Créativité et photographie : démarche et outils – 2/8

Peut-on devenir un photographe créatif sans don particulier ? Que faut-il pour faire des photos remarquables et remarquées ? Voici le second extrait du dossier Créativité et Photographie et nous allons parler démarche et outils.

Créativité et photographie : une démarche et des outils

Quand je trie mes photos je tente de mettre des arguments sur mes choix mais ce n’est pas toujours évident. Alors je laisse parler l’émotion, mais là aussi il est difficile de distinguer l’émotion suscitée par la photo de l’émotion que j’avais à la prise de vue. Que ressentira quelqu’un qui n’était pas là et qui verra la photo ?”.

J’ai choisi de citer cet extrait d’un message reçu d’un lecteur car il définit bien ce que je voudrais traiter dans ce second volet de la série Créativite et Photographie.

Vous pouvez retrouver le premier sujet Peut-on devenir un photographe créatif ici.

Devenir un photographe créatif : le regard

La plupart des photographes débutants se posent la question de savoir comment devenir créatifs. C’est normal car lorsque nous démarrons, nous ne savons pas toujours où nous allons et pourquoi.

C’est à force d’observations, de lectures, de rencontres que nous avançons. Nous apprenons à savoir ce qui nous fait réagir quand nous regardons des photos, quand nous échangeons avec d’autres photographes.

… et les sentiments

Nous éprouvons tous des sentiments. Nul besoin d’avoir fait des études ou d’être un génie. Vous en éprouvez vous-aussi. Il suffit de le faire aussi quand vous photographiez pour pouvoir transmettre quelque chose, et développer votre créativité. Soyez sensible, réagissez, laissez-vous aller.

Créativité et photographie : une démarche et des outils

Vous pensez peut-être cadrage et composition en pensant créativité et photographie. Ce sont des outils à votre service et il faut les maîtriser. Mais ils ne suffisent pas.

Une photographie bien cadrée n’est pas nécessairement une photographie créative. Une image bien composée non plus. A l’inverse une photographie au cadrage et à la composition quelconques peut tout à fait être créative (ce n’est pas une raison pour faire n’importe quoi en pensant que c’est créatif…). Parce qu’elle transmet une émotion quand on la regarde. Pensez aux images de Robert Capa lors du débarquement, techniquement mauvaises mais quelle émotion.

Transmettre une émotion ? Ce n’est pas si simple.

Transmettre une émotion ça se travaille. Les instants de vie sont des générateurs d’émotion. Mais plein d’autres sujets aussi.

Quand vous êtes face à Notre-Dame de Paris, vous pouvez n’y voir qu’une cathédrale. Mais si vous pensez à tout ce qui s’est passé là où vous vous trouvez, vous éprouvez de l’émotion que vous pouvez tenter de transmettre dans vos photos. Souvent vous n’y arriverez pas, mais parfois une image sort du lot et ça fonctionne.

Nous n’allons pas être nécessairement d’accord ici

L’émotion du photographe à la prise de vue suffit donc à faire une image créative ? Je pense que non, c’est nécessaire mais ça ne suffit pas. Ressentir une émotion c’est personnel et ça ne se transmet pas forcément, surtout à ceux qui n’ont pas vécu la même situation.

Certaines de vos photos peuvent être intéressantes car elles appellent des émotions qui vous sont propres. Mais si vous les montrez à quelqu’un d’autre cette personne n’y verra peut-être que de simples photos parfois peu créatives car trop centrées ou mal éclairées. Et pourtant vous avez éprouvé un sentiment et vous l’avez capturé, avec plus ou moins de réussite.

Devenir un photographe créatif c’est accepter de suivre un chemin

Un autre lecteur me disait “c’est le chemin qui compte plus que la destination finale”. Et il a raison car vous savez que c’est comme cela que vous avez fait des progrès dans d’autres domaines. Il n’y a pas de “recette pour allier créativité et photographie” sinon je vous la donnerais immédiatement. Il y a par contre une démarche.

Tout commence par l’observation

Plutôt que de vous demander comment être créatif, demandez-vous comment le devenir. Vous n’avez pas appris votre profession en un jour, tout ce que vous savez en une fois. Vous avez progressé, étapes par étapes, pour en arriver là où vous en êtes aujourd’hui.

En photographie c’est pareil. Ne cherchez pas la perfection immédiate. Observez vos photos et classez les en trois catégories :

  • celles qui accrochent votre regard instantanément,
  • celles qui vous font hésiter,
  • les autres.

Les autres” n’ont pas d’intérêt pour votre démarche créative. Archivez-les ou supprimez-les selon qu’elles ont un caractère documentaire pour vous ou pas. N’hésitez pas à supprimer des photos, C’est un acte fort pour progresser.

Classez “celles qui accrochent votre regard” dans un dossier particulier, un album. Il doit y en avoir peu, une centaine tout au plus après quelques années de photographie. Regardez-les souvent pour les avoir en mémoire. La prochaine fois que vous déclencherez vous y ferez référence inconsciemment.

Celles qui vous font hésiter” sont celles qu’il faut étudier, pour comprendre : ce qu’il manque, ce qui est en trop, ce qui n’a pas fonctionné. Souvent c’est le sujet qui manque : qu’est-ce que j’ai voulu montrer à cet instant précis et que je ne vois pas dans le cadre ?

Avancez étape par étape, mais avancez

Posez-vous la question à la prise de vue : qu’est-ce que je veux montrer qui m’interpelle et peut intéresser ceux qui verront cette image ? C’est ça penser créativité et photographie.

Cela ne fonctionnera pas à tous les coups, rarement même au début. Mais plus vous vous poserez la question et plus vous obtiendrez un résultat honorable. C’est une première étape.

Avez-vous remarqué quelque chose ?

A aucun moment il n’est question ici de boîtier, d’objectif ou de technique. Ce n’est pas qu’il ne faille pas en parler, mais plus vous y pensez moins vous pensez photo. Séparez les moments dans votre parcours de photographe, le temps de la prise de vue et celui de l’analyse.

C’est lors de l’analyse, quand vous regardez vos photos, que vous allez voir si la focale était la bonne, si l’exposition était correcte, si l’objectif utilisé vous a limité. C’est là que vous obtiendrez les réponses qui guideront vos choix techniques et vos achats éventuels.

Commencez par faire simple

Les fabricants de matériel photo font bien leur travail, le choix n’a jamais été aussi vaste et c’est bien. Mais plus vous avez de choix, plus vous hésitez. Comme dans un rayon de supermarché : lequel utiliser, pourquoi, comment ?

Si vous n’aviez qu’un boîtier et un objectif vous auriez peu de choix. Provoquez aussi souvent que possible cette situation et vous allez très vite faire des progrès. Si vous ne voyez pas comment faire dites-le moi dans les commentaires et alimentons le débat !

Lire l’article précédent :

Lire l’article suivant :

Partager cet article sur les réseaux sociaux

SHARE TWEET SHARE PIN
comment utiliser le catalogue Lightroom - tutoriels vidéos

About the Author

Jean-Christophe Dichant
J'ai créé Nikon Passion en 2004 pour vous aider à faire les bons choix, bien utiliser votre appareil photo et apprendre la photo.

Merci de remplir les champs ci-dessous pour laisser un commentaire.

Votre commentaire

Votre adresse email ne sera pas publique.


*


Lancez la discussion sur "Créativité et photographie : démarche et outils – 2/8"