Photos ratées ? Réglages trop compliqués ? Déception et frustration ?

Utilisez ma boîte à outils photo pour en finir avec vos problèmes et progresser chaque jour :

NIKKOR Z 17-28 mm f/2.8 : le zoom grand angle à ouverture constante pour Nikon hybride enfin abordable ?

Nikon annonce un nouveau zoom pour ses hybrides Nikon Z, le NIKKOR Z 17-28 mm f/2.8. Avec ce troisième zoom grand angle, la gamme Nikon hybride propose désormais un choix conséquent, qui peut peut-être même vous laisser dans le doute quant au modèle le plus adapté à votre usage.

Voici donc la présentation de ce nouveau zoom et des éléments de comparaison avec les deux autres pour faire votre choix.

NIKKOR Z 17-28 mm f/2.8 : le zoom grand angle à ouverture constante pour Nikon hybride enfin abordable ?

Les zooms grand angle Nikon hybride chez Miss Numerique

NIKKOR Z 17-28 mm f/2.8 : présentation

Le NIKKOR Z 17-28 mm f/2.8 est un zoom pour hybrides Nikon plein format, compatible avec les hybrides Nikon APS-C (cadrant alors comme un 25,5-42 mm). Il reprend les codes de la gamme NIKKOR Z, sans appartenir pour autant à la série S d’objectifs pros Nikon. A bien le regarder, il fait penser au récent zoom NIKKOR Z 28-75 mm f/2.8 qu’il va d’ailleurs compléter à merveille puisque sa focale maximale est justement de … 28 mm.

Vous noterez également la ressemblance entre ce zoom et le zoom grand angle Tamron 17-28 mm f/2.8, un possible bis repetita après l’annonce du NIKKOR Z 28-75 mm f/2.8 entre les deux constructeurs, qui consisterait en une collaboration permettant à Nikon de proposer une série d’objectifs à grande ouverture f/2.8 développés conjointement par les ingénieries des deux marques. A ce jour toutefois ni l’une ni l’autre des marques n’ont confirmé cette supposition.

NIKKOR Z 17-28 mm f/2.8

le NIKKOR Z 17-28 mm f/2.8 sur Nikon Z 6II

Ce NIKKOR Z 17-28 mm f/2.8 propose une plage focale super grand angle, bien que limitée à 17 mm quand les deux autres modèles de la gamme descendent à 14 mm. Outre sa grande ouverture f/2.8 constante, il présente par contre l’avantage d’une distance de mise au point minimale de 19 cm quand les deux autres sont à 28 mm.

NIKKOR Z 17-28 mm f/2.8

la formule optique du NIKKOR Z 17-28 mm f/2.8

La formule optique comprend 13 éléments en 11 groupes, dont des verres ED et Super ED. Le NIKKOR Z 17-28 mm f/2.8 fait par contre l’impasse sur le traitement Nikon ARNEO et le traitement Nanocristal réservé aux optiques de la série S. Le diaphragme est un modèle à 9 lames. La lentille frontale dispose toutefois d’un traitement déperlant pour chasser les gouttes d’eau.

La motorisation autofocus est assurée par un moteur STM (moteur pas à pas silencieux) qui comblera les vidéastes amateurs de mise au point discrète. Nikon annonce une forte atténuation du focus breathing (modification de l’angle suite au changement de mise au point).

NIKKOR Z 17-28 mm f/2.8

Ce zoom NIKKOR Z 17-28 mm f/2.8 comporte deux bagues, une pour la variation de la focale, une pour assurer la personnalisation comme avec toutes les optiques Z, ou la mise au point manuelle.

La finition satinée est conforme à celle que nous connaissons sur les autres optiques NIKKOR Z, la construction aussi qui reprend des joints toriques protégeant l’optique de l’intrusion de poussière ou d’humidité.

NIKKOR Z 17-28 mm f/2.8

Ce NIKKOR Z 17-28 mm f/2.8  est livré avec son pare-soleil Nikon HB-N107 et un étui souple Nikon CL-C1.

Le NIKKOR Z 17-28 mm f/2.8 sera disponible dès le 27 octobre 2022 au tarif public de 1349 euros.

Comparatif NIKKOR Z 17-28 mm f/2.8 – NIKKOR Z 14-30 mm f/4 S – NIKKOR Z 14-24 mm f/2.8 S

Jamais deux sans trois … c’est ce que vous pourriez vous dire en apprenant l’arrivée de ce troisième zoom grand angle pour Nikon hybrides. Vous seriez en droit aussi de vous demander pourquoi donc Nikon ajoute un troisième zoom dont la plage focale est proche de celles des deux autres, dont l’ouverture maximale est constante aussi, et dont la monture est bien évidemment une monture Z native.

Le premier argument de ce nouveau zoom grand angle Nikon est son tarif, il est en effet vendu 200 euros moins cher (au 20/09/2022) que le NIKKOR Z 14-30 mm f/4 S tout en proposant une plus grande ouverture constante f/2.8. La différence avec le NIKKOR Z 14-24 mm f/2.8 S est d’autant plus grande puisque ce dernier est affiché à 2.799 euros, soit 1.450 euros de moins !

Comme je l’ai dit pour le NIKKOR Z 28-75 mm f/2.8, si vous êtes prêt à faire quelques concessions sur la focale minimale et la fiche technique, ce NIKKOR Z 17-28 mm f/2.8 vous permettra de disposer d’un zoom grand angle Z natif à un tarif bien plus attractif.

Voici un tableau comparatif des trois zooms grand angle NIKKOR Z disponibles.

  NIKKOR Z 17-28 mm f/2.8 NIKKOR Z 14-30 mm f/4 S NIKKOR Z 14-24 mm f/2.8 S
Catégorie Série S Série S
Plage focale 17 à 28 mm 14 à 30 mm 14 à 24 mm
Ouverture max. f/2.8 f/4 f/2.8
Distance Map mini à focale mini 0,19 m 0,28 m 0,28 m
Diaphragme (lames) 9 7 9
Traitement déperlant nanocristal + fluor nanocristal + fluor
Filtre (diamètre mm) 67 82 112
Bagues 2 2 3
Poids 450 g 485 g 650 g
Dimensions (diam./long. mm) 75 / 101 89 / 85 88,5 / 124,5
Tarif  TTC (20/09/2022) 1.349 EUR 1.549 EUR 2.799 EUR

Premier avis sur ce nouveau zoom grand angle

Nikon avait annoncé proposer 36 optiques en monture Z native à fin 2023, un objectif (!) qui pouvait paraître ambitieux mais qui a toutes les chances d’être atteint avec l’arrivée de ce nouveau NIKKOR Z 17-28 mm f/2.8 non mentionné dans la liste des objectifs prévus.

Plus que la quantité, ce qui est intéressant dans cette annonce c’est le choix que cela représente pour l’utilisateur d’un Nikon Z qui veut disposer d’optiques de très bon niveau sans toutefois dépenser une somme très importante pour une optique pro, pas toujours justifiée pour un usage amateur.

Avec 200 euros d’écart face au NIKKOR Z 14-30 mm f/4, en finition S mais limité à f/4, cette nouvelle proposition a donc autant d’intérêt qu’en a celle du NIKKOR Z 28-75 mm f/2.8 face aux 24-70 mm f/4 S et f/2.8 S.

Ce qui pourrait constituer une nouvelle gamme plus économique mais guère moins performante intéressera en premier lieu les utilisateurs de Nikon Z 5, Z 6 et Z 6II qui ne souhaitent pas investir dans les optiques pros. Il ne reste alors plus à Nikon qu’à investir sur le Tamron 70-180 mm f/2.8 pour proposer une trilogie 17-28, 28-75 et 70-180 mm f/2.8 qui serait la combinaison gagnante pour nombre d’amateurs.

Les utilisateurs désireux de disposer d’une plage focale plus généreuse et acceptant de se passer de l’ouverture f/2.8 pourront se tourner vers le NIKKOR Z 14-30 mm f/4 S, l’écart de prix n’étant pas si important.

Reste le luxueux et onéreux modèle NIKKOR Z 14-24 mm f/2.8 S, une optique superlative mais qui suppose un investissement bien plus conséquent puisque pour le prix d’un 14-24 mm f/2.8 S vous pouvez avoir deux 17-28 mm f/2.8, encore faut-il en avoir besoin !.

Quel que soit votre choix, que Nikon élargisse ainsi sa gamme en proposant des déclinaisons plus abordables et guère moins performantes est une bonne nouvelle que je ne peux qu’encourager.

Source : Nikon France

Les zooms grand angle Nikon hybride chez Miss Numerique

Télécharger cet article en PDF

Télécharger l'article en PDF

Vous recevrez par mail des conseils photo, des sujets inédits, des offres réservées aux abonnés et des réductions sur mes formations. Vous pourrez aussi échanger avec moi directement.

Partager cet article sur les réseaux sociaux

SHARE TWEET PIN

About the Author

Merci de remplir les champs ci-dessous pour laisser un commentaire.

Votre commentaire

Votre adresse email ne sera pas publique.


*


1 Commentaire sur "NIKKOR Z 17-28 mm f/2.8 : le zoom grand angle à ouverture constante pour Nikon hybride enfin abordable ?"

  1. Encore un zoum que je pourrai pas m’payer (encore un prix à quatre chiffres… sans décimale !), même si j’avais l’boîtier qu’y faut.

    N’empêche, Joconde ou pas (j’en reviens au courriel que je viens de recevoir), même avec une focale variable, j’hésite pas à me déplacer (sauf si évidemment je suis dans un train qui roule, parce que là, c’est le train qui se déplace !) pour avoir ce que je souhaiterais*, parce que le rapport de taille premier plan/arrière plan dépend pas de la focale, mais bel et bien de la position de l’appareil (et qui le tient) vis à vis de ces deux plans ; et plus la focale est courte plus ce rapport change, à condition bien sûr qu’on se déplace, beeen sûûr.

    *Mais c’est pas toujours évident, parce que des fois, quand on recule pour avoir la proportion souhaitée, y a l’détail qui tue qui entre dans l’cadre !

[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]