Comment faire de la pose longue, le guide complet

Faire de la pose longue est une pratique qui attire bien des photographes mais suscite également bien des interrogations. Pour vous aider à bien démarrer, j’ai demandé à Patrick Dagonnot qui a collaboré avec moi sur plusieurs sujets dont le magazine La Chaîne Photo, de partager son savoir-faire.

Ceux qui ont assisté à ses présentations pendant le Salon de la photo ont pu voir le succès rencontré par Patrick. SI vous avez manqué ces conférences, voici la synthèse de tout ce qu’il faut savoir pour faire de la pose longue.

Comment faire de la pose longue, le guide complet

A partir d’ici, c’est Patrick Dagonnot qui vous explique la technique de la pose longue.

La pose longue en photo : la préparation

Quel format de fichier choisir ?

En pose longue, vous ne recherchez pas la vitesse, vous devez prendre votre temps et surtout chercher le rendu le plus qualitatif possible, donc faites le choix du format RAW qui vous apportera la plus grande latitude de traitement après la prise de vue.

Balance des blancs

Grâce au format RAW, vous pourrez ajuster la balance des blancs en post-traitement. Lors de la prise de vue, réglez-la sur automatique.

Réduction de bruit en pose longue

Votre appareil photo est équipé d’une fonction de réduction de bruit en pose longue, à distinguer de la réduction de bruit à la sensibilité. Voici pourquoi.

En pose longue, le capteur d’un reflex génère du bruit numérique lorsqu’il est sollicité pendant une certaine durée, sa température augmente. C’est le cas sur les hybrides aussi dont le capteur image sert de capteur autofocus et est donc d’autant plus sollicité. Ceci n’a aucune conséquence sur la durée de vie du capteur, sur les caméras vidéos il est utilisé sans cesse sans dommage. Sur votre smartphone aussi.

Pour réduire ou supprimer ce bruit numérique, vous pouvez faire une ou plusieurs photos dans les mêmes conditions que la photo « pose longue » (même temps de pose, mêmes réglages) mais en laissant le bouchon sur l’objectif. Ainsi sur ces photos, il ne reste que le bruit. Puis avec un logiciel de traitement d’image approprié, vous superposez ce « dark » (image noire) sur un calque au dessus de la photo, vous passez en mode « différence », ceci a pour effet de soustraire le bruit relevé sur le dark de la photo d’origine.

Patrick Dagonnot, "Eau, fil du rêve"

© Patrick Dagonnot – www.chambrenoire.fr

De façon plus simple, si votre appareil photo est équipé de l’option réduction du bruit en pose longue, il vous suffit de l’activer et l’appareil fait lui-même le « dark ». Il double alors le temps de pose puis soustrait le dark à votre photo. Vous n’avez pas à le faire vous-même sur l’ordinateur.

Cette méthode, plus simple en apparence, présente un inconvénient : en doublant le temps de pose à la prise de vue, elle rend votre appareil photo indisponible deux fois plus longtemps, pour faire la photo puis le dark. Pour une pose longue de 10 secondes ce n’est pas critique. Pour une pose longue de 5 minutes, votre appareil rester indisponible pendant 10 minutes. Cela peut être handicapant. Activez cette option avant toute séance de pose longue si vous souhaitez l’utiliser, sinon revenez-en à la première méthode qui présente l’avantage de ne monopoliser le boîtier qu’une fois pour le dark (tous réglages égaux par ailleurs).

Sensibilité ISO

Puisque le temps de pose est long et ajustable à volonté, réglez votre appareil sur la plus basse sensibilité possible. Selon le modèle d’appareil photo cela peut être 50, 100 ou 200 ISO. Adopter une sensibilité réduite limite d’autant plus le bruit numérique et favorise la qualité d’image finale.

Réglage de l’ouverture

la plupart des objectifs ont une meilleure qualité d’image pour des valeurs d’ouverture comprises entre f/5,6 et f/8, voire f/11. Il vous faut privilégier ces ouvertures pour obtenir le meilleur rendu. Au delà survient le phénomène de la diffraction qui diminue le piqué de vos photos (ce n’est pas vrai qu’en pose longue). Toutefois il vous faut relativiser la gêne induite par la diffraction. Autant en macro ou en portrait, la perte de piqué peut être vraiment gênante , autant en pose longue, suivant les cas, le résultat peut être tout à fait valable.

Les deux photos ci-dessous, faites en pose longue l’une à f/22  et l’autre à f/25, conservent un piqué très acceptable, tout au moins pour des tirages en 30×40 cm.

Patrick Dagonnot, "Eau, fil du rêve"

© Patrick Dagonnot – www.chambrenoire.fr – f/22 – 210 sec.

Patrick Dagonnot, "Eau, fil du rêve"

© Patrick Dagonnot – www.chambrenoire.fr – f25 – 144 sec.

La pose longue en photo : le matériel

Vous n’avez pas besoin de disposer d’un matériel photo professionnel pour faire de la pose longue. Il vous suffit d’avoir le minimum requis pour faire vos premières photos.

Un appareil photo permettant la pose T

La pose T est un mode qui permet de déclencher l’ouverture et la fermeture de l’obturateur manuellement : vous appuyez une première fois pour ouvrir, une seconde pour fermer. L’intervalle de temps entre ces deux appuis définit le temps de pose. Cette option de l’appareil photo nécessite de préférence l’emploi d’une télécommande non fournie avec l’appareil. Selon le modèle de boîtier, vous pouvez aussi utiliser l’application mobile associée, comme SnapBridge chez Nikon.

Un trépied

Choisissez un modèle solide et assez lourd, le poids étant le garant d’une bonne stabilité de l’ensemble. Une solution consiste à choisir un modèle dont l’embase de la colonne supportant l’appareil est munie d’un crochet permettant d’y accrocher son sac photo (voir par exemple le trépied Leofoto).

Des filtres à densité neutre (Neutral Density)

Afin de faire de la pose longue en pleine journée, il vous faut impérativement, pour diminuer la quantité de lumière entrant dans l’appareil, visser des filtres ND (Neutral Density) sur l’objectif. Ces filtres n’altèrent pas le contraste de la scène photographiée, comme vous pouvez le voir sur l’exemple ci-dessous. Apparaît tout juste une légère dominante rosée sur la photo avec filtre montrant par ailleurs que ces filtres ne sont pas totalement neutres. Ces dérives sont facilement récupérables en réglant la balance des blancs sur n’importe quel logiciel de traitement d’image.

Comment faire de la pose longue, le guide complet

© Patrick Dagonnot – www.chambrenoire.fr

Ces filtres sont souvent notés des deux lettres ND suivies d’un numéro. Ce nombre désigne le degré d’opacité du filtre et correspond à la valeur multiplicatrice du temps de pose. Vous pouvez cumuler jusqu’à deux filtres, au-delà, vous aurez un vignettage marqué. Quand vous utilisez deux filtres, leur valeur respective se multiplie :

  • un filtre ND8 et un filtre ND 1000 associés multiplient le temps de pose par 8.000 (8 x 1.000)
  • deux filtres ND 1000 multiplient le temps de pose par 1.000.000 (1.000 x 1.000)

Nous verrons plus loin comment calculer le temps de pose.

Des accessoires pratiques

Le matériel qui suit n’est pas à proprement parler indispensable mais peut se révéler appréciable pour une pratique régulière :

  • une calculatrice, un modèle simple qui vous permet de réaliser les divisions et conversions nécessaires pour calculer le temps de pose,
  • un chronomètre, un modèle simple suffit.

Votre smartphone peut servir de calculatrice et de chronomètre, attention toutefois à en garder la batterie chargée sans quoi vous perdrez l’usage de toutes ses fonctions.

  • une batterie supplémentaire pour votre appareil photo.

Quand votre appareil reste en pose pendant une dizaine de minutes, votre batterie travaille en arrière-plan afin de fournir au capteur l’énergie nécessaire pour capturer la lumière de la scène. La batterie se décharge rapidement . Si vous souhaitez poursuivre votre séance, prévoyez des batteries supplémentaires.

  • un chargeur allume-cigare

Cet accessoire vous permet de recharger vos accus en voiture et de poursuivre sereinement vos prises de vue (par exemple le chargeur Chargeur Pro Cube 2 Hähnel).

  • un treillis ou une veste chasseur pleine de poches, pour tout avoir à portée de main.

Enfin dernier conseil : la photo, plus encore en pose longue, est une pratique assez statique. Si vous faites une séance de bon matin, prévoyez des vêtements chauds.

La pose longue en photo : comment calculer l’exposition

Voyons le détail du calcul de l’exposition pour une pose longue en prenant pour exemple la photo ci-dessous réalisée sur la côte atlantique.

Comment faire de la pose longue, le guide complet

© Patrick Dagonnot – www.chambrenoire.fr

La mesure de lumière sans le filtre avec une ouverture à f/9 me donnait 1/10e s.

J’ai décidé d’utiliser deux filtres, un ND8 et un ND1000, qui me permettaient de multiplier le temps de pose par 8.000. Cette valeur sera adaptée en fonction du ou des filtres que vous utiliserez. Pour un ND400, vous multiplierez par 400, pour un ND400 et un ND8, vous multiplierez par 3.200, etc.

Ici, ça nous donne le calcul suivant : 8000 x 1/10=800 secondes

Il ne reste plus qu’à effectuer une conversion en minutes -secondes. Divisez 800 par 60, vous obtenez 13,33 (d’où l’intérêt de la calculatrice). La valeur entière (13) correspond aux minutes. En revanche, il faut multiplier la valeur décimale (0,33) par 60 pour obtenir les secondes : 0,33 x 60 = 19,8.

On obtient un temps de pose total de 13 min 20 sec.

La pose longue en photo : la prise de vue

Ça y est, vous êtes sur le lieu de prise de vue et les conditions sont idéales. Comment procéder ?

Avant toute chose, votre appareil doit être monté sur le trépied, vous éviterez ainsi de faire une mauvaise manip et de le faire tomber.

  • posez votre trépied,
  • faites votre cadrage,
  • faites la mise au point (en manuel ou en autofocus, peu importe).

Une fois la mise au point effectuée, désactivez l’autofocus de façon à ce que le boîtier ne change plus la valeur fixée.

Cette première étape passée, réglez votre ouverture tel que précisé plus haut puis faites une mesure de lumière. À ce stade, je vous conseille de faire une photo test sans les filtres afin de vérifier que la mesure de votre appareil ne se trompe pas (il serait dommage de faire une pose de 10 minutes pour s’apercevoir au bout du compte que votre ciel est cramé à cause d’une mauvaise mesure de lumière). Suivant ce que donne la photo test, faites les ajustements nécessaires afin d’obtenir une photo correctement exposée.

Vous avez maintenant le couple temps de pose / ouverture de référence. Calculez maintenant le temps de pose réel à l’aide des formules ci-dessus. Passez votre appareil en pose T (si vous ne savez pas comment faire, je vous renvoie au mode d’emploi de votre appareil). Vissez ensuite délicatement sur votre objectif le ou les filtres ND. Si vous en mettez deux, vissez d’abord les filtres ensembles, puis vissez le tout sur l’objectif. Ne serrez pas, faites juste un demi ou trois- quart de tour. Ajustez enfin le pare-soleil sur l’objectif sans le verrouiller.

Vous voilà prêt à déclencher. Prenez votre chronomètre, votre télécommande et appuyez en même temps sur les deux. Au bout du temps défini aux étapes précédentes, appuyez à nouveau sur la télécommande pour fermer l’obturateur et voilà votre première photo en pose longue réalisée.

La pose longue en photo : à vous !

Maintenant que vous avez les clés en main, il ne vous reste plus qu’à passer à l’action.

J’ai bien sûr traité ici de la prise de vue uniquement. La partie « traitement de la photo » est tout aussi importante, mais c’est une autre histoire …

Bonnes photos !
Patrick Dagonnot, "Eau, fil du rêve"

Un grand merci à Patrick Dagonnot pour le partage de ses connaissances. Sa série « Eau, fil du rêve » a été exposée, en savoir plus.

Pour en savoir plus, vous pouvez vous procurer le guide de la pose longue par Christophe Audebert :

Ce guide via Amazon

Ce guide via la FNAC

Télécharger cet article en PDF

Télécharger l'article en PDF

Vous recevrez par mail des conseils photo, des sujets inédits, des offres réservées aux abonnés et des réductions sur mes formations. Vous pourrez aussi échanger avec moi directement.

Partager cet article sur les réseaux sociaux

SHARE TWEET PIN
comment faire de bonnes photos quel que soit votre niveau

About the Author

Invité(e)
Sujet proposé par un invité(e) que je vous invite à remercier en laissant un commentaire !

Merci de remplir les champs ci-dessous pour laisser un commentaire.

Votre commentaire

Votre adresse email ne sera pas publique.


*


43 Commentaires sur "Comment faire de la pose longue, le guide complet"

  1. La question à laquelle il n’est aucunement répondu, c’est « Pourquoi faire de la pose longue (à part phoyographier le mouvement des étoiles ou équivalent) ?

  2. Merci pour ces informations très intéressantes et ces conseils clairs que je ne manqueraient pas de tester.

  3. Bonsoir Patrick et Jean Christophe
    merci pour ce précieux partage plein de bons conseils Il n’y a que d’y aller comme dit l’autre à nous de jouer. Marc

  4. DE UFFREDI CHRITIANE | 16 juin 2019 à 21 h 54 min | Répondre

    MERCI pour votre explication qui est très claire et facile à suivre Cependant comment changer d’accu en cours de prise de vue? la pose longue peut-elle être envisagée en utilisant un objectif zoom en voyage cela est plus pratique?

    j’apprécie et vous suit dans vos explications avec un d 850 que je viens d’acheter

  5. Bonjour,
    Excellents conseils. Mais il en manque un et pas des moindres.
    Mais vous aurez beau avoir mis le bonnet, le cache-nez, apporter 3 batteries et passer une journée à faire des pose longues, il vous restera le mouchoir pour sécher vos larmes quand vous serez devant votre ordinateur à contempler toutes vos photo ratées parce que vous avez oubliez d’occulter le viseur (uniquement pour les reflex). Dans une pose d’un quart d’heure (et moins), la lumière entrera dans le viseur et nuira votre (vos) photos.

  6. Votre préconisation pour le réglage de la sensibilité peut prêter à confusion.
    Vous conseillez d’utiliser la sensibilité la plus basse disponible sur le boîtier.
    Vous voulez parler en fait de la sensibilité nominale du boîtier, du moins je l’espère.
    Ainsi sur le Nikon D610 la sensibilité nominale est de 100 ISO alors que la sensibilité la plus basse est de 50 ISO, notée IL-1 sur le boîtier car cette sensibilité correspond uniquement à un artifice logiciel et il ne faut pas l’employer pour les poses longues.

  7. J’ai fait plusieurs essais avec plusieurs reflex Nikon de moins de 10 ans et je peux affirmer que l’option réduction de bruit pose longue est absolument contre-productive.
    Elle ralentit énormément la prise de vue.
    Elle fait chauffer inutilement le boîtier.
    Elle n’améliore pas vraiment les photos et il est plus facile de tamponner sous Photoshop ou LR les quelques points chauds générés.

  8. La détermination d’un temps de pose de plus de 10 minutes n’a pas besoin d’être précise à quelques seconde près.
    C’est une question de bon sens.
    20s par rapport à 800s c’est à peine 2,5%.
    L’écart entre 13′ et 13’20 » est donc de 0,025 IL soit absolument rien du tout.

  9. Bonjour Jean-Christophe,
    Je possède un D750 équipé du 24-120 / f1:4.
    Je désire faire l’acquisition du filtre polarisant.
    Quel conseils peux-tu me donner pour orienter cette dépense ?
    Merci de ton retour.
    Cordialement,
    Christian

  10. Bonjour,
    la pose longue en photo je possède un objectif 50 mm f/1.8 f/22 cela est-il suffisant pour faire de la pose longue ou faut-il un autre objectif ,
    Cordialement,
    Patrick

  11. Enfin un exposé clair qui ne nécessite plus de longues réflexions pour comprendre la pose longue ! La théorie se fond avec la pratique pour aboutir à une explication lumineuse à la portée de tous les photographes. Chapeau bas !

  12. Merci de faire tous ces minis cours.Je ne comprends pas toujours car je suis débutante en photo mais le temps me manque pour pratiquer.

  13. merci pour ces explications claire sur la pose longue, je vais mettre en pratique en bord de mer avec les vagues

  14. Article très interesant.
    Une question, pourquoi 13,33 à retirer dans le calcul du temps de pose ?

  15. Ce qui est intéressant avec la photo numérique, c’est qu’on n’a a priori pas le problème de l’argentique, pour lequel la sensibilité diminuait avec le temps de pose (écart de réciprocité) !
    Par contre, j’avoue avoir des doutes sur le besoin de calculer les secondes à ajouter pour des poses de plus de 10 mn. Un arrondi à la valeur entière suffit largement car on joue — en terme d’exposition — sur le 1/10 de diaphragme, voire moins, ce qui, surtout quand on sauvegarde en mode RAW est négligeable vis à vis de l’impact du post traitement…

  16. Article fort intéressant et d’une clarté (sans mauvais jeu de mot) exemplaire.
    Merci

  17. Bonjour
    Excellente synthèse pour la pose longue. J’aimerais seulement ajouter de ne pas oublier d’obturer le viseur pour éviter des effets parasites sur la photo.

  18. Bel article clair et précis de quoi faire et beaucoup de temps et des batteries bien rechargées. merci pour ce bon partage. Marc

  19. Merci. Article très clair qui démystifie l’usage des filtres gris neutre !
    J’attends avec impatience le chapitre sur le traitement post-prise de vue…

  20. Bonjour
    J’aimerai savoir quel accessoire utiliser pour avoir une vitesse d’obturation qui dépasse les 30 secondes sur un nikon D3200 ?
    Merci

  21. J’ai acheté dernièrement le D3400 mais je n’arriv pas à savoir comment programmer le temps de pose longue durée pour l’appareil. Je pars dans deux mois en islande pour faire des photos des aurores et quelqu’un pourrait-il m’aider. Merci

  22. je n »arrive pas a faire de pose longue je sais pas faire les reglage

  23. Merci!
    Moi qui comptais justement profiter des vacances qui arrivent pour m’attaquer à la pose longue, cet article tombe bien 🙂

  24. Merci très intéressant et bien expliqué.

  25. merci pour l’article , ça donne envie de s’y mettre !
    j’ai juste une question:
    quand vous dites ND x1000 c’est bien ND 3 ? ce qui veut une densité de 3 (qui laisse passer un photon pour 10^3 photons incidents) …

  26. Que ce sois avec des Dark ou avec l’option bruit , dans les 2 cas l’appareil reste indispo du meme temps que la longue pose en elle meme

    Pour ce qui est du calcul de temps , j’utilise l’application sur Android « My photo tools » qui permet de calculer le temps de pose avec un maxi de 5 filtre. Plus la fonction minuteur bien pratique

  27. Christophe Devos | 12 mai 2014 à 17 h 49 min | Répondre

    Bonjour, je ne vois pas de pose T sur mon d90 ! Que dois-je faire?

  28. merci , pour ces renseignement , très bonne explication .

  29. très bonne explication pour ce genre de photo, je viens d’apprendre pour le bruit, je ne savais pas, maintenant je comprend pourquoi moi j’ai tout de suite ma photo et un ami à moi qui doit attendre un peu avant de voir sa photo apparaitre. Il faut que je regarde mon manuel pour savoir si j’ai cette option sur mon boitier. merci

  30. comment fait ton de la pose avec un sony a 290 merci d’avance , je suis vraiment perdu a ce sujet.

  31. Article clair et précis, technique bien détaillée ; et je viens d’apprendre quelque chose d’intéressant avec le « dark » pour réduire le bruit du capteur qui chauffe en pose longue…

  32. haa je sans que je vais me commendé des filtre pour testé tout ça !!! 
    Merci beaucoup 

  33. tres bel article plein de conseil pour le calcul du temp de pose il existe une reglette tres simple
    a utiliser qui calcule toute seule le temp de pose dapres le temp de pose sans le filtre neutre
    cette reglette et a telecharger et facille a realiser
    sur google tapez  » la pose longue et la longuette »

  34. Merci, pour ces tres belles images, en plus de realiser de tres beaux clichés, on peut prendre le temps d’apprécier le paysage !!!!

  35. Merci, J’en ai pas raté une miette ;)) Au boulot

  36. Bravo pour cet article très clair qui donne envie de tout arrêter séance tenante pour aller faire une longue pause… euuu pose !

  37. Il y a deja un bon moment que ce genre d’images me trottait dans la tete, maintenant je n’ai plus d’excuses, je m’y lance !

    Merci pour cet article detaille.

  38. toutes les bases y sont et très belle rédaction claire!

  39. Merci beaucoup pour cet article qui donne encore plus envie de faire de la pose longue !