Rencontre avec Philippe Sainte-Laudy – photographe et graphiste

Nous avons fait la connaissance de Philippe Sainte-Laudy après avoir découvert son profil sur le réseau social Twitter. Philippe est photographe et graphiste et son travail mérite d’être découvert, c’est pourquoi nous avons souhaité en savoir plus. Il s’est prêté au jeu de l’interview comme nos précédents intervenants parmi lesquels Nadia Wicker. Vous voulez savoir comment un photographe arrive encore (un peu) à vivre de sa passion ? Voici des réponses.

Philippe Sainte-Laudy - photographe et graphiste

Rencontre avec Philippe Sainte-Laudy

NP:  Philippe, en quelques mots peux-tu nous dire qui tu es, ce que tu fais, dans quel monde tu évolues ?

PSL: Bonjour, je m’appelle Philippe Sainte-Laudy, j’ai 50 ans et je vis à Strasbourg. Je suis photographe et graphiste. J’évolue dans le domaine de la photo, de la pub et de l’internet.

Philippe Sainte-Laudy - photographe et graphiste

NP: Parle nous un peu de ton parcours photo, comment es-tu venu à t’y intéresser, qu’est-ce qui te motive, te pousse à aller toujours plus loin ?

PSL: J’ai envie de dire que je fais de la photo depuis toujours, mon père et mon grand-père avaient un commerce de photo à Mulhouse et j’y ai fait mes premières armes au comptoir et au labo.

Après un break  de 10 ans durant lequel j’ai travaillé sur une radio locale Strasbourgeoise (Top Music), j’ai retrouvé le milieu de la photographie comme Ingénieur Commercial dans les années 90 en vendant du matériel aux professionnels (Lumière Broncolor, chambre Sinar et moyen format Hasselblad). J’ai beaucoup aimé voir les photographes en studio, travailler la lumière et la composition. J’ai énormément appris.

Philippe Sainte-Laudy - photographe et graphiste

NP: Quelles sont tes références en photographie, tes photographes préférés ?

PSL: Je n’ai pas vraiment de références en photographie, il y a une « belle brochette » de photographes dont j’aime le travail depuis longtemps, mais pas de véritable « Gourou ». En fait plus le temps passe et plus je m’aperçois que mes références vont plutôt vers des peintres impressionnistes comme William Turner, Claude Monet, Pissarro, Cézanne, ou Edouard Manet dont j’aime bien la formule quand il disait : « Je peins ce que je vois, et non ce qu’il plaît aux autres de voir »…

Philippe Sainte-Laudy - photographe et graphiste

NP: Tu travailles en tant que photographe professionnel, tu peux nous en dire plus sur  ton quotidien, les difficultés rencontrées, les succès ?

PSL: Pour mon quotidien professionnel, j’ai choisi le statut d’auto-entrepreneur car il me permet de proposer toute une palette de services comme les cours photo, les ateliers retouche image, la création de sites internet et aussi la vente de photographies et la gestion des droits d’auteurs. Le chiffre à ne pas dépasser est 81 500 € par an (NDLR: valeur indicative en 2011) ce qui me laisse encore une bonne marge de progression !

Les journées… C’est vraiment au jour le jour suivant les priorités, mais il y a un bon indicateur. Quand je ne poste pas de nouvelles images sur les réseaux sociaux c’est que je suis sur des dossiers clients !

Les difficultés sont vraiment classiques, payer ses charges, trouver de nouveaux clients, suivre les dossiers… Les succès ? Gagner une nouvelle affaire en est un !

Philippe Sainte-Laudy - photographe et graphiste

NP: En tant que photographe pro, arrives-tu à développer en parallèle une démarche personnelle, à la publier ?

PSL: Par bonheur oui ! Une véritable bouffée d’oxygène qui me permet de continuer une démarche personnelle et artistique sur mes images. Mise à part des demandes plus ponctuelles dans l’édition ou la publicité pour des images plus « conventionnelles », j’ai la chance de pouvoir proposer mes images plus artistiques sur le marché américain à travers de gros sites internet très populaires comme Overstock, GreatBigCanvas, Getty Images ou des groupes de distribution comme les magasins Sears. Cela représente plusieurs centaines d’images vendues tous les mois (sur lesquelles je ne touche qu’un léger pourcentage certes et sur lesquelles je paye des charges) mais qui font aujourd’hui la moitié de mon chiffre d’affaire. Et par bonheur, ce chiffre est en constante augmentation. Seule contrainte, produire toujours plus en conservant un niveau de qualité le plus haut possible…

Philippe Sainte-Laudy - photographe et graphiste

NP:  Philippe Sainte-Laudy, parle nous un peu de tes projets professionnels, comment vois-tu l’avenir en tant que photographe professionnel ?

PSL:  J’ai été plusieurs fois contacté par des maisons d’édition pour faire un livre sur la photographie. Ça me plairait mais c’est un travail de plusieurs mois et je n’ai pas encore trouvé ni le courage ni le temps nécessaire. Un projet qui reste sous le coude.

Mon premier ebook sur la photographie de paysages est sorti il y a plusieurs semaines et le deuxième ebook sur la photographie d’automne il y a quelques jours.

Sur la liste des choses à faire : Être le plus possible au petit soin avec mes réseaux sociaux. Ça me plaît de voir autant de passionnés dans le monde entier. J’aime suivre ce qu’ils font et être en contact avec eux. Le petit plus ? ça génère du « business ».

Philippe Sainte-Laudy - photographe et graphiste

Je suis plutôt optimiste pour l’avenir car la demande d’images dans tous les domaines est en progression, mais il faut continuellement s’adapter car tout bouge très vite !

Un grand merci à Jean-Christophe de Nikon Passion qui m’a permis de parler de moi sans modération ! Un grand bonjour à tous mes followers également sur Google+, Flickr et Facebook. Et un grand merci à tous ceux qui aiment mes images sur le blog naturephotographie.com.

Salut et bonnes photos à tous !

Photos (C) Philippe Sainte-Laudy – 2011 – Tous droits réservés

Partager cet article sur les réseaux sociaux

SHARE TWEET SHARE PIN
comment utiliser le catalogue Lightroom - tutoriels vidéos

About the Author

Jean-Christophe Dichant
J'ai créé Nikon Passion en 2004 pour vous aider à faire les bons choix, bien utiliser votre appareil photo et apprendre la photo.

Merci de remplir les champs ci-dessous pour laisser un commentaire.

Votre commentaire

Votre adresse email ne sera pas publique.


*


12 Commentaires sur "Rencontre avec Philippe Sainte-Laudy – photographe et graphiste"

  1. Actuellement en formation pour devenir photographe, je suis tombé sur vos photo. Je suis en admiration.Merci pour ces magnifique photo

  2. Superbe interview Philippe,
    J’aime bien à connaitre pas seulement des photographe et leurs images mais aussi comment il pense, comment ils ont arriver à leur profession, donc cette interview était une bon découverte. Bravo encore.
    Mike

  3. Vraiment bravo, on se croirait dans un rêve et dieu que c’est rassurant de montrer à tous notre mère nature si belle et si fragile. Je n’irai pas à copier ce travail, mais se remettre en question ça peut aider et encore milles bravo! J’ai mis le blog dans mes favoris!! 

  4. Mes yeux saignent tellement que c’est beau.

    En tout cas, après avoir lu vos deux Ebooks, je pense suivre votre travail avec attention.

    • Ho, si petites questions…

      -Comment vous faites pour certains effet, comme sur les photos « Yellow Wood », « Firewall », du ebook automne 2011 (page 10 et 12), flou directionnel sous photoshop ?
      -Pour le fond brumeux de « Locked Out », c’était une vue aussi flippant, ou ça été retouché énormément pour faire ressortir ou rajouter cette brume ?

      • Bonjour, merci pour votre intérêt!
        Oui pour le flou directionnel, souvent mélangé à un effet Orton.
        Pour « Locked Out » c’était déjà « flippant » au départ, je n’ai fait que renforcer l’ambiance, la brume était là.

        Bon week-end 🙂

  5. De superbes photos. Les couleurs sont splendide. Merci de nous faire rêver avec cette ballade en forêt féerique.

  6. Un très grand bravo pour toutes ses magnifiques photos,que du bonheur.

  7. N’hésitez pas si vous avez des questions…