vous envisagez de remplacer votre Nikon D3xxx ou D5xxx par un modèle plus récent.

Le D7500 vous suivra plus longtemps dans votre apprentissage de la photo que ne le fera le D5600.

Nikon D7500 vs Nikon D7200

Dans l’esprit des nikonistes, le Nikon D7500 succède au Nikon D7200. C’est à la fois vrai et faux puisque le D7200 reste au catalogue. Nikon est coutumier du fait, c’est une façon de proposer un modèle encore très intéressant à un tarif attractif.

Le D7500 ne reprend toutefois pas toutes les caractéristiques du D7200. Il fait par exemple l’impasse sur le second emplacement pour carte mémoire, la possibilité d’utiliser une poignée grip et la compatibilité avec les optiques AI (avec mesure de lumière matricielle).

Test Nikon D7500

Test Nikon D7500 : l’emplacement carte SD

Test Nikon D7500 : Tour d’horizon

Le Nikon D7500 ressemble presque traits pour traits au Nikon D7200 tout en étant un peu plus compact : ergonomie, commandes, viseur. Sa poignée est un peu plus creuse et facilite la prise en main tandis que son écran orientable et tactile fait la différence.

Nikon généralise l’usage des écrans tactiles et inclinables sur ses reflex et c’est une bonne chose : il est plus facile de naviguer au sein des menus et de visualiser les photos, de même que de zoomer sur une image pour la voir en gros plan. J’apprécie également le déclenchement du bout du doigt en mode Live View, quand vous avez le boîtier au bout du bras et les bras tendus c’est plus simple !

Le Nikon D7500 sait rester compact et léger pour un modèle expert. C’est une autre différence avec le D500 plus massif. Les voyageurs et randonneurs apprécieront.

Test Nikon D7500

Test Nikon D7500 : les commandes supérieures et la poignée de maintien à droite

Le Nikon D7500 diffère du D500 au niveau de l’ergonomie. Il reprend la présentation des séries D7xxx (et des FX D610 et D750). Il vous faudra également tourner la couronne supérieure gauche pour changer de mode de prise de vue (P, S, A, M).

Cette même couronne donne accès aux modes Scènes et Effets (par exemple miniature ou couleur sélective). J’avoue n’accorder que peu d’importance à ces fonctions, je préfère gérer le rendu de mes photos en post-traitement. J’aurais plutôt apprécié un accès direct aux Picture Control sans devoir passer par les réglages personnalisés U1 et U2.

L’ensemble des contrôles et touches comprend à droite :

  • un interrupteur déclencheur OFF/ON avec commande d’éclairage de l’écran supérieur LCD sur le capot supérieur,
  • un déclencheur vidéo indépendant,
  • le bouton de contrôle du correcteur d’exposition,
  • un nouveau bouton d’accès direct au réglage de sensibilité,
  • une touche AE-L / AF-L,
  • une molette arrière pour ajuster les différents réglages.

Sur le côté gauche vous retrouvez :

  • une couronne de réglage des modes de prise de vue dont les quatre modes experts P,S,A et M, les modes scènes et les modes Effets, avec verrouillage,
  • une couronne de réglage du mode de déclenchement simple, rafale, quiet, etc avec verrouillage,
  • une touche de visualisation des photos prises,
  • une touche ‘Poubelle’.

Sur la face arrière du boîtier, vous retrouvez :

  • 5 touches d’accès aux différentes fonctions et menus à gauche,
  • un pad circulaire à l’arrière-droit pour changer les réglages et naviguer dans les photos en mode de visualisation,
  • un contrôle latéral de verrouillage du collimateur de mise au point,
  • une touche « I comme Info »,
  • le commutateur Live View photo ou vidéo,
  • l’écran LCD arrière tactile pour voir les photos et accéder aux différents réglages de l’appareil.

Ces différents contrôles permettent de personnaliser le comportement du boîtier et d’adapter plusieurs contrôles selon vos préférences. C’est la différence majeure avec la série D5xxx qui ne permet pas autant d’accès direct.

Test Nikon D7500

Test Nikon D7500 : l’écran arrière tactile, le pad de commande et la trappe pour carte mémoire SD

L’écran tactile permet, tout comme sur le Nikon D500, de contrôler les différents paramètres de prise de vue, d’accéder du bout du doigt aux menus, de visualiser les photos comme sur votre smartphone. Vous gardez la possibilité de limiter les fonctions tactiles à la seule visualisation des photos, ou de la désactiver totalement.

La présence du bouton supérieur de réglage des ISOs est une bonne chose, cela évite d’utiliser le bouton arrière et l’écran, c’est beaucoup plus rapide.

Ergonomie et accès aux fonctions principales

Le Nikon D7500 est conçu pour les photographes avertis qui veulent disposer du meilleur de la technologie Nikon DX actuelle sans devoir investir dans le plus onéreux D500. Il faut pour cela accepter quelques restrictions, l’absence de grip et de second slot carte étant les plus évidents.

Si le grip va plutôt à l’encontre de la compacité et de la légèreté, je préfère m’en passer quand je voyage par exemple, l’absence du second slot carte SD est plus regrettable. Nikon justifie cela par le dessin de la nouvelle poignée, plus fine. On pourrait toutefois imaginer que l’installation d’un double slot soit possible si les emplacements étaient disposés l’un derrière l’autre par exemple.

A l’inverse du Nikon D5600 le recours à l’écran arrière n’est pas obligatoire quand il s’agit de changer les réglages de prise de vue. C’est l’avantage de l’ergonomie experte qui peut faire la différence si vous envisagiez un modèle de la série D5xxx.

Sur le D7500 vous pouvez modifier directement à l’aide de contrôles dédiés :

  • le format d’enregistrement des photos (RAW/JPG ou RAW+JPG),
  • la balance des blancs,
  • la sensibilité ISO,
  • les modes autofocus,
  • le mode de mesure de lumière,
  • le correcteur d’exposition,
  • le bracketing,
  • les modes flash.

Vous pouvez également faire cela via l’écran tactile en appuyant préalablement sur la touche « I comme Info » puis en faisant défiler les menus du bout du doigt.

Le pad arrière et ses 4 touches circulaires autorisent le réglage précis de l’autofocus et le choix du collimateur actif. Le levier de verrouillage permet de figer ce choix. Ce pad reste toujours positionné un peu bas pour tomber naturellement sous le pouce, c’est le cas sur l’ensemble de la gamme et un détail que Nikon pourrait modifier sur ses futurs modèles, certains modèles concurrents s’avérant plus ergonomiques.

Pour changer de mode de mise au point vous utilisez le bouton frontal et les deux molettes. C’est beaucoup plus rapide et simple que sur le D5600.

Vous disposez d’une touche de verrouillage de l’exposition et/ou de la mise au point, dédiée, et configurable via le menu. Cette touche vous permet par exemple de faire le point sur un sujet précis, de figer la mise au point avant de recadrer. Idem pour l’exposition. C’est une autre différence ergonomique majeure avec les séries amateurs.

Bien que l’écran arrière ne soit pas aussi défini que celui du D500, la qualité d’affichage est très satisfaisante. Vous ne verrez pas la différence en mode d’affichage « Réglages » et tellement peu en mode « Visualisation » que ce n’est pas le point technique sur lequel il faut buter au moment du choix.

Cette écran présente l’avantage d’être inclinable tout comme sur le D5600, un progrès face à celui du D7200 désespérément fixe. Vous pouvez ainsi déclencher bras levés tout en visant sur l’écran en Live View comme au ras du sol.

Essayer un écran inclinable, c’est l’adopter !

Test Nikon D7500

Test D7500 : l’écran inclinable autorise des angles de prise de vue créatifs

Le flash intégré dispose de deux commandes spécifiques en face avant : un bouton d’ouverture et une touche de correction d’exposition de la puissance du flash.

Cet accessoire ne saurait remplacer un flash Cobra mais vous permet de déboucher des ombres ou de commander des flashs distants grâce au système Nikon CLS (voir le guide Nikon CLS).

Test Nikon D7500 flash intégré

Test Nikon D7500 : sans flash, lumière naturelle

Test Nikon D7500 flash intégré

Test Nikon D7500 : avec flash intégré et débouchage des ombres

Gabarit et prise en main

L’atout principal du D7500 face au D500 c’est sa compacité et son poids. Retirez environ 1cm à chaque dimension au D500 et 120 gr. et vous avez le D7500. La différence de poids se fait sentir sur la durée, d’autant plus que l’optique pèse souvent plus lourd que le boîtier (c’est le handicap des reflex vs. les hybrides). Par contre la différence de gabarit est nette.

Greffez à ce D7500 le zoom expert de reportage Nikon AF-S 16-80mm f/2.8-4 et vous disposez d’un ensemble polyvalent, efficace, et suffisamment léger pour vous accompagner partout.

Le choix de l’optique est un point important : ne le négligez pas car ce capteur mérite largement mieux qu’un zoom de base. La différence de prix entre le D500 et le D7500 peut vous permettre de financer un zoom expert.

Test Nikon D7500

Test Nikon D7500 : vue de face avec le flash déployé

Nikon D7500 – Réglage assisté du back/front focus

Les reflex récents nécessitent parfois un ajustement précis du module autofocus en raison de l’extrême précision des nouvelles optiques. Ceci permet de supprimer les problèmes de back ou front focus (décalage de la mise au point en avant ou en arrière du sujet).

Il existe différentes techniques pour effectuer ce réglage, dont celle qui consiste à caler l’autofocus en Live View (le seul mode qui soit exact par définition) puis de mesurer l’écart avec l’autofocus classique avant de renseigner cette valeur dans le menu correspondant (utiliser un accessoire comme le Spyder Lens Cal).

Test Nikon D7500

Test Nikon D7500 : réglage précis de l’AF via procédure assistée

Sur le D7500 Nikon vous facilite la vie grâce à une procédure simplifiée :

  • passez en mode de visée photo Live View,
  • choisissez le mode AF Single avec collimateur unique positionné au centre de l’écran,
  • faites la mise au point sur un sujet suffisamment contrasté,
  • appuyez ensuite simultanément sur le bouton AF frontal et sur le déclencheur vidéo pendant 2 secondes environ,
  • l’écran arrière va alors afficher un message de validation, appuyez sur la touche Ok,
  • le boîtier mesure l’écart entre AF Live View et AF Classique et enregistre la valeur dans le menu automatiquement,
  • cette valeur est ensuite associée à l’objectif utilisé si vous activez la fonction AF précis dans le menu.

Nikon D7500 – Mode Vidéo

Le D7500 marque des points face au D500 grâce au mode 4K mp4. Les vidéastes apprécieront la capacité offerte de tourner dans une meilleure définition de façon à pouvoir recadrer les vidéos plus facilement, à défaut de les afficher sur des écrans HD 4K.

Investissez dans un micro externe comme le Nikon ME-W1 si vous voulez un ensemble compact. Vous pouvez aussi choisir le micro ATR3350 et ses 6m de fil pour tourner interviews et plans fixes (ce que je fais pour l’émission photo par exemple).

Le D7500 permet de connecter un micro externe, un enregistreur HDMI, un casque audio et une télécommande.

Le niveau du micro s’ajuste automatiquement ou manuellement, il est possible de réduire les bruits du vent avec le réglage adapté. Idem pour la réponse en fréquence (registre étendu ou registre vocal).

Le D7500 dispose d’un stabilisateur électronique en mode vidéo pour éviter le recours systématique au trépied. Ce n’est pas l’équivalent d’un steadycam mais cela sauvera quelques situations quand même.

Le menu vidéo s’est enrichi du format de fichier .mp4. Vous pouvez ainsi utiliser directement sur le web les vidéos tournées au D7500 au lieu de devoir les convertir au préalable comme c’est souvent le cas avec le format .mov.

Autonomie, connectivité

Le D7500 tient la distance en matière d’autonomie. J’ai pu l’utiliser pendant une journée entière sur une séance de prise de vue de danse sans devoir changer de batterie, avec recours fréquent à l’écran arrière pour contrôle de l’exposition difficile dans ces conditions.

Test Nikon D7500

En tournage vidéo vous pouvez espérer filmer au moins une heure en continu sans voir la batterie faiblir. Ce devrait être suffisant pour la plupart des tournages.

Test Nikon D7500

Test Nikon 7500 : logement batterie sous le boîtier

Si vous partez deux ou trois jours en voyage, vous n’avez pas besoin d’une batterie supplémentaire à condition de ne pas tourner des vidéos en continu. En mode photo l’autonomie grimpe aisément à 1000 photos, de quoi voir venir.

Je serai plus prudent si vous utilisez la fonction de transfert des photos via SnapBridge. La batterie de votre mobile va en souffrir mais celle du boîtier aussi, même si Nikon a fait des efforts pour limiter la consommation. Je vous recommande de désactiver le transfert continu des photos pour choisir uniquement celles que vous voulez récupérer. C’est tout aussi facile et bien plus économe en énergie sur les deux appareils concernés.

Si le Nikon D7500 ne dispose pas de module GPS intégré sachez que vous pouvez géolocaliser vos photos à l’aide de la même application SnapBridge, Elle récupère les informations depuis votre mobile. Ce n’est pas aussi simple que le GPS intégré mais celui-ci ne s’avère pas fiable sur les reflex Nikon qui en disposent. Il serait d’ailleurs temps que les appareils photo sachent faire aussi bien que les smartphones !

Test Nikon D7500

Test Nikon D7500 : vue de profil, entrées sorties audio et vidéo et prise USB

Nikon D7500 sur le Nikon Store

Nikon D7500 chez Miss Numerique

Test Nikon D7500 : sur le terrain

Rien de tel que d’utiliser un appareil photo en situation réelle de prise de vue pour se faire un avis sur ses capacités. Pour ce test Nikon D7500 j’ai fait de nombreuses images lors de deux reportages pour lesquels je devais livrer les photos. Au programme du mouvement (il s’agissait de danse) et des faibles lumières (spectacle sur scène).

Utiliser le D7500 pour faire des photos d’action alors que je positionne plutôt le D500 pour cela en début d’article ? Il m’a semblé intéressant de voir les limites de ce boîtier dans les situations les plus difficiles. La photo de paysage n’impose pas de fortes contraintes sur l’autofocus et le capteur (montée en sensibilité). Photographier des murs de briques ne m’intéresse pas, par contre faire des photos nettes et correctement exposées quand la lumière manque est un test plus pertinent.

Mesure de lumière

Savoir exposer correctement demande une bonne connaissance de la prise de vue. Toutefois les mesures de lumière des reflex sont de plus en plus performantes et celle du Nikon D7500 s’est avérée tout à fait utilisable en mesure matricielle sans que je n’ai à corriger la mesure, sauf à vouloir donner aux photos un rendu plus personnel que ce que l’automatisme me proposait.

Test Nikon D7500 : exposition et mesure de lumière

Test Nikon D7500 : mesure de lumière en mode matriciel sans correction, les ombres restent détaillées

Le capteur participe au rendu final de l’image : il encaisse plutôt bien les hautes lumières, les JPG natifs sont satisfaisants et les plus pointilleux finiront le travail en post-traitement avec les fichiers RAW.

Test Nikon D7500 : exposition et mesure de lumière

Test Nikon D7500 : en mode matriciel sans correction le capteur encaisse bien
les hautes lumières des nuages sans boucher les zones sombres au premier plan

Test Nikon D7500 : exposition et mesure de lumière

Test Nikon D7500 : autre exemple de rendu très satisfaisant des zones claires
dans la verrière et des zones plus sombres sans correction d’exposition

Verdict : le Nikon D7500 s’avère très souple à l’usage et permet de photographier en mode de mesure matricielle sans correction sans prendre le risque de voir des hautes lumières brûlées et/ou des basses lumières bouchées impossible à récupérer en post-traitement. L’utilisation du RAW pour les situations les plus difficiles reste un atout, la correction d’exposition à la prise de vue permettant au besoin de produire des JPG de très bonne qualité.

Montée en sensibilité

Disposant du capteur du Nikon D500 le Nikon D7500 se devait de proposer à minima les mêmes prestations, voire un peu mieux si le traitement logiciel est amélioré. En pratique j’ai noté les mêmes résultats que lors du test du Nikon D500.

De 100 à 1600 ISO rien à dire. Le capteur encaisse sans sourciller et les images en JPG comme en RAW sont très satisfaisantes. Pas de bruit visible sur les JPG et une grande souplesse de traitement pour travailler le rendu de vos images.

Cliquez sur les photos pour les voir en plus grand.

Test Nikon D7500 100 ISO

Test Nikon D7500 : 100 ISO

Test Nikon D7500 200 ISO

Test Nikon D7500 : 200 ISO

Test Nikon D7500 400 ISO

Test Nikon D7500 : 400 ISO

Test Nikon D7500 800 ISO

Test Nikon D7500 : 800 ISO

Test Nikon D7500 1600 ISO

Test Nikon D7500 : 1600 ISO

A 3200 ISO le bruit numérique apparaît et le lissage des JPG fait par le boîtier se fait sentir. Ce bruit reste discret et l’image est parfaitement exploitable. C’est la sensibilité à partir de laquelle les plus pointilleux décideront de débruiter les fichiers RAW pour obtenir les meilleurs résultats sans que cela ne soit une étape absolument nécessaire.

Test Nikon D7500 3200 ISO

Test Nikon D7500 : 3200 ISO

Test Nikon D7500 comparaison 1600 - 3200 ISO

Test Nikon D7500 : comparaison 1600 – 3200 ISO

A 6400 ISO le bruit est nettement visible et le lissage du JPG flagrant. Les deux sont rattrapables en post-traitement si vous souhaitez tirer le meilleur de vos images. Le JPG natif reste exploitable en fonction de l’exposition (les détails sont impactés par la montée du bruit tandis que les aplats peuvent montrer une granulation encore acceptable).

Si vous envisagez des tirages au-delà du format 20×30 (environ) traitez vos fichiers RAW pour débruiter, dans le cas contraire le rendu est satisfaisant (publication web par exemple).

Cette sensibilité est la « limite photographique acceptable » sur le Nikon D7500 comme elle l’est sur le D500. Le D7500 peut sembler ne pas faire mieux que ses prédécesseurs. Prenez toutefois en compte la capacité du capteur à encaisser les écarts de contraste et à produire des fichiers exploitables. En cela je trouve qu’il s’en sort plutôt mieux que les D7100 et D7200 mais c’est personnel et fonction de vos attentes et du logiciel de post-traitement utilisé.

Test Nikon D7500 6400 ISO

Test Nikon D7500 : 6400 ISO

Test Nikon D7500 comparaison 1600 - 6400 ISO

Test Nikon D7500 : comparaison 1600 – 6400 ISO

A 12.800 et 25.600 ISO les images se dégradent tout comme sur le D500, seul le RAW permet de récupérer une image plus propre en débruitant avec soin. N’espérez toutefois pas disposer de fichiers prêts à l’emploi en JPG, et apprenez à bien utiliser votre logiciel de post-traitement pour ajuster le RAW au mieux.

Notez qu’il s’agit là de hautes sensibilités qui n’ont de sens que dans des situations de prise de vue très particulières. Vous les éviterez autant que faire se peut, tout en sachant que si vous en avez vraiment besoin vous pouvez obtenir des images exploitables avec un peu de travail. L’évaluation de la qualité d’image à ce niveau de sensibilité reste subjectif, mais les résultats sont similaires à ce que j’ai obtenu avec le D500.

Test Nikon D7500 comparaison 1600 - 12800 ISO

Test Nikon D7500 : 12800 ISO

Test Nikon D7500 25600 ISO

Test Nikon D7500 : 25600 ISO

Test Nikon D7500 comparaison 1600 - 25600 ISO

Test Nikon D7500 : comparaison 1600 – 25600 ISO

Au-delà de 25.600 ISO le bruit grimpe de manière très significative et le lissage du JPG est très présent. Ces très hautes sensibilités sont utilisées par les spécialistes de la reconnaissance plus que par les photographes qui ne tireront pas grand-chose d’exploitable sauf à envisager la publication d’illustrations web (ce qui est déjà une performance).

Test Nikon D7500 51200 ISO

Test Nikon D7500 : 51200 ISO

Verdict : le Nikon D7500 dispose d’un capteur très tolérant qui permet de monter en sensibilité quand le besoin s’en fait sentir. La limite de 6400 ISO est à ne pas franchir pour profiter d’une qualité d’image satisfaisante en sachant que vous pouvez obtenir des résultats exploitables à 25600 et 51200 ISO. C’est une belle prouesse qui place ce D7500 au niveau du D500 (en toute logique).

Il est logique de penser que les capteurs APS-C à matrice de Bayer et les processeurs d’images associés ont atteint leurs limites, je n’ai en effet pas constaté de différence entre ce D7500 et le D500 sorti une bonne année avant alors qu’on pourrait penser qu’un traitement plus élaboré fasse gagner quelques ISOs.

Notons toutefois que l’on parle de sensibilités très élevées, inespérées il y a quelques années encore. Et qu’il faut aussi penser à la grande qualité d’image obtenue avec ce capteur en basse sensibilité, les images à 100 ISO (dont on ne parle pas suffisamment quand on parle sensibilité) sont d’une très grande qualité.

Autofocus et suivi de la mise au point

Le D7500 se distingue du D500 en matière d’autofocus puisqu’il utilise le module AF Nikon à 51 points et non le plus récent module AF à 153 collimateurs. Contrairement à ce que vous pourriez penser ce module 51 points est loin d’être ridicule dans le D7500 et le processeur Expeed 5 associé aide à obtenir des résultats excellents.

Test Nikon D7500 : autofocus

Test Nikon D7500 : autofocus 51 points, anticipation en AF-C

Test Nikon D7500 : autofocus

Test Nikon D7500 : autofocus 51 points en mode rafale

Test Nikon D7500 : autofocus

Test Nikon D7500 : autofocus 51 points et détection basse lumière
le point est fait sur la danseuse dans la zone sombre à gauche, l’AF accroche instantanément

En pratique j’ai relevé :

  • une très grande sensibilité AF y compris en faible lumière (voir ci-dessus), ce qui est pour moi au moins aussi important que le nombre et la répartition des points AF,
  • une réactivité largement au niveau des performances du boîtier y compris en mode rafale 8 im./sec,
  • pas de différence de réactivité sensible entre les modes de zone à 9 et 21 points et le mode de suivi 3D 51 points, ce qui permet d’utiliser ce dernier sans retenue.

Verdict : le D500 garde une longueur d’avance en matière d’autofocus avec une couverture plus conséquente du champ et un nombre de collimateurs plus important (donc une plus grande finesse dans le positionnement).

Le D7500 n’a toutefois pas à rougir, son AF accroche en très basse lumière, la réactivité est au niveau des performances de l’obturateur (mode rafale et suivi du sujet) et le taux de déchet est très faible en pratique.

Test Nikon D7500 : ma conclusion

Nikon D7500 vs Nikon D500

A la question : lequel des deux faut-il acheter, je vous répondrai que cela dépend de vos attentes. Le D7500 est un boîtier idéal pour la photo de paysage et le portrait grâce à un capteur qui encaisse les écarts de contraste et livre des fichiers RAW à la gamme tonale riche. Il n’y a pas de différence avec le D500.

Pour la photo d’action, l’animalier, le sport, l’autofocus à 51 points fait le travail mais reste un cran en-dessous de celui du D500 plus riche en collimateurs. C’est une question de couverture uniquement puisque tant la réactivité que la sensibilité sont identiques.

Sur les plans de l’encombrement et du poids, le D7500 séduira les amateurs de boîtiers plus légers. C’est un modèle idéal pour voyager léger avec un zoom de reportage expert -pro. Le D500 s’avère plus généreux dans ses formes. La présence du flash intégré vous évite également de vous munir d’un flash Cobra additionnel, un atout de plus en voyage.

Tenez compte de la différence d’ergonomie entre les deux boîtiers : le D7500 a de nombreux contrôles directs, le D500 est plus proche des boîtiers pros. C’est un critère personnel, il faut les prendre en main pour vous faire votre propre idée.

Vous cherchez un boîtier le plus complet possible, vous aimez les poignées grip, vous avez absolument besoin de deux emplacements pour cartes, vous utilisez des objectifs manuels et voulez disposer de la mesure matricielle ? Le D500 est le modèle à privilégier.

Vous voulez vous faire plaisir avec le meilleur capteur Nikon DX du moment sans rien concéder à la qualité d’image ? Le D7500 vous permet d’économiser une somme non négligeable que vous investirez judicieusement dans des optiques adaptées.

Vous êtes vidéaste et voulez pouvoir tourner en 4K mp4 ? Le D7500 est le meilleur choix.

Nikon D7500 vs Nikon D5600

20Mp contre 24MP. Ergonomie experte contre ergonomie amateur. Évolutivité et capacités vidéos évoluées contre fonctions plus limitées. Le D7500 est une belle alternative au D5600 si vous envisagez de vous mettre sérieusement à la photographie.

Le D7500 vous accompagnera plus longtemps en raison d’une construction plus robuste, de capacités AF plus importantes, d’un capteur plus qualitatif et d’une fiche technique globalement plus riche. L’écart de prix reste raisonnable, c’est un choix à considérer pour disposer d’un des meilleurs ensembles APS-C du marché.

Nikon D7500 vs Nikon D7200

Les débats n’en finissent plus pour savoir si le D7500 remplace ou non le D7200. Plutôt que d’épiloguer sur la question, je préfère vous livrer quelques impressions après usage.

Vous possédez déjà un D7200 ? La différence n’est pas significative pour justifier son remplacement par un D7500 sauf si l’écran orientable et tactile et la vidéo 4k vous manquent.

Vous envisagez l’achat d’un D7200 et vous hésitez depuis que le D7500 est arrivé ? Même remarque que ci-dessus pour l’écran et la vidéo. Tenez compte de la possibilité d’utiliser un grip sur le D7200 comme les optiques manuelles avec indexation automatique. Vous ne perdrez pas grand-chose en qualité d’image ni en hautes sensibilités.

Et ce que vous allez économiser pourra vous permettre d’investir dans des optiques au niveau du capteur du D7200 qui n’a rien perdu de ses capacités.

Mais encore …

Il y a autant de combinaisons possibles qu’il existe de reflex Nikon et je ne peux les lister toutes. C’est pourquoi je vous invite à alimenter le débat via les commentaires. Vous utilisez déjà le Nikon D7500 ? Vous pouvez dire ce que vous en pensez aussi !

Nikon D7500 sur le Nikon Store

Nikon D7500 chez Miss Numerique

Partager cet article sur les réseaux sociaux

SHARE TWEET SHARE PIN
comment utiliser le catalogue Lightroom - tutoriels vidéos

About the Author

Jean-Christophe Dichant
J'ai créé Nikon Passion en 2004 pour vous aider à faire les bons choix, bien utiliser votre appareil photo et apprendre la photo.

Merci de remplir les champs ci-dessous pour laisser un commentaire.

Votre commentaire

Votre adresse email ne sera pas publique.


*


90 Commentaires sur "Test Nikon D7500 : 8 jours sur le terrain avec le reflex expert Nikon"

  1. Bonjour, en possession depuis quelques jours de ce D7500 avec un zoom 18/140. J’ai pu le tester vite fait, c’est un très bon boitier DX, avec comme déjà dit un autofocus réactif et performant même en basse lumière. J’aime aussi les programmes U1 et U2 pour personnaliser le boitier à sa façon pour des thèmes spécifiques. L’écran orientable un + aussi. La vidéo 4K qui est cropée à 2.2X n’est pas un problème je n’utilise que le fullHD qui est largement suffisant et moins gourmand. Attention à monter une carte SD performante avec 90ms en écriture par ex, mon ancienne carte était obsolète pour ce boitier. Le slot en moins ne me pose pas de soucis, je ne suis pas pro et d’ailleurs si je l’étais je serai sous un D5…Il suffit d’ouvrir et de remplacer la carte. La seule chose qui m’a fait un peu hésité c’est de ne pouvoir monter un grip, on peut en monter un en exotique mais avec un cable de déclenchement extérieur et il n’y a que le déclencheur vertical sans molette. Déçu aussi par la politique Nikon sur un kit boitier + objectif le pare soleil n’est pas fourni, une honte au prix ou coûte le matériel. Ayant eu par le passé un D800, je ne regrette pas d’être revenu au DX, comme quoi l’inverse peut se faire malgré tout. Il ne me manque plus qu’à rajouter un zoom 10/20 sigma car le 18/140 avec le ratio 1.5x sera vite court en manque d’espace. Pour conclure un très bon boitier performant qui ne m’a pas déçu, sauf le tarif un peu excessif pour du DX.

  2. Bonjour, j’ai un D 7100 que je souhaite remplacer soir par le D 7500 soit par le D750. je me demande toutefois si l’objectif de mon D7100 ( AF NIKKOR 16-85 1:3.5 – 5.6 GED) est compatible avec le D750;

  3. Bonjour, possédant un Reflex NIKON FM acheté en 1980, avec un 50, un 28 et un zoom 70 -210, envisageant de remplacer le boîtier par le NIKON D7500, quid des objectifs ? Peuvent-ils être adaptables au boîtier D7500 ; sinon, qules objectifs me conseillerez vous et/ou quels boîtiers ? Merci de votre réponse, bonne fin d’après-midi. Cordialement.

    • Les objectifs sont techniquement compatibles. Mais le D7500 mérite mieux. Les mêmes en version AF-S par exemple.

      • Bonjour Jean-Christophe. Merci de votre réponse ; cependant, je suis embarassé sur mon choix. J’ai regardé avec attention vos tests sur le D7500 et le D5600 ; aussi, au vu du prix du D7500, je me demande s’il ne serait pas préférable d’opter pour le D5600 avec un objectif AF -S 18 /140 par exemple ou que me conseillerez-vous par rapport à ce que j’ai actuellement ? Par ailleurs, j’ai cru comprendre que les objectifs que je possède ne sont pas compatibles avec le D5600 ? Merci d’avance pour votre réponse, bonne fin d’après-midi. Cordialement.

        • Les optiques pour l’argentique ne sont pas compatibles avec les D5xxx et D3xxx car pas AF-S.
          Dans tous les cas mieux vaut choisir des optiques adaptées au numérique, plus performantes. un 35mm f/1.8 est un bon choix par exemple. Les zooms sont à utiliser avec modération, ils rendent feignant 🙂

          • Bonsoir Jean-Christophe, un grand merci pour votre réponse. J’ai bien compris que les objectifs en ma possession ne sont pas compatibles avec un réflex numérique. Me voilà enfin renseigné ! N’étant qu’un amateur d’un âge certain, je vais donc m’orienter sur le D5600 plus à ma portée. Quant au choix de l’objectif, j’hésitais entre le 35mm f/1,8 AF-S DX série G et le 50mm f/1,8 AF-S DX série G, ce dernier me paraissant plus polyvalent que le 35, faisant essentiellement des photos de rues, de famille, de portraits, voire de paysages ; qu’en pensez-vous ? Encore un grand merci pour votre aide, bonne fin de soirée. Cordialement.

  4. Hertig Pierre Yves | 28 août 2018 à 12 h 05 min | Répondre

    Bonjour, je suis très content d’avoir vu votre test du Nikon 7500. Cela me conforte dans mon choix, vu que c’est ce modèle que je me suis offert en début d’année. J’ai commencé de faire des photos de paysages puis habitant en montagne j’ai débuté dans la photo animalière. Actuellement j’en suis bien sûr encore au stade de « l’apprentissage », mais je commence à être content de mes images. Je me suis inscrit en novembre à un cours de perfectionnement sur cet appareil, qui concernera spécifiquement les différents réglages…car là je « nage » encore par moment.
    Un grand merci pour votre site et toutes les infos que j’ai pu y trouver.

    • bonjour Pierre Yves
      oui, au début j’étais un peu dérouté ,pourtant j’ai le D90 depuis plusieurs années ,et avant le D 70 S ,mais celui – ci est un peu plus complexe ,il faut du temps pour s’y retrouver ,mon seul regret est qu’il n’y a pas de bouton spécifique pour vérifier la profondeur de champs ,sinon j’en suis tres content .
      bonne journée a tous .

      • Hello Freddy,
        Si je galère un peu le plaisir est lui total !
        Je compte beaucoup sur le cours de novembre pour continuer de progresser et pour…y voir plus clair pour certains de ces réglages.
        Bon week-end à tous.

      • Pour moi l’absence du bouton de test de profondeur de champ est un « raté » pour un appareil dit expert. Ce choix marketing, probablement volontaire, m’empêche de changer d’appareil. (Actuellement un D7000).
        Perso, je n’imagine pas faire de photo sans cette fonctionnalité que j’utilise régulièrement. (J’ai qcq objectifs 2.8 et 1.4 et donc je faits bcp de photo avec de faible voir très faible profondeur de champ)

        • Tout a fait d’accord avec toi Jean François ,c’est une lacune pour un appareil dit expert .

        • Bonjour,
          Oui bien sur que ce bouton manquant, ça fait pas sérieux pour un boitier de cette gamme, mais pour les habitués comme vous car vous n’êtes pas débutants, vous savez très bien à quelle ouverture par habitude, quel rendu vous aurez en pdf.

          • Jean-François | 2 novembre 2018 à 17 h 47 min |

            Si l’on joue avec des profondeurs de champs très courte (1 cm), avec des objectifs 2.8 voir 1.4ce bouton est selon moi indispensable.
            Déterminer la profondeur de champs est compliqué. Cela dépends de l’ouverture mais aussi de la focale et de la distance de mise au point.

            Selon mon point de vue, cet appareil n’est plus un boitier expert; ce qui ne l’empêche pas de faire d’excellente photo (enfin j’imagine); mais il ne répond plus a mon cahier des charges.

            Cela veut finalement dire aussi que mon D7000 me convient encore très bien.

  5. Bonjour
    J’ai le D7500 depuis quelques mois ,je n’arrive pas a trouver comment contrôler la profondeur de champs quand je fait de la macro , sur le D90 il y a un bouton spécifique , que je ne retrouve pas sur le D7500 .
    merci d’avance

    • Sur le D7500 il faut utiliser l’écran arrière en LiveView, dans ce cas l’affichage tient compte de l’ouverture et permet de voir la PDC. Il n’y a pas de bouton de PDC et cette fonction n’est pas attribuable au bouton Fn.

    • C’est une grosse lacune du D7500; utiliser le liveview sur un reflex.

      • oui Jean François ,je suis un peu déçu ,mais j’ai essayé avec le liveview ça marche bien , mais c’est vrai qu’un bouton spécifique pour cette fonction est plus facile comme sur le D90.

        • Pour de la macro sur pied le liveview peut-être un solution, mais pas pour de la photo « classique » avec visée réflex.
          Je comptais remplacé mon D7000 par le D7500 avant mon départ en vacances, mais je ne suis pas prêt à me passer de cette fonction. Donc je n’ai pas changé. Il me semble que malheureusement sur certains aspect, le D7500 n’est plus vraiment expert… On verra bien pas la suite.

          • tu as raison , perso je l’utilise surtout en macro ,mais comme tu dis en photo classique c’est pas pratique , de mon coté je m’en suis aperçu après l’achat , c’est une grosse lacune de Nikon ,sinon pour le reste j’en suis content .

          • Bonjour,
            Je lis les commentaires et je galère aussi pour les réglages de mon d7000 pour faire de la macro
            J’ai plusieurs photos à faire en macro de petits objets et je n’arrive pas à faire les réglages
            J’ai acheté un foldio 3 (pensant que ça allait m’aider…)
            mais les résultats ne sont pas top

  6. Bonjour, Et merci pour cette étude et comparatifs très détaillés.
    J’ai acheté le D7500 (auparavant j’avais un D5200) pour sa capacité en zone base lumière (entre autres). Je suis hyper satisfaite de ce boîtier. Je fais principalement des photos de concerts, portraits et architecture. Sa réactivité et qualité de photos est tip top.
    Bonne journée

  7. Couchou-Meillot J-F | 11 juillet 2018 à 15 h 56 min | Répondre

    Bj, vous ne parlais du dégagement oculaire pour les porteurs de lunettes. Quid de l’utilisation de lunettes de soleil?
    Autrement excellente vidéo et article très fourni en précision.
    Merci.
    JFCM

    • Comme tous les reflex experts NIkon aucun souci particulier, je porte moi-même de lunettes et m’en sors très bien. Les verres foncés, comme pour tous les boîtiers, ne permettent pas d’apprécier finement l’exposition mais c’est un autre débat qui n’a pas à voir avec le matériel photo.

  8. je possede un D7100 et je suis satisfaite, si j’achete un autre appareil, cela sera plutot en format complet unD800 par exemple.
    bonne chance au nouveau venu

  9. Bonjour,je possède un Nikkor 200 500 f/5.6E ÉD VR que j,ai couple’ a un Nikon D 7500 il existe du jeu entre les deux ce qui m’empêche déclencher par moment (pas pratique pour la photo animaliere) Y a t il un moyen d ‘y remédîner? Ou faut il renvoyer l appareil encore sous garantie.? Merci

  10. Bonjour,
    Le filtre passe-bas supprime le moiré. Le fait que le capteur n’ait pas de filtre passe-bas (ce que vous mentionnez en début d’article) est-il pénalisant ? Pourquoi l’avoir supprimé ?
    Merci.

  11. article bien fait, bien détaillé,
    je l’achète aujourd’hui
    Bernard

  12. Bonjour à tous,
    J’avais évoqué en juillet cette histoire de lacune pour tester la profondeur de champs et j’avais reçu une réponse de Nikon à l’epoque qui disait que c’etait pas prévue pour ce type de boîtier! Bon reste à espérer comme le dit Jean François que Nikon revoit sa position et nous le propose rapidement via un nouveau Firmware….

    • Jean-François A. | 12 juin 2018 à 11 h 58 min | Répondre

      Je suis septique.
      Je n’ai pas, pour l’instant achété le D7500 à cause de cette raison. (Et malgré le cash back intéressant de Nikon).
      Je pense que Nikon souhaite voir les anciens utilisateurs de D7000-7200 passer sur le D500 … mais sur certains aspect je le trouve dépassé par rapport au D7500. (vidéo)

  13. Bonjour à tous,
    Je suis intéressé par le nikon d 7500 nu, j’ai les zooms suivant NIKON DX VR AF-P NIKKOR 18-55mm, NIKON DX VR AF-P NIKKOR 70-300mm et SIGMA DC 18-250 MACRO HSM.
    Est-ce que je peux mettre ces objectifs sur le d 7500 ?

    Merci pour votre réponse.
    Je vous souhaite une belle journée.

    Eric Rouyer

    • Ils sont compatibles, mais je dirais que le D7500 mérite mieux comme optiques avec son capteur. Remplacer le 18-55 et le 18-250 par un 16-80 Nikon serait une bonne option. Garder le 70-300 pour les besoins de longue focale par exemple.

  14. Jean-François A. | 14 mai 2018 à 12 h 57 min | Répondre

    Je suis du même avis que vous pour le bouton de profondeur de champ.
    J’ai contacté Nikon qui m’a dit que la demande était faite pour ajouter cette fonction lors de la prochaine mise à jour firmware.
    Je pense que cela est sans aucune garantie, car c’est avant tout un choix marketing et pas un oubli. (enfin je n’ose pas le croire).
    En ce qui me concerne, la manque de cette fonction est rédhibitoire pour l’achat de ce boitier.

    • Jean-François A. | 14 mai 2018 à 12 h 59 min | Répondre

      J’ajoute la réponse de Nikon:
      Merci d’avoir contacté le service client de Nikon. Malheureusement, le D7500 ne dispose pas de cette fonction à l’heure actuelle. Je fais toutefois remonter votre remarque pour qu’une prochaine mise à jour du firmware puisse éventuellement reprendre cette fonction.

      • j’ai fais a dernière MAJ il y a quelques jours et toujours pas de fonction PDC, elle pourrait s’attribuer sur la touche fn2 sous l’objectif, ce serait parfait.

        • Je pense que ce n’est pas la volonté marketing de Nikon de le faire; où alors il y a un problème technique qui l’empêche.
          On voit bien que Nikon a changé le profil du D7500.
          Plus de PDC, plus de grip, … reste le prix qui n’a pas bcp évolué 😉

          On verra bien pour les prochains modèles.

  15. bjr,
    je ne suis qu’une photographe amateur, pour dire je suis passée pour faire mes armes du d3000 au d5300 …. je m’amuse beaucoup …. mais voulant progresser le d500 me tentait …. vu mon âge et le peu de mobilité que j’ai, je me laisserais bien tenter par le d7500 avec son écran mobile ….. par contre pouvez vous me dire la différence entre le d7200 et le d7500 à part l’écran tactile qui pour moi n’est qu’un gadget voulant mettre une protection au dit écran
    merci et cordialement

  16. Encore bravo pour ce test, j’apprécie particulièrement la conclusion…gardez votre 7200 et optez pour de bons objectifs! Sauf si l’ecran orientable vous est indispensable…j’avoue que parfois ça me serait bien utile…vu mon grand âge. ..c’est le seul reproche que je pourrais faire à mon 7200…
    Merci Christophe

  17. Bonjour Christophe.
    Je viens de regarder votre vidéo « D7500 » et je vous félicite sur la manière dont vous vous exprimez clairement et simplement. (Je suis malentendant et je lis sur les lèvres). Je vous remercie car vous articulez parfaitement bien.
    Donc je viens d’acquérir le D7500 avec le fameux objectif 16-80 f2,8-4 qui est simplement génial. Pour des raisons de « santé » (prise de l’appareil dans la main, donc plus maniable), j’ai vendu le D750 avec son 24-120 qui était super mais plus lourd et plus contraignant que le D7500.
    Je suis ravi de cet appareil avec son écran tactile très pratique.
    La seule chose qui m’énerve (et je n’ai pas toujours réussi), c’est la manière de récupérer les photos via la WIFI. Sur le D750, c’etait simple comme un jeu d’enfant. En revanche sur le D7500, c’est vraiment casse-tête !
    Auriez vous un mode d’emploi pour que je puisse télécharger les photos sur mon iPhone et mon iPad ?
    Ce serait très gentil de votre part.
    Je ne manquerai pas de vous faire partager quelques de me prises de vue.
    Je vous remercie et je vous suis avec plaisir.
    À bientôt.
    Bien cordialement.
    Jean-Renaud

  18. Très bonne introduction sur le Nikon D7500…Bravo !
    J’ai acquis le Nikon récemment et lors de l’essaie en magasin , j’ai pu tester le focus single que je pouvais déplacer sur l’écran tactile et voir en même temps dans le viseur et déplacer le point focus ou je voulais du bout des doigts en déplaçant celui-ci ou je voulais, par contre je ne trouve pas dans le manuel utilisateur cette fonction. La seule fonction que je peux utiliser est celle sur écran tactile que l’on ne peut bouger à sa guise….. Pouvez vous me guider ? Merci

  19. Bonjour, j’ai lu attentivement vôtre article et j’aimerais savoir si le 7500 serait adapté pour faire de la macro avec 60mm / 105mm / 150mm ?

    En effet, je souhaite faire de la macro presque exclusivement le reste n’étant que bonus dans mon usage. Je suis amateur et n’ai pas utilisé de reflex depuis 10 ans ;p

  20. Bonjour,

    Je possède actuellement un D7100 dont je suis satisfait mais je suis intéressé par le D7500 , n’ayant pas voulu « sauter le pas » avec le D7200 !
    Le D7500 est-il vraiment très différent et apporte-t-il de véritables « plus » comparé au D7100 ?
    Merci de’avance pour votre réponse.

  21. Bonjour,
    Encore merci pour ce superbe test.
    Je viens d’acheter cet appareil, et je cherche un livre qui pourrait m’accompagner dans la découverte de cet appareil.
    Que me conseillez vous ?
    Merci d’avance.

  22. Bonsoir, que pensez-vous du D7500 pour les compétition de Gym (en intérieur, sans flash sachant que parfois les mouvements sont très rapides). Actuellement j’utilise un D610 mais l’arrivée du D7500 avec sa technique récente m’interpellent. Pensez vous que je puisse être agréablement surpris en remplaçant mon D610 par un D7500 ? Merci de votre réponse.

  23. Merci de votre retour, j’opterai bien pour le d500 mais n’est-il pas plus difficile d’utilisation pour une personne amateur?
    Sinon si je résume le d7500 pourrait être un bon compromis entre les deux…
    merci!

  24. Bonjour et merci pour vos explications concernant le d7500!
    J’aurais tout de même besoin d’un conseil, je suis amateur, je possède un d5100 avec un 15-55mm et un 55-300mm. Je vends le boitier+ le 18-55mm. Et j’hésite réellement entre 7200 (moins cher…) 7500 ( perte du grip et carte sd mais meilleur…) et le d500 ( plus cher et surtout j’ai l’impression plus destiné aux professionnels..??? )
    Je souhaite faire de la photos animalières (oiseaux surtout mais aussi macro etc) photos nature pour généraliser. Lequel de ces boitiers me conseilleriez vous pour cela? Sachant que, encore une fois, je suis amateur et je souhaite me mettre plus sérieusement à la photos…???
    Merci d’avance pour votre réponse!

    • Le D500 excelle en animalier grâce à un autofocus très performant et une ergonomie et une robustesse plus grandes.
      Le D7500 a le même capteur, un peu moins expert dans sa présentation.
      Le D7200 ne démérite pas, c’est un bon choix alternatif dans une gamme plus ancienne.

  25. Bonjour et un grand merci pour vos bons conseils et vos articles!
    Je souhaite acquérir le D7200 et je m’y perds dans le choix des objectifs ,à savoir que je les recherche tropicalisés.
    Pouvez-vous m’orienter SVP?
    D’avance je vous remercie…

  26. Bonjour et merci pour votre article.
    Une question : peut-on modifier l’ouverture en mode Live View sur le D7500 (c’est impossible sur le 7200)… ?
    Merci pour votre réponse.

  27. Sur le D7500, où est la possibilité de tester la pdc ?!?
    Ou alors c’est moi qui suis sous-doué ?
    Merci pour l’info.

  28. Aucun intérêt pour moi. Une seule carte (impensable) pas compatible avec les anciens objectifs (que devient la compatibilité tant vanté par Nikon?), pas de grip possible(incompréhensible). Nikon se fout de nous. Un D7200 fait le même boulot même mieux.

  29. Bonjour,
    Après lecture de vos précieux articles, je vais acquérir le 7500, pour réaliser des photos de portrait, vacances, événements professionnels (séminaires) paysages et de temps en temps sportives.
    Et je souhaitais avoir votre avis sur le choix entre ces optiques :
    Tamron B028 N Objectif 18-400 mm F/3.5-6.3 Di II VC HLD pour Nikon APSC Noir
    Ou le
    Tamron Objectif 16-300mm F/3.5-6.3 Di II VC PZD MACRO – Monture Nikon
    Ou enfin le
    af-s nikkor 28-300mm f/3.5-5.6g ed vr

    D’avance je vous en remercie …

  30. Un gros merci pour vos bons conseils et vos articles!
    J’ai beaucoup apprécié votre évaluation du D7500 et je commence déjà à préparer ma liste pour le Père Noël 🙂
    Mon boîtier actuel est le D5200 et je commence à plafonner, Je comprends que le capteur de la 7500 est vraiment supérieur et je constate que la connectivité impressionnante du 7500 me libérera des contraintes de géolocaliser manuellement (bon OK j’utilise aussi PixTrack mais consomme pas mal de charge batterie sur mon IPhone…) et me permettra des contrôles avec mon IPad (grand écran, commandes de mise au point et zoom à distance pour poses animaux et déclenchement à distance).
    Ma question: boîtier seulement ou kit avec objectif af-s dx nikkor18-140mm f/3.5-5.6g ed vr?
    Je possède actuellement 3 objectifs (18-55, 55-200 et fixe 35 rapide) à diamètre 52mm et pas mal de filtres (polarisant et neutres) qui vont bien sur tous ces objectifs. Or le kit 7500 vient avec un objectif 67mm de diamètre ce qui exigerait que je remplace tous mes filtres pour cet objectif.
    Je comprends que cette lentille en kit est assez polyvalente mais recommanderiez-vous que je me procure uniquement le boîtier et que j’y adjoint plutôt mes 3 objectifs actuels?
    Merci d’avance!

  31. Merci pour cette très bonne et très riche description/test de ce nouveau venu.
    Les points irritants (pas de grip, abandon de compatibilité des anciennes optiques, logement SD ….) liés à une politique de gamme de Nikon sont bien évoqués et temporisés par la persistance au catalogue du D7200 et l’alternative D500.
    Chasseur d’Images est moins tendre sur cette situation en qualifiant le D7500 de bon …. mais bien trop cher. Il est vrai que cette publication est moins « chauvine » ;=).
    Il faut aussi bien admettre que Nikon a été un bien mauvais élève avec l’écran AR ni tactile, ni orientable alors que la concurrence le propose depuis presque 4 ans !
    Je ne suis pas d’accord sur la remarque que les reflex devraient être aussi bons en connectivité (wifi, reseau, GPS ….) : un smartphone est un outil NATIF de ce contexte communiquant, il est donc normal qu’il soit en avance par rapport à un reflex dont la raison d’être est l’espertise optique ! même si les reflexs font l’effort de rejoindre ce monde fonctionnel, il seront forcément toujurs en retard sur cette rubrique qui n’est pas « leur métier ».
    Je demeure beaucoup plus critique vis à vis de Nikon quand il persiste à sortir des optiques à baïonnette plastique pour grappiller 2 ou 3 dizaines d’euros sur une optique à prix contenu : inacceptable car elles sont très fragiles !
    Je reste aussi convaincu que Nikon sera de plus en difficulté face à Sigma et même Tamron coté optique : pour moins cher, Sigma fait systématiquement mieux. Reste la technologie du boitier à Nikon pour garder son leadership.

  32. merci bien pour vos réponses. Cce sera donc le 16-80 qui équipera mon d7500. Je viens de parcourir le E Manuel d’utilisation : Page 282, Nikon cite les objectifs VR dont il faut désactiver le système lors d’une pose longue ou d’un iso élévé, et ne mentionne pas le 16-80 .Pourtant celui ci bénéficie bien du système VR . Ou ai je mal compris le topic ? Bien cordialement

  33. Merci pour votre réponse. Et qu’en est il du Sigma 17-70 Contemporary ? La différence entre les 2 objectifs est elle aussi flagrante . Cordialement

  34. Bonsoir,
    Souhaitant acquérir le D 7500 ( Mon 1er Nikon depuis l’argentique…) je ne possède aucun objectif : Dans un 1er temps je vais me contenter d’un seul et j’hésite sur le choix de celui-ci. Le D 7500 est vendu à prix intéressant avec le 18-105, mais le 16-80 2,8/4 me paraît plus performant mais fait grimper allègrement la note. L’ouverture à 2,8 du 16-80 me paraît un gros avantage, mais avec la montée des Iso jusqu’à 3.200 sans pb , est-ce une exigence importante ? Par contre la qualité d’optique du 16-80 est peut être bien supérieure . Pouvez vous me donner votre avis entre ces 2 objectifs tout en sachant que je fais principalement des photos de « reportage », et parfois dans des conditions difficile ( pluie, poussière, embruns ) et que je préfèrerais un objectif qui soit suffisamment résistant. Merci pour votre aide.

  35. Pour ceux qui travail en RAW: A ce jour ce n’est pas pris en compte sur les logiciels Adobe ‘Photoshop et lightroom ainsi que sur DXO Optic pro 11 . Nikon devrait faire le nécessaire vers la mi juillet normalement !
    Cordialement

  36. Bon compte rendu. Je viens d’acheter ce D7500 avec une remise de 10% chez Darty.
    Le seul reproche que je peux faire sur ce boitier c’est que l’on peut plus avoir le test de profondeur de champ avec les touches FN et cela ma été confirmé par Nikon. Bien dommage et regrettable pour ce type de boitier. Sinon la fonction SnapBridge est un plus avec la géolocalisation via smartphone, très utile en voyage.
    Cordialement

    • Jean-François A. | 14 mai 2018 à 13 h 02 min | Répondre

      Même avis que vous, voici la réponse obtenue pour ma part de Nikon, mais aucune garantie bien sur.

      Merci d’avoir contacté le service client de Nikon. Malheureusement, le D7500 ne dispose pas de cette fonction à l’heure actuelle. Je fais toutefois remonter votre remarque pour qu’une prochaine mise à jour du firmware puisse éventuellement reprendre cette fonction.

  37. Jean-Pierre AUMONT | 3 juillet 2017 à 1 h 19 min | Répondre

    Votre compte rendu est bien fait et très intéressant. Je suis convaincu par ce boîtier pour remplacer mon vieux D80 mais une seule application me pose question. Puis-je l’utiliser derrière une lunette terrestre Swarovsky sachant que l’on est en couplage mécanique pur avec une bague T2 et que l’on perd les automatismes (mise au point manuelle sur l’oculaire de la lunette). C’est le même problème, je crois qu’en astronomie derrière un télescope. Quels boîtiers répondent à ce problème, s’il y en a un ?

  38. Bonjour,
    Merci pour ce compte rendu très complet. Mais peut on piloter les collimateurs de l’autofocus directement depuis l’écran, comme cela est possible avec certains réflex ( Canon 80D entre autres ) ou est on toujours obligé de passer par le pad central ?
    merci

  39. merci pour cette doc malgres mon utilisation car randoneur et animalier je vais opter pour le d7500 que j attent depuis lontemps je suis pas pro c est pour moi uniquement et mon 5100 et plus a la page malgres que je lui est coller 200 /500 nikon donc300/750 pour pouvoir atteindre de sommet de montagne merci encore beaucoup pour vos messages

  40. Bonjour Jean Christophe,
    Merci beaucoup, pour toutes ces explications, nettes et précises sur ces 3 boîtiers et leur différences D 7200 – D 7500 – D 500
    Merci aussi pour tous les articles que j’ai toujours grand plaisir à lire.
    Possesseur d’un D 300 , pour ma part ce qui m’importe le plus c’est le viseur, donc mon choix est pratiquement fait.
    Au plaisir de vous lire.
    Cordialement
    Pierre

  41. Le commentaire sur l’écran tactile n’est pas tout à fait juste. L’écran tactile du Nikon D500 ne permet pas de contrôler les différents paramètres de prise de vue et d’accéder du bout du doigt aux menus, mais juste de visualiser les photos comme sur un smartphone. Est-ce plus sur le D7500 ?

  42. Très bon article, complet et instructif.
    Une question : quelle est la durée maximale enregistrable en une fois par video ? Je dispose d’un D5300 et il est assez limité sur ce point.

  43. Bonjour
    Peut-on récupérer les raw sur Lightroom ?

  44. Tout d’abord, Merci pour le test.
    Je souhaiterai un peu plus de precision concernant le calibrage de l’af. Savoir si en calibrant plusieurs fois le même objectif dans différentes conditions donne la même valeur. Et dans un second temps, savoir si cette valeur est fiable en comparant les pdv sans calage et avec calage sur des objectifs presentant des back ou front focus (Des décalages de +/—15-20 sur l’échelle de 20 sur d’autres boitiers par exemple)

    • La valeur doit être la même puisque l’écart, s’il y en a un, est propre au couple objectif – boîtier. Cela peut varier sur un zoom car la focale change.
      La mesure est au moins aussi fiable que celle que l’on peut faire manuellement, d’autant plus que le processus est calibré par le fabricant alors que l’opération manuelle est souvent faite sans aucun protocole précis par l’utilisateur, ce qui apporte en pratique plus de problèmes que de solutions.

  45. Bon j attendais ce test bien sur ayant un nikon 7100 ,je suis tentée mais hésite avec le D750 plein format ,j aimerais passer au plein format pour le capteur ,l autofocus le bokeh etc mais ce dernier a déjà plus de 3 ans il me semble ,n est il pas déjà ancien et ne va t il pas être remplacé !!tu l as je crois et tu vas pouvoir me dire , j ai un 18/200 qui vient de me lâcher donc ça pas grave ,mais un 105 que j aurai aime garder et un 18/70 2,8 sigma deuxième main pas top rempli de taches dont je peux me séparer ,j ai vu le 750 avec un 18/80 je crois !! la différence APS et plein format est elle réelle ,on me dit souvent que la MAP est beaucoup plus difficile ?? qu en est il ? la différence de prix entres deux ne me parait pas si énorme ? je fais plus de paysages portraits rues que de photos de sport .Qu ‘en pensez vous

    • Il faut revoir quelques besoins qui m’ont l’air mal définis encore.
      L’autofocus n’apporte rien de plus en plein format, c’est même le contraire dans l’absolu puisque la couverture du module AF est moins importante que sur un DX.
      « Pour le capteur », pour quelle caractéristique précise ?
      Le bokeh oui, mais avec quelles optiques ?
      La MAP n’est pas plus difficile en plein format, ne pas croire celui qui dit ça.
      Le 18-80 ? De quel constructeur ? Pas chez Nikon.

      • 16/80 pardon nikon de toute façon je perds tous mes objectifs ils ont tous DX ! Le D750 es aussi en prix Avec le 24/120 1,4 en fait je voudrais surtout savoir si ma qualite d image Va etre supérieur de netteté avec de plus beaux bokeh sur le plein format les échanges sur votre site ont l air de dire que l différence est énorme !!je crois que changer d un 7100 à 7500me paraît inutile ( j ai toujours le Gx8 tactile eT écran orientable !!)merci en tout cas je vous remercie pour ce que vous faites toujours des vidéos au top eT des echanges des plus intéressants