Nikon D780 : un cœur d’hybride dans un reflex (très) traditionnel

5 ans après le D750, Nikon met à jour son reflex plein format expert et annonce le Nikon D780. Le D780 embarque le capteur du Nikon Z 6 de même que son autofocus à 273 points couplé à l’algorithme AF du D5.

Le D780 reste toutefois un reflex traditionnel physiquement proche du D750, il fait par contre l’impasse sur le flash intégré et le grip additionnel dont disposait son prédécesseur.

Nikon D780 : présentation et prise en main

Nikon D780 : le chant du cygne dans la catégorie reflex plein format expert ?

Avec l’arrivée de l’hybride plein format ces deux dernières années, le marché du reflex peine à garder son leadership. Il l’a même perdu en 2019 sur le marché français puisque l’hybride est passé devant (en valeur), de très peu certes, mais devant quand même. Cette situation est critique pour les marques qui doivent faire les bons choix.

Sony a clairement fait celui de l’hybride n’ayant pas de gamme reflex tandis que Canon s’emmêle les pinceaux dans des gammes hybrides et reflex dont on a bien du mal à comprendre la logique. Panasonic doit gérer la cohabitation entre le capteur Micro 4/3 (en fin de développement) et le capteur plein format avec un S1 taillé comme un mastodonte et au tarif peu alléchant.

Fujifilm et Olympus n’ont pas de modèles plein format et Pentax ne sait toujours pas que l’hybride existe.

Nikon D780, présentation et prise en main

le Nikon D780 vu de face avec l’objectif AF-S NIKKOR 24-120 mm f/4G ED VR

Et Nikon dans tout ça ?

Chez Nikon on aime bien l’innovation, mais pas les révolutions. Et l’on regarde les chiffres.

Les Z 6 et Z 7 ont trouvé leur régime de croisière (le Z 6 surtout), le Z 50 commence à faire parler de lui plus que de raison et le virage hybride est assumé. La gamme de boîtiers et d’optiques se renforce de mois en mois, il n’y aura pas de retour arrière.

Mais comme on a des composants dans les tiroirs, des reflex un peu âgés, que glisser les uns dans les autres n’est pas si coûteux et qu’il reste des clients pour cela, on se dit que mettre à jour le cœur de gamme n’est pas idiot.

Le D750 a cinq ans ? Le D610 est en fin de vie commerciale ? Le DF a fait ses adieux ? Le D850 a trop de pixels ?

Prenons ce que l’on peut récupérer du Z 6, glissons le dans un corps de D750 et lançons un reflex qui reprend les points forts de la gamme F plein format tout en laissant à l’utilisateur un petit arrière goût d’hybride qui pourrait l’aider à basculer la prochaine fois (ou l’effet Canada Dry appliqué à la photo …).

Comparaison Nikon D750 vs D780

comparaison Nikon D750 (à gauche) vs Nikon D780 (à droite)

Ainsi est né le Nikon D780, succédant au D750 qui reste au catalogue quelques temps encore, le D780 remplace au passage le D610 (qui ne sera pas renouvelé). Tant qu’à faire, si le D780 peut aussi séduire les amateurs de D500 lorgnant du côté du plein format, c’est un atout de plus puisque l’avenir du reflex APS-C expert est compromis (celui du reflex APS-C tout court aussi).

Ce tableau alléchant pour les inconditionnels du reflex cache toutefois quelques subtilités dont nous allons faire le tour.

Nikon D780, présentation et prise en main

Nikon D780 : le remodelage de la partie gauche est subtil

Nikon D780 : présentation et caractéristiques

Capteur et qualité d’image

Le D780 emprunte au Nikon Z 6 son capteur 24,5 Mp et son processeur Expeed 6. Le système de reconnaissance de scènes utilise toujours les informations en provenance du capteur, du processeur, de la cellule de mesure de lumière pour assurer une exposition optimale. L’ensemble est optimisé par rapport au D750 et devrait s’avérer plus réactif.

La plage de sensibilité démarre toujours à 100 ISO (50 en étendu) et grimpe à 51.200 ISO (204.800 en étendu), tout comme sur le Z 6 alors que le D750 plafonnait à 12.800 ISO. C’est toujours ça de pris.

Nikon D780, écran inclinable

Nikon D780 : repositionnement du commutateur Lv, du bouton I et touche AF-ON

Autofocus hybride …

L’autofocus du Nikon D780, en mode visée reflex, reste classique, c’est le module à 51 points bien connu sur le … D750, assisté d’un capteur RVB à 180.000 points. L’algorithme de calcul de l’autofocus est emprunté au Nikon D5 qui fait pourtant lui appel au module AF à 153 collimateurs. Nikon aurait pu en profiter pour utiliser ce module à 153 collimateurs dans le D780 mais il fallait bien que le D850 garde quelques avantages techniques. Dommage quand même.

Mais alors pourquoi parler d’autofocus hybride ?

L’emploi du terme hybride n’est pas innocent dans la présentation officielle du Nikon D780. Celui-ci utilise en effet aussi le module AF du Z 6, à 273 points et détection à -5 Il (-7 Il en mode AF basse lumière lorsque vous utilisez un objectif offrant une ouverture maximale de f/1.4  ou plus lumineuse.). Ce module propose la mise au point simple comme le suivi continu et le suivi Eye-AF. Je vous le disais, le goût de l’hybride dans un reflex, mais le goût seulement. Car ne vous y trompez pas, il s’agit de l’autofocus en mode Live View uniquement.

Autrement formulé, vous pourrez utiliser ces caractéristiques issues du Z 6 si – et seulement si – vous acceptez de viser avec l’écran arrière tactile en mode Live View. Ce qui au passage permet de dire du D780, positivons, que son mode Live View est enfin utilisable, ce qui n’était pas vraiment le cas de celui du D750.

C’est une avancée indéniable, vous bénéficiez au passage du déclenchement silencieux, mais utiliser l’écran arrière n’est pas du goût de tout le monde, d’autant plus que les afficionados du reflex sont rarement fans de la visée sur écran (sinon ils sont déjà passés à l’hybride). De plus il n’est pas toujours possible d’utiliser l’écran arrière, je pense aux photos de spectacles ou aux prises de vue en extérieur avec une forte luminosité pour ne citer que ces deux situations.

Ceux qui peuvent apprécier ce système sont les vidéastes qui vont enfin disposer d’un suivi AF efficace sur un reflex. Sauf que les vidéastes sont pour la plupart déjà passés à l’hybride qui présente bien d’autres avantages pour eux.

Obturateur

Le D780 dispose d’un obturateur de reflex traditionnel capable de grimper au 1/8000 ème de seconde (1/4000 ème pour le D750). La cadence rafale est de 7 vues par seconde en visée reflex et de 12 vues par seconde en visée Live View (avec mode silencieux possible). Le temps de pose maximum est de 900 secondes, ce qui devrait vous permettre de réaliser des photos nocturnes et des filés sans grande difficulté.

Nikon D780, obturateur

l’obturateur mécanique du Nikon D780

Mode vidéo

Bien que le reflex ne soit plus le choix du roi pour les vidéastes, le D780 ne pouvait pas passer à côté de la 4K. Il propose donc les formats 4K et Full HD à 24, 25 et 30 images/seconde sans recadrage. Le flux de sortie est disponible en 10 bits 4.2.2. sur un enregistreur externe Atomos.

Le D780 dispose également d’un format vidéo HDR HLG à la dynamique étendue, ce flux vidéo est visualisable directement sur un téléviseur ou un écran compatible. Notons l’absence du format ProRes RAW, celui-ci est réservé aux hybrides, on vous l’a dit, l’avenir c’est eux.

Nikon D780, présentation et prise en main

Nikon D780 : l’écran arrière tactile inclinable

Fonctions annexes

Le D780 autorise le focus staking et la numérisation de diapositives via l’adaptateur Nikon ES-2. Il dispose d’un système de réglage fin de l’autofocus qui permet d’enregistrer deux valeurs de focale différentes pour un zoom, une bonne chose puisque s’agissant d’un reflex il est toujours soumis aux problématiques de back et front focus à l’inverse des hybrides (je me répète mais pour ce qui est de la précision AF, l’hybride a de vrais atouts que seul le mode Live View a sur les reflex).

Nikon D780, présentation et prise en main

remarquez la disparition des modes scènes sur la couronne supérieure gauche

Ergonomie, dimensions et autonomie

Le D780 reprend la présentation du D750, à quelques détails près comme la disposition des contrôles arrières (le commutateur Live View remonte, la touche Info descend, une touche AF-ON remplace la touche AE_L/AF-L). Exit par contre le joystick AF du Z 6 ou du D850, il faudra vous contenter du pad arrière pour déplacer les collimateurs AF.

Le flash intégré du D750 disparaît également, dans la pratique ce n’est pas une grosse perte et cela permet de proposer une étanchéité supérieure (comme sur le D500) mais voir retirer quelque chose d’un modèle à l’autre est toujours critiquable (et critiqué). Sachez, puisque l’on parle des manques, que le D780 ne pourra pas utiliser de grip, aucune connexion n’est en effet disponible.

Parce qu’il y a quand même quelques bons points, le D780 conserve deux emplacements pour cartes mémoire SD UHS II, il intègre un module Wifi et un module Bluetooth et est compatible avec l’application mobile Snapbridge pour le transfert automatique des photos sur smartphone (en JPG et RAW, en mode Bluetooth basse consommation).

Nikon D780, emplacements deux cartes mémoire SD

Nikon D780 : les deux emplacements pour cartes mémoire SD UHS II

L’écran arrière est tactile et inclinable (mais toujours pas orientable en latéral), il autorise les prises de vue bras levés comme appareil proche du sol, en mode Live View.

Nikon D780, écran inclinable

le dessus du boîtier est plus compact du fait de l’absence de flash intégré

Les dimensions sont proches de celles du D750, le D780 mesurant 143,5 x 115,5 mm (140,5 x 113 pour le D750), c’est un peu moins que le D850 (146 x 124 mm).

Utilisant la batterie Nikon EL-EN15b avec recharge possible via le port USB, l’autonomie est annoncée pour 2260 vues, et la compatibilité est assurée avec les batteries EN-EL15 des générations précédentes (sans recharge USB).

Nikon D780, batterie Nikon EN-EL15b

Nikon D780 : le logement pour la batterie Nikon EN-EL15b

Tarif et disponibilité

Le Nikon D780 sera disponible dès le 23 janvier 2020 au tarif public boîtier nu de 2.499 euros. Un kit avec l’AF-S NIKKOR 24-120 mm est prévu mais non tarifé encore.

Nikon D780, écran inclinable

Nikon D780 : pas de modification côté gauche vs. le D750

Premier avis sur le Nikon D780

Evolution logique du D750 dont il reprend la philosophie, le Nikon D780 vient assurer l’entrée de gamme reflex plein format Nikon et répondre à la demande de ceux qui souhaitent un reflex polyvalent doté des dernières technologies Nikon. Il a pour lui le capteur et l’AF Live View du Z 6 ainsi que le processeur Expeed 6. L’AF en visée reflex reste toutefois inférieur à celui du D850 (à 153 collimateurs), la compacité ne progresse pas face au D750 et quelques manques pourront se faire sentir (flash intégré, grip).

Facturé à sa sortie à 300 euros à peine de moins que le D850 qui a déjà connu plusieurs baisses de tarifs, le D780 devra relever un pari difficile, convaincre les adeptes du reflex qu’un entrée de gamme, certes expert, ne vaut guère moins cher que le meilleur reflex du moment qu’est le D850.

Face au Nikon Z 6 le défi est encore plus grand puisque l’écart de prix avoisine les 700 euros en faveur du Z 6 (qui a lui aussi connu quelques baisses).

Vous êtes alors en droit de vous poser la question : faut-il encore investir dans un reflex alors que l’hybride représente l’avenir de la marque ?

Si vous avez déjà un parc d’objectifs Nikon F ou compatibles conséquent, que vous êtes un irréductible de la visée reflex, que vous ne faites qu’occasionnellement de la vidéo, que la visée à image réelle et le déclenchement silencieux en toutes circonstances ne vous intéressent pas, le D780 peut être un bon choix face au D850 plus gourmand en espace de stockage.

Si vous comptez passer au plein format en venant de l’APS-C, que vous n’avez pas ou peu d’objectifs Nikon F et que votre budget est un peu serré, le Nikon Z 6 me semble un meilleur choix, comme peut l’être le D750 tant qu’il est disponible puisque il vous coûtera 1.200 euros de moins que ce D780 (tarifs janvier 2020).

Nikon ne pouvait pas passer à côté du renouvellement de sa gamme reflex, le D780 a la lourde tâche d’assurer la succession d’un modèle fort apprécié dans le segment entrée de gamme plein format, l’avenir nous dira s’il réussira ou non à emporter l’adhésion mais il va lui falloir jouer serré.

Source : Nikon France

Partager cet article sur les réseaux sociaux

SHARE TWEET PIN
comment utiliser le catalogue Lightroom - tutoriels vidéos

About the Author

Jean-Christophe Dichant
J'ai créé Nikon Passion en 2004 pour partager ma passion. REJOIGNEZ MA LISTE DE CONTACTS PERSOS et recevez des conseils pratiques et motivants.

Merci de remplir les champs ci-dessous pour laisser un commentaire.

Votre commentaire

Votre adresse email ne sera pas publique.


*


67 Commentaires sur "Nikon D780 : un cœur d’hybride dans un reflex (très) traditionnel"

  1. si je peux me permettre quand j’entends parler du d500 et qu’on a l’habitude de l’utiliser dans son domaine de jeu la photo sportive et que l’on connait un peu les hybrides nikon z50 ou z6 on est- encore loin du compte coté réactivité de l’autofocus le d500 est encore loin devant il n’y a guerre chez les hybrides qu’un alpha 7 ou 9 pour etre au niveau mais beaucoup plus cher et avec une autonomie restreinte 700 photos quand un d500 plus grip mbd17 + bl5 et une batterie en el18 en est aux alentour de 2500 meme si les ventes du d500 diminuent il reste encore un boitier de 1er choix

  2. mon coeur continue de balancer entre les 2 boitiers

  3. Bonjour,
    Ce Nikon D780 signe une belle évolution, celle d’un module AF spécifique au Live view. C’est ce qu’il manquait en street photo et en combinaison avec un 16-35 de la marque (avec VR) on a un outil bien aussi performant qu’un appareil hybride. Pour les autres types de photos en général il fait le job comme un D750 / D610 / D600 et avec la même qualité d’image. Ce capteur 24mpix, même lifté pour D780 et Z6, est toujours la même valeur sûre chez Nikon. J’utilise toujours avec plaisir une visée optique reflex, sans filtre entre mes yeux et les sujets photographiés. J’apprécie le focus stacking et la possibilité de numériser des négatifs (Appelé à tord numérisation de diapositives dans l’article). Cette amélioration fine remet à jour cette ligne d’appareil relativement compacts, capables de fournir des images, au moins aussi bonnes, que celles issues d’un hybride. La technologie hybride a été amenée par des firmes qui n’ont pas de culture photographique et qui n’ont pas de savoir faire optique et mécanique (prisme, viseur, lentilles…). Nikon, Canon, ont bien été obligés de suivre cette tendance commerciale… qui n’a rien d’une amélioration en matière de photographie. On aurait pu imaginer un engouement, plus justifiable, pour de l’appareil numérique télémétrique avec le même argument ne pas mettre en action un miroir… mais qui garderait l’essentiel, LA VISEE, naturelle et sans filtre. Moi je rêve en contre courant, d’avoir un reflex numérique avec le prisme de visée à la hauteur d’un ancien F3 HP ou F3 à viseur DA-2… L’avenir, le marketing, et l’ignorance de masse me donnera sûrement tord…

    • Nous avons les mêmes rêves ! Chacun fait ses choix en fonction des ses propres critères, ce qui n’est pas critiquable, mais les miens ne renoncent pas non plus la visée reflex ou télémétrique « naturelle et sans filtre » car aucun hybride essayé à ce jour n’a pu s’en approcher. La visée « Live vue » sur un écran inclinable trouve pour sa part une justification pour une utilisation en hauteur à bout de bras ou au raz du sol. La facilité de visée apportée compense bien le manque de qualité et son usage est exceptionnel.

  4. Bonjour, j’ai un Nikon D500 depuis 3/4 ans maintenant,j’en suis très content toutefois je voudrai savoir si dans cette gamme de prix on trouve mieux maintenant, peut-être en hybride mais la différence se trouve où exactement avec les hybrides qui sont sur le marché ? Cordialement

    • L’APS-C expert pro est en perte de vitesse, remplacé petit à petit par l’hybride. Le Z50 chez Nikon par exemple et les modèles à suivre. Mieux vaut garder le D500 pour le moment et attendre de voir ce qui arrive dans l’année.

      • Je me range à cet avis , pour ce qui concerne la question de Gérald. Comme je l’ai expliqué dans mon commentaire précédent, j’ai changé mon D500 pour des raisons personnelles relatives à mon utilisation spécifique. Pour autant, même si comme le précise JC Dichant, l’APS-C expert est en perte de vitesse(ceci est conforté par les chiffres des ventes publiés sur Nikon Passion). Pour autant à mon modeste avis, il faut raison garder et ne pas se précipiter. Le D500 est un fabuleux boîtier qui peut, sous certaines réserves, combler de satisfactions tous ses utilisateurs. Néanmoins, l’avenir le dira, il subira probablement des baisses de tarifs, se répercutant sur sa côte en occasion.

  5. A mon avis PENTAX a fait le bon choix,,, car rapport qualité prix,,, et avec la généralisation des hybrides,, c’est cette marque qui risque de polariser les inconditionnels du reflex dans les années qui viennent !! Mais ce n’est que mon avis ..

    • Le problème de Pentax, c’est la gamme d’optique peu développée, surtout pour certaines focales. Sans ce gros handicap, ils possèdent à mon sens de bien beaux atouts : des reflexs à capteurs stabilisés.

  6. Bonjour (bonsoir),
    Je ne peux m’empêcher de revenir pour quelques réactions. Que ceux que je pourrais agacer me le pardonnent.
    Oui, les internautes modérés ont raison, ce D780 ne peut pas être un mauvais APN compte tenu du savoir faire Nikon… Mais, non il ne me « fait pas vibrer » compte tenu, d’une part, des choix technologiques qui semblent plus dictés par les gens du marketing que par les ingénieurs et, d’autre part, parce que étant « Nikon passionné » je revendique ma part de subjectivité. Oui, le faible tirage mécanique et le diamètre de la monture Z sont prometteurs. Oui, l’AF des hybrides paraît séduisant. Mais, pour moi, ils ne sont pas chargés de la part d’histoire et de rêve du Nikon F ou du Nikkormat… C’est aussi cela la passion et peut-être que cela construit autant l’image d’une marque que les spécifications techniques. Quand la passion règne, la déraison et, hélas, parfois la haine ne sont pas loin…
    Pour le prix, je ne sais pas si ce D780 est cher par rapport aux marges de Nikon ou aux investissements en R&D, mais il est cher par rapport à mon pouvoir d’achat n’étant ni « gros marcheur » ni « premier de cordée »… A l’arrivée du D750, j’ai eu très envie de l’acquérir, le rêve rencontrait les spécifications techniques. Ce D780 me laisse assez indifférent si ce n’est qu’il semble annoncer des choix stratégiques et techniques de la part de Nikon qui m’inquiètent un peu lorsque je voudrai renouveler ce D750 qui me satisfait encore pleinement. Mon rêve porterait plutôt sur le D850 que je perçois, lui, comme un « vrai » réflex et au vu des tarifs qui deviennent plus raisonnables qu’à sa sortie (toujours pour ma bourse…). Mais est-ce que je ferais de meilleures photos ? Autant de paramètres objectifs et subjectifs qui ne semblent pas entrer dans l’équation pour Nikon.
    Dernier point et après j’essaie de me taire. En réponse aux contributeurs qui souhaitent plus la bienveillance que l’invective, ils ont raison mille fois. Que les autres lisent ou relisent André Comte-Sponville ! Même si je ne partage pas tous les avis de M. Dichant (et c’est heureux pour la diversité et la pluralité), je suis heureux de l’existence de son site, partage sa « Passion Nikoniste » et le remercie pour cela. Après, je me demande où il trouve le temps de faire de la photo « pour lui », la passion ça dévore.
    Bien cordialement et passionnément.

  7. Bonjour a vous tous
    Le D750 et un bon reflex le d780 ne peux pas être un mauvais reflex avec les amélioration apportés .
    Le prix c est du grand n importe quoi et c est cela le seul problème.
    Nikon va dire a vous voyez on ne vend plus de reflex et hop tout le monde a l’hybride
    Plus de reflex ,changer toutes vos optiques passer en monture z .
    Et cela énervé un peu les nikoniste.
    Mais Jean Christophe ni est pour rien sont site et une mine d info pour les débutants.
    Par contre Jean Christophe je pense que le cygne il faut continuer a le laisser flotter sans trop le faire chanter.
    Il y a la place pour les reflex et les hybrides ce qu il faut au reflex c est plus de connectivité.
    Vue a la vitesse ou progresse les téléphones portables c est plutôt la que vient le danger .

  8. Le D750 et un bon reflex le d780 ne peux pas être un mauvais reflex avec les amélioration apportés .
    Le prix c est du grand n importe quoi et c est cela le seul problème.
    Nikon va dire a vous voyez on ne vend plus de reflex et hop tout le monde a l’hybride
    Plus de reflex ,changer toutes vos optiques passer en monture z .
    Et cela énervé un peu les nikoniste.
    Mais Jean Christophe ni est pour rien sont site et une mine d info pour les débutants.
    Je pense par contre que le cygne il faut continuer a le laisser flotter sans trop le faire chanter.
    Il y a la place pour les reflex et les hybrides ce qu il faut au reflex c est plus de connectivité.
    Vue a la vitesse ou progresse les téléphones portables c est plutôt la que vient le danger .

  9. Bonjour à vous tous,
    Que de critiques négatives pour ce nouveau D780 !
    Certains oublient qu’il faut plusieurs années pour développer un D780. Le marché (reflex versus hybride) n’était pas le même qu’aujourd’hui.
    Je pense que Nikon prévoyait un remplaçant pour le D750 avec un fort volume de vente. Malheureusement le marché s’est orienté vers les hybrides pour certains. Le volume étant plus faible, le prix est plus élevé pour amortir toutes les phases de conception et de fabrication. La situation financière particulière de Nikon doit aussi influencée le prix de vente du D780.
    Je ne pense pas que Nikon prévoyait de vendre ce D780 à ce tarif mais il a était pris de cours par l’évolution du marché de la photo. La question qu’a du se poser Nikon est : doit-on annuler sa commercialisation et mettre dans perte et profit le dévelopement ? ou pensons-nous que le D780 trouvera son public ? pas facile de réponse …
    Je pense également que la conclusion de JC est légerement (TROP) orienté Z6. Je n’ai pas encore vu de preuves flagrantes que le Z6 fait de meilleures photos. Je prévoit d’ailleurs que Nikon risque de sortir un Reflex en monture Z 🙂

    • En parti d’accord.

      Je ne comprends d’ailleurs pas comment on pouvait attendre un D780, moins cher à sa sortie que le D750, qu’il remplace, dans le contexte actuel ( commencé l’an passé ), de montée annoncée des tarifs chez toutes les marques …..

      Moi je vois, un replaçant, plus évolué ( avec quelques manques, des avancées innovantes sur un reflex – on peut je suis d’accord discuter des + et des – et de tout ce qui va avec ), à un tarif équivalent de sortie …..

      Non ?

      • Tout à fait en accord avec vous, ce D780 semble etre le remplaçant du D750 avec des plus d’innovations.
        Pour ma part, j’ai un D850 (qui remplace mon vieux D200) et je ne connait pas le D750. Donc, difficile pour moi de commenter les +/- du D780. Je n’ai d’ailleurs pas d’avis particulier sur ce nouveau boitier.
        Je tentais juste modestement d’essayer d’expliquer que ce genre d’appareil ne sort pas du jour au lendemain mais demande des années de développement, et qu’entre la décision de développer un remplaçant du D750 et sa commercialement, le marché a changé … et que les prévisions de départ ne sont plus les mêmes probablement.

        • Bien sûr, Frédéric.
          Sommes raccords.
          .
          Perso, j’ai un D750 …. qui commence à me limiter sur certains points, dans ma pratique principale ( basket en salle ).
          J’ai rapidement lorgné sur le D850 ….
          Mais j’ai fini par conclure ( conclusion totalement perso, par les analyses de tout ce que j’ai pû lire – je ça me trompe peut-être, mais je n’ai pas sû trouver les arguments pour le contraire ), qu’il ne serait pas mieux sur un point crucial : les Hisos en lumière faible et artificielle ( en particulier, celle qui caractérise les salles que je pratique ( je m’explique d’ailleurs en partie ainsi, l’éternel débat D850 Bon – mauvais en Hisos – reflexion personnelle )).
          Jamais sû trouver la possibilité de le tester moi même ….
          Je vous donc d’un oeil intéressé, hors tarif, je l’avoue, ce D780.
          Il m’apporterait les ptits plus des Z et des reflex lignée D850 …. ( que je pourrais détailler ici ).

          Je ne crie pas au miracle …
          Mais pas non plus à la fumisterie….

          On se trouve dans une société ne jurant plus que par le sensationnel, le choquant … la haine gratuite, la jalouserie, l’égoisme ….

          C’est navrant je trouve.

      • Et je remercie JC pour son blog. Je sais le travail que cela représente et les heures passées devant un écran pour maintenir ce site et je lui suis très reconnaissant.

      • Je vais tenter de vous expliquer la déception qui accompagne bons nombre d’utilisateurs de reflex Nikon, notamment moi.

        Les critiques me semblent pour une fois plutôt unanimes, je n’ai pas encore lu quelques parts une personne qui serait rêveuse ou ébahie des caractéristiques/prix de ce boitier. Habituellement, la sortie d’un nouveau boitier apporte un plus à une catégorie de photographes, apportant des améliorations intéressantes, amenant probablement une réflexion sur le changement de boitier ou non. Le D500 a apporté cette réflexion, comme le D750 à l’époque, le D850 récemment voir les deux Z. Mais là, je pense que c’est différent et que Nikon est à côté de la plaque. Non pas que ce boitier soit mauvais, il reprend des bases solides du D750/Z6 mais son positionnement tarifaire me semble à l’Ouest.

        Je ne vois pas l’intérêt de comparer le prix d’un D750 à sa sortie avec celui de ce D780 tout simplement parce que le choix entre un D750 à 1200€ et un D780€ à 2500€ est à faire en 2020, pas en 2014 à la sortie du D750. Car oui, en 2014, si on avait eu le choix entre un D750 et un D780 aux prix de lancement, le D780 aurait pu s’imposer sans trop de soucis. Sauf qu’on est en 2020, qu’il y a 1300€ d’écart entre les 2 boitiers et si peu de différence justifiant le gouffre d’écart en placement tarifaire. Soyons concrets, pour le double de prix, on a un obturateur qui permet de passer à 1/8000 au lieu de 1/4000, un live view améliorer, certainement un meilleur traitement AF et un double slot. On perd le flash intégré (et peut-être avec la possibilité de piloter un flash déporté sans module spécifique), on perd la possibilité d’ajouter un grip et surtout on perd 1300€… Pire, comme le dit M. Dichant, il se retrouve en face de boitier bien plus avant gardiste niveau tarif, et ce au sein même de Nikon avec le D850 et Z6.

        Pourtant, il suffisait de pas grand-chose pour faire le boitier de la décennie, ils ont tous sur étagères, déjà développé et éprouvé avec notamment un super module AF et une stabilisation qui trouverait sans problème la place dans ce boitier avec le même capteur que le Z6. Ou alors, il suffisait d’avoir un placement tarifaire plus cohérent avec le marché, surtout avec un marché en déclin. A 1500/1600€, c’était cohérent.

        Ceux qui achèteront le boitier pourront faire de super photo, le boitier est top mais ça ne me semble pas une bonne affaire.

        • D’accord à 100%! Ce D780 n’est pas un mauvais boîtier mais il représente une grosse déception pour beaucoup de fidèles clients Nikon! Et à ce tarif c’est un futur bide commercial…

  10. je suis les commentaires suite à la présentation de ce boitier et celui de james est édifiant on peut penser ce que l’on veut et critiquer la politique marketing de nikon c’est une chose mais remettre en cause le blog et les articles de jean Christophe qui nous donne des informations , des conseils et bien plus encore ce n’est vraiment pas objectif , donc je tiens à remercier jean christophe pour tout son travail en attendant de voir ce que james sera capable de faire de son coté puisqu’il a des idées il parait

    • Yep itou, pour remercier de ce que JC fait.
      Chacune ou chacun est libre d’adhérer ou non, au point si il le juge, de ne plus venir …..
      Pas plus compliqué.
      J’suis atteré aussi, et c’est devenu chose commune un peu partout, de ce genre d’interventions ….. à charge, haineuse …..
      Cela semble devenu une mode ……
      Allez comprendre.
      .
      Il y a aussi, les commentaires inutiles, sans lien direct , etc …..
      Les commentaires de ce qui détiennent LA vérité, le reste étant bête, idiot, etc …
      Les commentaires orientés, par ceux qui ne jurent que par leur pratique, leur point de vue …. Des sachants universels, où des personnes cherchant à se rassurer dans leur choix …. je me le demande toujours ^^

      Un phénomène unique, que l’humain.
      Et dont je fais parti 🙂

  11. Je suis avec mon Nikon 7100 qui me surprend toujours.

    • Je regrette fortement d’avoir vendu le mien.
      C’est un très bon boîtier.
      Mais comme je devais faire des choix stratégiques sur le plan financier…
      Bonne continuation à toi avec ce bon boîtier.

  12. Vous avez crée ce blog pour (vous) « aider à faire les bons choix, bien utiliser votre appareil photo et apprendre la photo ».
    Il s’agit de publireportages basés sur des notices techniques sans analyses ni angles et, des tests photo peu inspirés. Quelques pics contre la concurrence mais aucune, contre (par exemple) la nullité de la force de vente Nikon France (un ex de Tamron présentait le Z7 à sa sortie et ne connaissait pas le focus peaking…) et du SAV Nikon France (appareil perdu en route, enquête tardive et délai de plus d’un mois pour réviser l’appareil). Dur de peindre la réalité d’un parc d’attraction où tout le monde il est beau… je vous comprends… Dilemme.
    Pour les fans de Nikon, le problème majeur du Z6 est la visée hybride mais il ne vous enlève pas pour autant votre créativité.
    Idéalement pour la visée et la composition un rollei ou un hasselblad sont recommandés. Le reflex est un compromis (bon viseur mais petit) depuis sa création.
    Autres points négatifs customisation réduite des menus (traduire impossibilité de faire des menus personnalisés créatifs) et des petits soucis de condensation et d’ électroniques.
    Pour le reste le Z est génial. Il est moins encombrant que le DF, il est beaucoup mieux défini avec de meilleurs écarts de contraste (si tant est que l’on sache travailler en RAW). Le Z6 est muet comme une carpe et beaucoup moins lourd – et quand on s’en sert tous les jours en extérieur 6 heures par jour, on n’a pas mal au cou et aux poignets alors qu’avec un D850.
    Pour les optiques j’utilise une Z (35mm), une G (85mm 1.8) et une AIS, 105mm 2.5 (cela existe une ouverture de 2.5) qui a un rendu exceptionnel (modelé) avec le Z6.
    Niveau autonomie, avec deux batteries on tient la journée. Le Grip alourdit mais il y en a qui aiment (le mode rafale est extra-performant sans accu).
    En résumé D5, D850 ou Z6 et Z7. Et en aps-c le D500 – pour remplacer D200, D300 etc.
    Le reste… c’est bon pour ce type de blog qui crée de l’actu mais ne parle pas de photo et encore moins de passion.
    Très en vogue « influenceur » ce blog touche le fond mais n’a aucun fond.
    Revenez au début du web ; faîtes simples en faisant un simple fil d’actualité avec relayant les communiqués de la maison mère. De l’info commerciale sans commentaires. Merci.

    • Je me permettrai de continuer à faire ce que j’ai envie de faire. Pour le reste, il y a plein d’autres sites qui font bien mieux, je ne cherche pas à les égaler.

    • Cher Monsieur,
      Si ce site ne vous sied pas, personne ne vous oblige à le consulter.
      Je pratique la photo en « amateur averti » depuis 40 ans. Toujours en Nikon. Argentique (diapo que je développais moi-même, et oui, pas besoin d’être pro pour ça) puis numérique. Ce site et Jean-Christophe m’apportent les compléments et infos que je recherche et dont j’ai besoin.
      Je n’attends pas de ce site qu’il m’apprenne à faire de la photo, ni ne « m’influence » sur mes choix, mais qu’il véhicule de l’info et des conseils. Je trie ce qui m’intéresse ou pas.
      Avec mon D750, j’utilise toujours mes « vieux » objectifs Nikon (28 mm f:2.8 et zoom 75-150 f:3.5 constant), en mode manuel bien sur puisque pas AF, avec le 50mm f:1.8 AF de Nikon.
      Tant que je pourrai, je ne changerai pour rien avec un hybride à visée numérique (pas si génial que ça contrairement à ce que vous écrivez et question de choix perso !!!), même pour une question de poids. Quand je pars en rando en montagne avec le soleil au zénith et en pleine poire, je le préfère largement à un hybride . Et je n’ai pas mal au cou, ni au poignet. Question d’entrainement…
      Et avec une batterie, je tiens plusieurs jours sans recharger.
      Ensuite, je travaille les fichiers RAW avec Luminar 3 et/ou PhotoShop Élément (+ Aurora HDR 2019 dans certains cas particuliers), puis sauvegarde en TIFF (pour rester en 16 bits).
      Mon cher James, la critique est aisée! Moins facile de rester humble.
      Et encore merci à JCD pour ses communications.

  13. Bonjour et merci de cet article qui offre à réfléchir…
    J’en suis toujours à mon increvable D200 et j’hésite, j’hésite…
    Continuez, en tout cas, à nous abreuver !

    • Comment dire j’ai un D700, 90 000 déclenchements 6 ans de photos dessus avant un D80 un D50 un F801 un rolleiflex
      j’ai eu envie de me dire je vais regarder pour le changer et mon choix est aller sur un d750 à 1000 euros neuf. Comment dire au bout d’une heure je me suis dit j’ai fait une erreur. et là j’ai commencer à lire le manuel et comment dire c’est du plaisir les prereglages U1 U2 que du bonheur le poids du boitier la gestion du bruit à 6400, beucoup moins bruyant (j’ai pas dit silencieux) un pure bonheur. mais le D780 se sera sans moi surtout à ce prix

  14. Bonjour,
    Concernant l’essai de nouveau FX D780, vous écrivez : « Ceux qui peuvent apprécier ce système sont les vidéastes qui vont enfin disposer d’un suivi AF efficace sur un reflex. »
    Le sujet m’intéresse car, possesseur d’un D750, je regrette de ne pas disposer d’un autofocus en mode video. Pourquoi et comment le 780 fait-il mieux ?

    • Je suppose que c’est parce qu’il a un système double en AF : via le viseur, donc comme un D750, et via le moniteur comme le Z6, il passe alors en mode  » ML  » et c’est possible en mode vidéo ( Le miroir est relevé et c’est comme si il existait plus ).
      Si je dis pas de bêtise dans cette configuration l’AF est identique à celui du Z6 ( Nombre de collimateurs entre autre ).

  15. pour compléter ma réponse et étant possésseur d’un d500 d’un d4 , je viens juste d’investir dans un d700 et son grip nbd10 et l’adaptateur pour la batterie en el 4 qui a juste 28 000 clics pour 500 euros alors quand je vois les specs et le tarif du d780 ca fait juste un peu rire, on se demande ce que fait la direction marketing pour décider de ne pas doter le boitier d’une possibilité de rajouter un grip , je souhaite bon courage aux commerciaux pour vendre ce boitier , pour ma part je vais revendre mon d4 et investir dans un d5

  16. Merci beaucoup pour votre analyse et vos conclusions.
    Passé tardivement de l’argentique (Nikon FE2) au numérique; en commençant par un D60; aujourd’hui j’ai un D7200 et un D750 pour être en plein format. Rien à voir d’ailleurs avec le DX.
    Je ne vois pas ici l’intérêt pour moi d’un D780 qui ne m’apportera rien (la vidéo je la fait avec un caméscope ultra léger en full HD).
    D’autre part, tant que je pourrai je resterai à la visée « réflex ». Donc exit pour le moment le passage à l’hybride. La visée réflex est pour moi un incontournable (photos de spectacles, de paysages avec utilisation d’un filtre polarisant). La visée par écran interposé me fait penser à tous ceux qui prennent des photos avec leur tablette 🙂 ou leur « smartphone ».
    Perso, l’hybride avec sa visée « numérique » ne m’apparait pas comme un progrès; mais plutôt comme un changement « commercial » pour programmer l’obsolescence du réflex (pognon is pognon, business is business…).
    Sur mon D750, je me sers de la visée écran que dans les cas extrêmes (dans la foule, visée basse, besoin de prendre de la « hauteur »); le + du D780 ne m’apporterait donc pas grand chose pour 1000€ de plus.
    Je me rappelle un remarque que j’ai entendu cet été dans un restaurant à Collioure d’une ado qui a dit à son père en voyant mon D750 sur la table: « regarde papa y a un photographe professionnel à la table d’à côté »…
    Encore merci pour cet article très instructif.

  17. j’aimerais savoir s’il est possible de rectifier l’exposition, dans le menu, comme sur le D500?

  18. Salut Jean Christoph !
    Merci beaucoup pour l’exposition de D780.
    Jusque une petite question : est ce que le D780 est plus meilleur que le D500?
    Merci

  19. Bonjour,
    Possesseur (assez heureux) d’un D750 et d’un D7200, j’ai bondi pour voir ce que Nikon nous avait concocté avec ce D780. J’ai donc lu avec plaisir et attention l’article de M. Dichant ainsi que les commentaires l’accompagnant.
    En résumé je partage le désapointement perceptible chez l’un comme chez les autres. Possédant un parc optique (plutôt Sigma mais pas que…) de 8 objectifs en monture F, je ne sais pas comment je pourrais quitter cet univers sans y laisser des plumes hors de mes moyens financiers. Changer serait jeter à la poubelle des objectifs à plus de 1000 euros pièce pour certains. Du coup, j’attends et arrête mes dépenses sans jamais envisager le passage au Z6. La politique de Nikon me déçoit, me perturbe voire me désoriente. Étant passé de l’argentique au numérique avec un Sony Alpha 100 (pour continuer d’utiliser mes optiques Minolta), j’avais opté pour Nikon car les successeurs à miroirs semi-transparents de l’A100 ne me plaisaient pas. Voilà que Nikon me place dans une impasse du même type mais plus onéreuse puisque je suis plus équipé ! J’espérais un successeur au D750 sans les 47 Mo du D850. Pour moi, le compte est loin d’y être ! 😕😖
    Bref, je suis perdu par l’absence de grip (ou de connexion pour…), le flash intégré qui, outre qu’il peut déclencher d’autres flashes, peut être un bon dépannage. Le 8000ème de seconde ? J’ai dû l’utiliser 3 fois avec mon D7200… La possibilité de recharger via l’USB est un vrai plus qui perd de l’intérêt sans le 2ème accus du grip. Les deux emplacements SD, super c’est bien suffisant pour moi. L’AF ? Celui du D750 me convient dans 95 % des cas si l’on oublie (difficilement parfois) la zone AF bien trop étriquée. C’est mieux sur le D7200 et pour cause. Les 5% sont des portraits d’enfants, l’objet mobile conçu par l’homme à la trajectoire la plus erratique !!! A propos d’AF, pourquoi les collimateurs en croix et les plus sensibles ne sont-ils JAMAIS sur les lignes tiers de l’image ? Parce que ça serait trop commode ? Parce que les ingénieurs ne font jamais de photos ?
    Désolé pour ce « coup de gueule » (assez modéré) mais il me semble aller dans le sens général des échanges que je viens de lire. Comment une marque aussi emblématique que Nikon peut-elle pratiquer de telles politiques suicidaires ? Bien à vous et photographiquement vôtre.

  20. 2999€ le kit avec le AF-S 24-120mm f/4G ED VR
    2499€ D780 seul comme vous l’avez signalé

    Bien à vous, Eric.

  21. à ce tarif ce n’est pas un départ de gamme ce boitier aurait pu être intéressant mais sans grip pas de visée verticale et l’utilisation d’un gros télé à main levée c’est compliqué

    • effectivement, grosse lacune que ce manque de gris vertical, si Nikon cherche encore à séduire ceux équipés en reflex qui trouvent le d850 trop pénalisant ( remplacement par des optiques à jour pour bien nourrir le capteur et du coup, trop cher, même si technologiquement , c’est une bombe); comment ne serais qu’utiliser un 70/200 f2,8 sans gris ? je ne parle même pas des passionnés de chasse photo…. Nikon l’aurai greffé du capteur du D810 et de l’expeed6, des collimateurs du D500 et tout le monde était content, sans compter les économies en termes de coût de développement !

  22. L’absence du grip est rédhibitoire alors que l’absence du flash intégré est une bonne chose à mes yeux (et je peux expliquer pourquoi !). Conclusion, je conserve le D750 (pour moi, ce n’est qu’un 2ème boitier utile, mon boitier principal est un D5).

  23. Très bon article sur la sortie de ce nouveau Nikon D780 ce qui peut « peut-être » surprendre vu le positionnement récent de Nikon sur la gamme « hybride ». Toutefois en « vieil utilisateur » de matériel photographique, toutes marques, tous formats, tous supports confondus , cela n’a pour moi rien de surprenant. Quand on « utilise » le matériel Photo pour ses besoins, attentes etc, on a pas toujours un grand intérêt pour la partie « consumériste » qui depuis de très longues années enrichit l’information de potentiels acheteurs. Certains font confiance à une marque et n’en changent plus(ex Nikonistes, Canonistes, Pentaxistes etc) Bien sûr les évolutions technologiques « au long cours » ont quelques peu fait « bouger les lignes »….Passer de matériels « argentiques » au « numériques » a pu pour certains être « déstabilisant » surtout pour ceux qui ont été de facto obligés de « changer de montures », certains fabricants abandonnant leur monture « traditionnelle » pour l’adapter au « numérique »…On vient d’en voir une évolution chez Nikon avec la baïonnette Z qui pourrait « peut-être » sonner le glas de la monture F mais la sortie de ce D 780 peut au moins provisoirement permettre d’en douter.. Toutefois, je partage l’avis de JC Dichant, il est fort possible que cela représente une sorte de « chant du cygne » de la gamme reflex, dans la mesure où les hybrides Z6 et Z7 combleront les attentes et besoins des utilisateurs sans parler du « trublion » apsc hybride Z50, appareil pour moi « étonnant » et qui remplacera- compte tenu de mes utilisations personnelles et spécifiques mon D500 pourtant positionné dans une autre gamme. L’historique de l’évolution des matériels Photo, a montré que certains boitiers ou marques qui ne déméritaient pas pour autant ni sur le plan performances ni qualités ont été néanmoins boudé par les acheteurs qui sont selon les lois du marché, ceux qui en fait sont les « vrais décideurs ». Le marketing ,ou l’ingénierie même parmi les plus performants, si par nécessité d’adaptation à ce qui « est dans l’air » doivent concevoir des produits s’adaptant au mieux au « gout et aux idées » du Public(selon les « cibles visées-amateurs-professionnels etc) ne peuvent pas à priori miser sur la pérennité de tel ou tel modèle. Nikon pour sa part a l’air de combler les petits vides de ses différentes gammes, le positionnement de ce D780 remplaçant du D750 et aussi du D610 seul « full-frame » abordable au niveau du prix peut donc parfaitement se comprendre, sans toutefois endiguer c’est mon modeste avis, la montée en puissance de la gamme « hybride » « tous formats, puisque le Z50 récent est le premier pas de Nikon sur le format aps-c hybride

  24. Roger,
    Nikon doit renouveler sa production c’et évident.
    Bel appareil, quelques plus et quelques moins comparé au D750 que je possède, je doute que les photos soient meilleures avec un D780 .
    Me concernant il n’apporte rien de plus.
    Tarif trop proche du D850 et trop éloigné du D750 les ventes aurons du mal décoller face également au Z6.

  25. beaucoup d’annonces mais que pour un coté commercial. la facture est trop lourde avec malgré tout des défauts récurrents. prenons l’exemple de l’écran arrière il devrait être totalement pivotant pour une vraie ergonomie….Mixer 2 techniques ne fait jamais bon ménage à long terme. mais c’est surtout le côté matraquage qui m’interpelle chez nikon plutôt que les innovations qui sont distillées au compte goutte sur la gamme. j’ai l’impression que de plus en plus le gap se creuse entre fortunés et le reste du monde. Car même pour un « pro » l’investissement reste aléatoire à moins que d’âtre un techno snob…

  26. Pour ceux qui comme moi ont un D750 et un Z6, c’est clair que ce D780 arrive sur le marché beaucoup trop tard et n’a plus guère d’intérêt, qui plus est à ce prix. Effectivement, il ne peut intéresser que ceux qui ne souhaitent pas passer à l’hybride. Mais à ce tarif là, ils devront patienter un peu avant que ce D780 soit plus « abordable ». Ça me rappelle le France, ce beau paquebot qui n’avait pas anticipé la démocratisation de l’avion… Ce D780 c’est pareil ! Souhaitons-lui quand même de ne pas trop plomber les comptes de Nikon !

  27. Petit rectificatif, le D780 est en EXPEED 6 et le D850 EXPEED 5 contrairement à celui est dit.
    Juste pour corriger cette petite coquille.

  28. Une belle bête qui ne trouvera pas son public
    Prix trop proche de D850
    Prix trop éloigné en faveur du Z6
    Heureusement qu’il ne nous ont pas collé du QXD !

    • « Prix trop éloigné en faveur du Z6 » c’est certainement fait sciemment pour tuer le reflex et nous « obliger » à passer sur les Z, et surtout leur gamme d’objectifs élitiste en prix

      • Oui et non ….
        Je ne trouve ni dans le D850 ni dans le Z6 ce que je cherche ….. du moins ce que je souhaite de mieux face à mon D750 …..
        Du coup ….. me reste le D780 …..
        Où ne pas changer, c’est aussi une possibilité 🙂

  29. Décidément, Nikon déçoit, toujours en retard d’un train. Nombreux sont ceux qui ont attendu des années un vrai successeur du D700, et qui se sont retrouvés face à deux options aussi peu satisfaisantes l’une que l’autre : soit un D750 bridé par le service marketing, soit (un peu plus tard) un D500 pro, mais à petit capteur. Avec 9 ans de retard, voici maintenant celui qui aurait pu être le vrai successeur du D700, mais le temps est passé et l’avenir est à l’hybride. Combien d’années faudra-t-il encore attendre pour que Mr Nikon daigne enfin commercialiser des boîtiers Z avec double port de cartes et une autonomie enfin à la hauteur d’un usage pro ?

  30. « L’autofocus du Nikon D780, en mode visée reflex, reste classique, c’est le module à 51 points bien connu sur le … D750, assisté d’un capteur RVB à 180.000 points. L’algorithme de calcul de l’autofocus est emprunté au Nikon D5 qui fait pourtant lui appel au module AF à 153 collimateurs. Nikon aurait pu en profiter pour utiliser ce module à 153 collimateurs dans le D780 mais il fallait bien que le D850 garde quelques avantages techniques. Dommage quand même. »
    Effectivement, mais ce n’est pas juste « dommage »: le mot est trop faible! Pour ma part, en effet, je dirais plutôt qu’à 2500 euros le morceau, c’est totalement débile de la part de Nikon de ne pas offrir à ses clients ce qu’ils espéraient de ce D780! Je pensais l’acheter, mais je vais en fin de compte me mettre à la recherche d’un D4S d’occasion!

    • D’ailleurs, si je ne me trompe pas, il me semble bien que le module AF à 51 points est apparu en… 2007 sur le D3, non? Incroyable, et pitoyable, de le trouver encore 13 ans plus tard sur une « nouveauté » chez Nikon!

      • C’est triste à dire mais je crois que Nikon peut se préparer à refaire un bide comme celui du D7500, dont le prix a baissé d’un tiers depuis sa sortie et qui malgré ça ne se vend toujours pas… Ce qui nous fait un D780 à 1600/1700 euros dans six mois!

        • Je suis d’accord avec vos estimations, j’aurais dit d’ici un an, mais clairement il descendra vite au dessous de 2K. c’est peut-être pour cela aussi qu’ils le lancent à ce prix là.

  31. Bonjour
    Je viens de changer mon D7100 pour le àd750 a 1000€ en promo chez Digitfoto garantie 2 ans Nikon europe
    J avais dit que cela sentez le remplacent du d750 .
    Je suis super satisfait du D750 surtout a ce prix il a juste un mois
    Par contre je rachette des optiques F compatible monture z avec la bague
    Ex Tamaron 24-70 G2 j ai aussi 150-600 G2

    On ne sait pas encore de quoi sera fait l ‘avenir.

    Mon prochain appareil d780 ou z6 en fin de vie, d ici la on verra plus clair.
    J

  32. Perso je viens de changer mon D700 pour D750. à 1000€ le D750 je pense rester dessus un certain temps (20000 clics à l’année)…

    l’absence du grip est à mon sens une erreur, surtout pour ceux qui ont des grandes mains….
    le flash, perso je l’aimais pour déboucher un contre jour…
    le 1/8000 je trouve ça bien mais est vraiment utilisez, je me suis posé la question (je fais beaucoup de photo de sport) et le sur le d700 je l’ai utilisé rarement au bout du compte, mais bon….
    Clairement comme tout le monde j’attend une chimere un hybride monture F mais bon ….

    • Mais ils ne le feront pas, histoire de bien mettre profond les gens avec la monture Z et de les obliger à changer d’objectif.

      Si demain ils sortent ce fameux hybride à monture F ou reflex avec stabilisation à monture F, ils tuent immédiatement leur gamme Z car il n’y aurait alors aucun intérêt à devoir changer son parc optiques tout en ayant tous les avantages des dernières évolutions.

      Pire, en sortant un hybride en F ou reflex stabilisé en F, ils permettraient aux gens de donner un coup de jeune aux anciennes optiques sans stabilisation VR. On se retrouverait avec des objectifs de 20 ans quasi aussi bon que les dernières productions… Bon la stabilisation ne serait probablement pas aussi bonne car c’est toujours mieux de l’avoir dans l’optique parait-il mais l’idée est là.

      • On peut rêver d’être dans une société vertueuse qui vise au recyclage, la réutilisation et qui dit non à l’obsolescence programmée…

  33. Et bien, un beau boitier qui a le cul entre 2 chaises.

    C’est visiblement un super boitier comme l’est le D750 mais qui n’apporte pas grand chose de plus justifiant de débourser les 1000€ de plus qui le sépare d’un D750. Je suis d’ailleurs d’accord avec vous M. Dichant et j’apprécie votre honnêté en disant qu’il va être difficile de justifier ce positionnement tarifaire par rapport au D850.

    Pourtant ils ont tout pour faire le reflex ultime, tout est développé mais ils ont préféré faire un boitier un peu batard pour ne pas faire de l’ombre aux hybrides. C’est un enterrement par la petite porte. On prenait ce boitier, la stabilisation du Z6 et on avait surement le meilleur des 2 mondes, je signais assez rapidement car je ne veux pas entendre parler des Z et de leur bague FTZ mais je veux bien de leur techno, comme l’obturateur mécanique et la stabilisation.

    Je suis persuadé qu’ils ne le font pas ce fameux boitier reprenant le meilleur des 2 mondes pour ne pas tuer leur gamme Z. Car concrètement, si demain ils sortent un boitier en monture F (hybride ou non) avec la stabilisation, que va t’-il rester aux Z qui imposent sur le long terme à renouveler l’ensemble du parc optique avec des optiques plus chères et pas forcement plus qualitatives ou moins encombrantes…

    • Me suis fait cette réflexion tarifaire …..
      Mais ….
      Peut on comparer le tarif de sorti de ce D780, à celui du D850 qui a bien baissé et très vite …… ?
      Sachant qu’il baissera aussi en toute logique, et qu’il apporte des points supplémentaires face au D850, avec e tête cette technologie hybride pour la visée écran ( sans tenir compte du supplément financier qu’il faut accepter pour un D850, prix des cartes XQD, lecteur et accus /chargeur du D5 si l’on veut l’utiliser au max de ses capacités ) .

      Dans l’absolu, à l’instant T, le tarif freine grandement ……
      Mais ……

      Où, je me plante ? ( et je réagis dans l’émotion, face à ce renouvellement que j’attendais pour des point précis ….. ) ….

      • C’est vrai aussi mais à l’instant T, on peut avoir 2 D750 pour le prix de ce D780 qui a en gros un mode liveview amélioré et on est au même prix que le D850. Obligatoirement ils ont ces 2 paramètres en tête, c’est donc un choix fait sciemment

        • Vrai aussi ^^

          Bien que j’écarte le D850 , personnellement. Pas adapté à ma pratique, sur un point précis.
          Sommes toute, un changement du D750 vers un D780 serait aussi pour trouver/corriger des pots négatifs dasn ma pratique ….. ( j’dois pas être le seul ).

          Au final, sont malins chez Nikon ….
          Laissent le choix pour la dépense, tout en contrôlant le montant de la dépense ….
          Le boitier parfait n’existe pas ….
          Faut investir sur 2 boitiers …
          Ou se contenter d’un seul, en changeant à chaque renouvellement, pour grignoter ci et là, quelques plus ….

          Mince ^^

          • Pas sûr qu’ils soient si malin vu la claque qu’ils prennent depuis quelques années au niveau des chiffres de vente. Le marché photo ne se porte pas super bien et tout le monde souffre (ou presque) mais eux bien plus que les autres, et l’arrivée des Z n’a pas enrayé (pour le moment) cet phénomène. Les autres sont plus réactifs qu’eux. Canon sort de vraie nouveauté (voir le 90D), Fuji progresse dans ses ventes en proposant une offre cohérente et ne bridant pas volontairement les boîtiers (chaque nouveauté boitier, bas de gamme comme milieu de gamme bénéficie des dernières nouveautés parues sur les hauts de gamme). Sony progresse lui aussi en étant en avance technologiquement.

            Franchement, sortir ce D750S, pardon D780 a un prix plus proche du D750 actuel, c’était cohérent dans la gamme et bien vue comme mise à jour.

  34. Pas de possibilité de mettre un grip, pour moi c’est rédhibitoire comme avec les Z. Pas de flash intégré non plus, donc pas de possibilité de commander des flashs à distance, grosse faute sur ce type de modèle de boitier. En ce moment chez Nikon aucune nouveauté ne m’intéresse, je garde mon « vieux » D850 encore un bon moment. Ça me fait faire des économies, pour lorgner chez Fuji ou Canon, voir Sony. En résumé, faire du neuf avec du vieux. Pas très engageant tout ça.

    • Soyons pragmatiques,le nikon d780 est une bonne nouvelle pour les inconditionnels du reflex et qui font de la vidéo.Nikon peut très bien faire perdurer la gamme reflex et hybride et aussi dans toutes les catégories de prix.

  35. Hello,
    Je n’ai pas trouvé l’info, mais je pense que oui ….. a t on bien la possibilité de positionner, en live view, le collimateur tactilement ? ( en mode photo – en mode vidéo ).
    Ma première réaction ( qui réfléchit toujours à changer ou non mon D750 – en rapport à mon utilisation perso, avec ne particulier, le basket en salle, sur des catégories n’utilisant pas des salles pro, côté éclairage – en d’autres termes à f2,8 – isos 6400 j’obtient difficilement les 1/640 ) :
    Chouette !!!!! Le mariage parfait entre reflex et hybride, et quasi ce que j’attendais.
    Je précise bien que je parle de ma pratique, dont je ne fais aucunement une généralité.

    – On va gagner en Hisos. On arrive au niveau du Z6, sans pour autant passer à l’hybride.
    Je lorgnais du coté des D5 d’occas ….. mais pour n’y gagner que les Hisos, vu le tarif occas ….
    Exit les D850 qui ne font pas mieux, à mon humble avis ….. je vois déjà des poils s’hérisser ^^
    Je m’explique …… oui, le D850 fait potentiellement mieux en Hisos et qualité d’image mais ………. pas en lumière artificielle pour moi ( j’entends pas là,  » mes  » lumières de salle de basket ). C’est que je crois avoir conclu de ce que j’ai pû avoir, ( faire rapidement ) en D850 .. … Je me trompe peut être, mais je n’ai rien trouvé à opposer sérieusement à cela.
    Le Z6 …… mouaip ….. la visée électronique, en basket toujours …. pas convaincu. reste pour moi des  » trous  » ….

    – Un poil en cadence de prise de vue – un peu déçu là mais ….. encore une chance tirage : nous reste les 12vps live view …… mais déçu.

    – On obtient enfin un mode live view utilisable et réactif ….. cela faisait parti de mes regrets suite au passage Nikon D750 ( mes besoins Hisos l’avaient emporté ), je le regrettais de feu mon A99, pour, en particulier, les prises ras de sol macro accouplé à l’arrivée du focus peaking, et pour les zozios de marais. Boitier au sol, plus besoin d’un viseur d’angle que je trouvais perso, inconfortable …. mes vertèbres cervicales jubilent.
    – Un AF sommes toute qui devrait être plus réactif et précis ( processeur bien plus performant ), avec là aussi un ptit regret concernant les collimateurs ….. pas d’évolution. Là encore, restera, au besoin, la chance du tirage : la visée live view .

    Le tarif ……. perplexe ….
    Certes, très proche, trop proche du D850 ….( qui cela dit au passage, personnellement ne me convenait pas ) , mais …..
    Mais ……. on reste sur de la SD, pas besoin de se ruiner en XQD et nouveau lecteur de carte, idem pour les batteries ( voir doublement, si on voulait atteindre une cadence de prise de vue max, via les accus du D5 …… ) ….
    Et l’on garde des tailles de fichiers équivalents …..
    Mis bout à bout …… cela gomme pas mal le tarif d’attaque.
    Point de vue perso, toujours, bien entendu, pour ma pratique et ma vision de la chose.

    Alors ….. wait and see, maais d’assez près, me concernant.

    Pis une dernière réflexion …..
    Oseront ils pousser ce concept sur le D6 …….. oO