Pour ou Contre : utiliser un filtre UV

Faut-il utiliser un filtre UV ? Cet accessoire est-il indispensable pour faire de meilleures photos ? Y-a-t-il d’autres raisons de l’utiliser ou d’autres solutions ?

J’ai un avis tranché sur la question, c’est le POUR ou CONTRE de la semaine et je dis CONTREVoici pourquoi …

Pourquoi utiliser un filtre UV

Je reçois régulièrement des questions sur le type de filtre UV à acheter et l’intérêt de le faire – ou pas. Et je fais à chaque fois la même réponse : c’est à mon avis inutile dans 99% des cas.

Je n’utilise aucun filtre UV – ou assimilé – sur mes objectifs depuis des années. Pour ce nouveau POUR ou CONTRE, j’ai listé quelques éléments de réflexion pour argumenter mon choix.

Sachez toutefois que dans quelques cas bien précis, en photo de paysage par exemple et dans certaines situations de voile atmosphérique évident le filtre UV a un intérêt (voir à quoi sert un filtre UV ?). Mais c’est tellement limité que vous pouvez l’oublier la plupart du temps.

Les objectifs ont fait des progrès

traitement des lentilles Nikon

Illustration (C) Nikon Corp.

Les objectifs du siècle dernier étaient de moins bonne qualité que les objectifs produits ces dernières années.

Les différents traitements subis par les lentilles modernes servent à diminuer les effets indésirables (flare, aberrations) et ils compensent largement l’apport d’un filtre UV.

Le filtre UV ne filtre que les UV

Comme son nom l’indique, le filtre UV filtre … les UV. Mais il ne protège pas des différentes aberrations ou des reflets parasites. Mieux vaut donc avoir un objectif aux lentilles traitées et performantes qu’un filtre aux capacités limitées.

Il y a filtre UV et filtre UV

Il existe différents modèles et qualités de filtres UV. Si vous tenez absolument à vous en procurer, choisissez un filtre UV haut de gamme qui offre une qualité au moins égale à celle de votre objectif. Rodenstock et Hoaya sont des marques de référence.

Il ne sert à rien de mettre un filtre de piètre qualité sur un objectif de bonne qualité. Et tous les objectifs récents sont de bonne qualité. Vous ne ferez que dégrader les performances au lieu de les améliorer. Sachez qu’un filtre UV de qualité coûte une centaine d’euro en moyenne, ce n’est pas négligeable.

Hoya et Rodenstock chez Miss Numerique …

Le filtre UV est une protection plus qu’un filtre

Savez-vous que pour de nombreux photographes, le filtre UV a pour seul et unique but de protéger la lentille frontale de l’objectif.

Si vous voulez protéger votre lentille, utilisez plutôt le pare-soleil de l’objectif. Non seulement vous éviterez de nombreux reflets parasites mais le pare-soleil constituera également une excellente protection contre les chocs. Et il est souvent fourni avec l’objectif (sinon un pare-soleil compatible convient la plupart du temps).

Le filtre UV casse

Exemple de filtre UV cassé

(C) Forum Nikon Passion

Chercher à protéger une lentille frontale en verre par une autre lentille en verre n’est pas forcément une bonne idée. S’il y a de la casse, alors vous avez toutes les chances que le filtre ET la lentille y restent.

Mieux vaut changer un pare-soleil qu’un bon filtre UV … c’est moins coûteux (voir point précédent).

Le filtre UV a un diamètre précis

Si vous avez plusieurs objectifs, il vous faut un filtre UV sur chacun. Mais tous les objectifs n’ont pas une lentille frontale de même diamètre, il y a donc de fortes chances qu’il vous faille plusieurs filtres.

Oubliez de même l’idée d’utiliser le même filtre sur plusieurs objectifs. Une fois en action, je vous garantis que c’est loin d’être pratique à retirer-nettoyer-réinstaller.

Le filtre UV se nettoie

Le filtre UV comporte deux surfaces en verre qu’il faut tenir propres. Et comme l’étanchéité n’est pas garantie entre le filtre et la lentille frontale, vous allez à coup sûr avoir des poussières à retirer de la lentille frontale aussi. Cela fait donc trois nettoyages au lieu d’un. Et autant de chances de rayer une des surfaces.

Le filtre UV est sensible aux chocs

Comment retirer un filtre bloqué sur l'objectif

La méthode forte ! (C) Delta300 Forum Nikon Passion

Si vous avez déjà tenté de dévisser un filtre UV bloqué sur l’objectif, vous voyez de quoi je parle. Il suffit d’un petit choc pour cintrer le pas de vis métallique du filtre et le bloquer.

Dans le meilleur des cas vous finissez par le retirer sans dommages. Dans le pire des cas c’est retour à l’atelier pour ne pas endommager l’objectif. Encore des ennuis potentiels.

Les logiciels de post-traitement viennent à votre secours

Les logiciels les plus récents – comme Lightroom CC – disposent de fonctions de suppression du voile atmosphérique. Vous pouvez donc traiter vos images en quelques clics si jamais vous constatez qu’elles le nécessitent.

Traitement du voile atmosphérique avec Lightroom CC

Lightroom CC : traitement du voile atmosphérique – avec – sans

Il est toujours préférable de filtrer à la prise de vue que de post-traiter le fichier, mais si vous avez quelques images concernées, n’investissez pas dans un filtre pour autant. Le post-traitement vous aidera.

Note : Si vous faites partie des quelques photographes qui subissent l’effet du voile régulièrement en photo de paysage, alors investissez dans un filtre UV. Je ne suis pas têtu à ce point 🙂

Et maintenant … à vous !

Comme pour chacun des Pour ou Contre je développe des idées bien personnelles basées sur mes années de pratique. Mais je ne prétends pas avoir raison sur tout.

Participez au débat : posez vos questions et faites part de vos expériences. Si vous avez un avis contraire au mien, alors donnez-le, c’est l’intérêt de cette rubrique !

Partager cet article sur les réseaux sociaux

SHARE TWEET SHARE PIN
comment utiliser le catalogue Lightroom - tutoriels vidéos

About the Author

Jean-Christophe Dichant
J'ai créé Nikon Passion en 2004 pour vous aider à faire les bons choix, bien utiliser votre appareil photo et apprendre la photo.

Merci de remplir les champs ci-dessous pour laisser un commentaire.

Votre commentaire

Votre adresse email ne sera pas publique.


*


11 Commentaires sur "Pour ou Contre : utiliser un filtre UV"

  1. Juste une petite remarque,
    Dans la doc du 100-400 L IS II on conseille de placer un filtre pour compléter l’étanchéité.
    Donc Canon a testé cet objectif avec un filtre et le conseille.

  2. Michel Bourguignon | 26 mai 2017 à 14 h 20 min | Répondre

    Bonjour, je reviens sur cette discussion car je viens de rayer la lentille frontale de mon 16-85 … Pour une fois sans filtre UV, comme on me l’avait recommandé! Cela doit faire 40 ans que je mets des UV à tous mes objectifs, mais bon. 🙁
    Il existe des filtres à vocation unique de protection, traités multicouches … qu’en pensez vous?
    Comment résoudre la difficulté d’utiliser un filtre polarisant avec un pare-soleil? ( c’est comme ça que j’ai rayé mon objectif, retrait du polar et pas de pare-soleil dispo…)
    Cordialement.

  3. Bonjours.
    Baroudeur dans l’âme avec des centaines d’heures à courir le cerf en montagne ou chasser l’antilope dans le désert hors piste, j’ai tendance à maltraiter mon matos (qui n’a jamais eut aucun soucis par ailleurs).
    Pas partisan du tout pour utiliser le filtre UV (qui m’a même pourri des images il y a bien longtemps).
    Un bon pare soleil pour protéger la lentille frontale des chocs et des rayon lumineux mal placés et basta.

  4. Je fais parti de ceux qui utilisent ce filtre comme une protection de la lentille frontale et je n’en changerai pas. Je pratique la photo à l’image d’un reporter qui a rarement ces appareils dans le sac mais plutôt à l’épaule. Les risques de contact sont donc plus importants et même un pare-soleil n’est pas une garantie surtout sur un grand-angle. J’ai effectivement croisé des pros qui ne montaient pas de filtre, sauf que les objectifs appartenaient à leurs agences !
    Quant à la qualité, il est indéniable qu’elle est dégradée mais de manière sûrement infime. Il suffit d’en faire le test sur des fichiers raw développés avec lightroom. Pour ma part, la qualité d’une photo est dans sa composition et non dans la qualité des pixels, d’autant qu’aujourd’hui on pousse la masse à prendre des photos avec des smartphones !!
    En conclusion, cet article est une bonne source d’information et à chacun de se faire son idée.

    • Tout à fait d’accord avec vous. Les UV ne sont ôtés que pour mettre le pola en paysage. Les optiques ont fait d’indéniables progrès mais les filtres aussi; les très bonnes marques de filtres n’altèrent pas la qualité Au prix où sont les objectifs, je me sens rassuré d’avoir une « protection »

  5. Mes photos, c’est à l’extérieur. Par tous temps. Avec un grand angle 15 équivalent 35 mm. Un pare-soleil est d’aucune protection. Reste donc le filtre UV.

  6. Utilisation mixte pour moi. Filtre UV à l’extérieur comme protection (sable, pluie, embruns, chocs) car même si c’est le filtre qui trinque, c’est tout de même moins cher à changer que d’envoyer l’objectif en SAV. Et pas de filtre UV en studio car aucun intérêt que ce soit comme protection ou pour améliorer l’image.

  7. Je suis partiellement d’accord avec ce qui est écrit. Juste une remarque concernant le pare-soleil, attention au article pas cher surtout jusqu’à la focale équivalente à 35mm en version plein format ( 24mm en APSC et 17 en micro 4/3 ), bien les tester avant achat car vous risquez fort de vous retrouver avec du vignettage. Sur les grand-angles, le pare-soleil en corolle est une piètre protection, ce qui ne veut pas dire que je suis d’accord avec l’emploi d’un filtre UV.Perso sur mon GA, je mets un filtre UV quand je ne me sers pas de l’objectif ( protection de la lentille : le bouchon d’objectif pouvant s’enlever ), que j’enlève en mode prise de vue, je sais je suis un peu fou 🙂

  8. Bonjour

    Je suis aussi partisan du filtre UV à mettre…à la poubelle car inutile.
    Les systèmes optiques de nos objectifs on été calculés pour être utilisés tels quels, c’est à dire sans aucun autre ajout d’obstacle à la lumière. En ajouter change donc la formule optique et peut induire diverses aberrations, reflets et autres choses non voulues.
    Comme dit dans le tuto, un pare-soleil fait mieux pour bien moins cher.
    Selon moi les seuls filtres vraiment utiles sont le polarisant (car l’effet ne peut être obtenu qu’en direct…même su Photoshop simule cet effet là, ce n’est et ça ne reste qu’une simulation), les filtres gris neutres (dégradé ou non) et encore de bonne qualité et puis….basta !