Pour ou Contre : utiliser le flash en intérieur

Faut-il utiliser un flash en intérieur ? C’est le sujet de ce nouveau POUR ou CONTRE et je vous dis pourquoi je suis CONTRE !

pourquoi uitliser un flash en intérieur est une erreur

La rubrique POUR ou CONTRE nous permet de débattre sur différents sujets liés à la prise de vue. Nous avons traité précédemment du réglage ISO-Auto ou du mode Manuel et cette fois c’est du flash dont il s’agit.

De nombreux photographes amateurs utilisent systématiquement un flash intégré ou additionnel (Cobra) pour leurs photos d’intérieur. Je ne recommande pas cette approche et je vous dis pourquoi ci-dessous en vous invitant à donner votre avis via les commentaires.

1- le flash dénature le sujet

Pour ou Contre : utiliser le flash en intérieur

avec flash le décor perd son relief

Quand vous regardez une scène d’intérieur avec vos yeux, ces derniers s’adaptent à la luminosité ambiante. Quand vous faites une photo au flash du même sujet, un éclair étranger à la scène vient changer l’éclairage. Ce que vous verrez sur la photo n’est donc pas le reflet de la réalité et c’est dommage.

Pour ou Contre : utiliser le flash en intérieur

sans flash la scène retrouve un intérêt et du relief

2- le flash obscurcit l’arrière-plan

Pour ou Contre : utiliser le flash en intérieur

en évitant d’utiliser le flash j’ai pu conserver une exposition correcte
de l’arrière-plan bien éloigné ici

Sauf à disposer d’un modèle très puissant ou de flashs de studio, le flash plonge l’arrière-plan dans le noir car l’éclair n’est pas suffisamment important pour éclairer toute la scène entre vous et l’arrière plan de votre sujet.

Vous allez alors obtenir des photos avec un premier plan très clair et un arrière-plan très sombre, c’est très peu intéressant la plupart du temps.

3- le flash provoque des effets indésirables

Si vous avez déjà vu vos sujets avec de jolis yeux rouges, vous savez de quoi je parle. Selon la position du flash par rapport à l’axe optique (et donc au sujet), il n’est pas rare d’obtenir bon nombre d’effets indésirables : yeux rouges mais aussi ombres portées sur les murs, visages éclairés partiellement et/ou brûlés.

4- le flash dérange

J’ai connu un photographe amateur qui employait systématiquement le flash en intérieur et envoyait plusieurs éclairs à la minute sur ses sujets. Je vous garantis que si vous faites de même et que vous vous mettez un jour à la place de vos sujets vous allez vite comprendre que le flash est dérangeant et indésirable.

5- le flash n’est pas indispensable quand il fait sombre

Pour ou Contre : utiliser le flash en intérieur

les lumières de la scène suffisent à exposer correctement avec un reflex
(ici Nikon D3300 à 800 ISO)

Les reflex récents sont tous capables de monter suffisamment en sensibilité pour vous donner des photos correctement exposées et exemptes de bruit numérique.

Les optiques à grande ouverture (f/1.8 par exemple) sont courantes et abordables et autorisent la prise de vue en intérieur sans aucun problème.

Les logiciels de traitement des RAW permettent de rattraper l’exposition et le bruit si toutefois vos images le nécessitent.

6- le flash est une contrainte supplémentaire

Pour bien utiliser un flash il faut en maîtriser tous les réglages. Cela demande une certaine pratique que tout le monde n’a pas. Il faut également vous assurer d’avoir suffisamment de batteries chargées pour tenir la distance, les accessoires de fixation et commande du flash si vous l’utilisez sans fil. Et il faut savoir être patient quand les accus faiblissent et ralentissent la recharge.

7- le flash coûte cher

Un bon flash Cobra comme le Nikon SB-910 coûte cher. Les modèles entrée de gamme sont plus accessibles mais bien moins puissants et font parfois guère mieux que le flash intégré du boîtier.

Mieux vaut investir le même budget dans une optique à focale fixe et grande ouverture (comme le Nikon AF-S Nikkor 35mm f/1.8 DX ou le Nikon AF-S 50mm f/1.8 FX) qui vous donneront de bien meilleurs résultats au final.

Mais …

Lea - Studio MA - 05/2010 - Stylism Yoann Mouchonnet & Vu NGuyen - Make Up artist Karen Savard - (C) JC Dichant - All rights reserved

Lea – Studio MA – 05/2010 – Stylism Yoann Mouchonnet & Vu NGuyen
Make Up artist Karen Savard – (C) JC Dichant – Tous droits réservés

Si je ne recommande pas l’usage du flash en intérieur, je ne dis pas non plus qu’il faut le bannir définitivement. Le flash peut s’avérer un accessoire créatif intéressant si vous prenez le temps d’en apprendre le fonctionnement et si vous avez un peu d’idée.

Voici par exemple un tutoriel vidéo sur les usages créatifs de la lumière artificielle. Cliquez sur le lien pour en savoir plus :

Découvrir la photo au flash et la photo Strobist …

A vous !

Quel usage faites-vous du flash en intérieur, ou pas ? Participez à la discussion et si vous êtes POUR le flash, je vous invite à me dire pourquoi !

Partager cet article sur les réseaux sociaux

SHARE TWEET SHARE PIN
comment utiliser le catalogue Lightroom - tutoriels vidéos

About the Author

Jean-Christophe Dichant
J'ai créé Nikon Passion en 2004 pour vous aider à faire les bons choix, bien utiliser votre appareil photo et apprendre la photo.

Merci de remplir les champs ci-dessous pour laisser un commentaire.

Votre commentaire

Votre adresse email ne sera pas publique.


*


19 Commentaires sur "Pour ou Contre : utiliser le flash en intérieur"

  1. Je suis entièrement d accord avec la non utilisation du flash
    Possédant un reflex entrée de gamme. D5300. Je suis agréablement surpris par le peu de bruit ( grain). Meme á 3200iso. Avec un 50mm 1.8. Et le champ d action possible Donc je confirme

  2. Entièrement d’accord avec Didier et Eric. Je retiens un argument : le flash est gênant pour les autres. Une raison de plus pour ne pas déclencher comme si on était au ball trap. Pour le reste, il faut savoir combiner sensibilité haute et flash, utiliser un diffuseur, penser à éventuellement diminuer la puissance de l’éclair. Il est clair qu’un flash aurait tué la lumière de la cave donnée en illustration, mais on aurait aussi pu faire de nombreuses photos dans cette cave où le flash aurait été nécessaire.

  3. Le flash est un outil comme un autre, il demande qu’on apprenne à s’en servir et surtout qu’on explore les différentes utilisation qu’on peut en faire.
    Il demande aussi à ce qu’on forme notre oeil pour être capable de distinguer dans quelles situations il peut aider à mieux mettre en valeur la une scène et dans quelles situations il peut pourrir une scène.
    Donc ni pour ni contre :
    – il y a des photos pour lesquelles il ne faut surtout pas s’en servir
    – il y a des photos qui ne peuvent pas exister sans lui
    – il y a des photos qui auront un rendu différent suivant qu’on l’utilise ou pas, interrogeant ainsi le photographe sur la manière dont il souhaite montrer le sujet.

  4. La plupart des défauts cités concernent l’utilisation du flash intégré qui flash devant soit et qui est très souvent une horreur. Avec un flash cobra orienté vers le plafond ou une autre surface, les résultats sont bien meilleures.
    J’utilise à la fois une optique lumineuse (pour la qualité et pour avoir une faible profondeur de champ pour détacher le sujet) et le flash cobra pour apporter de la lumière et déboucher les ombres.
    Il faut régler le flash et l’appareil pour doser la lumière ambiante et la lumière du flash. En cherchant un équilibre entre ces deux lumières, on arrive à garder un coté naturel.
    Et pour moi, s’arrêter à 800 ISO, c’est quand même mieux que de monter à 6400 ISO.

  5. je l’utilise très peux ,sauf que je me suis rendu conte que par moment il et indispensable .et je rejoint xololth , un bon flash est un accessoire important quand il est utilisé à bon escient.

  6. Pas forcement d’accord. Bien employé, un flash peut s’avérer très utile en intérieur
    – Un truc sympa : déboucher un contre jour.
    – Travail en synchro lente afin de garder une ambiance tout en éclairant sa scène.
    – Sans lumière, il n’y a que de l’obscurité, pas d’ombre, hors les ombres crée du relief. Tout l’intérêt réside dans l’orientation du flash. Simulation d’un éclairage « solaire » en faisant rebondir la lumière sur le plafond.
    Ombres latérales en jouant de la réflexion de la lumière sur les murs ou le plafond.

    Bref un bon flash est un accessoire important quand il est utilisé à bon escient.
    Sans parler des techniques d’open flash, flash stroboscopique, modifier la température des couleur de la scène à l’aide de gélatines etc etc etc

  7. Tous les inconvénients décris dans cet article sont la pure démonstration de quelqu’un qui ne sait pas utiliser un flash…

  8. Je suis loin, très loin d’être un expert, mais j’ai découvert les avantages du Gary Fong en photo intérieur… Et ce n’est pas négligeable. Bien au contraire.

  9. Je ne me sert qu’exceptionnellement du flash en intérieur, par contre, il m’arrive, pour certains effets recherchés, de l’utiliser en plein jour à l’extérieur.

  10. les Cyclomigrateurs | 29 octobre 2015 à 11 h 20 min | Répondre

    D’accord avec tous les points cités, à commencer par le 1 (d’ailleurs, l’ordre des points est très pertinent). Si vraiment il n’y a pas assez de lumière pour faire une photo exploitable, alors mieux vaut ne pas en faire.

  11. Bonjour,

    Merci pour cet article, lu avidement comme tous les autres de la série. Pour ma part je suis d’accord sur l’utilisation du flash en intérieur : à utiliser avec modération ! Deux remarques sur le sujet :
    – Attention avec les optiques très lumineuses (f1.4 ou f1.8) utilisées à pleine ouverture : la profondeur de champ étant très réduite on augmente le risque de se retrouver avec la moité des sujets flous (hors focus). Gênant quand on photographie un groupe de personnes en pleine discussion…
    – Si vous avez un flash cobra à tête pivotante, dirigez celle-ci vers le plafond. Vous aurez ainsi une meilleure diffusion de la lumière et éviterez la trop grande surexposition des sujets au premier plan

    • Chacun défend son choix avec ses argumements. Je pense que tu sois pour ou contre il faut pouvoir maîtriser tous les contour du choix opéré pour réussir parfaitement son exposition. Mais dans la plupart des cas ,moi je suis pour le flash en intérieur . D’abord parce qu’il m’évite les effets de grains indésirables à la quasi-totalité de mes expositions que j’utilise pour des tirages au. delà du 50*60