Ricoh GR : compact APS 16.2Mp 28mm f/2.8 – 749 euros

Ricoh annonce le Ricoh GR, un compact expert doté d’un capteur APS de 16Mp et d’une focale fixe équivalent 28mm f/2.8. Gabarit plus réduit que ses plus proches concurrents, tarif inférieur et longue expérience de la marque (maison mère de Pentax) font de ce compact un modèle qui a tout pour lui. Revue de détails.

Ricoh GR : compact APS 16Mp 28mm f/2.8 - 749 euros

Ricoh GR, ce nom doit vous rappeler quelque chose non ? Dernier né d’une longue lignée de compacts experts dont les origines remontent à l’argentique et au Ricoh GR1 de 1996, le nouveau Ricoh abandonne toute numérotation pour s’appeler tout simplement GR. Ricoh s’est fait une spécialité de ces petits compacts musclés dont les performances ont su séduire bien des photographes amateurs comme professionnels.

Le Ricoh GRD premier du nom a inauguré une gamme numérique s’appuyant sur les bases solides de la gamme argentique précédente. Ricoh a toujours joué la carte de la différentiation, préférant capitaliser sur des modèles éprouvés, les améliorer au fil des années (GRD II, GRD III, GRD IV) tout en innovant avec par exemple l’inédit système GXR de compact expert à bloc capteur-optique interchangeable.

Si ce système GXR n’a pas rencontré un succès fulgurant c’est probablement en raison d’un tarif un peu élevé, les blocs optique-capteur s’avérant couteux, mais aussi de la montée en puissance des gammes hybrides des différents constructeurs. Néanmoins Ricoh n’a pas lâché prise et revient aujourd’hui sur le devant de la scène avec un Ricoh GR qui devrait faire parler de lui.

Grand capteur APS-C de 16,2Mp, optique fixe équivalent 28mm et ouvrant à f/2.8, boîtier très compact et bien construit, ergonomie presque parfaite, le GR a quelques atouts qui vont faire pâlir le récent Nikon Coolpix A d’autant plus que le tarif du GR est bien moins élevé que celui du petit Nikon.

Un capteur APS-C 16.2Mp sans filtre passe-bas

C’est LA bonne nouvelle : le GR dispose d’un grand capteur APS-C de 16.2Mp. Ricoh a eu l’intelligence de proposer ce capteur tout comme Nikon avec le Coolpix A pour répondre aux attentes des photographes désireux de retrouver les sensations éprouvées avec leurs reflex. Si les capteurs Plein Format restent encore hors de portée pour des raisons de coût, seul le Sony RX1 en dispose mais à quel prix, le capteur APS s’avère une bonne alternative.

Plage de sensibilité étendue comparable à celle des reflex et limite haute à 25.600 ISO, processeur GR Engine V capable de limiter la montée du bruit numérique, limitation du nombre de pixels, Ricoh a su jouer la carte de la modération tout en proposant le meilleur de sa technologie actuelle. Sans que nous puissions l’affirmer officiellement, il est probable que ce capteur soit celui du reflex Pentax K-5 IIs, un modèle dont les performances sont reconnues.

Le Ricoh GR est dépourvu de filtre passe-bas. Ce filtre dont la raison d’être est de limiter les effets de moiré en provoquant au passage une légère perte de définition semble désormais condamné. De nombreux modèles récents n’en disposent pus, qu’il s’agisse du Nikon D7100, du Coolpix A ou … du Pentax K5. Les derniers tests montrent que le risque de moiré est en fait bien faible, seuls les modèles équipés d’un grand capteur Plein Format comme le Nikon D800E y sont un peu plus sensibles.

Ricoh GR : compact APS 16Mp 28mm f/2.8 - 749 euros

Une focale fixe 28mm f/2.8

Si seul le système Ricoh GXR permet de disposer d’optiques interchangeables, la gamme GRD a toujours disposé d’une focale fixe et le GR reprend ce principe. De la même façon que Fuji et ses focales fixes sur les X100 et X100s ou Nikon avec le Coolpix A, le GR dispose d’une optique dont la formule est calculée pour le boîtier afin de donner le meilleur résultat possible.

Ricoh annonce une qualité d’image en progression par rapport au GRD IV (datant de 2011), ce que les premiers tests devraient confirmer. La présence d’un plus grand capteur (pratiquement 8.5x plus grand que sur le GRD IV) est un challenge à relever pour les ingénieurs mais nous ne doutons pas qu’ils aient su s’en sortir au mieux.

Cette optique dispose d’un diaphragme à 9 lames qui ravira les amateurs de bokeh, d’autant plus que la taille du capteur permet de jouer avec les flous d’arrière-plan bien mieux que sur les modèles précédents à petit capteur.

Le Ricoh GR est également équipé d’un filtre à densité neutre qui permet d’ouvrir le diaphragme quand bien même la quantité de lumière est importante, effets créatifs garantis !

Ricoh GR : compact APS 16Mp 28mm f/2.8 - 749 euros

Un autofocus à détection de contraste ultra-rapide

Ricoh annonce un autofocus rapide pour son GR : basé sur le principe très classique de la détection de contraste, ce module permet une mise au point en 0.2 secondes selon la marque, une performance qui laisse derrière quelques modèles concurrents dont le Fuji X-E1 ne jouant pas tout à fait dans la même cour mais pénalisé par son AF bien peu réactif.

Le Ricoh GR dispose de plusieurs modes de mise au point AF ainsi que d’un mode manuel avec indication de distance et de profondeur de champ. Le GR reprend également les modes qui ont fait le succès de la gamme précédente et du GRD, le mode Snap et le mode Infini.

Avec le mode Snap, il suffit de caler une fois pour toutes la distance de mise au point pour que celle-ci soit appliquée à chaque prise de vue. C’est excessivement simple, rapide et performant. Le mode Infini comme son nom l’indique fait la MaP à l’infini et permet de déclencher très vite. Deux modes que nous avons vraiment apprécié sur les modèles précédents et qui devraient être généralisés sur tous les compacts experts !

Ricoh GR : compact APS 16Mp 28mm f/2.8 - 749 euros

Une ergonomie éprouvée

Si certains ont souvent reproché au GRD son look de char d’assaut, personne n’a jamais vraiment contesté l’ergonomie de ce petit boîtier. Ricoh a repris les grands principes des modèles précédents : peu de boutons mais pour les fonctions essentielles, des menus clairs, un accès rapide. Le GR dispose donc sur son capot supérieur d’un interrupteur marche-arrêt, d’une molette de choix du mode P,S,A,M et modes utilisateur et d’un déclencheur. C’est tout.

En face arrière on retrouve le pad de contrôle, un levier de changement de modes AF, le basculeur multifonction associé à la touche d’accès rapide aux réglages essentiels (ISO, zoom en visualisation, etc.). Une molette cliquable permet de choisir très vite la sensibilité. On ne le répètera jamais assez mais la sobriété du Ricoh GR est ce qui a fait le succès des modèles précédents, ou comment aller à l’essentiel pour que le photographe puisse se concentrer sur le prise de vue plus que sur le manuel d’utilisation.

Le Ricoh GR dispose d’un testeur de profondeur de champ, d’un accès rapide aux modes AF et sa cadence maximale en mode rafale est de 4 images par seconde. Le boîtier est joliment construit et réalisé en alliage de magnésium, une construction qui a fait ses preuves sur les modèles précédents.

Le mode Crop permet de cadrer comme un 35mm avec assistance via cadre de visée à l’écran, ce qui devrait combler d’aise les amateurs de reportage qui pourraient considérer la focale de 28mm comme trop limitative. Ce recadrage s’accompagne d’une perte de résolution mais avec 16Mp à la base, il en reste toujours assez pour exploiter les images. Le GR propose bien évidemment l’enregistrement des images au format RAW et JPG.

Mode vidéo HDTV 1080

Le Ricoh GR dispose d’un mode vidéo HDTV 1080 qui autorise les séquences à 35, 25 et 24 vps. En limitant la définition à 720p, l’utilisateur pourra accéder aux modes 60 et 50 vps. Ce mode vidéo a le mérite d’exister mais n’est pas le point fort du GR. Il lui manque quelques extensions bien pratiques comme une prise micro externe ou une sortie casque, malgré la présence de deux petits micros en face avant pour la captation audio en stéréo.

Le positionnement de ce boîtier explique cette apparente limitation, le GR est fait pour le reportage photo, pour la photo de rue, pour capter l’instant décisif, les vidéastes désireux de disposer de fonctions avancées s’orienteront plutôt vers des modèles plus doués en vidéo comme les Panasonic Micro 4/3.

Premier avis sur le Ricoh GR

Ricoh frappe fort : ce GR est doté du grand capteur dont rêvent de nombreux photographes experts, il est proposé à un tarif bien inférieur à ses plus sérieux concurrents dont le Nikon Coolpix A (environ 250 euros d’écart), il est plus compact et léger qu’un Fuji X100S doté d’une fiche technique équivalente. Seul le viseur du Fuji est un vrai différenciateur, celui du GR étant optionnel et ajouté sur le dessus du boîtier.

S’appuyant sur une longue lignée de compacts experts reconnus pour leur niveau de performance, Ricoh devrait jouer les trouble-fêtes dans les prochains mois. Les premiers tests nous permettront de confirmer cette bonne impression ou pas, mais force est de constater que nous sommes là en présence d’un Best-seller en puissance !

Le Ricoh GR sera disponible mi-Mai 2013 au tarif public de 749 euros.

Source : Ricoh – Pentax

Partager cet article sur les réseaux sociaux

SHARE TWEET SHARE PIN
comment utiliser le catalogue Lightroom - tutoriels vidéos

About the Author

Jean-Christophe Dichant
J'ai créé Nikon Passion en 2004 pour vous aider à faire les bons choix, bien utiliser votre appareil photo et apprendre la photo.

Merci de remplir les champs ci-dessous pour laisser un commentaire.

Votre commentaire

Votre adresse email ne sera pas publique.


*


Lancez la discussion sur "Ricoh GR : compact APS 16.2Mp 28mm f/2.8 – 749 euros"