DxO PhotoLab 3 : couleurs, réparations, masques et mots-clés au programme

DxO annonce PhotoLab 3, la mise à jour du logiciel de traitement des fichiers JPG et RAW ayant succédé à DxO Optics Pro. Cette version 3 apporte plusieurs nouveautés dont une inédite roue de gestion des couleurs.

DxO PhotoLab 3 : couleurs, réparations, masques et mots-clés au programme

DxO PhotoLab 3 : le retour en force de DxO ?

DxO est un éditeur de logiciel français qui s’est fait connaître grâce à son expertise en traitement d’image. Après les difficultés financières de ces dernières années et une relative mise sous silence par l’absence de résultats, la société s’est recentrée sur son cœur métier, le traitement d’image, pour redresser la barre et trouver un nouveau souffle.

A l’origine DxO proposait différents outils logiciels pour les particuliers comme les entreprises, pour assurer le traitement des fichiers RAW comme analyser des systèmes optiques (par exemple les capteurs et objectifs).

DxO a désormais recentré ses activités sur le traitement de fichiers RAW et JPG, s’est séparée de DxO Lab qui garde le nom DxO pour des raisons historiques mais a bien été vendue. Le rachat de la suite Nik Collection à Google, une bonne idée puisque les excellents chiffres de vente de cette suite participent au renouveau, aide DxO à revenir sur le devant de la scène.

DxO propose maintenant une offre logicielle aux photographes pour la partie grand public, et quelques activités plus confidentielles pour les entreprises.

Sur sa nouvelle lancée, DxO remplace PhotoLab 1.2 puis PhotoLab 2 annoncé en octobre 2018 par PhotoLab 3. Le rythme annuel ainsi calé est prometteur et permet d’envisager une nouvelle version majeure chaque année désormais.

La gamme DxO comprend quatre logiciels :

  • DxO PhotoLab, le logiciel d’édition photo RAW et JPG, en version 3 maintenant,
  • Nik Collection, la suite de plugins pour Lightroom Classic, Photoshop CC, Photoshop Elements et PhotoLab Essential,
  • DxO FilmPack, le logiciel de simulation de rendus argentiques,
  • DxO ViewPoint, le logiciel qui redresse les perspectives sur les photos grand-angle et redonne leur aspect naturel aux sujets situés sur les bords des images.

DxO PhotoLab 3 : les nouveautés

PhotoLab 3 n’a pas pour ambition de révolutionner PhotoLab, mais apporte au contraire de quoi stabiliser l’offre et la rendre plus attractive : plusieurs nouvelles fonctions vont vous permettre d’accélérer les traitements, la gestion de la couleur en particulier, et de mieux gérer vos photos.

PhotoLab a pour particularité de corriger automatiquement les défauts des images dès leur ouverture : le couple boîtier/objectif détecté, le logiciel corrige les aberrations optiques avant que vous ne passiez aux opérations de traitements d’image globales et locales.

Cette approche intéresse les photographes désireux d’obtenir des images les plus qualitatives possibles, la réduction du  bruit numérique étant l’autre point fort de DxO.

DxO PhotoLab 3 se pose donc en développeur de fichiers RAW professionnel, avec une volonté marquée de concurrencer les leaders du marché que sont Lightroom Classic/Photoshop, Luminar 4 et Capture One Pro. Attention toutefois, certains formats RAW ne sont pas supportés, c’est le cas des fichiers RAF Fujifilm que DxO PhotoLab 3 ne sait toujours pas gérer.

Ajustement / remplacement des couleurs TSL

DxO PhotoLab 3 Ajustement / remplacement des couleurs TSL

l’ajustement / le remplacement des couleurs

PhotoLab 2 marquait le pas en matière de gestion des couleurs face à la concurrence. PhotoLab 3 implémente une nouvelle approche, basée sur la DxO Color Wheel (roue des couleurs).

Cette roue s’avère simple à utiliser et permet de caler la colorimétrie des photos en quelques clics et glissements de souris. Les plus experts pourront aller jusqu’à remplacer les couleurs pour créer des images différentes, une tendance que les éditeurs de logiciels approchent chacun à leur façon, Luminar ayant fait le choix de l’intelligence artificielle pour cela.

En pratique, la DxO ColorWheel vous permet de sélectionner une plage de couleurs (au passage PhotoLab 3 gagne les 2 canaux qui manquaient à PhotoLab 2), puis de dimensionner cette plage (comprendre « choisir toute l’étendue colorimétrique voulue »), avant de choisir les couleurs de substitution.

DxO PhotoLab 3 Color Wheel

Color Wheel

La ColorWheel autorise des transitions très fines entre les teintes, le réglage s’avère plutôt fluide si j’en crois la démonstration par DxO de cette fonction sur un simple ordinateur portable.

Cette façon de gérer l’outil TSL (Teinte, Saturation, Luminance), si elle existe chez les concurrents, est ici plus visuelle et attractive.

Réparation de photos : la retouche locale facilitée

DxO PhotoLab 3 mots-clés

la réparation de photos

Tous les photographes connaissent cela : une tâche de capteur trop visible, un détail sur l’image trop présent et la photo n’a plus le même intérêt.

PhotoLab 3 rattrape son retard en la matière avec un outil de réparation qui oeuvre de deux façons différentes (à la manière de l’outil pinceau de Lightroom ou des filtres de Luminar) :

  • un mode clonage, pour « copier » une zone de l’image et la « coller » sur une autre,
  • un mode réparation plus intéressant qui tient compte de la zone d’origine pour effectuer une réparation la moins visible possible.

Gestion des masques

DxO PhotoLab 3 colorimétrie

la gestion des masques de réglages locaux

Chaque réglage local effectué dans DxO PhotoLab 3 est appliqué via un masque de réglage. PhotoLab 3 permet d’effectuer plusieurs réglages les uns à la suite des autres, les masque s’empilant au fur et à mesure.

Chaque masque peut ensuite être activé ou désactivé pour appliquer, ou non, chaque réglage. Tous les masques sont inversables, ce qui peut vous aider à gérer, par exemple, la netteté par zones à la manière de la palette d’outils de Lightroom ou des masques de Luminar.

Ces masques ne sont pas déplaçables encore par contre, DxO m’a confié travailler sur cette possibilité pour autoriser le déplacement dans une prochaine version.

Les mots-clés et la recherche

DxO PhotoLab 3 colorimétrie

la gestion des mots clés

Avant de traiter vos photos il est pertinent de les gérer : leur attribuer un dossier, les placer dans une collection et les indexer.

DxO PhotoLab 3 progresse avec l’arrivée des mots-clés, qui complètent la gestion des données EXIF de Photolab 2. L’interface du logiciel vous permet d’afficher les données EXIF comme les mots-clés que vous allez ajouter à vos photos.

Les collections, une fonction essentielle pour regrouper vos photos par séries, ne fait pas partie de cette mise à jour encore, DxO n’annonce rien à ce sujet. La philosophie de l’éditeur n’est pas de concurrencer le catalogue Lightroom, considéré comme difficile à égaler, Skylum ne fait pas mieux avec Luminar.

Les mots-clés gérés par PhotoLab 3 sont bien évidemment utilisables pour la recherche de photos. L’indexation automatique n’est pas au programme encore, Lightroom Classic (visages) et Lightroom (ex-CC, visages, couleurs et sujets) gardent une longueur d’avance en la matière grâce aux services web offerts par le Cloud.

Nouveaux boîtiers et modules optiques supportés

Comme toute mise à jour logicielle qui se respecte, PhotoLab 3 supporte les boîtiers récents parmi lesquels :

  • Nikon P1000,
  • Canon G5 X Mark II et G7 X Mark III,
  • Panasonic Lumix DC-G90/G95/G99/G91, Lumix DC FZ1000 II et Lumix TZ95/ZS80,
  • Ricoh GR III,
  • Sony A7R IV et RX100 VII.

Pas moins de 3.000 modules optiques rejoignent la base de données interne du logiciel qui compte désormais plus de 50.000 combinaisons boîtiers/objectifs.

Tarif et disponibilité

DxO PhotoLab 3 est disponible pour PC et Mac en deux versions :

  • PhotoLab 3 ESSENTIAL
  • PhotoLab 3  ELITE

L’édition ELITE s’avère la plus intéressante des deux et se distingue de l’édition ESSENTIAL grâce aux fonctions suivantes :

  • débruitage PRIME (RAW)
  • DxO ClearView Plus
  • outil anti-moiré
  • gestion des profils DCP
  • gestion des profils ICC de calibration boîtier
  • profils de rendus couleurs
  • sorties multiples
  • édition d’autoréglages
  • création d’autoréglages partiels
  • création de palettes personnalisées

Le tarif de lancement de PhotoLab 3 jusqu’au 24 novembre 2019 est de :

  • DxO PhotoLab 3 ESSENTIAL Edition : 99,99 euros au lieu de 129 euros
  • DxO PhotoLab 3 ELITE Edition : 149,99 euros au lieu de 199 euros

Chaque licence de DxO PhotoLab 3 ESSENTIAL Edition permet une installation sur deux ordinateurs différents tandis que DxO PhotoLab 3 ELITE Edition autorise 3 installations.

PhotoLab 3 est également disponible sous forme de mise à jour à partir de 69 euros (49,99 euros jusqu’au 24 novembre) pour les détenteurs d’une licence DxO Optics Pro ou PhotoLab 2.

Une version d’essai complète de DxO PhotoLab 3, valable un mois, est disponible sur le site de DxO.

Partager cet article sur les réseaux sociaux

SHARE TWEET SHARE PIN
comment utiliser le catalogue Lightroom - tutoriels vidéos

About the Author

Jean-Christophe Dichant
J'ai créé Nikon Passion en 2004 pour vous aider à faire les bons choix, bien utiliser votre appareil photo et apprendre la photo.

Merci de remplir les champs ci-dessous pour laisser un commentaire.

Votre commentaire

Votre adresse email ne sera pas publique.


*


5 Commentaires sur "DxO PhotoLab 3 : couleurs, réparations, masques et mots-clés au programme"

  1. Je l’utilise depuis la V1 ! C’est de mieux en mieux, mais il manque encore la pipette dans l’outil TSL …… Dommage.

  2. Utilisateur de LR6 et de DXO PL2, je suis totalement conquis par la version 3 qui permet enfin de s’affranchir complètement de Lightroom pour le développement des raw. Autre fonctionnalité intéressante non citée, celle de pouvoir appliquer uniquement les réglages globaux à d’autres images car rare sont les situations où les réglages locaux sont applicables tels-quels à d’autres, en particulier avec le pinceau non-déplaçable. Et surtout, fini la finition dans lightroom pour éliminer les défauts indésirables d’une image développée dans DXO PL. C’était vraiment le point le plus faible du logiciel désormais corrigé.
    La disparition de Capture NX2 est pratiquement oubliée avec DXO PL3 et je la conseille à 100% à ceux qui ne veulent pas de l’abonnement et qui aiment un rendu naturel de leurs images. Ah j’allais oublié, le support est très réactif et en langue française. Je l’ai sollicité à plusieurs reprises avec succès et entière satisfaction.

  3. Jusqu’à maintenant, j’utilisais DXO pour sa capacité à débruiter les images et à les « embellir » grâce à des outils efficaces et bien pensés. La possibilité d’ajuster automatiquement les réglages selon l’appareil photo (ou le smartphone !) et l’objectif utilisé est vraiment un point fort de ce logiciel par ailleurs facile à prendre en main. J’ai donc hâte de tester cette « roue de couleurs », mais aussi la réparation qui semble avoir évolué. Quand les Français sont bons, il faut le dire !!!

  4. La colorwheel est très intéressante, surtout face à Lightroom qui montre rapidement ses limites dans la gestion des couleurs. Mais vaut-elle le besoin de d’acheter cette nouvelle version? Pour moi c’est oui!

  5. Conformément aux bonnes habitudes, une présentation sobre et complète de la nouveauté.
    Bravo !