Tutoriel Photo : comment photographier un défilé de mode

Photographier un défilé de mode est un exercice exigeant. Il faut avoir une bonne connaissance de son matériel, des techniques de prise de vue et de l’organisation d’un défilé. Voici une série de conseils pour réussir vos photos lors d’un défilé et ne pas passer à côté d’un moment unique.

Tutoriel Photo : comment photographier un défilé de mode Image (C) Bernard Delhalle

Election Miss Nord Pas de Calais avec Miss France 2012 Delphine Wespiser et ses dauphines
Image (C) Bernard Delhalle

Ce tutoriel vous est proposé par Bernard Delhalle, photographe de mode, qui n’en n’est pas à sa première expérience en matière de couverture de défilés. Bernard Delhalle a photographié entre autres les défilés de Miss France, il vous cite par l’exemple les choses à faire et à ne pas faire si vous-aussi vous avez envie de photographier un défilé de mode.

Comment photographier un défilé de mode

Vous êtes nombreux à vous poser la question de savoir comment réaliser des photos de mode lors d’un défilé. Voici quelques trucs et astuces pour vous aider !

L’organisation du défilé et les conditions de prise de vue

Il est important de vous poser la question avant la prise de vue : pourquoi allez-vous faire ces photos ? Pour l’organisateur ? Pour vous ? Vous êtes invité à couvrir l’évènement ou vous y allez de votre propre initiative ?  Dans le premier cas il faut vous entendre avec l’organisation pour appréhender les problèmes techniques en amont. Dans le second cas ne vous étonnez pas d’être parfois interdit de shooting et reconduit à la porte, c’est fréquent.

Si vous intervenez pour l’organisation, il est important de bien gérer l’étape de préparation car c’est elle qui déterminera la qualité de vos photos. L’organisateur me contacte pour réaliser le shooting, je lui demande donc ce qu’il attend de moi et quelle sera l’utilisation finale des photos.

Tutoriel Photo : comment photographier un défilé de mode Image (C) Bernard Delhalle

Election Miss Nord pas de Calais avec Miss France 2012 Delphine Wespiser
Image (C) Bernard Delhalle

Pour des raisons pratiques il est préférable de réserver un espace face au podium, là où se placent la presse et … les photographes accrédités. Si vous êtes amateur, prenez soin de respecter le travail des photographes qui ont pour mission de satisfaire leur client. Que vous le vouliez ou non, ce sont leurs photos qui seront retenues et non les vôtres.

Une fois que vous avez trouvé votre place, si possible de face et dans l’axe du défilé, et que c’est fait en accord avec l’organisateur, arrangez-vous avec le créateur ou l’équipe censée gérer les modèles afin que personne n’oublie de regarder l’objectif avant de se retourner et de repartir vers le fond. Par expérience, elles diront toutes oui, mais soyez assurez qu’elles oublieront lors du défilé. Mieux vaut le rappeler plusieurs fois !

Si vous en avez la possibilité, effectuez un repérage pour voir quel est l’emplacement le plus judicieux et pour ne pas prendre le risque qu’au dernier moment une personne ne viennent se placer devant vous debout. Au besoin prenez un escabeau pour éviter de vous retrouver en contre plongée si vous êtes trop près de la scène et que celle-ci est trop haute.

Gestion de la lumière

Il est fortement recommandé de travailler sans flash : il vous sera impossible de répartir des sources et boîtes à lumière sur le parcours des mannequins. C’est à la fois trop dangereux de laisser des pieds et torches à même le sol, il est généralement impossible d’accrocher vos éclairages dans les cintres ou structures et … les flashs sont bien souvent interdits.

Tutoriel Photo : comment photographier un défilé de mode Image (C) Bernard Delhalle

Election Miss Nord pas de Calais – Mathilde Couly 1ère Dauphine de Miss France 2012
Image (C)
Bernard Delhalle

Mieux vaut vous arranger avec l’éclairagiste en charge du défilé, et user de diplomatie (une bonne poignée de main aide beaucoup) pour qu’il vous laisse une zone de travail idéale.

Par ailleurs, ne pas utiliser le flash vous permet de conserver l’ambiance lumineuse du spectacle, c’est bien plus intéressant.

Choix du matériel et réglages de prise de vue

Pour les photos de défilés de mode, j’utilise un Nikon D800 qui permet de monter en ISO et propose une définition de 36 Mp permettant d’obtenir des recadrages de très bonnes qualité.

Choisissez une sensibilité adaptée à la puissance de l’éclairage. En règle générale, 800 ISO suffisent. Réglez la sensibilité pour avoir une vitesse d’exposition comprise entre 1/80ème et 1/125ème de sec. pour une ouverture de f/5.6. Une personne qui marche sera nette avec ces réglages.

La température de couleur à avoir en tête pour caler votre balance des blancs est 3200°K. C’est celle des projecteurs de scène ou de théâtre. Attention toutefois aux poursuites qui sont en général des modèles HMI calés à 5600°K. Dans ce cas faites un compromis et utilisez une valeur moyenne de 4500°K. Travaillez en RAW pour pouvoir rectifier en post-traitement au besoin.

Enfin, il ne va pas sans dire que vous aurez préparé et testé votre matériel avant le début du défilé : batteries, cartes mémoires, propreté des optiques, etc.

Choix de l’objectif

Selon votre emplacement, vous pouvez utiliser un zoom 70-200mm f/2.8 ou un 24-70 f/2.8. Pensez à disposer absolument d’un pied muni d’une tête qui permet d’avoir une liberté de cadrage totale ainsi qu’un appui pour déclencher en basse vitesse sans trop risquer le flou de bougé.

Tutoriel Photo : comment photographier un défilé de mode Image (C) Bernard Delhalle

Défilé ‘Le Grand Bassin’ – Roubaix – Image (C) Bernard Delhalle

Avec le 70-200 vérifiez en cours de défilé que vous avez à la fois un plan en pied et des plans américains. Peaufinez ces détails lors des répétitions du défilé. Pensez à laisser la tête (rotule) libre pour pouvoir recadrer en cours de défilé.

Vous vous demandez pourquoi ne pas photographier à main levée ? La réponse est simple : quand vous aurez tenu votre boitier avec un 70-200mm pro plus de 5 minutes, vous comprendrez ! Le pied ou un monopode (plus pratique) vous permet à la fois de minimiser l’effort et d’avoir des images plus nettes en évitant le flou de bougé.

Mise au point

C’est LA partie la plus importante. Le mannequin avance vers vous d’un pas décidé et vous, vous angoissez de peur de passer à côté de la mise au point ? Essayez la fonction AF-C sur votre boîtier ! Le mode de mise au point AF-C, voire le mode Suivi 3D chez Nikon vous garantit que la mise au point se fera constamment quand le sujet avance ou s’éloigne de vous, tout simplement.

Tutoriel Photo : comment photographier un défilé de mode Image (C) Bernard Delhalle

Election Miss Liévin – Image (C) Bernard Delhalle

Le mode de suivi 3D est complexe car il sait tenir compte d’une couleur particulière si vous avez sélectionné le visage par exemple et suit le déplacement de la personne. Attention car cet automatisme ne vous met pas à l’abri des surprises.

Le mode AF-C avec collimateur central est une bonne alternative. Il permet de vous concentrer sur le déplacement et l’attitude du mannequin et de déclencher au moment où vous estimez avoir le bon mouvement. Pensez que les jambes donnent un mouvement de marche non pas quand elles sont au même niveau mais quand elles sont décalées. Dans le cas contraire vous obtiendrez une impression statique et non de déplacement.

Le 70-200 donne la possibilité de démarrer à 200 mm puis, au fur et à mesure que le mannequin s’approche, de revenir vers 70mm. Généralement une dizaine de déclenchements suffiront pour que vous ayez le choix artistique et de mouvement dans cette série. Evitez le mode rafale qui ne vous apporte rien de plus que de remplir vos cartes. Et entraînez-vous au préalable avec votre modèle préféré ou votre voisine !

Tutoriel Photo : comment photographier un défilé de mode Image (C) Bernard Delhalle

Election Miss Liévin 2011 – Stéphanie Lucas – Image (C) Bernard Delhalle

En conclusion

Une séance de prise de vue lors d’un défilé de mode ne s’improvise jamais. De la qualité de la préparation dépendra la qualité du résultat. Et de vos photos.

Arrivez à l’heure, demandez à assister aux répétitions, imposez vos conditions de travail et de choix de place, négociez avec les autres photographes de façon à ce que tout le monde puisse travailler sans gêner l’autre. Si vous estimez que les conditions ne sont pas bonnes et que vous risquez d’aller au casse pipe, ne vous engagez pas formellement car une fois le contrat accepté, on ne vous fera aucun cadeau si vous vous êtes planté.

Et maintenant, à vous ! Faites de belles photos et faites-nous rêver !

Retrouvez les photos de Bernard Delhalle sur le site www.delhalle.net.

QUESTION : quel est votre principale problème quand vous envisagez de photographier un défilé de mode ?

Partager cet article sur les réseaux sociaux

SHARE TWEET SHARE PIN
comment utiliser le catalogue Lightroom - tutoriels vidéos

About the Author

Jean-Christophe Dichant
J'ai créé Nikon Passion en 2004 pour vous aider à faire les bons choix, bien utiliser votre appareil photo et apprendre la photo.

Merci de remplir les champs ci-dessous pour laisser un commentaire.

Votre commentaire

Votre adresse email ne sera pas publique.


*


7 Commentaires sur "Tutoriel Photo : comment photographier un défilé de mode"

  1. Bonjour,
    J’ai un petit défilé à faire. A priori il n’y a pas d’éclairage prévu à part les lampadaires 🙂 , c’est sur une place et les modèles sont des amateurs. Autant dire que j’ai averti les organisateurs. Bon en juin à 19h00 il fait encore jour, c’est déjà ça!
    Tout en restant à 800iso, est-ce que je ne dois pas m’aider d’un cobra réglé pas trop puissant.
    J’ai un D610 avec un 70/200 f2.8 constant. Les photos seront destinées à paraitre dans un magazine donc je peux être à 800iso sans problèmes de qualité je pense.
    Vu que je règle en général sur priorité MAP, j’ai la trouille de rater un modèle si ça ne déclenche pas au bon moment.
    Des suggestions autres que celles que j’ai lues dans l’article?

    Merci d’avance!

    • Je ne suis pas l’expert mais utilise le RAW, traite les photos pour la balance des blancs, ça me paraît impératif vues les conditions.
      Et tu peux passer à 1600 ISO au besoin, quitte à débruiter en post-traitement.
      L’AF n’a pas de raison de ne pas faire le point, c’est aussi à toi d’anticiper, voire de caler la map en manuel sur le point de passage le plus fréquent si nécessaire.

      • J’ai loupé un paquet de photos de modèles se déplacçant vers moi car l’AF ne suivait pas.
        De plus vec un 70/200 faut se méfier, des fois il perd les pédales. Je pense que je me mettrai en AF-C avec une zone centrée et peu de colimateurs.
        Je suis toujours en raw et je me goure toujours avec la balance des blancs 😉

  2. Vous dites : pour défilé de mode
    Choisissez une sensibilité adaptée à la puissance de l’éclairage. En règle générale, 800 ISO suffisent. Réglez la sensibilité pour avoir une vitesse d’exposition comprise entre 1/80ème et 1/125ème de sec. pour une ouverture de f/5.6. Une personne qui marche sera nette avec ces réglages.

    mais avec un 70/200 f2.8 sur pied, il vaut pas mieux 1600 iso et 1/200ème à 6.3 pour éviter les flous de bouger Question : 1/125 ème pas un peu juste avec une optique 70/200 f2.8 ?

  3. J’ai été invité avec 2 autres photographe à faire des photos d’un défilé de mode bikini (pour une marque qui début sinon, ils n’auraient pas fait appel à moi).
    Comme je n’avais jamais fait cela, J’ai donc lu avec un grand intérêt ce tutoriel. Je fais d’habitude de la photo de studio (plutôt portraits)
    Ce qui a marché et ce qui a moins bien marché
    – j’avais un 24-70, F4 640Asa (pas de lumière), un flash cobra.
    – Comme indiqué dans le tutoriel j’étais an AF/C (jamais utilisé avant en studio pas très utile). Et ça j’avoue que ça a bien marché, quasiment aucune photo floue.
    – Obligé de faire toutes les photos au flash (que j’avais emmené au cas où). Il n’y avait pas de lumière, les spectateurs étaient autant éclairé que les mannequins (c’est à dire quasiment pas). Le défilé était dans une boite de nuit.
    – Juste avant le défilé j’ai mis des piles neuves dans mon flash (pour qu’il soit disponible le plus vite possible) une batterie chargée à bloc et une carte Flash vide de 32GO … Quelques photos prisent trop tôt donc sans flash… Mais dans l’ensemble ok
    – Heureusement j’étais là à la répétition, j’ai donc pris des repères et je pouvais déclencher 3 fois sur chaque modèle…. Je n’ai pas été bon, car je n’ai pas toujours tenu compte de mes repérages…. C’était une bonne idée je pense mais…
    – C’était bas de plafond j’ai éclairé vers le haut sur la flash, ça aplatie mais…
    – J’ai demandé si il y avait possibilité d’avoir plus de lumière, le type de la boite m’a dit oui mais il n’a rien fait… Donc prendre quelques leçon de judo pour se faire respecter… 🙂
    – Dans l’ensemble cela aurait pu être bien pire comme résultat mais la prochaine fois je veillerai à ce qu’il y ait de la lumière… Bon je ne sais pas comment 🙂
    En tout cas, merci pour le tuto, ça aurait tourné à la catastrophe sans lui. J’aurai bien mis un exemple mais on ne peut pas insérer de photos dans les commentaires.

  4. super tuto !
    tu es en poursuite sur le collimateur du haut mis sur les yeux ?
    pourquoi 5.6 et non 2.8 ou F4 avec un objectif pareil ?
    tu couvres tous les problèmes que j’ai rencontrés lors d’un défilé récent de ma fille : faible éclairage, défilé vers moi à vive allure, passer d’un portrait en pied à 5m à une portrait serré quand la fille s’arrète à 2m, af-c avec suivi sur le collimateur du haut que j’essayais de caler sur les yeux à F5.6 iso 400,.. sauf que dans mon cas (d300+18-200 5.6 iso 400) je n’avais pas d’éclairage de qualité mais des éclairages style salle de réunion ou de banquet. j’avais donc pris mon fildèle sb900+gary fong et là grosse déception : aucune lumière sur le sujet à quelques mètres comme si le GF éclairait partout sauf où il fallait. j’ai tourné le GF à 90 degrés avec dome vers le mannequin pas top, incompréhensible. un gentil photographe m’a aimablement dit d’enlever ma soucoup volante et de fait jaurais éclairé un stade de foot. Il s’en est suivi des ombres terribles sur le mur 10m derrière. je pense que la mesure matricielle a essayé d’éclairer le fond. le visage des mannequins était trop clair mais plein de détails. donc lightroom a encore fait des miracles car je shoot en raw. le curseur haute lumière a fait de jolis visages,… l’ombre est restée trop forte sur le contour des filles (un pied et un éclairage déporté un peu en plongée aurait suffi !) mais le filtre radial expo -1.5 a atténué l’effet.

    bref je cherche encore aà savoir ce qui s’est passé avec le GF (af-c, ttl, mesure matricielle,… ?). je pense acheter une barrette lastolite 2408 pour y mettre en hauteur un ezybox 22x22cm qui enverra une lumière douce. peut-être la prochaine fois mesure spot sur le visage et un flash manuel pour être répétitif… quand je regarde les videos youtube GF je crois que l’astuce est d’etre à F2.8 800iso

    merci
    marc

    • Bonjour Marc, je vais essayer de répondre a tes questions .
      Pour le collimateur je le laisse en point central , la mise au point se fait sur le buste et non forcement sur le visage , ce qui est bien pratique.
      Le mode AF C ( mise au point constante) étant bien sur indispensable et j’ai vu que le D800 disposait d’une fonction bien pratique car il anticipe le déplacement du sujet donc au moment ou tu déclenches la mannequin a fait un demi pas , la fonction AF C + 3D gère cela …

      Pourquoi plutôt 5.6 que 2.8 ? , la réponse est simple pour avoir un peu de profondeur de champ …. imagine qu’a 2.8 avec un 70 mm , si ton mannequin se trouve a 5 m , je n’ai que 42 cm de zone de net ( avant et après c’est a dire de 4.80 m à 5.22 m ) a 5.6 j’ai 85 cm ( de 4.61 m a 5.46 m) donc plus de latitude a avoir une photo net ….

      De nos jours les nouveaux boitiers peuvent aller a 800 iso sans probs , voir 1200 iso avec un bruit relativement faible ( pouvu que dans le menu tu as activé la réduction de bruit lol)

      Pour ce qui est de la qualité de l’éclairage de la salle ou du défilé , effectivement cela est a discuter avec l’organisateur, souvent ils pensent aux public mais rarement aux photographes …( je ne parle pas de défilé de grandes marques ou là ils mettent le « paquet » ).
      en espérant a voir répondu a tes question, Amicalement bernard.