Comment faire un time-lapse avec un Nikon reflex ou hybride

Vous aimeriez faire un time-lapse avec votre reflex ou votre hybride Nikon mais vous ne savez ni comment procéder, ni comment régler votre appareil photo ? Voici le principe et les réglages à effectuer.

Comment faire un time-lapse avec un Nikon reflex ou hybride

Comment faire un time-lapse : définition et principes

L’animation en « time-lapse » (mot anglais composé à partir de « time » et de « lapse » ou « laps de temps » en français) est un effet d’images accélérées réalisé image par image sur des durées plus longues que le résultat final, à la manière du cinéma d’animation. L’effet contraire du time-lapse est le ralenti.

Le principe du time-lapse

Il s’agit de réaliser une série de x images à intervalles réguliers, à cadrage identique, sur une durée importante.

Ces images seront ensuite assemblées et diffusées à la suite comme s’il s’agissait d’un film, afin d’obtenir une séquence animée parfaitement fluide. La séquence ainsi obtenue permet d’avoir un effet d’image très accéléré (éclosion d’une fleur par exemple).

Exemple de time-lapse : éclosion de fleurs par David de los Santos Gil

Quel matériel utiliser

Il vous faut un appareil photo disposant du mode M manuel, ou du mode A priorité à l’ouverture et de la fonction intervallomètre. A défaut d’intervallomètre, vous pouvez utiliser une télécommande qui intègre cette fonction (voir les télécommandes pour Nikon et les intervallomètres pour Nikon).

Il vous faut un trépied solide et stable (par exemple le trépied Leofoto Urban LX-324) et un objectif adapté au sujet envisagé. N’oubliez pas d’utiliser des batteries bien chargées ou prévoyez une alimentation externe si votre appareil photo sait l’utiliser (par exemple recharge via le port USB).

Prévoyez une carte mémoire de capacité suffisante, sinon gare aux mauvaises surprises ! Calculez sa capacité en multipliant la taille moyenne d’un fichier par le nombre de photos à prendre (voir plus bas).

Préférez le format RAW qui occupe plus de place sur la carte mais vous donne plus de souplesse en post-traitement pour uniformiser le rendu de toutes les images.

Comment régler l’appareil photo

Pour le cadrage du time-lapse, rien de plus classique : positionnez le boîtier bien fixé sur son trépied parfaitement calé à l’endroit voulu. Faites la mise au point sur votre sujet, pensez à verrouiller la mise au point automatique une fois calée pour éviter qu’elle ne bouge pendant la durée de la prise de vue.

Utilisez de préférence le mode Manuel afin de conserver une exposition constante sur chaque vue : dans ce cas il vous suffit de régler l’exposition avant de commencer à prendre les photos.

Le mode A peut être envisagé si les prises de vue ont lieu dans un contexte de luminosité ambiante très changeante (au coucher du soleil par exemple) pour éviter d’avoir de gros écarts d’exposition d’une vue à l’autre.

Comment régler l’intervallomètre

Tout se passe ensuite au niveau du réglage de l’intervallomètre : réglez le nombre de vues à prendre et le temps qui doit s’écouler entre chaque vue.

Menu Intervallomètre d'un Nikon pour faire un time-lapse

menu de la fonction intervallomètre d’un reflex Nikon

Réglez, de haut en bas :

  • le choix de l’heure de démarrage,
  • l’intervalle entre chaque vue,
  • le nombre total de vues à effectuer.

Attention, ce délai doit être supérieur au temps de pose sans quoi il va manquer des images ! Pour rappel, le cinéma c’est 24 images par seconde : cela peut vous servir de base pour calculer le nombre d’images nécessaires en fonction de la durée souhaitée pour la séquence.

Exemple : si vous voulez faire un time-lapse d’une durée finale de 60 secondes en « qualité cinéma » il faut prévoir 24 images x 60 secondes = 1440 images.

Vous pouvez utiliser une application smartphone spécialisée comme PhotoPills pour calculer le nombre de vues à faire (utiliser son calculateur Time-Lapse en ligne).

Voici quelques durées indicatives selon le sujet :

  • 1 seconde : véhicules et personnages en mouvement, nuages par vent important
  • 2 à 5 secondes : lever ou coucher du soleil
  • 5 à 10 secondes : nuages par temps calme
  • 10 à 30 secondes : soleil ou lune par temps clair
  • 20 à 60 secondes : ciel étoilé
  • 1 à 2 minutes : plante à croissance rapide
  • 5 à 15 minutes : chantier

Post-traitement des images

Une fois les vues effectuées et traitées (attention à bien appliquer les mêmes réglages sur toutes les vues), il ne restera plus qu’à effectuer l’assemblage avec un logiciel spécialisé et à effectuer quelques réglages :

  • nombre d’images par minute,
  • dimensions,
  • qualité.

Voici quelques exemples de logiciels dédiés, ou intégrables à Lightroom Classic :

Faire un time-lapse : en conclusion

Le Time lapse n’est pas une technique très complexe à appréhender. Elle requiert par contre un minimum de rigueur et de technique et prend un peu de temps. A vous de jouer !

Télécharger cet article en PDF

Partager cet article sur les réseaux sociaux

SHARE TWEET PIN
comment faire de bonnes photos quel que soit votre niveau

Merci de remplir les champs ci-dessous pour laisser un commentaire.

Votre commentaire

Votre adresse email ne sera pas publique.


*