Pour ou Contre : utiliser systématiquement le mode manuel en photographie

Faut-il utiliser systématiquement le mode manuel de votre reflex pour faire de meilleures photos ? C’est le sujet de ce nouveau POUR ou CONTRE et je dis NON !

Découvrez pourquoi et alimentez le débat en donnant vous-aussi votre avis.

utiliser le mode manuel en photographie

Je vous donne régulièrement un avis très tranché sur les sujets sur lesquels vous m’interrogez par ailleurs, c’est la rubrique POUR ou CONTRE. Après avoir parlé des viseurs électroniques ou des filtres UV précédemment, je réponds aujourd’hui à ceux qui me demandent s’ils doivent utiliser le mode manuel dans la plupart des cas.

1- Utiliser le mode Auto n’est pas idéal mais …

utiliser le mode manuel en photographie

Ce type de photo ne nécessite pas le mode manuel malgré une lumière délicate, la mesure auto fait le nécessaire

Le mode automatique d’un reflex permet de s’affranchir totalement des différents réglages pour se concentrer sur le cadrage et la composition. C’est le boîtier qui gère l’exposition en vous imposant ses choix.

L’automatisme de prise de vue s’appuie sur quelques milliers de situations photographiques en mémoire dans l’appareil. Il choisit celle qui lui semble la plus appropriée à la prise de vue en cours et applique les réglages correspondants.

Dans la plupart des cas c’est ainsi que vous obtiendrez le meilleur résultat si vous débutez en photo. Le mode manuel vous fait faire des erreurs grossières et vous allez vous décourager.

2- Utiliser les modes P,S et A est plus intéressant

utiliser le mode manuel en photographie

En mode A je contrôle la profondeur de champ, le boîtier fait le reste

Les modes P,S,A ou modes experts vous permettent de reprendre la main et de choisir vos réglages d’exposition vous-même.

Le mode P autorise le décalage du programme choisi par l’automatisme, le mode S facilite la gestion des mouvements et de la netteté du sujet, le mode A favorise le contrôle de la profondeur de champ. En savoir plus sur les modes P, S, A …

Ce sont les trois modes experts à utiliser si vous voulez apprendre la photo. Ces trois modes et pas le mode manuel pour commencer.

3- Utiliser le mode Manuel n’est pas une fin en soi

utiliser le mode manuel en photographie

Ce type d’éclairage ne nécessite pas le mode manuel, le boîtier s’en sort très bien seul

En choisissant le mode Manuel vous devez maîtriser parfaitement la prise de vue. A vous de choisir la bonne vitesse, la bonne ouverture et la correction d’exposition éventuelle par rapport à ce que vous indique la mesure de lumière.

Ce n’est pas à la portée de tout le monde et si l’un de ces réglages est mal choisi, votre photo sera mal exposée. Sur-exposée elle sera trop claire, sous-exposée elle sera trop sombre.

Aucune situation de prise de vue courante en extérieur n’impose le recours au mode manuel. Inutile donc de vous casser la tête, passez plutôt du temps à composer vos photos avec soin, le résultat n’en sera que meilleur.

4- Utiliser le mode manuel ne donne pas accès à d’autres réglages

utiliser le mode manuel en photographie

Dans ce cas particulier le mode manuel permet de gérer l’éclairage de scène complexe et variable

Ne pensez pas que le mode manuel vous apporte des réglages supplémentaires. Il ne fait que désactiver l’automatisme du boîtier pour vous confier l’entière responsabilité de l’exposition.

Les valeurs de vitesse et d’ouverture sont les mêmes ! Ce n’est pas le mode Manuel qui va mettre en cause ces fondamentaux.

En utilisant les modes A ou S vous obtiendrez plus vite et plus facilement la bonne exposition.

5- Utiliser le mode Manuel fait perdre du temps

Parce qu’il vous impose de choisir vitesse et ouverture pour chaque photo, le mode Manuel est plus lent que les modes experts A et S. Deux réglages à évaluer au lieu d’un et c’est l’instant décisif qui vous passe sous le nez.

6- On ne vit plus au 20ème siècle

Lorsque les premiers automatismes sont apparus au siècle dernier les résultats étaient souvent un peu aléatoires.

L’électronique de l’époque et les possibilités de mémorisation des différents cas de figures étaient limitées et l’automatisme se trompait régulièrement. Le recours au mode manuel avait alors plus de sens et certains photographes considèrent que c’est encore le cas alors que l’électronique a fait d’énormes progrès, ne les écoutez pas.

Les reflex numériques disposent de capacités de calcul et de mémorisation supérieures à ce que vous pouvez vous-même gérer. Seuls les plus aguerris des photographes peuvent utiliser le mode manuel sans (trop) réfléchir, si vous n’êtes pas de ceux-là vous ferez des erreurs qui peuvent coûter cher.

7- Utiliser les modes A et S c’est garder le contrôle

Quand vous réglez votre boîtier sur le mode A ou S, vous gardez la possibilité de choisir ouverture ou vitesse mais aussi de changer ces valeurs à votre guise en décalant le résultat. C’est une façon d’imposer vos choix tout en laissant le boîtier ajuster l’exposition.

Utiliser un de ces modes vous permet de faire un choix créatif plus vite : figer le mouvement, faire un effet bokeh, isoler un personnage, faire un effet de filé, tout est sous contrôle rapidement car vous n’avez qu’une valeur sur deux à caler. Le boitier se charge de l’autre.

utiliser le mode manuel en photographie

Autre exemple d’éclairage complexe, les spots étant en mouvement
permanent le mode manuel permet de caler l’exposition

Mais …

Le mode manuel reste utile dans certains cas bien précis, en particulier quand la mesure de lumière du boîtier a toutes les chances d’être trompée par le sujet.

Vous allez apprendre à repérer ces cas particuliers avec l’expérience : éclairages de scènes, forts contrastes, surfaces miroitantes, reflets, …

Je vous recommande donc de ne pas utiliser le mode manuel tant que vous ne savez pas exactement pourquoi vous devez le faire. Et comment bien le faire. Apprenez la photo avec les modes experts P, A et S et vous ferez déjà de gros progrès par rapport au mode auto.

Quand vous maîtriserez ces modes, alors vous pourrez commencer à utiliser le mode manuel si la situation le demande. Et vous allez voir que ce n’est pas si fréquent.

QUESTION: vous utilisez le mode manuel fréquemment ? Pour quelle raison précise ?

Partager cet article sur les réseaux sociaux

SHARE TWEET SHARE PIN
comment utiliser le catalogue Lightroom - tutoriels vidéos

About the Author

Jean-Christophe Dichant
J'ai créé Nikon Passion en 2004 pour vous aider à faire les bons choix, bien utiliser votre appareil photo et apprendre la photo.

Merci de remplir les champs ci-dessous pour laisser un commentaire.

Votre commentaire

Votre adresse email ne sera pas publique.


*


26 Commentaires sur "Pour ou Contre : utiliser systématiquement le mode manuel en photographie"

  1. Merci pour les conseils. Pour ma part j’utilise le plus souvent le mode AUTO.

    Cordialement

    Daniel de GRESLAN

  2. bonjour, pour ma part, je suis toujours en M.
    Quand on prends souvent des photos, on prends vite l habitude à la longue, de ces réglages avec la lumière ( soleil, nuages, etc ), donc moi en manuel, cela me permet de gérer vraiment comment je veux que la photo soit prise , et puis avoir l habitude de prendre des photos avec des boitiers argentique ( le numérique n existait pas , lol ) cela ne me dérange pas du tout…cdlt

  3. Je lit pas mal de chose, et beaucoup de photographe néglige le mode manuel sous prétexte qu’il y a des modes différents P, A etc…
    Je pense que le mode manuel est le mode à utiliser en permanence. Il faut comment fonctionne une photo. Il suffit ensuite de garder à l’esprit que pour avoir un maximum de netteté il faut une vitesse suffisamment importante, donc essayer toujours d’être à plus de 1/300éme, et on joue sur la profondeur de champs si on veut un flou etc…. si on ne peut pas arriver à une obturation rapide on monde en sensibilité ISO…. et ça ne prends rien comme temps….

    • Je ne partage pas du tout cet avis, ce que je dis dans le sujet. Je pense que le mode Manuel n’apporte rien la plupart du temps si l’on sait utiliser les modes A et S bien plus pratiques. Le mode Manuel laisse penser que l’on maîtrise mieux son boîtier, ce qui est faux.

  4. Bjour, et si je mets la sensibilité en monde auto, je peux travailler en mode manuel : A réglé sur 8 par exemple, S sur 200 ou 250 en fonction de l’objectif et vogue la galère

  5. Personnellement, j’ai commencé a faire de la photo en 1981 avec le mode A priorité diaph et j’ai du mal a utilisé un autre mode, chaque mode a ces avantages en fonction des nécessités de la prise de vue.

  6. En ce qui me concerne, pour tout ce qui est en extérieur, je shoot en mode priorité ouverture afin de gérer le bokeh. Mode vitesse pour certaines situations précises.
    Pour le mode manuel, je l’utilise également beaucoup, mais chez moi, pour faire essentiellement de la macro. J’ai tout mon temps pour faire la compo, et gérer la lumière. Le mode manuel me permet alors de rester dans des « iso » plutôt bas pour ne pas avoir de bruit dans le cliché.
    Ce qui a été dit dans l’article et les coms est donc vrai…ça prend beaucoup de temps. Tout dépend de la situation donc. Mais le mode manuel reste ponctuel et très utile dans certains cas bien précis.

  7. Le mode manuel est très utile quand rien ne presse pour le shoot, pour moi je pense que dans les cas de photos rapide le mode A permet de doser ses diaph’s avec un doigt sur le correcteur d’exposition IL qui permet la sur ex ou sous ex avec la molette arrière du D7100. Idem en S si l’on veut figer une vitesse définie.
    Le choix de nos boîtiers laisse tout à la créativité de chacun.

  8. Personnellement, je suis à 95% du temps en mode M. Sans doute parce que je travail beaucoup en studio. Neanmoins même en ext et notamment quand il faut figé le mouvement, il est rare que le mode S m’apporte les même résultat qu’en mode M. Disons que quand on sait déjà qu’elle vitesse et ouverture utiliser, reste plus qu’à gérer les isos. Pour ma part je règles souvent en Iso auto en limitant la monté à 1600. Et les résultats sont bien présent.

  9. J’utilise assez fréquemment le mode M mais cela est du aux conditions dans lesquelles j’aime travailler. 1. Le travail au flash en studio 2. Le travail au flash en extérieur car le mélange ambiance/flash ne peut se faire correctement que si on travaille en mode M. 3. La prise de vue en intérieur avec de forts contrastes. Si les conditions de lumière sont constantes, le mode M donnera des résultats beaucoup plus constants sur une série de photos que ne le ferait le mode A. En plus c’est plus rapide car on n’a pas à compenser la mesure, on se concentre uniquement sur le contenu de la photo. 4. En photo de concert si les conditions sont très difficiles. Pour toutes les autres situations, les modes A et S sont plus rapides et les résultats sont identiques donc quel intérêt de se prendre la tête à chaque photo ? Je serai plus performant si toute ma concentration va au contenu et à la recherche du moment T !

  10. Mode manuel car avec un télé 70 200 je veux une vitesse d au moins 1/400 avec une profondeur de champ soit un diaphragme sur f8………?

    • Petite question de débutant: ne peux-tu pas obtenir ce résultat en mode A où tu choisis ton ouverture (ton f/8), ISO auto (où tu as déterminé un min et un max), et vitesse min réglée à 400?
      Si tu es, par exemple, à l’affût d’animaux, ça te permet de gagner du temps et ne pas louper la photo de ce bel animal qui n’est resté en place que quelques instants.

  11. Pour moi, en mode A, on impose une ouverture, en mode iso auto, on impose
    une vitesse de travail minimum et on définit un iso max, l’apn se
    débrouille tout seul pour gérer le reste. Idéal pour la photo d’action,
    sport, spectacle, animalier … 80% de mes prises de vue.
    La lumière changeant tout le temps (sauf en studio), c’est pour moi le mode idéal qui permet de « prendre le temps à soigner sa composition et choisir quand on déclenche. On peut ensuite affiner en jouant sur les mode spot/matriciel pour l’ambiance. de fait le manuel ne me sert plus à rien (sinon en panoramique pour garder les mêmes conditions de pdv sur toute l’image finale).

  12. Par principe et par habitude et sauf cas spéciaux, je suis en mode A.
    Pourquoi vouloir faire des réglages que l’appareil fera tout seul, plus vite et mieux que moi?…
    Il y a cependant un cas de figure où je suis en mode M (que j’ai mémorisé en mode U) et pour une raison bien précise: j’ai aménagé un « studio » basique avec flashes cobra et parapluies: un SB 700 qui obéit au boitier et de vieux flashes déclenchés par cellule. Aucun pré-éclair donc et deux avantages:
    1 – Les vieux flashes font correctement leur boulot avec des cellules qui coûtent trois francs six sous;
    2 – J’ai croisé des modèles (rares) dont les yeux se ferment aux pré-éclairs, d’où photos yeux mi-clos (loupées donc)
    Pour mémoire : 200 ISO, 1/250 s à f/5.6 Lightroom fait le reste…

  13. Que l’on soit en mode P,S,A, c’est l’appareil qui choisit, donc il faut bien faire attention à la mesure que l’on va mettre, en mode Manuel, que je pratique en permanence, celui qui dit que c’est plus long se trompe, quand on est dans un lieu, une mesure suffit, elle reste valable en permanence si on ne change pas de lieu, on n’est pas surprit par un contre jour, alors qu’aux autres modes oui! en plus en raw, l’appareil récupère 5 à 6 dias, donc un erreur de quelques mesures n’est pas grave en soit, quand on travaille en manuel, il faut toujours vérifier en avance chaque prise de vues, sa mesure, on y gagne de temps et de la réussite.

  14. Avec les differents mode de mesure de la lumiere … spot, ponderé , global ..etc … On choisit celui qui est en adequation avec la photo, et le mode manuel ne se justifie pas specialement …encore faut il savoir choisir son mode de mesure !?

  15. Je suis plutôt A ou S selon le cas, en jouant sur les modes de mesure de la lumière. Ensuite, j’aime l’autofocus avec un bon objectif.
    De nos jours, les APN ont fait des progrès énormes et permettent de réagir vite. Dans toute la mesure du possible, j’aime bien certains automatismes et je ne comprends pas ceux qui pensent que tout faire en manuel fait plus « pro ».
    Les pros ne disent-ils pas qu’il faut connaitre la technique, mais savoir l’oublier?
    Chacun fait comme il veut.

  16. 95% du temps en mode A, je réserve le mode M au studio où j’utilise un flashmètre.

  17. Je n’utilise le mode manuel qu’à de très rares occasions. Dans les situations délicates, avant de passer en manuel, je joue plutôt sur la mesure de la lumière (spot, pondérée, matricielle..) le mode manuel est quasi réservé aux moments où je ne gère pas la lumière (ajout de flash déporté ou studio). Quant à ceux qui « utilisent » le mode manuel après avoir noté les valeurs données en mode « A » ou « S », qu’ils restent dans ces modes… Si on veut ajouter un petit quelque chose, on peut jouer sur les « IL » ou utiliser le mode bracketing.

  18. Christiane Philippe Lamarsaude | 15 octobre 2015 à 11 h 19 min | Répondre

    Tout à fait d’accord, je réserve le mode M à des sujets très particuliers, principalement les panoramiques pour ne pas avoir de modification de réglages en cours de vues. Je balaye avant la scène en A (f8 mini) pour déterminer le réglage de vitesse ou iso à appliquer sur l’ensemble, selon la zone que je souhaite privilégier.
    Pour la majorité des photos, je reste en A ou S …

  19. Bonjour
    En Manuel quand je fais du paysage en panoramique et en « S » avec mesure spot pour les photos de spectacle
    En mode  » Fainéant  » (P) pour du tout venant (promenade ou bloc note )
    Bonne journée

  20. je ne suis pas du tout d accord en mode manuel avec iso auto c est aussi simple que le mode A et avec les reflex actuel la montée en isio n est plus un probleme au moins jusque a 1000iso

    • mode manuel avec iso AUTO , auto veut bien dire automatique donc choisi par l’apn ?…

      alors en mode A quand je règle ,bloque le diaph et l’ iso et que l’appareil gère la vitesse je suis donc moi aussi en mode manuel ?…

      sinon cet article est parfait il n’y a de bons modes que celui imposé par les conditions de prise de vue

      • en mode manuel et iso auto….on choisit une vitesse …un diaph et l appareil gere la sensibilté ca permet de travailler un peu comme en mode A mais en controlant la vitesse…ce qui pour moi est tres important
        c est l avantage du numerique par rapport a l argentique…pouvoir changer de sensibilité