8 conseils pour photographier les gens en voyage sans voler les photos !

Comment photographier des inconnus en voyage ou proche de chez soi … voilà l’angoisse de beaucoup de photographes et la vôtre aussi probablement !

Au-delà des techniques de prises de vue propres aux portraits et aux scènes de vie, se pose la question de la prise de contact, du dialogue à établir avec son ‘sujet‘. Quelles sont les limites à ne pas franchir, que penser des photos ‘volées‘ ou prises à la sauvette, quelle éthique adopter pour réussir ses photos dans le respect de l’autre ?

8 conseils pour photographier les gens en voyage sans voler les photos !

Patagonie – (C) Aguila Voyages Photo

article sponsorisé

Pour vous aider à développer votre pratique de la photo en voyage, nous avons demandé aux photographes de l’agence de voyages Aguila quels seraient leurs meilleurs conseils. Voici ce qu’il ressort de cet échange, de façon simple et concrète. Des conseils que vous pouvez mettre en pratique immédiatement lors de votre prochain voyage.

Mon sujet c’est quelqu’un ! 8 astuces pour (se) mettre à l’aise et photographier l’autre

Et si finalement, l’appareil photo devenait un formidable outil de lien social et de communication ? Voici 8 conseils de terrain des photographes de l’agence Aguila voyages photo pour mettre à l’aise votre personnage sans être timide ni lui voler son image.

1. Créez le premier contact !

8 conseils pour photographier les gens en voyage sans voler les photos !

Aubrac – (C) Aguila Voyages Photo

Ne vous précipitez pas sur les gens pour les photographier sans leur parler au préalable ou, au moins, les saluer. Ayez en tête que la majorité des personnes que vous rencontrez sont flattées par le fait que vous ayez envie de les photographier.

Proposez, éventuellement, d’envoyer les images à ceux qui acceptent de se laisser photographier et avec lesquels vous avez établi une relation de sympathie.

2. Rassurez, démystifiez l’appareil photo !

8 conseils pour photographier les gens en voyage sans voler les photos !

Mongolie – (C) Aguila Voyages Photo

Face à une personne gênée, montrez vos photos sur l’écran LCD ou proposez-lui de regarder dans le viseur et de déclencher ! Cela aide souvent à débloquer les timides et rassure les plus réticents sur le type d’images que vous faites.

En aucun cas vous ne devez prendre de photos qui dévalorisent la personne, son mode de vie et ses croyances ou qui la mette en difficulté dans sa famille ou son pays.

3. Soyez patient !

8 conseils pour photographier les gens en voyage sans voler les photos !

Patagonie – (C) Aguila Voyages Photo

L’idéal est de pouvoir rester plusieurs jours dans un même lieu pour que votre présence (et celle de votre appareil photo) finisse par passer inaperçue.

Cela vous permet de vous familiariser avec les habitudes locales, de connaître les heures des différentes activités de la journée et, ainsi, d’anticiper les meilleurs moments pour vos prises de vue.

4. Soyez curieux !

8 conseils pour photographier les gens en voyage sans voler les photos !

Patagonie – (C) Aguila Voyages Photo

Posez des questions, intéressez-vous à ce que font les gens que vous côtoyez ! Petit à petit, vos craintes et les leurs disparaîtront et vous pourrez sortir votre appareil photo sans gêne pendant que chacun vaque à ses occupations.

5. Vous n’avez pas le temps ?

8 conseils pour photographier les gens en voyage sans voler les photos !

Mongolie – (C) Aguila Voyages Photo

Dans certaines circonstances, vous ne pouvez pas prendre le temps de construire une telle relation. Sur un marché où vous ne passez que quelques heures, ou dans la rue, le contact s’établit par le regard, un salut et un grand sourire. Cela suffit généralement pour comprendre si la personne accepte, ou refuse, d’être prise en photo.

6. Savoir ne pas faire de photos …

8 conseils pour photographier les gens en voyage sans voler les photos !

Patagonie – (C) Aguila Voyages Photo

Photographier les gens doit se faire le plus ouvertement possible. Lorsqu’il est manifeste qu’une personne ne souhaite pas être photographiée, n’insistez pas. Remerciez-la et continuez votre chemin. Eventuellement, allez parler avec elle sans faire d’images, pour la relation humaine tout simplement !

7. Et l’argent dans tout ça ?

8 conseils pour photographier les gens en voyage sans voler les photos !

Mongolie – (C) Aguila Voyages Photo

N’acceptez jamais de donner de l’argent pour photographier quelqu’un. Cette pratique, très courante dans certains pays, ne fait que nuire à la relation entre touriste et population locale et vous ne pourrez, par ailleurs, réaliser que des photos posées. Vous aurez de grandes difficultés à établir un contact sincère avec les personnes rencontrées.

Inversement, n’abusez pas de la disponibilité et de la gentillesse des gens. Si vous les mobilisez plusieurs heures pour des photos ou pour vous accompagner, sachez le valoriser et le dédommager.

8. Un petit merci pour un grand moment …

8 conseils pour photographier les gens en voyage sans voler les photos !

Patagonie – (C) Aguila Voyages Photo

N’oubliez jamais de remercier les gens pour le temps qu’ils vous consacrent et pour leur coopération. Envoyez les photos promises lorsque vous rentrez chez vous … Elles sont attendues et seront reçues avec une grande émotion.

Cet article a été publié avec la complicité de l’agence de voyages Aguila que nous remercions pour sa collaboration.

QUESTION : Quelle est la principale difficulté que vous rencontrez lors d’un voyage pour faire vos photos ? Laissez un commentaire et parlons-en !

Partager cet article sur les réseaux sociaux

SHARE TWEET SHARE PIN
comment utiliser le catalogue Lightroom - tutoriels vidéos

About the Author

Jean-Christophe Dichant
J'ai créé Nikon Passion en 2004 pour vous aider à faire les bons choix, bien utiliser votre appareil photo et apprendre la photo.

Merci de remplir les champs ci-dessous pour laisser un commentaire.

Votre commentaire

Votre adresse email ne sera pas publique.


*


15 Commentaires sur "8 conseils pour photographier les gens en voyage sans voler les photos !"

  1. Un article simple, court, concis et admirable ! Suis heureuse de constater que je ne suis pas la seule à penser qu’une photo ne doit jamais être volée ! Un peu dégoûtée de certains qui consomment des gens comme s’ils faisaient partie de leur billet de voyage… Respect, encore et toujours le respect !

  2. Destiné aux globe-trotters photographes, ce guide malin se concentre sur l’essentiel et donne de nombreux conseils et astuces faciles à appliquer pour rapporter de belles images de ses voyages, qu’il s’agisse de prendre des portraits d’inconnus dans la rue, de trouver la meilleure heure pour immortaliser un paysage magnifique ou de réaliser des photos originales lors d’un trajet en train.
    Sans calculs savants ni explications fastidieuses, il montre par l’exemple comment améliorer la composition de ses images, gérer la profondeur de champ ou ne plus se perdre dans les différents réglages (balance des blancs…).
    En fin d’ouvrage, des interviews de blogueurs expliquent comment alimenter un blog photo sur la route.

    SOMMAIRE:
    – Boîtier et objectif
    – Sacs et accessoires
    – Voyager avec son matériel
    – Les notions et réglages de base
    – Les situations de prise de vue
    – Le post-traitement
    – Paroles de blogueurs
    http://telecharger-ebook-gratuit.blogspot.com/p/conseils-photo-pour-les-voyageurs.html

  3. Article très intéressant encore une fois merci !
    Il est vrai qu’en demandant, ou en échangeant avec les personnes il est plus facile de les photographier.

  4. Pour mon voyage au Népal (mars 2014), je me suis apporter un appareil photo polariode de poche. Ca été très efficase pour briser la glace. Les parents étaient très heureux d’avoir une photo de leur enfants, et j’ai pu sortir mes autres appareil numérique et argentique sans problème. La preuve http://www.robertlapalme.com/photo/jalbum/voyage/201403_Nepal_Film_Argentique_N&B/Voyage.html

  5. Bonjour, voyageant régulièrement dans des pays où les populations n’ont pas accès à internet, j’ai fait l’acquisition d’une imprimante portable selphy de Canon. Je propose alors d’imprimer la photo et de la donner directement. C’est magique.
    Attention, prévoir suffisamment de papier et de cartouches!!!
    Et indispensable, une carte de réserve pour continuer à photographier pendant que les premières impriment. Très bons moments « photographiques » et contacts garantis.

    • Exact en Mongolie, j’avais une Selphy 810 avec un petit convertisseur que je branchais sur la batterie du 4×4, formidable les photos et la joie des familles qui nous recevaient le soir en recevant des photos de la journées, magiques ces instants !!!

  6. Tout le monde il est beau tout le monde est gentil, c’est le secret.

  7. Hedy Aounallah-Thion | 28 avril 2014 à 0 h 35 min | Répondre

    Bonjour,
    Je voyage beaucoup pour mon boulot et à l’occasion je fais de la photo! Une fois, je suis allé au marché municipale de Kampala en Uganda et me suis promené en essayant de prendre des photos discrètement sachant que les gens sont un peu mal à l’aise devant les objectifs des touristes…En discutant de temps à autre avec les vendeuses j’ai pris des photos d’un bébé superbe en promettant de revenir avec les photos à ma prochaine visite…Une année plus tard je me suis risqué dans ce marché, on m’a directement reconnu et ont demandé les photos du bébé…Heureusement je les avais avec moi! La memoire des Africains est extraordinaire! Au Burundi en photographiant des passants dans la rue…J’ai pris en photo une femme très belle avec un beau bébé sur le dos…Elle est venu vers moi et m’a dit: « Voleur des âmes » Je me suis excusé et je lui ai montré la photo en lui demandant si je pouvais la garder car je ne vole pas les âmes mais j’aime partager la beauté divine! Elle m’a souri, m’a remercié et repartit en me disant que Dieu est beau et il aime la beauté donc pas de souci (Ö,)
    En général je demande souvent aux gens si je peux faire des clichés d’eux ou d’autres choses sans se faire des ennemis quand la négation l’emporte et je partage souvent aussi:-D

  8. Evitant le voyeurisme et préférant photographier un bel enfant ou une jolie jeune femme à une vieille édentée et pratiquant déjà certains de ces conseils je n’ai que rarement essuyé des refus. Les seuls refus assez fréquents viennent du fait que lorsque j’utilise un matériel un peu sophistiqué certaines sociétés croient avoir à faire à un professionnel et m’interdisent la prise de vues ( centres commerciaux, brasserie munichoise, etc.) alors qu’elles ne disent rien pour les personnes qui filment avec un compact. D’où l’achat d’un deuxième mini appareil.
    Je rappellerai une anecdote. Mes parents voyageaient avec un chirurgien connu qui photographiait un peu tout le monde comme un bon touriste. Une fois chez lui, pour jardiner, il avait mis un béret. Un couple de touristes américains l’a alors pris pour cible et pour le remercier lui a proposé un petit billet…Donc autre conseil: en voyage essayez d’inverser le point de vue pour imaginer les réactions.

  9. Parfaits conseils. Mais il n’y a pas vraiment de mal à faire des photos volées, le tout est de l’assumer. C’est un autre type de photo, de l’instant. Rien n’empêche de faire un sourire après une photo volée, voire même d’aller montrer la photo à l’intéressé si les ondes sont positives.

  10. …et surtout, proposer aux gens que vous photographier de leur envoyer vos photos. Pour cela, demander et noter leurs adresses. Faites les envois en indiquant votre adresse. Vous les rendrez heureux …et il n’est pas rare que vous receviez en retour leurs remerciements.

    • En effet, c’est une condition essentielle que d’avoir l’adresse, à moins de savoir retourner sur place ultérieurement et d’apporter de beaux tirages, ce qui fait très plaisir aussi 😉