Nikon Eye-AF, détection -6 IL et mesure de l’exposition continue en rafale, le firmware 2.0 des Nikon Z 6 et Z 7 est arrivé

C’en est fini de la période d’attente suite à l’annonce par Nikon d’une première mise à jour firmware majeure pour les Nikon Z 6 et Z 7. Le firmware 2.0 est disponible et apporte trois évolutions notables dont la très attendue fonction Nikon Eye-AF. Voici mon avis après une première prise en main.

Nikon Eye-AF, détection -6 IL et mesure de l'exposition continue en rafale, le firmware 2.0 des Nikon Z 6 et Z 7 est arrivé

Nikon Z 6 et Z 7 firmware 2.0 : l’Eye-AF est là

Depuis l’arrivée des deux Nikon hybrides Z 6 et Z 7 en août 2018, l’Eye-AF est la fonction qui a fait le plus parler d’elle chez les nikonistes.

« Mais pourquoi Nikon n’y a pas pensé !« , « Qu’ont-ils fait là ?? » et autres « Vous êtes sérieux ?? » se sont multipliés dans les conversations entre fervents défenseurs de la marque (frustrés) et détracteurs (enchantés). Les uns voyait l’absence de cette fonction comme une erreur magistrale de Nikon, les autres étaient ravis que l’herbe soit plus verte (orange …) ailleurs.

Nikon, dont les yeux et les oreilles traînent un peu partout sur la toile, a très vite compris qu’il fallait faire quelque chose car il n’était pas question de laisser ces deux nouveaux hybrides forts bien nés par ailleurs perdre pied face à une concurrence ne manquant pas d’intérêt.

Une première annonce a eu lieu début janvier 2019 pour officialiser l’arrivée de la fonction Eye-AF dans un premier temps, puis d’autres fonctions majeures dans un second (le support des cartes CFexpress par exemple). L’impatience des utilisateurs étant ce qu’elle est, c’est toujours trop long (et on les comprend) mais mieux valait patienter et sortir un firmware efficace qu’aller trop vite et passer à côté du sujet.

Qu’est-ce que l’Eye-AF ?

C’est un mode autofocus dans lequel l’appareil photo est capable de détecter un visage, et dans ce visage de détecter les yeux du sujet en faisant la différence entre l’œil droit et l’œil gauche. Une fois le bon œil détecté, ce mode assure la mise au point en mode AF-S comme son suivi en mode AF-C.

Pourquoi un œil humain uniquement ? Parce que l’algorithme utilisé s’appuie sur la détection du visage … humain. D’autres savent détecter les yeux des animaux diront les détracteurs, c’est vrai et ils doivent probablement utiliser un autre algorithme, chez Nikon c’est comme ça.

La fonction Eye-AF des Nikon Z 6 et Z 7 permet ainsi de :

  • détecter la zone du visage qui englobe les deux yeux,
  • détecter un œil ou l’autre dans cette zone selon la position du sujet,
  • caler la mise au point sur l’œil le plus proche ou le plus visible,
  • suivre cet œil (et donc le sujet) pendant son déplacement,
  • laisser le choix au photographe de changer d’œil pour un même visage comme de changer de visage s’il y a plusieurs personnes,
  • conserver la mise au point lorsque le sujet se retourne un court instant.

Pour utiliser le mode Eye-AF, il vous faut passer en mode « Auto Area AF » et activer la fonction « Eye-AF et détection de visage » dans le menu Autofocus. Lorsque le carré jaune de l’Eye-AF affiche une flèche latérale, il vous indique qu’il a trouvé un autre œil dans l’image, vous pouvez alors changer l’œil sélectionné à l’aide du joystick comme du sélecteur arrière.

J’ai pu évaluer la pertinence de cette fonction lors d’une première prise en main. Voici ce que j’en ai conclu :

  • l’AF accroche très vite sur le premier œil qu’il détecte (y compris avec les porteurs de lunettes),
  • ce n’est pas forcément le plus proche (Nikon ne précise pas quelle est la priorité donnée à la détection) mais le plus « visible »,
  • la mise au point est conservée lorsque le sujet tourne la tête quelques secondes puis regarde à nouveau le photographe,
  • l’Eye-AF détecte et accroche très vite en basse lumière (mode AF normal) alors que le visage est dans une zone sombre,
  • le mode AF basse lumière n’apporte pas de performance supérieure, il est par contre plus lent (tout comme l’est l’AF basse lumière vs. l’AF normal).

Cette première prise en main mérite d’être suivie d’une séance de prise de vue en conditions connues, mais il semble que le mode Nikon Eye-AF soit une alternative crédible au mode Suivi 3D des reflex, inexistant sur les hybrides.

A condition, vous l’aurez compris, qu’il y ait un œil à suivre, ce qui laisse de la place encore au suivi 3D des reflex en photo animalière comme sportive quand les yeux ne sont pas visibles.

Sensibilité en basse lumière : -6 IL pour le Z 6, -4 IL pour le Z 7

Il ne fallait pas dire aux ingénieurs Nikon que l’autofocus de leurs hybrides n’accrochait pas bien en basse lumière et faibles contrastes (c’était pourtant vrai) ! Leur honneur en a pris un coup et l’honneur chez les japonais vous savez ce que ça représente.

Résultat : la sensibilité du module AF a été revue, et pas qu’un peu. Voici les chiffres donnés pour le firmware 2.0 selon le boîtier :

Plage de détection AF minimale, à f/2, AF normal

  • Nikon Z 7 : – 2 IL (-1 avant)
  • Nikon Z 6 : – 3,5 IL (-2 avant)

Plage de détection AF minimale, à f/2, AF faible lumière

  • Nikon Z 7 : – 4 IL (sans changement)
  • Nikon Z 6 : – 6 IL (-4 avant)

Avec -6 IL en mode AF faible lumière, le Nikon Z6 se place au niveau des meilleurs hybrides du moment : l’EOS R chez Canon (le RP est à – 5 IL) et les S1R et S1 chez Panasonic, tandis que les Sony A7RIII/A7III sont à -3 IL.

A -4 IL le Nikon Z7 marque encore le pas face aux Canon et Panasonic, il reste devant les Sony toutefois.

Le Nikon Z 6 devient ainsi un des hybrides plein format les plus performants du marché en AF basse lumière, de quoi vous offrir des images nettes dans des conditions extrêmes. Pour vous faire une idée de ce que cela représente à 100 ISO (source wikibooks) :

  • -6 EV : pleine nuit, loin des lumières des villes, éclairage par le ciel étoilé, éventuellement par un très mince croissant de Lune, aurore boréale ou australe très peu lumineuse
  • -4 EV : pleine nuit, loin des lumières des villes, éclairage par une demi-lune, aurore boréale ou australe brillante
  • -3 EV : pleine nuit, loin des lumières des villes, éclairage par la pleine lune, aurore boréale ou australe très brillante
  • +2 EV : photographie de nuit, immeubles lointains avec éclairage artificiel, lune en situation d’éclipse totale

Mesure de l’exposition en mode rafale H+

Le Nikon Z 6 est l’hybride le plus rapide en mode rafale avec ses 12 vues par seconde tandis que le Z 7 « plafonne » à 9 vps. Pour atteindre ces performances, les hybrides Nikon faisaient la mesure de lumière sur la première vue et considéraient que les suivantes étaient exposées de la même façon (ce qui est souvent vrai mais pas toujours).

Le firmware 2.0 change la donne puisque désormais la mesure d’exposition est faite pour chaque vue à la même cadence de 12 vps sur le Z 6 et 9 vps sur le Z 7. En complément de la mise au point il va sans dire.

Télécharger le firmware 2.0 des Nikon Z 6 et Z 7

En conclusion

Avec ce nouveau firmware proposant Nikon Eye-AF, détection (très) basse lumière et mesure d’exposition continue en mode rafale, les hybrides Nikon rattrapent la concurrence (selon les modèles) et la dépassent même parfois, ce ne sera pas pour déplaire aux utilisateurs.

Reste maintenant à la marque à continuer sur sa lancée et à proposer des mises à jour firmware continues apportant des fonctions majeures et non les simples corrections de bugs habituelles. C’est crucial sur des hybrides pilotés à 100% par leur logiciel, à la différence des reflex utilisant des composants dédiés, et Nikon semble l’avoir bien compris !

Partager cet article sur les réseaux sociaux

SHARE TWEET SHARE PIN
comment utiliser le catalogue Lightroom - tutoriels vidéos

About the Author

Jean-Christophe Dichant
J'ai créé Nikon Passion en 2004 pour vous aider à faire les bons choix, bien utiliser votre appareil photo et apprendre la photo.

Merci de remplir les champs ci-dessous pour laisser un commentaire.

Votre commentaire

Votre adresse email ne sera pas publique.


*


29 Commentaires sur "Nikon Eye-AF, détection -6 IL et mesure de l’exposition continue en rafale, le firmware 2.0 des Nikon Z 6 et Z 7 est arrivé"

  1. s’il pouvait avoir trois emplacements de carte… je ne m’autorise pas à travailler avec seulement deux ports… alors un seul !
    ah et si le moniteur pouvait faire plaque chauffante également, certaines prestations sont longues et des temps morts sont fréquents. un bon café permettrait de rester éveillé. ah je me rappelle de mon vieux F4, avec double bobine ! et le F2 qui prenait en moyen format, que l’on devait découper à la main une fois développées….

    • En usage professionnel et situation de reportage, aucune défaillance n’est permise. L’événement ne se reproduit pas. Savez-vous ce que l’on ressent, lorsqu’en déchargeant une carte mémoire après avoir couvert un mariage, on tombe sur un message d’erreur qui précise que la carte est illisible ? Comment faut-il l’annoncer aux mariés ? Avec humour, ou sur un ton dramatique ? Voilà pourquoi, désormais, je n’utilise que des boîtiers dotés de deux ports de cartes ; que je travaille avec deux boîtiers (et un troisième en réserve, au cas où l’un des deux lâcherait) ; et que mes images sont stockées sur deux disques externes, montés en RAID, sitôt après avoir été déchargées. Soit on est professionnel, soit on ne l’est pas. C’est pourquoi je dis que les Z6/Z7 ne sont pas encore adaptés à un usage professionnel, malgré toutes les qualités que je leur trouve par ailleurs ; c’est pourquoi je dis que M. Nikon, une fois de plus, a bridé volontairement ses boîtiers pour ne pas saborder sa gamme reflex en monture F, le temps de parachever ses hybrides et de pouvoir proposer aux pros une gamme optique Z aussi riche que la F. Ceci ne devrait pas tarder, et vous verrez que les Z8 ou Z9 auront deux ports de cartes. Pour le reste, on peut plaisanter et en rire autant que l’on veut.

  2. Mise à jour firmware 2.01 Eye AF revenu.

  3. Après mise à jour firmware 2.00 sur Nikon Z6, détection des yeux très rapide. Changement des réglages avec désactivation de l’eye AF et depuis disparition de cette fonction malgré la remise de la détection des visages et de l’oeil et de l’AFC Zone automatique.

  4. Merci Jean-Christophe pour cette annonce de la sortie de la version 2.00 du firmware des Z6 et Z7 (qui était attendue). Curieusement Nikon n’a pas encore averti ses clients ! ça serait pourtant normal qu’il le fasse !
    Super cette fonction eye-AF qui manquait par rapport aux concurrents mais à quand le suivi sur l’œil d’un animal, la concurrence, elle, le fait !

  5. Bonjour
    En fait c’est quoi ma mise au point 3D ?
    J’avais un D750 et n’ai pas compris son usage entre le suivi en continue.
    Par ailleurs un D750 pouvant détecter les visages je ne vois pas pourquoi un reflex ne pourrait pas détecter les yeux.

    • 3D comme trois dimensions. En photo c’est classique : haut/bas, devant/derrière, droite/gauche.
      Un reflex ne dispose pas d’une détection AF au niveau de chaque pixel, l’Eye-AF ne peut pas être programmé sans ça, et quelques autres subtilités électroniques qui font la différence.

      • Merci, bon en fait la 3D correspond à ce que Minolta avait baptisé fuzzilogic en son temps qui consistait à prévoir un plan de mise au point d’un sujet en mouvement au moment où l’obturateur sera actionné pour compenser le laps de temps entre le moment où on déclenche.
        C’était super sur les appareils qu’avait un temps de réactivité certain. Mais sur un mirorless si l’appareil est capable de faire la MaP entre chaque vue d’une rafale, c’est à dire au même moment que obturateur, ça ne sert à rien.
        Ça sert encore sur les reflex mais pas sur les hybrides.

        • Ce n’est pas une anticipation comme le proposait Minolta mais bien une mesure précise en temps réel. La technologie a un peu évolué depuis cette époque. Et c’est toujours aussi utile de suivre un sujet en 3D, hybride ou non.

  6. Allez Mr. Nikon, encore un petit effort en implantant un second port de cartes (SD Express par exemple) et vos Z6/Z7 deviendront enfin professionnels.

    • DavideoPhotographie | 22 mai 2019 à 14 h 58 min | Répondre

      Pas de second port.
      🙁
      qu’est ce qu’on peut l’entendre ça…
      ILS sont professionnels.
      Avez vous deux boîtiers interconnectés entre eux ? copie en direct sur 14 cartes mémoires en backup ?
      Le boitier prends feu, tempête nordique, crash d’un avion…

      Oui je fume complet mais faut arrêter de dire « ça vaut rien y a pas de second slot »…

      Un appareil sert à faire des photos.

      Quitte à être pro:

      prenez un assistant qui permutera vos cartes XQD (en 5 secondes chrono) pour les sauvegarder en « temps masqué »… pendant que vous continuez votre « travail » de professionnel…

      • Ai-je dit que les Z6/Z7 ne valaient rien ? Non.
        Ce boîtier a beaucoup de qualités, on sait tous que l’avenir appartient aux hybrides et je rêve de ne plus avoir de problèmes d’AF lorsque je suis en prestation. Mais je dis seulement que ma pratique en photographie événementielle ne m’autorise pas à travailler avec un appareil qui n’enregistre que sur une carte. Prenez le risque que vous voulez ; personnellement, je ne le prends pas ; et sur ce point, Sony l’a bien compris. Nikon finira par intégrer un second port, c’est certain.

      • Quand je lis les commentaires sur le fait qu’un second port ne sert à rien, je me dis que ces gens là n’en ont pas le besoin ou simplement n’ont jamais eu de problème de carte et c’est tant mieux pour eux. Je n’imagine effectivement pas un photographe de mariage annoncer qu’il ne peut donner aux mariés leurs photos sous prétexte qu’uns carte est HS. Tous les photographes de mariages que je connais, même les « amateurs » ont minimum 2 boîtiers pour assurer le coup (et éviter le changement intempestif d’objectifs) et effectivement, leur critère c’est d’avoir 2 slots de carte mémoires. On peut faire sans, vous avez raison mais quand la concurrence tient compte de ça et en proposent 2, on peut aussi faire sans Nikon… Ca coûte rien un slot en plus, la preuve, un lecteur/ecriveur de cartes compatibles avec 11 formats différents se négocie 5€ sur internet, alors quand on a besoin d’un seul port, ça ne sera pas plus cher. Ça n’enlève en rien aux nombreuses qualités de ces boîtiers mais pour des petits détails, ça n’en fait pas des boîtiers adaptés à tous les pros. D’ailleurs autres « conneries », l’impossibilité d’avoir un bouton de déclenchement sur le grip optionnel… ballot pour les photographes de studios…

  7. Une mise à jour bienvenue. Ce qu’il manque encore c’est la possibilité de paramétrer un réglage AF sur les touches FN. Il y a bien les réglages de mesure, mais je trouve le réglage AF plus important

  8. Bonjour et merci pour cet article.
    J’ai une question toute bête . Est-il possible que le suivi 3 D arrive un jour sur les Z6 et Z7 ? Je veux dire est-il possible que cela arrive , un jour, avec un prochain firmware ? Merci de votre réponse.

  9. Hello, je viens de faire la MAJ (vérifié avec le numéro de firmware) mais la détection de l’oeil ne semble pas fonctionner. J’ai toujours un seul collimateur (normal, c’est ce que je veux) rouge mais je ne vois aucun collimateur jaune. Et dans les modes de mise au point ou mode zone AF, je n’ai pas de nouveau menu. Quelqu’un a t’il une idée ? Merci d’avance.

  10. Bonjour,
    Même question qu’ Arnaud pour la mise à jour ? Lecteur externe XQD nécessaire ou pas ?
    Merci

    • Pour ma part lecteur de carte externe XQD obligatoire, impossible de déposer le fichier de la MAJ sur la carte via la solution filaire USB
      En même temps avec un Z6 qui ne dispose que de XQD c’est pas étonnant

  11. Bonjour Jean-Christophe,
    je viens de lire qu’apparemment il fallait un lecteur de carte XQD pour le connecter au PC afin d’y mettre la MAJ (tant attendue). Cependant n’en possédant pas (je connecte toujours avec le câble de l’appareil relié au PC) est-ce que le fait de justement connecter l’appareil au PC avec le câble irait tout de même?
    Bien à vous.

    • Il faut tester, chaque configuration étant spécifique difficile de répondre. SI vous arrivez à coller le firmware sur la carte, ça peut fonctionner.
      Ceci dit utiliser un Z sans lecteur de carte c’est quand même un peu du bricolage hein 🙂

  12. Bonjour, j’ai cru lire il ya quelques semaines que cette fonction devrait – pourrait – concerner le D850. Qu’en pensez-vous ? Avez-vous des infos à ce sujet ?

    • L’Eye-AF ne peut pas concerner un reflex qui n’utilise pas le mode autofocus par mesure de contraste. Seul les hybrides peuvent le mettre en oeuvre.

    • Il y a eu un Firmware récent pour le D850, je confirme que ça concerne pas l’Eye AF, mais apparemment les collimateurs extrêmes s’en sortent mieux ( entre autres améliorations ). Du coup, les gens comme moi utilisant les MR par Dock ( Sigma ), doivent revoir ces MR !
      Donc on peut oublier ces histoires qui traînent parfois sur le net racontant que le D850 aurait aussi l’Eye AF, ça peut pas se faire technologiquement.