Test terrain : 15 jours avec le Nikon D5300, le reflex qui se prend pour un grand !

Le Nikon D5300 s’intercale dans la gamme Nikon entre le D3200 entrée de gamme et le D7100 expert. Avec ses 24Mp, son processeur Expeed 4 ultra-rapide, son écran orientable, le Wifi et le GPS embarqués, le Nikon D5300 ne manque pas d’intérêt. Nous avons passé plus de 15 jours sur le terrain avec le Nikon D5300, retour d’expérience !

Test terrain : 15 jours avec le Nikon D5300

Nikon D5300 avec objectif Nikon AFS 18-55mm G ED VR

Miss Numerique Amazon

Présentation du Nikon D5300

Le Nikon D5300 est un boîtier plutôt compact et léger. Equipé de l’objectif Nikkor 18-55mm VR livré en kit, l’ensemble ne tient pas dans un sac à main mais reste facilement transportable au quotidien. L’écran orientable est un vrai plus au quotidien, il fait la différence avec le D3300 qui en est dépourvu. A vous les photos au ras du sol, les bras levés ou les selfies à la mode !

Sous ses airs de reflex pour amateurs, le D5300 cache bien son jeu ! Le capteur 24Mp n’a pas grand chose à envier aux modèles experts de la marque. La gestion des basses lumières et les 12.800 ISO revendiqués par Nikon sont parfaitement exploitables si vous prenez soin de bien utiliser la gestion du bruit numérique intégrée.

L’autofocus à 39 points n’est rien moins que celui qui équipe les Nikon D610 et Nikon Df ! A ce niveau de gamme, c’est un excellent point.

Le menu peut être configuré pour donner des indications visuelles de chacun des réglages, comme plus techniques si vous êtes connaisseur. La molette supérieure donne accès aux modes scènes si vous ne maitrisez pas les bases de la photo. Et aux modes experts P, S, A, M si vous les maîtrisez.

Le grand écran LCD arrière est très confortable à l’utilisation, parfaitement lisible en extérieur. Il n’est pas tactile pour autant comme chez certains concurrents, c’est le côté conservateur (un peu trop !) de la marque.

Test terrain : 15 jours avec le Nikon D5300

A l’inverse, Nikon a doté son reflex d’un module Wi-Fi intégré qui, couplé à l’application pour SmartPhone fournie (iOS, Androïd), vous permet de déclencher à distance comme de rapatrier les images en définition réduite pour les partager avec vos proches. Le module GPS intégré lui-aussi vous permet de géo-localiser vos images, des informations lisibles par les principaux logiciels du marché.

Le mode vidéo du D5300 vous fera oublier bien vite le caméscope familial, il permet de filmer à différentes sensibilités, avec des angles inédits (merci l’écran orientable) mais impose par contre des cartes mémoire de bonne capacité si vous êtes fans de la vidéo.

Test terrain : 15 jours avec le Nikon D5300

Ergonomie et accès aux fonctions principales

Si les modèles pros sont équipés de nombreuses commandes à accès direct, les entrées de gamme sont généralement moins bien pourvus. Avec le D5300 nous avons affaire à un ensemble réduit mais relativement efficace sur le terrain. Une fois que vous aurez assimilé que la touche Info arrière vous donne accès aux réglages de l’AF, de la sensibilité, de la balance des blancs, du format de fichier comme du bracketing et quelques autres, il ne vous faudra qu’un appui et quelques clics sur le pad arrière pour adapter le boîtier à vos souhaits. C’est à peine moins rapide que sur un modèle pro.

La molette supérieure vous permet de passer rapidement d’un mode à l’autre, seul manque le testeur de profondeur de champ que peu de constructeurs ajoutent à ce niveau de gamme. La molette arrière permet de changer les réglages à la volée, comme de décaler le programme en mode P, S, A,M.

Test terrain : 15 jours avec le Nikon D5300

Test terrain : 15 jours avec le Nikon D5300

Nikon propose deux affichages différents pour le menu, couplés à différentes couleurs de fond ainsi qu’aux modes de fonctionnement. Vous pouvez ainsi choisir les boutons ronds sur fond bleu avec les modes scènes – pour les moins experts – ou l’affichage sobre des données de prise de vue sur fond gris pour les modes P,S,A,M. Ou l’inverse …

Les nikonistes ne seront pas perdus par le menu détaillé (très …) conforme à ce que l’on retrouve sur tous les modèles. Vous avez de quoi personnaliser votre boîtier et retrouver vos marques si vous utilisez également un modèle expert pro. C’est dans ce menu que vous règlerez le fonctionnement du GPS et la configuration Wifi.

Test terrain : 15 jours avec le Nikon D5300

Cette dernière fonction s’avère décevante. Pour en bénéficier, il faut activer le mode Wifi depuis le menu et changer le réseau wifi de votre smartphone pour celui du boîtier. La connexion se fait alors et vous permet d’utiliser l’application mobile Nikon WMU. Par contre, il vous faudra récupérer d’abord les images avant de couper cette liaison et de vous reconnecter à votre réseau wifi ou 3G pour partager les images.

On est très loin de la facilité de partage proposée par le module photo d’un Smartphone. Si poster vos photos en direct est une de vos préoccupations, oubliez.

Test terrain : 15 jours avec le Nikon D5300

Gabarit et prise en main

Le D5300 est compact, léger et sa poignée permet une prise en main sûre vous permettant de jouer en même temps avec l’écran arrière. Seul le Nikkor 18-55mm n’est pas un modèle de compacité. Nikon l’a bien compris qui propose depuis peu une nouvelle version de cette optique. Attention au moment de l’achat de bien opter pour la version VRII ! Elle se différencie par une longueur réduite et une touche de verrouillage du zoom sur le fût de l’objectif.

Même remarque que pour lors du test du Nikon D3200, les utilisateurs aux grosses mains et gros doigts auront du mal à bien prendre en main le boîtier. Nous vous conseillons néanmoins de faire le test, la poignée est un peu plus généreuse que sur les précédents modèles testés et nous n’avons pas ressenti de vraie frustration à ce niveau.

Le point fort du D5300 est son écran orientable. Mobile selon deux axes, il vous permet des prises de vue au ras du sol sans avoir à vous coucher par terre (!). Ou encore des photos bras levés tout en contrôlant le cadrage si vous êtes au milieu d’une foule (spectacle, concert). Malgré une mise au point Live View plutôt réactive par rapport aux précédents modèles, le déplacement de la zone choisie sur l’écran reste par contre assez lent.

Test terrain : 15 jours avec le Nikon D5300

Le Nikon D5300 à l’usage

Est-il réactif ? Permet-il de faire les photos que vous voulez faire ? Est-il suffisamment sensible lorsque la lumière n’est pas au rendez-vous ?

C’est tout le but de nos tests que de vérifier ces points en utilisant le matériel comme vous pourrez le faire après votre achat. Nous avons passé près de deux semaines avec le D5300 et son objectif Nikkor 18-55mm livré en kit.

La toute première impression est que ce reflex s’allume sans aucun délai, se montre très vif lorsqu’on cadre pour déclencher à la va-vite. Pas de doute, le processeur Expeed 4 embarqué, la toute dernière génération chez Nikon, fait le boulot !

Ces performances se traduisent par une capacité à obtenir des images nettes et bien exposées dans la quasi-totalité des situations. Les plus aguerris de nos lecteurs prendront le temps de caler la mesure d’exposition selon leurs goûts, celle-ci ayant tendance à légèrement sous-exposer l’image (la rendre un peu sombre) en mesure matricielle.

L’autofocus du D5300, s’il ne comporte que 39 collimateurs, n’en est pas moins réactif. Il suffit de sélectionner le mode AF-A et de laisser le boîtier se débrouiller seul si vous ne voulez pas rentrer dans le fonctionnement (complexe) de l’AF Nikon. Là-aussi les plus experts prendront plaisir à passer du mode AF-S au mode AF-C avec suivi 3D qui s’avère très efficace.

Couplé à une gestion des basses lumières qui ne faillit pas jusqu’à 6400 ISO cet AF vous permet de photographier en intérieur tous les sujets qui vous passent par la tête, que ceux-ci soient immobiles comme en mouvement rapide. Les images tests montrent de très bons résultats en JPG natif à 3200 ISO – lire « tirages papier sans retouche largement possibles ». A 6400 ISO une légère correction de bruit s’impose si vous souhaitez rester en JPG. Seules les images tirées en grand format (30×40 et plus) laisseront apparaître quelques traces de bruit chromatique (les pixels colorés qui perturbent l’image).

A la sensibilité extrême de 12.800 ISO, force est de constater que le Nikon D5300 a du talent. Les images sont certes bien plus bruitées qu’à 6400 ISO mais le résultat est largement exploitable en automatique si vous ne dépassez pas le format de tirage 20×30, ce qui représente la très grande majorité des tirages faits (quand ils sont faits …). Pour gagner en qualité, il suffit de passer en mode RAW et de traiter les images dans un logiciel adapté comme Lightroom ou DxO. La qualité des fichiers et du moteur de traitement RAW associé feront le reste.

Un reflex ne serait pas supérieur à un hybride s’il ne proposait un viseur digne de ce nom. Avec le D5300 nous avons affaire à un modèle un peu plus étriqué que sur les plein formats. Le sentiment de fenêtre grande ouverte sur un D800 par exemple n’est pas comparable à ce que l’on peut ressentir en mettant l’œil au viseur du D5300. Mais pour l’avoir utilisé pendant deux semaines, avec et sans lunettes, on s’y fait très vite.

Vous prendrez soin de bien caler l’horizontalité de vos images avec les courtes focales (à 18mm par exemple) car la précision n’est pas des plus extrêmes. Ceci dit les 24Mp vous permettront de redresser bien vite les images qui le nécessitent sans trop perdre en définition.

Test terrain : 15 jours avec le Nikon D5300

En matière d’autonomie, la batterie EN-EL14a vous permet d’utiliser le boîtier pendant un week-end sans trop vous soucier de recharger (environ 400 photos). L’autonomie diminue d’autant plus que vous utilisez le GPS et surtout le Wifi. Pensez à réduire le délai d’extinction de l’écran arrière et vous gagnerez encore en capacité. Et si vous vous moquez de localiser vos images ou de les envoyer sur votre SmartPhone et que vous aimez photographier plus que regarder l’écran, fermez ce dernier, désactivez Wifi et GPS et vous aurez de quoi shooter sans penser à la batterie !

Test terrain : 15 jours avec le Nikon D5300

Notre avis sur le Nikon D5300

Avec le D5300, Nikon repositionne son modèle amateur-expert au meilleur niveau (voir le test du Nikon D5100). Les performances du capteur et du processeur d’image sont dignes des modèles pros. L’autofocus à 39 points s’avère très réactif que ce soit en mode sélectif ou en mode continu. Les possibilités de réglage sur le vif sont loin d’être ridicules – la touche Info donne accès aux principaux réglages en un clic.

L’ensemble fait de ce D5300 un reflex efficace, bien pourvu et positionné à un tarif qui laisse de la marge pour vous procurer une focale fixe de qualité et compléter le 18-55mm du kit.

Le D5300 pourra seconder à merveille un reflex pro bien plus lourd et encombrant si vous souhaitez voyager léger. Il pourra également seconder ce même modèle pro en vous offrant des capacités de tournage vidéo de bon niveau comme un rapport x1.5 lié au format DX qui intéressera les amateurs de longues focales.

Test Nikon D5300 : extérieur par temps couvert

La période est peu propice aux longues journées ensoleillées, ce qui constitue finalement une belle occasion de tester le comportement de ce D5300 en basses lumières. Les images ci-dessous ont été faites en JPG Fine, la plupart des réglages du boîtier en automatique (mode de prise de vue Priorité Ouverture – A).

Cliquez sur les vignettes pour voir les images en grand et les données EXIF associées.

Notre avis sur le Nikkor AF-S 18-55mm f/3.3-5.6 G VR

L’objectif mis à disposition par Nikon avec le D5300 est le zoom standard 18-55mm f/3.5-5.6 VR. Cette optique très économique (ne vous privez pas de le prendre en kit, il ne vous coute qu’une centaine d’euros) propose des performances plus que correctes avec ce capteur si riche en pixels. Rappelons qu’un nombre de pixels élevé impose des contraintes fortes sur les objectifs qui doivent être adaptés à ces hautes définitions. Ce zoom de base fait le boulot, sans égaler les meilleurs zooms pros de la gamme mais pour le prix on ne lui en voudra pas.

Le mode VR – stabilisateur d’images – vous permet de déclencher en gagnant quelques vitesses, ce qui s’avère bien utile pour éviter le flou de bougé encore accentué par les 24Mp du capteur. La limite à 55mm de cet objectif pourra s’avérer contraignante pour nos lecteurs désireux de ne pas changer trop fréquemment d’optiques (dans le cas contraire le zoom 55-200mm est un bon complément). Ces derniers pourront opter pour le zoom 18-105mm à la plage focale plus étendue ou pour le 18-140mm allant encore un peu plus loin dans les longues focales.

Test terrain : 15 jours avec le Nikon D5300

Si vous souhaitez par contre disposer d’un boîtier à l’encombrement le plus réduit possible, faites le choix d’une focale fixe comme le 35mm f/1.8 DX très abordable et aux résultats excellents. Le Nikkor 40mm Macro est un autre très bon choix. Dans cette configuration, à vous la photo de rue dans la plus grande discrétion avec des résultats largement à la hauteur des meilleurs hybrides du moment et un tarif plus raisonnable au final.

Utilisation du D5300 en mode expert

Les plus experts de nos lecteurs trouveront en ce D5300 un très bon boîtier d’appoint pour compléter leur équipement. Capable d’utiliser la plupart des optiques déjà en votre possession – AF-S ou AF-I quand même – ce D5300 est un très bon choix pour photographier léger !

Amusez-vous à lui coller une optique pro et les 24Mp feront le reste (votre dos vous remerciera aussi !).

Test terrain : 15 jours avec le Nikon D5300

Les amateurs de photo animalière à la recherche d’un boîtier DX leur autorisant une conversion de focale x1.5 trouveront en ce D5300 une très belle alternative, moins onéreuse qu’un D7100 et pratiquement aussi performante. Seul l’AF est en retrait avec 39 collimateurs face aux 51 du D7100. A vous de voir si c’est un critère pour votre pratique personnelle.

Les Limites du Nikon D5300

Comme tout reflex, le D5300 a ses limites. celles que nous avons relevées sont les suivantes :

  • l’autofocus n’est pas compatible avec les optiques non motorisées, il vous faudra donc utiliser uniquement les Nikkor AF-S et AF-I, ou les versions compatibles des marques alternatives
  • l’écran non tactile impose le recours aux touches de commande et au sélecteur multi-directionnel
  • il manque un test de profondeur de champ
  • le D5300 ne compte qu’un seul emplacement pour cartes mémoire, malgré qu’il stocke beaucoup de données, en vidéo particulièrement
  • la protection tous temps et l’étanchéité à la poussière ne sont pas aussi poussées que sur les modèles experts
  • le mode Wifi avec commande à distance depuis un SmartPhone s’avère difficilement utilisable au uotidien
  • l’autonomie de la batterie est réduite en cas d’utilisation simultanée du Wifi, du GPS, du LiveView. A consommer avec modération

A qui s’adresse le Nikon D5300 ?

Usages familiaux grand public, profil amateur

Le D5300 remplace à merveille un compact ou un bridge plus limités : il est plus réactif, plus polyvalent, gère beaucoup mieux les basses lumières, permet de filmer avec de nombreuses capacités créatives.

L’encombrement est un peu plus important que celui d’un bridge ou d’un hybride mais les résultats valent l’excédent de bagage ! L’écran orientable est un plus indéniable face au D3300, de même que le module AF à 39 points (au lieu de 11 sur le D3300).

Usages avancés, profil expert

Le D5300 est très proche en performances de ce que propose un Nikon D7100. Une ergonomie différente, une prise en main moins généreuse et une compatibilité moindre avec toutes les optiques Nikon sont les critères différenciateurs, de même que l’AF à 39 points au lieu de 51. Pour tout le reste les performances sont supérieures (capteur, réactivité, sensibilité, vidéo).

Usages avancés, profil professionnel

Les plus pros de nos lecteurs trouveront un complément idéal pour les séquences vidéo, la compacité et le poids du boîtier feront la différence avec le D800 ou le D4. Néanmoins ces utilisateurs s’orienteront plus probablement vers le D7100 plus polyvalent, plus performant en AF. Notons toutefois que le système de traitement d’image du D5300 (processeur Expeed 4) est plus performant que celui des Nikon D800 et D4 !

Vous avez des questions complémentaires ? Les commentaires sont faits pour ça …

Retrouvez le Nikon D5300 avec objectif Nikon AFS 18-55mm G ED VR chez :

Miss Numerique Amazon

Partager cet article sur les réseaux sociaux

SHARE TWEET SHARE PIN
comment utiliser le catalogue Lightroom - tutoriels vidéos

About the Author

Jean-Christophe Dichant
J'ai créé Nikon Passion en 2004 pour vous aider à faire les bons choix, bien utiliser votre reflex et apprendre la photo.

Merci de remplir le champ ci-dessous pour laisser un commentaire. Vous n’êtes pas obligé de vous inscrire pour laisser un commentaire sur ce site. En savoir plus.

Les commentaires sur Nikon Passion

Chaque article du site www.nikonpassion.com vous propose une zone de commentaires pour poser vos questions ou réagir.
Voici comment procéder si vous ne disposez pas de comptes réseaux sociaux et si vous ne souhaitez pas créer un nouveau compte Disqus. Disqus est le système qui gère les commentaires et l'antispam.

  • Cmoimanu

    Vous m’avez crevé un oeil !

    « le D5300 ne compte qu’un seul emplacement pour cartes mémoire, [u]malgré qu’il[/u] stocke beaucoup de données, en vidéo particulièrement »

  • Nicolas

    Bonjour, ce test est très intéressant et permet de se faire une bonne idée des capacités du boîtier, merci à Nikon Passion. J’ai toute fois quelques questions… Est ce qu’une association D5300 avec le dernier Sigma 18-200 est convenable par rapport à la sensibilité du capteur ? Et y-a-t-il un équivalent au D7100 de prévu dans les mois à venir équipé du Expeed 4?
    Merci d’avance pour vos réponses

    • Merci du retour 🙂
      Le Sigma 18-200 est très bien en effet, ça a plus à voir avec la définition que la sensibilité ceci dit.
      Quant au remplaçant du D7100, Nikon ne communique jamais à l’avance sur les prochaines sorties 😉

      • Nicolas

        Merci pour l’info. J’espère que Nikon fera l’effort de faire une mise à niveau pour s’aligner sur la concurrence, je pense surtout à l’EOS 70D. Un petit mix entre le D5300 et le D7100 serai le top 😀

        • mp2

          24 mpx pour un reflex « amateur » mais ou vont ils ces constructeurs ? de plus avec des cailloux en plastoc…..
          se limiter à 16 mpx serait bienvenu, ayant le 7100, des fichiers de 30 mo en Nef, ça fait beaucoup surtout en voyage, pensez y !

  • Aurélien PIERRE

    Juste un petit bémol concernant cet appareil : le capteur a tendance à sursaturer les magenta/rouge sur les RAW. Cette déviation est corrigée sur les JPG mais l’appareil a alors tendance à saturer un peu trop dans l’orange. À savoir lors de la retouche.

  • Boris

    Bonjour,

    j’aurais une petite question; je possède pour l’instant un bridge (P500) et désire investir dans un reflex (notamment pour être capable de faire la mise au point où je le désire) et m’interrogeais sur le choix de l’appareil.

    Aujourd’hui, le D5300 et le D7100 sont quasiment au même prix (écart de 100€).
    Lequel conseilleriez vous ?

    bien cordialement.

    • Les deux boîtiers répondent à votre besoin. Le D5300 est plus simple à prendre en main, il dispose d’un écran orientable et d’un mode vidéo récent. Le capteur est aussi très performant.
      Le D7100 est plus expert dans son approche, date un peu plus mais reste un excellent boîtier couvrant tous les usages. Il permet aussi d’utiliser des optiques non motorisées, ce qui peut faire la différence 😉

      • Boris

        Merci !!!

  • alphomega

    Jusqu’ici je n’avais pas touvé de test vraiment complet permettant de départager le D5300 et le D7100. J’avais bien une petite idée mais ce test m’apporte vraiment la (je dirai « LA ») réponse à mes questions.
    Bravo à vous

  • GilesB

    Bonjour,

    Le viseur est il le même que celui du D7100 ?

    Merci

  • Titalili

    Bonjour, le testeur de profondeur étant manquant, est-ce un véritable handicap? Je lis beaucoup que tout réflex devrait en avoir un.
    Je suis une amoureuse de la photo. Jusqu’ici je photographiais plutôt au ressenti. Je souhaite maintenant m’intéresser à la technique pour développer mon savoir faire et mon plaisir dans la photographie avec l’acquisition d’un réflex. Je trouve ce modèle très intéressant, j’ai lu un tas de tests et mon choix se porte vraiment sur celui-là. Or, il manque donc ce détail du testeur de profondeur. Je viens ici obtenir un avis et un conseil et d’avance je vous remercie.
    *au passage votre résumé de tests est très accessible et vraiment intéressant pour se faire une bonne idée. merci !

  • Gabrielle

    Bonjour,
    J’aurais une question sur les performances sur les photos à vitesse très faible (genre photo de nuit … à 10s par exemple … ).
    Ayant un D5100 je sais que le temps d’attente est long avant d’avoir la photo alors qu’il est quasi immédiat pour le D7000… qu’en est -il pour le D5300 ?
    Merci d’avance pour votre réponse.

    • En pose longue, le temps d’attente est fonction du réglage de traitement du bruit numérique. S’il est désactivé l’enregistrement est immédiat sur tous les boîtiers. Sinon il est environ de deux fois le temps de pose. C’est pareil pour le 5300 😉

  • bernard

    bonjour; j’ai un nikon5300 je voudrais mettre un tube rallonge pour la macro quel monture peut etre compatible

  • bernard

    bonjour; j’ai un nikon5300 je voudrais mettre un tube rallonge pour la macro quel monture peut etre compatible

  • Malia

    Bonjour, attirée par la photo et ne possédant qu’un bridge, correct certes mais limité, je me suis offert un d5300 en kit avec un 18 55 il y a peu. Je commence à le prendre en main un petit peu, mais comme je vais partir en voyage dans peu de temps, je souhaiterais acheter un téléobjectif. Je viens vers vous pour avoir des conseils dans mon choix, sachant que je penche pour un 55 300 ou 70 300, mais en tant que débutante mes connaissances sont limités, et je ne sais pas non plus trop ce que valent sigma et tamron sur ce type de caillou!
    Merci d’avance pour votre réponse!
    Ps: merci pour ce test complet qui m’a d’ailleurs aidé à choisir ce petit joujou!

  • Margaux

    Bonjour, je possède actuellement le Nikon D5300. J’en suis très contente, autant par l’autonomie de la batterie (2300 photos en 3 jours sans avoir besoin de le recharger), que par la qualité des photos. Cependant j’ai juste un petit problème, au bout de 999 photos sans vider la carte ou alors que je vide la carte mémoire, la notation repart à zéro dans un autre dossier. Est-il possible de faire en sorte que la numérotation soit continue jusque 9999 photos même en vidant la carte mémoire ?
    Merci d’avance de votre réponse

  • Margaux

    Bonjour, je possède actuellement le Nikon D5300. J’en suis très contente, autant par l’autonomie de la batterie (2300 photos en 3 jours sans avoir besoin de le recharger), que par la qualité des photos. Cependant j’ai juste un petit problème, au bout de 999 photos sans vider la carte ou alors que je vide la carte mémoire, la notation repart à zéro dans un autre dossier. Est-il possible de faire en sorte que la numérotation soit continue jusque 9999 photos même en vidant la carte mémoire ?
    Merci d’avance de votre réponse

    • Bonjour Margaux, la numérotation est censée utiliser 4 chiffres sur ce boîtier en plus des autres informations. Vérifiez bien la configuration du numérotage dans le menu correspondant (option numérotation continue sur ON page 208 du manuel)

  • Titalili

    Bonjour, le testeur de profondeur étant manquant, est-ce un véritable handicap? Je lis beaucoup que tout réflex devrait en avoir un.
    Je suis une amoureuse de la photo. Jusqu’ici je photographiais plutôt au ressenti. Je souhaite maintenant m’intéresser à la technique pour développer mon savoir faire et mon plaisir dans la photographie avec l’acquisition d’un réflex. Je trouve ce modèle très intéressant, j’ai lu un tas de tests et mon choix se porte vraiment sur celui-là. Or, il manque donc ce détail du testeur de profondeur. Je viens ici obtenir un avis et un conseil et d’avance je vous remercie.
    *au passage votre résumé de tests est très accessible et vraiment intéressant pour se faire une bonne idée. merci !

    • L’absence de testeur peut être un frein mais ce n’est pas critique à ce point. Il est confortable de visualiser la profondeur de champ dans le viseur à la prise de vue, grâce à ce testeur, n »néanmoins vous pouvez faire plusieurs essais grâce au numérique pour pallier à son absence.

  • Jean-Marc

    Bonjour ! Est ce que le téléobjectif « Sigma 150-500mm » est compatible avec le D5300 ?

    • Hubert

      Le 150-500 de chez Sigma est compatible, je le possède, pour la photo animalière, et donne d’excellents résultats.

  • Catherine P

    Bonjour, je possède un D5300 depuis 8 mois et je suis super satisfaite de mon boîtier. Je me suis équipée d’un nikkor 18/105, 55/300 et d’un Tamron 90 mm macro. Tout cela arrive à faire mon bonheur dans de nombreuses situations. Je suis débutante et je ne connais pas encore toutes les possibilités de mon APN mais j’y travaille. Je le conseille vivement car il est à la fois simple et performant dans son utilisation.
    Voilà ma modeste contribution. J’ai aussi hésité au moment de l’achat avec le D7100 et je ne regrette rien. Peut être plus tard qui sait.

    • ludo_O’

      Ton enthousiasme fait plaisir à voit ^^
      mais qu’en est il de la limite d’enregistrement?

    • vlad

      quel est le meilleur magasin ou acheter l’appareil?!

      • Celui que l’a en stock déjà 🙂 Et celui qui sait aussi assurer le service qui devrait aller avec ce type de boîtier : réponse aux questions, aide à l’utilisation, retour rapide SAV au besoin, etc. Les bonnes adresses sont citées des lecteurs sont ici : http://forum.nikonpassion.com/index.php?topic=305.0

  • fantounet

    Bonjour,
    Je souhaiterais savoir sous quelle forme et quel type d’information donne le GPS?
    Je suis amateur de photos aériennes et pilote privé, et ma demande est de pouvoir retrouver le hameau, l’étang ou le petit manoir capturés sur un trajet.
    Pour les gros villages je m’y retrouve sur Google Earth.
    J’envisage l’acquisition d’un 5300 pour d’autres utilisations mais le GPS est un critère important pour moi.
    Merci pour votre réponse.
    Cordialement
    François

    • Le GPS donne la latitude et la longitude du point précis où vous faites la photo. Si c’est une vue d’avion, ce sera donc la position de l’avion mais pas celle du sujet de votre photo sauf à ce qu’il soit juste en dessous ? Plus d’infos sur le site de Nikon au rayon « Nikon D5300 » 🙂

      • fantounet

        Merci,
        C’est exactement ce qu’il me faut, ma position au moment de la prise de vue.
        Bravo pour votre site de présentation
        François

  • Sonia

    Bonjour, j’ai adoré votre test du d5300 et je vais certainement devenir fan de Nikon Passion car, grâce à votre test, je suis sur le point d’acheter le d5300. Par contre je n’ai aucune idée quelle carte mémoire est la meilleure. Un SDXC 128 GB Classe 10 est suffisante? Merci de votre réponse.

    • 128 Gb c’est beaucoup, mieux vaut fractionner avec plusieurs cartes de 16Gb ou 32Gb, en cas de perte on perd moins de photos d’un coup ! Sauf si vous faites de la vidéo où la capacité est importante 🙂

  • Jérémy

    Bonjour,
    Amateur en photographie je suis en refléxion d’acheter un appareil photo. et j’hésite serieusement entre un hybride type a6000… et le reflex D5300.
    Hormis le gabarit,est ce que vous savez si il y a une grosse difference sur les qualités de photos et videos, prise en main…?Merci d’avance

    • Ce n’est pas tant sur la qualité que ça se joue que sur l’ergonomie, la rapidité d’autofocus et le prise en main. Les deux produisent de bonnes images et vidéos, le reflex restant généralement un peu plus gros mais plus réactif 🙂

      • jeremy

        Merci,
        J ai essayé la visée des 2 appareils et ca rien a voir!! Je vais donc sans doute partir sur le reflex!!
        Mais je vais attendre février avec la sortie du d5500, pensez vous que le d5300 risque de baisser en tarif du coup?

        • Il y a des chances oui, il faut surveiller les annonces 🙂

  • Jean Paul Fournier

    Bonjour,

    Si les qualités du 5300 sont indéniables je déconseille à tout ceux qui voudraient l’acheter pour son GPS d’y réfléchir à deux fois car depuis 3 mois je n’ai pas réussi à faire une seule photo positionnée. Mon appareil est même passé par le SAV qui l’a déclaré bon pour le service. Si des Nikonistes y sont arrivés je suis preneur de conseils. Merci

  • Ça a bien fonctionné lors des tests 🙂

  • Alan Artisien

    Bonjour à tous et merci pour ce test qui m’en informe un peu plus sur le D5300. Je dois le recevoir demain avec le 18-55 VRII et un 35mm 1.8G le jour suivant. J’espère apprendre assez vite car je suis novice. Ma compagne me l’a acheté car mon Nex-C3 m’a lâché lors d’une mise à jour.

  • Kelo Sielmeth

    Bonjour, je viens d’un D7000 utilisé pendant quelques années, j’ai décider de le remplacer par un D5300 car il faut le dire c’est le premier prix qui propose un véritable outil vidéo (comme je suis un jeune vidéaste, je n’ai pas le choix, car chez Canon il faut mettre le prix, et pour une caméra c’est encore pire, même avec les marques les plus compétitives comme les Blackmagic ou les hybrides de Sony a7s), et selon moi c’est ça le véritable atout du D5300 : la vidéo. Filmer en 1080 à 50p (progressif donc, contrairement au D5200), avec un vumètre stéréo en liveview pour l’affichage des volumes, mais également une mesure posemètre en liveview, autant de choses indispensables pour la vidéo dont le D7000 n’en était pas pourvu (et les 50p en PAL en 1080, pas la peine de chercher ailleurs dans les DSLR de ce prix), j’aime la prise en main qui ne diffère pas trop du D7000 (sauf pour la croix directionnelle trop petite et trop dure qui fait mal au pouce et est très bruyante), mais il y a encore une ou deux petites choses a perfectionner comme l’affichage simultané en liveview du posemètre et du vumètre, ou encore de pouvoir modifier le diaph en liveview ce serait génial, mais son pros gros défaut, c’est qu’il est incontestablement LE modèle orienté vidéo chez Nikon de par son écran orientable (chez Canon ils en ont deux ou trois, mais chez Nikon c’est le seul, il n’y a pas photo, c’est vers la série D5000 que les vidéastes nikoniens s’orientent), hors ils s’obstinent a ignorer leurs clientèle vidéastes contrairement à Panasonic avec leurs GH qui ont remarquer cette valorisation et ont évoluer dans ce sens proposant aujourd’hui de la 4K et des outils comme le focus peaking pour assurer une mise au point manuelle parfaite en vidéo, et même si l’on peut excuser le manque d’outils vidéo à ce prix de la part de Nikon, j’ai toujours en bouche le gout amère du manque de sortie casque sur la série des D5000, car pour tout vidéaste nikonien, cette gamme est la seule possibilité, et après avoir brancher leurs micros canons / cravate ou quoi que ce soit sur ce boitier faisant office de caméra, il est indispensable d’avoir un retour pour vérifier l’audio en temps réel. Le plus aberrant c’est que le D7100 possède bien une sortie casque, alors qu’il n’est pas taillé pour la vidéo -__- logique de nikon, la seule qui n’en a rien a f**tre de la vidéo (a part la vidéo amateur de vacance…) triste histoire.

  • Michel Leclercq

    Bonjour.
    Je possède un D5200 avec objectif 18-105 mm depuis décembre 2013 et en suis satisfait, bien que n’ayant pas encore fait le tour de tous les réglages possibles. Voici la question (futile sans doute) que je me pose : vos tests de boitiers passent du D5100 au D5300 : qu’en est-il du D5200 ? A première vue, après avoir lu quand même votre rapport de test, les 2 modèles 5200 et 5300 semblent avoir les mêmes caractéristiques (je ne fais pratiquement pas de vidéo).

    Bonne continuation à votre site, que je viens de découvrir avec intérêt.
    Michel Leclercq

  • Pingback: Nikon D5300 : avis, test, objectifs, accessoires recommandés et meilleur prix | Nikon Passion()

  • Alex

    Je viens de me procurer le d5300 mais pour moi qui aime le noir et blanc, je n’arrive pas à selectionner un mode qui me permette de voir directement en N&B dans le viseur. Je ne peux le corriger qu’en retouche. Avez vous une solution?
    Merci d’avance

    • Le viseur optique d’un reflex ne peut pas afficher autre chose que l’image réelle en couleur. Il faut utiliser l’écran LCD arrière.

      • Alex

        Merci pour ce renseignement. Je débute tout juste le reflex et j’ai tt à apprendre…

  • Syana Lyn

    Bonjour 🙂 Je viens de tomber sur votre article et enfin il répond clairement à mes questions! Merci merci merci !

    Après des recherches sur internet, le Nikon D5300 s’est avéré être un bon compromis (souhaitant absolument le wifi, mais n’étant qu’une débutante ne vouant pas me lancer dans un achat trop couteux pour ce que je veux en faire). Je me demande si son boîtier dispose d’un stabilisateur? car l’objectif que j’ai choisi n’en dispose pas.

    J’ai une seconde question ^^.

    Je souhaite réaliser avant tout des photos de mode pour mon blog, donc des photos extérieures urbaines, et j’adore cet effet d’arrière-plan flou (le bokeh je crois), et mettre en évidence les détails de ma tenue ( peut être est-ce le piqué de la photo). Pour cela j’ai trouvé les objectifs suivants: AF-S DX 35mm f/1.8 G et AF-S 50 mm f/1.8G .

    Mais je ne sais pas lequel choisir. Donc enfaite je me demandais si j’avais fais le bon choix au niveau appareil et surtout objectif?

    Merci.

    • Syana Lyn

      Car j’ai lu que le plus important avant de choisir l’appareil c’était de choisir son objectif ^^
      Et donc si les résultats de mes « recherches » s’avèrent ne pas correspondre à ce que je veux faire, je prendrais tout simplement le kit 18-55mm .
      🙂

      • Syana Lyn

        Je viens de tomber sur cette note sur un autre article de notre site « Attention à la perspective : choisir une focale suffisamment longue pour ne pas avoir à s’approcher trop près de son modèle. 135 mm pour du visage, 85 pour du buste, 50 mm pour du portrait en pied sont de bonnes bases pour obtenir une perspective naturelle. »
        J’en déduis donc que j’ai besoin d’un 50mm qui correspondrait à un 35 mm (si on divise par 1,5 si j’ai bien compris) pour le D5300 .
        Mais encore une fois je ne suis sûre de rien. Je compte sur vos recommendations 🙂

        • Syana Lyn
          • Syana Lyn

            Re-bonjour ^^,

            Mon second choix se porte plus sur un Canon 760D (étant donné que son boitier dispose d’un stabilisateur d’image, cela règlerait mon soucis) avec un objectif Canon EF 50mm f/1.8 STM .
            Cependant, dans ce cas là, je ne sais pas si je dois pendre un 50 ou un 35mm.

            Merci 🙂

          • C’est la même chose, mais le stabilisateur intégré au boîtier ne règle rien, il ne sert pas à grand chose avec un 35 🙂

          • Syana Lyn

            Merci infiniment 🙂

        • Exact 🙂

    • Syana Lyn

      Et désolé encore de vous embêter.
      Je souhaite aussi réaliser des photos en mouvement plus naturelles.
      Je me demande si l’image sera nette ?
      Merci 🙂

    • Le 35 comme le 50 sont 2 très bons choix. Le 50 cadre un peu plus serré, c’est la seule différence. Le 35 sera plus adapté pour des portraits taille entière, le 50 pour des plus gros plans.

  • fab11

    bonjour. le test que vous avez fais maide assez. jais eu deux camera nikon il ya deux semaine et je voudrais les utiliser en cinema. mon probleme reside au niveau du transfert instantané dimage vers un moniteur de controle pendant le tournage. je narrive pas a le faire et je compte sur votre aide. merci davance

  • marti

    Bonjour, l’article est très intéressant.
    Comment peut on faire des photos en noire et blanc avec le d5300? s’il vous plait.
    Merci

    • une photographe

      Bonjour! Avec le nikon D5300 on doit fait tourner la petite roue sur Effects puis apres soit sur couleur sélective soit sur vision nocturne😊 🙂 les deux font en noir et blanc! J espere vous avoir aider 🙂

  • Nathalie Molla Russo

    Bonjour,
    Je suis agent immobilier et je souhaiterais acquérir un D5300, mais j’hésite entre le pack avec objectif 18-105, et celui avec 18-55 + 55-200.
    Que me conseillez-vous ? Le 18-105 est-il parfait ou vaut-il mieux avoir un objectif jusqu’à 200 pour si je souhaite prendre par exemple une photo d’une villa depuis un point plus éloigné (colline d’en face…)

    • Le 18-105 est plus polyvalent et évite de changer d’objectif. A 105mm vous pouvez déjà avoir une image d’une maison pas trop loin avec une taille raisonnable, quitte à recadrer un peu la photo.

      • Nathalie Molla Russo

        Je pensais que vous alliez me conseiller de pendre le 18-55 + 55-200 quitte à ce que cela impose plus d’encombrement… J’ai donc bien fait de vous poser la question ! Merci pour le retour.

  • LouiseChzl

    bonjour!
    Etant amatrice photo et en plein apprentissage du mode manuel, je pense acquérir cet appareil avec l’objectif 18-55 et en plus
    une focale AF-S 50 mm f/1.8G. Je prend aussi bien des photos extérieures que intérieures. J’ai lu dans un autre article que lors de la mise au point le D5300 était bruyant .. Avez vous remarqué des bruits lors de la mise au point ?
    Et quelles sont les différences entre le D90 et D5300 ? 🙂

    • Pas de bruit particulier en photo, c’est en Video et mise au point automatique que vous pouvez entendre le bruit du moteur. Le D90 n’a rien à voir, c’est un modèle bien plus ancien à éviter si vous avez le budget pour le D5300.

  • Francois-Xavier

    Bonjour,
    Voila je dispose du Nikon D5300 et je souhaite filmer en soirée et milieu de la nuit pour un ami qu’elle objectif utilisé pour pouvoir monter des videos ensuite?

    Merci d’avance de votre réponse

    • Tous les objectifs permettent de filmer. Mais si’l n’y a pas de lumière ou peu, une focale fixe ouvrant à f/1.8 est utile pour éviter de trop monter en sensibilité, ce qui sera le cas quand même donc attention à la gestion du bruit et des ISOS

  • Sergio Breyton’s

    Bonjour
    J ai le D5300 depuis fin 2015 je l ai bien pris en main,sauf le gps impossible d acquerir les satelites je telecharge le petit fichier et j attend parfois 30 minutes a l exterieur mais rien se passe?

    • Les modules GPS inclus dans les boîtiers sont souvent peu performants. Il faut utiliser un module externe si vous avez un besoin régulier de cette fonction.

      • Sergio Breyton’s

        merci d avoir repondu
        un module externe!! Houla c est quoi?
        on voyage beaucoup et pas facile de se retrouver.
        Un module externe c est un petit programe que l on rentre dans le nikon?

  • Hubert

    Bonjour,
    J’utilise le D5300 depuis 6 mois environ, et j’en suis très satisfait, pour ses qualités d’images.
    Comme objectifs le 18-55, peu utilisé, le 16-85 Nikon, excellent, le 70-300 Nikon, excellent, et le 150-500 Sigma, excellent également.
    Principalement en photo animalière, avec de bons résultats, jusqu’à 6400 ISO; un peu de retouche pour le bruit, ça reste très correct.
    Je n’utilise pas la WIFI, ni le GPS; pas encore testé en vidéo, je ne suis pas adepte.
    Bien réglé, les images n’ont pas besoin d’être traitées en lumière suffisante.
    Dommage que le viseur ne couvre pas les 100%, on s’y habitue vite; idem pour le testeur de profondeur de champ.
    En résumé, un achat sur, à prix raisonnable, au vu des qualités de ce boitier qui frise la qualité pro.

  • abaelia

    Bonjour, quelle est la qualité maximum possible avec le D5300 et comment l’activer?

  • K-a Nous

    Bonjour j’ai le Nikon D3200 et j’aimerais changer j’hésite avec le Nikon D5300 ou D7200. Je suis amatrice et je fait beaucoup de photos de motocross alors j’aimerais savoir lequel des deux me rendra une image avec de belles couleurs. Voilà bien à vous

    • Pour les belles couleurs ce n’est pas le boîtier qui fait la différence, c’est le photographe qui s’en sert 🙂
      Le D3200 fait déjà des belles photos, le D5300 est un peu plus évolué et le D7200 est un modèle expert à l’ergonomie plus efficace. Mais bien traiter vos fichiers reste la clef pour un résultat satisfaisant 🙂

  • Mathieu

    Bonjour,
    Merci pour ton article,
    Je suis debutant et hésite entre un D5100 ou D5300 ? Que me conseillerai vous ?
    Merci

  • Caroline Anjarry

    Bonjour

    je vais bientôt recevoir mon appareil photo nikon d5300 avec objectif 18-105 je voulais avoir votre avis sur l’objectif. Et est-ce que la mise au point fait du bruit au niveau de la vidéo ? Le micro est assez performant pour pouvoir faire des vidéos type « tuto »?

    Merci d’avance

    • La mise au point fait toujours un peu de bruit. C’est pour cela que les cinéastes travaillent en mise au point manuelle. Quant au micro il faut un micro complémentaire sans quoi le son n’est franchement pas bon sur les reflex.

  • Isabelle Frippiat

    Bonjour,
    Mon compagnon m’a offert récemment le D5300. Quel bonheur ! Je suis loin d’être pro mais j’adore photographier et c’est le plus bel appareil que j’ai jamais eu entre les mains ! Merci mon Amoureux ;-)… Ceci étant, j’adore les gros (voire très gros) plans et photographier l’infiniment petit (insectes, fleurs, détails d’une table, d’une tenue, d’un décors, …) et là, je suis un rien déçue avec l’optique d’origine. Que me conseillez-vous ?
    D’avance tout grand merci pour votre réponse et pour ce blob rempli de judicieux conseils !

    • Un objectif Macro comme le Nikon 40mm Macro ou le Nikon 105mm Macro selon les besoins.

  • Neyrinck

    Bonjour J-C Dichant
    j’ai ce fameux d5300 doté d’un nikkor 18-55 vr et d’un tamron 70-300 di macro Je suis parfois gêné par le manque de focale de 55 a 70 comment puis je y remédier j’ais souvent pensé a un 14-80 ???mais manque d’expérience
    D’avance merci

    • Pourquoi pas un 18-140 ou 18-105 et vous revendez le 18-55 ?

  • cbre

    Bonjour Jean-Christophe !
    Merci pour cet article ! Je suis très intéressé par ce boîtier afin de remplacer mon vieillissant D70. A ce propos, est-ce que le 18-70 livré avec pourrait être une alternative au 18-55 voire au 18-105 ou 18-140 livré avec le D530 ?? Je demande cela afin de réduire la facture boîtier et ainsi acheter une focale fixe telle que le 35mm à 1,8.
    Seul regret : ne plus pouvoir totalement utiliser mon 70-200 (ou 300) à cause de son type G 🙁

    Merci pour votre aide et à bientôt !

    • Le 18-70 en version AFS peut convenir en effet, tous les modèles AFS sont compatibles, le 70-200 doit l’être s’il est récent.

  • Jacques

    Attention : le wifi n’est qu’un gadget: impossible de se connecter à un reseau existant. Il peut être utilisé seulement pour utiliser un smartphone ou une tablette comme télécommande. Une seule application gratuite utilisable pour relier votre Telephone au d5300. Conclusion : NIKON peut (beaucoup) mieux faire !

  • Cécile G

    Bonjour,
    Je suis totalement débutante, et j’ai acheté un Nikon D5200. J’ai un petit soucis de réglage…Quand je laisse mon reflex sur le mode automatique et que je prends une photo, il me fait une mise au point sur un sujet et le reste devient flou. J’ai sur ce reflex un écran pivotable, pratique pour les selfies, mais du coup l’arrière est flou, problématique pour des photos de vacances en couple devant un magnifique paysage. Que me conseillez vous en réglage ?
    Merci d’avance

  • MARIE

    bonjour, quitté un nikon 3200 pour un 5300 depuis juin, cherchant une qualité d’image meilleure…. Fais beaucoup de photos animalières (oiseaux, courses de lévriers,mer…)donc bcp de rafales la batterie dure largement 1000 photos ss pb. je suis débutante je ne me sers pas de l’ automatique.
    j’ai trouvé le bracketing sur flash mais je ne sais pas comment faire pour trouver dans le menu le bracketing. peut on m’aider ?

  • Sergio Breyton’s

    Bonjour
    bientot un an que j’ai le D5300 impossible d’avoir le GPS ou si il capte c’est 5 minutes et plus rien, je telecharge le fichier regulierement !
    merci