Pour ou Contre : changer de boîtier ou pas ?

Faut-il changer de boîtier pour faire de meilleures photos ? C’est le POUR ou CONTRE du jour et je vous dis pourquoi je suis CONTRE à priori.

Pour ou Contre : changer de boîtier ou pas ?

Les services marketing des marques font bien leur travail en nous proposant régulièrement des nouveaux appareils alors que nous avons parfois à peine eu le temps de faire le tour des modèles précédents. Je reçois souvent des questions sur l’intérêt ou pas de changer de boîtier pour faire de meilleures photos et voici la réponse type que je peux être amené à vous faire.

Je pense qu’il vaut souvent mieux investir dans un nouvel objectif que dans un nouveau boîtier !

Comme pour chaque POUR ou CONTRE je vous invite à lire la remarque en fin d’article qui a son importance. Et à participer au débat via les commentaires.

1- Le boîtier ne limite pas la créativité, l’objectif parfois

Une des principales préoccupations de nombreux lecteurs est de développer leur créativité : faire des photos plus intéressantes, plus attirantes.

Si vous êtes dans ce cas et si vous changez de boîtier pour cela, sachez que vous ferez les mêmes photos après qu’avant. L’expérience le prouve, un nouveau boîtier ne vous fait pas faire de meilleures photos si vous ne savez pas pourquoi vous avez changé.

A l’inverse en investissant dans un nouvel objectif, vous allez pouvoir regarder vos sujets différemment, trouver des angles nouveaux, vous limiter à une focale, etc. Et c’est ainsi que vous deviendrez plus créatifs.

2- Les limites d’un boîtier sont souvent plus loin que les vôtres

L’argument le plus couramment cité pour justifier l’achat d’un nouveau boîtier est la qualité d’image. Sauf à ce que vous utilisiez un reflex d’une bonne dizaine d’années, vous ne gagnerez que très peu en qualité d’image avec un boîtier plus récent.

La différence, car il y en a une bien évidemment, est ailleurs. La sensibilité et la définition diffèrent, mais fondamentalement la qualité d’image ne change guère. De nombreux photographes experts font de très belles photos avec des boîtiers anciens alors que l’inverse n’est pas toujours vrai.

3- Un bon RAW vaut mieux qu’un boîtier neuf

En utilisant le format RAW vous vous donnez la possibilité de traiter vos images pour leur donner un rendu bien précis. Vous pouvez réduire le bruit numérique et jouer sur la dynamique des images pour pallier aux faiblesses d’un capteur un peu ancien.

Le post-traitement, une fois maîtrisé, vous donnera de bien meilleurs résultats que le simple fait d’acheter un boîtier plus récent et de l’utiliser – toujours – en JPG simple.

4- Les logiciels de post-traitement évoluent plus vite que les boîtiers

Contrairement à ce que vous pourriez croire, si vous traitez des fichiers RAW d’anciens boîtiers avec un logiciel de développement RAW récent, vous obtiendrez de bien meilleurs résultats que vous n’en aviez obtenu initialement.

Les logiciels de développement RAW ont fait de tels progrès qu’ils permettent de développer d’anciens RAW en obtenant des résultats étonnants. Et l’investissement est loin d’être le même puisqu’un logiciel récent vaut bien moins cher qu’un boitier.

5- L’apprentissage prend du temps

Changer de boîtier c’est aussi bien souvent devoir faire un nouvel apprentissage. Le comportement des reflex riches en pixels n’est pas le même que celui des plus anciens modèles, les hautes sensibilités demandent une certaine expertise, les réglages évolués aussi.

En utilisant le même boîtier et un nouvel objectif (par exemple) vous irez bien plus vite : un objectif ne demande que peu d’apprentissage technique. Cela vous permettra de passer plus de temps à faire des photos qu’à lire les manuels et guides.

6- Utiliser un boîtier moins performant fait progresser plus vite

Quand votre boîtier arrive aux limites dans une situation donnée, c’est à vous de trouver des solutions. Nouveaux réglages, nouvelle approche, gestion des limites sont autant de contraintes qui vous forcent à sortir du cadre et à trouver des solutions pour faire les images attendues. C’est bien plus formateur que de changer de boîtier et de pousser des boutons sans – trop – réfléchir.

7- Les boîtiers perdent de leur valeur rapidement, les objectifs moins

Si vous fréquentez les sites d’annonces photos comme Nikon Passion, vous savez que les boîtiers anciens se revendent bien moins chers qu’ils n’ont coûté. Ce n’est pas le cas – ou beaucoup moins – des objectifs qui gardent leur côte bien plus longtemps.

En ne changeant pas de boîtier trop souvent vous allez protéger votre investissement et vous donner la possibilité d’investir dans un nouvel objectif ou un nouveau logiciel, ce qui vous apportera plus de résultats au final.

Mais encore …

L’évolution de la technologie étant ce qu’elle est, les boîtiers ont fait de vrais progrès en quelques années. Et il est légitime de se poser la question du remplacement quand on utilise un modèle un peu ancien.

Avant de décider de changer de boîtier, posez-vous quelques bonnes questions :

  • quelle est la limite physique qui me bloque pour faire les photos que je veux faire ?
  • dans quelles situations bien précises suis-je limité pour faire mes photos ?
  • quelle évolution technologique me rendrait vraiment service au quotidien ou me ferait gagner du temps ?

Les réponses à ces quelques questions vous permettront de savoir s’il faut – ou pas – changer de boîtier. Mais aussi, et surtout, lequel choisir.

A vous !

L’intérêt de cette rubrique POUR ou CONTRE est de vous aider à vous poser les bonnes questions, à faire de meilleurs choix. Je vous invite donc à partager votre avis pour élargir le débat et si vous avez changé de boitier, pourquoi l’avez-vous fait ?

Partager cet article sur les réseaux sociaux

SHARE TWEET SHARE PIN
comment utiliser le catalogue Lightroom - tutoriels vidéos

About the Author

Jean-Christophe Dichant
J'ai créé Nikon Passion en 2004 pour vous aider à faire les bons choix, bien utiliser votre appareil photo et apprendre la photo.

Merci de remplir les champs ci-dessous pour laisser un commentaire.

Votre commentaire

Votre adresse email ne sera pas publique.


*


16 Commentaires sur "Pour ou Contre : changer de boîtier ou pas ?"

  1. C’est ce que je me
    suis dis, le D700 de 2010 est encore toujours d’actualité.

    Avec c’est 18000 au
    compteur est encore de loin usée, pas de grand changement dans les nouveaux
    boitiers, sauf la monté en pixel, je croit en un réel changement dans 3 – 4 ans,
    et bien là le changement seras justifier !

  2. Un vaste débat…
    Il n’est pas évident de « résister » à cette technologie en perpétuelle amélioration, c’est le but, c’est le fondement de nos sociétés, il faut faire marché le commerce ! (c’est une remarque et non une critique)
    Cependant, la dernière technologie d’un boitier ne fera pas « the photo ».

    Un boitier n’est et ne sera que l’interface entre mon visuel et sa capture, et pour saisir une photo ayant une âme, il faut souvent donner de sa personne…
    Se poser la question sur les photographies que vous admirez; quel aurait été le résultat si ces photos avaient été prises avec un boitier dépassé technologiquement ?

    Quelques moins au niveau de la plastique générale mais les photos resteraient superbes, le charme opérerait car le photographe était là, au bon moment avec toute sa maitrise pour sublimer ses vues.
    Un super boitier ok, et l’objectif, son importance est d’une autre envergure !
    Donc personnellement je préfère un boitier de 10 ans avec une optique pro que le contraire.

    Les boitiers récents ont des définitions très élevées qui ne laissent quasiment plus de marge d’erreurs techniques à la prise de vue, (faudrait plus bouger) tout ça peut faire très pro, mais sur le terrain et selon les conditions le bon boitier est celui qui sortira des vues nettes.

    Un D4s offre 16 mpx en plein format, c’est très bien (pas son prix) et adapté à la prise de vue sur le vif, c’est souvent dans ces cas qu’on prend « la photo » et je ne sais pas pourquoi un D7200 en aps-c fait 24 mpx, dans ce cas vous savez pertinemment que si vous n’avez pas stabilisé votre position, même en ayant activé le stabilisateur optique, vous aurez des vues floues, sur ce point je ne suis pas la technologie, sur les autres (sensibilité, qualité du capteur …) je dis génial, mais stop aux pixels, on ne fait pas tous du studio !
    Personnellement j’imprime mes photos, je passe par Lightroom et après développement c’est direction le livre (Blurb) ou le plus grand format sera du 33 par 28 cm, que faire de 24 mpx dans ce cas ? Rien mis à par zoomer sur l’écran, sans fondement réel. Le recadrage ? Logiquement le bon cadrage est fixé à la prise de vue.

    Pour moi, une image non imprimée n’est pas une image présentable, elle stagne dans le disque dur et ne présente à mon sens aucun intérêt, l’utilisation de partage numérique est plus un besoin professionnel qu’un besoin passionné. Si en plus vous partagez sur Facebook, pas besoin de s’énerver, le Facebook il va vous prendre le tout au godet !!!

    Un livre avec vos photos se partage en famille, entre amis, un moment de bonheur jamais égalé sur un support informatique, et dans le cas de visualisation sur écran, à l’heure des tablettes, qui a un écran de cinéma justifiant ses millions de pixels ? Qui a un écran calibré et qualitatif permettant de respecter vos choix visuels ?

    Par contre je remercie la technologie de pouvoir m’offrir un « labo » complet allant jusqu’à l’impression d’un livre pour un cout plus que raisonnable, inimaginable dans le passé, c’est tout simplement MAGNIFIQUE !
    Alors oui, la technologie a embellie ma vie, juste un peu moins de pixels dans le boitier pour redonner un vrai coup de turbo à l’appellation reflex, pour le reste que la technologie continue son développement, ce ne sera que meilleur pour tous les photographes.

  3. Il me semble évident que le boitier doit simplement être adapté aux besoins de son utilisateur, quitte alors à en posséder plusieurs… et le marché de l’occasion très bien fourni le permet à moindre frais.

  4. Frédéric Chaumelle | 20 novembre 2015 à 23 h 24 min | Répondre

    Ma petite pierre à l’édifice…
    Après quelques années avec un D90, j’ai eu envie de passer au plein format. Je me suis vraiment fait plaisir avec le D90 mais je lui faisait quand même 2 reproches. Le premier, sa faible capacité à monter en sensibilité. A partir de 1000 iso le bruit devenait beaucoup trop présent pour mon gout et je suis amené à faire assez souvent des photos dans conditions de faible éclairage; ça c’était pour moi un handicape.Et puis je trouve que son capteur manquait quand même un peu de pixels… Pour les agrandissements et puis bien quelques fois pour les recadrages. Alors j’ai voulu changer de boitier. J’ai hésité, ne sachant pas trop si je devais choisir le D7200 ou alors franchir le pas et m’offrir un D600 d’occasion, avec les conséquences habituelles: objectifs non compatibles, augmentation du poids, fichiers plus lourds.
    Et j’ai choisi le D600! Alors franchement je ne regrette vraiment pas ce choix, même si j’ai du me séparer de mon magnifique 12/24 nikon, objectif qui était devenu quasiment mon objectif de base; pour le moment je n’ai pas trouvé son remplaçant…
    Je peux l’utiliser sans problème en faible lumière, il est plus facile de jouer avec la profondeur de champ, les recadrages sont moins problématiques etc. Lorsque je pourrais m’offrir le nouveau Sigma 20mm, je serais tout à fait comblé! Et pour l’instant je ne n’envisage pas de changer de boitier (Quoique, un D750… non, je rêve!)

    • Merci pour ton témoignage ! J’en suis presque au même point: fan de poses longues et de photos de nuit, mon fidèle D90 me bride à présent à cause de sa faible capacité à monter en ISOs (il me restera fidèle via un défiltrage pour le dédier à l’infrarouge). Mais le dilemne est à present pour moi: D610 ou D750 ? Quand les vendeurs me disent « mon pov’ monsieur il faut prendre le D750, vous vous rendez compte j’en vend 4 par semaines et à peine un D610 par mois » (d’autant plus qu’en vitrine seul le 750 a une place !) et que je vois les résultats des tests DXO je m’interroge sur l’intérêt de dépenser 600€ de plus que je pourrais consacrer à un objectif: y a-t-il vraiment une différence notable en terme de qualité d’image et de montée en ISO entre un 750 et un 610 quand on travaille après sur ses RAW?

      • Il y a une vraie différence oui, et le D610 est effectivement surclassé par le D750. Pas uniquement en ISO mais en AF et sur plein d’autres points. Votre revendeur a raison, le D610 ne fait plus recette …

        • En même temps quand le 610 n’est pas en vitrine et que les vendeurs font le forcing sur le D750 c’est assez normal qu’il se vende mieux 😉
          Etant d’un naturel méfiant vis à vis des effets de mode et du marketting, y a-t-il un endroit où l’on puisse trouver des exemples de RAW pris par les 2 boitiers (dans les mêmes conditions bien sûr) pour se faire mon idée « de visu » du niveau de supériorité réel du D750 ?

  5. Changer de boitier? Çà dépend. Un boitier ne peut pas tout faire, rapidité, montée en iso, grande rafale,etc… Si vos besoins changent , il le faut. Sinon changer un Dx pour un autre Dx pour améliorer? Regardez DxO et vous verrez qu’entre un 3200, que je possède, et un 7200 la différence n’est pas bien grande. En JPEG peut-être, mais en RAW avec un bon logiciel derrière qui règle presque tout les problèmes c’est pratiquement du pareil au même. Passer d’un Dx à un Fx peut-être,. mais ce n’est plus le même prix ni le même poids. Personnellement je ne veux pas plus d’un Kg pendu au coup. Pour moi qui vient de l’argentique tous les « feature » extra, hdr, panorama, etc… je n’en ai cure, à mon âge, 71ans, je ne vais pas changer mes habitudes, travailler en A et jouer sur l’ouverture et les iso pour trouver la vitesse qui me convient suivant que ce soit un enfant, un paysage, une plante avec ou sans vent, etc… Le reste , je le paie pour ne pas l’utiliser. Mais à chacun son goût. Ce qu’il faut avoir ce sont de bons objectifs, c’est l’objectif qui fait la qualité de la photo à 90%. Évidemment en boitier il ne faut pas non plus taper trop bas de gamme.

  6. Voilà 3 ans que je suis passé au D7000 après un D3000. Non seulement j’ai la différence mais je peux vous assurer que ce passage m’a permis de progresser dans la connaissance de mon appareil. Aujourd’hui je songe passer au plein format (j’hésite entre le 750 et le 850 et j’attends vos conseils!) pour des raisons d’utilisation en photos de concert, même si mon D7000 me donne entière satisfaction.
    Je pense que le changement de boitier dépend de l’utilisation qu’on veut en faire

  7. Je me suis longtemps posé la question alors que j’étais possesseur d’un D5000. Je m’étais naturellement dirigé vers l’acquisition de nouveaux objectifs dans un premier temps (70-300, 35mm et plus du kit de base), mais après 5 ans, j’ai décidé de passer au d7100 début de cet année. Et je ne le regrette pas, le d5000 est encore capable de faire de belles photos (mon fieul découvre la photo avec lui), mais en changeant, j’ai doublé le nombre de méga-pixel, largement augmenté le nombre de collimateur, le nombre de paramètre réglables via des boutons présents sur le boitier permettent de gagner beaucoup de temps en règlage, la présence des deux molettes facilitant aussi ces derniers,… Je ne regrette pas d’avoir commencé avec le D5000 qui présente un côté fort didactique via les menus de réglages (je le garde d’ailleurs en back up quand je ne le laisser pas à mon fieul), mais passer au D7100 m’a apporté un net confort d’utilisation et une plus grande qualité des photos vu, entre autre, la définition

  8. Je suis bien d accord j ai mon d5300 depuis un an et je pense qu il me faudra 10 bonnes années de plus pour en faire la moitié du tour lol en revanche j ai investi dans un 35 mm et un 50mm et ça m oblige à photographier autrement c est hyper intéressant!! La prochaine étape pour moi ça va etre le post traitement parce que je me sens un peu frustrée de ne pas pouvoir améliorer encore plus mes photos, mais la c est une autre histoire car je n y connais vraiment rien!!! J ai télécharge la version d essai de lightroom… Je serai d ailleurs très intéressée si vous avez des conseils et des tutoriels à me proposer…

  9. Pour quand on a un boitier d’entrée de gamme (comme le D3100) et que certaines limites techniques deviennent pénalisantes :
    – Nombre de collimateurs AF limité
    – Pas de testeur de profondeur de champ
    – Pas de mode bracketing
    – Pas de prise de vue en mode connecté
    – Sensibilité ISO très limite (à 800 ISO il faut déjà dépolluer les images)
    – Boitier non motorisé, ce qui limite dans le choix des objectifs

    Je ne regrette absolument pas l’achat de ce boitier qui m’a permis de découvrir le monde de la photo sans être perdu dans les options trop nombreuses d’un boitier pro ou semi-pro, mais là j’y songe sérieusement (D7100 ?)

    Par contre je souhaite également changer d’objectif (prendre un sigma 18-70 f2.8 ou un tamron 24-70 f2.8 si j’ai le budget), et je pense que l’achat de l’objectif passera avant le changement de boitier, sauf si une bonne occasion se présente…

  10. Pas grand chose à redire, tout ce qui a été dit ici est très vrai.
    Lorsqu’on en est à se demander si on doit changer de boitier, trois cas de figures existent:
    – soit on est très geek et de toute façon on veut le dernier objet sorti (et donc les motivations ne sont pas techniques mais passionnelles)
    – soit on n’a pas assez progressé et on pense que ça vient du matériel (comme dit dans l’article, il est rare d’arriver au bout des possibilit »s du boitier)
    – soit on devient expert et il y a des cas de prises de vues où le boitier est trop juste (ex: on se spécialise en spectacles/concerts et le boitier actuel est à la ramasse en hauts ISO)