Qu’est-ce que le format RAW ?

Un fichier RAW ( de l’anglais RAW signifiant ‘brut’) est un fichier généré par un appareil photo numérique (ou un périphérique d’acquisition comme un scanner) qui contient l’ensemble des données générées  par le capteur, brutes de traitement, plus quelques informations complémentaires selon la marque et le modèle de l’appareil.

format de fichier RAW

fichiers RAW Nikon (Nikon Electronic Format)) listés dans l’explorateur de Windows XP

Qu’est-ce qu’un fichier RAW ?

Le format de fichier RAW est couramment utilisé par les photographes experts et pros pour optimiser leurs images et avoir plus de possibilités de traitement qu’avec le JPG ou le TIFF. Outre les données issues du capteur, le fichier RAW contient toutes sortes d’informations parmi lesquelles les renseignements propres au boîtier (marque, modèle, type d’objectif, etc.) de même que les données de prise de vue (réglages d’exposition, de vitesse, d’ouverture, etc.) ou données EXIF. On peut considérer le fichier RAW comme l’équivalent du négatif argentique.

Les informations relatives à l’image sont en fait les données brutes issues du capteur, données qui peuvent subir un premier traitement par l’électronique interne du boîtier selon les marques. Ces données ne constituent néanmoins pas un fichier image au sens où il s’agit de données brutes : le fichier RAW n’est pas lisible par un logiciel quelconque, il faut utiliser un logiciel spécialisé qui sait interpréter les données RAW et permet de générer un fichier exploitable dans un format pivot comme JPG ou TIFF.

Lecture des fichiers RAW

Certains systèmes d’exploitation savent reconnaitre les fichiers RAW et les afficher (Windows 7 par exemple), certains logiciels génériques également, mais il est généralement impossible de développer les fichiers à l’aide de ces logiciels généralistes. Un logiciel de développement et traitement des fichiers RAW (par exemple Adobe Lightroom ou Nikon Capture NX2) est couramment appelé un derawtiseur.

Exemples de logiciels de traitement des RAW

Voici quelques exemples de logiciels de traitement des fichiers RAW parmi les plus connus :

  • Adobe Photoshop CS5 ( et versions précédentes)
  • Adobe Photoshop Elements 9 (et versions précédentes)
  • Adobe Lightroom 3 (et versions 1 et 2)
  • Nikon Capture NX2
  • Apple Aperture
  • Canon DPP
  • Gimp
  • Bibble

Certains logiciels de traitement d’images nécessitent un module complémentaire pour pouvoir lire et traiter les fichiers RAW, c’est le cas des logiciels Adobe qui utilisent le module Camera RAW. Ce module est installé par défaut avec les logiciels cités ci-dessus. Le logiciel libre GIMP nécessite le plugin UFRaw disponible gratuitement.

Pourquoi utiliser le format RAW ?

A la différence du format JPG, le format RAW permet de disposer de toute l’information capturée par le capteur. En effet, le fichier JPG est généré par le boîtier en fonction des paramètres de prises de vue choisis et une fois le fichier JPG produit par l’électronique interne il n’est plus possible d’intervenir sur l’image initiale. Les logiciels de traitement d’images permettent de traiter les formats JPG de façon satisfaisante, mais le format RAW est le seul à offrir un maximum de capacités de traitement.

vue des quais de seine à Vitry

Image originale au format RAW convertie en JPG non retraitée

L’autre avantage du format RAW est que son traitement dans la plupart des logiciels est non-destructif : il est possible de modifier le rendu de l’image dans le logiciel, de produire une version JPG et de revenir en arrière le cas échéant pour produire une autre image sur la base du même fichier, avec un rendu différent. Certains logiciels permettent également de mémoriser l’historique des traitements appliqués et de revenir en arrière à tout moment, le lendemain comme plusieurs jours plus tard. Ces capacités font du format RAW un format très souple qui offre une infinie possibilité de traitement moyennant quelques notions simples. Ceux qui souhaitent aller plus loin dans le traitement et la retouche photo trouveront avec le format RAW le type de fichier idéal pour exprimer leur créativité.

paysage quai de seine à Vitry

Image originale au format RAW convertie en JPG après traitement personnalisé

Une meilleure qualité d’image après traitement

Si vous photographiez en JPG et que vous utilisez un logiciel de traitement d’image pour apporter des améliorations à vos photos, vous créez des fichiers compressés à chaque sauvegarde. C’est en effet le propre du format JPG que de compresser l’image avant de la sauvegarder, et cette compression se produit lors de chaque sauvegarde. Après plusieurs sauvegardes successives de la même image, la qualité globale peut être fortement dégradée. Avec le format RAW tous les enregistrements se font de façon non destructive, et ainsi vous pouvez modifier et sauvegarder vos images aussi souvent que vous le voulez, elles ne subissent aucune dégradation.

Un meilleur contrôle de la qualité de l’image

Lorsque vous utilisez le format JPG, c’est le processeur du boîtier qui décide d’appliquer les réglages de prise de vue comme la balance des blancs, l’exposition, la correction de tons, etc et de créer le fichier JPG. Vous ne pouvez plus intervenir sur ces réglages une fois l’image JPG enregistrée. Avec le format RAW, c’est lors du traitement d’image sur votre ordinateur que vous choisissez d’appliquer l’une ou l’autre des valeurs pour chacun des réglages. Vous disposez ainsi de beaucoup plus de latitude et de possibilités pour obtenir l’image de votre choix. Vous pouvez créer plusieurs interprétations du même fichier afin de les comparer et de choisir celle qui vous satisfait le plus.

effet Lomo dans Adobe Lightroom

Interprétation différente du fichier RAW original – ici effet Lomo

Des possibilités de traitements successifs

Avec le format RAW, et parce que son traitement est non destructif, vous pouvez intervenir sur une même image plusieurs fois au fil du temps. Ainsi, si vos goûts changent, ou si vous optez pour un traitement unique pour une série de photos, alors vous pouvez revenir sur les premières images de la série et leur appliquer le traitement que vous venez de metrre au point pour les dernières. Vous garantissez l’homogénéité de la série.

historique de traitement d'un fichier RAW dans Adobe Lightroom

Différentes étapes de traitement d’un fichier RAW dans Lightroom avec possibilité de retour arrière non destructif

Inconvénients du format RAW

Même s’il a beaucoup d’avantages, le format RAW présente quand même quelques inconvénients qu’il faut connaître.

La taille d’un fichier RAW est plus importante que celle du fichier JPG pour la même image. On peut donc stocker moins de photos sur la même carte mémoire, et cela impose des contraintes supplémentaires en terme d’espace disque sur votre ordinateur. Selon les boîtiers, l’enregistrement des fichiers RAW sur la carte à la prise de vue est plus long, d’où une cadence moins élevée en mode rafale.

Un fichier RAW ne peut pas être distribué directement avant traitement. Pour l’envoyer par mail ou le poster sur un site web, il faut impérativement le traiter et créer un fichier JPG. Il en est de même pour obtenir des tirages via un labo numérique ou un labo en ligne.

Pour en savoir plus …

Si vous souhaitez en savoir plus sur le format RAW et son utilisation, nous vous conseillons les ouvrages suivants :

Venez également partager vos réactions et poser vos questions dans nos rubriques spécialisées.

Partager cet article sur les réseaux sociaux

SHARE TWEET SHARE PIN
comment utiliser le catalogue Lightroom - tutoriels vidéos

About the Author

Jean-Christophe Dichant
J'ai créé Nikon Passion en 2004 pour vous aider à faire les bons choix, bien utiliser votre appareil photo et apprendre la photo.

Merci de remplir les champs ci-dessous pour laisser un commentaire.

Votre commentaire

Votre adresse email ne sera pas publique.


*


12 Commentaires sur "Qu’est-ce que le format RAW ?"

  1. Mario Désaulniers | 26 mars 2017 à 3 h 30 min | Répondre

    Bonjour, j’ai commencé à apprécier mon nikon 3200 depuis que j’ai consulté le site nikonpassion . Avec vos conseils , la confiance me reviens peu à peu . Continuez votre beau et très instructif travail sur nikonpassion .

  2. Dominique Leprêtre | 17 octobre 2015 à 12 h 37 min | Répondre

    Bravo pour votre site ! Deux questions sur le format Raw :
    1 – Les logiciels de derawtisation prennent-ils en compte le gamut du boitier (en particulier DXO ) ? Comment les couleurs sont-elles restituées quel que soit l’espace choisi (prophoto, Adobe98 ou sRGB)
    2 – Difficile de savoir quels sont les réglages qui influent sur le jpg/tif, mais qui n’ont aucune action sur le RAW ?
    A l’occasion, pourriez-vous éclaicir ces points ?
    Bien cdlt

  3. Jai pris des photos en format raw et lorsque je veut les copier impossible comment retourner au format JPEDG

    • Dans le menu de l’APN.

      Ceci dit, les photos une fois créées en RAW peuvent être traitées dans l’APN (pour les Nikon, notamment).

  4. bonjour, j’ai un Lumix DMC TZ8. Je voudrais savoir si je peux faire des fichiers .raw avec? 

    Merci de votre réponse. 

  5. Bonjour,
    Si on est obligé de compresser le fichier en jpeg pour l’exploitation finale. On perd de la qualité au final ???

    • On ne compresse pas mais on redimensionne en précisant le niveau de qualité souhaité. Dans tous les cas on a au moins la qualité du JPG initial sinon mieux puisque le traitement a porté sur le RAW mieux défini.

  6. Il n’est fait nul commentaire du nombre de bits sur lequel est encodé un fichier .RAW vs un fichier .JPG et qui explique en partie pourquoi un fichier RAW est plus « riche » en information qu’un fichier compressé. L’oubli est-il volontaire pour ne pas trop compliquer les explications ?

  7. Il n’est fait nul commentaire du nombre de bits sur lequel est encodé un fichier .RAW vs un fichier .JPG et qui explique en partie pourquoi un fichier RAW est plus « riche » en information qu’un fichier compressé. L’oubli est-il volontaire pour ne pas trop compliquer les explications ?

    • En effet nous avons choisi de ne pas compliquer outre mesure l’article. D’autres suivront, avec plus de détails techniques.

  8. Très sincèrement, si le Raw peut paraître un peu rébarbatif au début, il offre de telles possibilités, qu’il serait dommage de se cantonner au JPG