Comment faire des photos nettes à l’improviste

Vous faites parfois des photos à l’improviste, sans avoir calculé votre prise de vue ? Vous réagissez à ce qui se passe devant vous mais vos photos ne sont pas toujours nettes ? Voici comment je procède pour faire des photos nettes quand je n’ai pas le temps d’anticiper ma prise de vue.

Comment faire des photos nettes à l'improviste

Faire des photos nettes, le problème du photographe

Parmi les problèmes cités par les photographes débutants, le fait de faire des photos nettes revient très souvent. Les reflex actuels sont complexes à bien régler, et le module autofocus des reflex Nikon n’échappe pas à la règle. Vous pouvez trouver une série de conseils pour bien régler votre autofocus dans ce sujet dédié.

Une des situations de prise de vue qui génère le plus de frustrations est celle qui consiste à faire des photos à la volée, dans la rue, en famille, quand un sujet vous passe sous les yeux et que vous souhaitez l’immortaliser.

Vous n’avez pas toujours le temps de bien caler votre prise de vue, de vérifier vos réglages et si parfois « ça marche », souvent « ça ne marche pas » !

Vos photos ne sont pas nettes car le boîtier a choisi de faire la mise au point en fonction des réglages que vous avez faits, et qui ne s’avèrent pas adaptés à cette prise de vue improvisée.

Cliquez sur la vidéo ci-dessous pour savoir comment je règle mon boîtier pour la photo à l’improviste, dans la rue ou ailleurs :

  • les préréglages de vitesse, ouverture et sensibilité,
  • le choix du mode autofocus,
  • le mode de déclenchement unique ou rafale.

Pour en savoir plus

Pour en savoir plus, je vous propose plusieurs sujets complémentaires qui vont vous aider à faire de meilleures photos :

Cliquez ici pour vous abonner à la chaîne Youtube et ne manquer aucun autre épisode : Je veux voir tous les épisodes …

Partager cet article sur les réseaux sociaux

SHARE TWEET SHARE PIN
comment utiliser le catalogue Lightroom - tutoriels vidéos

About the Author

Jean-Christophe Dichant
J'ai créé Nikon Passion en 2004 pour vous aider à faire les bons choix, bien utiliser votre appareil photo et apprendre la photo.

Merci de remplir les champs ci-dessous pour laisser un commentaire.

Votre commentaire

Votre adresse email ne sera pas publique.


*


28 Commentaires sur "Comment faire des photos nettes à l’improviste"

  1. Bonjour,
    Comment faire (D500) pour séparer ces deux mesures ?

    Salut JC,
    Très humblement, tu peux dissocier la mesure de lumière de la mise au point dans le cas de mis-pression déclencheur et recadrage, c’est ce que j’applique

  2. merci pour tout ce que vous faite..

  3. jean-pierre marquis | 28 mars 2017 à 12 h 15 min | Répondre

    Bonjour..
    Très humblement aussi:
    1/ mise au point avec AFon sur le sujet et non avec le déclencheur à mi course
    2/ recadrage
    3/ déclenchement et voilà !
    En ce qui concerne l’hyperfocale moi je trouve ça bien pratique avec une courte focale en tous cas. surtout si on utilise le mode A. On peut regretter la disparition de l’échelle sur les bagues de distance, mais ça se calcule une fois pour toutes à moins de changer d’ouverture bien sûr. et mise au point sur M of course

  4. Salut JC,
    Très humblement, tu peux dissocier la mesure de lumière de la mise au point dans le cas de mis-pression déclencheur et recadrage, c’est ce que j’applique

  5. Quand c’est flou c’est qu’il y a un loup ou plusieurs sur la photo.

  6. Je suis toujours surpris par l’affirmation selon laquelle l’exposition est plus précise en déplaçant le collimateur plutôt qu’en recadrant. En général, il me semble qu’on fait la mise au point sur le sujet que l’on souhaite voir bien exposé non ?

    Question subsidiaire: la mesure matricielle tient-t-elle compte de la position du collimateur dans l’image ?

    • La mesure de lumière tient compte du collimateur actif, donc en déplaçant on ne mesure pas au bon endroit. Ce n’est pas toujours un problème mais ça peut l’être selon la situation.

      • Merci de m’avoir répondu mais je reste dans mon incompréhension: quand tu dis « La mesure de lumière tient compte du collimateur actif  » je suppose que tu ne parles pas de la mesure pondérée centrale qui se fait toujours au centre du viseur où que l’un fasse la mise au point (si j’ai bien pigé sinon merci de me reprendre).

        Quant à la mesure spot elle se fait, me semble-t-il, uniquement sur le collimateur actif.

        Dois-je en déduire qu’il s’agit de la mesure matricielle quand tu dis qu’  » elle tient compte du collimateur actif » ?

        • La mesure pondérée centrale fait la mesure dans la zone du collimateur actif, comme la mesure spot le fait sur le collimateur actif chez Nikon (Chez Canon c’est effectivement toujours au centre).

          La mesure matricielle fait la mesure sur toute l’image, donc peu importe où est ton collimateur actif. Par contre, en mesure pondérée et spot si tu décales la mesure ne se fait plus sur le sujet sauf si tu as enregistré la mesure avant.

          • Merci pour ton conseil. Entre temps j’ai consulté le manuel (D7000 p105) : la pondération centrale se fait uniquement par prise en compte la zone centrale , pour cet APN en tout cas. La mesure matricielle est effectivement indépendante de la zone de mise au point.

          • Alexandre Verbeke | 29 janvier 2017 à 1 h 05 min |

            Au temps pour moi, en pondérée centrale c’est bien au centre mais la mesure est quand même faite sur toute l’image avec une plus grande importance sur le centre.

  7. bonjour,
    j’ai l’habitude de laisser mon appareil (D500 maintenant, D5000 auparavant) sur le mode rafale lente au cas où… ce qui ne m’empêche pas de déclencher une seule photo si on ne maintient pas le doigt sur le déclencheur.
    Merci pour tous vos conseils

  8. Pour des sujets souvent mobiles, pourquoi ne pas se mettre en AF continu? Cela me semblerait plus cohérent?

  9. Bonjour,
    C’est un bon article. Concernant l’hyperfocale, il existe de petit logiciels efficace sur ephone ou android qui permettent de calculer automatiquement l’hyperfocale.

    Concernant l’ISO auto j’avais contacté le support de Nikon pour l’emploi des ISO Auto pour le D7200. Voici leur réponse:
    Merci d’avoir contacté le support technique Nikon.
    Le mode ISO auto est efficient en mode de prise de vue automatique seulement, il ne l’est pas en mode P, S, A, M.
    A toutes fins utiles, cette information est disponible à la page 99 du manuel du D7200.

    • Je ne vois pas en quoi l’ISO-Auto n’est pas « efficient » avec les modes P, S, A, M …

      • Je vous ai transmis la réponse car je suis un peu perplexe aussi.

        • J’ai un D7000. Page 101 de la doc on retrouve ta citation concernant les modes automatiques mais 2 pages plus loin le contrôle ISO auto en modes P,S,A et même M est expliqué.

      • Pour info, Voici le texte de la p 99 du mode d’emploi du D7200: « II est possible de modifier la sensibilité de l’appareil photo à la lumière selon la quantité de lumière disponible. Vous avez le choix parmi des réglages compris entre 100 ISO et 25600 ISO par incréments équivalant à 1/3 IL Les modes Auto, Scène et Effets spéciaux offrent également une option AUTO, qui permet à l’appareil photo de régler la sensibilité automatiquement en fonction des conditions d’éclairage »

        Il semble donc en effet que le mode auto ISO ne soit efficient que pour les modes Auto, scènes, et effets spéciaux.

  10. Merci pour ces bons conseils. Question : vous dites que vous êtes en mode A. Mais si on veut fixer l’ouverture (à 5.6) et la vitesse (1/250), comment fait-on ? En mode A on ne peut fixer que l’ouverture ? On se met en mode M non ?

    • Bonjour Yann17
      Ta remarque est très juste
      Deux solutions
      1- Mettre en mode M
      2- Mettre en mode A mais il faut paramétrer dans iso-auto la vitesse d’obturation minimum (1/250 par exemple) .Le boitier respectera(ou pas) cette consigne en fonction de la limite iso programmée.
      Perso je mets en mode M

      • Après si tu ne veux pas que ton appareil essaye systématiquement d’avoir un temps de pose de 1/250è en mode A, il suffit de régler l’ouverture voulue et ensuite en ISO manuel tu les montes jusqu’à ce que le temps de pose soit de 1/250è si l’appareil n’atteint pas la limite max du boitier avant. Exemple si tu es à 100 ISO et qu’à f/5.6 le temps de pose est de 1/60è tu montes les ISO à 400 tu auras 1/250è.

  11. Merci Jean Christophe pour cette vidéo explicite. Encore un bon partage. Marc

  12. Bonjour
    Une petite question : vous parlez du mode AF S : S désigne t-il le mode de zone AF – AF point sélectif – c’est àdire mesure sur un collimateur ?
    les modes AF zone dynamiques semblent, d’après le mode d’emploi, plus adaptés aux sujets qui bougent …

    Ensuite, mode autofocus AF-A, AF-S ou AF-C ?

    merci pour vos conseils.

    Didier

  13. Merci pour cette info : trés explicite
    Avec mon D500 je ne tarderai pas à l’appliquer
    Jeanot

  14. Quand je me ballade comme toi, je choisi l’hyperfocale et je sais que je suis net entre telle et telle distance. C’est une autre solution mais qui encadre la zone de netteté