Comparatif Nikon D780 vs D750 : lequel choisir ?

Pourquoi un comparatif Nikon D780 vs D750 alors que la mode est à l’hybride ? Parce que la question revient souvent dans les conversations, et que le nouveau Nikon D780 remplace le Nikon D750 dans la gamme reflex plein format depuis début janvier 2020.

Bien que ce reflex expert ne révolutionne pas la catégorie, il possède les principaux composants électroniques et le capteur de l’hybride Nikon Z 6, gages d’un meilleur dynamisme et de capacités accrues en vidéo et en mode Live View.

Le Nikon D780 offre des caractéristiques qui peuvent vous intéresser si le Nikon Z 6 ne vous tente pas, que vous souhaitez continuer à utiliser vos objectifs en monture F sans bague de couplage et que vous appréciez toujours la visée optique. Voici des éléments de comparaison pour vous aider à faire votre choix entre le Nikon D780 et le Nikon D750.

Accès direct au tableau de comparaison

Comparatif Nikon D780 vs D750 : lequel choisir ?

Les meilleurs prix pour les Nikon experts chez Miss Numerique

Les meilleurs prix pour les reflex Nikon chez Amazon

Comparatif Nikon D780 vs D750 : quand deux époques s’opposent

Lorsque le Nikon D750 est apparu, à l’automne 2014, le marché du reflex plein format avait le vent en poupe. Succédant au mythique Nikon D700 dont certains attendent toujours le vrai successeur (il va falloir penser à oublier), le Nikon D750 proposait des performances de très bon niveau, une construction robuste, une protection tous temps, et un capteur de 24 Mp dont la montée en sensibilité gagnait quelques crans face au vieillissant D700 et ses 12 Mp.

Le Nikon D850 n’ayant pas encore pointé le bout de son nez à cette époque, nombreux furent les photographes à faire le choix du D750 pour l’ensemble de ses prestations. Certes, ce n’était pas « le remplaçant du D700 », ce n’était pas non plus « le boîtier pro abordable et plus compact que le D4 », mais il faut bien avouer que l’ensemble avait bonne tenue. Le succès rencontré par ce reflex depuis a montré que Nikon se s’était pas trop trompé.

Comparatif Nikon D780 vs D750 : lequel choisir et pourquoi ?

Comparatif Nikon D780 vs D750 : les vues de face D750 à gauche, D780 à droite

Janvier 2020, le marché reflex a une toute autre allure. Des parts de marché en chute libre face à la vague d’hybrides plein format, des reflex pros (presque) abordables (le D850 par exemple), des hybrides APS-C légers et compacts en veux-tu en voilà, et même des moyen-formats hybrides chez certains constructeurs, l’offre a bien changé.

Les utilisateurs d’hybrides plein format se réjouissent de l’arrivée de ces modèles plus légers, plus compacts, avec leur visée à image réelle, leur autofocus plein cadre (90% du champ sur les Nikon Z 6 et Z 7), et la possibilité qu’offrent les modèles Nikon, via la bague FTZ, d’utiliser les optiques en monture F.

Côté reflex ça sent le roussi, les constructeurs, toutes marques confondues, voyant leurs chiffres de vente s’effondrer tandis que seuls les hybrides permettent de maintenir, à peu près, la valeur et les marges dans un marché de la photo en souffrance.

Dans ce contexte, allions-nous voir de nouveaux modèles arriver, c’était la grande question fin 2019.

Nikon fait de la résistance

Si l’hybride est une réalité depuis trois bonnes années, les utilisateurs de reflex n’ont pas tous décidé encore de succomber aux charmes du « sans miroir ». Pour les constructeurs, délaisser ce marché potentiel alors que la conversion vers l’hybride n’est pas systématique et que des composants modernes existent dans la banque d’organes maison, c’est passer à côté de volumes de vente qui peuvent venir mettre un peu de beurre dans les épinards chez les spécialistes du reflex, Nikon et Canon en particulier.

Nikon l’a bien compris, et c’est ce qui a motivé l’arrivée du Nikon D780 : un reflex expert modernisé, avec des composants ayant fait leurs preuves dans la gamme et les nouveaux modules issus de la gamme hybride. En d’autres termes, Nikon a cherché à proposer le meilleur des deux mondes réunis dans un seul et même boitier.

Comparatif Nikon D780 vs D750 : lequel choisir et pourquoi ?

Comparatif Nikon D780 vs D750 : les vues de dessus D750 à gauche, D780 à droite

Si la proposition technique a de l’intérêt, le positionnement est plus difficile parce que, justement, le marché est complexe et les utilisateurs perdus. Que faut-il choisir en 2020 ? Faut-il encore acheter un reflex plein format ? Faut-il investir dans le futur et l’hybride ? Faut-il acheter un reflex d’ancienne génération, moins cher, alors qu’un nouveau est arrivé, plus cher ? Autant de questions qui appellent autant de réponses.

Certains critères sont très personnels, la visée électronique ne satisfait pas tout le monde, la vidéo n’intéresse pas tous les photographes,  investir dans une nouvelle gamme optique ne tente pas les possesseurs de nombreux objectifs Nikon F, pour ne citer que ces trois là.

Si je n’ai pas la réponse à certaines questions car elles sont trop personnelles, je peux toutefois vous aider à voir clair dans les propositions techniques des deux reflex Nikon D780 et D750.

Vous noterez que je n’ai pas inclus le Nikon Z 6 dans ce comparatif Nikon D780 vs D750, bien qu’il soit le pendant du D780 dans la gamme hybride, car opposer reflex et hybride n’a guère de sens tant les philosophies et les usages diffèrent. Le choix de l’un ou de l’autre ne saurait se faire sur la seule liste de critères ci-dessous.

Comparatif Nikon D780 vs D750 : fiches techniques

CaractéristiqueNikon D780Nikon D750
Définition24,5 Mp24,3 Mp
Type de capteurCMOSCMOS
Taille du capteur35.9 x 23.9 mm35.9 x 24.0 mm
Taille des photosites5.9 µ5.9 µ
Filtre passe-basOuiOui
Nettoyage du capteur intégréOuiOui
Taille d’image6048 x 40246016 x 4016
Valeur ISO nominaleISO 100ISO 100
Plage ISOISO 100 – 51.200ISO 100 – 12.800
Plage ISO étendueISO 50, ISO 102.400 – 204.800ISO 50, ISO 25.600 – 51.200
Processeur d’imageEXPEED 6EXPEED 4
ViseurPentaprismePentaprisme
Couverture du viseur100%, 0.70 x100%, 0.70 x
Flash intégréNonOui avec mode contrôleur
Emplacements cartes2 x SD (UHS-II)2 x SD (UHS-I)
Obturateur électronique (silencieux)Oui (silencieux en mode Live View)Non
Cadence en mode rafale7 vps (viseur optique), 12 vps (Live View avec mode silencieux et RAW 12 bits)6,5 vps
Plage de temps de pose1/8.000 à 900 sec.1/4.000 à 30 sec.
Synchro flash1/200 ème de sec.1/200 ème de sec.
Capteur de mesure de lumière180.000 pixels RVB91.000 pixels RVB
Mesure de lumière avec pondération des hautes lumièresOuiOui
Mesure de lumière à pleine ouverture en Live View (mode photo)OuiOui
Mise au point en Live Viewcontraste de phase avec 273 collimateursdétection de contraste
Module autofocusMulti-CAM 3500FX II avec algorithme amélioré type Nikon D5Multi-CAM 3500FX II
Nombre de collimateurs AF51 dont 15 en croix51 dont 15 en croix
Plage de détection autofocus (à f/2, valeur standardisée)-4 à +19 EV (viseur optique, -6 à +17 EV en Live View)-3 à +19 EV
Ouverture minimale pour la détection AF*jusqu’à f/8 (11 points AF)jusqu’à f/8 (11 points AF)
Modes de mise au pointAutofocus
Manuel
Détection des visages
Suivi AF
Réglage fin de l’AF par micro-ajustement
AF tactile (Live View)
Eye-AF (Live View)
Autofocus
Manuel
Détection des visages
Suivi AF
Réglage fin de l’AF par micro-ajustement
Mode vidéoOuiOui
Format de sortie vidéo.MOV, compressé et non compressé.MOV, compressé et non compressé
Durée maximale d’enregistrement par séquence vidéo20 min en 4K, 30 min en 1080p qualité moyenne20 min en 60p, 30 min en 30p
Définition maximale en vidéo3.840 x 2.160 (4K) @ 30p – 1080p à 120p1920 x 1080 (1080p) @ 60p
Qualité maximale en vidéo10 bits N-log via sortie HDMI + HDR HLG et time code8 bits via sortie HDMI
Enregistrement audioMicro stéréo intégré, micro stéréo externe optionnelMicro stéréo intégré, micro stéréo externe optionnel
Affichage des hautes lumières en vidéo (Zebra) en Live ViewOuiOui
IntervallomètreOuiOui
TimelapseOuiOui
Nombre d’images en timelapse9.9999.999
Type d’écran arrièreTFT-LCD tactile de 3.2 pouces de diagonale, inclinableTFT-LCD de 3.2 pouces de diagonale, inclinable
Définition de l’écran arrière2.359.000 points1.229.000 points
Support HDROuiOui
Fonction zoom 1 clicOuiOui
Bracketing d’exposition2 à 5 photos par pas de 2 ou 3 Ev
2 à 9 photos par pas de 1/3, 1/2, 2/3 ou 1 EV
2 à 5 photos par pas de 2 ou 3 Ev
2 à 9 photos par pas de 1/3, 1/2, 2/3 ou 1 EV
Bracketing de balance des blancs2 à 9 photos2 à 9 photos
Focus stackingOuiNon
GPS intégréNonNon
Wi-FiOuiOui
BluetoothOui, basse consommationNon
Compatibilité SnapbridgeOuiNon
Poignée gripNonOui, en option
BatterieNikon EN-EL15b Lithium-ionNikon EN-EL15 Lithium-ion
Autonomie de la batterie2.260 vues (norme CIPA)1.230 vues (norme CIPA)
Chargeur de batterieChargeur rapide MH-25a, recharge possible via prise USB boîtier éteintChargeur rapide Nikon MH-25a
Boîtier protégé tous tempsOuiOui
Norme USB3.12.0
Poids (Boîtier nu avec batterie et cartes)840 gr.835 gr.
Dimensions143,5 x 115,5 x 76 mm140,5 x 113 x 78 mm
Tarif (Février 2020)2.499 euros1.399 euros (2.199 euros à sa sortie)

* avec les objectifs dont l’ouverture maximale est égale à f/8 ou plus lumineuse, le télémètre électronique prend en charge 11 points AF.

Comparatif Nikon D780 vs D750 : lequel choisir et pourquoi ?

Comparatif Nikon D780 vs D750 : les vues de dos D750 à gauche, D780 à droite

Quelques différences significatives

Parmi les nombreuses caractéristiques techniques mentionnées dans le tableau ci-dessus, toutes n’ont pas la même importance au quotidien. Certaines vont vous permettre de faire des photos dans de meilleures conditions avec le D780, d’autres vous faciliteront la vie en vidéo, d’autres encore ne feront aucune différence.

Capteur et sensibilité

Une des principales différences entre le Nikon D780 et le D750, c’est le capteur hérité du Nikon Z 6 et repris dans le D780. 24 Mp, et surtout une sensibilité maximale en hausse puisque ce capteur atteint 51.200 ISO en limite haute de la plage normale. Oubliez les valeurs étendues en haute sensibilité, les images sont bruitées, et 51.200 ISO c’est déjà beaucoup.

Ce capteur a montré son potentiel sur le Z 6, avec une vraie capacité à sortir des images propres entre 8.000 et 12.800 ISO en JPG natif, de même que des images très correctes à 25.600 ISO en RAW si vous prenez la peine d’appliquer un minimum de réduction du bruit en post-traitement.

Ce qu’il faut considérer avec un capteur, plus que sa montée en ISO maximale, c’est sa dynamique, ou sa capacité à rendre des images avec une palette la plus étendue possible de tons non saturés entre les basses et les hautes lumières. En cela, les performances du capteur du Z 6, et donc celles du D780, sont parmi les meilleures de la catégorie, toutefois le D750 n’a pas grand-chose à envier à ses successeurs, les scores se valent à la virgule près.

Autofocus

C’est le sujet qui passionne les nikonistes depuis l’arrivée des hybrides Z 6 et Z 7, puisque le module autofocus de ces hybrides permet d’assurer la mise au point du sujet sur la quasi-totalité du champ (90%) tandis que celui des reflex ne couvre qu’une petite portion centrale de l’image.

Avec un reflex, il est plus difficile de suivre un sportif en mouvement, un enfant qui court, un animal qui passe sur le bord de l’image sans anticiper la mise au point avant de recadrer.

Les hybrides font vraiment la différence en la matière, et les défauts de rapidité que l’on pouvait reprocher à la toute première version de l’autofocus des Z 6 et Z 7 ont été fortement réduits avec la version 2.20 du firmware.

Sur le Nikon D780, vous retrouvez par contre le module AF à 51 points du D750 et des générations précédentes de reflex experts, amélioré toutefois au niveau de l’algorithme puisque Nikon lui a intégré un sous-ensemble venant du D5.

Il n’en reste pas moins qu’il est dommage de ne pas retrouver l’excellent module à 153 collimateurs du D850 sur le D780, il marque le pas face à la concurrence hybride, et, surtout, ne fait pas la différence avec le D750 lorsque ce reflex est utilisé en visé optique traditionnelle.

Comparatif Nikon D780 vs D750 : lequel choisir et pourquoi ?

Comparatif Nikon D780 vs D750 : les vues de profil D750 à gauche, D780 à droite

Live View

C’est le point fort du Nikon D780, celui qui fait la différence avec le D750, tant en photo qu’en vidéo. Oui, mais si en vidéo l’avantage est évident, en photo il l’est moins si vous n’êtes pas familier de la prise de vue depuis l’écran arrière.

Chacun y trouvera des avantages et des inconvénients, le Live View n’est guère utilisable dans plein de situations comme les concerts, le sport, les spectacles vivants. Pour ces situations là, le D780 ne se démarque pas du D750, la visée optique reste identique.

Par contre, si vous faites de la photo de rue, du reportage, de la macro, la réactivité de ce mode est bien plus grande sur le D780 qu’elle ne l’est sur le D750. L’autofocus est (enfin) utilisable, l’écran tactile plus simple à utiliser (y compris la navigation dans les menus), la visée à hauteur de poitrine ou bras tendus réellement performante.

Vidéo

C’est le mode dans lequel le D780 fait la différence – et de loin – avec le D750, sans égaler pour autant le Nikon Z 6. Les hybrides restent les champions du tournage vidéo, grâce :

  • à leur monture Nikon Z qui permet de nombreuses combinaisons boîtier-objectif (grâce aux bagues comme Techart ou Metabones),
  • à leur silence de fonctionnement et de mise au point (l’AF et les optiques reflex sont plus bruyantes),
  • à l’intégration de fonctions indispensables aux vidéastes et absentes du D780 comme l’usage du format Prores RAW ou la facilité d’intégration au stabilisateur (type Ronin) du fait de la compacité du boîtier.

Le Nikon D780 a le bon gout d’offrir un mode 4K et une sortie 10 bits N-Log sur la prise HDMI avec LUT 3D, mais cela ne suffira pas pour convaincre les vidéastes ayant des besoins professionnels (voir le kit vidéo pro pour Nikon Z 6).

Accessoires

Sujet de discorde entre les nikonistes et la marque, l’adaptation d’une poignée grip sur le Nikon D780 n’est pas possible, de même que celui-ci ne dispose pas du petit flash intégré dont disposait le D750.

Nikon se retranche derrière le fait que les poignées grip sont très peu recherchées, les chiffres de vente semblent le prouver, et que le flash intégré est un frein à la protection tous temps du boîtier alors qu’il n’est que très peu utilisé (ce qui n’est pas faux).

Oubliez donc la poignée et le flash si vous faites le choix du D780, vous vous consolerez avec le double emplacement de cartes SD, hérité du D750 et qui vous évite l’acquisition de cartes XQD ou CFexpress bien plus coûteuses.

Le tarif

Parce qu’il faut bien parler du prix …

Je ne me lancerai pas dans une comparaison détaillée des tarifs du D780 et du D750 car l’un, le D780, vient d’arriver et l’autre, le D750 a déjà cinq ans. Il est évident qu’en cinq ans les tarifs ont baissé, que l’arrivée d’un remplaçant fait encore baisser les tarifs du D750.

Ceci dit, au moment de passer à la caisse, on parle bien des mêmes billets en euros sortant de la même poche. Le prix de la rue cinq ans plus tard et le prix catalogue à la sortie diffèrent de près de 1.000 euros en faveur du D750, ce qui représente une belle économie si vous savez vous passer des quelques apports vraiment différenciant du D780. De quoi investir dans une belle optique par exemple.

Si par contre vous souhaitez passer au plein format aujourd’hui, que vous n’avez pas de D750, que vous n’aimez pas l’hybride, que vous cherchez un boîtier polyvalent, que les 45 Mp du D850 vous font peur, alors choisir le D780 est une option que vous ne regretterez pas. Il n’a aucune raison de ne pas connaître la même durée de vie que le D750, ne devrait pas être remplacé de sitôt, de quoi envisager l’avenir sereinement.

En savoir plus sur le Nikon D780 et sur le Nikon D750 sur le site Nikon.

Les meilleurs prix pour les Nikon D780 et D750 chez Miss Numerique

Les meilleurs prix pour les reflex Nikon chez Amazon

Partager cet article sur les réseaux sociaux

SHARE TWEET PIN
comment utiliser le catalogue Lightroom - tutoriels vidéos

About the Author

Jean-Christophe Dichant
J'ai créé Nikon Passion en 2004 pour partager ma passion. REJOIGNEZ MA LISTE DE CONTACTS PERSOS et recevez des conseils pratiques et motivants.

Merci de remplir les champs ci-dessous pour laisser un commentaire.

Votre commentaire

Votre adresse email ne sera pas publique.


*


19 Commentaires sur "Comparatif Nikon D780 vs D750 : lequel choisir ?"

  1. CARPENTIER Philippe | 14 juin 2020 à 18 h 40 min | Répondre

    Bonjour à vous,
    A mon avis, si le D780 avait reçu davantage de photosites , la différence aurait été significativement plus convaincante. Dommage !

  2. pour répondre à bernard qui parle des téléphones on peut mettre autant de pixels qu’on veut sur un capteur de moins d’un pouce on obtiendra un bon tirage en 9×13 pas plus juste pour comparaison le moindre boitier par exemple un d700 agé de plus de douze ans est capable de faire beaucoup mieux maintenant il est vrai qu’un smartphone est un produit d’appoint qui dans certains cas peut etre intéressant

  3. christian BERNARD | 23 mars 2020 à 13 h 11 min | Répondre

    J’ai un D800, qui me ravit, et je ne passerai au mirrorless que contraint et forcé.
    Pour retarder ce moment fatidique, je souhaiterais ne pas ‘rater’ l’achat des derniers reflex, avant leur disparition ; donc je suis tenté par le D850 …. mais y aurait-il par hasard possibilité d’un successeur au D850 (auquel cas, je devrai plutôt patienter pour retarder la début du compte à rebours…)
    Quid de rumeurs à ce sujet (rumeurs qu’un successeur au D750 pourrait rendre crédibles) ?

  4. Bonjour Jean-Cristophe,
    J’ai été un utilisateur passionné du D750 pendant 3ans, 35.000 photos..
    Hélas, pour les spectacles, concerts, le sport, la rue et pour le théâtre c’était très souvent la galère tant la réactivité était défaillante. La mise au point par contraste était un véritable handicap et le mode rafale 6i/s presque jamais atteint. Je me suis donc rabattu sur la concurrence…
    cependant je regrette l’excellente colorimétrie tte en nuances et la gestion des hautes et basses lumières du Nikon.
    Quelles seront les avancées technologiques dans les 10 prochaines années ? Aujourd’hui nous sommes ds un siècle où la communication éphémère est reine et les tél portables haut de gamme ont un réel avenir. Il y a 20 ans ils étaient à 0,3 Mp, aujourd’hui a 12 Mp ! Il suffira d’intégrer de nouveaux composants électroniques et alors???
    Bon ceci étant, tt le monde n’est pas artiste.. bonne journée

  5. Il faut donc ajouter 270€. Ca commence à faire.

    • Faute de frappe sans doute: la différence se monte à 1270 euros.. Soit presque du simple au double, alors que les améliorations sont quasi inexistantes! La seule pour moi est la vitesse qui passe à 1/8000s, car sur le D750 1/4000s est parfois un peu juste. Et surtout le tarif du D780 est surévalué de 800 euros au bas mot: c’est totalement inadmissible! Bref, ayant aussi un D500, pour mon utilisation (sport/animalier), il n’y a même pas à réfléchir: le D850 n’a aucune utilité (ses 46 Mpx sont un handicap, pas un avantage) et je vais reprendre un D750!!!

  6. Bjr et Merci pour cet excellent comparatif.

    Question: Maintenant qu’il n’y a plus de flash intégré pouvant servir de contrôleur, comment fait on pour gérer d’autres flash Nikon en strobisme?

    Merci pour la réponse.

      • Bonjour, et merci pour ce comparatif plutôt impartial. Je voulais réagir à la remarque sur les poignées (grip) qui seraient peu vendues par Nikon mais je viens de découvrir le commentaire de « Bonifassi » et ne peux qu’être d’accord à 100%. Possesseur d’un D7200 et d’un D750, je les ai équipés de poignées Meike (les tarifs Nikon me paraissent scandaleusement élevés) qui me donnent entière satisfaction. Plus, c’est parfois la seule solution pour disposer d’une autonomie suffisante pour des accélérés (time lapse) s’étendant sur 7 heures… Je vide régulièrement les 2 batteries. Qu’en serait-il avec le D780 même si l’automne CIPA a doublé ? Là aussi, Nikon aurait prévu un système d’alimentation externe simple et abordable l’approche serait peut-être différente. Les poignées Meike sont livrées avec une petite télécommande fort commode que j’utilise beaucoup en pose longue et astrophoto…

  7. Tout ceci est très intéressant. Comme d’autres, je ne vois pas trop le positionnement de ce reflex, eu égard au D850. Par rapport au D750 il présente diverses « améliorations » qui échappent au vulgum pecus dont je fais partie. Malgré les progrès de l’informatique embarquée, on est souvent contraint à des réglages manuels et en soit ce n’est un inconvénient. Je doute que le D780 remédie à tout, mieux qu’un D750, voire le D850. Par contre l’accès au 1/8000 ème est un progrès indéniable du moins pour mon style de photos. L’absence de grip ne me gêne pas, car on vise à la légèreté. J’ai acheté un grip tiers pour mon D600 je ne m’en suis servi qu’une fois. Nikon raison sur ce point. S’agissant des JPEG, il faut attendre les essais de terrain. C’est sur ce point que j’attends des évolutions car quand vous faites des centaines ou des milliers de photos documentaires vous appréciez des JPEG de bonne qualité. Souvent pour cette raison, je préfère emporter mon K5 Pentax.

  8. Merci pour ces comparaisons très instructives et très pertinentes
    Avez vous une comparaison entre le D780 et le D850.
    Merci par avance

  9. Bonjour,
    La différence de prix avec le D850 ne se justifie pas. Tant qu’à faire autant prendre un D850. Et puis cette bavure avec l’impossibilité de monter un grip. Incompréhensible sur un tel boîtier. Il avait déjà fait la bévue avec les Z et ils recommencent. Décidément je ne comprendrais jamais la philosophie Nikon. Je m’attends au pire avec le remplacement futur du D850. Actuellement, rien dans la gamme Nikon me ferait changer mon D850.

  10. Merci JC pour ce comparatif …
    Perso , je suis équipé en objectifs pour mon D750….et le D780 est pour moi l’évolution « logique » ….puisque je n’ai en aucun cas besoin des 45 mp du D850….
    Sauf que pour l’instant , je trouve des D850 neufs moins chers que le D780….
    Y-a-t-il une erreur de Nikon sur le positionnement prix de ce boîtier… ? ? ? ?
    Merci en tout cas pour tout tes conseils , stages , et autres retours d’expérience très précieux pour un amateur comme moi ! ! !
    Bien cordialement .,
    Pierre-Emmanuel

  11. tres bon article merci jean christophe par contre le fait de ne pas proposer une poignée grip est pour moi rédhibitoire et deuxième chose avec laquelle je ne suis pas d’accord l’autofocus du z6 en mode sport n’est toujours pas au niveau du d500 loin de la

  12. Encore un article remarquable ; je suis resté de nombreuses années au D700 … ne pouvant me résoudre à l’abandonner au profit d’un D750 séduisant mais qui n’avait pas les « codes » du D700 en dépit de ses qualités. J’ai fini par craquer à la sortie du D850 que je considère en toute subjectivité comme le meilleur boitier reflex du marché (j’ai essayé ses concurrents aussi !)
    Avec le positionnement tarifaire du D780, j’invite les amoureux des reflex qui ne peuvent se résoudre aux Mirrorless à tester un D850 dont l’écart de prix mérite qu’on y réfléchisse sérieusement et qui peut même se trouver en occasion

  13. Bonjour Jean-Christophe. Excellent article comme d’habitude.
    Voyant toutes ces normales évolutions, j’ai presque honte de dire que mes photos de ville et de paysage que sont mes favorites sont encore réalisées au D90…si si ! avec un grip, car :
    – si cela alourdit l’appareil, j’ai la sensation d’une meilleure stabilité en mains,
    – la commande latérale évite de se tordre les poignets quand on verticalise,
    – deux batteries apportent plus de sûreté quand on se balade plusieurs heures en ville à shooter.)
    Et pour l’instant, ça me va assez mais je devrais peut-être me fouetter pour avancer !
    Cordialement.

  14. Décidément, je ne comprendrais jamais le marketing…
    Pourquoi brider ses boîtiers volontairement ?
    Pourquoi ne pas faire un boîtier PRO de type D700/500/8XX à 24mp avec une montée en iso au top (le 780 est là, oui, mais encore dans un boîtier “au rabais” je veux dire, en deçà de l’excellence Nikon), un boîtier “haute définition” de type D8XX mais dont le capteur est soit capable d’égaler celui du 24mp, soit en évitant de s’y mettre autant de pixels : le capteur du 780 en 36/40mp par exemple, et un APS-C pour l’animalier comme le D500 mais en mode hybride, faire le meilleur boîtier possible dans chaque catégorie, mais sans « brider » son produit sous prétexte qu’il puisse « cannibaliser » les ventes du grand frère : le D700 fut un des meilleurs boîtiers que j’ai pu utiliser. Plus que se concentrer sur « ne pas sortir un trop bon produit pour que le plus haut de gamme ait encore de l’attrait », j’espère qu’ils vont bientôt se concentrer sur « sortir un boîtier complet et abouti pour chacune de ces 3 catégories » :
    Des clients Nikon contents / Des non clients en plus puisque le boîtier est complet, pas de râleurs ou alors forcément de mauvaise foi ^^^
    Bref. Et lui laisser le temps de vivre jusqu’à une vraie innovation.

  15. Bonjour Jean-Christophe. Il me tardait l’envie de vous faire part de quelques unes de mes réactions consécutives aux Z6/ 780. Je possède un D750 de 4 ans et qui attendait un successeur plus qualitatif. Le Z6 était tout désigné en 24 Mp et après bien des réflexions et lectures poussées, il fut acquis fin 2019. Ma pratique photo est centrée sur le reportage, photos de mariage et modèles divers. Donc ce style nécessite rapidité et efficacité permanente, si bien que l’usage de l’open flash est des plus conseillé. J’eus la tristesse de devoir constater que le Z6 ne correspondait pas du tout à cet usage, si bien accompli par le D750. Il est incapable de fonctionner en mode M avec Iso auto lorsque le flash est activé, allez vous savoir pq? D’autres marques offrent des hybrides permettant de faire fonctionner ces paramètres nécessaires à tout reportage: Iso Auto + flash !! Il me fallut longtemps pour découvrir ce manquement , ainsi que d’autres,dont personne ne parle et seuls quelques photographes de mariage ultra pro US s’en sont plaints ainsi qu’une certaine difficulté de gérer l’AF en sachant que le superbe AFA n’existe plus tel que sur les modèles antérieurs réflex. La détection des yeux/visage a enfin été effective, direz-vous ? Sauf que dans certains cas il y a des erreurs et il est bien difficile de revenir rapidement à un AF normal en pleine action lorsque la détection est activée dans les menus. Dommage, votre beau sujet s’en est allé ou les anneaux ont été échangés ! Et malgré les suppliques de plusieurs de ces photographes, l’activation de cette fonction n’a jamais été attribuée à un bouton de raccourci, cela semble trop tard pour y penser. L’utilisation du Z6 en photo rapide s’avère problématique ainsi que dès qu’un flash lui est adjoint, en studio ou pas ! Pourtant, on ventait une amélioration de la fonction I-ttl .Je doute que le rapprochement voulu du nouveau né D780 vers les modèles Z soit pour pas mal d' »anciens » un gage de facilité et de qualité accrue, d’autant que l’autofocus restera à un nombre limité de points et qui demandait à être nettement majoré pour répondre à la demande !! Ma dernière réaction va en direction de l’ascension des portables au détriment des Dslr’s ! Pensez-vous qu’il soit judicieux de copier les portables en apprenant aux photographes de valeur à photographier avec le bout du doigt sur un live view ? Merci de m’avoir lu, Dan

  16. Bonjour,
    Mes 2 jouets étant un D850 et un D810, le D780 ne m’intêresse a priori pas si ce n’est qu’il montre que les réflexes ne sont pas morts et pour moi qui ai commencé avec un F2 et n’ai depuis jamais quitté la marque et ses réflexes.
    Petit bémol sur l’argumentaire de Nikon sur les GRIP « très peu recherchées, les chiffres de vente semblent le prouver » pas étonnant au prix catalogue ! Mes 2 boitiers sont dotés de GRIPS de marque sans doute bidon mais très efficaces et très bien finis. Et pour moi qui pratique le plus souvent la photo verticale sur des séances de shooting de plusieurs heures, c’est une vrai différence. Si Nikon baissait le prix de ses GRIPs, il en vendrait sans doute davantage.
    Cordialement et bon dimanche.