Comment utiliser les cartes mémoire, les erreurs à éviter

Avez-vous réalisé que vos cartes mémoire sont parmi les éléments les plus sensibles de votre équipement photo ? Savez-vous comment utiliser les cartes mémoire sans faire d’erreurs conduisant à la perte irrémédiable de vos photos ?

Voici une liste de conseils applicables à tous les appareils photo, toutes les cartes, bâtie sur ma propre expérience pour vous éviter la pire des situations.

Comment utiliser les cartes mémoire

Les cartes mémoire au meilleur prix …

Comment utiliser les cartes mémoire d’un appareil photo ?

Une carte mémoire n’est pas qu’un simple morceau de plastique avec une puce à l’intérieur. C’est un ensemble bien plus évolué et intelligent.

Une carte mémoire contient :

  • de la mémoire flash,
  • un contrôleur de données,
  • un connecteur,
  • un boîtier.

Chacun de ces composants a des caractéristiques propres et l’ensemble fait que la carte est plus ou moins performante, résistante et fiable. Et qu’elle coûte plus ou moins cher pour une capacité donnée.

Tout comme le disque dur de votre ordinateur, la carte mémoire doit gérer un grand nombre de fichiers et pour cela elle utilise une table d’allocations de fichiers – FAT pour File Allocation Table – c’est le sommaire de la carte, la liste de ce qu’elle contient.

Quand vous formatez une carte mémoire vous n’effacez pas les fichiers contrairement à ce que vous pourriez penser. Vous ne faites que vider la table d’allocation. La liste de fichiers étant vide la carte considère que l’espace est libre et elle vous permet de réécrire dessus.

Ce principe autorise la récupération de photos effacées par erreur avec un logiciel dédié (Rescue Pro chez Sandisk, Image Rescue chez Lexar, Recuva et d’autres) puisque les données sont toujours présentes (sous conditions, voir plus bas).

Ces caractéristiques imposent certaines manipulations à connaître pour utiliser au mieux vos cartes et réduire le risque de perdre des photos.

N’effacez pas les photos depuis l’appareil photo

Comment utiliser les cartes mémoire

Comment utiliser les cartes mémoire – suppression depuis un reflex Nikon

Tous les boîtiers disposent d’une touche de suppression de photos, un symbole Corbeille, qui permet de supprimer une photo de la carte alors que celle-ci est dans le boîtier.

C’est fastidieux si vous effacez plusieurs dizaines de photos, et votre boîtier n’est pas fait pour ça. La gestion de la FAT n’est pas optimale et l’espace libéré sur la carte pas géré au mieux. Il n’y a pas de conséquence directe à l’utilisation mais si vous devez récupérer des photos sur cette carte vous vous exposez à un risque plus élevé.

Le tarif des cartes diminue en permanence avec le temps à capacité égale. Je vous conseille d’investir dans une carte additionnelle si vous pensez manquer de place plutôt que de supprimer à la volée des photos, vous pourriez le regretter par la suite (ou de passer en JPG pour gagner de la place vs. le RAW).

Prenez le temps de vider votre carte sur votre ordinateur et une fois les fichiers sécurisés (voir ma méthode) formatez la carte. Jamais avant !

Formatez la carte dans le boîtier, jamais sur l’ordinateur

Comment utiliser les cartes mémoire

Comment utiliser les cartes mémoire – formatage de la carte depuis le menu Nikon

Bien qu’il soit possible de formater une carte mémoire sur un ordinateur, c’est une très mauvaise idée !

Le formatage peut ne pas être adapté à votre appareil photo et, surtout, chaque appareil a ses spécificités en matière d’écriture sur la carte.

Il faut formater la carte sur le boîtier dans lequel elle va servir, et pas un autre. N’utilisez pas une carte formatée sur un reflex Nikon dans un reflex Canon ou un compact ou une caméra d’action ou ce que vous voulez.

Formatez la carte dans l’appareil concerné avant de l’utiliser. C’est la meilleure solution pour éviter les problèmes d’enregistrement et de lecture. Le formatage prend quelques secondes à faire, inutile de vous en priver.

Formatez une carte avant chaque prise de vue

Une fois vos photos sauvegardées sur plusieurs disques, formatez la carte avant de commencer à faire des photos. C’est une précaution supplémentaire.

Utilisez un bon lecteur de carte

lexar_professional_usb3_lecteur_carte.jpg

Comment utiliser les cartes mémoire – lecteur USB double format CF / SD

La plupart des problèmes de corruption de fichiers sur les cartes viennent du transfert entre la carte et l’ordinateur. Seul un bon lecteur de carte assure un transfert optimum des données.

Quand vous avez investi des milliers d’euros dans votre matériel photo, il serait quand même dommage de passer à côté d’un bon lecteur à quelques dizaines d’euros pour prendre le risque de perdre des photos !

Les reflex riches en pixels comme le Nikon D850 génèrent de très gros fichiers, en RAW comme en JPG. Plus la taille de fichier est importante plus le risque de corruption de données lors du transfert est élevé.

Investissez dans un lecteur de marque, fiable. Oubliez définitivement les lecteurs low cost et le transfert par câble USB ou – pire – WiFi.

Ne remplissez pas votre carte au maximum

Assurez-vous que votre carte n’est pas déjà presque pleine quand vous faites des photos. Il n’y a rien de plus désagréable que de voir le signal « Carte pleine » quand le sujet vous tend les bras ou pendant une rafale alors que vous n’avez pas vérifié le nombre de vues restantes.

S’arrêter à 90% de remplissage peut être une sage précaution si la carte n’est pas suffisamment performante et a du mal à gérer les flux de données importants.

Ne sortez pas la carte du boîtier trop vite

Avant de sortir la carte de votre appareil photo assurez-vous que toutes les photos sont bien enregistrées. Sur la plupart des boîtiers il y a un voyant clignotant tant que ce n’est pas le cas.

Certaines cartes lentes peuvent mettre plusieurs dizaines de secondes à tout enregistrer après une prise de vue en rafale. Si vous sortez la carte avant la fin vous perdez irrémédiablement des images.

Utilisez l’écriture redondante sur deux cartes

Comment utiliser les cartes mémoire

Comment utiliser les cartes mémoire – sauvegarde sur deux cartes

Si votre boîtier possède deux emplacements pour cartes mémoire, vous pouvez utiliser le mode enregistrement « Sauvegarde » au lieu de « Débordement ». Ce mode permet d’écrire les fichiers sur une carte et sur l’autre en copie. Cela réduit la capacité totale de moitié mais vous avez l’assurance d’avoir une copie des fichiers si jamais la carte principale présente un défaut.

Utilisez des cartes de marque

Il y a de nombreux fabricants de cartes mémoire et tous ne se valent pas. Mieux vaut choisir une marque connue, garantissant ses cartes pendant plusieurs années voire à vie, que de chercher à grappiller quelques euros en choisissant une carte de moindre qualité. C’est la sécurité de vos photos qui est en jeu.

Utilisez une carte adaptée à votre boîtier

Je ne parle pas du format mais de la vitesse d’écriture sur la carte. Si votre boîtier shoote à 8 im/sec. en rafale avec 24Mp ou plus, ne choisissez pas une carte au taux d’écriture de 45Mb/s, elle ne suivra pas le rythme (j’en ai fait l’expérience …). Optez plutôt pour une carte 240Mb par exemple. Le tarif n’est pas le même mais les performances n’ont rien à voir.

Une carte mémoire supporte les pires souffrances !

Comment utiliser les cartes mémoire – … pas comme ça …

Vos cartes peuvent connaître des mésaventures sans mourir pour autant. J’ai malencontreusement laissé tomber une carte SD devant chez moi un jour et roulé dessus avec la voiture, oui … La carte fonctionnait toujours.

Par sécurité je l’ai écartée de mon stock, je ne suis pas joueur, mais une carte qui a pris l’eau, le froid, la poussière … reste la plupart du temps opérationnelle, surtout s’il s’agit d’une carte de marque.

Votre carte est tombée à l’eau ? Laissez la sécher et elle va fonctionner sans problème car elle ne contient aucune pièce censée rouiller. Si elle a passé 1 an au fond de la mer c’est une autre histoire, récupérez les photos et jetez la !

Rangez vos cartes dans leurs étuis

Comment utiliser les cartes mémoire – mon étui de rangement pour les cartes SD et MicroSD
voir tous les modèles

Les cartes mémoire sont livrées dans des étuis en plastique protecteurs. Rangez toujours vos cartes dans ces étuis ou dans un étui de rangement pour plusieurs cartes. Cela évite de détériorer les connecteurs. Et vous les retrouvez plus facilement au fond du sac.

J’utilise une pochette de rangement en séparant les cartes utilisées des cartes vides. Ainsi pendant un long séjour je sais toujours où j’en suis d’un simple coup d’œil.

En conclusion

La carte mémoire est un élément sensible qui conditionne les résultats en photographie comme en vidéo. En choisissant un modèle adapté aux performances du boîtier et en prenant soin de la carte vous allez pouvoir en profiter pendant plusieurs années.

Ne négligez pas cet accessoire alors que vous venez de craquer pour le dernier reflex sorti, il serait dommage de ne pas l’équiper des cartes à la hauteur !

Les cartes mémoire au meilleur prix …

Partager cet article sur les réseaux sociaux

SHARE TWEET SHARE PIN
comment utiliser le catalogue Lightroom - tutoriels vidéos

About the Author

Jean-Christophe Dichant
J'ai créé Nikon Passion en 2004 pour vous aider à faire les bons choix, bien utiliser votre appareil photo et apprendre la photo.

Merci de remplir les champs ci-dessous pour laisser un commentaire.

Votre commentaire

Votre adresse email ne sera pas publique.


*


40 Commentaires sur "Comment utiliser les cartes mémoire, les erreurs à éviter"

  1. Bonjour je possede un d500 que me conseillez vous comme carte je fais uniquement des photos de cylisme et rallye des sujets en mouvements et travaillant souvant en mode rafale merci

  2. Jean Bernard de Vernon | 2 juillet 2018 à 19 h 42 min | Répondre

    Bonjour Jean Christophe,
    Juste une petite question: voilà 4 ans que j’utilise le même carte de 32 gb et une 64 dans le 2eme logement. A-t-on une idée de la durée de vie des cartes SD?

  3. Le lecteur de carte présenté fonctionne par câble USB, on l’oublie ou pas du coup?

    Quant au formatage, pas forcément bon conseil, en formatant systématiquement on augmente 1. l’usure de la carte, le formatage implique des actions de lecture/écriture supplémentaires 2. les risques d’erreurs d’écriture, le formatage consiste juste à effacer la carte et écrire les données du système de fichiers, ces données sont écrites à un endroit et n’en bougent pas, si elles avaient été bien écrites la 1ère fois en formatant vous les supprimez pour les réécrire donc celles qui avaient été bien écrites risquent de ne plus l’être. Autrement dit, si votre carte fonctionne parfaitement après un formatage, ne la formatez plus, vous faites des opérations de lecture/écriture pour réécrire des données déjà bien écrites.

  4. Depuis longtemps je suis branché sur Nikon Passion, revoir ses bases au travers de vos articles est tout à fait bénéfique. Dès que l’occasion se présente, je « fourgue » l’adresse du lien autour de moi. Les remarques sont claires, nettes, précises . Trop de gens pensent maîtriser la technique photo……trop vite, ils vont trop vite…

  5. Merci pour tous ces commentaires.J’ai une question que je crois pertinente.
    Ayant fais l’erreur de faire plus de photos que la carte pouvait en contenir,où vont les photos supplémentaires? Sur la mémoire interne me dit-on. 1) comment les récuper? 2)sur aucun appareil l’on est prévenu que l’on dépasse la capacité de la carte mémoire?
    Merci

  6. Dussart Daniel ( 66 ans ) Nikon D7200 + Nikon 28-300 + Sigma 17-70 + Tamron 70-300 | 23 octobre 2017 à 9 h 05 min | Répondre

    Bonjour,
    Je fait de la photo depuis l’ age de 12 ans, passé au numérique en 2005
    Je lit tous vos articles qui me permettent de progresser dans ma pratique. Je vide ma carte 1 fois par mois via le système de la poubelle du reflex, grâce à cet article je viderai ma carte par formatage, un grand merci

  7. Bonjour JC,
    Je cherche à connaître l’obsolescence d’une carte mémoire (durée de vie naturelle) , et les causes « naturelles » de vieillissement (en excluant les accidents de type choc physique, choc électrique, noyade…) .
    2 unités (2x64Go) sur le NIKON D750, en mode « sauvegarde ». Et je crains la casse quand je me suis « cassé » à faire quelques clics parfois critiques et que je ne pourrais jamais refaire (jamais de chef-d’oeuvre mais seulement du vouloir).
    Merci pour vos développements toujours très formateurs.

  8. MARY Maurice 88 ans | 22 octobre 2017 à 9 h 51 min | Répondre

    Fait de la photo depuis 1942 ! Numérique depuis 2005 . Nikon D100 , D300, D700, D8OO +D7100 et D7200 —– Travail photos Photoshop . Tirages maison imprimante CANON Pixma PRO 100 . Je ne sors jamais les cartes des appareils et je n’ai jamais eu d’ennui , aucune photo perdue .Les photos sont sorties par cable USB . Et j’efface sur l’appareil les photos inutiles sitôt visionnées . Puis effacées sur l’appareil sitot une séance terminée . Jamais perdu une photo ! Merci de votre blog . M MARY

  9. Bonjour Jean-Christophe,
    Merci pour vos conseils avisés, comme toujours.
    En mode photo, comment choisir de façon optimum le couple taux d’écriture théorique d’une carte / caractéristiques boitier (nb images/sec maxi, taille capteur, buffer interne)?
    Idem pour la vidéo ?
    Jean-Marc

  10. Merci c’est utile commentaire , on apprend toujours quelque chose . Par contre quel est l’intérêt d’un lecteur de carte ( moi pas tout compris ) J’insère directement mes cartes sur le Mac ? Bonne ou mauvaise idée ?.
    Cordialement.
    Philippe .

  11. Merci pour cet article très intéressant .
    Peut on se servir des cartes mémoires comme moyen de stockage en lieu et place d’un disque dur ?
    Quelles sont leurs durées de fiablilité dans le temps ?
    Perso , je utilise les cartes qu’une seule fois et les conseve comme stockage en ayant pris soin de faire une copie sur un disque dur également .
    En résumé c’est une sauvegarde supplémentaire certes un peu honéreuse mais est ce une bonne méthode ?
    Je précise que je ne suis qu’un petit photographe amateur ( 3 ou 4 cartes 32GO/an )

    • Pour moi c’est une très mauvaise méthode car la capacité de stockage est limitée, ça revient vite très cher et si une carte n’est plus lisible pour une raison quelconque vous perdez tout. Un disque dur supplémentaire ne coûte quasiment plus rien et offre bien plus de souplesse.

  12. Enfin la bonne parole est portée! je n’ai jamais rencontré de vendeur qui explique tous ces petits détails qui ont pourtant leur importance, sauf auprès du mien à la FNAC (pour ne pas la citer). il y a 4 ans un ami qui venait d’acquérir un D3200 dans une grande surface qui « optimisme », s’est vu offrir une carte de M…., mais on ne lui a pas parlé de formatage ni même que 20mb/s sur un 24Mp ne suffirait point! Oups! un shooting et voila 260 photos de modèle évanouies. par chance j’avais stellar phœnix et on a sauvé le travail. Merci donc pour ce tuto qui va sans doute ouvrir des yeux et éviter bien des bêtises.

  13. Bonjour,

    le lecteur de carte LEXAR USB 3.0 DUAL SLOT est-il compatible avec une carte SD XC1 de 64 GB ?

  14. Bien expliqué ! Merci beaucoup…
    Mais j’ai une carte de 64 Go Samsung corrompue sur un Huawei P9 .
    Je sais qu’il y a beaucoup de photos (2300) provenant de l’appareil et environ la même chose provenant de WeChat mais la carte est loin d’être pleine.
    Message me conseillant de changer de carte…l’autre est-elle irrécupérable ?

  15. J’ ai un Nikon 850 je voudrais une carte SQD ( nikon conseil Sony ) , hélas l’ emplacement de l’ autre carte n’est pas le même. Donc je risque d’ avoir un problème si je mets la deuxième carte en sauvegarde étant donné que les performances sont différentes ? Et ou trouver de bonnes cartes SQD

    • C’est XQD 😀Aucun problème avec la seconde carte, il suffit qu’elle ait des performances identiques ou proches à la XQD. Une carte SD 240 ou 300Mb par exemple peut convenir. Mieux vaut choisir des marques reconnues, Sony en XQD ou Sandisk par exemple. Pour ce boîtier, compter quelques centaines d’euros pour un jeu de cartes de bonne qualité et de bonne capacité.

  16. En ce qui me concerne, j’ai eu le conseil de de pas sortir la carte du boitier régulièrement et transférer les photos avec le câble de connexion du boitier, ceci pour ne pas user prématurément les contacts de la carte (pas très grave car on peut la remplacer) mais plus grave les contacts de l’appareil photo !
    Vrai ou pas ?
    Merci.

  17. Merci Jean-Christophe pour ce petit guide d’utilisation des cartes.
    Je suis content de me rendre compte que je faisais intuitivement « presque » tout ce que tu recommandes.

  18. Puis je poser 2 questions qui complètent l’article:
    Quels sont les risques lorsqu’on laisse des cartes mémoires exposées au champ magnétique des systèmes de fermeture très courants des sacs ( hommes ou femmes) munis d’un petit aimant ?
    Les rayons des portiques de contrôle des aérogares endommagent t’ils les cartes mémoires?

    • Je ne peux pas répondre à la première question de façon certaine. Si ce champ magnétique est limité je ne pense pas que cela pose problème, il suffit d’éloigner la carte de la fermeture pour que l’intensité du champ baisse très vite.
      Aucun problème dans les aéroports par contre, je passe les cartes couramment sans aucune conséquence.

  19. bon je reprends l’exemple je fais 100 photos et j’efface celle qui sont mauvaise disont 40 et bien a la visualisation j’aurai 40 photos écran noir fichier non trouvé ou impossible et donc dans ce cas on ne formate pas sinon on n’a plus rien ..
    c’est pas pour rien qu’ils ont mis la poubelle sur apn car c’est l’apn qui garde tout en mémoire
    et visualiser 1 bonne puis 2 noires puis 2 bonnes puis 10 noires
    quelle perte de temps
    obliger d’aller sur chaque photo écran noir et faire poubelle sur apn et le reste qui est bon s’affichera sans trou entre les bonnes

  20. Très bon condensé de ce qu’il faut savoir.
    Une lacune cependant : pour les cartes mémoires de plus de 32Go on rencontre le système de fichier ExFat, lequel est parfois un peu compliqué à gérer sur PC. Conclusion : pour une capacité de 64Go préférez deux cartes de 32Go à une carte de 64Go formatée en ExFat.
    Il est très dommage que les constructeurs de boîtiers soient allés chercher ce système de fichiers propriétaire et exotique alors que le NTFS fait autorité sur le marché informatique.

  21. Très bon article comme d’hab
    Un pb que je me pose et qui ne figure pas ds votre exposé (mais que je ne trouve pas non plus par ailleurs) : faut-il utiliser dans les 2 logements le même type de carte (marque, vitesse etc)
    Merci pour votre réponse

  22. Merci pour ce beau condensé. Cependant en lisant « Oubliez définitivement les lecteurs low cost et le transfert par câble USB », je me pose la question : quelle type de connexion, alors? L’USB 3.0 ne serait pas performant ni fiable?

  23. merci pour le tuyau Jean Christophe. il fait bon de rappeler de temps en temps. Marc

  24. Très édifiant cet article. Rien à redire sinon de conseiller au lecteur de ne rien oublier et d’en tenir compte au moment clef .

  25. Très intéressant cet article sur les cartes
    Merci et bon dimanche

    Déjà membre du club

  26. Très bon article. Je connaissais qques astuces. Mais il me permet d’aller bien au-delas.

  27. obligé d’effacer photo sur l’appareil photo car si je fais sur carte et pc j’ai un gros problème
    exemple sony rx100 je fais 100 photos et j’efface les 100 sur pc puis je reprends 10 photos et je fais visualisation sur apn il me montre les 10 mais le compteur affiche 110 et il me montre ecran noir pour les 100 autres
    alors qu’effacé sur apn il ne restera que 10 photos a voir sur visu apn et compteur affichera 10 photo et donc chacun fera ce qui semble correcte