Tutoriel Photo 2/2 : Comment faire une photo nette avec un sujet en mouvement ?

Comment régler votre reflex pour faire des photos nettes ? Il suffit de suivre les instructions ci-dessous en tenant compte des spécificités de votre boîtier et du nombre de pixels de son capteur. Vous nous suivez ?

Tutoriel Photo 1/2 : Comment faire une photo nette avec un sujet en mouvement ?

Fou de Bassan – Photo (C) Jacques Croizer

Voici la seconde partie de notre tutoriel dédié à la gestion de la netteté en photographie numérique. Après une première partie consacrée à la compréhension des phénomènes liés à la netteté, cette seconde partie s’intéresse aux solutions à votre disposition pour faire des photos nettes.

Ce tutoriel vous est proposé par Jacques Croizer. Jacques est également auteur du livre Tous photographes ! 55 leçons pour réussir toutes vos photos. Retrouvez également le tutoriel sur l’utilisation des flashs Cobra du même auteur.

Netteté et vitesse du sujet

Voici enfin le temps de répondre à la question qui a suscité ce long développement : quelle vitesse minimale de déclenchement pour restituer un sujet net ?

Précisons tout de suite qu’il ne s’agit pas ici de parler de vitesse de sécurité ou autre tremblote du photographe. Nous supposons que vous connaissez déjà les règles de l’inverse de la focale, de la tenue du boîtier et du déclenchement doux.

Prenons un exemple précis : quelle est la vitesse minimale qui permet de figer un oiseau en plein vol ? La réponse reste valide pour tous les sujets en mouvement.

Tutoriel Photo 2/2 : Comment faire une photo nette avec un sujet en mouvement ?
300 mm – f/5.6 – 1/2000ième

Le mouvement de l’oiseau dans le ciel se traduit par une translation de son image sur le capteur. Pour que l’image soit perçue nette, le déplacement D effectué pendant que l’obturateur est ouvert doit être inférieur au diamètre du cercle de confusion c.

Tutoriel Photo 2/2 : Comment faire une photo nette avec un sujet en mouvement ?

Si l’oiseau se déplace à la vitesse V pendant un temps d’obturation t, il parcourt une distance D = V x t.

On peut écrire la relation suivante :

Tutoriel Photo 2/2 : Comment faire une photo nette avec un sujet en mouvement ?

En appliquant cette formule, prenez garde à bien utiliser les mêmes unités pour toutes les variables ! L’oiseau est ici photographié avec un 300 mm monté sur un plein format (cercle de confusion = 0,03 mm). S’il se déplace à 45 m du photographe à une vitesse de 20 km/h, on obtient en convertissant tout en mètres :

Tutoriel Photo 2/2 : Comment faire une photo nette avec un sujet en mouvement ?

soit t = 0,00080 seconde (1/1250ième de sec)

Rappelons une fois encore que pour cette vitesse limite, le déplacement sur le capteur couvrira plusieurs pixels. Les stakhanovistes de la netteté devront donc remplacer dans la précédente formule la taille du cercle de confusion par celle du photosite. En l’occurrence, la photo a été ici faite avec un Nikon D700, soit 4 256 pixels sur les 36 mm de la largeur du capteur. L’emplacement unitaire d’un photosite occupe 0,0085 mm, ce qui ramène à 1/4400ième de seconde la vitesse à laquelle l’oiseau sera parfaitement net.

Tutoriel Photo 2/2 : Comment faire une photo nette avec un sujet en mouvement ?

La vignette ci-dessus montre un détail de la photo précédente affichée à la taille réelle des pixels. Le trait vertical blanc représente 3 pixels de la largeur de l’écran. L’oiseau ne doit ici sa netteté qu’au fait que le photographe l’a accompagné dans sa trajectoire, ce qui a eu pour conséquence de réduire sa vitesse relative par rapport au capteur.

L’astuce est facile à détecter : le décor étant immobile, le fond de l’image (ici le bleu de l’océan) parait flou. On reconnaît la technique du filé, beaucoup utilisée en reportage sportif.

Les graphiques suivants donnent sur l’axe vertical les vitesses de déclenchement limites pour un plein format, sur la base du cercle de confusion (et non du pixel), sans suivi du sujet dans l’objectif. L’axe horizontal fait varier la distance de mise au point.

Chaque courbe correspond à une vitesse différente du sujet. On lit par exemple sur le graphique que photographier au 50 mm un piéton qui se déplace à vitesse normale à 10 mètres du photographe nécessite une vitesse de déclenchement de 1/200ième de seconde.

Tutoriel Photo 2/2 : Comment faire une photo nette avec un sujet en mouvement ?

Focale 50mm

Tutoriel Photo 2/2 : Comment faire une photo nette avec un sujet en mouvement ?

Focale 300mm

Ces courbes montrent bien les difficultés que l’on peut rapidement rencontrer lorsque l’on photographie des sujets en mouvement.

En conclusion

Soyons bien conscients que tous les doutes n’ont pas été levés par cet article. La problématique se révèle finalement assez complexe comme tout ce qui relève de la nature humaine : le débat tourne en effet moins autour du matériel utilisé que de notre acuité visuelle ou de la façon que nous avons d’observer une photo.

La résolution en son centre du prestigieux Nikkor 105 Macro est donnée à 47 paires de lignes par mm (MTF50 à f/5.6), celle du capteur du D800 est de 102 paires de ligne par mm (non corrigée de l’impact du filtre passe bas).

On pourrait sourire de cette course à la résolution si simultanément nous n’entendions pas dire que le 105 macro a un piqué incomparable, que le D800 est plus sensible au flou de bougé qu’un boîtier moins doté en pixels … D’où vient ce ressenti ?

La netteté calculée de manière froidement mathématique se doit de cohabiter avec la netteté subjective qui est un savant dosage entre résolution et contraste. Il faut reconnaître que lors du dématriçage, un seul pixel pour restituer une information de couleur, de luminosité (et donc de contraste) est bien moins performant qu’un bloc de 21 pixels occupant le même espace… et ça finit par se voir à l’image !

Puisque c’est avant tout la nature humaine qui est en jeu, ce sera donc à vous de conclure : êtes-vous pixelophile ou pixelocrate ? Cet article va t-il modifier la façon que vous avez de regarder une photo ?

QUESTION : Quel est le principal problème que vous rencontrez en matière de netteté et de flou de bougé ?

Partager cet article sur les réseaux sociaux

SHARE TWEET SHARE PIN
comment utiliser le catalogue Lightroom - tutoriels vidéos

About the Author

Jean-Christophe Dichant
J'ai créé Nikon Passion en 2004 pour vous aider à faire les bons choix, bien utiliser votre appareil photo et apprendre la photo.

Merci de remplir les champs ci-dessous pour laisser un commentaire.

Votre commentaire

Votre adresse email ne sera pas publique.


*


5 Commentaires sur "Tutoriel Photo 2/2 : Comment faire une photo nette avec un sujet en mouvement ?"

  1. bonjour , je travaille en mode M pour faire un peu de tout, sauf que j’ai un soucis avec ma mise au point, j’ai pris le temps de lire les conseils sur comment faire une photo nette avec un sujet en mouvement , j’avoue n’etant pas bonne en math, les explications sont complexes pour moi. n’y aurait -il pas plus simple comme explication, une idée me viens a l’esprit , me mettre en mode auto et voir les réglages que mon nikon d610 me propose et essayer en mode M.

  2. Relu les deux articles ; Après le premier j’ai failli être confuse pour de bon 😉 ; Et oui c’est complexe toute cette théorie et fastidieux à expliquer ,mais comme d’habitude vos articles sont précis et pro ; Alors merci Jean-Christophe;
    Pat Giacobi

  3. Charabia technique, aucun conseil pratique pour choisir une vitesse au moment de déclencher.
    Non mais, vous vous voyez estimer la distance de l’oiseau, sa vitesse et calculer la vitesse de déclenchement en fonction de la résolution de votre capteur ? Bon courage !

  4. Très intéressant en effet, assez complexe aussi. Pour la réponse à la question depuis que nous en avons parlé sur le forum, j’ai pu mettre en pratique et c’est efficace. 😉

  5. Bravo pour ce tutoriel assez complexe mais très intéressant. Et les deux graphiques de fin sont très représentatifs 😉