Comment faire des photos de nuit

La photographie de nuit plait beaucoup car les couleurs et les mouvements peuvent avoir une toute autre allure que lorsque le soleil est présent. Mais il n’est pas toujours facile de bien réussir ses photos de nuit. Les conditions de prise de vue sont très différentes de celles en journée, et le photographe doit s’adapter.

Voici plusieurs conseils pour faire de vos photos de nuit des images inédites, que vous aurez plaisir à montrer. Cette pratique est accessible quels que soient votre matériel photo et votre niveau en photographie.

Comment faire des photos de nuit

En savoir plus avec le guide pratique de la photo de nuit …

Photos de nuit, comment faire de bonnes photos

Pour vous aider à développer votre pratique de la photo, je vous ai déjà proposé des tutoriels sur la photo en basse lumière, la photo de paysages, la photo de vacances, la photo de portrait et la photo de rue. Voici le dernier tutoriel de cette série, la photo de nuit.

Comment bien préparer une séance photos de nuit ?

Comme toutes sorties photo, il est important de bien préparer votre prise de vues, même si quelques fois l’improvisation peut donner des résultats étonnants. Voici les points essentiels à noter avant de sortir avec votre appareil photo.

L’heure est l’élément qui détermine le plus la réussite de votre sortie photo. A quelques minutes près, vos images auront un rendu très différent. La lumière et les couleurs sont largement impactées par l’heure à laquelle vous prendrez vos photos.

Comment réussir ses photos de nuit

17 mm – f/8 – 15 sec – 100 ISO

Pour la prise de vue, privilégiez l’heure bleue, aussi nommée entre chien et loup. Il s’agit des quelques dizaines de minutes pendant lesquelles le soleil est couché et la nuit commence à tomber. Pour connaitre avec précision l’heure bleue, utilisez une application smartphone comme Helios, Magic Hour, Blautime (iOS et Android) …

C’est dans ce laps de temps que vous pouvez obtenir des photos avec un joli ciel bleu nuit. A l’inverse des photos prises en pleine nuit, qui donnent un rendu plus plat avec un ciel vraiment noir, les photos prises à l’heure bleue permettent de dynamiser l’image, grâce à un ciel plus contrasté et à des teintes plus douces.

Pour vous assurer d’être au bon endroit au bon moment, je vous recommande de partir en repérage avant votre sortie photo pour préparer vos prises de vue. Ainsi, vous pourrez profiter au maximum de l’heure bleue, qui est éphémère.

Lorsque la lumière est faible, vous devrez augmenter le temps de pose pour obtenir une exposition correcte. Le trépied est indispensable.

Qui dit pose longue, dit consommation de batterie. Une photo avec un temps de pose de 30 secondes utilisera plus de batterie que trente photos de 1 seconde. N’hésitez pas à prévoir une batterie supplémentaire, elle pourrait vous être utile.

Côté matériel, privilégiez les objectifs grand-angle. Les longues focales sont peu utilisées en photo de nuit, car il est souvent nécessaire d’inclure le sujet dans son environnement pour obtenir un bon rendu.

Quels réglages choisir pour les photos de nuit ?

En photo de nuit, les réglages de votre boîtier ont une grande importance dans le rendu de vos images. Ils vont déterminer le mouvement de vos photos, et bien sûr l’exposition.

Comment réussir ses photos de nuit

17 mm – f/5.6 – 475 sec – 100 ISO

Le temps de pose

Le temps de pose est le paramètre principal à prendre en compte lorsque vous faites des photos de nuit. C’est lui qui va vous permettre d’obtenir un effet de mouvement. Je vous conseille d’utiliser le mode priorité vitesse de votre appareil photo (S pour Nikon).

Comme la luminosité est faible, le temps de pose sera long. Selon les conditions de prise de vue, il peut varier d’une seconde à plusieurs minutes. Le mode Bulb (pose B) permet d’obtenir le temps de pose souhaité.

Un temps de pose long vous permettra d’imprimer un mouvement que l’œil ne peut voir. Le cas le plus représentatif est celui des photographies d’étoiles. En effet, les étoiles tournent autour de l’étoile polaire mais sont tellement éloignées que nous ne pouvons percevoir ce mouvement. Avec un temps de pose de quelques minutes, vous pourrez obtenir de magnifiques tracés étoilés dans le ciel.

Si vous diminuez le temps de pose, que vous réduisez l’ouverture, et que vous augmentez la sensibilité ISO, vous obtiendrez un ciel étoilé sans mouvement.

Comment réussir ses photos de nuit

17 mm – f/2.8 – 30 sec – 2500 ISO

En ville, un long temps de pose peut vous permettre d’imprimer le mouvement d’une foule, ou d’un manège par exemple. Gardez à l’esprit qu’une photo avec du mouvement est bien plus vivante qu’une photo figée.

Comment réussir ses photos de nuit

17 mm – f/7.1 – 3,2 sec – 100 ISO

Les phares des voitures peuvent également laisser de jolies traces sur vos photos en pose longue.

Comment réussir ses photos de nuit

120 mm – f/10 – 5 sec – 160 ISO

Le temps de pose peut être responsable d’une grande partie du contenu de l’image. Adaptez-le en fonction du mouvement que vous souhaitez obtenir.

L’ouverture

Le réglage de l’ouverture joue beaucoup sur le rendu de vos photos de nuit. Tout d’abord, elle impacte la profondeur de champ de votre image.

En règle générale, je vous recommande d’utiliser une faible ouverture, autour de f/8 ou f/11. Vous aurez ainsi une grande profondeur de champ, et tous les plans de l’image seront nets.

Comment réussir ses photos de nuit

17 mm – f/6.3 – 6 sec – 125 ISO

Mais l’ouverture va agir sur le rendu des sources lumineuses. En effet, si vous utilisez une faible ouverture (à partir de f/6.3 ou f/7.1), les lumières se transformeront en étoiles, et le rendu peut être agréable. Notez qu’il existe des filtres permettant d’amplifier ce phénomène.

Comment réussir ses photos de nuit

70 mm – f/6.3 – 6 sec – 160 ISO

La sensibilité ISO

En principe, vous êtes équipé d’un trépied lorsque vous photographiez de nuit. Si c’est le cas, vous pouvez laisser la sensibilité ISO au minimum, afin d’éviter le bruit numérique sur vos images. Cependant, une augmentation de la sensibilité ISO peut renforcer certaines teintes de l’image. Vous pouvez utiliser une sensibilité supérieure à 1600 ISO, il vous suffira de gérer la réduction du bruit en post-traitement.

Si vous n’avez pas de trépied, vous devrez augmenter la sensibilité jusqu’à obtenir une exposition correcte, en fonction des réglages de l’ouverture et du temps de pose. Le but étant d’avoir une sensibilité ISO la plus faible, vérifiez bien vos réglages avant de déclencher. Dans certains cas, un léger changement de temps de pose ou d’ouverture suffira à diminuer la sensibilité ISO, tout en conservant l’effet recherché.

La balance des blancs

La balance des blancs agit sur les teintes de votre image en modifiant la température des couleurs. Si vous avez l’habitude du post-traitement, je vous recommande de laisser la balance des blancs en automatique lors de la prise de vue, puis de l’ajuster en post-traitement au cas par cas.

Sinon, lorsque vous photographiez des zones éclairées avec des néons ou des lampadaires, utilisez le mode Tungstène, afin d’avoir une température des couleurs fidèle à l’éclairage urbain.

Quelques astuces pour mettre toutes les chances de votre côté

Afin de réussir vos photos de nuit, utilisez le format RAW. Si vous souhaitez corriger vos images, vous aurez bien plus d’informations disponibles, ce qui limitera la perte de qualité. N’hésitez pas à sous-exposer ou à sur-exposer votre image à la prise de vue pour obtenir l’effet recherché : avec le RAW vous pourrez corriger l’exposition par la suite, en conservant une excellente qualité d’image.

Utilisez une télécommande, le mode retardateur de votre appareil photo ou une application de contrôle à distance comme Nikon Snapbridge. Lorsque vous déclenchez avec le doigt, de légères vibrations peuvent faire bouger l’appareil photo et diminuer la netteté de l’image (voir Comment réduire le flou de bougé).

Privilégiez le mode de mesure matricielle pour le calcul de l’exposition. Ainsi, le capteur tiendra compte de la totalité de l’image pour calculer l’exposition correcte. Ce type de mesure d’exposition est recommandé pour les poses longues. Le mode de mesure spot peut être utilisé si vous souhaitez calculer l’exposition sur une petite zone de l’image, par exemple pour isoler un sujet du reste du cadre.

N’hésitez pas à utiliser les plans d’eau pour vos compositions. En pose longue, l’eau a vite un effet lissé qui peut être assez esthétique.

A vous ! Quels sont les problèmes que vous rencontrez en photo de nuit ? Laissez un commentaire et parlons-en !

Télécharger cet article en PDF

Télécharger l'article en PDF

Vous recevrez par mail des conseils photo, des sujets inédits, des offres réservées aux abonnés et des réductions sur mes formations. Vous pourrez aussi échanger avec moi directement.

Partager cet article sur les réseaux sociaux

SHARE TWEET PIN
comment utiliser le catalogue Lightroom - tutoriels vidéos

About the Author

Rédaction
Sujet proposé par un rédacteur que je vous invite à remercier en laissant un commentaire !

Merci de remplir les champs ci-dessous pour laisser un commentaire.

Votre commentaire

Votre adresse email ne sera pas publique.


*


45 Commentaires sur "Comment faire des photos de nuit"

  1. merci beaucoup pour vos conseil

  2. BONJOU4 COMMENT CE FAIT IL QU AVEC UN NIKON D 3100 de 2013 , je n rarrive pas à prendre de photos à pause 30 F 30 iso 1600 , alors q un vieux nikon de plus de 15 ans les prends et parfaitement net : avec le nikon , on appuit sur le bouton de déclanchement de la photos : et rien ne se passe , le boutons reste bloque et s affiche :sujet trop sombre / MERCI DE VOTRE AIDE CAR je fais rire tous les photographes avec ce nikon qui ne veut pas prendre les photos , meme avec eux

  3. VAN FRAEYENHOVEN Yves | 19 mai 2020 à 10 h 42 min | Répondre

    Le paragraphe qui donne: si vous augmentez le temps de pose, diminuez l’ouverture et augmentez la sensibilité iso, vous n’aurez pas de mouvement me paraît illogique. Ne fallait-il pas parler de diminuer le temps de pose, augmenter l’ouverture et ajuster avec une augmentation ( éventuelle ) des iso , il en résulte un temps de capture plus court et donc une visualisation du mouvement qui disparaît ? Yves VF

  4. Merci, Jean-Christophe pour tous ces bons conseils qui me sont toujours bien utiles.
    Bien à vous,
    Michèle de Bruxelles

  5. Catherine Berger | 18 mai 2020 à 9 h 16 min | Répondre

    Merci pour ce précieux article. je voulais justement essayer dans les jours prochains la photo de nuit ou crépuscule.
    je viens d’acheter en occasion un grand angle sigma 10-20mm f4-5.6 ex dc hsm pour mon Nikon d7500, j’espère que cela sera suffisant…
    Bonne journée remplie de soleil à vous

  6. Lors des poses longues sur trépied, ne pas oublier non plus de désactiver la stabilisation qui est source de vibrations, donc de flou (expérience vécue !)

  7. Bonjour Jean-Christophe,
    J’ai relu avec intérêt cet article, car je ne maîtrise pas toujours le sujet !
    Je pense avoir repéré une coquille avant la photo du ciel étoilé sans mouvement :
    « Si vous augmentez le temps de pose, que vous réduisez l’ouverture… »
    Fabrice

  8. Juste une précision : mettre la mise au point en manuelle : en auto,vu la faible luminosité,ça patine ! Pour le ciel,mise au point infini;pour paysage : hyperfocale en fonction du diaph;pour sujets proches : mise au point au viseur.
    Pour les objectif sans échelle de distance : faire la mise au point au viseur ou en labview avec la bague manuelle « glissante ».
    Cordialement

  9. bonjour,
    je voudrais vous remercier pour cet article que j’ai trouvé en cherchant de la documentation au sujet de la photo de nuit. Je vais l’utiliser comme base en nommant les sources pour un prochain exposée dans mon club si vous le permettez.
    Merci beaucoup
    Ursula Diebold

  10. Salut je voulais savoir comment regler mon Nikon. D5200 pour faire les photos shooting dans la nuit.

  11. Aucun des deux, le mode Manuel et des essais préalables pour trouver la bonne exposition.

  12. Bonjour,
    J’aimerais quelques conseils: en fait je voudrais faire de l’astrophotographie et je suis partie sur la marque NIKON pour faire ses photos. Mais je ne sais pas qu’elle modèle serait le mieux adapté pour faire des photos de nuit des étoiles.
    Aidez-moi, s’il vous plait !

    Merci d’avance pour votre réponse

  13. Bonsoir,
    Je souhaite savoir pour quelle raison quand j’essaye de faire déclencher celà ne fonctionne pas (photo de nuit).
    Je pense pourtant avoir les bon reglage.
    Reflex: Nikon 3100
    Objectif: 18-55 mm
    Trépied
    V: 3″
    F16
    ISO 100
    Merci d’avance de votre réponse.

  14. Bonjour,

    Je souhaiterais avoir quelques conseils. Je pense respecter tous les fondamentaux en ce qui concerne la photos de nuit. Mais je ne comprends pas pourquoi mes photos ne semblent pas tout à fait naturel… un peu trop électronique à mon goût.
    J’ai pris cette photo avec les réglages suivants :
    – Reflex utilisé : Nikon 5300
    – Objectif utilisé : 18-105 mm ED VR
    – F/7.1
    – V : 3s
    – ISO 100

  15. Bonjour, mon plus gros souci, c’est le contraste : les noirs bouchés et les blancs cramés. Y a-t-il un moyen de s’en sortir sans bracketing ? Merci !

  16. Suite à une sortie photo de nuit je viens de lire le tuto et me pose la question suivante:
    Le fait de ne pas utiliser de commande à distance est il important? Vu le temps de pose? Est ce que le léger bouge du au déclanchement est réellement visible et va t il avoir une incidence sur la netteté de la photo???

  17. Bien vu Jean Christophe ce partage.
    une bonne vidéo nous rappelant les astuces et conseils pour les photos de nuit.
    Bon WK. Marc

  18. Merci pour tous ces bons conseilsn

  19. Bonjour
    Je vais prendre des photos de nuit à partir d »un Nikon D7100, trépied, télécommande.
    Il s’agit d’une procession donc mouvement assez lent avec peu de lumières. Je compte régler en mode priorité vitesse + AF-C, miroir levé, VR désactivé.
    Est-ce un bon choix ? ou faut-il préférer le manuel mais avec quelles vitesse et ouverture ?
    Merci

  20. Bonjour.
    Cet article est tres intéressant et apres sa mise en pratique , j’ai 1 question.
    Apres une exposition d’environ 30 secondes, j’ai voulu recommencer. Et encore.
    Apres plusieurs expositions, je veux remballer et impossible de venir en mode ‘visualisation’.
    Je coupe tout.
    De retour a la maison, je ralllume le boitier et il se lance, seul, a faire de longue expos … sans aucune action de ma part. Je le laisse faire avec patience et je peux reprendre la main.
    Le resultat de tout cela est 3 expos bien realisees (fichiers sur la carte) sur mes 10 essais. Et quelques uns supplémentaires. .. NOIRS.
    Mon boitier : D7200 … depuis peu.
    Qu’ai-je loupé ? Un reglage , un bug de ma part ?
    Merci pour votre aide.
    Freederic

  21. bonjour,
    je suis débutant en photographie et je vous lis depuis un certain temps
    quand on parle d’hyperfocale est elle utile à mesurer lors de photos de nuit,
    merci de votre réponse et bravo pour tous ces tutoriels

  22. génial . et merci
    juste une question , le nombre de points de collimateurs 9/11 ou 39 ????? merci .

  23. Bonjour, jai un Nikon D3400, et lorsque j’ai voulu faire des photos de nuit j’ai eu un message « luminosité trop faible » et impossible de modifier mon iso (j’étais en mode réglage automatique- j’avais vitesse 25sec, ouverture f/6 et iso restait bloqué à 100 alors que dans le menu je le mettais sur 32000). Comment pouvoir modifier mon iso dans ce cas? Merci

  24. bonjour, je débute en photographie et je vous lis depuis un certain temps afin d’apprendre et à progresser, merci pour toutes ces choses
    j’ai une petite question concernant la photo de nuit, puis-je prendre comme exemple et mettre en pratique les données qui se trouvent en dessous de chaque photo et ce avec un nikon d5300?
    De plus, doit-on mettre un filtre si oui lequel,
    Un grand merci pour votre réponse

  25. bonjour,
    Quelle est le meilleur moyen pour faire la mise au point à l’infini avec un appareil NIKON? la réponse me sera utile pour faire des photos de nuit d’étoiles.
    Merci

  26. Je souhaite essayer des photos de ciel étoilé. Je suis en campagne, je n’ai pas de lumière parasite. J’ai un boitier D300 je pense utiliser comme objectif mon 18-70 (3.5-4;5g).
    j’ai compris qu’une possibilité était (en nuit noire):
    – trepied
    – retardateur ( je n’ai pas de télécommande)
    -18 mm,
    – ISO 100
    – f 3.5

    déjà est-ce juste?
    ensuite quelle réglage de la balance des blancs ?
    quelle vitesse pour une image avec les étoiles fixes ?
    ensuite en réduisant la vitesse j’aurais la solution pour plus ou moins de mouvement.
    Merci pour votre aide.

    • Et si vous preniez votre appareil, votre trépied et votre couteau, et alliez faire …. attention voila la réponse : DES TEST !!!! oui ça parait fou, je sais, mais malheureusement on y apprends plein de choses ! votre appareil et un numérique je vous rappelle, vous n’allez pas gâcher de la pellicule.

      • Bonjour,
        je suis né avec la pellicule et je testais. Il est clair que le numérique permet des tests sans modération. Je comprends votre réponse.
        Concernant la balance des blancs peut-être aurez vous une recommandation ? Je sais, je peux tester (bon peut être pas grand soleil )

        • concernant la BDB je vous répondrais que je shoote en RAW et que je la modifie en postproduction. je me concentre sur le cadrage et l’exposition, au moment de la prise de vue. Ce n’est vraiment pas le point le plus important je trouve, et tout dépends de votre envie. ambiance chaude ou froide. la nuit, j opterais plus pour une BDB autour de 4500K… mais c’est parce que j’aime les ambiances bleutées, peut etre pas vous.
          Essayé plutot de faire attention à la monté en iso, et à l’expo, avant la BDB. (je pense que 100iso c’st trop peu pour de la nuit noir, pour « figer » les étoiles; et ne pas avoir de filé)

          • Merci pour ces conseils.

            Pour commencer mes tests je vais me concentrer sur la partie Iso et expo. J’ai le temps de préparer une liste, aujourd’hui le ciel sera bouché.

          • En effet, votre matos suffit amplement.
            Pour la BdB, effectivement, ca se règle plus tard mais… 4000K est une bonne valeur.
            Il y a en ce moment des personnes qui jouent avec les étoiles dans le forum critique photos, avec les EXIFS.

          • merci pour ces informations.
            Je vais retenir BdB 4000 k et concentrer mes premiers tests sur vitesse et iso

          • j’ais decouvert cette été l’utilisation du flache en photo de nuit,pour fair basculer les couleurs des premier plan….
            je fait de la photo de nuit depuis tres longemps
            (je suis un ex adept des boitiers ollimpus OM2 ET OM4TI
            qui permetait de fair des long pose en automatique avec pied)
            avec le d700 et maintenant d800 en forte sensibilite plus besoin de pied en environement urbain…..LE FLACHE PERMET D’ECLAIRE LES OBJET PROCHE TOUT EN GARDAN LE FOND EN ECLAIRAGE D’EMBIANCE
            ca donne un rendu plus naturel
            l

          • Alain, je reviens te dire :merci,
            En effet profitant des nuits estivales j’ai attaqué des tests,
            Quel plaisir de se tromper et parfois d’avoir l’impression de réussir.
            Les premiers résultats sont dans un article sur mon blog.

    • pour la télécommande, j’utilise une application android avec mon D3300. J’ai un samsung galaxy s5 mini et cela fonctionne à merveille.
      https://play.google.com/store/apps/details?id=dslr.camera.ir.remote.full