Une gamme d’objectifs Nikon FX

Une nouvelle gamme de téléobjectifs Nikkor

Les nouvelles références au format FX

L’ AF-S NIKKOR 14-24 mm f/2.8 et l’AF-S NIKKOR 24-70 mm f2.8 sont tous deux conçus pour la photo numérique. Ces deux zooms Nikkor destinés à optimiser le potentiel du nouveau reflex numérique D3 de format FX, un appareil ultra-perfectionné annoncé aujourd’hui. Parfaitement compatibles avec les reflex numériques de format Nikon DX, ils offrent une ouverture lumineuse f/2.8 sur toute la plage de focales. Le NIKKOR AF-S 14-24 mm f/2.8G ED ultra grand-angle et le compact NIKKOR AF-S 24-70 mm f/2.8G ED ont été spécialement conçus pour répondre aux exigences des professionnels en matière d’optique

Objectif Nikkor AF-S VR 14-24 mm f/2.8G ED
Grâce à son ultra grand-angle et à sa luminosité, l’objectif AF-S 14-24 mm f/2.8G ED est une première mondiale : il s’adapte parfaitement aux espaces restreints, une constante de travail pour les photographes professionnels ! L’excellente qualité optique de cet objectif 14-24 mm, associée à des niveaux inégalés de détail du centre à la périphérie, produit des images nettes et exceptionnelles.

Objectif Nikkor AF-S VR 24-70 mm f/2.8G ED
Tout nouveau, le nouveau zoom AF-S 24-70mm f/2.8G ED transtandard complète la gamme des objectifs professionnels NIKKOR. Beaucoup plus compact que son prédécesseur (le zoom Nikkor AFS 28-70 mm f/2.8), ce nouvel objectif démontre des capacités remarquables sur les prises de vue très larges, dans lesquelles la résolution centre-périphérique est une priorité. Il s’avère donc idéal pour la photographie de paysages. À 50-70 mm, les images sont parfaitement piquées, avec un flou d’arrière-plan (bokeh) d’excellente qualité. L’objectif est donc parfaitement adapté pour les portraits.
Les deux objectifs bénéficient de la technologie exclusive de traitement nanocristal de Nikon afin de réduire les reflets et images fantômes. De plus, leurs lentilles en verre ED garantissent des niveaux inégalés de résolution et de contraste. Le système de précision SWM (Silent Wave Motor) de Nikon assure une mise au point automatique, rapide et silencieuse, avec la possibilité d’un basculement instantané vers une mise au point manuelle. Hermétiques à la poussière et à l’humidité, les deux objectifs sont également équipés d’un joint en caoutchouc autour de la monture à baïonnette.

Caractéristiques techniques, prix et disponibilité
L’AF-S 14-24 mm f/2.8G ED mesure 98*131,5 mm et pèse environ 1 000 g. Quant à l’AF-S 24-70 mm f/2.8G ED, il mesure 83*133 mm et pèse environ 900 g.
Chacun de ces nouveaux objectifs est fourni avec un parasoleil en tulipe et un étui semi-souple.
Le parasoleil est intégré sur le 14-24 mm et amovible sur le 24-70 mm.

L’AF-S 14-24 mm f/2.8G ED sera disponible en France à partir de novembre 2007 au prix public conseillé de 1999 euros TTC.
L’AF-S 24-70 mm f/2.8G ED sera disponible en France à partir de novembre 2007 au prix public conseillé de 1899 euros TTC.

Partager cet article sur les réseaux sociaux

SHARE TWEET SHARE PIN
comment utiliser le catalogue Lightroom - tutoriels vidéos

About the Author

Jean-Christophe Dichant
J'ai créé Nikon Passion en 2004 pour vous aider à faire les bons choix, bien utiliser votre appareil photo et apprendre la photo.

Merci de remplir les champs ci-dessous pour laisser un commentaire.

Votre commentaire

Votre adresse email ne sera pas publique.


*


7 Commentaires sur "Une gamme d’objectifs Nikon FX"

  1. Tout à fait d’accord avec Daniel Vandevoorde, d’autant que j’ai commencé dans le numérique avec le Canon 20D (le D200 n’existait pas) et le remarquable 4/300 IS (meilleur que le 2,8 de la même marque) dont la mise au point à 1,5 m offrait des perspectives infinies (IS = VR).
    On se demande vraiment ce qu’attend Nikon pour nous proposer le même petit bijou, léger, peu encombrant, très maniable et réagissant fort bien avec un convertisseur 1,4x en cas de besoin !
    Actuellement, mon fusil-photo préféré (D200 + 2,8/300 VR + crosse en bois) ne pèse que 6,250 kg, et ça commence à faire un peu lourd pour mes 58 ans – et l’arthrose qui va avec 😉 …

  2. bravo pour les nouveaux venus,mais en télé ajouter le vr sur l’excellent 300 f4 serait une solution tres économique et intéréssante pour pro et amateurs?….

  3. de 14 mm à 400 mm avec « seulement » 4 zooms, c’est une vraie bonne nouvelle, reste à trouver les sous !!!

  4. Salut Personnellement j’aurai péfére un 20-35 FX, 90% de mes photos sont faites au 35mm, j’aime beaucoup le 20mm, le 14 ou 17mm pour moi sont d’utilisation plus q’épisodique comme le 28 ou le 50mm .Les courbes sur le site US Nikon des nouveaux Objectifs sont plus que prometteuses. je crois que mon premier achat sera le 24-70

  5. Bonsoir,

    Bonne vision des choses par Nikoneur : un 300 est un 450 en DX, avec l’ouverture propre au 300 (f/4 ou f/2,8), et la mise au point minimale du même 300… Quand on joue à prendre des petites bêtes ou à photographier des plantes, c’est très intéressant !

    Cela dit, le 2,8/14~24 doit être une véritable merveille et j’aimerais beaucoup en essayer un. Il vaut en gros 2 000 €, et ce n’est pas cher si l’on songe au prix des anciens 15 mm (le f/5,6 que j’ai eu dans le temps et surtout le 3,5 qui valait aux alentours de 10 000 FF à son époque, et qui n’était pas donné du tout). Je ne parlerai pas longtemps du phénoménal 13 mm qui valait une véritable fortune et qui était fabriqué à la commande… Alors, je dis que ce zoom intégrant l’ensemble des courtes focales les plus utilisées (14, 18, 20, 24 plus bien sûr toutes les intermédiaires) n’est pas cher. Même si mes finances actuelles m’interdisent de me l’offrir, comme beaucoup d’entre nous, car le problème n’est pas là.
    Imaginez la combinaison de trois zooms : 14~24, 24~70, 70~200, tout ça à f/2,8 constant, le dernier étant VR… Ça commence à couvrir une fabuleuse gamme de focales.
    Il a raison, Nikoneur : si l’on n’a pas un besoin impérieux du format FX (pour des raisons professionnelles notamment), le DX est très intéressant. Sauf dans les grands angulaires, c’est le revers de la médaille…

    Cordialement 🙂

  6. Le 28-70 est déjà un immense zoom, mais en argentique. Ce nouveau 24-70 est plus compact et optimisé pour les numériques plein format ou demi-format. Optimisé veut dire que les rayons qui attaquent le capteur sont le plus perpendiculaire possible pour que les petits pixels soient bien exposés surtout sur les bords. C’est une restructuration et un recalcul important pour obtenir ce bijou qui n’a rien à voir avec l’ancien 28-70. Il ne lui manque que le VR. Ca… commence à introduire le VR dans ses grands objectifs pro. On attend une comparaison chiffrée. Mais à 1900 euros c’est pas donné.

    Un 300 en DX est un 450. Mais en FX il faut payer cher ! Vive le DX.

  7. Et les trois « monstres » ? 400, 500 et 600 tous les trois VR !