Qu’est-ce qu’un Stop en photographie

Vous avez lu le terme Stop dans un article sur la photographie et vous ne voyez pas de quoi il s’agit ? Vous avez entendu le mot Stop en photographie, dans une discussion entre photographes, dans une vidéo et vous êtes largué ? Voici de quoi en savoir plus sur ce fameux « Stop » et pourquoi c’est important pour vous.

Qu’est-ce qu’un Stop en photographie

Dans la vidéo ci-dessus (extraite de l’émission photo quotidienne sur la chaine Youtube) je vous explique ce qu’est un stop.

Vous allez voir que c’est une notion générique qu’il faut connaître pour comprendre le fonctionnement de votre appareil photo, ou celui de vos objectifs.

Un Stop en photographie est l’écart entre deux valeurs d’exposition et qui revient à multiplier ou à diviser par deux la quantité de lumière arrivant sur la capteur. L’exposition est elle-même définie par trois réglages qui sont :

  • le temps de pose (lié à la vitesse d’exposition),
  • l’ouverture (liée au diaphragme),
  • la sensibilité (liée aux valeurs ISO).

Quand vous faites varier un de ces réglages d’un cran, en valeur pleine (par exemple 1/250ème à 1/500ème ou f/8 à f/5.6 ou encore ISO 400 à ISO 800), vous doublez ou vous divisez par deux la quantité de lumière qui arrive sur le capteur. Et vous produisez un écart d’un Stop en matière d’exposition.

Dans la littérature vous allez rencontrer l’abréviation IL pour Indice de Lumination (ou indice de luminance)  ou encore Ev pour Exposure Value.

Stop, Il et Ev sont trois façons de désigner la même notion.

Il faut prendre soin de considérer des valeurs pleines car selon les boîtiers un cran de molette d’ouverture (par exemple) n’est pas nécessairement équivalent à un Stop. Ces valeurs sont les suivantes pour l’ouverture :

f/1.4, f/2, f/2.8, f/4, f/5.6, f/8, f/11, f/16, f/22, f/32

Entre chacune de ces valeurs il y a un Ev / un IL et … un Stop.

Pour les temps de pose c’est pareil :

1/1000 s, 1/500 s, 1/250 s, 1/125 s, 1/60 s, 1/30 s, 1/15 s, 1/8 s, 1/4 s, 1/2 s, 1 s

Entre chacune de ces vitesses il y a un Stop (ou Ev ou Il) puisque le temps de pose double de l’une à l’autre.

Ainsi, pour détailler l’exemple du système de stabilisation cité dans la vidéo, quand Nikon dit que ce système fait gagner 4 stops, cela signifie que :

  • vous pouvez passer, par exemple, de 1/1000 à 1/60 le temps de pose sans risquer le flou de bougé (4 valeurs d’écart)
  • ou que vous pouvez utiliser une ouverture de f/11 au lieu de f/2.8 (4 valeurs d’écart, ce qui va indirectement ajuster le temps de pose)
  • ou encore que vous pouvez passer la sensibilité de ISO 3200 à ISO 200 (4 valeurs d’écart, ce qui va également jouer sur le temps de pose).

Si de prime abord tout est ramené au temps de pose, il s’agit bien d’une notion transverse qui est valable aussi bien pour la vitesse, l’ouverture que la sensibilité.

Vous pouvez retrouver ci-dessous les liens cités dans la vidéo ainsi que le Guide Photo Reflex 2017 présenté.

Pour aller plus loin …

Le guide pratique Photo Reflex 2017

Qu’est-ce que l’exposition ?

Quel mode d’exposition choisir : P,S,A ou M ?

Cliquez ici pour vous abonner à la chaîne Youtube et ne manquer aucun épisode :

Je veux voir tous les épisodes …

Partager cet article sur les réseaux sociaux

SHARE TWEET SHARE PIN
comment utiliser le catalogue Lightroom - tutoriels vidéos

About the Author

Jean-Christophe Dichant
J'ai créé Nikon Passion en 2004 pour vous aider à faire les bons choix, bien utiliser votre reflex et apprendre la photo.

Merci de remplir le champ ci-dessous pour laisser un commentaire. Vous n’êtes pas obligé de vous inscrire pour laisser un commentaire sur ce site. En savoir plus.

Les commentaires sur Nikon Passion

Chaque article du site www.nikonpassion.com vous propose une zone de commentaires pour poser vos questions ou réagir.
Voici comment procéder si vous ne disposez pas de comptes réseaux sociaux et si vous ne souhaitez pas créer un nouveau compte Disqus. Disqus est le système qui gère les commentaires et l'antispam.

  • Christian

    Vocabulaire intéressant, mais l’article mérite éclaircissement et… correction.
    En effet, si 1 stop permet de diviser la vitesse par 2, pour 4 stops on est à 2x2x2x2 soit 16 : on divise ainsi la vitesse par 16, et non pas par 4.
    Ces calculs sont les mêmes pour le diaphragme (surface d’ouverture alors 16 fois plus faible) et les ISO (sensibilité 16 fois plus faible).

  • Philippe Coves

    Tant que l’on est sur les erreurs…
    La stabilisation de nikon fait gagner 4 stop. Je pense donc que la premier explication est mauvaise… vous dites que l’on peut utiliser un temps de pause 4 fois plus élevé sans provoquer de flou de bouger… moi je dit plutôt que l’on peut utiliser une vitesse 4 fois plus lente… ceci dans un premier temps…
    Mais…
    Chaque stop multiplie par deux la vitesse… donc on peut l’utiliser une vitesse 16 fois plus lente, soit 4 crans pleins sur l’échelle normalisée de la vitesse.
    En prenant exemple sur l’échelle normalisé, là où l’on devrait utiliser une vitesse de 1/15s avec la stabilisation on peut descendre à une vitesse de 1s pour une netteté équivalente (si le sujet ne bouge pas évidemment). 1/8 – 1/4 – 1/2 – 1s, on a bien 4 stop.
    Comme l’échelle des vitesses est normalisée on a pas inscrit 1/16s, mais 4 stops permettent d’utiliser des vitesses 16 fois plus rapides.

    Il y a la même erreur qui est faite avec les pixels des capteurs. Pour doubler la résolution il en faut 4 fois plus… car on double horizontalement et verticalement.

    • Temps de pose 4x plus élevé ou vitesse 4x plus lente, c’est un peu la même chose.
      Pour les pixels, je ne vois pas le rapport avec ce sujet.

      • Philippe Coves

        Exact les pixels sont hors sujet. Désolé.

    • Bernez Patxi

      Et après avoir fait tous ces calculs… on peut enfin déclencher ???
      Ah, zut, trop tard..